Peut-on encore critiquer l'Islam?

la soude au cou Membre 899 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

Excuse Caez,

Je n'ais lu ton poste qu'apres avoir poster mon dernier message, mais avoue que cette phrase ;) (ca y est je recommence), est vraiment risible, "l'esclavagisme une mesure humanitaire" ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Arcane. Membre 487 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

C'est vrai qu'en l'a relisant ;) Ca pousse aux smileys ;)

Et la torture..En fait c'est un acte d'amour !

Modifié par Arcane.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Arcane. Membre 487 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

Merci a Sousene pour ce moment delicieux...Voici mon copier/coller...Il sera peut être un peu moins drôle....Le Coran est le seul livre sacré qui parle sans vergogne d'esclavage! :

Coran, islam et esclavage : Chronologie

632 : Mort de Mahomet. Décompte par Al Tabari de 62 expéditions guerrières au cours desquelles il a fait des milliers d'esclaves.

Le coran légitime la pratique coutumière arabe de l'esclavage et fixe le premier statut juridique des esclaves.

635 : esclavage des habitants de la ville de Maisan

642 : rapt de paysans égyptiens vendus comme esclaves à Médine

643 : prise de Tripoli, pillage et réduction en esclavage des femmes et enfants

650 : pillage en Isaurie; 5.000 esclaves

651 : accord avec les Nubiens sur la livraison annuelle d'esclaves

696 : première révolte d'esclaves en Irak

712 : massacre par Mohammed ben Kasim de 6.000 guerriers indiens prisonniers; esclavage pour les survivants

715 : le chef turc Tchigan offre 100.000 esclaves à Qobaïta chef des Arabes

715 : Samarkande doit livrer 3.000 esclaves par an

718 : prise de la ville de Dihistan; 14.000 Turcs sont tués; butin d'or et d'esclaves

718 : 10.000 esclaves pris dans le Caucase

781 : attaque contre Ephèse, réduction en esclavage des prisonniers

800 : début de conversions en Afrique sous menace de mise en esclavage par Al Yakubi

801 : mort de la femme soufie Rabia al Adawiyya, deux fois réduite à l'esclavage

810 : fondation de la ville de Zabid au Yémen comme marché aux esclaves noirs

838 : prise d'Amorion par le calife Motassim; population réduite en esclavage, garnison massacrée

853 : projet de l'émir de Cordoue Mohammed I de vendre comme esclaves toutes les femmes chrétiennes pour éliminer les chrétiens de sa ville; ses ministres le dissuadent

869 : révolte des esclaves Zandj dans le bas-Irak

871 : prise et pillage de Bassorah par les esclaves noirs révoltés

903 : raid sur Thessalonique et réduction en esclavage de 20.000 prisonniers

1019 : Mahmud de Ghazni rentre chez lui avec un butin énorme après le pillage des temples indiens et 53.000 esclaves

1076 : destruction de la capitale de l'empire du Ghana Kumbi-Kumbi et mise en place d'un système esclavagiste

1077 : des milliers de femmes berbères d'une tribu révoltée sont mises en vente au marché aux esclaves du Caire

1197 : l'armée du sultan Aybak de Ghazni attaque le Gujarat : 50.000 morts et 20.000 esclaves

1297 : Ala Al Din attaque la ville assyrienne d'Amedia : massacre, destruction d'églises et capture de 12.000 esclaves.

1315 : un prince musulman devient roi dans la Nubie chrétienne; début des conversions et des rafles d'esclaves vers l'Egypte

1324 : pélerinage à la Mecque du roi malien mansa Musa, accompagné de 500 esclaves

1325 : début du règne du sultan indien Mohammed ibn Tuglaq : l'historien al Umri dit de lui : "le sultan ne cessa jamais de montrer un grand zèle à faire la guerre aux infidèles... chaque jour, des milliers d'esclaves étaient vendus, tant était grand le nombre de prisonniers"

1331 : Ibn Battuta visite les sultanants esclavagistes de Kilwa et Mogadiscio

1351 : avènement du sultan de Delhi Firuz, dont on dit qu'il possédait 180.000 esclaves pour son usage personnel

1398 : chaque guerrier de Tamerlan retire du sac de Delhi vingt esclaves, selon le récit du conquérant lui-même

1406 : mort du grand historien Ibn Khaldoun; il avait écrit : "Les seuls peuples à accepter l'esclavage sont les nègres, en raison d'un stade inférieur d'humanité, leur place étant plus proche du stade animal".

1446 : mort de l'écrivain égyptien al-Abshihi; il avait écrit "Y a t-il plus vil que les esclaves noirs, de moins bon et de plus mauvais?"

1456 : Kanhadde Prabandha décrit les scènes de pillage par les musulmans en Inde : "l'armée conquérante brulait les villages, dévastait le pays, pillant la richesse des gens, emporta les Brahmanes, les femmes et les enfants en esclavage, les frappait avec des lanières de cuir, les emmenait en prison et les convertissaient en Turcs obéissants"

1520 : le sultanat d'Adal lance un djihad contre l'Ethiopie et ramasse des milliers d'esclaves

1527 : mort du théologien Ahmad Baba, qui édictait : "la raison de l'esclavage infligé aux Soudanais (="Noirs") est leur refus de croire... (c'est pourquoi) il est légal de s'emparer de quiconque est capturé comme infidèle... Mahomet le prophète réduisait en esclavage les personnes, parce qu'elles étaient infidèles... C'est alors légal de posséder des Ethiopiens."

1550 : selon léon l'Africain, au Maroc, une esclave vaut 15 dinars, un homme 20 et un eunuque 40.

1591 : les Marocains détruisent l'empire du Songhaï, et réduisent les prisonniers à l'esclavage

1600 : de 622 à 1600, de 7 à 10 millions d'esclaves ont été transférés dans le monde musulman depuis l'Afrique Noire

1607 : l'Allemand Johann Vild, esclave d'un Persan, visite la Mecque dont il fait une description horrifiée

1610 : le voyageur anglais Finch décrit les chasses en Afrique destinées aux sultans moghols, pour les approvisionner en animaux et en esclaves

1610c : l'anglais William Finch, voyageur à la cour des Moghols, décrit la chasse aux esclaves hindous par les musulmans, "comme des proies animales".

1620c : le juriste Ahmed Baba de Tombouctou estime qu'il est juste de faire des infidèles des esclaves

1655 : le voyageur Peter Mundy rencontre en Mer rouge un navire : "les marchands étaient arabes, la marchandise composée d'esclaves, environ 300..."

1680 : l'Anglais Joseph Pitts, esclave converti de force, visite la Mecque; il y rencontre un Irlandais réduit à l'esclavage comme lui.

1683 : pillage de l'Autriche par l'armée ottomane de Kara Mustafa; destruction d'églises, massacres, réduction à l'esclavage

1776 : le français JV Morice décrit le commerce en Afrique de l'Est : "en mars et en avril, les Maures et les Arabes se rendent dans le royaume de Kilwa pour s'y fournir en esclaves, car kilwa est le grand centre de rassemblement de tous les esclaves venus de l'intérieur du continent"

1803 : répression d'une révolte en Serbie; entre autres, 1800 femmes et enfants pris comme esclaves

1805 : une caravane de 2.000 esclaves africains meurt de soif sur la route Teghazza-Tombouctou

1811 : le marin britannique Smee note que de nombreux marchands arabes de Zanzibar possèdent jusqu'à 800 ou 900 esclaves; il estime leur nombre total à 200.000

1813 : répression de la révolte des Serbes; massacre et réduction en esclavage : des milliers de femmes sont vendues à Belgrade.

1813 : le voyageur suisse J.L. Burkhart visite en Egypte des centres de chirurgie spécialisés dans la castration des esclaves; l'activité est protégée par le gouvernement

1820 : le khédive Mehmet Ali d'Egypte attaque et annexe la Nubie; 30.000 esclaves sont pris; les prisonniers sans valeur sont éliminés

1820 : le khédive d'Egypte Mehmet Ali réclame 20.000 esclaves pour son armée

1822 : traité de contrôle de la traite des esclaves par les Britanniques sur le sultanat d'Oman, qui ne sera jamais respecté

1822 : massacre de Chio par les Turcs : 25.000 morts; 40.000 esclaves?

1823 : le sultan de Mandara annule un raid destiné à s'approvisionner en esclave parce que les tribus païennes visées étaient en train de se convertir

1823 : Mehmet Ali réclame que le nombre d'esclaves dans son armée soit de 30.000

1829 : la conquête du Caucase par les Russes interrompt le trafic des esclaves circassiennes "blanches"

1839 : abolition de l'esclavage des Noubas du Soudan vers l'Egypte, sous pression anglaise; 200.000 personnes en auraient été victimes

1839 : fondation de la Société Anti-esclavagiste à Londres, qui a pour but de démanteler le trafic transsaharien des esclaves

1842 : le résident britannique de Bouchir décompte 4 à 5.000 esclaves traversant chaque année le golfe persique

1842 : tentative de génocide des chrétiens assyriens par l'émir kurde d'Hakkari Badr Khan Bey : 10.000 morts, esclavage des femmes et des enfants. Les Ottomans n'interviennent pas.

1846 : libération officielle des esclaves de Tunisie

1846 : malgré l'interdiction de l'esclavage par le Bey de Tunis, l'importation d'esclaves soudanais se poursuit

1846 : fondation du sultanat du Jumbe en Afrique Orientale pour favoriser la capture des esclaves.

1848 : arrivée dans la ville de berbera d'une caravane de 700 esclaves enfants.

1849 : 100.000 esclaves vivent à Zanzibar.

1853 : description du marché aux esclaves de la Mecque par l'aventurier Burton

1854 : l'ambassadeur britannique en Turquie prévient que les militaires ottomans combattant en Crimée avec les Alliés en profitent pour reprendre le trafic d'esclaves circassiennes "blanches"

1854 : tentative d'interdiction du trafic d'esclaves entre Soudan et Egypte, totalement contournée par les marchands arabes

1855 : lettre de protestation des marchands d'esclaves de Jeddah contre l'abolition

1855 : fatwa du chef des oulemas de la Mecque contre l'abolition de l'esclavage et imprécation contre les Turcs, considérés comme infidèles

1855 : de nombreux convois d'esclaves sont repérés entre la Libye, la Crête et les îles grecques par la marine britannique

1856 : mort de l'imam Seyyid, grand responsable de la traite de esclaves noirs en Afrique de l'est, pendant 40 ans

1857 : interdiction de l'esclavage des Africains par les musulmans, sauf au Hedjaz, sous pression britannique

1857 : interdiction de l'esclavage dans tout l'empire ottoman sous pression occidentale

1867 : les autorités égyptiennes estiment que malgré les contrôles, 10 à 30.000 esclaves sont prélevés au Soudan par an

1870 : selon l'explorateur Denham, les marchands d'esclaves du nord de l'Afrique accusent leurs victimes d'apostasie pour ensuite les vendre

1874 : le voyageur écossais décrit la traite pratiquée par les négriers arabes en tanzanie : "le commerce des esclaves est en train de s'étendre à l'intérieur du pays et continuera de le faire... à moins qu'il ne meure de façon naturelle par la disparition totale de la population"

1875 : le Bey de Tunis signe un traité avec les Britanniques qui interdisent formellement le trafic des esclaves

1877 : l'Anglais Fryer Kean visite la Mecque et y découvre une Anglaise capturée dix ans auparavant, réduite à l'esclavage puis mariée de force à un chef bédouin

1879 : depuis 4 ans, 80 à 100.000 esclaves ont été capturés au Soudan, selon Gordon Pacha

1880 : démission de Gordon Pacha devant l'échec de sa politique anti esclavagiste au Soudan

1880 : pendant 10 ans, le marchand arabe Muhammad Ibn Hamid implante une sorte d'Etat esclavagiste et pillard dans le Haut Congo, qui sera détruit les Belges

1881 : l'impôt de la région militaire de Fachoda, contrôlée par l'Egypte, se fait en têtes d'esclaves

1882 : le trafic d'esclaves est illégal en Perse après un accord avec les Anglais, mais la possession d'esclaves est légale

1884 : recrudescence de la traite des esclaves au Kenya après une famine

1884 : fondation à Khartoum de l'Etat islamiste inspiré par le Mahdi; développement de la traite des esclaves, favorisée par le régime

1885 : victoire du Mahdi à Khartoum : redémarrage spectaculaire de l'esclavage en Afrique de l'est.

1887 : le consul britannique à Jeddah note que le trafic des esclaves n'a jamais été aussi actif en Mer Rouge

1889 : les bureaux d'affranchissement créés par les Britanniques en Egypte ont libéré 18.000 esclaves en 6 ans

1890 : les Britanniques tentent de réduire l'esclavage à Zanzibar; échec devant la protestation des marchands arabes

1895 : succès final de la politique anti-esclavagiste des Britanniques en Egypte

1902 : des médecins européens calculent que 20% des pélerins pour la Mecque meurent pendant le voyage et 5% sont réduits à l'esclavage

1905 : mort de Hamid Mohomad, surnommé Tippu Tip, le plus célèbre négrier du XIXème siècle, qui vendait jusqu'à 30.000 esclaves par an, selon lui

1906 : le gouverneur de Tadoli (Soudan) est assassiné pour avoir tenté d'abolir l'esclavage

1906 : révolte des trafiquants arabes de la région de Kordofan (Soudan) après la libération de 120 femmes et enfants par les Anglais

1907 : abolition de l'esclavage au Kenya par les Britanniques

1907 : Zanzibar compte, sous domination anglaise : 200 européens, 4.000 Arabes, 27.000 affranchis et 140.000 esclaves

1909 : commentaire du vice consul britannique de Mossoul : "L'attitude des musulmans envers les chrétiens et les juifs est celle d'un maître envers ses esclaves."

1911 : fin définitive de l'esclavage en Libye avec l'occupation italienne

1912 : fin de l'esclavage au Maroc, avec l'occupation française

1924 : la commission temporaire sur l'esclavage de la SDN écrit : "la traite des esclaves est ouvertement pratiquée dans plusieurs Etats musulmans, dans la péninsule arabique en particulier, et surtout dans le Hedjaz"

1926 : mise en évidence d'un important trafic d'esclaves au Soudan du sud

1929 : passage de la dernière caravane d'esclave noirs à travers le Sahara

1930 : élimination des derniers trafiquants d'esclaves du Maroc par l'armée française

1933 : l'orientaliste anglais Rutter écrit : "dans toute l'Arabie, à l'exception d'Aden, l'esclavage existe en tant qu'institution parfaitement normale"

1936 : le théologien indien Maulavi Zafar Ali Khan déclare à Lahore : "Si les musulmans, au cours de leurs périondes de gouvernement et de domination, ont levé l'épée pour étendre leurs territoires et pour réduire à l'esclavage les autres peuples, cela n'a rien à voir avec le jihad"

1937 : l'esclavage reste légal au Koweit, au Qatar, en Arabie, à Oman, au Yémen

1941 : un marché aux esclaves fonctionne toujours à la Mecque

1943 : reprise du trafic d'esclaves en Arabie saoudite, après la levée de la surveillance de la marine britannique

1947 : mort de Joséphine Bakhita Soudanaise originaire du Darfour, vendue comme esclave à plusieurs reprises et torturée; racheté par un consul italien et canonisée par le pape en 2001

1949 : abolition de l'esclavage au Koweit

1953 : note de l'ambassadeur français en Arabie saoudite, qui signale l'activité de raccolage de missionnaires saoudiens d'origine sénégalaise, qui prélèvent toujours de jeunes garçons vendus ensuite comme esclaves à Jeddah ou à la Mecque"

1960 : vente en Arabie saoudite d'esclaves à des Touaregs, pour les rembourser du prix de leurs voyages

1961 : selon un article d'un journal nigérian, des jeunes enfants sont retrouvés en Arabie comme esclaves

1962 : abolition officielle de l'esclavage en Arabie Saoudite; le phénomène devient plus discret

1962 : il y avait entre 100 et 250.000 esclaves en Arabie saoudite avant l'abolition officielle

1964 : la conférence des pays arabes de Mogadiscio condamne l'esclavage des hommes, mais ne mentionne pas les femmes dans le texte

1964 : fin réelle de la traite des esclaves à Zanzibar.

1965 : malgré l'interdiction officielle de l'esclavage, l'Arabie Saoudite importe encore des castrats pour la garde des lieux saints.

1980 : juillet : la Mauritanie abolit officiellement l'esclavage; aucune disposition légale n'est prise contre les contrevenants, et aucune mesure d'aide envers les victimes.

1982 : abolition de l'esclavage en Mauritanie; mais le phénomène persiste

1986 : décembre : déclaration du chef du système judiciaire iranien : "votre femme est votre possession, en fait, votre esclave".

1992 : le Soudan est condamné par toutes les organisations internationales pour violations des droits de l'Homme et pratique de l'esclavage

1992 : août : lettre de condamnation de Boutros Ghali concernant la destruction des langues et cultures africaines par l'arabisation du Soudan; il rappelle aussi la pratique de l'enlèvement des enfants et l'esclavage comme pratique génocidaire.

1993 : février : publication du rapport Barbier à la Commission des Droits de l'Homme de l'ONU, sur les massacres des tribus nouba au Soudan : déportation, islamisation forcée, esclavage pour plus de 20.000 enfants.

1994 : rapport de l'ONU sur la persistance de l'esclavage au Soudan

1998 : une organisation chrétienne suisse exige que le régime soudanais fasse libérer les milliers d'esclaves (femmes et enfants) capturés par le Front National Islamique

1998 : février : condamnation à 13 mois de prison par un tribunal mauritanien de 4 militants anti-esclavagiste

1999 : l'UNICEF demande officiellement au gouvernement soudanais de faire cesser l'esclavage

1999 : sous la pression internationale, le gouvernement de Khartoum crée un comité contre les enlèvements de femmes et d'enfants (sans prononcer le mot "esclavage")

2000 : 300 personnes sont capturées et vendues comme esclaves par les Forces Populaires de Défense du régime de Khartoum dans la province d'Aweil-Est

2000 : selon l'UNICEF, 16.000 personnes sont esclaves au Soudan; selon l'organisation Christian Solidarity International, environ 100.000, surtout des femmes et des enfants

2000 : en Europe, les principaux cas d'esclavage moderne sont signalés au domicile de diplomates ressortissants de pays arabo-musulmans couverts par leur immunité diplomatique.

Modifié par Arcane.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
la soude au cou Membre 899 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

En effet c'est moins drole, le pire c'est que c'est une liste en perpetuel ajustement puisque cela continue toujours de nos jours.

Sousene pes tu me dire si c''est toujours et encore "humanitaire"?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
NabulsiJorej Membre 737 messages
Forumeur forcené‚ 35ans
Posté(e)

L'incohérence d'Arcane en 4 Leçons

Leçon n°1:

De la contradiction systématique:

1 On ne met pas des hommes libres pour les tranformer en esclaves pour des raisons économiques et politiques.

2 Dailleur tout esclavage est de l'ordre économique....

Les autres leçons arriveront par la suite. Je ne veux pas que mon nouveau toutou est bobo à sa têtête... je serais obliger de le piquer. ;)

Modifié par NabulsiJorej

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
;) on peut prouver l'existence d'Alexandre le Grand , pars'que on dispose de plusieurs source , de textes ecrit par des gens differents dans des pays differents et que l'on peut recouper , pour Jesus a part les evangiles dont la datation est tres incertaines ,on a rien , nada , quequette ;)

Ce qui montre que tes plutot ignare en matiere d'histoire. L'existence de Jesus n'a jamais ete remis en cause (a part au 19e siecle par le mouvement dit de la "haute critique") et aujourdhui l'ecrasante majorite des historiens et des archeologues ne refutent pas son existence. Depuis le 19 siecle, de nombreuses sources extra-biblique ont confirmee l'existence de Jesus. Ce qui n'est evidement pas etablis, c'est si Jesus a fait des miracles ou non (mais ca c'est une autre histoire).

Pour te citer des noms: outre ceux qui ont ecrit les Gospel, il y a des historiens romains ( pline le jeune, tacite, suetone, celsus, etc). Et ont ne peut pas les accuser de vouloir promouvoir la cause chretiene, vu qu'a l'epoque ils etaient aussi hait que les sectes d'aujourdhui. En faite, Celsus parlait de jesus comme d'un "batar" et fils d'une sorciere. Mais il n'a jamais remis en doute son existence.

La totalite de ces ecrivains ont ecrit leur ouvrages dans le but de denigrer le christianisme, pas de conforter les chretiens.

Sans compter, que il faudrait que les juifs du premier siecle soient franchement "fada" pour etre pret a mourir plutot que de vouer un culte idolatrique a Cesar, si cela n'avait ete qu'une invention d'un ecrivain ayant une grande imagination. La plupart connaissaient quelqu'un qui avait ete contemporain de Jesus. C'est un peu comme si aujourdhui, quelqu'un se mettait a dire que Einstein, ou Marie-Curie n'avait jamais existe. Ce serait encore possible de connaitre quelqu'un, surtout dans le milieu scientifique qui aurait connu ces personnages ou qui aurait un pere qui aurait ete amis avec eux. Les legendes mettent des siecles avant d'exister, pas des decenies.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Ce fut une époque où c'était même une mesure "humanitaire"!

Que n'es-tu pas près à dire pour défendre ta religion ;)

Depuis le 19 siecle, de nombreuses sources extra-biblique ont confirmee l'existence de Jesus. Ce qui n'est evidement pas etablis, c'est si Jesus a fait des miracles ou non (mais ca c'est une autre histoire).

Pour te citer des noms: outre ceux qui ont ecrit les Gospel, il y a des historiens romains ( pline le jeune, tacite, suetone, celsus, etc).

De mémoire, Tacite n'a fait que rapporter des sources chrétiennes. Pour Pline, il me semble que c'est aussi le cas).

Bref, les sources que tu donnes ne sont pas vraiment celles que j'ai pu lire sur l'histoire de Jésus.

S'il est très probable que quelqu'un ai donné naissance au mythe de Jésus, il est par contre beaucoup plus dicutable de dire que cet individu s'appellait Jésus, qu'il était le fils d'un charpentier ou même qu'il a été cruxifié.

Ensuite, évidemment, ça dépend de ce qu'on appelle "existence".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
johndoe Membre 1 690 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
En effet l'esclavage existe depuis la nuit des temps. Ce fut une époque où c'était même une mesure "humanitaire"!

Je m'explique. Auparavant après les guerres, il fut d'usage de tuer tous les survivants ennemis.

rien d'humanitaire là dedans, les humains ont vite compris l'intérêt de faire faire le travail aux autres. C'est vraiment ignoble de tenir de tels propos.
Voilà, très succinctement, les différences. L'esclavage pratiqué alors par l'Occident procédait d'une idéologie de la supériorité raciale.

Et nous sommes là, très, très loin des pratiques antiques. L'esclavage fut en Occident pratiqué selon un critère ethnique: une faveur réservé aux noirs!

L'esclavage y fut donc un fait relevant de l'ordre économique, résultant du travail. Cela est bien clair, et, historique.

Mais AUCUNE de ces civilisations n'avaient établi l'esclavage sur des critères RACIAUX, comme ce fut le cas en Occident! Cela, aussi, est historique.

Voilà ce que dit wikipedia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Traite_musulmane
Au IXe siècle à Bagdad, le calife Al-Amin possédaient environ 7 000 eunuques noirs (qui étaient complètement émasculés) et 4 000 eunuques blancs (qui était castrés)
Si c'est pas de la hiérarchie des races, qu'est ce que c'est ?

Je rapelle que le IXe siècle fait partie de la période la plus tolérante de l'islam aux dires de Nabulsi...

Ca explique aussi pourquoi les esclaves noirs et européens ont eut si peu de descendants en territoire islamiques, alors que les esclaves faits par les européens ont eut une grande descendance en amérique.

L'esclavage musulman a été certainement le plus horrible sur les sévices infligés aux esclaves.

En plus de ça, les musulmans faisaient de l'esclavage sur critères religieux, de nos jours, ceux qui critiquent l'islam se font facilement traiter de racistes.

Aucune ne leur avait donné ce caractère exécrable d'une SERVITUDE PERPéTUELLE: en Occident l'esclave appartenait à son maître, toute sa vie, lui, ses enfants et toute sa descendance, POUR TOUJOURS!!
La loi coranique le dit aussi.
Cela fut "sanctifié" par Le fameux Code Noir le 17 mars 1685, qui fut tout, sauf l'expression d'une aspiration abolitionniste
Et c'est également sanctifié par le coran qui lui aussi est loin d'être d'inspiration abolitioniste. Le code noir n'a pas été envoyé par dieu, ce n'est pas une loi considérée comme parfaite par 1 milliard de gens.
Aucune de ces anciennes civilisations sus-nommées, n'a évoqué une exégèse tendancieuse des Ecritures pour se donner bonne conscience: telle que celle qui dit que la race noire fut maudite par Dieu à travers le mythe biblique de Canaan à Cham (Génèse 5/32, 6/10, 7/13,9/18-25, 10/5, etc).
Les musulmans n'ont pas eut besoin d'exagérer le coran, d'ailleurs le coran permet tout vis à vis des mécréants. Pas besoin de chercher une exagération.
Aucune de ces civilisations n'ont eu leur "père Bartolomé de Las Casas" pour rappeler qu'il fallait DES NOIRS d'AFRIQUE comme esclaves pour aider les pauvres colons américains, car il lui semblait odieux d'exploiter ainsi...les Indiens...Mais les noirs, descendants de Cham, sont eux prédestinés, selon les Ecritures, à la servitude. Las Casas (entre autres), donna ainsi une justification à l'abominable exportation vers toutes les colonies occidentales. Il y eut aussi des bulles papales.
Et que dire des califes de l'islam !!!

Les musulmans ont leurs imams pour enseigner l'esclavage du coran. Et la prière consiste à réciter le coran, sans ommettre les versets légalisant l'esclavage.

Si les personnes d'origine africaines ne sont pas en droit, selon certains, de demander et obtenir réparation des séquelles, des abus, des viols de leur corps comme de leur conscience, alors, pour le moins l'Occident DOIT se repentir d'avoir menti sur Dieu, et demander pardon.
Les musulmans, non, ils ne doivent pas demander pardon, forcément, selon le coran c'est autorisé par dieu ce qu'il ont fait.
Les arabes, eux-mêmes ont une origine africaine! Ceci explique aussi pourquoi l'Islam fut et est toujours solidement implanté en Afrique
En quoi ça explique ? La seule chose qu'explique cette phrase c'est que le texte que tu as cité n'est que de la propagande pour islamiser les noirs chrétiens d'amérique.
pourquoi 80% des esclaves importés au Brésil étaient musulmans, 50% pour les USA;
Toujours cette vieille propagande. D'ou viennent ces chiffres ? Les européens aussi sont d'origine africaine.
Il y a 1400 ans que le Coran ne cesse de prôner la libération des esclaves comme un acte de grande piété. Tous les prétextes et le moindre abus des maîtres servaient à l'affranchissement des esclaves.
Il était quand même permit aux hommes d'abuser de leur esclaves femmes.

Pour le coran, il est méchant et injuste, du simple fait qu'il n'interdit pas l'esclavage. Si le code Noir avait lui aussi simplement prôné la libération des esclaves, tu aurais été le premier à traiter àa de plaisanterie.

La liste des versets concernés seraient trop longue, aussi je n'en mentionne que quelques uns, libre à quiconque de vérifier: Chap. 45:vers.5, chap.2:177, 24:33, 40:13, 4:94, 5:91, 4:29, 24:32.

Le meilleur des croyants est le plus pieux, clame le Coran.

Ces versets traite de libérations dans des cas spécifiques.

Et quels sont les versets qui prône de ne pas faire de nouveaux esclaves ?

Point de distinction de race ou de rang en Islam.
Les juifs et chrétiens sont simplement considérés comme étant pires que des meurtriers, simplement car le coran considère qu'ils associent d'autres divinité à dieu.

Ce texte est clairement de la propagande et du prosélytisme dirigé contre les noirs d'amérique, en vue de les islamiser.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 822 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)

;) ce sont les ecrivaints chretiens qui parle de jesus , de plus certaints textes anciens on ete modifiés par les copistes chretiens pour les faire coller avec la legende (pieux mensonges ) de meme le texte de Flavius Josephe qui parle de la mort de Jacques le Mineur lapidé a Jerusalem , semble avoir etait réecris pour le passage ou il fait allusion a Jesus , le style est different ;)

:D Pline le Jeune parle en effet non pas de Jesus en particulier mais de personnes qu'il nomme Nazoréens , qui semble etre des rebelles qui refusent de payer les taxes et d'obeir aux autorités , un detail la ville de Nazaret ne semble pas exister au 1e siecle , du moins on a rien trouvé d'anterieur au 2e siecles dans les fouilles qui y ont eté faites , par contre a proximité il y a les ruines d'une citée Greco-romaine tres developée avec tout le confort moderne de l'epoque , c'est bizare que les evangiles n'en fassent pas mention :mur:

:D quant a Celce , c'est difficile a dire puisque ses ecrits on tous etaient detruits par l'Eglise , et tout ce qu'on en connais c'est des textes chretiens de refutations ;)

:( un dernier pour la route , si on a commencés a douter publiquement des Evangiles au 19e siecles , c'est qu'avant la revolution on risquais les galleres ou meme la mort pour ce genre de plaisanteries :mur:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
johndoe Membre 1 690 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
La liste des versets concernés seraient trop longue, aussi je n'en mentionne que quelques uns, libre à quiconque de vérifier: Chap. 45:vers.5, chap.2:177, 24:33, 40:13, 4:94, 5:91, 4:29, 24:32.

Le meilleur des croyants est le plus pieux, clame le Coran.

Apparemment, c'est le coran du magreb, le découpage en verset est différent, c'est ce coran que Kasimirski a traduit. Dans la traduction officielle du coran, le découpage en verset est parfois différent.

45:5. Ce sont des enseignements de Dieu ; nous te les récitons en toute vérité : à quoi donc croiront les infidèles, s'ils rejettent Dieu et ses miracles ?

2:177. Celui qui, après avoir entendu les dispositions du testa­ment au moment de sa mort, les aura dénaturées, commet un crime*. Dieu voit et entend tout.

*Le texte porte : son crime retombe sur ceux qui les dénaturent, c'est-à-dire qu'on ne saurait faire un reproche au testateur des dispositions défavorables, mais bien à celui qui les a altérées en les rapportant.

24:33. Que ceux qui ne peuvent trouver un parti à cause de leur pauvreté vivent dans la continence jusqu'à ce que Dieu les ait enrichis de sa faveur. Si quelqu'un de vos esclaves vous demande son affranchissement par écrit, donnez-le-lui si vous l'en jugez digne. Donnez-leur quelque peu de ces biens que Dieu vous a accordés. Ne forcez point vos servantes à se prostituer, si elles désirent se prémunir contre la prostitution en vue des biens de ce monde. Si quelqu'un les y forçait, Dieu sera indulgent et aura pitié d'elles, de ce qu'elles n'ont fait de mal que par contrainte.

Version officielle: Et que ceux qui n'ont pas de quoi se marier, cherchent à rester chastes jusqu'à ce qu'Allah les enrichisse par Sa grâce. Ceux de vos esclaves qui cherchent un contrat d'affranchissement, concluez ce contrat avec eux si vous reconnaissez du bien en eux; et donnez-leur des biens d'Allah qu'Il vous a accordés. Et dans votre recherche des profits passagers de la vie présente, ne contraignez pas vos femmes esclaves à la prostitution, si elles veulent rester chastes . Si on les y contraint, Allah leur accorde après qu'elles aient été contraintes, Son pardon et Sa miséricorde.

Ne contraignez pas les femmes esclaves à la prostitution si elles ne veulent pas, mais celles qui y seront contraintes, dieu leur pardonnera. Allah est vraiment trop gentil avec les esclaves qui sont prostituées de force. Par contre celui qui les y contraint n'a pas l'air d'être trop inquiété...
40:13. C'est lui qui vous fait voir ses miracles, qui vous envoie la nourriture du ciel ; mais celui-là seul profite de l'avertissement, qui se tourne vers Dieu.
4:94. Pourquoi un croyant tuerait-il un autre croyant si ce n'est involontairement ? Celui qui le tuera involontairement sera tenu d'affranchir un esclave croyant, et de payer à la famille du mort le prix du sang fixé par la loi, à moins qu'elle ne fasse convertir cette somme en aumône. Pour la mort d'un croyant d'une nation ennemie, on donnera la liberté à un esclave croyant. Pour la mort d'un individu d'une nation alliée, on affranchira un esclave croy­ant, et on paiera la somme prescrite à la famille du mort. Celui qui ne trouvera pas d'esclave à racheter jeûnera deux mois de suite. Voilà les expiations établies par Dieu le savant et sage.
Celui qui tue devra affranchir un esclave musulman, c'est une punition suite à un hommicide involontaire commit sur un musulman. Et si la victime est un mécréant ? comme le dit l'auteur du texte de propagande:
Point de distinction de race ou de rang en Islam.
Tous les prétextes et le moindre abus des maîtres servaient à l'affranchissement des esclaves.
Il s'agit quand même d'un hommicide involontaire.
5:91 Il ne vous châtiera pas pour un serment inconsidéré, mais il vous châtiera si vous manquez à un engagement réfléchi. L'infraction commise coûtera la nourriture de dix pauvres, nourriture de qualité moyenne et telle que vous la donnez à vos familles, ou bien leur vêtement, ou bien l'affranchissement d'un esclave. Celui qui sera hors d'état de satisfaire à cette peine jeûnera trois jours. Telle sera l'expiation de votre serment si vous avez juré. Observez donc vos serments. Dieu vous manifeste ainsi ses signes, afin que vous soyez reconnaissants.
Libérer un esclave est là encore une punition pour le maître qui a commit une infraction, mais il peut très bien choisir autre chose, donner de la nourriture ou des vètements. Et si il estime que affranchir un esclave lui coûterait trop chèr et risquerait de le mettre en très grande difficulté, il peut peut-être jeuner 3 jours ? Ou alors il vends son esclave pour acheter de la nourriture et garder l'argent restant.

C'est n'importe quoi cette législation. Et contrairement à ce que dit le texte, tout n'est pas prétexte à la libération d'un esclave, pour l'instant seul le meurtre involontaire d'un musulman exige la libération d'un esclave lui aussi musulman.

4:29. Celui qui ne sera pas assez riche pour se marier à des femmes honnêtes et croyantes prendra des esclaves croyantes. Dieu connaît votre foi. Vous venez tous les uns des autres (et d'Adam, le père commun). N'épousez les esclaves qu'avec la permission de leurs maîtres. Dotez-les équitablement. Qu'elles soient chastes, qu'elles évitent la débauche, et qu'elles n'aient point d'amants.
24:32 Mariez ceux qui ne le sont pas encore ; vos serviteurs probes à vos servantes ; s'ils sont pauvres, Dieu les rendra riches ; car Dieu est immense, et il sait tout.

Version officielle: Mariez les célibataires d'entre vous et les gens de bien parmi vos esclaves, hommes et femmes . S'ils sont besogneux, Allah les rendra riches par Sa grâce. Car (la grâce d') Allah est immense et Il est Omniscient.

Modifié par johndoe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pascalin Membre 15 218 messages
le corps sur Terre, l'esprit ailleurs ‚ 47ans
Posté(e)

d'ailleur il n'a besoin d'aucun humains pour exister

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Arcane. Membre 487 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
L'incohérence d'Arcane en 4 Leçons

Leçon n°1:

De la contradiction systématique:

1 On ne met pas des hommes libres pour les tranformer en esclaves pour des raisons économiques et politiques.

2 Dailleur tout esclavage est de l'ordre économique....

Les autres leçons arriveront par la suite. Je ne veux pas que mon nouveau toutou est bobo à sa têtête... je serais obliger de le piquer. ;)

Il n'y a aucune contradiction là dedans ma petite extremiste islamique...

L'esclavage à toujours été d'ordre économique...C'est toi qui a l'impression de nous apprendre quelque chose en nous disans cela.

Et ce n'est pas pour autant qu'il est excusable... T'essaies de manipuler des propos maintenant ;) Mais tu n'as que des défauts ...? Menteuse, fanatique, truqueuse, propagandiste...! Et forcement raciste puisque apparement tu minores ces exactions tout comme cet d'ecrivain égyptien al-Abshihi qui ecrivait : "Y a t-il plus vil que les esclaves noirs , de moins bon et de plus mauvais? "

Ou de ton autre grand ami, une référence en matière de tolérence et d'humanité l'historien Ibn Khaldoun qui disait : " les seuls peuples à accepter l'esclavage sont les nègres en raison d'un stade inférieur d'humanité , leur place étant plus proche du stade animal"

Voilà quels sont tes maitres à penser !!Du moins sur l'idée et la pratique de l'esclavage...

C'est pas très très joli hein ! Mon petit bouchon lobotomisé....Qui minimise les horreurs de l'esclavagisme musulman....Pour le transformer en compte de fée... !

Modifié par Arcane.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 39ans
Posté(e)

La littérature occidentale abonde en dénonciations de l'esclavagisme des arabes, qui le pratiquaient encore au début du XXe siècle. Ce qui distingue cependant l'esclavage arabe du nôtre est ce que chacun entend par le mot ESCLAVE. L'esclavage fut une pratique qui vit le jour en des temps archaïques, à l'époque où l'on préféra, au lieu de tuer et manger les prisonniers de guerre, les faire travailler. Cette pratique exista chez les Pharaons et également en Mésopotamie. Elle fut bénie par Aristote, par St. Paul, par St. Augustin, et légalisée. Elle vécut ainsi en tant qu'institution légale en Europe jusqu'à la fin du XVe siècle.

La différence entre cette sorte d'esclavage et celui pratiqué en Europe à partir du XVIe siècle est la différence entre une institution de prisonniers de guerre reconnue de tous et un GENOCIDE perpétré sans le moindre scrupule, et qui coûta la vie à 200.000.000 d'Africains, d'après les estimations d'un Africain aussi modéré et ami de l'Europe, que le Président Sédar Senghor.

En Mésopotamie un esclave pouvait racheter sa liberté par son travail :

"Le destin d'un esclave mésopotamien, se donnant la peine de sortir de son état, n'était pas
l'activité commerciale et à économiser l'argent nécessaire pour racheter sa liberté."

-S.N. Kramer, "MESOPOTAMIEN", Rowohlt & Life, München 1971

En Grèce, sous Périclès, la police d'Athènes était composée d'esclaves et les esclaves étaient 600.000 pour 80.000 hommes libres

-é. Lévi-Provençal, LA CIVILIZACION ÁRABE EN ESPAéA, éd. Austral Espasa Calpe, 1969, Madrid,

"TOUS les services publics étaient administrés par des esclaves et la plupart des entreprises manufacturières étaient également administrées et dirigées par des esclaves. Force de Police, organisation de la collecte des impôts et beaucoup de banques, étaient entre les mains d'esclaves. Il y a dans les annales le cas d'un banquier qui légua sa banque et sa veuve à son esclave favori - une attitude éclairée qu'on ne retrouvera pas envers un esclave dans la chrétienté."

-F.G Kay, THE SHAMEFUL TRADE, éd. A.S. Barnes, New York 1967

L'Antiquité nous a légué des hommes immortels anciens esclaves affranchis, comme Zénon, fondateur de la Stoa et le fabuliste Aesope, pour n'en citer que deux. Chez les Aztèques un enfant d'esclaves naissait libre, tandis que l'Europe, dans ses colonies d'Amérique fit de l'« élevage d'esclaves » en sélectionnant des individus en fonctions de critères physiques et en les forçant à enfanter ensembles comme on l'aurait fait pour du bétail.

Avant la Renaissance, en Europe Occidentale aussi l'esclavage était une institution reconnue et non un génocide. Combien d'esclaves blonds aux yeux bleus l'Europe n'a-t-elle pas vendu durant le moyen âge pour être revendus au Proche Orient et au Maghreb ?

"...la liste de nombreux produits qui s'exportaient d'Andalousie, non seulement dans le Maghreb, mais même vers l'égypte, et détail curieux, le trafic d'esclaves européens amenés jusqu'en Espagne musulmane par des commerçants spécialisés dans ce négoce, pour être distribués à partir des principaux ports de la côte andalouse."

Génocide, l'esclavage l'est devenu depuis la Renaissance seulement, depuis ce "capitalisme pas comme les autres", un capitalisme à l'européenne. Mais voyons d'abord ce que fut l'esclavage en Islam :

"Accordez à vos esclaves fidèles( Par fidèles, Mahomet entendait les convertis à l'Islam) l'écrit qui assure leur liberté, lorsqu'ils vous le demanderont."(Le Coran, S.XXIV., v.33)

Cet appel de Mahomet en faveur des esclaves ne manqua pas de porter ses fruits :

"Nombre d'esclaves fugitifs rallièrent Muhammad à Médine parce qu'il avait déjà montré sa sympathie pour eux."

De Lacy O'Leary, HOW GREEC SCIENCE PASSED TO THE ARABS. Londres 1964

La tradition de Mahomet fut suivie par l'Islam tout le long de son Histoire, au point de confier à des esclaves la garde de son corps.

"Les éthiopiens étaient de bons guerriers, et nombreux étaient les princes d'Arabie du Sud qui achetaient des esclaves éthiopiens, qu'ils considéraient le mieux appropriés pour leur servir de gardes du corps."

De Lacy O'Leary, HOW GREEC SCIENCE PASSED TO THE ARABS. Londres 1964

Ibn Batouta nous rapporte que la garde du corps d'un fastueux Sultan du Mali au XIVe siècle était composée de trois cents esclaves armés( Basil Davidson, AFRICAN KINGDONS, New York 1971 ). S'imagine-t-on un gouverneur de la Martinique ou de la Jamaïque confier la garde de son corps à des esclaves Noirs armés, aux temps de l'esclavage aux Antilles ?

Non seulement des gardes du corps mais des armées entières étaient composées d'esclaves. Que dire de chefs historiques de l'Islam qui étaient des esclaves affranchis. L'Armée de 100.000 hommes, avec laquelle Achmet Ibn Touloun commença sa conquête pour devenir Maître d'égypte et de Syrie, était exclusivement composée d'esclaves Turcs et Noirs. Lui même, Ibn Touloun, était fils de Mamlouk - esclave en arabe. Ce fut un esclave persan, Abou Mouslim, qui brandit pour la première fois le drapeau noir qui donna naissance à la Dynastie des Abbassides. Le chef suprême de l'armée des Fatimides, qui régnaient au Xe siècle de l'égypte à l'Atlantique, était Giavhar al-Sikili, un ex-esclave, Sicilien, comme son nom l'indique. Au XIIIe siècle, la veuve du Sultan d'égypte al-Salâh, devenue "Reine des Fidèles" à la mort de son mari, était une esclave turque. Comme le grand Baybars, son frère d'armes Sayf al-Din Koutous était également un ex-esclave. La liste serait trop longue pour passer en revue tous les Khalifes et Sultans dont les mères étaient des esclaves achetées sur des marchés ou offertes à leur pères Sultans ou Khalifes.

Chez les Musulmans l'esclavage était une Institution comme chez les Romains, mais avec les gladiateurs en moins. Muhammad avait rendu l'esclavage relativement supportable, il ne pouvait l'interdire, elle faisait partie de la vie des gens, donc il la renda aussi supportable qu'est aujourd'hui la condition de salarié. Un salarié, aujourd'hui, s'il est ambitieux, malin ou intelligent, et n'a pas trop de scrupules, pourrait faire comme John Davison Rockefeller qui, de chômeur à 16 ans, traînant dans les rues de Cleveland à la recherche d'un gagne-pain(8) devint l'homme le plus riche du monde en oubliant les suicidés qu'il avait ruinés par ses manipulations pétrolières. Confondre cette sorte d'esclavage avec celui pratiqué par l'Europe depuis la chasse à l'homme commencée par les Portugais du Prince Henri "le Navigateur" sur les côtes occidentales d'Afrique au milieu du XVe siècle, c'est faire l'âne pour avoir du foin. Mais l'immoralité de cette chasse à l'homme n'était encore qu'un demi mal, parce que ces esclaves étaient destinés à des travaux domestiques, comme chez les Arabes. Le GENOCIDE ne commença qu'après l'assaut donné au Nouveau Monde par Christophe Colomb, car ce génocide fut la condition sine qua non de l'industrialisation de l'Europe, le prix de cette industrialisation. Pour être brefs contentons-nous simplement d'un petit bouquet sans commentaires, offert par différents auteurs aux beaux messieurs indignés de l'esclavagisme arabe.

"Voler un Nègre était considéré comme un

"Pour chaque esclave importé vers l'hémisphère occidental, cinq étaient tués en Afrique ou mouraient en haute mer."

W.E.B. DuBois, THE NEGRO, New York 1915

"On prenait grand soin d'empêcher les esclaves de sauter par dessus bord et sombrer immédiatement, quoique la plupart savaient nager ; le désespoir et la terreur étaient tels, que les captifs refusaient souvent de manger, même si on leur donnait des mets auxquels ils étaient habitués. Un spectacle coutumier autour des navires en rade, était la vue des nageoires des requins. Accidentellement, avant que le navire ne lève l'ancre, un ou deux esclaves tombaient à l'eau. Les requins suivaient les bateaux tout droit à travers l'Atlantique, dans

"La vie d'un esclave nègre dans les plantations des Indes Occidentales était estimée à environ sept ans."

Frank Tannenbaum, SLAVE AND CITIZEN, New York 1947

Les Portugais furent les premiers négriers d'Europe, suivis par les Espagnols, les Français et les Hollandais, mais,

"Avec Elizabeth I sur le trône, les financiers adoptèrent tout à propos une pieuse politique, et insistèrent sur le fait que des voyages commerciaux dans le but d'enfreindre la suprématie

En conséquence donc de la "Guerre Sainte" des Négriers,

"Des capitalistes anglais et américains avaient découvert que d'énormes profits pouvaient être amassés grâce à l'activité des transports. Et sous l'emprise de ce stimulant, ils firent du transport d'Africains au Nouveau Monde, une branche des plus lucratives du commerce de navigation. Les meilleures familles, des nobles, des évêques, des princes du Négoce ainsi que des hommes politiques y investirent lourdement et le gouvernement anglais prit soin de la défense de leurs intérêts..."

"En 1771 près de 200 navires anglais étaient engagés dans ce trafic principalement à Liverpool, Londres et Bristol. La première de ces trois villes devait en effet beaucoup de sa prospérité à ce trafic. Et ce n'est pas sans raison qu'un célèbre acteur de l'époque darda un soir son auditoire avec l'outrage : 'Les pierres de vos maisons sont cimentées avec du sang d'esclaves africains'..."

"Les pauvres malheureux, arrachés à l'Afrique par la violence, étaient entasses comme du bétail dans l'air fétide des navires aux cales basses et sans hublots. Si on manquait d'eau ou on était menacé de famine, ou une maladie pestilentielle se manifestait, des cargaisons entières de morts OU DE VIVANTS étaient jetées par dessus bord par des maîtres impitoyables. Si une victime isolée, torturée à perdre la raison, osait lever le doigt contre son bourreau, elle était sûre d'être punie par des mutilations défiant toute description."

Les historiens américains Charles et Mary Beard, auteurs de cet acte d'accusation ne sont pas des extrémistes de gauche, au contraire !

"Il y a eu plus de quatre fois d'esclaves africains transportés sur des navires britanniques que sur les bateaux de toutes les autres nations réunies."

J.S. Redding, THEY CAME IN CHAINS, New York 1950

ELIZABETHAN ERA, "plus de quatre fois" esclavagistes ! L'Angleterre n'a pas été pour rien le berceau de nos "Libertés Individuelles", libertés pour mettre les autres en esclavage.

"Les maîtres recherchaient les grands Nègres athlétiques pour les accoupler avec des Négresses solides et en bonne santé. Après les avoir installés dans une chambre à part du barracón, on les obligeait a s'aimer, et la Négresse devait accoucher d'un beau marmot tous les ans. C'était traiter les gens comme des animaux."

Miguel Barnet, ESCLAVE é CUBA, Gallimard 1967

Mais le sang des Africains n'a pas suffit pour arriver jusqu'à notre Société de Consommation. Il a fallu aussi du sang d'Amérindiens. A Christophe Colomb le Ventre de l'Homme Blanc reconnaissant pour toujours ! "Colombus Day" chez les Anglo-Saxons, "Dia de la Raza" chez les Ibériques ; prions pour le repos de son âme. Le jour du malheur des Amérindiens tomba un 12 octobre. Les Famines qui fustigeaient l'Europe avant la Découverte de l'Amérique, Colomb les remorqua au sillage de ses Caravelles. Plus de Famines en Europe, et tant pis si elles prospèrent encore au XXe chez les Amérindiens qui ne les connaissaient pas avant Christophe Colomb !

Vingt cinq ans après le malheur apporté aux Amériques par Cristobal Colón, il ne restait plus un seul Indien vivant aux Antilles. Le célèbre Tueur d'Indiens Hernando Cortés fut alors envoyé de Cuba par son gouverneur Velazquez "à la recherche d'esclaves en Terre Ferme". Le transport d'esclaves du Continent (découvert après les Antilles) jusqu'aux éles, dans les années 30 du XVIe siècle devint le plus lucratif des commerces. C'est pour cela qu'arrivait en 1528 à CORO (Venezuela) d'Allemagne en renfort une HORDE de chasseurs d'esclaves Indiens qui firent "mieux" que les Espagnols. Cette expédition allemande était dirigée par un monstre à face humaine nommé Ambroise Dalfinger :

"ambitieux et cruel..., pour empêcher les Indiens de fuir, il les amenait leurs têtes enfilées dans les anneaux d'une chaîne. Et au malheureux qui n'en pouvait plus (de suivre le pas) on lui coupait la tête.

Ces porteurs du flambeau de notre civilisation, pratiquèrent même le cannibalisme. Du vrai, pas celui de la légende du "cannibalisme des Nègres". Du cannibalisme indianophage !

"Dalfinger, désireux de se reposer de tant de fatigues en cette région, envoya à Coro quelques émissaires afin d'y porter l'or acquis et revenir avec du ravitaillement. Ceux-là ne retournèrent jamais. Poussés par la faim, ils tuèrent les Indiens qui les accompagnaient, pour les manger. Ceci fait, ils eurent peur les uns des autres et se dispersèrent."

Rafael M. Granados (S.J.) HISTORIA DE COLOMBIA, Editorial Debout, Medellin (Colombie),

Prenez vos Luths chantres de l'Homme Blanc ! Chantez-la notre civilisation supérieure à toutes les autres ! Après le Pater Jésuite Rafael Granados, passons la parole au Pater Franciscain Fray Toribio Motolinia :

"Il y avait sur leurs figures tant de lettres marquées au fer rouge, qu'ils en avaient toute la face

Fray Toribio Motolinia, MEMORIALES

Pour nos cruautés envers des chevaux dans les mines il y a eu une Société Protectrice des Animaux. Il n'y a jamais eu rien de semblable pour protéger les Amérindiens. Mais cela ne suffisait pas de les faire mourir dans les mines et les pêcheries de perles ou les tuer pour nourrir ses chiens. On en tuait aussi comme PASATIEMPO (passe-temps) :

Et de la faute à qui ces boucheries ? Mais de Mahomet voyons ! On nous assura sans rire que tout cela était le résultat de "huit siècles de domination arabe sur la Péninsule", qui aurait formé la sauvagerie des conquistadores ! Et c'est écrit dans un style sérieux, sans ironie. Mais c'est écrit par des hommes de lettres qui n'avaient certainement jamais lu Salvador de Madariaga, pour apprendre historiquement que les "Entradas" pour les razzias chez les Amérindiens avaient été<A name=22> préfigurées par des "Entradas" de chrétiens d'Espagne dans les localités arabes "d'en face" pour les piller et devenir ainsi riches et Higosdalgo.

De l'espagnolissime Salvador de Madariaga, HERNAN CORTéS

Contrairement à ces hommes de lettres ingrats envers les Arabes qui civilisèrent leurs ancêtres, j'ai souvent entendu des Amérindiens analphabètes, en colère contre les Espagnols, ne pas les traiter de "Mahoma", mais de GODOS (Wisigoths). Ici le bon sens l'emporte sur les lettres. Sur les éles de Cuba, Haïti/Saint-Domingue, Guadeloupe, Martinique, et des centaines d'autres petites éles, antillaises, des Bahamas et Bermudes,http://""' target="_blank"> fourmillaient des millions d'Amérindiens avant l'arrivée de Christophe Colomb ; de Colomb pionnier de la chasse à l'homme, esclavagiste et Tueur d'Indiens. Après les avoir exterminés on en amena des millions d'autres du Continent. Ceux-ci exterminés à leur tour, ces éles ne sont presque plus peuplées aujourd'hui que par des descendants d'autres victimes du "monde civilisé", les descendants d'esclaves Africains. Les vilains et inhumains esclavagistes arabes ! Le grand coupable de toutes ces boucheries humaines ne pouvait être que Muhammad Ibn Abd-Allah,

Et pourquoi pas ?, mohamed V, propsant a adolf hotler de céer un genocide , au nom de l'islam, la réecriture de l'histoire a commencé depuis quelque decénnie, et on dira qu'il n'y a jamais eu d'esclavage, mais que les blacks sont partie en amérique pour un CDD, ridicule si vous voulez , ais assumé au moins votre histoire !!!!.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Arcane. Membre 487 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

C'est une suite de copier/coller qui n'a aucun intérêt...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
johndoe Membre 1 690 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Toujours la même technique:

- vous êtes de vilains méchant qui avez fait de l'esclavage ! vous devez vous excuser !

- nos ancètres on fait de l'esclavage ignoble, mais pourquoi vous n'accusez que les occidentaux ? tous les peuples ont fait de l'esclavage, et il ne faudrait pas oublier les traites musulmannes qui sont comparables en ampleur et en cruauté.

- C'est faux, l'islam n'est que paix et amour, c'était de l'esclavage humanitaire, pourquoi vous cherchez à minimiser l'esclavage occidental? vous etes des racistes qui veulent réécrire l'histoire jusqu'à nier complètement l'esclavage

Personne ne cherche à minimiser l'esclavage occidental, mais ce sontles musulmans qui cherchent à minimiser l'esclavage musulman.

Normal, le faits qu'il y ait plusieurs grands méchants, c'est pas compatible avec la diabolisation de l'occident.

Le coran légalise l'esclavage, il n'incite pas à ne pas prendre de nouveau esclaves, mais la libération d'esclaves musulmans n'est qu'une punition obligatoire que lors de l'hommicide involontaire d'un musulman. Les esclaves mécréants peuvent toujours courrir, les esclaves musulmans également si leur maître ne tue que des mécréants.

A part ça, dans quelques autres cas particulier, la libération n'est qu'une option, rarement plus intéréssante que la vente de l'esclave pour payer une compensation.

Alors le coran qui ne fait pas de distinction de rang, c'est un mensonge, voici des rangs qui n'ont pas tous les mêmes droits:

- musulmans

- mécréant

- mécréant gens du livre

- mécréants gens du livre juifs et chrétiens = pire que des meurtriers

- mécréants gens du livre dhimmis

- esclaves mécréants

- esclaves musulmans

et pour tous les cas, il y a une disctinction sexiste.

mohamed V, propsant a adolf hotler decéer un genocide , au nom de l'islam,
Il y a des photos sur internet qui montrent hitler en compagnie d'un mufti, mais ça devait pas être mohammed 5. Qu'est ce que ça signifie le fait qu'hitler fréquentait ce mufti ?
Modifié par johndoe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 822 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)
;) 200 000 000 d'africains tués par les mechants blancs , la c'est un super gag , c'est au moins deux fois la population totale de l'Afrique au 19e siecles , ça c'est pas une info c'est une bouse ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Arcane. Membre 487 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

Tu as parfaitement raison johndoe et ce dont je m'aperçois comme certainement beaucoup d'autres personnes c'est que , toutes ces personnes qui minimisent l'esclavagisme fait par des pays musulmans, le qualifie "d'esclavagisme humanitaire "...

Pas une seule fois ils se sont montrés critiques vis a vis d'un système bien établit.

Préférant chercher une faille dans nos propos plutôt que d'avoir de la compassion pour les victimes de ces actes inadmissibles.

Ils vont même jusqu'a essayer de retourner le problème en disant que les occidentaux ont eux aussi faient de l'esclavage.

Mais comme tu l'as très bien souligné, C'est qu'ici et sans doute ailleur , il n'y a pas une personne qui ne condamne pas avec force l'esclavagisme Occidentale et les crimes odieux que celà a pu engendrer.

Ils sont tellement endoctrinés qu'ils vendraient leurs mères pour nier la réalité des faits....

A les lire, on a vraiment la sensation qu'ils n'éprouvent rien, aucune colère devant ces crimes bien organisés par la musulmanerie et donc par tonton Mahomet...

Modifié par Arcane.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
NabulsiJorej Membre 737 messages
Forumeur forcené‚ 35ans
Posté(e)

------------------ Pour Arcane ----------------

Leçon n°2:

De la fermeture d'esprit:

C'est une suite de copier/coller qui n'a aucun intérêt...

ou encore

Tu n'es pas soumise à mon ignare arrogance alors tu es

ma petite extremiste islamique...

Tu ne penses pas comme moi donc tu es ce qu'il y a de plus horrible. C'est une méthode de pensée bien totalitaire... rien de surprenant provenant d'un esprit qui ne trouve aucun intérêt ne serait-ce qu'à s'instruire. L'arrogance et la mauvaise foie deviennent maladifs chez toi!

Leçon n°3:

De la grande phrase pompeuse:

Et ce n'est pas pour autant qu'il est excusable...

ou encore

La barbarie des hommes n'a aucune justification...Aucune.

Alors pourquoi essaies-tu par l'attaque systématique du monde islamique de passé sous silence les barbaries du monde européen? Ton premier problème est de prendre de manière tout à fait comique les crimes d'une autre époque à titre personnel.

Leçon n°4:

De la dénigration grossière:

T'essaies de manipuler des propos maintenant ;) Mais tu n'as que des défauts ...? Menteuse, fanatique, truqueuse, propagandiste...! Et forcement raciste puisque apparement tu minores ces exactions. Voilà quels sont tes maitres à penser !! Mon petit bouchon lobotomisé....Qui minimise les horreurs de l'esclavagisme musulman.... !

Est ce là un interlocuteur sensé? Avec qui il est possible de discuter? Est ce quelqu'un qui réfléchit avant d'écrire? Qui respecte les autres? Est ce quelqu'un qui sait faire preuve d'humilité?

------------------ Pour Les Autres ----------------

Décrivez donc l'esclavage européens post-médiéval? Vous qui semblez écrire la main sur le coeur.

L'esclavage vaut ce qu'il vaut et il a de tout temps été pratiqué jusqu'à peu dans l'horreur et dans le non respect de la vie mais y ajouter un aspect industriel mérite tout de même quelques explications. Vous ne pouvez pas accuser les uns pour oublier les autres. L'histoire devient vite sélective... surtout comme vous le faites avec un positionnement si subjestif.

Il y a eut l'esclavage pratiqué de tout temps dans le reste du monde et celui des industrieuses colonies d'Amériques. Ce sujet concerne-t-il l'Islam? Vous cherchez à nouveau dans la théorie et dans une période islamophobe les raisons d'agissement de personnes qui ne sont plus liées ni à vous ni à moi, ni à aucune religion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 39ans
Posté(e)

vous jugez une situation créer il y'a plusieurs siecles, avec le raisonnement d'une personne du XXI° siecles, a cette époque les esclaves faisait partie integrante du fonctionnement des sociétés.

Pour les 200 000 000, l'esclavage a duré plusieurs siecles, ce n'est pas une question de superficie, ni de race.

Non , je n'essaye pas de minimiser quoi que ce soit, mais je vois plutot que vous essayez encore et encore de pointer le doight sur une partie de l'histoire , pour minimiser une autres.

Je vois qu'il y'a des fans de jacques Heers !!! " les negrier en terre d'islam "

"Aucun peuple n'a le monopole ni du génie ni de la barbarie",

Et qu'elle sera la prochaine connerie, " les serbes défendaient leur sol face a l'immigration musulmane et que les massacres sont une mise en scene de l'otan ".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant