Aller au contenu

Léna-Postrof

Membre
  • Contenus

    6 456
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Léna-Postrof

  • Rang
    Foodista
  • Date de naissance 03/04/1981

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

17 422 visualisations du profil
  1. Le plan du gouvernement pour lutter contre la fraude fiscale Par Le figaro.fr Mis à jour le 17/09/2018 à 10:23 Publié le 17/09/2018 à 05:45 Le projet de loi contre la fraude fiscale arrive à l'Assemblée nationale ce lundi. Création d'un service d'enquête, publication du nom des fraudeurs, instauration d'une procédure de plaider-coupable… Retour sur les principales mesures de ce texte. «L'impôt est dû et toute manœuvre d'évitement est une trahison envers la collectivité». À Bercy la semaine dernière, le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, a rappelé la nécessité d'accentuer la lutte contre la fraude fiscale, «toujours insupportable, moralement scandaleuse, financièrement dommageable». Pour combattre ce fléau, le ministre a annoncé la création d'un observatoire. D'autres mesures viendront également compléter les instruments de lutte à disposition du fisc. Elles sont inscrites dans le projet de loi de lutte contre la fraude qui arrive en première lecture à l'Assemblée nationale ce lundi. Passage en revue. Création d'une police fiscale Un service spécialisé, dit de «police fiscale», va être mis en place à Bercy. Elle sera constituée d'agents placés sous l'autorité d'un magistrat et pourra être saisie par le Parquet national financier (PNF) dans le cas de dossiers nécessitant une expertise fiscale pointue, avec des enjeux budgétaires considérables. Ce «fisc judiciaire», censé épauler la Brigade nationale de répression de la délinquance fiscale (BNRDF, actuellement débordée), pourra par ailleurs procéder à des écoutes et des perquisitions. Comme l'a précisé Gérald Darmanin, une première promotion d'agents va être recrutée puis formée à l'École nationale des douanes de Tourcoing au premier semestre 2019. «La police fiscale sera opérationnelle au 1er juillet 2019», promet le ministre. Suppression du verrou de Bercy Le verrou de Bercy tel qu'il existe aujourd'hui va sauter. Ce mécanisme, très critiqué pour son opacité, désigne le monopole du ministère des Finances sur les décisions de porter plainte contre un contribuable pour fraude fiscale. Un amendement au texte, soutenu par le gouvernement, prévoit désormais un système de transmission automatique par le fisc des affaires les plus graves vers le parquet. Ce dernier décidera ensuite de l'opportunité des poursuites. Les critères sur lesquels va se baser l'administration pour transmettre le dossier au juge seront inscrits dans la loi. «Les clés du verrou se trouvent sans doute au Parlement (à qui il) reviendra d'établir des critères», avait précisé Gérald Darmanin cet été. Des sanctions pour les intermédiaires Des sanctions administratives vont être créées pour les «tiers complices de fraude fiscale et sociale». En ligne de mire: les officines (cabinets d'avocats, sociétés de conseil...) ayant élaboré des montages frauduleux ou abusifs. Ces intermédiaires - qui profitent aujourd'hui d'un certain flou juridique - pourront se voir infliger des pénalités allant de 10.000 euros à 50% des honoraires perçus. Une mesure à peu près similaire avait été proposée il y a quelques années par le Parlement avant d'être censurée par le Conseil constitutionnel. Un risque cette fois-ci écarté, selon Bercy, qui précise s'être assuré de la solidité juridique de son dispositif. Publication du nom des fraudeurs Le «name and shame», qui consiste à publier le nom des fraudeurs à des fins dissuasives, via les journaux ou internet, sera développé pour les cas les plus graves. Il deviendra obligatoire en cas de condamnation pénale, sauf décision expresse du juge, et possible pour certaines fraudes sanctionnées par l'administration. Bercy évoque un «potentiel de plusieurs centaines de publications par an». La suite de l'article ici : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/09/17/20002-20180917ARTFIG00004-le-plan-du-gouvernement-pour-lutter-contre-la-fraude-fiscale.php Lutter contre les fraudeurs d'accord, et l'impôt est dû comme rappelé très justement dans l'article, suis-je la seule à tiquer sur ce "wall and shame", d'autant quand une amende (élevée) peut déjà être dissuasive ?
  2. Tout indique encore ici que vous ne vous en foutez pas de sa corpulence. Vous êtes aussi le seul à avoir relevé ce point de détail. N'essayez pas de vous accrocher aux branches, vous vous enfoncez d'autant plus.
  3. Léna-Postrof

    Clément Méric - Un éniéme procés politique de la justice française

    En accord avec les termes en gras. Pour le reste, au sujet de Samuel Dufour, c'est plus que cher payé, d'autant qu'il n'a pas porté la main sur Clément Méric, encore une fois. En ce qui concerne Esteban Morillo, afin de savoir si la peine est trop lourde, il faudrait sans doute voir avec des affaires se rapprochant, anonymes et sans appartenance des accusés à une idéologie, ni de la victime à l'idéologie contraire. Ça paraît compliqué. Je n'ai jamais accroché à cet "avocat-bloggueur", je ne lis pas comme vous le faites régulièrement avec les liens que je poste (ne m'en veuillez pas). Vous pouviez suivre le procès en direct par le biais de ce média, c'est comme ça, que vous aimiez ou pas. Attention aux termes que vous employez ou que vous oubliez plutôt (tête en l'air !). Reprenons : le port illégitime est passible d'une peine d'un maximum de 3 ans d'emprisonnement et etc... Rappelons qu'aucune arme a été utilisé à l'encontre de Clément Méric, c'est que relève l'autopsie. Au sujet, encore du port, reste à savoir s'il l'avait en main, dans la poche, s'il en était équipé, si le poing américain était un minimum emballé (le port pourrait s'avérer être plutôt transport dès lors). Provoquer la mort ou avoir été témoin de la mort ou de la perte connaissance d'un individu pour apprendre plus tard qu'il a succombé plutôt, pourrait soigner de toute idéologie ou amener à la prise de conscience tout de même. L'un ou l'autre s'est aussi fait recouvrir les croix gammées et le "traditionnel" "travail, famille, patrie" et ce n'est sans doute pas pour faire propret devant les jurés. Je crois aux (grosses, très grosses) erreurs de jeunesse et en une rédemption possible*, pas vous ? *quand il n'y a pas eu d'intention de donner la mort, évidemment.
  4. Léna-Postrof

    Attirance pour un autre homme - HELP

    On peut tromper 1 fois 1000 personnes, mais on ne peut tromper 1000 fois 1 personne... Euh, bon, il semblerait et de mémoire que nous ayons déjà eu un échange du genre sur le sujet et que nous n'avons pas réussi à nous mettre d'accord. Tu veux nous faire là une réédit (tu t'ennuies sur FFR) ? Au sujet de "l'amour" pluriel, d'aucuns argueront qu'à l'état naturel, notamment, l'animal est infidèle par essence ou maximise ses chances en matière de reproduction, plutôt. Chez un grand oiseau tel l'albatros, les couples sont exclusifs, pire encore, il n'y a pas plusieurs essais : il y a un et unique partenaire jusqu'à ce que mort des deux individus s'ensuive. L'argument naturel aurait donc du mal à tenir. Il est fort possible que le catholicisme ait laissé son empreinte, et encore davantage pour qui est de confession catholique, surtout. L'ère est à la consommation. Les libertins libertaires ne sont plus bêtes curieuses, t'inquiètes, ou alors de moins en moins. Il est évidemment rare de voir des couples mariés verser dans le libertinage, puisqu'ils se sont promis fidélité... non ? Si c'est "puant" ? J'écrirais plutôt que tout dépend des souhaits pour le couple, de sa construction, des concertations, ou de la définition de la relation du couple, par le couple, tout simplement. Si les termes de celle-ci changent, les deux partis doivent en être averties ou bien il s'agit dès lors de tromperie (et ce n'est pas franchement positif non). Si toutes les parties sont d'accord pour que ce soit open bar, c'est open bar. Si l'une n'est pas d'accord ou concède par dépit, ça ne tient évidemment plus. Ce qui tient, tant qu'il subsiste, du respect... ou ce qui se passe dans le meilleur des mondes. Prendre un amant ou une maîtresse sans concertation, dans le dos de l'autre donc, ou contre son avis, lui imposant, risque évidemment de causer bien des dommages pour le couple, et avant toute chose à l'individu, qui subit. C'est absolument vérifiable ou vérifié. Vil et égoïste. Aimer et tromper ? Je n'achète pas l'amour sans le respect, personnellement. Si l'on en suit le premier post de l'intervenante, à la base, c'était son idée aussi.
  5. Allez, visiblement, on aura pas mieux. Il est plutôt très inutile de vous grandir, écrire "valeurs" ou de postuler pour l'employé du mois, quand tout ce que vous avez écrit précédemment quant à votre rapport au travail est plutôt fait commun ou typique du salarié français. Taper sur les chômeurs (et nous pourrions penser que c'est le cas ici avec cet horticulteur), ou encore ceux qui touchent le RSA, les culpabiliser, déverser tout ce qu'il peut y avoir de négativité sur eux, les désigner ainsi comme bouc émissaire, est une technique très usitée par nos "élites". Diviser pour mieux régner. La technique est bien éprouvée. Il ne m'est raisonnablement pas possible de partager vos vues quant aux personnes percevant le RSA, et d'autant quand je prends le temps de lire un témoignage, comme celui-ci : "Patron au RSA, le meilleur job de ma vie" : le témoignage poignant de Tristan Laffontas, créateur de la start up Moi Chef https://www.atabula.com/2017/05/31/moi-chef-temoignage-bilan/ Il semblerait que cette loi ait été, d'une part, travaillée ou plutôt re re re re re re re re re travaillée afin de calmer quelque peu les salariés en colère - sorte de loi batarde donc- et pourtant d'autre part relevant bien d'une volonté européenne. Nous n'allons pas refaire le débat autour de cette loi, évidemment, et un fil est existant (ou plusieurs même). Je ne me trouve pas du tout du côté des salariés et n'ai donc aucun intérêt réel à prendre parti ou être solidaire de ceux-ci, pour autant, il m'est possible d'être juste. Vous reprocheriez aux français de tenter de défendre leurs droits, puisque vous avez accepté un contrat suisse ? Mais que devrait dire le salarié français qui a signé un contrat américain, ou encore coréen, par rapport à vous, dans l'échelle du pire ? Si vous n'avez que l'impression, tout va. Vous ne saisissez pas que Pôle Emploi n'a aucune offre raisonnable à proposer à un cadre dans le contrôle d'accès numérique ou bien à un docteur en écophysiologie ou biodiversité des mondes marins pour exemples, ni même l'Apec d'ailleurs. Pour ce genre de profils, ils restent très impuissants, pour ne pas dire complètement incapables, ajoutons à cela que la plupart n'est pas bilingue, encore moins polyglotte et qu'un curriculum-vitae en anglais ou en chinois, peut finir de les achever. De plus, si ces organismes d'aide de recherche à l'emploi suivent le mantra de notre si cher président, ils risqueraient de proposer à l'un de travailler chez Flunch et à l'autre, chez Stihl. Effectivement, oui, pour les chômeurs, il y a matière à être inquiets. C'est une excellente nouvelle, pour lui. Plaît-il ? Pouarf. Prédisposition génétique, problème de thyroïde, arrêt récent du tabac restent autant de possibles, tant nous ne connaissons pas cet homme. Oser adresser la parole à Sa Sainteté elle-même, poliment en plus (ah le comble !), suite à une conférence, pour signifier simplement que l'on est toujours en recherche d'emploi, mais quel scandale ! (mais quel scandale !). S'il avait su ce pauvre homme, s'il savait à quel point il s'est exposé ainsi à la vindicte populaire, et jusquà être sali sur son physique... ce ne sont plus simplement ses oreilles qui sifflent légèrement, pour l'heure, à ce tarif-là, mais carrément des acouphènes !
  6. Léna-Postrof

    Clément Méric - Un éniéme procés politique de la justice française

    Au regard de ce que nous savons aujourd'hui, il est possible de reprocher bien des choses à Samuel Dufour : couardise, vantardise, d'avoir participé à une bagarre, de s'être battu avec Mathias Bouchenot, d'appartenir à une bande, transport d'un poing américain... 7 ans de prison pour cela ? Ce n'est plus une peine lourde, mais plutôt lunaire. Le port du poing américain quant à lui, est toujours suspecté, toujours incertain, puisqu'incompatible avec le port de ses bagues très volumineuses, d'une part, et puisque les témoins n'arrivent pas à s'entendre sur ce point, d'autre part. Il peut être condamné avec certitude au sujet de son transport toutefois. Il n'y a pas de questions, il y a des décisions au sujet des deux accusés, indistinctement, quand bien même Samuel Dufour n'a pas violenté Clément Méric et donc pas entraîné sa mort ("violences ayant entraîné la mort", "en réunion", "avec arme"). Ce qui est rendu public, peut se trouver sur la toile, pas moins et surtout pas plus, pour qui que ce soit. En conséquence, vous aussi, vous auriez pu vous donner un galbe, notamment si vous aviez suivi l'affaire Méric via les médias, et en direct comme ici : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/dossier/mort-clement-meric-affaire-proces Nous pouvons y retrouver certaines infos. Tu fais très bien de le reprendre. Il s'agit d'une bagarre dont nous connaissons les conséquences tragiques : une vie sacrifiée, des vies gâchées pour des idéologies, qui n'ont pas besoin de serviteurs. Valls, tel qu'il est connu, a aussi marqué les esprits, en dénonçant, un "assassinat" (un cran encore au-dessus avec une préméditation certaine dès lors). Il a donné le ton ou identifié clairement les camps du bien et du mal quand il a fait dissoudre un groupuscule d'extrême-droite, seulement, et déclaré et ajouté que les groupuscules d'extrême-gauche -sorte de héros, tout droit sortis d'un Marvel- luttaient contre le fachisme. La politique s'est installée dans l'affaire Méric, et pour les ouailles dont il faut constamment montrer la direction, à ce moment précis. D'autres ajouteraient à la politique, une dimension sociale (bourgeoisie vs prolétariat). Cristallisant l'émotion, le procès Méric est typiquement une affaire, dont la pression de l'opinion publique (influencée par les politiques, les médias, les ventes de t-shirts etc...) était à craindre. Ajoutons à cela, des inclinations politiques connues, pour une justice...pouvant être suspectée d'être un brin partiale, donc. ÔôôôÔôôôÔ mais n'avez-vous pas honte, monsieur ?!!!!!! Il y a eu mort d'homme, tout de même !!!! Blague à part : citez correctement ou ne citez pas du tout. Par ailleurs, vous pouvez considérer que 9 jurés (6 titulaires et 3 suppléants plus exactement) sont échantillon représentatif du peuple (et nous ne savons pas s'ils étaient tous en accord primo, la majorité l'emportant toujours). Pour ma part, j'aurais tendance à trouver que c'est un peu light.
  7. Léna-Postrof

    Quel type de personnalités etes vous ?

    Je l'ai fait aussi il y a quelques temps, selon une suggestion d'un intervenant : dominante extravertie, mais pas nette. L'introversion reste à touche touche. Pour le détail, je ne me souviens plus. Pour les 8 types, les laïus me semble toutefois un peu différents et de mémoire, que l'article que vous avez posté. Il y avait quelque chose sur l'art de la table, aimer recevoir, également.
  8. Léna-Postrof

    Clément Méric - Un éniéme procés politique de la justice française

    Vivat ! Ah magnifique, ça valait vraiment le coup. En réalité, nous n'aurons besoin ni de l'un ni de l'autre (mais il viendra), tant nous saurons lire, l'information étant disponible dans tous médias (quelle que soit la couleur politique) : Samuel Dufour a été condamné pour "violences volontaires ayant entraîné la mort", "en réunion", "avec arme...", sans avoir porté un seul coup à la victime. Les deux ont été jugés indistinctement, comme s'il eut s'agit d'un seul homme. Qu'Esteban Morillo ait mérité sa peine, sûrement et j'entends bien. Pour le reste, je ne souhaite personnellement pas une justice politique, pour la France. "Après neuf heures de délibérations, la présidente du tribunal, Xavière Simeoni, a énuméré les décisions du jury, sans explication. « Violences volontaires ayant entraîné la mort », « en réunion », « avec arme », les termes s’enchaînent vite, sur un ton monocorde. Avec cette conclusion, quasi identique à chaque fois : « Le jury a répondu oui pour les deux accusés Esteban Morillo et Samuel Dufour. » https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2018/09/15/proces-meric-deux-ex-skinheads-lourdement-condamnes-et-toujours-des-zones-d-ombre_5355339_1653578.html
  9. Culpabiliser les personnes qui cherchent mais qui ne trouvent pas d'emploi, les faire passer pour des fainéants... Ah la tête des principes, c'est fort minable. Et dire que nous en sommes là maintenant en France. Toucher le chômage ce n'est pas commettre un vol, il me semble que des individus ont cotisé pour ce faire, et les accidents de parcours, le chômage dit économique... les lois du travail passées encore récemment et entre autres choses, favorisent une précarité de l'emploi. Je ne pense honnêtement pas pouvoir vivre au RSA, ni même au SMIC, et je n'ai franchement pas envie de tester. Le chômage, jamais testé non plus. Certains vont aux restos du coeur ou au secours populaire, alors même qu'ils travaillent. Nous ne sommes pas au Burkina Faso, mais bien en France, une grande puissance économique mondiale. C'est très préoccupant. J'ai connu divers cadres ou "docteurs" qui ont refusé des postes de balayeurs ou de ramasseurs de feuilles proposés par Pôle Emploi, ils ont trouvé un poste correspondant à leur profil, le "surlendemain". Ils n'étaient pas en fin de droits. Demain, vous refusez deux propositions """""raisonnables"""""" du genre, et vos indemnités chômage seront sucrées. Laissons à des demandeurs d'emploi l'opportunité de trouver un travail correspondant à leur profil, c'est bien le minimum avant de penser à leur taper dessus, hein.
  10. Léna-Postrof

    Clément Méric - Un éniéme procés politique de la justice française

    7 ans de prison pour possession d'un poing américain (et en outre, le légiste n'aurait rien relevé de tel lors de l'autopsie de Clément Méric) ?! Mais vous êtes un grand blagueur, vous. Moi aussi je peux appeler un ami ? @Steiner Je me garde le 50/50 et le vote du public sous le coude.
  11. Il existe sans doute encore une poignée de naïfs qui se disent qu'aborder des figures occupant les plus hautes fonctions de l'État (et ce, ici, correctement et poliment) pourrait peut-être déboucher sur quelque chose, un élan de sympathie nationale, une reconnaissance peut-être (certains font de même à la radio)...une offre d'emploi. À votre différence, j'y mettrais le conditionnel : sait-on vraiment si ce monsieur ne pourrait accepter un poste dans une autre structure, dans son domaine de compétence, ou bien dans un domaine connexe (mais pas vraiment au Mc Do hein). Il y a encore du savoir-faire en France, s'il y a des offres, elles sont chères. Question de timing, de réseaux, quand les compétences ne suffisent plus ou qu'il y a trop de monde sur le marché du travail. Nous sommes plus en période de plein emploi. Au-delà de cela, à quoi servirait-il de faire une thèse et un post doc, si c'est pour finir caissier chez Félix Potin ? Que le message soit clair si non, que l'on débarque les étudiants, et que l'on ferme les facs, ou encore même les lycées, afin qu'ils aillent tous travailler en restauration ou dans le bâtiment. Ils gagneront là, du temps. Mais qu'est-ce que cela coûtait à Macron de faire preuve d'un peu de compassion, d'humanité ? Ça commence à devenir de plus en plus compliqué de reprocher à un demandeur d'emploi, de ne pas en trouver. On touche du doigt là l'archétype même du mégalomane, ou de l'hyper écrasant/contrôlant. Il n'est pas étonnant qu'il ne soit pas aimé (si encore il gouvernait bien), ou du moins le peu de sympathie qu'il suscite encore, est plutôt très... troublant. Tant mieux, à la fin de son mandat, vous serez empaillé et entreposé dans un musée, à l'instar des fans d'Hollande ! Qui dit que ce monsieur touche le RSA, sait-on depuis combien de temps il est en recherche d'emploi ou bien n'extrapolerait-on pas un brin sur le fil? (j'ai regardé la vidéo et lu l'article, il est possible que l'info m'ait échappée). Accepter n'importe quel emploi, quand on a des compétences, des diplômes, relève tout bonnement de la survie. S'il lui reste du temps, il est plutôt logique, qu'il tente de trouver un job en adéquation avec son parcours professionnel. Pourrait-on réellement ou raisonnablement le lui reprocher ?
  12. Léna-Postrof

    Qu'écoutez-vous en ce moment ?

  13. Léna-Postrof

    Clément Méric - Un éniéme procés politique de la justice française

    Sauf que vous évitez toujours de me citer correctement, droit d'être un demi-sel. Samuel Dufour a t-il été jugé dans le cadre de l'affaire Méric, ou bien dans celui de l'affaire Bouchenot ? Pour combien en a pris Bouchenot, coupable d'avoir participé à la bagarre, au même titre que les autres ? Question subsidiaire : pour combien en a pris le pavé, responsable d'avoir "amorti" la chute de Clément Méric ?
  14. Léna-Postrof

    Alors comme ça on signale..

    Vous aviez besoin d’être rassurée. Ne m’en veuillez pas de ne pas être maternante, je ne sais pas faire. Et pour le reste, avec grand plaisir. Oh et pensez à vous hydrater l’index.
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité