Aller au contenu

Persil-Fleur

Membre
  • Contenus

    1 065
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Persil-Fleur

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 19/09/1918

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Intérêts
    Planter ensemble quelques brins de persil sur ce forum pour voir ce qu'il deviennent.

Visiteurs récents du profil

674 visualisations du profil
  1. Bonjour Eriu, Oui, c'est particulièrement difficile de savoir nourrir une relation sur le long terme. Et ce n'est pas du tout naturel, puisque la plupart des couples actuels se séparent bien avant. Cela demande beaucoup d'amour et quelques concessions et compromis pour aller vers le monde de l'autre. Cela dit, je ne crois pas qu'il soit si difficile que ça de s'entendre entre homme et femme. Il suffit d'un peu de respect de l'autre, et d'envie de partager de belles choses à deux, tout en ayant à coeur que l'autre ne soit pas en prison, et puisse s'épanouir selon sa propre voie.
  2. Ha ha, Léna sera probablement votre première conquête, tellement elle va être emballée par votre devise. Pour choisir comme devise "ni dupe ni soumise" il faut une sacrée haine de l'homme, bien au delà du militantisme féministe exacerbé. Je crains malheureusement qu'elle ne sorte ses ciseaux au moment crucial. Contrairement à ce qu'elle affirme, ce genre de devise semble difficilement conciliable avec une vie commune avec un homme. Et encore moins avec un échange de nature sexuelle. Le maximum d'enthousiasme auquel vous devez vous attendre, c'est une bise (rapide) sur la main Le monde ne tourne pas qu'autour de vous, Léna. Toutes les femmes n'ont pas le prénom de votre grand-mère (Pierrette) ! Et ce n'est pas particulièrement élégant de vous moquer avec mépris de l'âge d'une femme qui ne vous a rien fait. D'autant que vous êtes de très loin la personne la plus vieille de ce post. Les vêtements de votre avatar datent du début du siècle, voire du moyen âge. Vos pensées rétrogrades sont celles de nos grand-parents. La seule musique de votre profil est une musique de film vieillotte cent fois imitée et rebattue, qui doit remonter aux début du cinéma et aux péplums genre Ben-Hur. Mon grand-père écoutait ça en regardant sa télé noir et blanc. Pour que vous puissiez vous ennuyer, il faudrait déjà que la chose ait lieu. Désolé Léna, mais je ne fais pas l'amour avec les ados immatures prépubères. Qui de plus,ont déjà cent ans dans leur tête. Et sont anti-hommes. Votre profil affiche une ado avec un noeud dans les cheveux, votre avatar affiche Cendrillon.Vous avez 37 ans ou vous avez encore 14 ans ? Cela me fait penser à ces femmes qui, à 40 ans, portent toujours les mêmes chaussures d'enfants qu'à 14 ans C'est un signe patent d'e grande mmaturité. Pour ce qui est du choix musical, je vous propose un petit jeu, Léna. Postez ici la musique que vous écoutez qui vous semble particulièrement jeune et innovante. Je ferai de même. Et le public nous dira qui écoute la musique la plus jeune et innovante. Au vu de votre musique de profil, accompagnant votre austère photo en noir et blanc, c'est pas gagné !
  3. Houla... quelle avalanche de poncifs... tous plus confits dans le rigorisme conventionnel mormon les uns que les autres. "Il s'est toujours dit..." , voilà le signe typique d'une pensée sclérosée, inféodée aux vieillards qui l'ont précédée. Pitié,ne me comparez pas à un cheval de course, et encore moins à un baudet. Quand je vois ce que votre inconscient frustré aimerait faire au blanc équidé, j'ai peur ! "La jeunesse fraye assez peu avec la vieillerie"... si vous aviez une idée du nombre de jeunes femmes qui raffolent de mes idées, me tournent autour, et aimeraient sortir avec le prof, ça remettrait en cause vos certitudes dinosauriennes. "Il s'est toujours dit que c'est un huit-clos pour vieux perv' libidineux "... vous confondez avec les vieux clubs glauques à table gang bang qui existaient il y a une trentaine d'années... ou des femmes portant des anneaux de vache de compétition partout, entre les narines, sur la langue, au nombril, sur toutes les lèvres, sur les oreilles, et tatouées comme des camionneuses, se faisaient prendre par une quinzaine d'hommes à la chaîne... Pratique qui, je vous l'accorde, n'est pas d'un intérêt certain. Ceux qui disaient ça des clubs, sont vos grand-parents. Essayez de moderniser progressivement votre vision. Le monde a évolué depuis papy et mamie. Pour ce qui est de l'article de "Nature" dans sa forme originale, vos désirs sont des ordres, chère Léna. Voici !
  4. Ma pauvre Léna, ce n'est pas la peine que je vous explique... ce serait du latin pour vous. Une sorte de monde extraterrestre qui vous effraierait. D'ailleurs, vous me faites penser à Pascal. Quand il regardait l'Univers avec ses yeux naïfs il disait : "Le silence éternel de ces espaces infinis m'effraie". Montrant ainsi qu'il était totalement à côte de la plaque... donnez-lui la main, Léna ! Pascal était incapable de comprendre, et à plus forte raison de penser l'Univers. Ses craintes en étaient amusantes et risibles. Il n'avait absolument pas la capacité de saisir la nature profonde de l'Univers. Car l'Univers, c'est au contraire un monde de bruit infernal et tonitruant, où des explosions nucléaires cataclysmiques enroulent toute la matière qui passe à leur portée pour l'étirer indéfiniment et l'aspirer en de gigantesques trous noirs voraces. Où des milliards d'étoiles copulent entre elles pour donner naissance à des planètes comme la notre... Ou des galaxies titanesques s'éventrent entre elles, en se prenant par le flanc, et sodomisent de modestes amas d'étoiles. Mais, une simple allégorie vous permettra peut-être d'en approcher la nature profonde. Pour résumer, un club libertin classe, c'est un endroit où l'on ne vous laissera jamais entrer. Certainement pas avec votre robe de bure mormone du début du siècle, que vous avez opportunément retirée de votre profil, mais que nous avons tous en tête. Confite dans un rigorisme qui confine à l'engagement d'une nonne dans un couvent. On ne vous laissera pas non plus entrer avec les vêtements trop classiques et trop conventionnels de la fausse noblesse, ou de la haute bourgeoisie intellectuelle que vous affectionnez. Hélas, vous ne pourrez pas davantage entrer avec la tenue aguichante que revêt votre héroïne, aux épaules si offertes, quand elle tente de proposer une fellation à son blanc étalon... et qu'il refuse à juste titre. La voyant totalement novice et désemparée. Je vais à présent vous parler latin. Pour y entrer, il faudrait que vous ayez une idée de ce que signifie être habillée de façon "branchée, originale et décalée, mais sans faute de goût". Malheureusement, vous n'êtes pas assez ouverte d'esprit pour imaginer ce genre de dress-code... et à plus forte raison être capable de vous couler dans ce genre de dress-code. Alors, ne parlons même pas de ce qui peut se passer à l'intérieur de ce type de lieu. Vous êtes devant les clubs "classes", comme Pascal devant l'Univers, où comme une vache devant un godemichet, se demandant à quoi peut bien servir cette nouvelle trayeuse électrique Euh... oui, Léna je vais vous apprendre une grande nouvelle... les godemichets ça existe au 21ème siècle. Et non, ce n'est pas un engin pour remuer votre soupe du soir afin d'éviter les grumeaux.
  5. La réflexion n'est pas de moi, mais d'Albert Camus. Mon prénom n'étant pas Albert, malgré mes cent ans bien révolus, il s'agit donc d'une autre personne C'est votre droit de le trouver confondément stupide cet homme là, Léna. Ah vous allez me faire craquer si vous m'appelez papinou. Les mots tendres sont mon tendon d'Achille.
  6. Une seule banane suffit amplement à mon bonheur. Je n'ai ni meute, ni clique. La chasse à cour ce n'est pas mon monde, mais le vôtre. Celui des gens de la Haute qui méprisent ceux qui ne sont pas de leur caste. Je n'ai besoin de personne pour vous administrer une petite fessée (douce et salutaire) pour vous ramener sur terre.
  7. Hello Eriu, Oui, le non-dit est terrible. Et devoir rester parce qu'on n'a pas les moyens de vivre seul c'est encore plus terrible. Je ne pourrais pas supporter de vivre avec quelqu'un qui ne m'aime pas. La personne concernée par ce genre de situation, le sent forcément. Si elle aime sincèrement l'autre, elle devrait la laisser prendre son envol et l'aider financièrement à le faire. Tu as parfaitement raison, ça ne rime à rien une relation à sens unique. Et ça fendrait le coeur d'une pierre. Par contre se rabibocher sur l'oreiller, c'est quand même fabuleusement tendre et doux. Je n'y vois pas la même chose que toi. Sans doute parce que je n'ai pas vécu ce genre de situation dramatique. Il n'y a pas de femme démunie autour de moi. Je n'ai pas non plus l'ombre d'un tabou. ni le souci des apparences. Donc, pas ma langue dans ma poche Au contraire, cela me semble extrêmement attendrissant quand l'autre sent qu'il est allé trop loin, qu'il vous a traité trop durement. Et qu'il essaie de vous exprimer ses remords en vous manifestant des gestes tendres. Sur l'oreiller, ou sous la couette Et j'adore les confidences sur l'oreiller. Quand on dévoile à l'autre des choses de sa vie ou des sentiments qui vous anime qu'il ne connait pas. En passant un moment de tendresse l'un contre l'autre à dévoiler son coeur. Ca fait partie intégrante de la relation sexuelle. Les rires, les confidences, les émotions fortes.
  8. Ce serait un peu trop. M'embrasser sur la bouche à la russe, en me chatouillant avec votre longue barbe, pourrait suffire comme remerciement pour mes actes patriotiques
  9. Ohhhh... gloupsss... tu veux notre mort !!! Mes yeux ont fait trois fois le tour de mon crâne comme un gyrophare. Avant de venir se planter sur l'écran Je cherche comment les récupérer. Ils ne veulent plus revenir... fais quelque chose !
  10. Hello Prométhée, Tu sais, nous on voit dans ton coeur comme dans un livre ouvert... on sait que tu tiens sacrément la route. Tu es le genre d'homme sur lequel on peut compter, certainement pour plein de choses. Ca doit pas être facile de trouver plus fidèle en amitié. Et tu n'as pas peur de braver le quand dira-t-on. Tu n'as pas peur d'oser. Chapeau bas, l'artiste ! En plus quand tu es sur les rochers, je t'imagine en position pour le saut périlleux arrière. Il y a comme un instant suspendu sur cette photo.
  11. Je dois filer... je reviens te répondre Zebusoif. A tout à l'heure...
  12. Tiens, c'est drôle, je viens de constater un point commun amusant entre nos deux profils... Je pensais que la qualification de nos profils sur FFR était due uniquement au nombre d'interventions, et ce n'est pas le cas. J'ai l'honneur et la chance d'être qualifié de "forumeur alchimiste" comme toi... avec mes 1 000 messages contre tes 4 500 messages Le nombre de votes positifs des membres pour nos interventions doit jouer un rôle dans la classification. Combien as-tu de votes dans ton profil ?
  13. Le drame vois-tu, Ines, c'est que notre ami Zebusoif qui tente de faire des analyses "rationnelles" du sondage IFOP et des interventions comme la mienne est systématiquement à côté de la plaque. Cela me fait de la peine de le constater, parce que nos débats ne mènent nulle part. Il est hermétique à la logique rationnelle. Ses calculs et ses analyses sont toujours erronées de façon évidente. Pourquoi ? Parce que, contrairement à toi et à moi qui sommes capables de discerner le vrai du faux dans ces questions farfelues toutes simples, Zebusoif n'est malheureusement pas en mesure de réaliser ce type de réflexion de base. Je suis désolé de voir sa réponse au test 2019. Il répond "Oui" sans hésiter à 4 questions sur 10. Et il répond "Oui sans doute" à deux autres questions. Ce qui signifie qu'il est clairement dans une mouvance complotiste très forte. Son esprit rebelle et méfiant envers toute autorité, y compris scientifique, est tel qu'il ne peut pas se contenter de répondre aux questions que le sondage lui pose. Il conteste les questions posées et répond pour un tiers à des questions remaniées par lui. C'est à dire qu'il distord le sondage. Ca devrait me faire rire, mais ça me navre parce qu'il a une personnalité attachante
  14. Le terme "non-complotiste", c'est moi qui l'ai utilisé par erreur. Le sondage ne fait état que de gens à sensibilité forte aux théories complotistes. Les autres ne sont pas qualifiés puisqu'ils ont un comportement "normal". Non, le test n'est pas du tout faussé. C'est volontairement que les théories sont toutes farfelues. Si la population française avait une pensée rationnelle, il devrait y avoir quasiment 0% de réponses "Oui". Or, le drame c'est qu'il y a 25% des personnes qui répondent "Oui" à 5 questions et plus. Cela te donne une idée de l'incapacité à raisonner correctement d'une frange importante de la population française. Le test 2019 confirme une intuition assez évidente. Il y a deux fois plus de gens à la pensée yaourtesque paranoïaque incapables de discerner le vrai du faux, (répondant "Oui" à 5 questions et plus ) parmi les gilets jaunes que dans la population globale.
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité