Aller au contenu

Réduire l’activité des dechets nucléaires

Messages recommandés

DroitDeRéponse Membre 50 572 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)

https://www.usinenouvelle.com/article/reduire-l-activite-des-dechets-nucleaires-d-un-million-d-annees-a-30-minutes-le-prix-nobel-de-physique-y-croit.N752254

Réduire l'activité des déchets nucléaires d'un million d'années à 30 minutes, le prix Nobel de physique y croit

Et si nous parvenions à réduire la durée de vie des déchets nucléaires d’un million d’années à... 30 minutes ? C’est la promesse incroyable formulée par Gérard Mourou, professeur émérite à l’École polytechnique. Le mardi 2 octobre, il a reçu le prix Nobel de physique 2018 pour ses travaux sur les lasers avec le physicien américain Arthur Ashkin et la chercheuse canadienne Donna Strickland.

...

UNE IDÉE POUR LES DÉCHETS NUCLÉAIRES

Celle qui me tient particulièrement à cœur est le traitement des déchets radioactifs avec nos techniques lasers. Je m’explique : prenez un noyau atomique : il est composé de protons et de neutrons, si on met un neutron en plus ou si on enlève un, ça change absolument tout. Ce n’est plus le même atome, ses propriétés vont alors totalement changer. La durée de vie de ces déchets est changée fondamentalement : on peut la réduire d’un million d’années à 30 minutes !

On est déjà capable d’irradier avec un laser à grand flux beaucoup de matière d’un seul coup, la technique est donc parfaitement applicable et théoriquement rien ne s’oppose à une utilisation à échelle industrielle. C’est le projet que je suis en train de lancer en collaboration avec le CEA. Nous pensons que d’ici 10 ou 15 ans nous pourrons vous montrer quelque chose.

C’est vraiment ce qui continue à me faire rêver : toutes les applications futures de notre invention. Lorsqu’on travaille, c’est la passion qui nous anime, pas les espoirs de Prix Nobel. C’est notre curiosité qu’il nous faut assouvir. Après mon prix, je vais continuer !The Conversation

===============

Les techniques radar au service de l’environ nement ?

 

Modifié par DroitDeRéponse
  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
DroitDeRéponse Membre 50 572 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)

Principe du CPA 

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Amplification_par_dérive_de_fréquence

 

Pour aller un peu plus loin sur la technique ( abordable )

 

https://pdfs.semanticscholar.org/1c96/a800faaa341d9719a6ca3fbb7ccff9ff9419.pdf

 

Un pdf Thales optro balayant les projets https://www.photoniques.com/articles/photon/pdf/2014/02/photon201470p40.pdf

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pierrot89 Membre 1 578 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Ce n'est pas un sujet nouveau.

En effet il est techniquement possible de "bombarder" des noyaux de radionucléides à période longue avec des neutrons dans n réacteur surgénérateur (Phoenix et Superphenix pour la France d'autres en Russie, Japon ...) mais aussi à l'aide d'accélérateurs de particules ou des lasers de grande puissance en les transformant en radionucléides à vie courte.

 

Le problème est que le rendement n'est pas de 100 % et qu'il reste des radionucléides à vie longue : Se179, 129 Iode...donc toujours la nécessité d'avoir un site comme CIGEO pour ces radionucléides quand bien même que le volume sera légèrement réduit.

Le problème n'est pas technique mais d'acceptation des populations concernées au voisinage qui pensent que leur région et leurs productions perdront de leur intérêt.

Les radionucléides à vie longue ne sont pas, par définition très radioactifs car ils émettent peu et très lentement leur radiation.

Le risque de radioactivité provient exclusivement des radionucléides à vie courte qui "crachent" donc beaucoup tels que les produits de fission ou d'activation : césium 134 et 137, strontium 90, tritium, iodes 131 et 132 krypton 85 etc. alors que le granite contenant de l'uranium 238 n'est pas dangereux au contact.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 50 572 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)
il y a 27 minutes, Pierrot89 a dit :

Ce n'est pas un sujet nouveau.

Non bien sûr . Mais la technique évolue, les puissances atteintes ont beaucoup progressé sur cette dernière décennie . Vous auriez des PDFs d’intérêt sur ces sujets ?

 

 

Une autre appli du laser de puissance : le nettoyage orbital 

https://www.industrie-techno.com/laser-la-course-a-la-puissance.36775

 

Enfin, dans le domaine spatial, le nombre de débris en orbite autour de la terre augmente de façon substantielle chaque année. On compte 300 000 débris de 1 à 10 cm en orbite basse, ce qui constitue une menace importante pour nos satellites puisqu'ils causent des dommages importants lors de collisions. À ce jour, seul le laser est une solution pour y remédier. Lorsque l'impulsion percute le débris, une partie du matériau est éjectée ce qui cause une décélération de l'objet qui change d'orbite. Lorsqu'il entre dans l'atmosphère, le déchet se consume alors intégralement. Un laser placé en orbite basse croiserait un débris avec une vitesse relative de 15 km/s, soit 15 fois plus que la vitesse d'une balle de fusil. Afin de transférer suffisamment d'énergie à la cible, il faut donc interagir en quelques secondes. Un laser à haute cadence tel que l'Ican serait parfaitement adapté à ce genre d'application. Outre le rendement d'ablation élevé de ce laser, un avantage important réside aussi dans son rendement énergétique qui permettrait de l'alimenter par un panneau solaire d'une dizaine de mètres carrés.

 

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 50 572 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)

https://www.researchgate.net/profile/Charles_Hirlimann/publication/257116317_La_transmutation_laser_des_dechets_nucleaires_Laser_induced_nuclear_waste_transmutation/data/00463524592424e889000000/La-transmutation-laser-des-dechets-nucleaires.pdf

Le texte qui suit constitue le rapport final d’une activité d’étude de la possibilité de transmuter les déchets nucléaires par laser. Cette activité a mobilisé une équipe pluridisciplinaire comportant deux physiciens nucléaires, Gérard Rudolf et Marie-Paule N et deux chimistes nucléaires, Isabelle Billard Klaus Lutzenkirchen, de l’actuel IPHC, et deux opticiens de l’IPCMS à Strasbourg, Olivier Crégut, opticien, et moi-même. J’ai animé et coordonné cette équipe de 2000 à 2003. Le seul texte publié sur ce thème l’a été dans « Lasers et Technologies Femtosecondes », Editeurs, M. Sentis et O. Utéza, (Publications de l'Université de Saint-Etienne), p. 69-80 (2005).

....

 

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gouderien Membre 12 991 messages
Obsédé textuel‚ 66ans
Posté(e)

Le plus simple serait quand même de réduire l'activité… des centrales nucléaires.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
stvi Membre 15 181 messages
Forumeur alchimiste‚ 107ans
Posté(e)
il y a 37 minutes, Gouderien a dit :

Le plus simple serait quand même de réduire l'activité… des centrales nucléaires.

il faut faire confiance à la technologie ... on sait faire par exemple  des mini centrales qui peuvent alimenter des villes entières tout en réduisant la productions de déchets à un minimum ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gouderien Membre 12 991 messages
Obsédé textuel‚ 66ans
Posté(e)
il y a 22 minutes, stvi a dit :

il faut faire confiance à la technologie ... on sait faire par exemple  des mini centrales qui peuvent alimenter des villes entières tout en réduisant la productions de déchets à un minimum ...

Je fais confiance à la technologie… jusqu'à un certain point. Et je fais encore moins confiance aux politiques. Et il y a mieux que des mini centrales (de toute façon ce n'est pas la politique d'EDF), il y a les énergies renouvelables.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
stvi Membre 15 181 messages
Forumeur alchimiste‚ 107ans
Posté(e)
il y a 1 minute, Gouderien a dit :

il y a les énergies renouvelables.

pour l'instant elles ne suffisent pas à couvrir l'ensemble de nos besoins .. il faut une transition , on a du mal avec nos pauvres 16% contre plus de 60% pour la Norvège et  même 100% pour l'Islande ,mais on n'a pas de sources d'eau chaude tous les 100 m ...                      

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pierrot89 Membre 1 578 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Je ne néglige pas l'apport potentiel des lasers à période pulsée ultra courte (femto seconde soit 10E-15 ou millionième de milliardienne de seconde) et de grande puissance (Téra Watt (10E+12 soir mille milliards de Watt) qui se développent beaucoup ces dernières années dont au CEA en France.

La principale difficulté est la séparation des radionucléides (dits improprement déchets nucléaires) qui contiennent tous les éléments du tableau périodique ainsi que leurs isotopes... cela fait beaucoup.

Il faut donc isoler chaque radionucléides concerné par exemple le curium 244, le césium 137, l'iode 129, le potassium 19, le thorium 232 etc. ensuite il est plus "simple" de les transmuter... sauf que les produits de la transmutation peuvent être selon les cas des nucléides stables (non radioactifs) radionucléides à période courte mais ... aussi des radionucléides à période longue.

 

Vous trouverez beaucoup d’informations sur ce sujet sur le site du CEA.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gouderien Membre 12 991 messages
Obsédé textuel‚ 66ans
Posté(e)
il y a 16 minutes, stvi a dit :

pour l'instant elles ne suffisent pas à couvrir l'ensemble de nos besoins .. il faut une transition , on a du mal avec nos pauvres 16% contre plus de 60% pour la Norvège et  même 100% pour l'Islande ,mais on n'a pas de sources d'eau chaude tous les 100 m ...                      

On pourrait déjà être à 50 %... si EDF n'était pas dirigée par des escrocs amplement soutenus par le gouvernement. Et la géothermie, ça peut fonctionner dans une bonne partie du territoire, y compris en région parisienne. Et, faut-il le rappeler, nous avons en Auvergne l'une des plus grandes régions volcaniques d'Europe.

Modifié par Gouderien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 9 187 messages
scientifique‚
Posté(e)
il y a une heure, Gouderien a dit :

Le plus simple serait quand même de réduire l'activité… des centrales nucléaires.

Plus facile à dire qu'à faire !

Tout le monde veut de l'électricité en grande quantité, jour et nuit. 

Le carbone en brûlant dégage du CO² qui serait la cause de nos malheurs à venir. Donc haro sur les combustibles fossiles.

L'énergie hydraulique est déjà bien exploitée et noie des vallées fertiles.

L'éolien doit se battre contre les riverains et les défenseurs des paysages. Le photovoltaïque ne fonctionne que trop peu de temps. et dans les déserts biens fournis en soleil, c'est la poussière qui fait chuter le rendement déjà faible.

Des pays comme la Chine et l'Inde qui ont pourtant de grands gisements de charbon misent encore sur le nucléaire car eux savent bien qu'ils ne pourront pas s'en passer !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pierrot89 Membre 1 578 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 10 heures, DroitDeRéponse a dit :

Non bien sûr . Mais la technique évolue, les puissances atteintes ont beaucoup progressé sur cette dernière décennie . Vous auriez des PDFs d’intérêt sur ces sujets ?

 

 

Une autre appli du laser de puissance : le nettoyage orbital 

https://www.industrie-techno.com/laser-la-course-a-la-puissance.36775

 

Enfin, dans le domaine spatial, le nombre de débris en orbite autour de la terre augmente de façon substantielle chaque année. On compte 300 000 débris de 1 à 10 cm en orbite basse, ce qui constitue une menace importante pour nos satellites puisqu'ils causent des dommages importants lors de collisions. À ce jour, seul le laser est une solution pour y remédier. Lorsque l'impulsion percute le débris, une partie du matériau est éjectée ce qui cause une décélération de l'objet qui change d'orbite. Lorsqu'il entre dans l'atmosphère, le déchet se consume alors intégralement. Un laser placé en orbite basse croiserait un débris avec une vitesse relative de 15 km/s, soit 15 fois plus que la vitesse d'une balle de fusil. Afin de transférer suffisamment d'énergie à la cible, il faut donc interagir en quelques secondes. Un laser à haute cadence tel que l'Ican serait parfaitement adapté à ce genre d'application. Outre le rendement d'ablation élevé de ce laser, un avantage important réside aussi dans son rendement énergétique qui permettrait de l'alimenter par un panneau solaire d'une dizaine de mètres carrés.

 

Voir par exemple sur le site du cea aux rubriques transmutation et laser femto

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
stvi Membre 15 181 messages
Forumeur alchimiste‚ 107ans
Posté(e)
Il y a 11 heures, Répy a dit :

Tout le monde veut de l'électricité en grande quantité, jour et nuit. 

 ce n'est pas comme si on n'avait pas d'exemples ... personne ne peut nier ,que le lobby du nucléaire freine le développement des énergies renouvelables .. plus on consommera du renouvelable plus on se rapprochera de la catastrophe du démantèlement des  plus vieilles centrales ... l'argent provisionné pour le démantèlement par EDF  a été dépensé dans des opérations spéculatives hasardeuses ,25 milliards entre les acquisitions et les investissements en Grande Bretagne ,c'est fou .. pas étonnant qu'on soit obligé de conserver en fonctionnement  des centrales obsolètes ,et parfois dangereuses ...

"Si les Anglais sont totalement à la ramasse en matière d’énergie renouvelable (8 % de leur conso électrique contre une moyenne de 16,4 % en Europe), ce n’est pas le cas des Écossais qui ont décidé de tirer profit de leur météo capricieuse. Grâce à un important parc d’éoliennes situées notamment en Mer du Nord, le pays parvient à subvenir à 97 % de ses besoins en électricité. Récemment, les premières éoliennes flottantes ont même été installées avec succès (avant elles devaient être fixées aux fonds marins). Une prouesse technologique que l’on devrait voir débarquer en France début 2018, au large du Croisic (en Loire Atlantique). "

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pierrot89 Membre 1 578 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Remplacer l'énergie nucléaire par des énergies dites renouvelables ne permet pas de diminuer les émissions de CO2 car il faut pallier l’arrêt de l’éolien (80 %) du temps et du solaire (90 % du temps) par des énergies fossiles très polluants pour le climat.

 

En France 95 % de l'énergie électrique est décarbonée (78 % de nucléaire, 13 % d'hydraulique, 4,5 % d'éolien, 1,5 % de solaire) donc remplacer un réacteur nucléaire par de l'éolien est pénalisant pour le climat (et pour le porte feuilles).

C'est pourquoi malgré environ 10 milliards d'euros investis en France dans les énergies renouvelables les émission de CO2 s'accroissent depuis ces dernières années et le consommateur paie l'équivalent de 7 milliards via la CSP sur sa facture.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zebusoif Membre 5 176 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 09/10/2018 à 15:03, stvi a dit :

pour l'instant elles ne suffisent pas à couvrir l'ensemble de nos besoins .. il faut une transition , on a du mal avec nos pauvres 16% contre plus de 60% pour la Norvège et  même 100% pour l'Islande ,mais on n'a pas de sources d'eau chaude tous les 100 m ...                      

Le mot "besoin" interrogé : l'énergie que nous consommons aujourd'hui correspond elle à nos besoins, ou peut-on se contenter de moins ? Si c'est le cas alors le débat reste ouvert 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 9 187 messages
scientifique‚
Posté(e)
Il y a 5 heures, zebusoif a dit :

Le mot "besoin" interrogé : l'énergie que nous consommons aujourd'hui correspond elle à nos besoins, ou peut-on se contenter de moins ? Si c'est le cas alors le débat reste ouvert 

Le besoin d'énergie d'un pays peut-être divisé par 2 en prériode de grande crise comme lors de la  guerre 39-45. Mais l'activité économique tombe en proportion.

Il faut voir qu'on se lamente d'une baisse de 1% alors je n'imagine pas une baisse de 50%.

Il faut savoir aussi que les 2 réacteurs qualifiés en "fin de vie" par les écolos français ( Fessenheim) ont un bail rempilé de 10 à 20 ans aux USA. Le 2 Fessenheim sont la copie conforme de 18 réacteurs américains du même âge !

Soit les américains (qui sont devenus exportateurs d'hydrocarbures) sont de dangereux aventuriers du nucléaire, soit nos anti nucléaires français chargent la barque du pessimisme !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zebusoif Membre 5 176 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 3 heures, Répy a dit :

Le besoin d'énergie d'un pays peut-être divisé par 2 en prériode de grande crise comme lors de la  guerre 39-45. Mais l'activité économique tombe en proportion.

Il faut voir qu'on se lamente d'une baisse de 1% alors je n'imagine pas une baisse de 50%.

Il faut savoir aussi que les 2 réacteurs qualifiés en "fin de vie" par les écolos français ( Fessenheim) ont un bail rempilé de 10 à 20 ans aux USA. Le 2 Fessenheim sont la copie conforme de 18 réacteurs américains du même âge !

Soit les américains (qui sont devenus exportateurs d'hydrocarbures) sont de dangereux aventuriers du nucléaire, soit nos anti nucléaires français chargent la barque du pessimisme !

Oui le modèleéconomique est à revoir 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
stvi Membre 15 181 messages
Forumeur alchimiste‚ 107ans
Posté(e)
Il y a 20 heures, Répy a dit :

Il faut savoir aussi que les 2 réacteurs qualifiés en "fin de vie" par les écolos français ( Fessenheim) ont un bail rempilé de 10 à 20 ans aux USA. Le 2 Fessenheim sont la copie conforme de 18 réacteurs américains du même âge !

Soit les américains (qui sont devenus exportateurs d'hydrocarbures) sont de dangereux aventuriers du nucléaire, soit nos anti nucléaires français chargent la barque du pessimisme !

ce ne sont pas les écolos qui parlent de fin de vie ,ce sont les concepteurs ...

le sénat et les rapports de l'office sur les risques scientifiques ne sont pas des écolos ...

les réacteurs nucléaires ont été conçus pour une durée de vie de 40 ans ,( 60 pour les EPR ) après c'est du pile ou face ... Ce qui se passe aux états unis n'est pas transposable en France ,la rentabilité prime sur la sécurité ... il faut sauver cette 'industrie en déclin ,EDF est surendetté jusqu'au cou ... il a pris l'argent provisionné pour la destruction des centrales afin d'investir dans un parc nucléaire pourri  au Royaume uni ,et pour payer les retard de livraison et les malfaçons des EPR  ...Si on demandait actuellement à EDF de démanteler des centrales ,ce serait la cata ,avec ses 55 milliards de dettes  ..

 

 

Lorsqu’un composant industriel ou même
une installation industrielle est
conçu, c’est pour une durée d’u
tilisation donnée autant qu’on
puisse la prévoir, compte
tenu de l’état des connaissances. Liée à
l’état de l’art,
cette durée est dite
durée de vie
de conception
.
A titre d’exemple, les centrales électr
onucléaires d’EDF ont été construites
pour une certaine durée de vie de concepti
on, compte tenu des matériels employés et
des modes d’utilisation envisagés. La durée
de vie de conception des équipements les
plus importants des centrales nucléaires act
uellement en service est estimée à 40 ans
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
micro-onde Membre 5 162 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, stvi a dit :

ce ne sont pas les écolos qui parlent de fin de vie ,ce sont les concepteurs ...

le sénat et les rapports de l'office sur les risques scientifiques ne sont pas des écolos ...

les réacteurs nucléaires ont été conçus pour une durée de vie de 40 ans ,( 60 pour les EPR ) après c'est du pile ou face ... Ce qui se passe aux états unis n'est pas transposable en France ,la rentabilité prime sur la sécurité ... il faut sauver cette 'industrie en déclin ,EDF est surendetté jusqu'au cou ... il a pris l'argent provisionné pour la destruction des centrales afin d'investir dans un parc nucléaire pourri  au Royaume uni ,et pour payer les retard de livraison et les malfaçons des EPR  ...Si on demandait actuellement à EDF de démanteler des centrales ,ce serait la cata ,avec ses 55 milliards de dettes  ..

 

 

Lorsqu’un composant industriel ou même
une installation industrielle est
conçu, c’est pour une durée d’u
tilisation donnée autant qu’on
puisse la prévoir, compte
tenu de l’état des connaissances. Liée à
l’état de l’art,
cette durée est dite
durée de vie
de conception
.
A titre d’exemple, les centrales électr
onucléaires d’EDF ont été construites
pour une certaine durée de vie de concepti
on, compte tenu des matériels employés et
des modes d’utilisation envisagés. La durée
de vie de conception des équipements les
plus importants des centrales nucléaires act
uellement en service est estimée à 40 ans

non mais moi je lui réponds méme plus parce que si on l'écoute avec le nucléaire y a aucuns problèmes et ceux qui disent le contraire sont des dangereux terroristes :sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité