Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Suis je folle ?


Messages recommandés

Lalouna Membre 78 messages
Forumeur en herbe‚ 31ans
Posté(e)

Bonjour, 

Voilà je ne trouve pas la réponse de moi même, alors je viens la chercher auprès de mes semblables, afin de pouvoir faire le point et avancer. 

Mon problème :je n'arrive pas à avoir des relations harmonieuse avec ma famille.

Mon père qui était un fornicateur, violent, limite pervers narcissique tant l'humiliation de ma mère était constante, et par extension la mienne puisque de leurs 3 enfants j'étais celle qui lui ressemblait à elle et qui prenait sa défense. D'où une crise d'adolescence qui aura été on ne peut plus violente entre nous. 

Ma mère névrosé, le fantôme de ce qu'elle était avant son mariage d'après ses anciens amis, qui me racontais en guise d'histoire du soir depuis mes 7 ans, quand où comment mon père la trompé et ce qu'elle faisait également. 

Mon frère qui de 5 ans plus jeune, n'a jamais ni compris ni pardonné ma fuite de tout ça qd g eu 18 ans. Suite à la dépression de ma mère qu'il a eu à porter ensuite. Et qui m'a donc mis dehors lorsque je suis venu chercher de l'aide étant sdf à 21 ans. Aujourd'hui encore il semble me considérer comme une menace. 

Ma sœur aîné de 5 ans qui s'était enfuie de façon plus conventionnelle en utilisant ses études, qui avait opéré un rapprochement avec moi  lorsque ses relations avec mon frère était chaotique et  qui finalement s'est réconcilié et m'a repoussé dès que sa situation pourtant très aisé s est compliqué des suites de son infidélité. 

 

Donc voilà le résumé un départ à 18 ans, une tentative de trouver de l'aide à 21 ans, soldé par un échec, cuisant pour moi puisqu'il m'a coûté la garde de mes enfants, et une réconciliation fragile depuis mon nouveau départ mariage bébé... Réconciliation aujourd'hui mise en péril par ma sœur qui non contente de me repousser à décider de m'éloigner de tous ( harcèlement sur les réseaux sociaux, critique, dénigrement... Tout pour que je perde mon calme et claque la porte, puis qu'elle sait que mes parents iront toujours dans son sens vu qu'ils ont peur qu'elle agissent comme je l'ai fait à 18 ans) 

J'essaie de garder contact sauf qu'ils ne m'ont jamais rien apporté de bon, jamais aidé, que je suis plutôt heureuse sur tt les aspect de ma vie, sauf... Ma relation avec eux. Le moindre contact devenant fastidieux, un pugilat, où je dois m'excuser d'avoir fuis à 18ans et accepter d'en payer le prix cad la disgrâce. Rien n'est assez bien, aucun soutien.. Dans leurs relations entre eux on peut observer qu'ils sont dans une sorte de compétition à qui mangera l'autre, qui m'a de toute façon toujours dérangé. 

Au jour d'aujourd'hui, le fait est que ma sœur réussit à faire que mes parents s'éloigne et que cela me blesse car j'ai vraiment essayé. Et j'en viens à me demander si c'est moi qui suis nocive pour eux ou si c'est eux qui ont un comportement anormal... D'autant que ma mère a récemment dit regretter de ne pas m'avoir fait voir un psy qd j'étais ado. Chose que je demandais alors, mais que mon père refusait. 

 

Désolé pour la longueur, si certains peuvent m'éclairer de leurs analyses plus objectives, que je cesse de tourner cela en boucle dans ma tête. Et que je puisse profiter de ce bonheur que j'ai construit en paix.  Merci de votre aide

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
RabbinRenard Membre 327 messages
Forumeur survitaminé‚ 26ans
Posté(e)

Nan ils sont space vis ta vie. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gouderien Membre 20140 messages
Obsédé textuel‚ 68ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, Lalouna a dit :

Bonjour, 

Voilà je ne trouve pas la réponse de moi même, alors je viens la chercher auprès de mes semblables, afin de pouvoir faire le point et avancer. 

Mon problème :je n'arrive pas à avoir des relations harmonieuse avec ma famille.

Mon père qui était un fornicateur, violent, limite pervers narcissique tant l'humiliation de ma mère était constante, et par extension la mienne puisque de leurs 3 enfants j'étais celle qui lui ressemblait à elle et qui prenait sa défense. D'où une crise d'adolescence qui aura été on ne peut plus violente entre nous. 

Ma mère névrosé, le fantôme de ce qu'elle était avant son mariage d'après ses anciens amis, qui me racontais en guise d'histoire du soir depuis mes 7 ans, quand où comment mon père la trompé et ce qu'elle faisait également. 

Mon frère qui de 5 ans plus jeune, n'a jamais ni compris ni pardonné ma fuite de tout ça qd g eu 18 ans. Suite à la dépression de ma mère qu'il a eu à porter ensuite. Et qui m'a donc mis dehors lorsque je suis venu chercher de l'aide étant sdf à 21 ans. Aujourd'hui encore il semble me considérer comme une menace. 

Ma sœur aîné de 5 ans qui s'était enfuie de façon plus conventionnelle en utilisant ses études, qui avait opéré un rapprochement avec moi  lorsque ses relations avec mon frère était chaotique et  qui finalement s'est réconcilié et m'a repoussé dès que sa situation pourtant très aisé s est compliqué des suites de son infidélité. 

 

Donc voilà le résumé un départ à 18 ans, une tentative de trouver de l'aide à 21 ans, soldé par un échec, cuisant pour moi puisqu'il m'a coûté la garde de mes enfants, et une réconciliation fragile depuis mon nouveau départ mariage bébé... Réconciliation aujourd'hui mise en péril par ma sœur qui non contente de me repousser à décider de m'éloigner de tous ( harcèlement sur les réseaux sociaux, critique, dénigrement... Tout pour que je perde mon calme et claque la porte, puis qu'elle sait que mes parents iront toujours dans son sens vu qu'ils ont peur qu'elle agissent comme je l'ai fait à 18 ans) 

J'essaie de garder contact sauf qu'ils ne m'ont jamais rien apporté de bon, jamais aidé, que je suis plutôt heureuse sur tt les aspect de ma vie, sauf... Ma relation avec eux. Le moindre contact devenant fastidieux, un pugilat, où je dois m'excuser d'avoir fuis à 18ans et accepter d'en payer le prix cad la disgrâce. Rien n'est assez bien, aucun soutien.. Dans leurs relations entre eux on peut observer qu'ils sont dans une sorte de compétition à qui mangera l'autre, qui m'a de toute façon toujours dérangé. 

Au jour d'aujourd'hui, le fait est que ma sœur réussit à faire que mes parents s'éloigne et que cela me blesse car j'ai vraiment essayé. Et j'en viens à me demander si c'est moi qui suis nocive pour eux ou si c'est eux qui ont un comportement anormal... D'autant que ma mère a récemment dit regretter de ne pas m'avoir fait voir un psy qd j'étais ado. Chose que je demandais alors, mais que mon père refusait. 

Désolé pour la longueur, si certains peuvent m'éclairer de leurs analyses plus objectives, que je cesse de tourner cela en boucle dans ma tête. Et que je puisse profiter de ce bonheur que j'ai construit en paix.  Merci de votre aide

 

Ce qu'il y a d'extraordinaire avec les parents (et avec la famille en général), c'est que même si tous les torts sont de leur côté, ils arrivent quand même à vous faire culpabiliser.

N'attends rien de ta famille, comme ça tu ne seras pas déçue. Et non, tu n'es certainement pas folle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hell-spawn Membre 9526 messages
Forumeur alchimiste‚ 152ans
Posté(e)

De ce que je peux en juger vous n'etes pas du tout folle mais c'est votre famille qui l'est, un peu.

Il faut essayer le plus possible de s'éloigner d'un entourage toxique, combien de personnes saines d'esprit on été détruites par leur famille faute d'avoir su prendre leur distance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 32787 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

Ta cervelle devrait admettre une fois pour toutes que si elle gère bien tout ce qui te concerne (ton bonheur, ton quotidien, ta maison…) elle n'est pas la gestionnaire du comportement des autres et de leur cerveau. Le problème se situe sur la boucle de pensées négatives  que tu devras tenter de briser... à un moment donné il faudra bien que tu te dises: ah tiens je me remets à penser à eux , pensons à autre chose parce qu'en général, ça ne me fait pas de bien,et que tu dévies ta pensée en toute conscience sur  des événements de ta vie un peu plus réjouissants.Tu peux aussi comme les bouddhistes t'accorder en pleine conscience des instants où tu fers zazen c'est à dire où tu méditeras au calme et seule en essayant de ne penser à rien (tu verras comme c'est difficile et comme cela détend quand on y parvient!)

Vraisemblablement si ces gens ne t'apportent aucun bonheur, aide, soutien et si , en plus ils te  cassent du sucre sur le dos et que tu réprouves leur attitude, le meilleur est d'espacer les visites  (une fois par trimestre me semble raisonnable) et les contacts.D'écourter ou de dévier les conversations où ils abordent les sujets qui fâchent , (quitte à changer de pièce ou carrément changer d'air )et de les remettre gentiment en place quand ils abordent la question du psychologue en leur disant:" eh bien moi, avec toutes les infidélités que vous vous êtes accordées je me demandais si vous deviez voir un conseiller conjugal ou l'avocat du divorce et c'est cela qui me perturbait quand j'étais chez vous . Maintenant c'est dit  et tu vois pas besoin de psychologue pour mettre le doigt sur le problème j'éprouvais un véritable sentiment d'insécurité de dépendre de parents tels que vous."

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité CLIC
Invité CLIC Invités 0 message
Posté(e)

Bonsoir

Des fois les histoires de familles c'est des sacs de nœud, il faudrait tous consulter en même temps pour retrouver le dialogue,  une personne neutre peut vous aider a y voir plus clair et a communiquer.

Mon point de vue, a quoi bon se torturer l'esprit dans des rapports familiaux conflictuels , changer d'air !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lalouna Membre 78 messages
Forumeur en herbe‚ 31ans
Posté(e)

Déjà merci pour vos réponses, qui convergent dans le même sens, et sont, je l'avoue rassurante pour moi. Bien sûr comme dit Clic, ce récit est forcément biaisé par mon ressenti, mais il est malheureusement impossible de suivre ensemble ton conseil.  

Il faut sûrement simplement que j'accepte la situation et me blinde comme le suggère si bien querida13.

En tout cas, merci 👌👌👌

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Black Dog Membre 2999 messages
Forumeur alchimiste‚ 103ans
Posté(e)

Fuis tous ces gens et vis ta vie. A quoi s'accrocher à eux si ce n'est pour récolter qu'un tas d'emmerde. Ils ont beau être ta famille, tu ne leur dois rien, ni de devoir t'entendre avec eux, ne de les voir, ne de te réconcilier, ni de leur pardonner. Laisse les dans leur fange et éloigne-toi de ces gens toxiques. Perso c'est ce que je ferais.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hanss Membre 18256 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Quand Il n'y a pas de solutions c'est qu'il n'y a pas de problémes. C'est Toi Qui choisi d'en faire un probleme dans ta vie. Je ressens que Quand meme tu ne veux pas couper les ponts avec eux définitivement et Je te comprends. Choisis une fréquence celle qui te convient. Une fois par mois Ou une fois par an, tu y vas salut salut Comment Ca va tu vois un café avec eux Et tu repars. Si Ils abordent les sujets qui fâchent tu te lèves et dis à bientôt. Point t'as rien à régler. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×