Aller au contenu

Renseignement pour hébergement collectif


kaleb1990

Messages recommandés

Nouveau, 32ans Posté(e)
kaleb1990 Nouveau 4 messages
Baby Forumeur‚ 32ans‚
Posté(e)

Bonjour, ou Bonsoir à tous.

Pour des raisons pratiques, et surtout d'anonymat (enfin même avec internet maintenant tout ce trouve), j'ai me présenterais comme était Kaleb, 27 ans, j'habite en France.

Voilà, je crée ce post pour tenter de répondre à une question, ou plutôt à plusieurs, qui me trottent dans la tête depuis déjà très longtemps. 

Je suis quelqu'un d'assez sensible et les années passant j'ai découvert, à mes dépends parfois, un monde où certaines personnes se retrouvent confronter à un avenir difficile (exclusion de la part de leur famille, manque de confiance en eux, rejet de la société face à leur différence, incapacité de grandir dans un cadre "classique" (scolaire), ou tout simplement un râle-bol vis à vis de la société ou encore un sentiment de ne pas se sentir intégrer, d'avoir une impression étrange de ne pas se sentir à sa place).

Je crois que j'ai toujours eu au fond de moi une différence profonde, un sentiment que je devais accomplir quelque chose et sortir à tout prit des sentiers battus que tout le monde semble indéfiniment vouloir prendre, un genre de moule dans lequel je n'ai pas envie de rentrer. 

J'ai envie de venir en aide à ces personnes d'une manière ou d'une autre en leur offrant un toit, le début d'une nouvelle vie en quelque sorte, en leur apportant un soutient matériel et immatériel. Je souhaiterais leur offrir un hébergement temporaires ou non.

 

Les questions qui m'amène ici sont un peu complexes, voir complexes tout simple.

Ai-je droit à titre gracieux d'héberger un certains nombres de personne dans ma résidence principale ? Si, oui sous quelles conditions ?

Si la réponse à la première question est non. Quel est le moyen le plus pratique pour moi de pouvoir leur offrir cet hébergement en étant le plus libre possible ?

 

Le cadre : dans un cadre que je souhaiterais presque indépendant, dans le sens où j'aurais envie, pourquoi pas, de fixer moi même les règles (tout en respectant la loi bien-sûr), de les aider comme je l'entends sans être contraint d'un certains nombres de protocoles assez handicapant dans certaines situations. De les accompagner dans des démarches diverses, de trouver le moyen de les former (je ne souhaite pas indiquer les conditions de formation, ni la méthode) à un certain nombre de compétence, d'aptitude. Voir ce lieu presque comme une abbaye ou comme un monastère ou chacun vie en communauté, mais avec beaucoup moins de contraintes.

Une question liée au cadre que je viens de décrire, est-ce qu'il est possible, pour moi dans le cas présent, de pouvoir diriger ce "centre" de la façon que je juge (sans pour autant être en opposition avec la loi) ?

 

Je ne sais pas quoi ajouter d'autre à cela, je pense que c'est déjà pas mal. Si vous avez des conseils, des idées, des approfondissements, des questions et surtout des réponses à mes questions, je vous remercie d'une part et je me tiens à votre disposition.

 

Au plaisir de vous lire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Ite missa est..., 74ans Posté(e)
l'abbe resina Membre 7 730 messages
74ans‚ Ite missa est...,
Posté(e)

Ce ne sont pas les associations qui manquent pour exercer vos talents, aider les autres est un sacerdoce et il faut des structures, devenir un gourou demande du temps, de l'énergie et un lieu adapté.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nouveau, 32ans Posté(e)
kaleb1990 Nouveau 4 messages
Baby Forumeur‚ 32ans‚
Posté(e)
Il y a 4 heures, l'abbe resina a dit :

Ce ne sont pas les associations qui manquent pour exercer vos talents, aider les autres est un sacerdoce et il faut des structures, devenir un gourou demande du temps, de l'énergie et un lieu adapté.

Tout d'abord merci de votre réponse.

J'ai envie de dire qu'il ne s'agit pas là de devenir un gourou, c'est plus un genre de communauté que j'ai envie de créer, un peu comme je le disais avec les abbayes ou les monastères, où les religieux vivent en communauté. C'est un genre de truc comme ça. Moi ce qui m'intéresse ce n'est pas de savoir s'il existe ou non des associations (je sais quelles sont nombreuses, mais restent bien souvent, trop sélectives à mon coup sur certains critères et les places en hébergement sont rare). 

J'ai envie de savoir comment légalement je peux créer ce genre de structure ? Si oui ou non, héberger un certain nombre de personne chez moi pour une durée inconnue peu être répréhensible pénalement ... ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Ite missa est..., 74ans Posté(e)
l'abbe resina Membre 7 730 messages
74ans‚ Ite missa est...,
Posté(e)
il y a une heure, kaleb1990 a dit :

Tout d'abord merci de votre réponse.

J'ai envie de dire qu'il ne s'agit pas là de devenir un gourou, c'est plus un genre de communauté que j'ai envie de créer, un peu comme je le disais avec les abbayes ou les monastères, où les religieux vivent en communauté. C'est un genre de truc comme ça. Moi ce qui m'intéresse ce n'est pas de savoir s'il existe ou non des associations (je sais quelles sont nombreuses, mais restent bien souvent, trop sélectives à mon coup sur certains critères et les places en hébergement sont rare). 

J'ai envie de savoir comment légalement je peux créer ce genre de structure ? Si oui ou non, héberger un certain nombre de personne chez moi pour une durée inconnue peu être répréhensible pénalement ... ?

C'est surtout le fait que le sujet " pénal " soit une préoccupation qui me choque....Pour le reste, il faut commencer par envisager un financement avant d'aller au dela, ensuite, mairie, préfecture doivent pouvoir répondre aux questions.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 63ans Posté(e)
moissan Membre 80 messages
Baby Forumeur‚ 63ans‚
Posté(e)

tu peux héberger chez toi qui tu veux , tant que c'est gratuit ... donc tant que tu est assez riche pour ne pas demander d'argent

ensuite ça devient compliqué si il faut faire participer aux frais

en France les loi sont compliqué ... si ce n'est pas gratuit c'est soi une location de logement avec un tas de normes a respecter ... soit une activité d'hôtellerie , encore plus compliqué

conclusion en France il est presque interdit de fournir un logement a bas prix : ça ne peut etre que gratuit ou cher avec les normes obligatoire

de même pour l'alimentation : tu peux te faire a manger dans ta cuisine quelle que soit les condition d'hygiene , mais dès qu'il y a des personne qui ne sont pas invité gratuitement , ça devient compliqué

 

conclusion , c'est gratuit ou cher ! aucune solution entre les 2 ... ceux qui n'ont pas les moyen de payer sont SDF

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

MembreN, 122ans Posté(e)
Dan229 MembreN 12 047 messages
Baby Forumeur‚ 122ans‚
Posté(e)

Et aussi, ne pas demander un service. Un exemple : une fois qu'ils ont bien mangé, c'est à toi de faire la vaisselle.

Non, merci.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Ite missa est..., 74ans Posté(e)
l'abbe resina Membre 7 730 messages
74ans‚ Ite missa est...,
Posté(e)
Il y a 4 heures, Dan229 a dit :

Et aussi, ne pas demander un service. Un exemple : une fois qu'ils ont bien mangé, c'est à toi de faire la vaisselle.

Non, merci.

Le pauvre, il est mal barré, il va lui falloir faire les courses, les épluchures, la cuisine, faire le service, débarrasser et se prendre des réflexions dans la gueule, ensuite, vaisselle, oui, balayage, ménage etc...Bon courage, la naïveté à encore de beaux jours pour ceux qui sont des profiteurs chroniques.

Mais bon, je pense que c'est une blague.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 104ans Posté(e)
eclipsepartielle Membre 4 565 messages
Baby Forumeur‚ 104ans‚
Posté(e)
Il y a 22 heures, kaleb1990 a dit :

Bonjour, ou Bonsoir à tous.

Pour des raisons pratiques, et surtout d'anonymat (enfin même avec internet maintenant tout ce trouve), j'ai me présenterais comme était Kaleb, 27 ans, j'habite en France.

Voilà, je crée ce post pour tenter de répondre à une question, ou plutôt à plusieurs, qui me trottent dans la tête depuis déjà très longtemps. 

Je suis quelqu'un d'assez sensible et les années passant j'ai découvert, à mes dépends parfois, un monde où certaines personnes se retrouvent confronter à un avenir difficile (exclusion de la part de leur famille, manque de confiance en eux, rejet de la société face à leur différence, incapacité de grandir dans un cadre "classique" (scolaire), ou tout simplement un râle-bol vis à vis de la société ou encore un sentiment de ne pas se sentir intégrer, d'avoir une impression étrange de ne pas se sentir à sa place).

Je crois que j'ai toujours eu au fond de moi une différence profonde, un sentiment que je devais accomplir quelque chose et sortir à tout prit des sentiers battus que tout le monde semble indéfiniment vouloir prendre, un genre de moule dans lequel je n'ai pas envie de rentrer. 

J'ai envie de venir en aide à ces personnes d'une manière ou d'une autre en leur offrant un toit, le début d'une nouvelle vie en quelque sorte, en leur apportant un soutient matériel et immatériel. Je souhaiterais leur offrir un hébergement temporaires ou non.

 

Les questions qui m'amène ici sont un peu complexes, voir complexes tout simple.

Ai-je droit à titre gracieux d'héberger un certains nombres de personne dans ma résidence principale ? Si, oui sous quelles conditions ?

Si la réponse à la première question est non. Quel est le moyen le plus pratique pour moi de pouvoir leur offrir cet hébergement en étant le plus libre possible ?

 

Le cadre : dans un cadre que je souhaiterais presque indépendant, dans le sens où j'aurais envie, pourquoi pas, de fixer moi même les règles (tout en respectant la loi bien-sûr), de les aider comme je l'entends sans être contraint d'un certains nombres de protocoles assez handicapant dans certaines situations. De les accompagner dans des démarches diverses, de trouver le moyen de les former (je ne souhaite pas indiquer les conditions de formation, ni la méthode) à un certain nombre de compétence, d'aptitude. Voir ce lieu presque comme une abbaye ou comme un monastère ou chacun vie en communauté, mais avec beaucoup moins de contraintes.

Une question liée au cadre que je viens de décrire, est-ce qu'il est possible, pour moi dans le cas présent, de pouvoir diriger ce "centre" de la façon que je juge (sans pour autant être en opposition avec la loi) ?

 

Je ne sais pas quoi ajouter d'autre à cela, je pense que c'est déjà pas mal. Si vous avez des conseils, des idées, des approfondissements, des questions et surtout des réponses à mes questions, je vous remercie d'une part et je me tiens à votre disposition.

 

Au plaisir de vous lire.

Légalement ce n'est pas interdit à condition que les personnes que tu héberges soient en situation régulière sur le sol français.

Par contre, il faut savoir qu'au niveau des impôts et avantages sociaux (APL par exemple), les revenus des personnes que tu héberges seront pris en compte (même si tu ne les déclares pas, parce que les informations se recoupent entre les différentes institutions)......plusieurs RSA ça fait monter la note.....

Ensuite, je te conseille de commencer par aider d'abord une seule personne si tu souhaites vraiment tenter l'expérience. Est ce que tu as déjà travaillé dans le secteur social ? ou as tu déjà fais du bénévolat dans ce domaine ? Est ce que tu as lu des livres sur les SDF ?

Quel est le genre de sdf que tu souhaites aider ? un certain nombre de sdf sont des personnes qui en parallèle ont un emploi et ne sont pas trop désocialisés, ceux là ont souvent juste besoin d'un toit et d'un peu d'écoute pour rebondir. J'ai même croisé pas mal d'étudiants sdf. Par contre si tu souhaites aider un sdf qui est à la rue depuis très longtemps et qui est très désocialisé, là c'est presque mission impossible. Comment feras tu face aux problèmes psychiques voire psychiatriques, aux addictions....? sans être accompagné par une équipe, c'est chaud.

Ensuite quelles sont tes conditions de logements ? si tu es propriétaire pas de souci hormis les problèmes de voisinage que ça peut provoquer. Si tu es locataire, là c'est une autre histoire. Bailleur privé ou bailleur social ?

Et en cas de litige, comment prouveras tu que tu loges ces personnes à titre gratuit ?

Voilà juste quelques pistes.

Pour le genre de communauté que tu veux créer, ça existe déjà et ça s'appelle Emmaus, c'est une véritable exploitation humaine et si il n'y avait pas l'image de L'abbé Pierre derrière, il y a longtemps que cette communauté serait tombée sous les coups de la loi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nouveau, 32ans Posté(e)
kaleb1990 Nouveau 4 messages
Baby Forumeur‚ 32ans‚
Posté(e)
il y a 18 minutes, eclipsepartielle a dit :

Légalement ce n'est pas interdit à condition que les personnes que tu héberges soient en situation régulière sur le sol français.

Par contre, il faut savoir qu'au niveau des impôts et avantages sociaux (APL par exemple), les revenus des personnes que tu héberges seront pris en compte (même si tu ne les déclares pas, parce que les informations se recoupent entre les différentes institutions)......plusieurs RSA ça fait monter la note.....

Ensuite, je te conseille de commencer par aider d'abord une seule personne si tu souhaites vraiment tenter l'expérience. Est ce que tu as déjà travaillé dans le secteur social ? ou as tu déjà fais du bénévolat dans ce domaine ? Est ce que tu as lu des livres sur les SDF ?

Quel est le genre de sdf que tu souhaites aider ? un certain nombre de sdf sont des personnes qui en parallèle ont un emploi et ne sont pas trop désocialisés, ceux là ont souvent juste besoin d'un toit et d'un peu d'écoute pour rebondir. J'ai même croisé pas mal d'étudiants sdf. Par contre si tu souhaites aider un sdf qui est à la rue depuis très longtemps et qui est très désocialisé, là c'est presque mission impossible. Comment feras tu face aux problèmes psychiques voire psychiatriques, aux addictions....? sans être accompagné par une équipe, c'est chaud.

Ensuite quelles sont tes conditions de logements ? si tu es propriétaire pas de souci hormis les problèmes de voisinage que ça peut provoquer. Si tu es locataire, là c'est une autre histoire. Bailleur privé ou bailleur social ?

Et en cas de litige, comment prouveras tu que tu loges ces personnes à titre gratuit ?

Voilà juste quelques pistes.

Pour le genre de communauté que tu veux créer, ça existe déjà et ça s'appelle Emmaus, c'est une véritable exploitation humaine et si il n'y avait pas l'image de L'abbé Pierre derrière, il y a longtemps que cette communauté serait tombée sous les coups de la loi.

Bonsoir, tout d'abord un grand merci à vous et aux précédent commentaire pour vos réponses.

Je souhaite d'abord répondre à une intervention précédente concernant le caractère pénal de mes questions. Je m'intéresse aux problèmes pénales car j'ai déjà les réponses aux autres points. Le côté pénal de mon projet me tiens bcp à coeur car je trouve important que je puisse aider des personnes sans avoir à faire quelque chose d'illégale ... J'ai envie de pouvoir faire mon maximum sans avoir à courir de risque.

 

Ensuite pour la dernière intervention. Tout d'abord merci pour votre attention.

Je dois vous dire que j'ai totalement conscience des "critères", des "considérations" fiscales et financières.

Je suis complètement d'accord avec vous sur le plan humain, je pense qu'une personne au début pourrait être une très bonne solution, je crois qu'il serait très déraisonnable de vouloir d'un claquement de doigt se transformer en mère teresa ou en centre d'accueil ... J'ai envie d'accueillir les gens sur le long terme, de les aider sur le long terme et ensuite pourquoi pas par la suite, suivant le contexte, l'évolution pourquoi pas créer un genre de communauté intentionnelle, c'est-à-dire, réunir un groupe de personnes vivent sous le même toit, un groupe de personne se sentant exclu, ou étant exclu du moule "standard" où la société actuelle pousse les gens à suivre des chemins pré-tracés sans avoir vraiment le contrôle de nos vies.

Je souhaite pas forcement accueillis uniquement des SDF, et si c'est le cas, ce sera plutôt le premier type, le type de SDF qui vie dans des conditions pas forcement adapter à une situation sociale et professionnelle active (comme vous le disiez avec un emploi, ou un étudiant ...). J'ai également ensuite d'offrir à certaines personnes un genre de refuge où ils pourraient vivre tranquillement. Accueillir des personnes qui ont fuit par exemple la violence familiale ... Enfin je ne peux pas définir tous les profils ils sont tellement variés.

Ensuite il s'agit d'une propriété, et je crois qu'il ne risque pas d'y avoir de problème de voisinage étant donné qu'il s'agit d'un grand corps de ferme rénovée en parti (des travaux futurs sont prévu pour le reste des bâtiments encore inhabitable). Je dispose de plusieurs chambres avec salle de bain, toilettes, et dressing privés. Et ensuite le salon, la salle à manger et la cuisine en parti commune. Pour le reste ça n'a pas grande importance pour le moment.

Pour le problème de litige, je ne sais pas trop encore comment résoudre le problème car il est très compliquer de prouver à 100% ce genre de chose. J'ai pensé à une attestation sur l'honneur, mais encore une fois, comment prouver l'exactitude du document  ??

Pour ce qui est Emmaüs, je suis assez d'accord avec vous. Je ne veux absolument pas en arriver là. 

En tout cas merci.

Au plaisir.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 104ans Posté(e)
eclipsepartielle Membre 4 565 messages
Baby Forumeur‚ 104ans‚
Posté(e)
il y a 3 minutes, kaleb1990 a dit :

Bonsoir, tout d'abord un grand merci à vous et aux précédent commentaire pour vos réponses.

Je souhaite d'abord répondre à une intervention précédente concernant le caractère pénal de mes questions. Je m'intéresse aux problèmes pénales car j'ai déjà les réponses aux autres points. Le côté pénal de mon projet me tiens bcp à coeur car je trouve important que je puisse aider des personnes sans avoir à faire quelque chose d'illégale ... J'ai envie de pouvoir faire mon maximum sans avoir à courir de risque.

 

Ensuite pour la dernière intervention. Tout d'abord merci pour votre attention.

Je dois vous dire que j'ai totalement conscience des "critères", des "considérations" fiscales et financières.

Je suis complètement d'accord avec vous sur le plan humain, je pense qu'une personne au début pourrait être une très bonne solution, je crois qu'il serait très déraisonnable de vouloir d'un claquement de doigt se transformer en mère teresa ou en centre d'accueil ... J'ai envie d'accueillir les gens sur le long terme, de les aider sur le long terme et ensuite pourquoi pas par la suite, suivant le contexte, l'évolution pourquoi pas créer un genre de communauté intentionnelle, c'est-à-dire, réunir un groupe de personnes vivent sous le même toit, un groupe de personne se sentant exclu, ou étant exclu du moule "standard" où la société actuelle pousse les gens à suivre des chemins pré-tracés sans avoir vraiment le contrôle de nos vies.

Je souhaite pas forcement accueillis uniquement des SDF, et si c'est le cas, ce sera plutôt le premier type, le type de SDF qui vie dans des conditions pas forcement adapter à une situation sociale et professionnelle active (comme vous le disiez avec un emploi, ou un étudiant ...). J'ai également ensuite d'offrir à certaines personnes un genre de refuge où ils pourraient vivre tranquillement. Accueillir des personnes qui ont fuit par exemple la violence familiale ... Enfin je ne peux pas définir tous les profils ils sont tellement variés.

Ensuite il s'agit d'une propriété, et je crois qu'il ne risque pas d'y avoir de problème de voisinage étant donné qu'il s'agit d'un grand corps de ferme rénovée en parti (des travaux futurs sont prévu pour le reste des bâtiments encore inhabitable). Je dispose de plusieurs chambres avec salle de bain, toilettes, et dressing privés. Et ensuite le salon, la salle à manger et la cuisine en parti commune. Pour le reste ça n'a pas grande importance pour le moment.

Pour le problème de litige, je ne sais pas trop encore comment résoudre le problème car il est très compliquer de prouver à 100% ce genre de chose. J'ai pensé à une attestation sur l'honneur, mais encore une fois, comment prouver l'exactitude du document  ??

Pour ce qui est Emmaüs, je suis assez d'accord avec vous. Je ne veux absolument pas en arriver là. 

En tout cas merci.

Au plaisir.

Dans ce cas, pourquoi ne pas louer à faible coût ? c'est souvent le cas dans les centres d'hébergement et ça n'est pas interdit. Il faudra juste l'ajouter à ta déclaration fiscale mais ça te fera aussi un revenu pour l'entretien de ta ferme.

En plus souvent les personnes en situations de précarité se sentent plus à l'aise quand elles peuvent payer une somme symbolique. ça leur permet de conserver un minimum d'intégrité et c'est important quand on a déjà tout perdu.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Tar Baby
Invités, Posté(e)
Invité Tar Baby
Invité Tar Baby Invités 0 message
Posté(e)
il y a 59 minutes, kaleb1990 a dit :

Bonsoir, tout d'abord un grand merci à vous et aux précédent commentaire pour vos réponses.

Je souhaite d'abord répondre à une intervention précédente concernant le caractère pénal de mes questions. Je m'intéresse aux problèmes pénales car j'ai déjà les réponses aux autres points. Le côté pénal de mon projet me tiens bcp à coeur car je trouve important que je puisse aider des personnes sans avoir à faire quelque chose d'illégale ... J'ai envie de pouvoir faire mon maximum sans avoir à courir de risque.

 

Ensuite pour la dernière intervention. Tout d'abord merci pour votre attention.

Je dois vous dire que j'ai totalement conscience des "critères", des "considérations" fiscales et financières.

Je suis complètement d'accord avec vous sur le plan humain, je pense qu'une personne au début pourrait être une très bonne solution, je crois qu'il serait très déraisonnable de vouloir d'un claquement de doigt se transformer en mère teresa ou en centre d'accueil ... J'ai envie d'accueillir les gens sur le long terme, de les aider sur le long terme et ensuite pourquoi pas par la suite, suivant le contexte, l'évolution pourquoi pas créer un genre de communauté intentionnelle, c'est-à-dire, réunir un groupe de personnes vivent sous le même toit, un groupe de personne se sentant exclu, ou étant exclu du moule "standard" où la société actuelle pousse les gens à suivre des chemins pré-tracés sans avoir vraiment le contrôle de nos vies.

Je souhaite pas forcement accueillis uniquement des SDF, et si c'est le cas, ce sera plutôt le premier type, le type de SDF qui vie dans des conditions pas forcement adapter à une situation sociale et professionnelle active (comme vous le disiez avec un emploi, ou un étudiant ...). J'ai également ensuite d'offrir à certaines personnes un genre de refuge où ils pourraient vivre tranquillement. Accueillir des personnes qui ont fuit par exemple la violence familiale ... Enfin je ne peux pas définir tous les profils ils sont tellement variés.

Ensuite il s'agit d'une propriété, et je crois qu'il ne risque pas d'y avoir de problème de voisinage étant donné qu'il s'agit d'un grand corps de ferme rénovée en parti (des travaux futurs sont prévu pour le reste des bâtiments encore inhabitable). Je dispose de plusieurs chambres avec salle de bain, toilettes, et dressing privés. Et ensuite le salon, la salle à manger et la cuisine en parti commune. Pour le reste ça n'a pas grande importance pour le moment.

Pour le problème de litige, je ne sais pas trop encore comment résoudre le problème car il est très compliquer de prouver à 100% ce genre de chose. J'ai pensé à une attestation sur l'honneur, mais encore une fois, comment prouver l'exactitude du document  ??

Pour ce qui est Emmaüs, je suis assez d'accord avec vous. Je ne veux absolument pas en arriver là. 

En tout cas merci.

Au plaisir.

Tu trouveras sur le site des impôts un modèle d'attestation sur l'honneur de logement à titre gratuit. Attestation que devront fournir à la CAF ceux qui bénéficient de prestations. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nouveau, 32ans Posté(e)
kaleb1990 Nouveau 4 messages
Baby Forumeur‚ 32ans‚
Posté(e)
Le 09/05/2017 à 23:27, eclipsepartielle a dit :

Dans ce cas, pourquoi ne pas louer à faible coût ? c'est souvent le cas dans les centres d'hébergement et ça n'est pas interdit. Il faudra juste l'ajouter à ta déclaration fiscale mais ça te fera aussi un revenu pour l'entretien de ta ferme.

En plus souvent les personnes en situations de précarité se sentent plus à l'aise quand elles peuvent payer une somme symbolique. ça leur permet de conserver un minimum d'intégrité et c'est important quand on a déjà tout perdu.

Oui, je dois dire que ça peut être une solution, après à vérifier comment faire exactement. Je suppose qu'il faut inscrire cela sur un document officiel ou je ne sais quoi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×