Aller au contenu

Quand la ville de Toulouse s'en prend au Secours Populaire Français

Messages recommandés

grandfred Membre 14 178 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)

.....(.....)....

Depuis maintenant 34 ans, les équipes du Secours Populaire de Toulouse servent des petits déjeuners aux personnes en grande précarité Place du Salin à Toulouse. Ces petits déjeuners y sont servis tous les dimanches matin de l'année , seul moment sur Toulouse où les plus démunis, ceux qui dorment dehors, les laissés pour compte peuvent prendre un petit déjeuner chaud qui sera pour beaucoup le seul repas de la journée.
L'association "le Camion Douche" y a rejoint leur action afin d'offrir un service de douche chaude avec produits d'hygiène à tous ceux qui le désirent  .

Depuis 34 ans l' action du Secours Populaire a toujours eu l'accord tacite de la Mairie. La place du Salin interdite au stationnement depuis un an a été équipée d'un portillon permettant aux commerçants d'y avoir accès le jour de marché.
Contactée lors de cette condamnation d'accès début 2017, la Mairie avait orienté le Secours Populaire vers les services de Toulouse Métropole qui leur avaient rapidement fourni une clé d'ouverture des cadenas leur donnant l'accès à cette place et leur permettant d'y stationner.
Hier matin, après un premier avertissement il y a quelques semaines, car pas d'autorisation écrite de stationner (une demande écrite avait été adressée au Maire de Toulouse il y a 10 jours), nouvelle visite de la Police Municipale qui a cette fois-ci verbalisé l'équipe présente avec le camion aux couleurs du Secours Populaire ainsi que celle du Camion Douche. Motif: occupation illégale de l'espace public !
Cette action hebdomadaire, qui voit chaque dimanche servir une centaine de petits déjeuners, est aussi un moment très important de présence auprès des plus démunis, dont l'équipe de bénévoles présents assure un fort lien social.

en entier sur

https://blogs.mediapart.fr/kiki-puech/blog/261117/quand-la-ville-de-toulouse-sen-prend-au-secours-populaire-francais

  • Confus 1
  • Triste 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
l'abbe resina Membre 7 730 messages
Ite missa est...‚ 70ans
Posté(e)

On se doute bien que la mairie de Toulouse n’a pas ta sensibilité politique où bien je me trompe ? :smile2:

Oups pardon, c’est sans aucun doute de la générosité. :ange2:

Modifié par l'abbe resina

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francelibre Membre 3 399 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

Je suis très étonné. Car à ma connaissance, Toulouse est la seule ville de France à avoir un restaurant social municipal. Cela s'appelle, l'espace social du grand ramier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nerelucia Membre 12 882 messages
Forumeur alchimiste‚ 110ans
Posté(e)

le cadenas permet l'accès au camion et là, c'est interdit, faut savoir en plus la police qui verbalise une association caritative, faut le faire.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
grandfred Membre 14 178 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)
Il y a 11 heures, l'abbe resina a dit :

On se doute bien que la mairie de Toulouse n’a pas ta sensibilité politique où bien je me trompe ? :smile2:

Oups pardon, c’est sans aucun doute de la générosité. :ange2:

pufffffffffffffffffffffffff !!

toi, tu n'as pas la lumière à tous les étages !!!!

le problème n'est pas la couleur politique de ce con de maire !!!

je ne suis pas le sujet de ce topic!!

et comme d'hab, tu en as rien à branler !

 

 

Il y a 11 heures, Francelibre a dit :

Je suis très étonné. Car à ma connaissance, Toulouse est la seule ville de France à avoir un restaurant social municipal. Cela s'appelle, l'espace social du grand ramier.

ah !! merci je vais chercher !!

je viens de trouver cela =  http://www.toulouse.fr/web/social/personnes-sans-residence-stable/espace-social-du-grand-ramier

suivant mes expériences pros, les maraudes permettent de toucher plus de monde !

 

Modifié par grandfred

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
l'abbe resina Membre 7 730 messages
Ite missa est...‚ 70ans
Posté(e)
il y a une heure, grandfred a dit :

pufffffffffffffffffffffffff !!

toi, tu n'as pas la lumière à tous les étages !!!!

le problème n'est pas la couleur politique de ce con de maire !!!

 

 

Jean-Luc Moudenc, né le 19 juillet 1960 à Toulouse, est un homme politique français. Membre du parti Les Républicains, il est maire de Toulouse depuis 2014 après l'avoir été une première fois de 2004 à 2008 et président de Toulouse Métropole depuis la même date.

Ah bon...:smile2: CQFD....:smile2:

 

Un quiproquo administratif » selon la mairie

Pour la municipalité, contactée par 20 Minutes, il s’agit d'« un quiproquo administratif ». La réglementation concernant l’occupation du domaine public a changé, selon la collectivité, et la communication de ces nouvelles mesures n’a pas été faite en temps et en heure auprès des associations. La police municipale l’a fait appliquer ce dimanche alors que l’association avait envoyé un courrier la semaine dernière. Daniel Rougé, adjoint au maire aux solidarités, et Oliver Arsac, élu en charge de la police municipale, vont rapidement recevoir les associations pour régler le problème.

 

J’aime bien lire jusqu’au bout, MOI...:o°

Modifié par l'abbe resina

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Une erreur, un malentendu

tout va rentrer dans l'ordre

bref une tempête dans un verre d'eau!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Scrongneugneu Membre 2 023 messages
Forumeur alchimiste‚ 69ans
Posté(e)
Il y a 14 heures, l'abbe resina a dit :

On se doute bien que la mairie de Toulouse n’a pas ta sensibilité politique où bien je me trompe ? :smile2:

Oups pardon, c’est sans aucun doute de la générosité. :ange2:

Prend les dans ton jardin ou ton balcon à tes frais !

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
grandfred Membre 14 178 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, l'abbe resina a dit :

Jean-Luc Moudenc, né le 19 juillet 1960 à Toulouse, est un homme politique français. Membre du parti Les Républicains, il est maire de Toulouse depuis 2014 après l'avoir été une première fois de 2004 à 2008 et président de Toulouse Métropole depuis la même date.

Ah bon...:smile2: CQFD....:smile2:

 

Un quiproquo administratif » selon la mairie

Pour la municipalité, contactée par 20 Minutes, il s’agit d'« un quiproquo administratif ». La réglementation concernant l’occupation du domaine public a changé, selon la collectivité, et la communication de ces nouvelles mesures n’a pas été faite en temps et en heure auprès des associations. La police municipale l’a fait appliquer ce dimanche alors que l’association avait envoyé un courrier la semaine dernière. Daniel Rougé, adjoint au maire aux solidarités, et Oliver Arsac, élu en charge de la police municipale, vont rapidement recevoir les associations pour régler le problème.

 

J’aime bien lire jusqu’au bout, MOI...:o°

j'en ai rien à foutre de la couleur politique d'un élu !!

ce qui compte ce sont les actes !

et ton extrait d'article il vient  de quelle source ??

 

il y a 53 minutes, dubandelaroche a dit :

Une erreur, un malentendu

tout va rentrer dans l'ordre

bref une tempête dans un verre d'eau!

ah bon ??

vas donc expliquer cela et aux bénévoles et aux personnes en précarité !

Modifié par grandfred
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASCOU Membre 20 739 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 22 minutes, grandfred a dit :

j'en ai rien à foutre de la couleur politique d'un élu !!

ce qui compte ce sont les actes !

et ton extrait d'article il vient  de quelle source ??

 

ah bon ??

vas donc expliquer cela et aux bénévoles et aux personnes en précarité !

Gérer la pauvreté semble plus facile que de s'attaquer aux veritables causes.

Mettez vos camions douches devant le senat ou l'assemblée. 

Modifié par PASCOU

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
grandfred Membre 14 178 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)
il y a une heure, PASCOU a dit :

Gérer la pauvreté semble plus facile que de s'attaquer aux veritables causes.

Mettez vos camions douches devant le senat ou l'assemblée. 

Toulouse paris en camion cela coûte cher !

tu avances le pognon ???

personne n'ignore que le capitalisme, l'ultre libéralisme engendrent de tels drames !

toi, tu es toujours en campagne électorale pour la secte de saint clou !

là, ce topic parle du secours populaire ! eux, ne se présentent pas aux élections !

 

 

 

 

 

même si les bénévoles du SP ont leurs propres choix politiques, ils sont dans l'action directe aux personnes dans le besoin !

 

tu peux me dire combien ta marion ou ta jean marine donnent pour secourir les gens dans le besoin ?? non ???*

revenons au sujet du topic !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASCOU Membre 20 739 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 7 minutes, grandfred a dit :

Toulouse paris en camion cela coûte cher !

tu avances le pognon ???

personne n'ignore que le capitalisme, l'ultre libéralisme engendrent de tels drames !

toi, tu es toujours en campagne électorale pour la secte de saint clou !

là, ce topic parle du secours populaire ! eux, ne se présentent pas aux élections !

 

 

 

 

 

même si les bénévoles du SP ont leurs propres choix politiques, ils sont dans l'action directe aux personnes dans le besoin !

 

tu peux me dire combien ta marion ou ta jean marine donnent pour secourir les gens dans le besoin ?? non ???*

revenons au sujet du topic !

 

C'etait une image...

Toi tu es plus dans la soupe populaire que dans le secours populaire.

Gérer la pauvreté c'est l'accepter. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASCOU Membre 20 739 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 52 minutes, grandfred a dit :

Toulouse paris en camion cela coûte cher !

tu avances le pognon ???

personne n'ignore que le capitalisme, l'ultre libéralisme engendrent de tels drames !

toi, tu es toujours en campagne électorale pour la secte de saint clou !

là, ce topic parle du secours populaire ! eux, ne se présentent pas aux élections !

 

 

 

 

 

même si les bénévoles du SP ont leurs propres choix politiques, ils sont dans l'action directe aux personnes dans le besoin !

 

tu peux me dire combien ta marion ou ta jean marine donnent pour secourir les gens dans le besoin ?? non ???*

revenons au sujet du topic !

 

Mais je suis dans le topic, je donne mon avis.

Par contre toi tu parles de Marion et là je ne vois pas bien le rapport?

Elle vient prendre des douches aussi?

Modifié par PASCOU

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASCOU Membre 20 739 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Les banques ont taxé les pauvres 5 millards en aggios.

Tu vois où est le pognon.

Alors récupère. 

Mais là  tu joues leur jeu.

Désolé. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASCOU Membre 20 739 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 4 heures, grandfred a dit :

Toulouse paris en camion cela coûte cher !

tu avances le pognon ???

personne n'ignore que le capitalisme, l'ultre libéralisme engendrent de tels drames !

toi, tu es toujours en campagne électorale pour la secte de saint clou !

là, ce topic parle du secours populaire ! eux, ne se présentent pas aux élections !

 

 

 

 

 

même si les bénévoles du SP ont leurs propres choix politiques, ils sont dans l'action directe aux personnes dans le besoin !

 

tu peux me dire combien ta marion ou ta jean marine donnent pour secourir les gens dans le besoin ?? non ???*

revenons au sujet du topic !

 

Tous ces   trucs que tu défends sans cesse gèrent la pauvreté sans lutter contre, c'est mon point de vue.

On nous bassine sans cesse celle ci comme une fatalité,   mais elle est utilisée.

On voit beaucoup plus de gens gérer la pauvreté que se battre pour la création d'emploi;

Et toi tu es instrumentalisé pour tendre le piège du néolibéralisme, tu soutiens indirectement les actionnaires et la bourse, bravo.

https://marwen-belkaid.com/2017/01/13/la-lutte-contre-la-pauvrete-dernier-piege-du-neoliberalisme/

La lutte contre la pauvreté, dernier piège du néolibéralisme

La semaine dernière, François Fillon s’est rendu dans un centre Emmaüs pour affirmer que la lutte contre la pauvreté était l’une de ses priorités, profitant de l’occasion pour tenter de démontrer que son programme n’était pas si violent que ça socialement. Parallèlement, dans le congrès mortuaire du Parti Socialiste que l’on appelle primaire de la Belle Alliance Populaire, la mise en place d’un revenu universel continuait à se placer au cœur du débat – il ne sera question du revenu universel que très partiellement au cours de ce papier, je considère en effet qu’une telle notion mérite un billet à part entière. Benoît Hamon a notamment été attaqué par les trois autres participants socialistes à la primaire qui lui ont intenté un procès en utopie.

Que ce soit le candidat désigné par Les Républicains ou les protagonistes de la primaire du Parti Socialiste, la semaine dernière s’est donc placée sous le signe de la lutte contre la pauvreté, qui serait désormais la valeur la mieux partagée sur l’échiquier politique français. Au-delà du ridicule d’une telle proposition, il faut, je crois, s’attarder sur cette question de lutte contre la pauvreté. Celle-ci révèle, à mes yeux, à la fois une forme de dérive et un dévoiement de la justice sociale. C’est précisément en ce sens que la lutte contre la pauvreté me paraît être le dernier piège que nous tend le néolibéralisme – dernier dans le sens le plus récent et non pas ultime. Ce piège tendu par le capitalisme néolibéral financiarisé est repris sur quasiment l’ensemble de l’échiquier politique, ce qui montre bien l’efficacité d’une telle démarche.

 

Lutte contre la pauvreté versus lutte contre les inégalités

 

Aujourd’hui, lutter contre la pauvreté semble être devenu la plus grande des luttes sociales. On nous explique ici qu’il est intolérable de voir des gens mourir dans la rue – constat que je partage totalement – ou là que c’est contre la pauvreté qu’il faut lutter et non pas contre les super riches, un peu comme si le fait qu’il existe une infime minorité qui préempte près de la moitié de la richesse mondiale n’avait aucune incidence sur la persistance et le développement de la pauvreté. Finalement ce que nous avons vu progressivement se mettre en place depuis quelques décennies, c’est le basculement de la volonté de lutter contre les inégalités à celle de lutter contre la pauvreté. C’est bien là où le néolibéralisme a opéré une pirouette réellement ingénieuse puisqu’en substituant la lutte contre la pauvreté à la lutte contre les inégalités, il a réussi le tour de passe-passe de faire accepter des écarts salariaux monstrueux.

Depuis sa création, le capitalisme néolibéral ne s’est jamais préoccupé de lutter contre les inégalités. Au contraire, il les considère comme bénéfique puisqu’elles sont censées pousser ceux qui ont moins à être ingénieux pour rattraper leur retard comme si les inégalités n’étaient que conjoncturelles et non pas le fruit d’un système économique crée de toutes pièces pour faire de la reproduction sociale. Lutter contre la pauvreté revient donc simplement à donner le minimum vital aux plus démunis pour leur permettre de travailler et de ne pas se révolter socialement. C’est précisément dans ce but là que Milton Friedman avait théorisé le revenu universel – qu’il plaçait, lui, sous le vocable d’impôt négatif.

 

Les lourds silences de nos amis

 

D’une certaine manière, il n’est guère surprenant d’avoir vu les tenants assumés du capitalisme néolibéral tout faire pour que la lutte contre la pauvreté supplante celle contre les inégalités. Il est en revanche beaucoup plus dommageable de voir des partisans d’une ligne plus sociale tomber dans ce piège – parfois à leur corps défendant. Laissez-moi vous compter une anecdote très récente. Hier, en rentrant des cours, je me suis fait aborder dans la rue par une membre d’Oxfam qui effectuait une opération de street marketing comme vous en avez sans doute déjà vécu. La discussion s’engage précisément sur ce thème et sur le piège que représente la lutte contre la pauvreté (d’autant plus quand elle est menée par des multimilliardaires comme Soros ou Gates) par rapport à la lutte contre les inégalités. Après quelques minutes, la militante d’Oxfam s’agace et me réplique « bon bah puisque tu as tout compris on peut arrêter là ». Pourquoi une telle agressivité ? Peut-être parce que l’argumentation a fait mouche, peut-être parce qu’au contraire cette personne ne pouvait penser en dehors d’un cadre préconçu.

Tout cela pour dire qu’il est urgent de s’emparer de cette question afin de replacer non pas la lutte contre la pauvreté mais bien la lutte contre les inégalités au cœur du débat. A tous ceux qui affirment qu’il faut avant tout lutter contre la pauvreté j’ai simplement envie de répondre que lutter contre les inégalités reviendra mécaniquement à lutter contre la pauvreté dans la mesure où un tel projet porte nécessairement en lui une volonté de redistribuer équitablement les richesses produites dans le pays. A l’heure où le SMIC stagne tandis que les dividendes explosent, il est grand temps de prendre à bras le corps cette question de la lutte contre les inégalités. A trop sacrifier l’essentiel à l’urgence, nous avons oublié l’urgence de l’essentiel ainsi que l’écrivait si brillamment Edgar Morin. Le voilà qui nous rattrape par le col et nous somme de composer avec lui.

Martin Luther King disait qu’à la fin nous nous souviendrons non pas des mots de nos ennemis mais des silences de nos amis. C’est précisément en cela que je trouve l’attitude de ceux se réclament d’une ligne sociale plus dramatique et dommageable. A ceux, et ils sont nombreux, qui affirment de bonne foi qu’il faut avant tout lutter contre la pauvreté j’aimerais recommander la lecture des quelques lignes suivantes tirées de L’Ame humaine sous le régime socialiste d’Oscar Wilde : « Ils se voient au milieu d’une hideuse pauvreté, d’une hideuse laideur, d’une hideuse misère. Ils sont fortement impressionnés par tout cela, c’est inévitable. […] Par suite, avec des intentions admirables, mais mal dirigées, on se met très sérieusement, très sentimentalement à la besogne de remédier aux maux dont on est témoin. Mais vos remèdes ne sauraient guérir la maladie, ils ne peuvent que la prolonger, on peut même dire que vos remèdes font partie intégrante de la maladie.

 

Par exemple, on prétend résoudre le problème de la pauvreté, en donnant aux pauvres de quoi vivre, ou bien, d’après une école très avancée, en amusant les pauvres.

Mais par-là, on ne résout point la difficulté ; on l’aggrave, le but véritable consiste à s’efforcer de reconstruire la société sur une base telle que la pauvreté soit impossible. Et les vertus altruistes ont vraiment empêché la réalisation de ce plan ».

 

En plus je te donne la solution, je suis sympa.

  • Like 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
grandfred Membre 14 178 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)
il y a 30 minutes, PASCOU a dit :

Tous ces   trucs que tu défends sans cesse gèrent la pauvreté sans lutter contre, c'est mon point de vue.

On nous bassine sans cesse celle ci comme une fatalité,   mais elle est utilisée.

On voit beaucoup plus de gens gérer la pauvreté que se battre pour la création d'emploi;

Et toi tu es instrumentalisé pour tendre le piège du néolibéralisme, tu soutiens indirectement les actionnaires et la bourse, bravo.

https://marwen-belkaid.com/2017/01/13/la-lutte-contre-la-pauvrete-dernier-piege-du-neoliberalisme/

La lutte contre la pauvreté, dernier piège du néolibéralisme

 

La semaine dernière, François Fillon s’est rendu dans un centre Emmaüs pour affirmer que la lutte contre la pauvreté était l’une de ses priorités, profitant de l’occasion pour tenter de démontrer que son programme n’était pas si violent que ça socialement. Parallèlement, dans le congrès mortuaire du Parti Socialiste que l’on appelle primaire de la Belle Alliance Populaire, la mise en place d’un revenu universel continuait à se placer au cœur du débat – il ne sera question du revenu universel que très partiellement au cours de ce papier, je considère en effet qu’une telle notion mérite un billet à part entière. Benoît Hamon a notamment été attaqué par les trois autres participants socialistes à la primaire qui lui ont intenté un procès en utopie.

Que ce soit le candidat désigné par Les Républicains ou les protagonistes de la primaire du Parti Socialiste, la semaine dernière s’est donc placée sous le signe de la lutte contre la pauvreté, qui serait désormais la valeur la mieux partagée sur l’échiquier politique français. Au-delà du ridicule d’une telle proposition, il faut, je crois, s’attarder sur cette question de lutte contre la pauvreté. Celle-ci révèle, à mes yeux, à la fois une forme de dérive et un dévoiement de la justice sociale. C’est précisément en ce sens que la lutte contre la pauvreté me paraît être le dernier piège que nous tend le néolibéralisme – dernier dans le sens le plus récent et non pas ultime. Ce piège tendu par le capitalisme néolibéral financiarisé est repris sur quasiment l’ensemble de l’échiquier politique, ce qui montre bien l’efficacité d’une telle démarche.

 

Lutte contre la pauvreté versus lutte contre les inégalités

 

Aujourd’hui, lutter contre la pauvreté semble être devenu la plus grande des luttes sociales. On nous explique ici qu’il est intolérable de voir des gens mourir dans la rue – constat que je partage totalement – ou là que c’est contre la pauvreté qu’il faut lutter et non pas contre les super riches, un peu comme si le fait qu’il existe une infime minorité qui préempte près de la moitié de la richesse mondiale n’avait aucune incidence sur la persistance et le développement de la pauvreté. Finalement ce que nous avons vu progressivement se mettre en place depuis quelques décennies, c’est le basculement de la volonté de lutter contre les inégalités à celle de lutter contre la pauvreté. C’est bien là où le néolibéralisme a opéré une pirouette réellement ingénieuse puisqu’en substituant la lutte contre la pauvreté à la lutte contre les inégalités, il a réussi le tour de passe-passe de faire accepter des écarts salariaux monstrueux.

Depuis sa création, le capitalisme néolibéral ne s’est jamais préoccupé de lutter contre les inégalités. Au contraire, il les considère comme bénéfique puisqu’elles sont censées pousser ceux qui ont moins à être ingénieux pour rattraper leur retard comme si les inégalités n’étaient que conjoncturelles et non pas le fruit d’un système économique crée de toutes pièces pour faire de la reproduction sociale. Lutter contre la pauvreté revient donc simplement à donner le minimum vital aux plus démunis pour leur permettre de travailler et de ne pas se révolter socialement. C’est précisément dans ce but là que Milton Friedman avait théorisé le revenu universel – qu’il plaçait, lui, sous le vocable d’impôt négatif.

 

Les lourds silences de nos amis

 

D’une certaine manière, il n’est guère surprenant d’avoir vu les tenants assumés du capitalisme néolibéral tout faire pour que la lutte contre la pauvreté supplante celle contre les inégalités. Il est en revanche beaucoup plus dommageable de voir des partisans d’une ligne plus sociale tomber dans ce piège – parfois à leur corps défendant. Laissez-moi vous compter une anecdote très récente. Hier, en rentrant des cours, je me suis fait aborder dans la rue par une membre d’Oxfam qui effectuait une opération de street marketing comme vous en avez sans doute déjà vécu. La discussion s’engage précisément sur ce thème et sur le piège que représente la lutte contre la pauvreté (d’autant plus quand elle est menée par des multimilliardaires comme Soros ou Gates) par rapport à la lutte contre les inégalités. Après quelques minutes, la militante d’Oxfam s’agace et me réplique « bon bah puisque tu as tout compris on peut arrêter là ». Pourquoi une telle agressivité ? Peut-être parce que l’argumentation a fait mouche, peut-être parce qu’au contraire cette personne ne pouvait penser en dehors d’un cadre préconçu.

Tout cela pour dire qu’il est urgent de s’emparer de cette question afin de replacer non pas la lutte contre la pauvreté mais bien la lutte contre les inégalités au cœur du débat. A tous ceux qui affirment qu’il faut avant tout lutter contre la pauvreté j’ai simplement envie de répondre que lutter contre les inégalités reviendra mécaniquement à lutter contre la pauvreté dans la mesure où un tel projet porte nécessairement en lui une volonté de redistribuer équitablement les richesses produites dans le pays. A l’heure où le SMIC stagne tandis que les dividendes explosent, il est grand temps de prendre à bras le corps cette question de la lutte contre les inégalités. A trop sacrifier l’essentiel à l’urgence, nous avons oublié l’urgence de l’essentiel ainsi que l’écrivait si brillamment Edgar Morin. Le voilà qui nous rattrape par le col et nous somme de composer avec lui.

Martin Luther King disait qu’à la fin nous nous souviendrons non pas des mots de nos ennemis mais des silences de nos amis. C’est précisément en cela que je trouve l’attitude de ceux se réclament d’une ligne sociale plus dramatique et dommageable. A ceux, et ils sont nombreux, qui affirment de bonne foi qu’il faut avant tout lutter contre la pauvreté j’aimerais recommander la lecture des quelques lignes suivantes tirées de L’Ame humaine sous le régime socialiste d’Oscar Wilde : « Ils se voient au milieu d’une hideuse pauvreté, d’une hideuse laideur, d’une hideuse misère. Ils sont fortement impressionnés par tout cela, c’est inévitable. […] Par suite, avec des intentions admirables, mais mal dirigées, on se met très sérieusement, très sentimentalement à la besogne de remédier aux maux dont on est témoin. Mais vos remèdes ne sauraient guérir la maladie, ils ne peuvent que la prolonger, on peut même dire que vos remèdes font partie intégrante de la maladie.

 

Par exemple, on prétend résoudre le problème de la pauvreté, en donnant aux pauvres de quoi vivre, ou bien, d’après une école très avancée, en amusant les pauvres.

Mais par-là, on ne résout point la difficulté ; on l’aggrave, le but véritable consiste à s’efforcer de reconstruire la société sur une base telle que la pauvreté soit impossible. Et les vertus altruistes ont vraiment empêché la réalisation de ce plan ».

 

En plus je te donne la solution, je suis sympa.

je suis surpris que ce soit toi qui pose cet article !!!

je suis surpris que l'abbé approuve cet article !

je le trouve un peu mou mais donnant des points de vue intéressants !

je suis pas surpris pourtant à ce que tu penses que cet article va me troublé !!

  tu n'as toujours pas saisi ce que nous les anars nous voulons ! ce que nous pensons, comment nous agissons,

vouloir transformer la construction de cette société ultra libéraliste, inégalitaire par nature en une société horizontale, autogérée, égalitaire n'empêche nullement d'exercer la solidarité auprès des perdants de ce monde, des précaires et cie !!

le secours populaire, comme tant d'autres assos ou ONG, est sur le terrain pour venir en aide aux démunis, au précaires et cie !!

leurs rôles n'est pas de transformer radicalement cette société !

En dénigrant leurs actions, tu oublies ce qu'ils apportent dans  leurs actions, leurs maraudes !!! pour les personnes à la rue, pour les précaires, pour les démunis, ces actions apportent plus que de la soupe, de la nourriture, des couvertures etc...... ils apportent une écoute, de la solidarité !

 

ne confonds jamais la solidarité et la charité !!!

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASCOU Membre 20 739 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 38 minutes, grandfred a dit :

je suis surpris que ce soit toi qui pose cet article !!!

Quand je dis que tu es bourré de préjugés!

je suis surpris que l'abbé approuve cet article ! 

je le trouve un peu mou mais donnant des points de vue intéressants !(l'ecclésiastique ou le texte?)

je suis pas surpris pourtant à ce que tu penses que cet article va me troublé !!

Je me fiche de tes états d'âme, vois avec l'abbé il te confessera!

Je le mets parce qu'il  exprime en partie mon opinion sur ton sujet.(la pauvreté bafouée)

  tu n'as toujours pas saisi ce que nous les anars nous voulons ! ce que nous pensons, comment nous agissons,

vouloir transformer la construction de cette société ultra libéraliste, inégalitaire par nature en une société horizontale, autogérée, égalitaire n'empêche nullement d'exercer la solidarité auprès des perdants de ce monde, des précaires et cie !!

Je me fiche complètement des anars et de ton club, moi ce qui m'intéresse c'est la vision des choses, et là je vois que anar ou pas, tu te vautres littéralement!

le secours populaire, comme tant d'autres assos ou ONG, est sur le terrain pour venir en aide aux démunis, au précaires et cie !!

leurs rôles n'est pas de transformer radicalement cette société !

Je vois que tu n'as pas bien compris le texte, relis la dernière phrase elle est pour toi.

En dénigrant leurs actions, tu oublies ce qu'ils apportent dans  leurs actions, leurs maraudes !!! pour les personnes à la rue, pour les précaires, pour les démunis, ces actions apportent plus que de la soupe, de la nourriture, des couvertures etc...... ils apportent une écoute, de la solidarité !

Je confirmes, tu n'as pas saisi le sens de ce texte.

 

ne confonds jamais la solidarité et la charité !!!

Là pour le coup je crois que c'est toi qui mélanges allègrement les deux.

Je dirais que la solidarité telle que tu la conçois est justement ce dont parle ce texte, sous des airs altruistes, elle est la maladie qui ronge la société, le combat c'est l'inégalité

L'inégalité entraine la pauvreté!

 

 

 

 

 

Modifié par PASCOU

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
grandfred Membre 14 178 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)

ouais !

encore une fois le frontiste refait surface !!

à quoi bon tenter de le faire réfléchir sur qu'écrivent les opposants à sa secte !!!

 

 allez pour les autres et afin de faire oublié le pascou un peu de zik =

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASCOU Membre 20 739 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

 

Tu trolles ton propre fil pour ne pas répondre aux questions qui te dérangent, c'est assez minable et tu provoques, heureusement que je suis quelqu'un de très tolérant.

Tu ramènes tout aux anars, on pourrait croire que si tu maraudes c'est surtout pour distribuer ton idéologie, pas par altruisme, ce qui serait encore pire comme défaut de jugement, ce serait intéressé tout en servant le néolibéralisme, l'anarchie au secours de celui ci.

Là je dirais : pitoyable, qu'en dis tu?

 

 

Modifié par PASCOU
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francelibre Membre 3 399 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)
Il y a 11 heures, grandfred a dit :

 

ah !! merci je vais chercher !!

je viens de trouver cela =  http://www.toulouse.fr/web/social/personnes-sans-residence-stable/espace-social-du-grand-ramier

suivant mes expériences pros, les maraudes permettent de toucher plus de monde !

 

C'est ça. Cela se trouve sur une île, l'île du grand Ramier, sur la Garonne. Sur cette île se trouve également le Stadium, qui est le stade de l'équipe de Rugby, le Stade Toulousain.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×