Aller au contenu

Une féministe se confronte aux mouvements pour le droit des hommes ( MDH )

Messages recommandés

HariSeldon Membre 78 messages
Forumeur en herbe‚ 45ans
Posté(e)

Cassie Jaye, réalisatrice féministe de "The Red Pill" ( 2017 ), documentaire qui signera son abandon du féminisme contemporain.

 

#WomenAgainstFeminism

 

 

 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Quasi-Modo Membre 9 853 messages
Macrocéphale bossu‚ 34ans
Posté(e)

Je n'ai jamais vu son documentaire, mais je la crois sincère dans sa démarche. Effectivement je suis moi aussi convaincu qu'il y a des zones d'ombre dans les combats du féminisme, et que certaines voix masculinistes mériteraient d'être entendues dans cette thématique.

Dans les inégalités que subissent les hommes elle a oublié de mentionner que la majorité des SDF sont des hommes, et que la majorité des gens internés de force également. Comme elle le dit : soyons à l'écoute. Sachons nous entendre, et percevoir ce que l'autre dit au lieu de l'aborder avec nos préjugés et nos lunettes/cadres idéologiques qu'elle décrit très bien par ailleurs.

  • Like 3
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
The_Dalek Membre 19 446 messages
Greuh‚ 37ans
Posté(e)

C'est casse couilles a la longue ces polémiques a rallonge tournant autour du "féminisme", ma grand mère était une vraie féministe, elle ne s'est jamais battue pour réduire les mâles en esclavages ni pour donner la préséance des femmes sur les hommes mais simplement pour que les femmes ne soient pas traitées en inférieures

  • Like 8
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Naluue Membre 640 messages
Forumeur forcené‚ 16ans
Posté(e)

Oh mon dieu... le féminisme c'est vouloir l'égalité homme femme, ni plus ni moins.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 9 853 messages
Macrocéphale bossu‚ 34ans
Posté(e)
il y a 6 minutes, Naluue a dit :

Oh mon dieu... le féminisme c'est vouloir l'égalité homme femme, ni plus ni moins.

Le féminisme c'est l'égalité homme femme sur le papier mais concrètement et trop souvent dans le schéma mental des féministes les hommes sont placés au dessus et les femmes en dessous, avec l'idée qu'il suffirait de donner aux femmes ce que les hommes ont pour que tout soit juste. Sauf que non, il y a des domaines où ce sont les hommes qui sont "en dessous" des femmes, et on en parle jamais par dessus le marché. Bonne chance à un homme battu pour se faire entendre ! Les féministes ont tout à y gagner à reconnaître que les hommes sont plus souvent ou exclusivement victimes dans certains cas.

En réalité il y a des avantages et des inconvénients aux deux : à être homme comme à être femme.

  • Like 1
  • Confus 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 9 853 messages
Macrocéphale bossu‚ 34ans
Posté(e)

Les féministes n'aiment pas les masculinistes parce que prendre leur points de vue en considération reviendrait à relativiser leur condition, parce qu'ils montrent que les hommes également sont victimes plus qu'à leur tour de certains phénomènes sociaux, alors que toute la rhétorique féministe se base sur la victimisation absolue des femmes. Celles qui ont à coeur l'égalité des sexes doivent prendre garde à ne pas minimiser ou nier les difficultés des hommes qui ont elles aussi leurs spécificités.

  • Like 1
  • Colère 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Totolasticot Membre 486 messages
Forumeur survitaminé‚ 150ans
Posté(e)

Ces hommes qui se plaignent sont dominés par leur domination pour reprendre l'expression de Bourdieu. Désolé. Les hommes ont toujours eu le levier du politique alors se plaindre d'un manque de droits est un argument nul et non avenu. La condition masculine a toujours été mauvaise et elle l'est de moins en moins. Ça a toujours été fatigant d'être un homme.

Les féministes me saoulent mais alors les masculinistes, MGTOW et autres incels encore plus !...

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 9 853 messages
Macrocéphale bossu‚ 34ans
Posté(e)

MGTOW et Incels sont un peu extrémistes quand même ! En cherchant bien on trouvera aussi des misandres parmi les prétendues féministes ...

Je pense qu'il existe une voie du milieu qui consisterait à prendre acte des difficultés et inégalités que chaque statut véhicule. Les discours féministes et masculinistes sont complémentaires en ce sens. Je ne vois pas en quoi défendre la cause des femmes devrait nous porter forcément dans la mauvaise foi qui consisterait à nier ou minimiser que les hommes aussi ont leurs difficultés !

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Doïna Membre+ 10 216 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 12 heures, Quasi-Modo a dit :

Je n'ai jamais vu son documentaire, mais je la crois sincère dans sa démarche. Effectivement je suis moi aussi convaincu qu'il y a des zones d'ombre dans les combats du féminisme, et que certaines voix masculinistes mériteraient d'être entendues dans cette thématique.

Dans les inégalités que subissent les hommes elle a oublié de mentionner que la majorité des SDF sont des hommes, et que la majorité des gens internés de force également. Comme elle le dit : soyons à l'écoute. Sachons nous entendre, et percevoir ce que l'autre dit au lieu de l'aborder avec nos préjugés et nos lunettes/cadres idéologiques qu'elle décrit très bien par ailleurs.

La majorité des individus en état de précarité sont des femmes, la majorité des individus périssant sous les coups de leur conjoint sont des femmes, la majorité des individus réduits à la prostitution sont des femmes, les femmes continuent de percevoir des salaires inférieures dans les mêmes professions, le sexisme les oblige encore à éviter certains lieux publics... ça rien qu'en France. Si on élargit sa vision au monde entier, c'est encore pire.

  • Like 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
libredeparler Membre 458 messages
Forumeur survitaminé‚ 56ans
Posté(e)

N'est-ce pas terrible , une femme qui ose se soucier des hommes ?... que l'on brûle cette femme dans l'heure !!

Eh oui, alors que ce la fait plus de  50 ans, que les féministes combattent l'ennemi, l'homme , ce violeur-né, ce sexe à combattre.

L'homme, ce sexe où tout va bien,  ( 75% des suicides sont des hommes, c-à-d environ 7500 hommes/an... = 20/jour !!!)

Ce sexe où la fonction de père a été relayée à un rôle secondaire et pas du tout indispensable, le mari un compagnon passager que l'on change à la première difficulté, ce sexe qui doit prendre des initiatives envers les femmes, tout en sachant que la femme jugera ces initiatives, et décidera si elle les acceptes ou portera plainte selon ses humeurs...ce sexe qui doit à présent avoir honte de la masculinité, de la virilité..

Alors oui,  il existe quelques femmes humanistes, qui défendent le sexe masculin.....cela ne les empêchent pas de défendre leurs intérêts, de dénoncer les abus des hommes, du patriarcat, de revendiquer les mêmes droits sans pleurnicher du matin au soir, ni de demander des lois, des lois , des lois, des lois en faveur des femmes...

 

Les féministes creusent  entre les femmes et les hommes ,un fossé qui s'élargit tous les jours un peu plus... l'histoire fera le bilan...

 

  • Merci 2
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 9 853 messages
Macrocéphale bossu‚ 34ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, Loargan a dit :

La majorité des individus en état de précarité sont des femmes, la majorité des individus périssant sous les coups de leur conjoint sont des femmes, la majorité des individus réduits à la prostitution sont des femmes, les femmes continuent de percevoir des salaires inférieures dans les mêmes professions, le sexisme les oblige encore à éviter certains lieux publics... ça rien qu'en France. Si on élargit sa vision au monde entier, c'est encore pire.

Il ne faut pas entrer en compétition de la plus grande victime non plus ...ce serait mal comprendre mon propos. Je sais bien qu'il y a des difficultés rencontrées par les femmes aussi. L'objectif pour moi, je me répète peut-être bêtement, mais c'est de garder la tête froide et de tendre vers l'égalité sans nier pour autant ou minimiser les difficultés qui se posent aux hommes (ni aux femmes). Je vois bien que la majorité des sociétés dans le monde ont tendance à placer les femmes comme subalternes. Quoique ce soit tout de même moins le cas aujourd'hui en Occident sécularisé.

  • Like 1
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ouest35 Membre 6 394 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 14 heures, The_Dalek a dit :

C'est casse couilles a la longue ces polémiques a rallonge tournant autour du "féminisme", ma grand mère était une vraie féministe, elle ne s'est jamais battue pour réduire les mâles en esclavages ni pour donner la préséance des femmes sur les hommes mais simplement pour que les femmes ne soient pas traitées en inférieures

Je "suis" votre grand'mère ... Merci jeune homme très bien résumé ! :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Doïna Membre+ 10 216 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 3 heures, libredeparler a dit :

N'est-ce pas terrible , une femme qui ose se soucier des hommes ?... que l'on brûle cette femme dans l'heure !!

Eh oui, alors que ce la fait plus de  50 ans, que les féministes combattent l'ennemi, l'homme , ce violeur-né, ce sexe à combattre.

L'homme, ce sexe où tout va bien,  ( 75% des suicides sont des hommes, c-à-d environ 7500 hommes/an... = 20/jour !!!)

Ce sexe où la fonction de père a été relayée à un rôle secondaire et pas du tout indispensable, le mari un compagnon passager que l'on change à la première difficulté, ce sexe qui doit prendre des initiatives envers les femmes, tout en sachant que la femme jugera ces initiatives, et décidera si elle les acceptes ou portera plainte selon ses humeurs...ce sexe qui doit à présent avoir honte de la masculinité, de la virilité..

Alors oui,  il existe quelques femmes humanistes, qui défendent le sexe masculin.....cela ne les empêchent pas de défendre leurs intérêts, de dénoncer les abus des hommes, du patriarcat, de revendiquer les mêmes droits sans pleurnicher du matin au soir, ni de demander des lois, des lois , des lois, des lois en faveur des femmes...

 

Les féministes creusent  entre les femmes et les hommes ,un fossé qui s'élargit tous les jours un peu plus... l'histoire fera le bilan...

 

Les hommes qui voient le féminisme comme un ennemi n'ont rien compris, ou plutôt refusent de comprendre. Ils perçoivent le besoin d'égalité comme un danger pour leur virilité, pour leur paternité. Ils renvoient une image faussée d'un mouvement dont ils ne veulent pas. Que des femmes se dressent contre le harcèlement au travail, ils en prennent ombrage comme si cela s'adressait à tous les hommes alors que cela s'adresse uniquement aux harceleurs et aux lèche-botte qui les protègent (lesquels peuvent être des femmes d'ailleurs). Qu'un pourcentage tombe, prouvant qu'en cas de divorce la mère obtient plus souvent la garde des enfants, et ils crient à l'injustice sans même daigner entendre que, dans la plupart de ces cas, c'est le père qui souhaite qu'il en soit ainsi parce qu'il travaille et/ou compte bien refaire sa vie. Que pensent ces messieurs les anti-féministes des hommes qui, plutôt que d'admettre que leur couple ne fonctionnait pas, que le divorce était devenu inévitable, décident de butter et la femme et les gosses avant de se donner la mort ? De tels drames à répétition dans notre société ne sont-ils pas la preuve d'un sexisme qui s'agglutine et persiste à nous pourrir la vie ?  

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mr_Fox Membre 7 331 messages
Animal sauvage‚
Posté(e)
il y a une heure, Loargan a dit :

Les hommes qui voient le féminisme comme un ennemi n'ont rien compris, ou plutôt refusent de comprendre.

Ou alors ils parlent le français. Quand un mot te désigne littéralement comme l'ennemi à abattre, c'est que tu es l'ennemi à abattre. Personne ne me convaincra que les mots n'ont pas de sens et qu'on peut dire n'importe quoi sans que ça n'ait d'incidence.

Si je décide de m'appeler le "parti du pouvoir aux blancs" , et que j'explique partout que je suis pour une meilleure répartition des pouvoirs, les gens ne vont pas me croire. C'est bien naturel. 

 

 

  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Doïna Membre+ 10 216 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Eh bien justement, le mot est "féminisme", pas "anti-homminisme" ou même "anti-mâlisme". Sa définition c'est "Mouvement social qui a pour objet l'émancipation de la femme, l'extension de ses droits en vue d'égaliser son statut avec celui de l'homme, en particulier dans le domaine juridique, politique, économique." Ce n'est pas "Mouvement pour la suprématie des femmes sur les hommes" ou même "Combat contre la gent masculine". Sauf que, même si en général ils ne le clament pas haut et fort, il y en a qui ne veulent pas que les femmes soient émancipées par rapport à leur mari (ou leur père avant leur mariage), et ils ne veulent pas non plus que les femmes puissent exercer n'importe quelle profession, voter, faire de la politique. Ce qu'ils voudraient au fond, c'est avoir la mainmise sur elles, être ceux qui décident dans la famille, être des pater familias dont dépendent totalement les épouses et les enfants. C'est pour cela que des revendications pour l'égalité des salaires, contre les abus sexuels, le harcèlement, et même rien que la vue de femmes politiques à l'action, les mettent mal à l'aise et leur font dire que le féminisme creuse un fossé entre les sexes. Bien entendu c'est faux, mais eux le maintiennent parce que justement, ils veulent un fossé entre les sexes, avec d'un côté des hommes qui contrôlent les femmes, et d'un autre des femmes qui n'ont pas tous les droits, qui sont en état de dépendance et ne peuvent décider de leur sort.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 9 853 messages
Macrocéphale bossu‚ 34ans
Posté(e)
il y a 39 minutes, Loargan a dit :

Eh bien justement, le mot est "féminisme", pas "anti-homminisme" ou même "anti-mâlisme". Sa définition c'est "Mouvement social qui a pour objet l'émancipation de la femme, l'extension de ses droits en vue d'égaliser son statut avec celui de l'homme, en particulier dans le domaine juridique, politique, économique." Ce n'est pas "Mouvement pour la suprématie des femmes sur les hommes" ou même "Combat contre la gent masculine". Sauf que, même si en général ils ne le clament pas haut et fort, il y en a qui ne veulent pas que les femmes soient émancipées par rapport à leur mari (ou leur père avant leur mariage), et ils ne veulent pas non plus que les femmes puissent exercer n'importe quelle profession, voter, faire de la politique. Ce qu'ils voudraient au fond, c'est avoir la mainmise sur elles, être ceux qui décident dans la famille, être des pater familias dont dépendent totalement les épouses et les enfants. C'est pour cela que des revendications pour l'égalité des salaires, contre les abus sexuels, le harcèlement, et même rien que la vue de femmes politiques à l'action, les mettent mal à l'aise et leur font dire que le féminisme creuse un fossé entre les sexes. Bien entendu c'est faux, mais eux le maintiennent parce que justement, ils veulent un fossé entre les sexes, avec d'un côté des hommes qui contrôlent les femmes, et d'un autre des femmes qui n'ont pas tous les droits, qui sont en état de dépendance et ne peuvent décider de leur sort. 

Et bien aussi curieux que ça va te paraître je suis plutôt d'accord ! Et bien entendu que le féminisme a toute sa légitimité parmi nous, mais il faut avouer qu'il possède des zones d'ombres, en tous cas dans sa version classique, c'est tout l'intérêt selon moi du masculinisme dans ce cas là. Mais le problème reste que le masculinisme est souvent diabolisé, et ses membres en souffrent voir se radicalisent bêtement à cause de ça aussi.

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mr_Fox Membre 7 331 messages
Animal sauvage‚
Posté(e)
il y a 33 minutes, Loargan a dit :

Eh bien justement, le mot est "féminisme", pas "anti-homminisme" ou même "anti-mâlisme".

Si je fais le leucodermisme (parti des peaux blanches) je n'exclue pas explicitement les autres, je les exclue implicitement mais c'est pareil. 

il y a 33 minutes, Loargan a dit :

Sa définition c'est "Mouvement social qui a pour objet l'émancipation de la femme, l'extension de ses droits en vue d'égaliser son statut avec celui de l'homme, en particulier dans le domaine juridique, politique, économique." Ce n'est pas "Mouvement pour la suprématie des femmes sur les hommes" ou même "Combat contre la gent masculine".

Sa définition n'a pas cours, ce qui a cours c'est son nom. 

Si je m'appelle leucodermiste et que j'explique que je suis pour l'égalité entre les races, me croirais-tu ?

il y a 33 minutes, Loargan a dit :

Sauf que, même si en général ils ne le clament pas haut et fort, il y en a qui ne veulent pas que les femmes soient émancipées par rapport à leur mari (ou leur père avant leur mariage), et ils ne veulent pas non plus que les femmes puissent exercer n'importe quelle profession, voter, faire de la politique. Ce qu'ils voudraient au fond, c'est avoir la mainmise sur elles, être ceux qui décident dans la famille, être des pater familias dont dépendent totalement les épouses et les enfants.

Franchement je ne suis pas favorable à la technique du procès d'intention. Les gens qui ne disent rien mais désirent secrètement l'avènement du reich ... ne font rien. Du coup ils sont inoffensifs. Du coup pourquoi les attaquer quand même, et attaquer n'importe qui au passage en alléguant leurs pensées à leur place ? Ca ne me semble pas très juste.

Tes ennemis sont ceux qui te combattent.

il y a 33 minutes, Loargan a dit :

C'est pour cela que des revendications pour l'égalité des salaires, contre les abus sexuels, le harcèlement, et même rien que la vue de femmes politiques à l'action, les mettent mal à l'aise et leur font dire que le féminisme creuse un fossé entre les sexes. Bien entendu c'est faux, mais eux le maintiennent parce que justement, ils veulent un fossé entre les sexes, avec d'un côté des hommes qui contrôlent les femmes, et d'un autre des femmes qui n'ont pas tous les droits, qui sont en état de dépendance et ne peuvent décider de leur sort.

OK, donc en fait il y a 0% de chance de trouver un homme sincère, puisque ce qu'ils disent n'est pas leur ressenti sincère mais une technique.

Du coup à moins de faire allégeance tous les hommes sont bien coupables. Ce sont bien des ennemis. Traiter les gens en ennemi, désolé de te le dire mais "ça crée un fossé". Vraiment vraiment.

En plus de ça bon j'ai peur de perdre mon apparente sincérité pour sombrer dans le pire des machismes en disant ça, mais l'homme qui a le pouvoir sur sa femme ... tu penses sincèrement que c'est une description objective de la situation du pays ?

 

  • Colère 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Doïna Membre+ 10 216 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le ‎11‎/‎10‎/‎2018 à 16:21, Mr_Fox a dit :

Si je fais le leucodermisme (parti des peaux blanches) je n'exclue pas explicitement les autres, je les exclue implicitement mais c'est pareil. / Comparaison n'est pas raison. Le féminisme ne vise pas à exclure le sexe masculin, il vise à égaliser les droits des deux sexes. C'est triste que certains considèrent cette égalité comme l'exclusion du sexe masculin. Faut-il y voir leur incapacité de se sentir accepté en tant qu'hommes ou de vivre leur masculinité quand ils sont privés de mainmise sur les femmes ?

Sa définition n'a pas cours, ce qui a cours c'est son nom. / Incompréhensible.

Si je m'appelle leucodermiste et que j'explique que je suis pour l'égalité entre les races, me croirais-tu ? / Encore une fois, comparaison inadéquate. D'autant plus que les deux sexes ne sont pas deux races ou deux espèces différentes (en plus je ne crois pas aux races humaines, je crois qu'il n'y a que des homos sapiens, mais c'est un autre débat). La femme est autant un être humain que l'homme.

Franchement je ne suis pas favorable à la technique du procès d'intention. Les gens qui ne disent rien mais désirent secrètement l'avènement du reich ... ne font rien. Du coup ils sont inoffensifs. Du coup pourquoi les attaquer quand même, et attaquer n'importe qui au passage en alléguant leurs pensées à leur place ? Ca ne me semble pas très juste. / Ils ne font pas rien puisqu'ils se regroupent en mouvement, en associations, en groupes. Il y en a aussi qui expriment leur sexisme par des comportements violents et ce ne sont pas des cas isolés puisqu'on ne lit que cela dans la presse. On a encore eu un terroriste masculiniste cette année à Toronto : en gros, il accusait les femmes de ne pas vouloir de lui !

Tes ennemis sont ceux qui te combattent. / Qui me combattent en faisant quoi ? En ne respectant pas mon intégrité ? Je peux te le dire : j'ai considéré comme des ennemis des supérieurs en entreprise qui m'ont harcelée parce que je refusais leurs avances, aussi des collègues qui savaient mais le prenaient à la rigolade, aussi des collègues féminines qui se laissaient faire (certaines m'ont dit que je faisais des histoires pour peu et que j'aurais dû me laisser faire ! Comment les voir comme des amies après !). J'ai considéré comme des ennemis des hommes de ma famille qui se sont montrés violents avec moi parce que j'étais une fille qui me rebellait contre leur autorité, en particulier quand un a voulu me marier à 17 ans avec un cousin. Je ne vais pas te raconter toute ma vie, mais voilà quelles personnes j'ai considéré comme des ennemis ! Et ce n'était donc pas tous des hommes.

OK, donc en fait il y a 0% de chance de trouver un homme sincère, puisque ce qu'ils disent n'est pas leur ressenti sincère mais une technique. / Je ne comprends pas pourquoi tu dis cela : tous les hommes ne sont pas des harceleurs, tous les hommes ne regrettent pas de n'être les maîtres des femmes qui les entourent, tous les hommes ne sont pas insincères quand ils se disent pour l'égalité.

Du coup à moins de faire allégeance tous les hommes sont bien coupables. Ce sont bien des ennemis. Traiter les gens en ennemi, désolé de te le dire mais "ça crée un fossé". Vraiment vraiment. / On t'explique que de telles revendications vise à contrer des comportements, des inégalités, des injustices, des vieilles habitudes qui nous nuisent, mais qu'elles ne s'adressent pas à l'ensemble des hommes, qui sont autant d'êtres différents les uns des autres, alors pourquoi tu insistes ?!!! C'est de la mauvaise foi ! Un tas de choses est responsable des inégalités entre les sexes : il y a l'héritage social -avant c'était comme ça, maintenant ça ne doit plus l'être-, la religion, etc. Evidemment que certains comportements ne sont plus acceptables !

En plus de ça bon j'ai peur de perdre mon apparente sincérité pour sombrer dans le pire des machismes en disant ça, mais l'homme qui a le pouvoir sur sa femme ... tu penses sincèrement que c'est une description objective de la situation du pays ? / Dans le monde occidental, hommes et femmes sont égaux en droit. N'empêche, on trouve encore normal de proposer des salaires inférieurs dès l'embauche pour un travail égal. Et puis il y a encore quantité d'hommes qui refusent cette égalité. Il n'y a qu'à consulter les réactions agressives et insultantes vis-à-vis d'une femme qui publie la vidéo de son agression sur internet, le nombre de violences conjugales de maris qui veulent que leur femme soit leur chose, le rire complaisant et imbécile envers un soi-disant comique qui s'amuse à se frotter par surprise sur une femme, etc. On peut en parler pour faire évoluer les choses, je ne comprends pas pourquoi, en tant qu'homme, tu te sentes menacé, si tu n'es pas toi-même un patron machiste, un harceleur ou un mari violent. Pour ma part j'ai plusieurs fois rencontré des hommes qui étaient encore plus féministes que les femmes et regrettaient qu'elles se dévalorisent autant elles-mêmes, au boulot par exemple.

 

 

Modifié par Loargan
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
libredeparler Membre 458 messages
Forumeur survitaminé‚ 56ans
Posté(e)

 

Il y a 4 heures, Loargan a dit :

Les hommes qui voient le féminisme comme un ennemi n'ont rien compris, ou plutôt refusent de comprendre. Ils perçoivent le besoin d'égalité comme un danger pour leur virilité, pour leur paternité. Ils renvoient une image faussée d'un mouvement dont ils ne veulent pas. Que des femmes se dressent contre le harcèlement au travail, ils en prennent ombrage comme si cela s'adressait à tous les hommes alors que cela s'adresse uniquement aux harceleurs et aux lèche-botte qui les protègent (lesquels peuvent être des femmes d'ailleurs). Qu'un pourcentage tombe, prouvant qu'en cas de divorce la mère obtient plus souvent la garde des enfants, et ils crient à l'injustice sans même daigner entendre que, dans la plupart de ces cas, c'est le père qui souhaite qu'il en soit ainsi parce qu'il travaille et/ou compte bien refaire sa vie. Que pensent ces messieurs les anti-féministes des hommes qui, plutôt que d'admettre que leur couple ne fonctionnait pas, que le divorce était devenu inévitable, décident de butter et la femme et les gosses avant de se donner la mort ? De tels drames à répétition dans notre société ne sont-ils pas la preuve d'un sexisme qui s'agglutine et persiste à nous pourrir la vie ?  

 

Il y a 1 heure, Loargan a dit :

Eh bien justement, le mot est "féminisme", pas "anti-homminisme" ou même "anti-mâlisme". Sa définition c'est "Mouvement social qui a pour objet l'émancipation de la femme, l'extension de ses droits en vue d'égaliser son statut avec celui de l'homme, en particulier dans le domaine juridique, politique, économique." Ce n'est pas "Mouvement pour la suprématie des femmes sur les hommes" ou même "Combat contre la gent masculine". Sauf que, même si en général ils ne le clament pas haut et fort, il y en a qui ne veulent pas que les femmes soient émancipées par rapport à leur mari (ou leur père avant leur mariage), et ils ne veulent pas non plus que les femmes puissent exercer n'importe quelle profession, voter, faire de la politique. Ce qu'ils voudraient au fond, c'est avoir la mainmise sur elles, être ceux qui décident dans la famille, être des pater familias dont dépendent totalement les épouses et les enfants. C'est pour cela que des revendications pour l'égalité des salaires, contre les abus sexuels, le harcèlement, et même rien que la vue de femmes politiques à l'action, les mettent mal à l'aise et leur font dire que le féminisme creuse un fossé entre les sexes. Bien entendu c'est faux, mais eux le maintiennent parce que justement, ils veulent un fossé entre les sexes, avec d'un côté des hommes qui contrôlent les femmes, et d'un autre des femmes qui n'ont pas tous les droits, qui sont en état de dépendance et ne peuvent décider de leur sort.

Reformulons les choses et gardons la tête froide... je ne ferai pas vos raccourcis qui transforment les pères en meurtriers pour mieux tenter d'argumenter...

Alors "l'homme qui n'a rien compris et qui refuse de comprendre" vous répond la chose suivante:

Je défend le féminisme humanisme, que j'appelle, le féminisme naturelle, qui a existé depuis de  millénaires, et a contribuer  à l'égalité des droits femmes/hommes, à la légalisation de l'avortement ( aujourd'hui remit en question!), au libre droit de disposer de son corps et de sa personne pour toutes les femmes.

L'indépendance financière, l'indépendance humaine pour ne dépendre ni d'un homme, ni d'une religion, ni d'une famille, ni d'une politique,  l'égalité de chances dans la vie personnelle comme professionnelle, etc....

Tous ces acquis sont à graver dans le marbre, à pérenniser dans les textes de la constitution françaises....

Ce qui nuit aux hommes, c'est le néo-féminisme qui se développe en France depuis les années 80, et qui, jour après jour transforme l'homme en un monstre humain

Déconstruction des pères et de leur rôles dès le début des années 80, nouvelle "psychologie" qui tente de prouver qu'un enfant n'a pas besoin d'un père pour se construire....

Déconstruction de la masculinité, en faisant passer le mâle pour le mal de la société, et depuis peu, les premiers pas vers une  criminalisation de la drague....

Culpabilisation des hommes pour le passé, pour leur rôle dans la société, dans l'entreprise, la famille, etc....

La majorité des hommes doivent de battre pour avancer dans la vie, dans leur carrière, et voilà que brusquement les femmes veulent des lois pour leur prendre la place....pas étonnant qu'ils se défendent et fasse barrière!

Concernant les carrières des femmes pénalisées pour leur absence pour congés de maternité, j'ai toujours milité pour que d'une part la totalité du salaire soit versé pendant ce type d'absence, et que de façon générale les revenus d'un couple soient  imputées à 50/50, peu importe qui gagne quoi...ainsi en cas de séparation, ou pour le calcul des retraites, les ressources soient équitables...

 

Voilà ce que pense un homme...qui soit-disant veut la mainmise sur les femmes et leur condition..

 

 

 

  • Confus 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mr_Fox Membre 7 331 messages
Animal sauvage‚
Posté(e)

OK donc en fait ta réponse c'est "non". Et la mienne c'est "si" alors on n'est pas partis pour s'entendre.

Un mot a un sens littéral, le comprends tu ? C'est pas de la haine de le dire c'est juste comme ça qu'on a élaboré le langage.

Le sens littéral de leucodermisme se comprend comme celui de féminisme, de christianisme, de capitalisme, machisme ...

Il n'y a pas d'exception culturelle pour le mot "féminisme", il n'a pas de caractéristique spéciale qui l'exempte des règles de la langue. Et donc il se comprend comme tel, et on n'a pas le choix.

 

  • Colère 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité