Aller au contenu

L’ancien siège parisien du PS vendu trois fois plus cher qu’il y a trois ans.

Noter ce sujet


Messages recommandés

Posté(e)
goods Membre 23 471 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

L’ancien siège parisien du PS vendu trois plus cher qu’il y a trois ans.

EN IMAGES - Vendus 45 millions d’euros fin 2017, les locaux historiques du PS viennent d’être cédés 125 millions d’euros au groupe Interparfums.DtgqYyPm.jpeg

Interparfums a acquis l’ancien siège historique du Parti socialiste (PS), au 10, rue de Solférino à Paris (7e). Le groupe, qui détient notamment les licences de Lanvin, Boucheron, Rochas, Montblanc et Jimmy Choo, a racheté à la foncière Apsys trois immeubles reliés par deux cours intérieurs d’une surface totale de 3700 mètres carrés. Montant de l’acquisition? 125 millions d’euros. Soit environ 34.000 euros du m²!

Un tarif bien supérieur à l’estimation de 19.000 euros le m² faite par le portail immobilier BureauxLocaux. «Nous avons réalisé plusieurs expertises indépendantes qui ont révélé que ce prix était conforme au prix du marché», assure au Figaro Philippe Benacin, cofondateur d’Interparfums qui a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 367 millions d’euros en 2020 avec une marge opérationnelle de 12,8% et une trésorerie nette supérieure à 200 millions d’euros.

Le groupe avait besoin d’un immeuble plus grand (Interparfums disposait depuis 25 ans d’un siège social de 2800 m² au rond-point des Champs-Élysées). «À partir du moment où nous ne souhaitions pas sortir des limites de Paris, trouver 4000 m² de bureaux, ce n’est pas simple. Le choix était vite fait», argumente Philippe Benacin. Avec le 10, rue de Solférino, Interparfums disposera, en outre, d’un bâtiment rénové de fond en comble, comme le précise Apsys, pour y établir son siège social d’ici la fin du premier trimestre 2022, année de ses 40 ans.

Une belle plus-value pour le vendeur

Un choix idéal même si la société a dû y mettre le prix. «Ce nouveau siège social, situé dans un quartier prestigieux, est en parfaite adéquation avec notre univers du luxe. 

Suite de l'article.

Modifié par goods
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
  • January a modifié le titre en L’ancien siège parisien du PS vendu trois fois plus cher qu’il y a trois ans.
52ans Posté(e)
lepequenot Membre 3 312 messages
Un intellectuel assis va moins loin qu’un con qui marche‚ 52ans
Posté(e)
il y a 26 minutes, Garlaban a dit :

Les socialistes n'ont jamais été des aigles en économie, une preuve de plus.

C'est sur qu'avec un aigle pareil, ils étaient équipés pour affronter toutes les tempêtes. :D

 

le-nouveau-president-semble-avoir-froid_

 

  • Haha 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
75ans Posté(e)
Maurice Clampin Membre 7 957 messages
Pépé fada , râleur , et clairvoyant .‚ 75ans
Posté(e)

:pap:   En effet , les politiques ainsi que les fonctionnaires n' ont jamais su ni acheter , ni vendre .

Ils sont totalement nuls dans ce genre d' activité .

Il suffit de voir a quels prix il payent tous les services qu' ils achètent . 3/4/10 fois le prix que ça coute le plus souvent .

Il feraient bien mieux de faire faire cela par des sociétés privées qui sont nettement plus efficaces. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
PASCOU Membre 62 539 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 4 heures, goods a dit :

L’ancien siège parisien du PS vendu trois plus cher qu’il y a trois ans.

EN IMAGES - Vendus 45 millions d’euros fin 2017, les locaux historiques du PS viennent d’être cédés 125 millions d’euros au groupe Interparfums.DtgqYyPm.jpeg

Interparfums a acquis l’ancien siège historique du Parti socialiste (PS), au 10, rue de Solférino à Paris (7e). Le groupe, qui détient notamment les licences de Lanvin, Boucheron, Rochas, Montblanc et Jimmy Choo, a racheté à la foncière Apsys trois immeubles reliés par deux cours intérieurs d’une surface totale de 3700 mètres carrés. Montant de l’acquisition? 125 millions d’euros. Soit environ 34.000 euros du m²!

Un tarif bien supérieur à l’estimation de 19.000 euros le m² faite par le portail immobilier BureauxLocaux. «Nous avons réalisé plusieurs expertises indépendantes qui ont révélé que ce prix était conforme au prix du marché», assure au Figaro Philippe Benacin, cofondateur d’Interparfums qui a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 367 millions d’euros en 2020 avec une marge opérationnelle de 12,8% et une trésorerie nette supérieure à 200 millions d’euros.

Le groupe avait besoin d’un immeuble plus grand (Interparfums disposait depuis 25 ans d’un siège social de 2800 m² au rond-point des Champs-Élysées). «À partir du moment où nous ne souhaitions pas sortir des limites de Paris, trouver 4000 m² de bureaux, ce n’est pas simple. Le choix était vite fait», argumente Philippe Benacin. Avec le 10, rue de Solférino, Interparfums disposera, en outre, d’un bâtiment rénové de fond en comble, comme le précise Apsys, pour y établir son siège social d’ici la fin du premier trimestre 2022, année de ses 40 ans.

Une belle plus-value pour le vendeur

Un choix idéal même si la société a dû y mettre le prix. «Ce nouveau siège social, situé dans un quartier prestigieux, est en parfaite adéquation avec notre univers du luxe. 

Suite de l'article.

Une aide déguisé ??

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
chanou 34 Membre 14 755 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 44 minutes, PASCOU a dit :

Une aide déguisé ??

Pascou d'après ce que j'ai compris c'est pas au PS qu'ils l'ont acheté, mais à celui qui avait acheté au PS en 2017. Ils ne donnent pas le nom du vendeur mais on doit pouvoir facilement le retrouver.

  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
goods Membre 23 471 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 14 minutes, chanou 34 a dit :

mais à celui qui avait acheté au PS en 2017.

Qui est Maurice Bansay, l'acquéreur de Solférino ?

Son entreprise Apsys a racheté le siège historique du Parti socialiste. Derrière cette société, un étonnant patron qui a fait sa carrière dans l'immobilier commercial.

Le communiqué ne fait que quelques lignes mais la victoire est grande. « Apsys a été désigné lauréat de l'appel à candidatures lancé en octobre 2017 par le Parti Socialiste pour la cession de son siège historique, situé 10 rue de Solférino à Paris 7ème », raconte avec sobriété le document.

Une acquisition à 45,5 millions d'euros pour un bâtiment de 3.000 m2. Derrière cette opération inédite, un nom : celui de Maurice Bansay.

Une franchise Franprix à 20 ans 

Le sens des affaires, pour Maurice Bansay, est probablement un héritage familial. Né en 1955 à Miliana, ville algérienne à une centaine de kilomètres au sud-ouest d'Alger. Il arrive encore enfant en France lorsque son père, teinturier, décide de s'installer à Nice.

Mais le jeune Maurice devient adulte un peu plus rapidement que d'autres. Il boucle son adolescence, célèbre sa majorité et monte deux ans plus tard sa première affaire. Une franchise d'un supermarché Franprix en région parisienne, alors que la France des commerces de proximité est en pleine mutation.

Source.

  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×