Aller au contenu

Citation Hegel: « Je ne suis pas humain si je ne suis pas reconnu comme tel par autrui."

Noter ce sujet


Messages recommandés

53ans Posté(e)
loli Nouveau 1 message
Baby Forumeur‚ 53ans
Posté(e)

Bonjour,

« Je ne suis pas humain si je ne suis pas reconnu comme tel par autrui. Le secret de ma dignité se trouve dans le regard qu’autrui porte sur moi. » 

Souvent utilisées, ces phrases d'Hegel, ne sont que rarement référencées dans les règles de l'art. Il est par conséquent difficile de retrouver le texte d'origine (à moins de relire toute sa bibliographie dans l'espoir de pouvoir retomber dessus).

Pourriez vous m'aider à retrouver dans quel ouvrage ces phrases sont publiées?

Je vous remercie.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
65ans Posté(e)
Phylou Membre 292 messages
Forumeur activiste‚ 65ans
Posté(e)

Mais Nietzche dit : "Le désir de reconnaissance est un désir d’esclave."

Qui gagne ?

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
58ans Posté(e)
Kid_Ordinn Membre 4 904 messages
Forumeur discret‚ 58ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, loli a dit :

Bonjour,

« Je ne suis pas humain si je ne suis pas reconnu comme tel par autrui. Le secret de ma dignité se trouve dans le regard qu’autrui porte sur moi. » 

Souvent utilisées, ces phrases d'Hegel, ne sont que rarement référencées dans les règles de l'art. Il est par conséquent difficile de retrouver le texte d'origine (à moins de relire toute sa bibliographie dans l'espoir de pouvoir retomber dessus).

Pourriez vous m'aider à retrouver dans quel ouvrage ces phrases sont publiées?

Je vous remercie.

Cf. dans Hegel [ 1981], le texte introductif « Du concept en général » et le chapitre final « L’idée absolue ».

https://www.cairn.info/publications-de-Bernard-Bourgeois--22965.htm

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
69ans Posté(e)
Gouderien Membre 21 367 messages
Obsédé textuel‚ 69ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, Phylou a dit :

Mais Nietzche dit : "Le désir de reconnaissance est un désir d’esclave."

 

Excellent!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
17ans Posté(e)
claire07 Nouveau 5 messages
Baby Forumeur‚ 17ans
Posté(e)
Il y a 4 heures, Phylou a dit :

Mais Nietzche dit : "Le désir de reconnaissance est un désir d’esclave."

Qui gagne ?

je partage plus la vision de Nietzche. il ne  faut pas vivre dans la reconnaissance d'autrui sinon à quoi sert la vie ??

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
65ans Posté(e)
Maroudiji Membre 5 872 messages
Forumeur alchimiste‚ 65ans
Posté(e)
il y a une heure, claire07 a dit :

je partage plus la vision de Nietzche. il ne  faut pas vivre dans la reconnaissance d'autrui sinon à quoi sert la vie ??

Sa vie ne lui a pas servi à grand-chose. Même pas à mourir comme un homme digne de ce nom.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
17ans Posté(e)
claire07 Nouveau 5 messages
Baby Forumeur‚ 17ans
Posté(e)
Il y a 11 heures, Maroudiji a dit :

Sa vie ne lui a pas servi à grand-chose. Même pas à mourir comme un homme digne de ce nom.

desolée, je ne connais pas assez la vie de se philosophe pour en parler mais je pense que sa citation, certes ne s'applique peut etre pas à lui d'après votre réponse mais elle n'en reste pas moins juste ( en tout cas pour moi)

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Mani Manimone Membre 28 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)
Il y a 16 heures, Kid_Ordinn a dit :

Cf. dans Hegel [ 1981], le texte introductif « Du concept en général » et le chapitre final « L’idée absolue ».

https://www.cairn.info/publications-de-Bernard-Bourgeois--22965.htm

 

 

 

http://www.librairie-tropiques.fr/2015/10/la-grande-logique-de-hegel-traduite-et-presentee-par-bernard-bourgeois.html

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
44ans Posté(e)
Fraction Membre 2 588 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
Il y a 18 heures, loli a dit :

Bonjour,

« Je ne suis pas humain si je ne suis pas reconnu comme tel par autrui. Le secret de ma dignité se trouve dans le regard qu’autrui porte sur moi. » 

Souvent utilisées, ces phrases d'Hegel, ne sont que rarement référencées dans les règles de l'art. Il est par conséquent difficile de retrouver le texte d'origine (à moins de relire toute sa bibliographie dans l'espoir de pouvoir retomber dessus).

Pourriez vous m'aider à retrouver dans quel ouvrage ces phrases sont publiées?

Je vous remercie.

Bonjour,

Ne serait-on vertueux que lorsque quelqu'un nous voit ?

La vertu sans témoin n'est-elle pas plutôt plus louable que la vertu reconnue ?

 

Ma femme reconnait ma qualité de mari, mon patron reconnait ma qualité d'ouvrier, la France reconnait ma qualité de citoyen,...

Mais qui est légitime à reconnaître mon humanité, hormis tout le monde, donc finalement personne en particulier ?

 

L'idée que j'ai de moi-même est beaucoup plus complète que la perspective fragmentée que j'offre à chacun de mes autres.

L'autre ne connait que des bribes de moi-même, lorsque nos deux fenêtres se rencontrent.

Le problème, c'est que se juger soi-même est une récursivité, c'est-à-dire une auto-référence toxique.

 

Vous avez raison : l'autre est un référentiel reconnaissant qui nous examine et nous qualifie, et qui va même jusqu'à nous animer inconsciemment, par avalisme.

Ainsi, le jugement de l'autre nous implique jusqu'à une immanence soumise selon la posture légitime et représentative de chacun.

Cordialement, Fraction

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Blaquière Membre 13 233 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 4 heures, Fraction a dit :

 

L'idée que j'ai de moi-même est beaucoup plus complète que la perspective fragmentée que j'offre à chacun de mes autres.

L'autre ne connait que des bribes de moi-même, lorsque nos deux fenêtres se rencontrent.

Le problème, c'est que se juger soi-même est une récursivité, c'est-à-dire une auto-référence toxique.

 

 

Oui et non !

 L'idée que je me fais de moi-même est-elle vraiment de moi ?

 Il y a le moi idéal, l'idéal du moi, le Sur-moi...  Toutes ces notions ne sont plus très à la mode car la psychanalyse c'est... caca !

 Il n'empêche que certains points de vue des autres sur nous (Comme celui même imaginaire du "Grand Autre") nous aide, nous permettent de nous construire, sont à même d'engendrer notre dignité.  Je connais quelqu'un qui après avoir reçu un mauvais coup offensant, m'a dit  " Là, j'ai pensé à mon père, (qui était mort depuis longtemps) : il n'aurait pas voulu que je tolère ça !" Et il ne l'a pas toléré ! Et il a fait face ! Et s'en est sorti vaillamment !

Là, la reconnaissance (d'autrui) qui selon Nietzsche nous fait esclave, semble s'opposer à la dignité (qui viendrait plutôt de soi) ?

Modifié par Blaquière
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
44ans Posté(e)
Fraction Membre 2 588 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
il y a 54 minutes, Blaquière a dit :

Oui et non !

 L'idée que je me fais de moi-même est-elle vraiment de moi ?

 Il y a le moi idéal, l'idéal du moi, le Sur-moi...  Toutes ces notions ne sont plus très à la mode car la psychanalyse c'est... caca !

 Il n'empêche que certains points de vue des autres sur nous (Comme celui même imaginaire du "Grand Autre") nous aide, nous permettent de nous construire, sont à même d'engendrer notre dignité.  Je connais quelqu'un qui après avoir reçu un mauvais coup offensant, m'a dit  " Là, j'ai pensé à mon père, (qui était mort depuis longtemps) : il n'aurait pas voulu que je tolère ça !" Et il ne l'a pas toléré ! Et il a fait face ! Et s'en est sorti vaillamment !

Là, la reconnaissance (d'autrui) qui selon Nietzsche nous fait esclave, semble s'opposer à la dignité (qui viendrait plutôt de soi) ?

La réalité provenant de notre champ des crédibles, la réalité de moi-même n'échappe pas à la règle :

Je ne suis pas moi-même, mais seulement l'évidence de moi-même.

Sans mauvais jeu de mots, l'altérité altère cette évidence, par sa force référentielle : je fais alors partie de son propre champ des crédibles et je m'y subordonne de bon gré, ou parfois de force.

 

Mais l'autre ne sait jamais de moi que ce que je veux bien lui dire, et lui montrer.

Je ne suis pas schizophrène, mais j'ai une personnalité, une facette, pour chaque interlocuteur.

A chaque relation ses moteurs et ses inhibiteurs.

 

La crédibilité de la psychanalyse est relativement corrélée à la pertinence de Freud.

Or, aujourd'hui, que reste-t-il de l'obsession, de l'analogie, et de la réduction freudiennes ?

Peut-être que les enfants ne sont ni des anges ni des pervers par essentialisme, mais seulement des plastiques, des plages vierges administrées par leur amont, et sollicitées par leur aval.

 

Peut-être que l'hyperactivité inconsciente n'était qu'un effet d'optique rétroactif.

L'inconscient n'a pas de ressources, ni personnelles, ni mémorielle, ni calculatoire.

Ce n'est, au mieux, qu'une plateforme géniale qui échange invocations contre représentations.

 

  • Waouh 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
55ans Posté(e)
brooder Membre 4 185 messages
Doctor feel good‚ 55ans
Posté(e)

Comment se voir sinon comme ayant été et devoir être ?!

Comment l'autre nous voit sinon comme fantasme d'un autre ? C'est à dire comme celui qui a été un autre pour lui.

Le soi et le toi ne peuvent être pensés dans le même registre. Si notre soi nous est connu, le toi ne peut être pensé que dans un registre d'identification.

Donc c'est bien par l'autre que nous nous voyons ou pas dans l'humanité, concept qui n'est qu'imaginaire !

 

Modifié par brooder
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
55ans Posté(e)
Verdô Membre 31 messages
Forumeur balbutiant‚ 55ans
Posté(e)

Ça c'est certain, parce qu'il n'y a qu'un humain qui pourrait dire ça sur Terre... enfin bon! Je ne connais pas les cultures extra-terrestre hein...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Mani Manimone Membre 28 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

C'est l'un des leitmotivs de Hegel que nous sommes responsables et redevables dans notre vie(émotivité) et dans notre histoire de tous nos actes de créativité 

A tous  vivons  la fête du travail, même si le muguet nous manque cruellement .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×