Aller au contenu

Un critique littéraire

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre 37ans Posté(e)
Crève Membre 2 442 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

La critique est un art, parfois supérieur même aux oeuvres dont il effectue la critique. Connaissez-vous des fines plumes qui savent trancher dans le vif, qui fracassent, corrigent un artiste avec brio ? Je reviens d'écouter les interventions d'un critique français : Juan Asensio. Ce dernier fustige, crache sur la production contemporaine, qui, selon lui, ne produit rien de bon. Il y a effondrement de la littérature française. Il n'y a plus que des écrivaillons, qui ne connaissent même plus leurs classiques, des plumes sans saveur, voire infectes. Houellebecq ? Tout au plus un sociologue. Mathias Enard qui se prend pour Balzac alors qu'il n'en a que l'embonpoint. Où sont nos Balzac, nos Flaubert du XXI ? Il n'y a rien, plus rien, des tombereaux de livres à brûler, les librairies sont pleines de médiocrités, à la pelle. Les prix ? Dévoyés, ce n'est plus que de l'entreléchage, de la pourlèche, de la littérature sans estomac. Il n'y a plus personne en France qui fait le travail de critique, à proprement parler, les magazines se copient les uns les autres, leurs avis sont insipides et ne font que des remontées d'ascenseurs.

Vous pouvez consulter son blog, où il se prononce sans ménagement, sur ce qu'est un bon livre et un mauvais :

image.jpeg.cd8f2407b5ceee2717121b37691bbb17.jpeg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
  • Réponses 73
  • Créé
  • Dernière réponse

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Messages populaires

Moi j'ai beaucoup de mal avec ça. Un livre n'est ni bon ni mauvais, il est juste pas ce que je voulais lire ou le style que j'attendais. Je trouve chiant ces gens qui s'autorisent à venir allumer un a

Franchement, Asensio.. Y a rien à dire tellement il cumule.  C'est à cause de gens comme lui que des talents se perdent. A cause de gens comme lui que des lecteurs n'osent pas s'aventurer sur cer

Bah, c'est pas si mal "Harry Potter". Ne serait-ce parce que ça a attiré (à nouveau) un énorme public de jeunes vers la lecture. J'ai tout lu et j'ai globalement trouvé simplement mais bien écrit. Trè

Images postées

Membre 150ans Posté(e)
jul77 Membre 2 024 messages
Forumeur alchimiste‚ 150ans
Posté(e)
il y a 33 minutes, Crève a dit :

où il se prononce sans ménagement, sur ce qu'est un bon livre et un mauvais

Moi j'ai beaucoup de mal avec ça. Un livre n'est ni bon ni mauvais, il est juste pas ce que je voulais lire ou le style que j'attendais. Je trouve chiant ces gens qui s'autorisent à venir allumer un auteur, un réalisateur ou un chanteur sous prétexte qu'ils n'aiment pas. Leurs avis sont ils à ce point important qu'ils devraient être "la norme".

Y a des auteurs comme.... Levy ou (me rappelle pas le nom de l'autre) qui vendent des milliers, des millions de livres chaque année et tu as toujours des critiques littéraires qui les allument en gerbant leurs avis comme si ils devaient compter. Oublient-ils que derrière les ventes il y a des lecteurs qui ont, eux aussi, un avis et qui vraisemblablement en font une critique différente ?

Ces "critiques" professionnels qui alignent des auteurs, y vont de leurs bons mots pour descendre un écrivain n'ont, parfois, jamais rien écrit de plus que leurs lapidations merdeuses. Ils frôlent parfois la jalousie pathologique de voir que certains ont réussi là où ils ne sont contraint que de pondre quelques lignes revanchardes d'écrivains ratés.

Il y a des livres que je n'ai pas aimé pour diverses raisons. Etaient-ils mauvais ? pas forcément.... simplement ils ne correspondaient pas à mes attentes. Les critiques littéraires semblent oublier que leurs avis ne vaut pas mieux que le mien, celui de ma voisine du dessous, de la nana dans le métro qui bouquine un roman à la con qui la fait sourire, de Monsieur Dupont qui dévore une merde qui l'amuse sur la plage ou de cette gamine qui s'émoustille en lisant un roman à l'eau de rose pour ado prépubère.

Je me branle de l'avis d'un intello à la con qui essaye de me vendre sa façon de pensée comme si on devait tous y adhérer.

Modifié par jul77
  • Like 4
  • Merci 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 36ans Posté(e)
Criterium Membre 2 811 messages
Nyctalope‚ 36ans
Posté(e)

Je suis assez d'accord avec jul77. — "La critique est un art" mais dans lequel ceux qui brillent le font généralement en allumant d'énormes feux et en maniant vocabulaire incisif, pensées lapidaires et un arrière-goût de regret de n'avoir pas percé dans le genre du pamphlet plutôt que celui de la critique. C'est le domaine des punchlines en langage se voulant hériter de Céline ou de Huysmans ; on y brille avec le négatif plus qu'avec le positif, ce qui devient un espace ouvert pour un réactionnaire regrettant que les romans d'aujourd'hui ne lui ressemblent pas — ou alors ne ressemblent plus à ceux qu'il a aimé redécouvrir à l'avant-guerre... — Les nouveaux 'arbitres' du bon et du mauvais goût.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MembreR 20ans Posté(e)
arrial MembreR 962 messages
Forumeur accro‚ 20ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, Crève a dit :

La critique est un art, parfois supérieur même aux œuvres dont il effectue la critique.

J'avoue que j'ai toujours été atterré par la prétention de ces gens qui sont incapables de pondre la moindre page d'œuvre publiable et osent critiquer ceux qui en sont capables …

image.png.4c9088191e222913c96f50c3bec4051e.png

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 48ans Posté(e)
CAL26 Membre 4 734 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, jul77 a dit :

Moi j'ai beaucoup de mal avec ça. Un livre n'est ni bon ni mauvais, il est juste pas ce que je voulais lire ou le style que j'attendais. Je trouve chiant ces gens qui s'autorisent à venir allumer un auteur, un réalisateur ou un chanteur sous prétexte qu'ils n'aiment pas. Leurs avis sont ils à ce point important qu'ils devraient être "la norme".

Y a des auteurs comme.... Levy ou (me rappelle pas le nom de l'autre) qui vendent des milliers, des millions de livres chaque année et tu as toujours des critiques littéraires qui les allument en gerbant leurs avis comme si ils devaient compter. Oublient-ils que derrière les ventes il y a des lecteurs qui ont, eux aussi, un avis et qui vraisemblablement en font une critique différente ?

Ces "critiques" professionnels qui alignent des auteurs, y vont de leurs bons mots pour descendre un écrivain n'ont, parfois, jamais rien écrit de plus que leurs lapidations merdeuses. Ils frôlent parfois la jalousie pathologique de voir que certains ont réussi là où ils ne sont contraint que de pondre quelques lignes revanchardes d'écrivains ratés.

Il y a des livres que je n'ai pas aimé pour diverses raisons. Etaient-ils mauvais ? pas forcément.... simplement ils ne correspondaient pas à mes attentes. Les critiques littéraires semblent oublier que leurs avis ne vaut pas mieux que le mien, celui de ma voisine du dessous, de la nana dans le métro qui bouquine un roman à la con qui la fait sourire, de Monsieur Dupont qui dévore une merde qui l'amuse sur la plage ou de cette gamine qui s'émoustille en lisant un roman à l'eau de rose pour ado prépubère.

Je me branle de l'avis d'un intello à la con qui essaye de me vendre sa façon de pensée comme si on devait tous y adhérer.

Ce qu'on peut attendre d'un critique, quel que soit l'art, c'est une vision personnelle d'une oeuvre bien étayée notamment parce qu'appuyée sur une solide culture dans l'art en question. Il ne s'agit donc pas de définir une valeur objective mais très subjective et fondée.

Sinon quelle saveur aurait l'art si on devait prendre tant de pincettes : "je n'aime pas mais je peux seulement dire que c'est parce que cela ne correspond pas à mon attente du moment"...!  

Alors il faudrait se contenter de répertorier les oeuvres sorties (avec toutes caractéristiques physiques :titre,dimension...) et éventuellement l'évolution de leurs chiffres commerciaux. A la limite oser parfois un "je n'ai pas aimé mais il est possible que cette oeuvre plaise à l'ensemble de l'humanité moins moi voire que cela déplaise à des humains dont ce n'était pas l'attente" mais ce serait un peu gonflé quand même.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Sittelle Membre 6 212 messages
Un oiseau la tête en bas !‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, jul77 a dit :

Moi j'ai beaucoup de mal avec ça. Un livre n'est ni bon ni mauvais, il est juste pas ce que je voulais lire ou le style que j'attendais. Je trouve chiant ces gens qui s'autorisent à venir allumer un auteur, un réalisateur ou un chanteur sous prétexte qu'ils n'aiment pas. Leurs avis sont ils à ce point important qu'ils devraient être "la norme".

Y a des auteurs comme.... Levy ou (me rappelle pas le nom de l'autre) qui vendent des milliers, des millions de livres chaque année et tu as toujours des critiques littéraires qui les allument en gerbant leurs avis comme si ils devaient compter. Oublient-ils que derrière les ventes il y a des lecteurs qui ont, eux aussi, un avis et qui vraisemblablement en font une critique différente ?

Ces "critiques" professionnels qui alignent des auteurs, y vont de leurs bons mots pour descendre un écrivain n'ont, parfois, jamais rien écrit de plus que leurs lapidations merdeuses. Ils frôlent parfois la jalousie pathologique de voir que certains ont réussi là où ils ne sont contraint que de pondre quelques lignes revanchardes d'écrivains ratés.

Il y a des livres que je n'ai pas aimé pour diverses raisons. Etaient-ils mauvais ? pas forcément.... simplement ils ne correspondaient pas à mes attentes. Les critiques littéraires semblent oublier que leurs avis ne vaut pas mieux que le mien, celui de ma voisine du dessous, de la nana dans le métro qui bouquine un roman à la con qui la fait sourire, de Monsieur Dupont qui dévore une merde qui l'amuse sur la plage ou de cette gamine qui s'émoustille en lisant un roman à l'eau de rose pour ado prépubère.

Je me branle de l'avis d'un intello à la con qui essaye de me vendre sa façon de pensée comme si on devait tous y adhérer.

Vulgaire jalousie , et suffisance extrême, est ce cela être un bon critique ?

 J'aime ton texte !

 

 

Modifié par Sittelle
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 153ans Posté(e)
Mite_Railleuse Membre 24 372 messages
Grégairophobe...‚ 153ans
Posté(e)

Je me suis toujours demandé à quoi pouvaient bien servir les critiques ! Le quidam ne serait-donc pas capable de savoir seul, s'il aime ou pas une oeuvre ? A t-il besoin qu'on lui dise s'il faut qu'il l'apprécie ou pas ?  Et  s'il déroge à cette injonction, ça fait de lui un plouc ringard et ignare ?

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 150ans Posté(e)
jul77 Membre 2 024 messages
Forumeur alchimiste‚ 150ans
Posté(e)
il y a 30 minutes, CAL26 a dit :

Ce qu'on peut attendre d'un critique, quel que soit l'art, c'est une vision personnelle .

J'ai pas besoin qu'un gus vienne m'expliquer ce que je devrais aimer ou non. 

Modifié par jul77
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 48ans Posté(e)
CAL26 Membre 4 734 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)
à l’instant, jul77 a dit :

J'ai pas besoin qu'un gus vienne m'expliquer ce que je devrais aimer ou non. 

Tu m'as pas répondu en résumé mais en court-circuit.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Elfière Membre 365 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

Une critique, ce n'est pas forcément négatif.

Et sa lecture n'est pas obligatoire.

Ça peut être une aide bien utile pour qui n'a pas le temps du choix. C'est évidemment subjectif mais si c'est fait avec intelligence, le lecteur doit pouvoir lui-même peser l'argumentation et ce faisant, peut-être, même être attiré par ce qui déplait au critique.

Asensio condamne toute la littérature contemporaine. Comme ça, c'est fait!

C'est une manière comme une autre de faire parler de lui et, pour ma part, de savoir ne jamais devoir faire appel à sa science pour choisir mes lectures.

 

En attendant, nous jouons tous, ici-même, ce rôle de critique. ;)

 

 

Modifié par Elfière
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 153ans Posté(e)
Mite_Railleuse Membre 24 372 messages
Grégairophobe...‚ 153ans
Posté(e)
il y a 1 minute, Elfière a dit :

Une critique, ce n'est pas forcément négatif.

Et sa lecture n'est pas obligatoire.

Ça peut être une aide bien utile pour qui n'a pas le temps du choix. C'est évidemment subjectif mais si c'est fait avec intelligence, le lecteur doit pouvoir lui-même peser l'argumentation et ce faisant, peut-être, même être attiré par ce qui déplait au critique.

Asensio condamne toute la littérature contemporaine. Comme ça, c'est fait!

C'est une manière comme une autre de faire parler de lui et, pour ma part, de savoir ne jamais devoir faire appel à sa science pour choisir mes lectures.

 

En attendant, nous jouons tous, ici-même, ce rôle. ;)

 

C'est vrai, une critique peut être bienveillante, c'est bien de le rappeler :)

Mais il y a des brûlots tellement agressifs et assassins, que perso je les trouve indécents et destructeurs. Je n'arrive pas à imaginer qu'ils n'aient pas pour but d'atomiser...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 37ans Posté(e)
Crève Membre 2 442 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, jul77 a dit :

Moi j'ai beaucoup de mal avec ça. Un livre n'est ni bon ni mauvais, il est juste pas ce que je voulais lire ou le style que j'attendais. Je trouve chiant ces gens qui s'autorisent à venir allumer un auteur, un réalisateur ou un chanteur sous prétexte qu'ils n'aiment pas. Leurs avis sont ils à ce point important qu'ils devraient être "la norme".

Y a des auteurs comme.... Levy ou (me rappelle pas le nom de l'autre) qui vendent des milliers, des millions de livres chaque année et tu as toujours des critiques littéraires qui les allument en gerbant leurs avis comme si ils devaient compter. Oublient-ils que derrière les ventes il y a des lecteurs qui ont, eux aussi, un avis et qui vraisemblablement en font une critique différente ?

Ces "critiques" professionnels qui alignent des auteurs, y vont de leurs bons mots pour descendre un écrivain n'ont, parfois, jamais rien écrit de plus que leurs lapidations merdeuses. Ils frôlent parfois la jalousie pathologique de voir que certains ont réussi là où ils ne sont contraint que de pondre quelques lignes revanchardes d'écrivains ratés.

Il y a des livres que je n'ai pas aimé pour diverses raisons. Etaient-ils mauvais ? pas forcément.... simplement ils ne correspondaient pas à mes attentes. Les critiques littéraires semblent oublier que leurs avis ne vaut pas mieux que le mien, celui de ma voisine du dessous, de la nana dans le métro qui bouquine un roman à la con qui la fait sourire, de Monsieur Dupont qui dévore une merde qui l'amuse sur la plage ou de cette gamine qui s'émoustille en lisant un roman à l'eau de rose pour ado prépubère.

Je me branle de l'avis d'un intello à la con qui essaye de me vendre sa façon de pensée comme si on devait tous y adhérer.

Je doute que Juan Asensio soit jaloux d'un Guillaume Musso, il préférerait crever que d'avoir pondu ce que Musso a pondu.

Si je prends mon domaine, la science-fiction, j'attends aussi que le critique, dans ce domaine, m'interpelle, par exemple "Cette idée de l'auteur n'est pas neuve, ce concept de science-fiction qu'il introduit existait déjà dans l'âge d'or de la S-F". Non, le critique n'est pas forcément un être aigri, le vrai critique a des connaissances, et même une culture, et met l'oeuvre nouvelle en regard de ce qui s'est fait avant.

Prenant toujours mon domaine, la S-F, on peut s'attendre à ce qu'un auteur nouveau, qui croit avoir trouvé l'idée du siècle, soit rappelé à l'ordre par un critique qui a plus de connaissances, et qui lui rappelle un classique oublié qui avait déjà pensé ce qu'il a pensé 40 ans avant lui. Donc, oui, le critique litt vaut mieux, dans ce cas, et même mille fois mieux que "l'avis de ta voisine du dessous" qui n'y connait rien.

Enfin, on a le critique avec qui on a des affinités, et dont on pense sans s'être concertés, la même chose sur tel et tel auteur-rice ; le critique lisant beaucoup, il nous évite ce qu'il considère comme un étron. En fait, c'est son rôle.

En fait je pense même l'inverse de vous : vous dites qu'ils descendent un livre par jalousie, alors qu'en fait, s'ils trouvent un livre bon, au contraire ils l'encensent. Par le trie du bon grain séparé de l'ivraie. Précisément parce qu'ils distribuent avec parcimonie leurs éloges dithyrambiques, ils sont mieux écoutés, quand ils disent "ça, c'est bon". Le vrai critique, s'il trouve le livre bon, en se sondant, avec ses connaissances, ne va pas descendre le livre, au contraire il va en faire l'éloge.

On trouve des tonnes d'auteurs-rices sur Wattpad, des jeunes pour la plupart, inexpérimentés, qui ont peu de bouteille. Qui peu ou pas lu, mais prennent la plume quand même. Tout est bon, làd'dans ?

Enfin, l'argument qui consiste à dire, "la masse a aimé, donc c'est une référence", "ya pas d'référence, la référence c'est le best-seller", c'est comme ça qu'on se retrouvera avec du Marc Levy au programme de l'agrégation.

 

Modifié par Crève
  • Like 1
  • Triste 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Elfière Membre 365 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
il y a 4 minutes, Mite_Railleuse a dit :

 

Mais il y a des brûlots tellement agressifs et assassins

Ça ne se limite malheureusement pas à la littérature.

Et je suis d'accord avec toi. Il y a là, souvent, une étrange "furie" chez les inquisiteurs de l'expression. Elle laisse à penser, souvent, que leur(s) victime(s) ne sont que des boucs émissaires pour pallier une frustration toute personnelle.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 150ans Posté(e)
jul77 Membre 2 024 messages
Forumeur alchimiste‚ 150ans
Posté(e)
il y a 4 minutes, Crève a dit :

Je doute que Juan Asensio soit jaloux d'un Guillaume Musso, il préférerait crever que d'avoir pondu ce que Musso a pondu.

Si je prends mon domaine, la science-fiction, j'attends aussi que le critique, dans ce domaine, m'interpelle, par exemple "Cette idée de l'auteur n'est pas neuve, ce concept de science-fiction qu'il introduit existait déjà dans l'âge d'or de la S-F". Non, le critique n'est pas forcément un être aigri, le vrai critique a des connaissances, et même une culture, et met l'oeuvre nouvelle en regard de ce qui s'est fait avant.

Prenant toujours mon domaine, la S-F, on peut s'attendre à ce qu'un auteur nouveau, qui croit avoir trouvé l'idée du siècle, soit rappelé à l'ordre par un critique qui a plus de connaissances, et qui lui rappelle un classique oublié qui avait déjà pensé ce qu'il a pensé 40 ans avant lui. Donc, oui, le critique litt vaut mieux, dans ce cas, et même mille fois mieux que "l'avis de ta voisine du dessous" qui n'y connait rien.

Par exemple, un lecteur novice qui n'y connait rien en S-F, mais voudrait s'y mettre, va lire le critique littéraire, et finir par comprendre quel était le livre fondateur du cyberpunk, la première anti-utopie qui a ouvert la voie, etc.

Enfin, on a le critique avec qui on a des affinités, et dont on pense sans s'être concertés, la même chose sur tel et tel auteur-rice ; le critique lisant beaucoup, il nous évite ce qu'il considère comme un étron. En fait, c'est son rôle.

En fait je pense même l'inverse de vous : vous dites qu'ils descendent un livre par jalousie, alors qu'en fait, s'ils trouvent un livre bon, au contraire ils l'encensent. Par le trie du bon grain séparé de l'ivraie. Précisément parce qu'ils distribuent avec parcimonie leurs éloges dithyrambiques, ils sont mieux écoutés, quand ils disent "ça, c'est bon". Le vrai critique, s'il trouve le livre bon, en se sondant, avec ses connaissances, ne va pas descendre le livre, au contraire il va en faire l'éloge.

On trouve des tonnes d'auteurs-rices sur Wattpad, des jeunes pour la plupart, inexpérimentés, qui ont peu de bouteille. Qui peu ou pas lu, mais prennent la plume quand même. Tout est bon, làd'dans ?

Enfin, l'argument qui consiste à dire, "la masse a aimé, donc c'est une référence", "ya pas d'référence, la référence c'est le best-seller", c'est comme ça qu'on se retrouvera avec du Marc Levy au programme de l'agrégation.

 

Je trouve ton propos d'une prétention assez dérangeante. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 37ans Posté(e)
Crève Membre 2 442 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)
il y a 1 minute, jul77 a dit :

Je trouve ton propos d'une prétention assez dérangeante. 

et moi le votre, à l'égard d'un métier : critique.

et pis quoi, dans ce que j'ai écrit, tout ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 150ans Posté(e)
jul77 Membre 2 024 messages
Forumeur alchimiste‚ 150ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, Crève a dit :

et moi le votre, à l'égard d'un métier : critique.

et pis quoi, dans ce que j'ai écrit, tout ?

Euh.... ouais tout. Et je parlais de ton post du début.... avec ce tocard qui allume pour se donner la sensation qu'il a des couilles sans rien  faire d'autres que juger le travail des autres. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 37ans Posté(e)
Crève Membre 2 442 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)
il y a 12 minutes, jul77 a dit :

rien  faire d'autres que juger le travail des autres. 

qui... est aussi un travail. comme un prof de lettres annote une copie. et même, met une note.

Modifié par Crève
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 150ans Posté(e)
jul77 Membre 2 024 messages
Forumeur alchimiste‚ 150ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, Crève a dit :

qui... est aussi un travail. comme un prof de lettre annote une copie. et même, mets une note.

On peut fite son travail sans être dans le négatif constamment... bon en fait tu balançait juste ca pour parler de toi, fallait le dire, hein.

Mais y a un côté marrant a ce qu'un critique pleurniche qu'on le critique. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 37ans Posté(e)
Crève Membre 2 442 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)
il y a 1 minute, jul77 a dit :

On peut fite son travail sans être dans le négatif constamment... bon en fait tu balançait juste ca pour parler de toi, fallait le dire, hein.

non, je suis pas prof, ni critique.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 48ans Posté(e)
CAL26 Membre 4 734 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)
il y a 36 minutes, Mite_Railleuse a dit :

C'est vrai, une critique peut être bienveillante, c'est bien de le rappeler :)

Mais il y a des brûlots tellement agressifs et assassins, que perso je les trouve indécents et destructeurs. Je n'arrive pas à imaginer qu'ils n'aient pas pour but d'atomiser...

Il faut noter cette tendance à montrer majoritairement du doigt, pour être ni sincères ni légitimes,  les critiques négatives alors que beaucoup moins de reproches en ce sens sont faîtes aux critiques positives.

Je ne vois pas en quoi l'expression d'une critique négative serait moins crédible ou moins utile qu'une critique positive. Ce que je demande à un critique dans son travail c'est qu'il étaye solidement et propose une analyse suffisamment fine de la perception qu'il a des oeuvres qu'il présente. Pour moi là est le rôle utile à l'art du critique : dans la présentation la plus riche, et bien sûr sincère, possible de ses goûts.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×