Aller au contenu

Peut-on faire ce que l'on veut "en philosophie" ?

Messages recommandés

riad** Membre 7568 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)

@Ines Presso

Ça ne règle pas le problème, il y a toujours ambiguïté :

− Spéc. [En parlant du style] Écrire de manière trop subtile et raffinée

Réfl. dir. S'égarer dans quelque chose de trop compliqué, de trop subtil

C'est un mot qui peut designer la chose et son contraire, non, mais je pense que c'est la nature même des choses.

Prenons un exemple, je prends une feuille et je la laisse tomber, y a rien de plus simple, je pense que t'as imaginé ce qui c'est passé quand t'as lu l'information, donc pour le commun des mortels, rien n'est plus simple, rien n'est plus banale qu'une feuille qui tombe, sauf pour le malheureux physicien (qui est aussi philosophe à la base) qui va te dire " non, c'est pas du tous simple, elle ne tombe pas comme il faut, elle se balance dans l'aire, elle fait des zigzags, c'est pas du tout simple tout ça"

Alors il passe la moitié de sa vie à décomposer le mouvement de la feuille, et à la fin il nous sort une grosse étude écrite avec un mélange de chinois et de cunéiforme et il nous dit : voilà, j'ai simplifié tous ça.

Alors pour le physicien/philosophe une feuille de papier qui tombe c'est un truc très complexe, mais pour le commun des mortels c'est un truc très simple, c'est plutôt la simplification du physicien qui est compliqué et incompréhensible.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Promethee_Hades Membre 16101 messages
Chien Fou forumeur‚ 21ans
Posté(e)
il y a 1 minute, riad** a dit :

@Ines Presso

Ça ne règle pas le problème, il y a toujours ambiguïté :

− Spéc. [En parlant du style] Écrire de manière trop subtile et raffinée

Réfl. dir. S'égarer dans quelque chose de trop compliqué, de trop subtil

C'est un mot qui peut designer la chose et son contraire, non, mais je pense que c'est la nature même des choses.

Prenons un exemple, je prends une feuille et je la laisse tomber, y a rien de plus simple, je pense que t'as imaginé ce qui c'est passé quand t'as lu l'information, donc pour le commun des mortels, rien n'est plus simple, rien n'est plus banale qu'une feuille qui tombe, sauf pour le malheureux physicien (qui est aussi philosophe à la base) qui va te dire " non, c'est pas du tous simple, elle ne tombe pas comme il faut, elle se balance dans l'aire, elle fait des zigzags, c'est pas du tout simple tout ça"

Alors il passe la moitié de sa vie à décomposer le mouvement de la feuille, et à la fin il nous sort une grosse étude écrite avec un mélange de chinois et de cunéiforme et il nous dit : voilà, j'ai simplifié tous ça.

Alors pour le physicien/philosophe une feuille de papier qui tombe c'est un truc très complexe, mais pour le commun des mortels c'est un truc très simple, c'est plutôt la simplification du physicien qui est compliqué et incompréhensible.

 

Bonjour Riad grosse poigne de mains

C'est l'histoire de Newton et de sa pomme, Faut savoir que Newton s'intéressait aux philosophies, mais est plus connu pour ses autres travaux qu'il considérait comme mineur.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
riad** Membre 7568 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)
il y a 24 minutes, Promethee_Hades a dit :

Oui et beaucoup de mathématicien furent aussi des philosophe, d'ailleurs le père de la philosophie Thalès de Millet, était aussi un mathématicien, géomètre, géographe, etc...

Oui à l'époque de Tales tu pourrais faire philosophe, géographe, architecte, plombier et chef de rayon à Auchan, ça ne posait aucun problème.
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CAL26 Membre 2478 messages
Forumeur alchimiste‚ 46ans
Posté(e)
il y a 20 minutes, riad** a dit :

@Ines Presso

Ça ne règle pas le problème, il y a toujours ambiguïté :

− Spéc. [En parlant du style] Écrire de manière trop subtile et raffinée

Réfl. dir. S'égarer dans quelque chose de trop compliqué, de trop subtil

C'est un mot qui peut designer la chose et son contraire, non, mais je pense que c'est la nature même des choses.

Prenons un exemple, je prends une feuille et je la laisse tomber, y a rien de plus simple, je pense que t'as imaginé ce qui c'est passé quand t'as lu l'information, donc pour le commun des mortels, rien n'est plus simple, rien n'est plus banale qu'une feuille qui tombe, sauf pour le malheureux physicien (qui est aussi philosophe à la base) qui va te dire " non, c'est pas du tous simple, elle ne tombe pas comme il faut, elle se balance dans l'aire, elle fait des zigzags, c'est pas du tout simple tout ça"

Alors il passe la moitié de sa vie à décomposer le mouvement de la feuille, et à la fin il nous sort une grosse étude écrite avec un mélange de chinois et de cunéiforme et il nous dit : voilà, j'ai simplifié tous ça.

Alors pour le physicien/philosophe une feuille de papier qui tombe c'est un truc très complexe, mais pour le commun des mortels c'est un truc très simple, c'est plutôt la simplification du physicien qui est compliqué et incompréhensible.

 

Tout peut paraître simple tant qu'il n'est abordé qu'à la surface mais il n'est pas pour autant compréhensible. Il est nécessaire de faire l'analyse et la synthèse pour comprendre. Et pour abstraire, les éléments de base et leurs interactions doivent frôler l'infini.

Donc les choses semblent simples tant qu'on n'essaie pas de les comprendre.

Modifié par CAL26
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CAL26 Membre 2478 messages
Forumeur alchimiste‚ 46ans
Posté(e)
il y a 13 minutes, riad** a dit :

Oui à l'époque de Tales tu pourrais faire philosophe, géographe, architecte, plombier et chef de rayon à Auchan, ça ne posait aucun problème.
 

Comme aurait dit Desproges : les géomètres pouvaient être chefs de diamètre après avoir été chefs de rayon chez Auchan.

  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
riad** Membre 7568 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)
il y a 7 minutes, CAL26 a dit :

Tout peut paraître simple tant qu'il n'est abordé qu'à la surface mais il n'est pas pour autant compréhensible. Il est nécessaire de faire l'analyse et la synthèse pour comprendre. Et pour abstraire, les éléments de base et leurs interactions doivent frôler l'infini.

Donc les choses semblent simples tant qu'on n'essaie pas de les comprendre.

C'est tout à fait ça, ça explique la différence entre la pensée du philosophe et la pensée de Mr. tout le monde, Mais nous, on la dit dans un langage simple, on a pas utilisé le charabia philosophique de @Marzhin
:smile2:

Modifié par riad**
  • Like 1
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Promethee_Hades Membre 16101 messages
Chien Fou forumeur‚ 21ans
Posté(e)
il y a 1 minute, riad** a dit :

C'est tout à fait ça, ça explique la différence entre la pensée du philosophe et la pensée de Mr. tout le monde, Mais nous, on la dit dans un langage simple, on a pas utilisé le charabia philosophique de @Marzhin
:smile2:

Une pensée très distillée par l'alambique

  • Haha 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ines Presso Membre 6749 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a une heure, riad** a dit :

@Ines Presso

Ça ne règle pas le problème, il y a toujours ambiguïté :

− Spéc. [En parlant du style] Écrire de manière trop subtile et raffinée

Réfl. dir. S'égarer dans quelque chose de trop compliqué, de trop subtil

C'est un mot qui peut designer la chose et son contraire, non, mais je pense que c'est la nature même des choses.

Prenons un exemple, je prends une feuille et je la laisse tomber, y a rien de plus simple, je pense que t'as imaginé ce qui c'est passé quand t'as lu l'information, donc pour le commun des mortels, rien n'est plus simple, rien n'est plus banale qu'une feuille qui tombe, sauf pour le malheureux physicien (qui est aussi philosophe à la base) qui va te dire " non, c'est pas du tous simple, elle ne tombe pas comme il faut, elle se balance dans l'aire, elle fait des zigzags, c'est pas du tout simple tout ça"

Alors il passe la moitié de sa vie à décomposer le mouvement de la feuille, et à la fin il nous sort une grosse étude écrite avec un mélange de chinois et de cunéiforme et il nous dit : voilà, j'ai simplifié tous ça.

Alors pour le physicien/philosophe une feuille de papier qui tombe c'est un truc très complexe, mais pour le commun des mortels c'est un truc très simple, c'est plutôt la simplification du physicien qui est compliqué et incompréhensible.

 

Alambiqué ici est dans le sens de compliqué, tortueux. 

Oui mais le physicien philosophe, ne se contente pas de penser que la feuille tombe, il peut répondre aux questions  Pourquoi elle tombe ? Comment elle tombe et pourquoi ? Se faisant il va étudier la feuille, sa taille son poids, sa densité, mais pas seulement, l’apesanteur, l’air, la température, le vent etc. 

Donc lui aura fait le tour de la question dans tous ses aspects, il s’usera sur ce problème, quand toi ou moi allons penser que la feuille tombe tout bêtement, sans faire un seul effort pour aller au bout de la chose.

Le philosophe qui aura une pensée, une idée, ne va pas s’arrêter à la formuler tout simplement, d’ailleurs cette pensée peut venir d’un cheminement d’une autre pensée,  il va réfléchir dessus, et suivre toutes les pistes qu'amène cette pensée, il va raisonner etc. Si j’ai bien compris l’auteur du sujet, il va s’user dessus. 

En bref philosopher c’est un véritable travail intellectuel ardu, ce qui n’empêche pas tout un chacun d’avoir à un moment ou un autre une fulgurance , mais qui n’est pas de la philosophie car non précédé de ce qui fait la philosophie, la réflexion, le raisonnement, et tout ce qui peut étayer cette pensée. 

 

PS : quand je vois tomber une feuille de papier, je dis merde, et je me penche pour la ramasser, si c’est une feuille d’arbre ou de plante, je deviens contemplative devant ce ballet. :eva:

 

Je pense, mais je me trompe peut-être, que l’auteur du sujet @Marzhin a essayé de faire passer le message que la philosophie, c’est sérieux, afin de ne plus voir les sujets en section philo pollués. 

Modifié par Ines Presso
  • Like 1
  • Waouh 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
qkv Membre 678 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, hybridex a dit :

Cette obscure clarté ....

Comme une nébuleuse éclairée :bad::)cover-r4x3w1000-57dfbf08f28b1-nebuleuse.jpg.ceaf6772e6764eefdfc279d437f38c48.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
riad** Membre 7568 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)
il y a 6 minutes, qkv a dit :

Comme une nébuleuse éclairée :bad::)cover-r4x3w1000-57dfbf08f28b1-nebuleuse.jpg.ceaf6772e6764eefdfc279d437f38c48.jpg

L'univers est une femelle? :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
qkv Membre 678 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
Il y a 1 heure, riad** a dit :

Oui à l'époque de Tales tu pourrais faire philosophe, géographe, architecte, plombier et chef de rayon à Auchan, ça ne posait aucun problème.
 

La descendance du philosophe ait compté , bientot il redeviendra un simple mortel , cette intelligence la,n'aura pas les tourments d'une pensée inaboutie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
riad** Membre 7568 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)
il y a 3 minutes, qkv a dit :

La descendance du philosophe ait compté , bientot il redeviendra un simple mortel , cette intelligence la,n'aura pas les tourments d'une pensée inaboutie.

J'ai pas compris.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
riad** Membre 7568 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, Ines Presso a dit :

Je pense, mais je me trompe peut-être, que l’auteur du sujet @Marzhin

 a essayé de faire passer le message que la philosophie, c’est sérieux, afin de ne plus voir les sujets en section philo pollués. 

 

Ah, d'accord, désolé, je vais voir dans la rubrique jardinage s'il y a des sujets à mon niveau :bad:
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
g.champion Membre 502 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, riad** a dit :

donc pour le commun des mortels, rien n'est plus simple, rien n'est plus banal qu'une feuille qui tombe

pour que cela lui paraisse simple, ne faut-il pas qu'il apprenne et répète sans cesse la même expérience ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
riad** Membre 7568 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)
il y a 4 minutes, g.champion a dit :

pour que cela lui paraisse simple, ne faut-il pas qu'il apprenne et répète sans cesse la même expérience ?

Oui bien sûr, sauf que ça se fait automatiquement, ils n'ont pas l'impression de faire un effort surhumain et d'accomplir des miracles comme les philosophes.
 

Modifié par riad**

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ines Presso Membre 6749 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 12 minutes, riad** a dit :

Ah, d'accord, désolé, je vais voir dans la rubrique jardinage s'il y a des sujets à mon niveau :bad:
 

Attend d’abord de savoir si ce que je crois est vrai. Si c’est vrai, je comprendrai la démarche, il y a un paquet d’interventions en philo qui ne sont pas de la philo, mais du trollage, du flood, du HS.

Exemple quand tu dis  : l’univers est une femelle ? C’est de la philo ? Ça a un rapport avec le sujet  ? 

Modifié par Ines Presso

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
riad** Membre 7568 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)
il y a 4 minutes, Ines Presso a dit :

Attend d’abord de savoir si ce que je crois est vrai. Si c’est vrai, je comprendrai la démarche, il y a un paquet d’interventions en philo qui ne sont pas de la philo, mais du trollage, du flood, du HS.

Et alors, on est entre amis dans un forum de vieux retraités ou on rédige pour la revue Nature?
 

Modifié par riad**

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
g.champion Membre 502 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
il y a 1 minute, riad** a dit :

ça se fait automatiquement

et si les philosophes tentaient de retrouver cet apprentissage ? qu'il soit automatique veut dire quoi ? voilà déjà une piste qui tente de remonter vers l'origine ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Vilaine
Invité Vilaine Invités 0 message
Posté(e)
Il y a 4 heures, Marzhin a dit :

Vraie question : peut-on faire ce que l'on veut en philosophie ? ... Ce n'est pas évident, et cela interroge fatalement sur le à quoi la philosophie est-elle bonne, mais aussi la philosophie est-elle une méthode ? ... En effet, il est de sens commun, de dire que tout le monde philosophe parfois, du moment qu'il se pose de grandes questions et qu'il tente d'y répondre. Est-ce si vrai ? ... Suffit-il de penser et, mieux, de réfléchir, pour philosopher ? ... Rien n'est moins sûr.

Tout le monde pense, du moins, si par penser nous ne jouons pas sur les mots, du style "il y a penser et penser, la pensée du commun des mortels et la pensée du penseur". Tout le monde pense, c'est-à-dire que tout le monde a des pensées qui lui viennent, des idées, des envies, des projets, des manières de faire et de se gérer. Tout le monde pense, du moindre travailleur (même s'il n'y a pas de sot métier, que des bas salaires ... ) jusqu'à notre outrancier de président-"philosophe" (qui se prend, peut-être, pour le roi-philosophe platoncien, qui sait ? à tort ou à raison, ma foi ! ce n'est pas le débat).

Donc, tout le monde pense, et c'est ainsi que tout le monde a parfois de bonnes idées, des petits coups de génie, etc. que ce soit dans sa vie personnelle ou professionnelle. On peut même dire qu'il y a des surdoués dans leurs domaines, sans aucun problème. Et pourtant, philosophent-ils ? ... Difficile d'oser le dire.

Par contre, on peut supposer que tout le monde ne réfléchit pas. Hélas ou pas, tout le monde ne réfléchit pas, puisque réfléchir, comme son nom l'indique, procède à une pensée de la pensée, c'est-à-dire à une réflexion comme en reflet spéculaire dans le miroir, de la pensée. Un retour sur soi de la pensée, et ce n'est pas évident même pour "un penseur", de savoir quand est-ce qu'il réfléchit vraiment, ou bien quand est-ce qu'il s'adonne seulement au cours de ses pensées comme tout le monde. Mais enfin, il semble que "le penseur" soit la personne qui réfléchisse, c'est-à-dire la personne qui donne de la profondeur à sa pensée, qu'il médite, soit parce qu'il aurait des dispositions pour la lenteur, la prudence et la réserve psychiques, soit parce qu'il aurait travaillé sa faculté de penser en creusant, en méditant. Cela en fait-il pourtant un philosophe ? ... On hésite. C'est possible. Donc c'est aussi impossible.

Qu'est-ce qui différencie le philosophie en acte, de la pensée courante et même de la réflexion ou pensée profonde ? ... Il semble que ce soit une méthode, ou du moins un parti-pris : celui de la clarté, quitte à se perdre en spéculations au pire, ce qui implique donc parfois des pensées "alambiquées" quand on n'y est pas habitué. Car, en effet, s'il existe des pensées tortueuses ne menant à rien, il existe aussi des pensées alambiquées bien obligées d'être alambiquées, pour rendre compte clairement de leurs subtilités. C'est paradoxal, mais l'alambiquage ne s'oppose pas à la clarté, ni la clarté à l'alambiquage. Il faut par contre que le circuit d'un alambic soit suivable par la pensée, quitte à s'y user un peu, sans sombrer dans le tortueux, pour que la pensée soit claire. On fait souvent reproche aux philosophes de ne pas être clairs, mais c'est l'erreur de celui ou celle qui a du mal à s'y user, or tout le monde n'est pas fait pour s'y user je crois, du moins tous les moments ne se prêtent pas à s'y user, et comme en littérature ou ailleurs, il se fait en philosophie "des rencontres" avec un auteur, avec une pensée philosophique, avec une philosophie en particulier.

C'est donc que la philosophie est une exigence et une rigueur, dans son aboutissement, même s'il nous arrive à tous d'avoir des intuitions philosophiques, et que nous développons tous parfois des discours à caractère philosophique. Vous m'en direz tant.

Tu as dit sur un autre site: « il ne pense pas, il prie » (ou l’inverse, je ne sais plus). Comme si la prière était incompatible avec la pensée. Comme si l’un devait prévaloir sur l’autre. Qu’en penses-tu?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ines Presso Membre 6749 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 8 minutes, riad** a dit :

Et alors, on est entre amis dans un forum de vieux retraité ou on rédige pour la revue Nature?
 

Chacun vient sur ce forum pour quelque chose, certains c’est pour rire, d’autres pour asséner leur points de vue, d’autres encore pour distiller leur haine, d’autres pour discuter de tout et de rien, d’autres pour discuter sérieusement que ce soit en philo en science ou ailleurs. Pourquoi chacun ne pourrait-il trouver sa place ? Il y a pourtant assez de rubriques pour que chacun trouve son bonheur ? Mais il faut toujours qu’il y en ait pour ne faire que ce qu’ils veulent où ils veulent sans se préoccuper de savoir si c’est le bon endroit pour ça. Et ça c’est franchement pénible et contribue à la mort des forums. À ce rythme il n’y aura plus besoin que d’une rubrique que l’on pourra appeler gloubi boulga, le grand n’importe quoi. 

Modifié par Ines Presso

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité