Aller au contenu

Ces couples qui s'accommodent de l'infidélité

Messages recommandés

libredeparler Membre 1268 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

Perso, l'infidélité est pour moi la fin immédiate d'une relation.

Quand on commence une relation, l'on parle des valeurs qui sont importantes pour chacune et chacun, si la fidélité est de mise... l'infidélité est une trahison....si l'un des deux ou les deux est/sont pour une sexualité non exclusive, il serait honnête d'en parler au début de la relation...tout est possible dans une relation, avoir des relations sexuelles avec d'autres peut être une soupape qui permet au couple de durer, ou même être un piment, etc...tout est dans la communication , le respect de l'autre, et la volonté d'un épanouissement mutuel.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Passiflore Membre 2574 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, libredeparler a dit :

Quand on commence une relation, l'on parle des valeurs qui sont importantes pour chacune et chacun, si la fidélité est de mise... l'infidélité est une trahison.... si l'un des deux ou les deux est/sont pour une sexualité non exclusive, il serait honnête d'en parler au début de la relation (...) tout est dans la communication, le respect de l'autre et la volonté d'un épanouissement mutuel.

 

D'accord avec ceci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Léna-Postrof Membre 9183 messages
Ni dupe, ni soumise‚ 38ans
Posté(e)
Le 21/02/2019 à 19:02, Elsa a dit :
 
  1.  
    1.  
       
       
      Tu peux donc être fidèle ET non-exclusif. 
      Si l'exclusivité ne fait pas partie des engagements du couple en question, en quoi est-ce un problème? On dirait que vous êtes complètement choqués à l'idée que tout le monde ne fonctionne pas selon un modèle exclusif. Mais, qu'est ce que ça peut vous faire si des gens ne fonctionnent pas comme vous, selon VOS règles? 
      Perso, je suis choquée du modèle exclusif et pourtant je ne fais pas chier les couples exclusifs mdr
     

Ces arrangements ne sont pas si fréquents, et il faut bien l'écrire, le plus souvent, il s'agit d'adultère. Il n'y a pas d'accord préalable ou bien il est piétiné. Le ou la conjointe est mis(e) alors devant le fait accompli, trahi(e), il/elle doit accepter, voire pardonner, composer avec les infidélités de sa/son conjoint(e) antérieures, présentes, et/ou à venir... ou balancer les Samsonite par la fenêtre (dans ce cas ce sera lui/elle, le/la méchant qui aura pris la décision de mettre un terme à la relation). Personne n'a envie d'être trompée, donc personne ne souhaite voir ceci se banaliser, se normaliser, simplement. 

Ensuite, le "polyamoureux" pourrait aussi se caractériser par son incapacité à faire un/des choix. Certains pourraient le trouver bien immature. Immaturité et engagement ne vont pas de paire. Un couple, dans l'idéal, s'engage... ça te semble peut-être un brin désuet. 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Elsa Membre+ 29915 messages
Amiereuse de Nouille <3 Zalakiss‚ 25ans
Posté(e)

@Léna-Postrof

Tu peux être engagé (très engagé même) dans une relation ET avoir d'autres relations également. Je ne capte pas pourquoi ça te semble impossible. Et je ne comprends pas en quoi être polyamoureux fait d'une personne un être immature à vrai dire.^^
Si ce n'est pas ton truc, et bien ok fais comme tu le sens, par contre je ne comprends pas pourquoi directement porter un jugement sur les gens qui ne fonctionnent pas comme ça. Si eux ne le sentent pas d'être dans une relation exclusive (que ce soit dans le sens sexuel et/ou sentimental peu importe, je parle de généralité), pourquoi cela voudrait forcément dire qu'ils ne sont pas engagés et/ou immatures? :hum: 

J'imagine que tu as plusieurs relations amicales, il me semble que ton amitié X n'est pas diminuée par ton amitié avec Y alors en quoi cela semble te paraître ahurissant que ça puisse être le cas de relations amoureuses? Et même sans parler de relations amoureuses simultanées, pourquoi du sexe partagé avec Y changerait la profondeur de ta relation avec X? (toujours dans un contexte où bien sûr il s'agit d'accord et de libre consentement hein, je ne parle pas d'infidélité ici mais de non-exclusivité).

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sirielle Membre 3483 messages
Forumeur alchimiste‚ 31ans
Posté(e)

Cumuler plusieurs relations peut être très bien vécu de part et d'autre(s). Moi qui ai été en couple fidèle et en couple infidèle, j'estime qu'on ne s'en plaît pas forcément moins dans un cas comme dans l'autre. Et idem pour la droiture et le bien-être respectifs. Il peut être question simplement de souplesse relationnelle, car chaque relation est différente et nécessite donc des comportements qui lui sont adaptés spécifiquement.

Modifié par sirielle
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Passiflore Membre 2574 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 11 heures, Elsa a dit :

Et même sans parler de relations amoureuses simultanées, pourquoi du sexe partagé avec Y changerait la profondeur de ta relation avec X ? (toujours dans un contexte où bien sûr il s'agit d'accord et de libre consentement hein, je ne parle pas d'infidélité ici mais de non-exclusivité).

 

infidélité et non-exclusivité c'est du pareil au même, quand bien même l'infidélité mutuelle serait le mode de fonctionnement du couple ; ils sont infidèles l'un envers l'autre et réciproquement.

 

Pour ma part, je ne comprends pas que l'on se mette en couple quand on fonctionne de cette façon mais bon, je suis apparemment de l'ancienne école (traitez-moi de "has been" ce me sera un compliment, tant il est vrai que je tiens aux valeurs que je prône).

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Passiflore Membre 2574 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 21/02/2019 à 19:02, Elsa a dit :
Tu peux être fidèle ET non-exclusif. 

 

Fidèle à qui, en cas de non-exclusivité et donc d'infidélité même si mutuelle, celle-ci ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Léna-Postrof Membre 9183 messages
Ni dupe, ni soumise‚ 38ans
Posté(e)
Il y a 17 heures, Elsa a dit :

@Léna-Postrof

Tu peux être engagé (très engagé même) dans une relation ET avoir d'autres relations également. Je ne capte pas pourquoi ça te semble impossible. Et je ne comprends pas en quoi être polyamoureux fait d'une personne un être immature à vrai dire.^^
Si ce n'est pas ton truc, et bien ok fais comme tu le sens, par contre je ne comprends pas pourquoi directement porter un jugement sur les gens qui ne fonctionnent pas comme ça. Si eux ne le sentent pas d'être dans une relation exclusive (que ce soit dans le sens sexuel et/ou sentimental peu importe, je parle de généralité), pourquoi cela voudrait forcément dire qu'ils ne sont pas engagés et/ou immatures? :hum: 

J'imagine que tu as plusieurs relations amicales, il me semble que ton amitié X n'est pas diminuée par ton amitié avec Y alors en quoi cela semble te paraître ahurissant que ça puisse être le cas de relations amoureuses? Et même sans parler de relations amoureuses simultanées, pourquoi du sexe partagé avec Y changerait la profondeur de ta relation avec X? (toujours dans un contexte où bien sûr il s'agit d'accord et de libre consentement hein, je ne parle pas d'infidélité ici mais de non-exclusivité).

 

Je comprends ton point de vue, néanmoins, à titre personnel, je n'adhère pas. Le "polyamour"ne me dérange pas tant qu'il reste marginal. Seulement, les tendances semblent aujourd'hui progressivement s'inverser. C'est préoccupant pour des hommes et des femmes qui ne s'adapteront jamais à cette façon de voir l'amour, le sexe, ou qui ne s'envisagent tout simplement pas en tant que consommables. 

Tu ne comprends pas l'exclusivité en amour, je tente de t'expliquer mon point de vue et peut-être que d'autres tenteront également de t'expliquer avec leurs mots, leur sensibilité. 

L'amour est un sentiment qui bouscule, remue, qui porte, transporte, qui fait perdre les pédales parfois, quand on le laisse s'exprimer sans le freiner. Fulgurant, enivrant, bouleversant, et plus encore. Il est aussi si évident. Il n'y a pas d'amour en demies teintes, il est toujours flamboyant (ou il ne mérite pas d'être vécu) et sur la durée quand on sait l'entretenir. L'homme ou la femme que l'on a choisit, éclipse tout autre et réciproquement. Il n'y a de place pour aucun(e) autre à partir du moment où on est amoureux/se. Les autres en seraient devenus comme... invisibles. 

Si aujourd'hui, la fidélité n'est plus tacite, ne va plus de soi, elle est, je pense, abordée par la plupart des couples, aux prémisses ou avant même d'être un couple, dans l'idéal (cela évite de trébucher, ou d'être déjà trop impliqué et d'en souffrir). Le monogame souffrira d'une relation avec le polygame et peut-être même réciproquement (le second pourrait se sentir freiné voire même coupable). Ils ne sont pas faits du même bois, ils sont faits pour ne pas s'entendre. Commettre l'adultère, trahir l'autre, sa confiance, lui imposer ensuite- et même en lui offrant de faire de même- n'est à mon sens pas une solution.

Je reste très dubitative quant au "single day" mélange de monogamie affective et polygamie sexuelle (et même s'il est désiré des deux partis). S'il y a un problème dans la sexualité du couple, aller voir ailleurs, ne résoudra en rien ce problème. Il y a tellement à faire déjà, sur ce plan, à deux, il suffit d'être imaginatifs, de dialoguer avant toute chose, de se donner une chance. Ajouter un élément au couple, originellement monogame, c'est aussi le risque de voir l'autre s'épanouir davantage avec ce nouvel élément et d'enterrer là définitivement le couple.

Si l'on se sent étouffer en couple, il y a aussi d'autres façons d'apporter du souffle. S'accorder du temps pour soi -et rien que pour soi- avoir son monde, ne pas fréquenter nécessairement les mêmes amis, ne pas avoir les mêmes centres d'intérêts, les mêmes loisirs ou du moins n'en partager que quelques uns, permet aussi d'échanger, d'avoir des sujets de conversation différents, de voir autre chose, de ne pas se sentir enfermé(e) dans le couple. Si au contraire, on se sent "bouffé" par le quotidien, le train-train, les enfants, il convient de prendre du temps à deux, de devenir à nouveaux de jeunes "amoureux de Peynet". Ce n'est pas impossible, il suffit de s'en donner les moyens.

Tout le monde ne convient pas à tout le monde, nous ne sommes pas obligés non plus d'accepter ce qui vient non plus, ou qui est à peu près. On peut aussi se donner une chance de trouver qui nous convient, vraiment. Cela peut prendre du temps, c'est vrai. Prendre un peu de l'un, un peu d'un autre, et encore un peu d'un autre, ne mène jamais vraiment à des relations pérennes, il faut être honnête, et quid de l'éducation des enfants dans un tel environnement ? "Allez aujourd'hui c'est single day, papa va se tringler la voisine du rez de chaussée ! Et le mois prochain se sera la serveuse de ce bar cubain !". Wow.  

La vie est faite de ses frustrations et de choix tout à fait : ne pas choisir, s'y refuser ou ne pas savoir renoncer quand c'est nécessaire, relève de l'enfantillage. Un "adulescent" n'a aucune chance de briller à mes yeux alors que d'autres s'en contentent, l'essentiel étant de trouver qui nous convient et ne jamais se trahir, soi. 

L'amour et l'amitié sont deux sentiments qui n'ont juste rien à voir. J'ai toujours été mille fois plus exigeante avec les hommes qui ont partagé ma vie, qu'avec mes potes, par ailleurs. Heureusement. 

Modifié par Léna-Postrof
syntaxe.
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Passiflore Membre 2574 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

 

 

Mon avis sur la question rejoint dans l'ensemble le vôtre Léna-Postrof et ce, bien qu'il me semble que nous ne soyons pas vous et moi de la même génération.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hell-spawn Membre 4836 messages
Forumeur alchimiste‚ 150ans
Posté(e)

Quand on est amoureux l'etre aimé occupe tout l'esprit, je ne crois pas possible de s'intéresser a d'autres personnes, meme sexuellement.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Léna-Postrof Membre 9183 messages
Ni dupe, ni soumise‚ 38ans
Posté(e)
il y a 16 minutes, Passiflore a dit :

 

 

Mon avis sur la question rejoint dans l'ensemble le vôtre Léna-Postrof et ce, bien qu'il me semble que nous ne soyons pas vous et moi de la même génération.

Davantage qu'une idée de génération, je crois à une "bêtise" qui répond au doux nom de "romantisme" et il me semble que cela ne se conjugue pas très bien avec le "polyamour". 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Enivrence
Invité Enivrence Invités 0 message
Posté(e)
il y a 9 minutes, hell-spawn a dit :

Quand on est amoureux l'etre aimé occupe tout l'esprit, je ne crois pas possible de s'intéresser a d'autres personnes, meme sexuellement.

 

Euh... Cela me parait un peu extrême comme propos ! Il serait bien triste de ne s'intéresser à personne d'autre qu'à sa moitié (intellectuellement, artistiquement, professionnellement...) Il faut avoir un entourage bien pauvre en intérêt pour le penser sérieusement. Même un amour fusionnel peut laisser un peu de place aux autres, évidement, ici, je ne rebondis que sur le coté platonique des relations que l'on peut avoir.

Sexuellement, je peux davantage concevoir que l'on ne comprenne pas ce type de relation non conventionnelle mais là encore, je pense qu'il ne faut pas juger sévèrement. Pourquoi ne pas tenter de comprendre (sans pour autant adhérer) plutôt que de condamner ce que vous ne comprenez pas...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hell-spawn Membre 4836 messages
Forumeur alchimiste‚ 150ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, Léna-Postrof a dit :

Davantage qu'une idée de génération, je crois à une "bêtise" qui répond au doux nom de "romantisme" et il me semble que cela ne se conjugue pas très bien avec le "polyamour". 

Qui croit au romantisme, croit a l'ame.

C'est cette croyance a l'ame qui empeche de prendre les personnes a la légère, une ame voudrait tout connaitre d'une autre ame, ses facettes, pas sa vie privée ou son passé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Passiflore Membre 2574 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 23 minutes, hell-spawn a dit :

Quand on est amoureux l'etre aimé occupe tout l'esprit, je ne crois pas possible de s'intéresser a d'autres personnes, meme sexuellement.

 

Quand on aime réellement d'un amour tel que l'on envisage l'aimé-e comme compagnon-gne de route, je partage votre avis.

il y a 11 minutes, Léna-Postrof a dit :

Davantage qu'une idée de génération, je crois à une "bêtise" qui répond au doux nom de "romantisme" et il me semble que cela ne se conjugue pas très bien avec le "polyamour". 

 

Là encore je vous rejoins, même si je pense que la véritable amour va bien au-delà du romantisme.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hell-spawn Membre 4836 messages
Forumeur alchimiste‚ 150ans
Posté(e)
à l’instant, Enivrence a dit :

Euh... Cela me parait un peu extrême comme propos ! Il serait bien triste de ne s'intéresser à personne d'autre qu'à sa moitié (intellectuellement, artistiquement, professionnellement...) Il faut avoir un entourage bien pauvre en intérêt pour le penser sérieusement. Même un amour fusionnel peut laisser un peu de place aux autres, évidement, ici, je ne rebondis que sur le coté platonique des relations que l'on peut avoir.

Sexuellement, je peux davantage concevoir que l'on ne comprenne pas ce type de relation non conventionnelle mais là encore, je pense qu'il ne faut pas juger sévèrement. Pourquoi ne pas tenter de comprendre (sans pour autant adhérer) plutôt que de condamner ce que vous ne comprenez pas...

Oh mais il est trés facile de comprendre les personnes infidèles ou celles qui sont dans le polyamour, pour employer l'expression de Lena, il est en revanche plus difficile de comprendre les personnes qui ont une trés haute idée de l'amour, qui en font le sens unique de l'existence.

Dans les premiers temps de la passion difficile de s'interesser a autre chose qu'a l'etre aimé, meme si on s'interessait a plein de choses avant.

Ensuite, quand on a beaucoup aimé, il y a le respect qui rend impossible de galvauder une telle relation.

Et si on est profondément idéaliste, quand il n'y a plus d'amour on se sépare pour éventuellement en vivre un autre.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Passiflore Membre 2574 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 1 minute, hell-spawn a dit :

Oh mais il est très facile de comprendre les personnes infidèles ou celles qui sont dans le polyamour, pour employer l'expression de Lena, il est en revanche plus difficile de comprendre les personnes qui ont une très haute idée de l'amour, qui en font le sens unique de l'existence.

Dans les premiers temps de la passion difficile de s'interesser a autre chose qu'a l'etre aimé, meme si on s'interessait a plein de choses avant.

Ensuite, quand on a beaucoup aimé, il y a le respect qui rend impossible de galvauder une telle relation (...)

 

Là encore je vous rejoins.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Léna-Postrof Membre 9183 messages
Ni dupe, ni soumise‚ 38ans
Posté(e)
il y a 25 minutes, hell-spawn a dit :

Qui croit au romantisme, croit a l'ame.

C'est cette croyance a l'ame qui empeche de prendre les personnes a la légère, une ame voudrait tout connaitre d'une autre ame, ses facettes, pas sa vie privée ou son passé.

Je n'appellerais peut-être pas cela avoir de l'âme. Il y a aussi cette idée que l'âme n'a de cesse de chercher son âme soeur, qu'elle est incomplète tant qu'elle ne l'a pas trouvée. Je suis moyennement d'accord avec cela. 

Néanmoins, il y a une évidence (comme je l'écrivais déjà plus haut) ou une forme de reconnaissance entre deux êtres, quelque chose qui passe, plus qu'une réaction chimique ou pulsionnelle, positive à un physique (l'attrait physique compte tout de même aussi) ou à deux, trois mots. 

il y a 17 minutes, hell-spawn a dit :

Oh mais il est trés facile de comprendre les personnes infidèles ou celles qui sont dans le polyamour, pour employer l'expression de Lena, il est en revanche plus difficile de comprendre les personnes qui ont une trés haute idée de l'amour, qui en font le sens unique de l'existence.

Dans les premiers temps de la passion difficile de s'interesser a autre chose qu'a l'etre aimé, meme si on s'interessait a plein de choses avant.

Ensuite, quand on a beaucoup aimé, il y a le respect qui rend impossible de galvauder une telle relation.

Et si on est profondément idéaliste, quand il n'y a plus d'amour on se sépare pour éventuellement en vivre un autre.

 

Ce n'est pas "mon" expression, c'est une expression assez répandue.

+1 pour les deux dernières phrases. 

L'amour véritable amène les individus à ne pas vouloir blesser l'autre, d'aucune façon que ce soit, ce serait mortifiant. Certains préféraient même être estropiés plutôt que de blesser et même décevoir. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hell-spawn Membre 4836 messages
Forumeur alchimiste‚ 150ans
Posté(e)
il y a 9 minutes, Léna-Postrof a dit :

Je n'appellerais peut-être pas cela avoir de l'âme. Il y a aussi cette idée que l'âme n'a de cesse de chercher son âme soeur, qu'elle est incomplète tant qu'elle ne l'a pas trouvée. Je suis moyennement d'accord avec cela.  

Néanmoins, il y a une évidence (comme je l'écrivais déjà plus haut) ou une forme de reconnaissance entre deux êtres, quelque chose qui passe, plus qu'une réaction chimique ou pulsionnelle, positive à un physique (l'attrait physique compte tout de même aussi) ou à deux, trois mots. 

Il me semble bien qu'une ame doit marquer un physique, presque le modeler.

L'ame soeur, celle qui nous ressemble en tous points, pour peu qu'elle existe et qu'on la rencontre, je ne suis pas sur que l'on en tombe amoureux.

Je croirais plus a une ame complémentaire, que chacun apporte a l'autre ce qui lui manque, son épanouissement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Passiflore Membre 2574 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

 

Comme il est rassurant de voir qu'il existe encore des hommes et de femmes croyant en l'amour et prônant la fidélité mutuelle !!

  • Like 1
  • Waouh 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Léna-Postrof Membre 9183 messages
Ni dupe, ni soumise‚ 38ans
Posté(e)
il y a 4 minutes, hell-spawn a dit :

Il me semble bien qu'une ame doit marquer un physique, presque le modeler.

L'ame soeur, celle qui nous ressemble en tous points, pour peu qu'elle existe et qu'on la rencontre, je ne suis pas sur que l'on en tombe amoureux.

Je croirais plus a une ame complémentaire, que chacun apporte a l'autre ce qui lui manque, son épanouissement.

L'âme modèle un physique... comment cela ? 

Trouver son double en tous points n'aurait, en effet, pas grand intérêt, tout comme trouver son exact contraire.

Vous êtes très platonicien. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité