Aller au contenu

Persil-Fleur

Membre
  • Contenus

    1887
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de Persil-Fleur

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 09/19/1918

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Intérêts
    Planter ensemble quelques brins de persil sur ce forum pour voir ce qu'il deviennent.

Visiteurs récents du profil

1286 visualisations du profil
  1. Alors, si c’est vraiment ça ton souhait, la sodomie est très loin du compte. Pourtant, j’adhère complètement à ton objectif, qui m’anime également. Chaque femme ayant une âme différente, il va te falloir trouver le chemin de ravissement spécifique de cette âme là. Qu’est-ce qui peut émouvoir au plus haut point cette femme ? Ca aurait dû être cela le thème de ton topic. Pas un présupposé sur la sodomie. La sodomie n’est qu’une pratique minoritaire concernant 20% des femmes... et, pratiqué seul, ce n’est pas nécessairement quelque chose qui apporte un ravissement extraordinaire. Pour toucher l’âme d’une femme au plus haut point, il va te falloir trouver les clés de son esprit. La pratique sexuelle permettant cela fera beaucoup plus appel à des jeux d’esprit et à des émotions spirituelles qu’un simple acte pratiqué tout seul. Il va te falloir trouver une place pour le rire, la tendresse, l’affection, l’ironie, la surprise, le rouge aux joues,... toutes sortes de sentiments croisés qui sont essentiels pour réussir à « toucher » une âme féminine ou masculine. Pour se rapprocher au plus près d’une âme au point de la toucher, il faut la comprendre.
  2. Bah... quand on a un fantasme de domination, ce qui semble être ton cas concernant les femmes tourmentées et qu’il m’arrive de partager à l’occasion, ce n’est pas du tout la première pratique qui vient à l’esprit. D’autant que si la femme est « tourmentée » il y a probablement des scénarios beaucoup plus amusants à réaliser ensemble. Le maître mot d’un fantasme de domination réussi étant qu’il doit délicieusement surprendre la femme concernée... et pas la choquer. Ca doit donc faire partie de ses fantasmes à elle aussi ! Perso, contrairement à toi semble t-il, la sodo n’est pas du tout un fantasme. Ma démarche est inverse. Mes principaux fantasmes sont liés à l’esprit de cette personne unique en particulier. Qu’est-ce qui peut bien exciter au maximum l’esprit de cette femme là ? Un truc qu’elle aimerait bien tenter, mais qu’elle n’ose pas. L’esprit humain étant si complexe, ça peut être des choses très simples ou très complexes à réaliser. Dès que je l’ai découvert, alors ça peut devenir un fantasme...
  3. Euh... tu es sûr de ne pas avoir rêvé que tels films existaient, ailleurs que dans ton imagination ? On ne voit pas grand chose en film si une femme s’oublie dans ses habits. En plus, la majeure partie coule au sol. Le cinéaste filme une série de flaques ?
  4. Ce serait beaucoup moins amusant que d’avoir le visage et les mots de quelqu’un d’autre entre tes cuisses. Si, j’étais assez souple pour réaliser une auto-fellation... et même si j’étais le meilleur fellationiste du monde... ça ne me tenterait pas une demi-seconde de le faire sur moi-même. Rien ne remplace la timidité ou la hardiesse de l’autre, ses gestes, ses mots, son adresse, ses maladresses, ses jeux. Faire l’amour avec soi-même n’a aucun sens. On peut malheureusement y être contraint. Mais, ça n’a aucun sens en ce qui me concerne.
  5. Tu as raison. Pour un rdv galant, arriver directement au café en slip kangourou ça fait gagner du temps...
  6. Ah flûte, j’ai tout bon sauf un... le principal
  7. Petite joueuse... D’aucuns, plus ambitieux, l’appellent plutôt la concombrophilie... Voire la pastèquophilie... mais, là il faut vraiment une nature aventureuse...
  8. Parce que comme tu le précises fort justement, cet adage est faux en la matière. Quelque soit l’acte sexuel qu’on puisse imaginer, c’est normalement mieux à deux que tout seul. L’esprit et le cœur de l’autre apportent une dimension irremplaçable. Même quand l’acte est techniquement foiré, si l’esprit de l’autre est accueillant et sensible, l’acte est réussi. L’acte sexuel est avant tout une danse entre deux esprits et deux sensibilités , avant d’être une danse des corps.
  9. Persil-Fleur

    Proposer un plan Q

    Euh... ce n’est pas tout à fait le paradis... les onze mille verges en question chez Apollinaire sont onze mille badines qui se sont abattues sur le héros, flagellé à mort. Tout ça parce qu’il n’a pas tenu sa promesse, pourtant plutôt simple à réaliser. « Si je vous tenais dans un lit, vingt fois de suite je vous prouverais ma passion. Que les onze mille vierges ou même les onze mille verges me châtient si je mens ! » Dans ce roman secret, il explore pas mal de pistes que tu ne jugerais probablement pas paradisiaques... « le sadisme alterne avec le masochisme, la zoophilie avec l'ondinisme, la scatophilie avec le vampirisme, la pédophilie avec la gérontophilie et la nécrophilie, l'onanisme avec les orgies, le saphisme avec la pédérastie… »
  10. Persil-Fleur

    Obsédées sexuelles

    « Le sexe est une des neuf raisons qui plaident en faveur de la réincarnation. Les huit autres sont sans importance. » Henry Miller
  11. Persil-Fleur

    Obsédées sexuelles

    Décidément ici, c’est le rdv des obsédés... des mots !
  12. Persil-Fleur

    Proposer un plan Q

    C’est le paradis des Onze mille Vierges, fort bien décrit par Guillaume Apolinaire...
  13. Persil-Fleur

    Proposer un plan Q

    Quand l’homme arrive au paradis, il veut forcément en faire son nid...
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité