Aller au contenu

Taxe Universelle de Solidarité de 1 euro pour aider les pauvres a investir dans une vie meilleure

Noter ce sujet


Messages recommandés

Nouveau 26ans Posté(e)
Jolies Oreilles Nouveau 1 message
Baby Forumeur‚ 26ans
Posté(e)

 

Les Français vivant dans la grande pauvreté sont sans patrimoine et ont des revenus faibles parfois inexistants, ce qui les empêche d’avoir accès aux prêts bancaires. Ces mêmes personnes sont obligées avec leurs maigres moyens de subvenir à leurs besoins élémentaires et ceux de leurs enfants (santé, transport, logement, chauffage, alimentation, éducation, etc.). Ce cercle vicieux rend les pauvres encore plus pauvres, Macron a dit en 2018 : « On met un pognon de dingue dans les minimas sociaux et les gens ne s’en sortent pas » « Les gens pauvres restent pauvres, ceux qui tombent pauvres restent pauvres. On doit avoir un truc qui permet aux gens de s’en sortir ». La pandémie de Covid 19 à provoquer une explosion de la pauvreté et des dettes publiques, L’État français devra dans les années à venir maitriser ses dépenses publiques et gérer les problèmes sociaux tout en devant gérer la crise des services publiques et l’instabilité économique. 

Je propose donc une solution originale pour contribuer a résoudre ce problème :

  • d'abord la mise en place d'une taxe universelle de 1 euro par mois payée par tous les français sans exception pour financer un fonds qui doit aider sous conditions les personnes en situations sociales difficiles (travailleurs précaires ou sous-diplômés, chômeurs, sans domiciles fixes, agriculteurs, retraités modestes, handicapés, mères célibataires pauvres, etc.). Chaque citoyen ayant des revenus (salaire, rente, prestation sociale ou autre) devra payer cette taxe, mais seules les classes populaires en particulier celles qui vivent dans les zones défavorisées (banlieues, zones rurales et territoires d’outre-mer) en bénéficieront.
  • Ensuite chaque bénéficiaire recevra une part de 400000 euros qu’il pourra utiliser uniquement et exclusivement dans des investissements et non dans la consommation. Cet argent pourra servir à acheter un logement, se former dans les métiers bien payés, créer/racheter une entreprise, diversifier son exploitation agricole ou investir d’une autre façon dans une vie meilleure. Le bénéficiaire disposera de la jouissance et non de la propriété des fonds mis à sa disposition, c’est pourquoi l’argent ne sera ni donné physiquement ni viré sur un compte bancaire. Le fonds écoutera ses besoins, lui proposera des solutions sur mesure et dépensera l’argent pour payer les dépenses liées à son projet d’avenir afin de garantir que la somme servira aux investissements et non à la consommation.

Par exemple, si 40 millions de français (Estimation) paient la taxe de 1 euro, le bénéfice mensuel de 40 millions d'euros sera réparti entre 100 bénéficiaires qui auront chacun une part de 400000 euros. Ainsi chaque année 1200 français modestes et leurs familles bénéficieront de ce système pour réaliser leurs objectifs (logement, véhicule, formation, entrepreneuriat, agriculture biologique, etc.). Toute décision de dépense est acceptable à condition qu’elle entre dans le cadre de la réduction des dépenses contraintes et de la création de nouvelles sources de revenus, l’objectif est que le ou la bénéficiaire réalise un double voire un triple investissement de type logement/formation/entreprenariat.

Les diverses allocations permettent de répondre aux besoins immédiats de la "fin du mois" et de soutenir les citoyens pendant une crise mais ils ne permettent pas aux bénéficiaires de sortir de la pauvreté et de s’élever dans l’échelle sociale. Pour un coût dérisoire de 1 euro par mois et de 12 euros par an pour chaque français, le fonds de grande solidarité aidera des pauvres bénéficiaires d’allocations en leur donnant les ressources qui leur manquent pour qu’ils ou elles puissent sortir définitivement de la pauvreté. C’est un investissement rentable à la fois humainement et économiquement pour compléter les minimas sociaux afin « apprendre à pécher plutôt que de donner du poisson ».

Chaque centime collecté sera entièrement redistribué aux plus démunis car l’argent collecté reste la propreté des citoyens, le fonds fonctionnera sur le budget de l’état avec une dotation modeste en utilisant les ressources locales des autres services sociaux. L’impact de la taxe sur les ménages et les entreprises sera très faible et donc largement supportable, quand la population française comprendra la simplicité et l’efficacité de cette mesure, il sera possible d’augmenter raisonnablement la taxe suivant ce barème :

  • Les personnes qui gagnent entre 0 et 1500 euros continueront de payer une taxe de 1 euro par mois
  • Les personnes qui gagnent entre 1500 et 3000 euros payeront une taxe de 2 euros par mois
  • Les personnes qui gagnent entre 3000 et 4500 euros payeront une taxe de 3 euros par mois
  • Les personnes qui gagnent entre 4500 et 6000 euros payeront une taxe de 4 euros par mois
  • Les personnes qui gagnent entre 6000 et 7500 euros payeront une taxe de 5 euros par mois
  • Les personnes qui gagnent plus de 7500 euros payeront une taxe de 6 euros par mois

Le fonds pourra solliciter des dons de personnes physiques et morales et agir en adéquation avec leurs objectifs. Parmi les grands donateurs :

  • L’état central dans ses stratégies de réduction des inégalités (plan pauvreté, plan banlieues, socle européen des droits sociaux, etc.).
  • Les régions, départements et mairies pour augmenter le nombre des bénéficiaires dans leur zone de responsabilité dans la limite de leurs moyens.
  • Les entreprises pour apporter une aide financière compatible à leur secteur d’activité. Par exemple Total qui s’investit à la fois dans des causes sociales et environnementales pour les familles en situation de précarité énergétique. Les banques les familles qui ont des problèmes de frais bancaires.
  • Les grandes fortunes seront appelées à s’engager financièrement et de façon volontaire pour l’égalité des chances de réussite à travers le fonds de grande solidarité, ce qui peut représenter une bonne alternative à l’augmentation des impôts.

En plus du financement régulier et garanti de la taxe, ces capacités supplémentaires permettront d’augmenter le chiffre de bénéficiaires mensuels sur l’ensemble du territoire français.

Tous les pays du monde sans exception peuvent appliquer cette mesure en utilisant leurs services fiscaux et leurs services sociaux, mais les pays qui ont une grande population et une monnaie forte en tireront de plus grands avantages. Avec une monnaie comme l’euro et une population de 447,7 millions d’habitants, l’Union Européenne en tant que « pays » peut mettre en application ce dispositif dans la zone euro dans un premier temps puis dans le reste de l’Union. Le dispositif donnera à l’Europe une compétence fiscale et donc nécessitera une modification des traités européens en vigueur. Ce projet serait d’ailleurs parfaitement compatible avec le programme de la présidence portugaise actuelle du conseil de l’union européenne dont l’une des priorités est de « renforcer et de valoriser le modèle social européen ». Une taxe européenne de 1 euro démontrerait la solidarité entre les peuples d’Europe et donnerait un signal fort pour une Europe sociale post-pandémie afin d'augmenter la confiance dans le système européen. Les européens et les européennes modestes qui bénéficieront de ce dispositif seront sans aucun doute les meilleurs ambassadeurs de l’union dans chacun des pays membres. Ainsi si 200 millions d’européens (Estimation) paient la taxe de 1 euro, le bénéfice mensuel de 200 millions d'euros sera réparti entre 500 bénéficiaires qui auront chacun une part de 400000 euros. Chaque année 6000 européens modestes et leurs familles bénéficieront de ce système pour réaliser leurs objectifs (véhicule, logement, formation, entrepreneuriat, agriculture biologique, etc.).

En résumé, le système combine une tontine géante a l'échelle de 67 millions de personnes et un une méthode de redistribution par investissement. les formes de financement possibles (Nouvelle version ISF, TVA, etc.), le budget mensuel d'un hypothétique fonds de solidarité et donc le nombre de bénéficiaires peuvent etre augmentées. 

Cette idée est consultable en détails dans une pétition que je vous invite a signer : https://www.mesopinions.com/petition/social/enrichir-pauvres-faut/92575. Votre aide sera particulièrement apprécié pour la diffusion de cette proposition sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, etc.).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Membre 49ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 74 412 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 49ans
Posté(e)

 

 

il y a une heure, Jolies Oreilles a dit :

 

Par exemple, si 40 millions de français (Estimation) paient la taxe de 1 euro, le bénéfice mensuel de 40 millions d'euros sera réparti entre 100 bénéficiaires qui auront chacun une part de 400000 euros. Ainsi chaque année 1200 français modestes et leurs familles bénéficieront de ce système pour réaliser leurs objectifs (logement, véhicule, formation, entrepreneuriat, agriculture biologique, etc.).
 

C’est anticonstitutionnel, puisque par l’aide social ces bénéficiaires deviendraient plus aisés que ceux qui auront payé ladite taxe . 
Ensuite ces 1200 familles sont tirés au sort ? Un loto est organisé ?

 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
williams Membre 1 987 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Toujours taxer, voir même ceux qui ont peu de moyen ! Mais par contre baisser le revenu des personnes du gouvernement, des députés,... voir ne pas leur augmenter les aides comme 2 fois M Macron l'a fait en seulement 4 ans dont en plus une fois en même temps qu'il a diminué l'allocation logement des français qui en ont besoin, cela il ne va pas le faire :sleep:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 43ans Posté(e)
Pheldwyn Membre 13 549 messages
Explorateur de Nuages‚ 43ans
Posté(e)

Euh ... déjà pourquoi mettre en place une taxe alors que l'on a déjà un impôt sur le revenu ?
(que l'on pourrait rendre obligatoire pour tous - 1€ symbolique minimum - et peut-être beaucoup plus progressif).

Ca, c'est pour l'aspect perception d'argent.


Ensuite ... imaginons que - plutôt que d'aider 1200 ménages par an - l'on utilise ces sommes pour investir dans ... je ne sais pas moi, la transition énergétique par exemple ?
Cela créerait de l'activité, la création de nouvelles entreprises, des embauches (et donc, certainement plus de 1200 ménages qui certes n'auraient pas 400 000 l'année, mais au moins des revenus leur permettant de subvenir à leurs besoins).

Après, on peut également en parallèle suivre des politiques sur le logements, pour faciliter l'accession ou l'acquisition.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
williams Membre 1 987 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

De toute façon si cette taxe universelle de 1 euro serrait mise en plus place qu'est-ce qui dit que l'argent va servir pour les plus pauvres quand vous voyez que l'argent de la journée de la solidarité qui ramerait vers 2,.. milliards d'euros va logiquement pour les personnes âgées alors que regardé les divers problèmes financiers qu'il y a avec eu (retraites,...). Puis regardez La taxe sur les automobiles qui fut créée en 1956 par le gouvernement Guy Mollet en vue de financer un "Fonds National de Solidarité" pour garantir un revenu minimum aux personnes âgées de plus de 65 ans mais voilà que leur utilité, les retraités ne verront pas la couleur de cet argent prélevé et au bout de trois ans, Michel Debré, alors Premier ministre annonce que celles-ci seront finalement "acquises au budget de l'Etat". 

Donc comment faire confiance d'une taxe pour les pauvres suite à tout ce qu'on a vu avec les différents gouvernements :sleep:

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×