Aller au contenu

La philosophie islamique

Noter ce sujet


Messages recommandés

65ans Posté(e)
Maroudiji Membre 5 872 messages
Forumeur alchimiste‚ 65ans
Posté(e)
Citation

 

Les gens du Livre ou ahl al-kitâb (arabe : اهل الكتاب) sont ceux à qui, selon le Coran, les messages divins ont été révélés à travers un livre révélé à un prophète[1].

Pour l'islam, le concept s'applique aux peuples monothéistes dont la religion est fondée sur des enseignements divins à travers un livre révélé à un prophète et enseigné par ce dernier[1]. Pour les musulmans orthodoxes ceci inclut au moins tous les chrétiens, juifs (karaïtes et samaritains inclus), et les sabéens (généralement identifiés aux mandéens). Le concept s'étend parfois aux zoroastriens qui bénéficient de ce statut par leur livre saint, l'Avesta[1].

 

J'ai eu la flemme de recopier ce qu’écrivait Henry Corbin dans son livre Histoire de la philosophie islamique. Mais l'idée est traditionnelle, tout le monde la répète et est plus ou moins d'accord: il n'y a que les "trois grandes religions"* qui possèderaient un livre révélé. Corbin écrit cela en 1964 et la pensée n'a pas évoluée ; c'est une vérité qu'on ne juge pas discutable tant elle est ancrée dans les esprits, religieux, athées ou agnostiques. 

Pourtant n'importe qui pourrait faire une petite recherche ou devrait savoir que les Hindous, la plus ancienne nation du monde, ont un ou des livres révélés, notamment la fameuse Bhagavad-gita. Je parle longuement à ce propos dans un sujet que j'ai commencé sur ce site il y a quelques années et que j'ai intitulé L'Inde et le Mahabharata

* L'expression, elle aussi, est douteuse.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
37ans Posté(e)
Crève Membre 2 383 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)
il y a 39 minutes, Maroudiji a dit :

 n'importe qui pourrait faire une petite recherche

une petite recherche sur le forum indique qu'il y a aussi une autre religion révélée, selon vous, et toute puissante : le darwinisme. :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
65ans Posté(e)
Phylou Membre 292 messages
Forumeur activiste‚ 65ans
Posté(e)
il y a 22 minutes, Crève a dit :

une petite recherche sur le forum indique qu'il y a aussi une autre religion révélée, selon vous, et toute puissante : le darwinisme. :)

Le darwinisme n'est ni une religion ni une révélation.

C'est une théorie scientifique qui explique l'évolution des êtres vivants. Il n'y a ni dieu, ni prophète ans le darwinisme.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
37ans Posté(e)
Crève Membre 2 383 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, Phylou a dit :

Le darwinisme n'est ni une religion ni une révélation.

C'est une théorie scientifique qui explique l'évolution des êtres vivants. Il n'y a ni dieu, ni prophète ans le darwinisme.

explique ça à notre hôte, pour lui le darwinisme est une révélation, il ne croit pas aux tests ADN.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
65ans Posté(e)
Phylou Membre 292 messages
Forumeur activiste‚ 65ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, Crève a dit :

explique ça à notre hôte, pour lui le darwinisme est une révélation, il ne croit pas aux tests ADN.

C'est son problème, je n'ai pas pour mission de convaincre ceux qui veulent rester dans l'ignorance et refusent de voir l'évidence.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
75ans Posté(e)
Talon 1 Membre 15 482 messages
Talon 1‚ 75ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, Maroudiji a dit :

la fameuse Bhagavad-gita.

J'ai lu. La bataille de Kurukshétra. Ce livre raconte les instants qui précèdent cette grand bataille.

Arjuna commande une armée, et Krishna (avatara de Vichnou) commande l'autre. Arjuna dit qu'il est gêné de devoir tuer des parents qui sont dans l'autre camp. Krishna lui dit qu'au contraire, il leur rend service puisqu'ils ressusciteront meilleurs.

Citation

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
65ans Posté(e)
Maroudiji Membre 5 872 messages
Forumeur alchimiste‚ 65ans
Posté(e)

Sur ce fil, je décris l'attitude de ceux qui n'aiment pas l'esprit libéral. Qui s'attaquent à lui, le censurent et le jettent dans un puits pour qu'on l'oublie. C'est une tradition culturelle respectée par le peuple et qui remonte aux racines de l’Occident. J'ai donné maints exemples en pointant les Grecs et les monothéistes dont les philosophes doivent être conservateurs et accorder leurs violons avec l'autorité.

Pour illustrer mon propos, voici un passage du livre de Corbin. Il cite un des premiers musulmans en 714 qui écrivait : « De ma Connaissance je cache les joyaux — De peur qu'un ignorant, voyant la vérité, ne nous écrase... O Seigneur ! Si je divulguais une perle de ma gnose — On me dirait : tu es donc un adorateur des idoles ? — Et il y aurait des musulmans pour trouver licite que l'on versât mon sang ! -Ils trouvent abominable ce que l'on présente de plus beau. » P. 68 Folio

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
65ans Posté(e)
Maroudiji Membre 5 872 messages
Forumeur alchimiste‚ 65ans
Posté(e)

CollageMaker_20210506_131111183.jpg.96dcf16af99d4d1a2c8f814e59695d4e.jpg

Puisque je parle des idoles -ces objets d'adoration si haïssables qu'ils rendaient fous jusqu'au sang ceux qui ne les supportaient pas-, sachez que Moïse est la figure emblématique de cette intolérance ontologique et politique.* Les juifs furent les premiers à imposer l'adoration d'un Dieu unique à tous, sous peine de mort. Avant eux, on mourrait certainement pour des discordances religieuses, mais dorénavant l'intransigeance monothéiste devient radicale et systématique. 

Cette manière d'envisager l'amour exclusif à un Dieu suprême et sans identité se répandra à toutes les sociétés occidentales par l'intermédiaire des chrétiens et des musulmans. Ils adopteront sans se faire prier cette conception de la religion bien qu'elle requiert un autoritarisme forcé pour son application. Cette méthode servira de pattern à nos institutions, régaliennes bien sûr, mais aussi civiles. Par exemple, l'enseignement national est monoculturel, absolu, jusque dans les moindres détails. Dans les écoles les enfants apprennent que les ancêtres de l'humanité sont nés en Afrique et qu'ils ont ensuite colonisé le reste de la Terre. Que leur intelligence rivalisait avec celle des singes et qu'ils cassaient des pierres sans compter les heures. Un jour, ils découvrirent le feu! Tous les livres d'histoire commencent de cette façon. Notre civilisation s'est inventé ce mythe qu'elle prend pour la vérité scientifique, et cela ne pose pas de problème aux sociologues. Que des générations entières pensent toutes de la même manière, sans aucun doute quant à l'origine de l'univers et de l'humanité, ne leur cause aucun soucis. (Dans leur dogmatisme, ils ne rendent pas compte qu'une révolution est en cours parce que cette vision castratrice et biaisée de l'histoire n'est plus acceptée par les sociétés nouvelles et multiculturelles.)**

* Si les juifs avaient cru en l'âme spirituelle et éternelle, ce qui ne fût pas le cas à cette étape de leur histoire, je dirais en ironisant, compte tenu de l'âme unique en chaque homme, qu'ils s'imaginaient certainement Dieu du même ordre — limité à une âme.*** Partant, il ne peut posséder plusieurs personnalités. Toute autre manifestation de lui est une illusion satanique. Au-delà de l'ironie, cela peut donner une idée de cette posture qui a fait si long feu, malgré tout. 

** Canada. «Cette réforme, peut-on lire dans Le Soleil, a suscité bien des réactions au printemps dernier. Certains trouvaient le cours trop centré sur l'histoire nationale du Québec, et pas assez sur l'apport des différentes communautés - autochtone, anglophone et autres - à la construction de la nation québécoise.»

*** J'aurais voulu titrer ce billet La personnalité de Dieu formé d'un masque unique deviendra l'archétype de la vérité.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Mórrígan Membre 12 477 messages
Cóínnéóídh mé do bhás‚
Posté(e)

Jean-François Kahn nous disait très justement : « En fait, toute religion est une secte qui a réussi. On donne d’ailleurs le nom de secte à toute église non officielle qui concurrence les églises officielles ». 

Polythéistes et monothéistes se sont cherchés querelles depuis la nuit des temps. Une fois certaines croyances polythéistes jugées dangereuses puis annihilées, il a été question de se faire la guerre entre monothéistes. C’est toujours d’actualité. La religion est souvent affaire de pouvoir, et son corollaire, la domination. 

Je ne sais trop à quel degré l’Islam ou la chrétienté a eu une incidence sur cette réflexion de Pierre Rabhi, mais j’aime assez :

 

 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
149ans Posté(e)
Annalevine Membre 2 564 messages
Forumeur alchimiste‚ 149ans
Posté(e)
Le 07/05/2021 à 12:46, Maroudiji a dit :

CollageMaker_20210506_131111183.jpg.96dcf16af99d4d1a2c8f814e59695d4e.jpg

Puisque je parle des idoles -ces objets d'adoration si haïssables qu'ils rendaient fous jusqu'au sang ceux qui ne les supportaient pas-, sachez que Moïse est la figure emblématique de cette intolérance ontologique et politique.* Les juifs furent les premiers à imposer l'adoration d'un Dieu unique à tous, sous peine de mort. Avant eux, on mourrait certainement pour des discordances religieuses, mais dorénavant l'intransigeance monothéiste devient radicale et systématique. 

Cette manière d'envisager l'amour exclusif à un Dieu suprême et sans identité se répandra à toutes les sociétés occidentales par l'intermédiaire des chrétiens et des musulmans. Ils adopteront sans se faire prier cette conception de la religion bien qu'elle requiert un autoritarisme forcé pour son application. Cette méthode servira de pattern à nos institutions, régaliennes bien sûr, mais aussi civiles. Par exemple, l'enseignement national est monoculturel, absolu, jusque dans les moindres détails. Dans les écoles les enfants apprennent que les ancêtres de l'humanité sont nés en Afrique et qu'ils ont ensuite colonisé le reste de la Terre. Que leur intelligence rivalisait avec celle des singes et qu'ils cassaient des pierres sans compter les heures. Un jour, ils découvrirent le feu! Tous les livres d'histoire commencent de cette façon. Notre civilisation s'est inventé ce mythe qu'elle prend pour la vérité scientifique, et cela ne pose pas de problème aux sociologues. Que des générations entières pensent toutes de la même manière, sans aucun doute quant à l'origine de l'univers et de l'humanité, ne leur cause aucun soucis. (Dans leur dogmatisme, ils ne rendent pas compte qu'une révolution est en cours parce que cette vision castratrice et biaisée de l'histoire n'est plus acceptée par les sociétés nouvelles et multiculturelles.)**

* Si les juifs avaient cru en l'âme spirituelle et éternelle, ce qui ne fût pas le cas à cette étape de leur histoire, je dirais en ironisant, compte tenu de l'âme unique en chaque homme, qu'ils s'imaginaient certainement Dieu du même ordre — limité à une âme.*** Partant, il ne peut posséder plusieurs personnalités. Toute autre manifestation de lui est une illusion satanique. Au-delà de l'ironie, cela peut donner une idée de cette posture qui a fait si long feu, malgré tout. 

** Canada. «Cette réforme, peut-on lire dans Le Soleil, a suscité bien des réactions au printemps dernier. Certains trouvaient le cours trop centré sur l'histoire nationale du Québec, et pas assez sur l'apport des différentes communautés - autochtone, anglophone et autres - à la construction de la nation québécoise.»

*** J'aurais voulu titrer ce billet La personnalité de Dieu formé d'un masque unique deviendra l'archétype de la vérité.

Décidément les Judéens sont responsables de tout le mal du monde. C'est donc à cause d'eux que l'enseignement actuel est monoculturel. Où vont se nicher les insatisfactions des uns et des autres. C'est presque un hommage rendu aux Judéens que de les imaginer responsables de tout ce qui dérange le confort du quidam.

Nous ne savons toujours pas si Moïse a existé ou pas, mais nous savons que le monothéisme a eu beaucoup de mal à s'imposer à l’intérieur même du peuple juif. David puis Salomon sacrifiaient aux dieux de leurs concubines non juives. Cela faisait hurler les prophètes.

Il a fallu attendre Esdras, revenu de Babylone, pour que le monothéisme soit imposé par la force, mais toujours à l'intérieur du peuple juif. Pas de prosélytisme type chrétien ou musulman (bien que le prosélytisme soit arrivé plus tard).

Je suis toujours surpris de voir à quel point des personnes qui se disent intello finissent par déployer une pensée hyper simpliste avec l'âge. Comme quoi c'est bien le sentiment qui gouverne les femmes et les hommes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
system3 Membre 11 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)
Le 29/04/2021 à 08:24, Maroudiji a dit :

J'ai eu la flemme de recopier ce qu’écrivait Henry Corbin dans son livre Histoire de la philosophie islamique. Mais l'idée est traditionnelle, tout le monde la répète et est plus ou moins d'accord: il n'y a que les "trois grandes religions"* qui possèderaient un livre révélé. Corbin écrit cela en 1964 et la pensée n'a pas évoluée ; c'est une vérité qu'on ne juge pas discutable tant elle est ancrée dans les esprits, religieux, athées ou agnostiques. 

Pourtant n'importe qui pourrait faire une petite recherche ou devrait savoir que les Hindous, la plus ancienne nation du monde, ont un ou des livres révélés, notamment la fameuse Bhagavad-gita. Je parle longuement à ce propos dans un sujet que j'ai commencé sur ce site il y a quelques années et que j'ai intitulé L'Inde et le Mahabharata

* L'expression, elle aussi, est douteuse.

C'est quand-même intéressant qu'il compte le zoroastrisme dans le même rang que des religions monothéistes. Je sais que les religions monothéistes ont été à leur origine influencées par le zoroastrisme... ceci dit le judaïsme est plus ancien que le zoroastrisme, alors qui a influencé qui et surtout comment ? D'ailleurs quel est la plus ancienne religion entre le bouddhisme et le judaïsme ? 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
149ans Posté(e)
Annalevine Membre 2 564 messages
Forumeur alchimiste‚ 149ans
Posté(e)
il y a 36 minutes, system3 a dit :

C'est quand-même intéressant qu'il compte le zoroastrisme dans le même rang que des religions monothéistes. Je sais que les religions monothéistes ont été à leur origine influencées par le zoroastrisme... ceci dit le judaïsme est plus ancien que le zoroastrisme, alors qui a influencé qui et surtout comment ? D'ailleurs quel est la plus ancienne religion entre le bouddhisme et le judaïsme ? 

Il y a une confusion quand à la signification du mot monothéisme.

Le monothéisme n’est pas la monolatrie. Un peuple peut croire en un seul dieu sans pour autant être monothéiste. C’est pourquoi cette question d’antériorité est absurde. La question est : quand apparaît le monothéisme, sachant que le monothéisme n’est pas, pour un peuple, la croyance en un seul dieu, c’est la croyance pour ce peuple que son dieu est le seul qui existe même pour les autres peuples. Le monothéisme s’accompagne donc d’un regard spécifique sur les croyances des autres peuples que celui qui fonde le monothéisme. Ce regard est celui ci : vos dieux n’existent pas, vous êtes des idolâtres. 
Avec le monothéisme nous passons d’une culture locale à une culture qui se veut universelle. C’est un acte de volonté par lequel les dieux des autres peuples sont détruits comme divinités pour ne plus être que des idoles.

C’est bien parce que le monothéisme se veut universel qu’il est attaqué et que les juifs sont ici attaqués de manière subtile par le rédacteur de ce fil.

En ce sens c’est bien Ezechiel et Esdras qui fondent le monothéisme. Mais ils le limitent encore au seul peuple judéen ( le mot juif n’existait pas à l’époque). De retour en Judee après l’exode ils éradiquent tous les dieux qu’ils retrouvent en Judee. Les Judéens doivent alors cesser de rendre hommage aux dieux de leurs concubines parallèlement à l’hommage rendu à l’Eternel. Esdras impose aux Judéens ( restés donc en Judee pendant l’exode) de répudier leurs femmes non juives ( à l’époque non-Juif c’était avoir un autre dieu que celui des Judéens) pour prendre une femme juive. Le monothéisme commence par l’éradication au sein d’un même peuple de tout référence de tout hommage rendu à un autre dieu que celui dudit peuple.

Le monothéisme n’a donc rien à voir avec une quelconque antériorité dans l’apparition du dieu il a à voir avec un acte de volonté tendant vers l’universel et son corolaire : la destruction du caractère divin des autres dieux. Le monothéisme à l’origine est un acte de guerre.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
65ans Posté(e)
Maroudiji Membre 5 872 messages
Forumeur alchimiste‚ 65ans
Posté(e)
il y a une heure, system3 a dit :

C'est quand-même intéressant qu'il compte le zoroastrisme dans le même rang que des religions monothéistes. Je sais que les religions monothéistes ont été à leur origine influencées par le zoroastrisme... ceci dit le judaïsme est plus ancien que le zoroastrisme, alors qui a influencé qui et surtout comment ?

Le monothéisme n'est pas le fait exclusif des Juifs, il existait bien avant lui. Pour comprendre le développement des religions en Orient il faut étudier et connaître l'histoire des religions et des philosophies de l’Inde. 

Citation

D'ailleurs quel est la plus ancienne religion entre le bouddhisme et le judaïsme ? 

Pour plus de clarté, il fait comparer des individus.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
65ans Posté(e)
Maroudiji Membre 5 872 messages
Forumeur alchimiste‚ 65ans
Posté(e)
Il y a 19 heures, Mórrígan a dit :

Jean-François Kahn nous disait très justement : « En fait, toute religion est une secte qui a réussi.

Le mot secte en français porte facilement à des limites conceptuelles et péjoratives. On ne le comprend pas de la même manière en anglais par exemple. Dans cette dernière langue, on comprend facilement que le développement d'une idée se fasse dans un cercle intime de gens qui partagent les mêmes idées. Je me souviens avoir commencé un sujet sur cette question mais je n'ai pas eu la volonté de continuer. Pourtant, je m'apprêtais à parler à propos des Krishna, ce qui aurait été intéressant. Je retrouve le lien...

Et voilà ! 

 

Modifié par Maroudiji
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
system3 Membre 11 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)
il y a une heure, Annalevine a dit :

Il y a une confusion quand à la signification du mot monothéisme.

Le monothéisme n’est pas la monolatrie. Un peuple peut croire en un seul dieu sans pour autant être monothéiste. C’est pourquoi cette question d’antériorité est absurde. La question est : quand apparaît le monothéisme, sachant que le monothéisme n’est pas, pour un peuple, la croyance en un seul dieu, c’est la croyance pour ce peuple que son dieu est le seul qui existe même pour les autres peuples. Le monothéisme s’accompagne donc d’un regard spécifique sur les croyances des autres peuples que celui qui fonde le monothéisme. Ce regard est celui ci : vos dieux n’existent pas, vous êtes des idolâtres. 
Avec le monothéisme nous passons d’une culture locale à une culture qui se veut universelle. C’est un acte de volonté par lequel les dieux des autres peuples sont détruits comme divinités pour ne plus être que des idoles.

C’est bien parce que le monothéisme se veut universel qu’il est attaqué et que les juifs sont ici attaqués de manière subtile par le rédacteur de ce fil.

En ce sens c’est bien Ezechiel et Esdras qui fondent le monothéisme. Mais ils le limitent encore au seul peuple judéen ( le mot juif n’existait pas à l’époque). De retour en Judee après l’exode ils éradiquent tous les dieux qu’ils retrouvent en Judee. Les Judéens doivent alors cesser de rendre hommage aux dieux de leurs concubines parallèlement à l’hommage rendu à l’Eternel. Esdras impose aux Judéens ( restés donc en Judee pendant l’exode) de répudier leurs femmes non juives ( à l’époque non-Juif c’était avoir un autre dieu que celui des Judéens) pour prendre une femme juive. Le monothéisme commence par l’éradication au sein d’un même peuple de tout référence de tout hommage rendu à un autre dieu que celui dudit peuple.

Le monothéisme n’a donc rien à voir avec une quelconque antériorité dans l’apparition du dieu il a à voir avec un acte de volonté tendant vers l’universel et son corolaire : la destruction du caractère divin des autres dieux. Le monothéisme à l’origine est un acte de guerre.

 

Merci, je n'avais pas la bonne définition de ce qu'est le monothéisme. 

Mais si on ne peut pas dater le début du monothéisme tel que vous le dites à cause de son caractère universel, cela sous-entend que le fait de vouloir imposer sa vision du monde à l'humanité entière est un comportement naturel humain... Seulement j'ai des doutes que ce comportement ou volonté soit le cas de tous les peuples et de tous les hommes. Beaucoup de peuples se définissent des limites spatio-temporelle et ne cherchent pas au delà. 

il y a 50 minutes, Maroudiji a dit :

Le monothéisme n'est pas le fait exclusif des Juifs, il existait bien avant lui. Pour comprendre le développement des religions en Orient il faut étudier et connaître l'histoire des religions et des philosophies de l’Inde. 

Pour plus de clarté, il fait comparer des individus.

Une face à face entre Moïse et Bouddha... Séduisant comme idée.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
52ans Posté(e)
LionelSp Membre 6 messages
Baby Forumeur‚ 52ans
Posté(e)

Il est difficile de penser que l’ésotérisme soit encore aujourd’hui l’objet d’une méthode. Si elle en est une consciente, sa symbolique est une accessibilité à l’illettrisme, à l’immaturité et sa volonté qu’elle ne puisse pas être autre chose comme idée limité d’une « bonne » organisation première.

La discussion d’un monothéisme, d’une mysticité, de la bombance de sa casquette perlée, conique, ovale, ou de son chapeau pointu, est celle du choix d’une couleur, rien de plus.

L’octroi, l’accaparement,  du mérite d’être LA morale, est le pretexte son existance, contradictoire d’une autre bombance crânienne, infirme une nature d’intention consciente, en est une dissimulation et une largesse de cheval de Troie, comme l’infinité d’un détail républicain peut trouver son contradictoire, en pratique et en toute chose, de pouvoir arguer « blanc » et être l’usage du « bleu ».

Marquer, bloquer, réprimer, un esprit par une psychologie peut effectivement prendre bien des formes républicaines, ésothériques, mystiques, commercailes.

« le lait est blanc, le linge est blanc, … donc le vache boit du lait »      

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×