Aller au contenu

Le Pape François et la construction europénne

Messages recommandés

DroitDeRéponse Membre 48 294 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)

« Les dirigeants européens recherchent l’inspiration auprès du pape ». À la lecture de ce titre, on pense à une nouvelle facétie du Gorafi. Pourtant l’article en question ne provient pas du site d’information parodique mais d’EurActiv, un média en ligne spécialisé dans l’actualité européenne (comme Ruptures mais… avec une ligne éditoriale légèrement différente). Notre confrère rend compte très sérieusement des espoirs que suscite le pape François à Bruxelles, ce « grand Européen » – selon l’expression consacrée – étant sollicité pour une mission à sa mesure : sauver l’UE.

Le 25 mars prochain, les dirigeants européens se réuniront dans la capitale italienne pour un sommet à l’occasion du 60e anniversaire du traité de Rome. L’objectif est ambitieux : insuffler un nouvel élan à la construction européenne, confrontée à des crises multiples et à la défiance grandissante des peuples. Dès lors on comprend qu’il puisse être utile de consulter une autorité religieuse bénéficiant d’une connexion haut débit avec Dieu.

Les chefs d’État ou de gouvernement européens rencontreront le souverain pontife au Vatican la veille des célébrations. Entre deux questions sur la façon de redéfinir l’UE après les deux épisodes euro-traumatiques de 2016 – la victoire du Brexit et l’élection de Donald Trump –, le pape François sera probablement invité à résoudre le dilemme central qui tourmente Bruxelles : Comment faire aimer la construction européenne ?

Lors d’un forum sur les relations de voisinage de l’UE organisé à la Valette – capitale de Malte – le 27 février, Joseph Muscat, le Premier ministre du pays hôte (qui assure jusqu’en juin la présidence tournante du Conseil de l’UE), a précisé la mission de la task force papale : « fournir une direction qui manque aux personnalités politiques ». Et il a ajouté : « Je pense que [le pape] est le dirigeant le plus à même, étant donné les circonstances, d’avoir les compétences et la vision de tenir un discours transcendant l’évidence et les banalités que nous proférons tous, en politique ». M. Muscat nous dit en somme que les dirigeants européens sont incompétents et ennuyeux. Le poison populiste gagne décidément du terrain.

 Le Vatican a soutenu la construction européenne depuis le début.

Affirmant être venu « en pasteur », le pape avait établi un diagnostic préoccupant – pour les eurobéats – le 25 novembre 2014 lors d’un discours au Parlement européen à Strasbourg (qui mérite d’être lu dans le détail) : il évoquait « une Europe grand-mère et non plus féconde et vivante ». Pour réveiller cette créature « vieille et fatiguée », il en appelait à un retour aux « grands idéaux qui ont inspiré l’Europe ». Pour éviter l’hospice, l’UE doit donc suivre les divins conseils du locataire du Vatican, un État qui, il est vrai, a soutenu la construction européenne depuis le début (lire ce texte on ne peut plus explicite de la Conférence des évêques de France). Le pape François, qui appelle l’Europe à un retour à « l’esprit de ses Pères fondateurs », a d’ailleurs reçu le prix Charlemagne le 6 mai 2016 ; cette distinction récompense les personnalités de premier plan ayant œuvré activement à l’unification européenne.

À Strasbourg, le pape avait alerté sur les dangers qui menacent l’édifice bruxellois : « Les grands idéaux qui ont inspiré l’Europe semblent avoir perdu leur force attractive en faveur de la technique bureaucratique de ses institutions ». Il avait insisté sur le besoin de créer de l’emploi, sans toutefois préciser la marche à suivre. Il s’est montré plus disert pour prodiguer un vade-mecum écologiste dans son encyclique « sur la sauvegarde de la maison commune » (cf. notre critique de ce texte publié en amont de la COP 21 dans l’édition de Ruptures du 27 octobre 2015).

EurActiv écrit : « Selon Yves Bertoncini, le directeur de l’institut Jacques Delors, depuis la fin du mandat de Barack Obama, le pape est la seule autorité morale en mesure de servir de guide aux dirigeants européens. » Une déclaration édifiante à plus d’un titre. Après avoir suivi comme de fidèles disciples l’ancien président des États-Unis, il s’agirait maintenant pour les dirigeants européens de se reporter sur le pape François, Donald Trump n’étant pas un berger fiable. Puisqu’il est établi – sans aucune preuve mais c’est un détail – que Vladimir Poutine est responsable de l’élection du milliardaire à la Maison Blanche, on peut en conclure que le président russe est également la cause de ce nouvel enthousiasme pour la parole vaticane. L’histoire réserve des rebondissements surprenants.

En attendant, les dignitaires européens pourront (enfin) annoncer une bonne nouvelle aux peuples lors des festivités du 60e anniversaire du traité de Rome : « Habemus papam. »

 

http://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/Pape/Le-pape-Francois-trace-lEurope-chemin-desperance-2017-03-24-1200834606

 

Les dirigeants de 27 États de l’Union européenne ont été reçus vendredi soir 24 mars au Vatican par le pape François qui leur a livré une exigeante « leçon d’Europe », soulignant son espérance dans l’avenir de la construction européenne

 

 

« Comme on a peiné pour faire tomber ce mur ! »

Pour le pape, l’Europe est un projet civilisationnel. « Elle est une vie, une manière de concevoir l’homme à partir de sa dignité transcendante et inaliénable, et non pas seulement comme un ensemble de droits à défendre, ou de prétentions à revendiquer », a-t-il insisté, citant l’Italien Alcide De Gasperri.

L’Europe doit rester fidèle à cet esprit de solidarité, « d’autant plus nécessaire aujourd’hui devant les poussées centrifuges comme aussi devant la tentation de réduire les idéaux fondateurs de l’Union aux nécessités productives, économiques et financières ».

François a rappelé les crises que traverse l’Europe : « crise économique », « crise de la famille et des modèles sociaux consolidés », « crise des institutions », « crise des migrants » : « beaucoup de crises, qui cachent la peur et le désarroi profond de l’homme contemporain, qui demande une nouvelle herméneutique pour l’avenir ».

« Il revient à celui qui gouverne de discerner les voies de l’espérance »

Pour le pape, cependant, « le terme “crise” n’a pas en soi une connotation négative » mais indique « un temps de discernement ». Et « il revient à celui qui gouverne de discerner les voies de l’espérance, d’identifier les parcours concrets pour faire en sorte que les pas significatifs accomplis jusqu’ici ne se perdent pas, mais soient le gage d’un long et fructueux chemin ».

 

« Ne pas s’enfermer dans la peur et de fausses sécurités »

François s’est alors lancé dans une ample tirade pleine de souffle, invitant l’Europe à « retrouver l’espérance ». « L’Europe retrouve l’espérance lorsque l’homme est le centre et le cœur de ses institutions », a-t-il assuré appelant à dépasser le « décrochage affectif » entre les citoyens et les institutions en retrouvant un « esprit de famille », d’une « famille de peuples », cette « communauté » des débuts.

« L’Europe retrouve l’espérance dans la solidarité qui est aussi le plus efficace antidote contre les populismes modernes », qui « prospèrent précisément à partir de l’égoïsme », a-t-il aussi affirmé. Il a appelé à « recommencer à penser de manière européenne, pour conjurer le danger opposé d’une uniformité grise, c’est-à-dire le triomphe des particularismes ».

 

=====================================================

Dans la lignée de "Summi Pontificati" .

 

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
doug1991 Membre 2 927 messages
Forumeur alchimiste‚ 26ans
Posté(e)

Pour sauver l'UE qui va dans le mur on sort le pape. mdr c'est vraiment que cette mascarade va mal.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 48 294 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)
à l’instant, doug1991 a dit :

Pour sauver l'UE qui va dans le mur on sort le pape. mdr c'est vraiment que cette mascarade va mal.

L'Eglise a encore le souvenir vif d'où la division a mené l'Europe .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Crabe_fantome Membre 28 326 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

J'étais à Budapest ce matin, je suis à Vienne ce soir... Je serais à Prague la semaine prochaine puis à Berlin... Pour l'heure je puis affirmer sans faille que l'Eglise catholique est présente partout et depuis très longtemps. Si nous avons clovis, les hongrois ont St Étienne 1er. Les racines de l'Europe sont sans doute romaines mais le catholicisme est l'une des choses historiques que nous avons en commun dans tout les pays européens. Le pape peut donc travailler à garder l'Europe soudée...

Même si le premier tour des présidentielles nous a appris que les vrais europhobes sont 1,6% soit potentiellement 98.4 % d'europhiles. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chupa-chupi Membre 2 146 messages
lave vaiselle chez darty‚ 52ans
Posté(e)

la banque du vatican se réjouit de sa nouvelle recrue.

est bien raisonnable d'invoquer la conscience religieuse des européens pour établir des relations commerciales et transactionnelles?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 48 294 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)
il y a 31 minutes, chupa-chupi a dit :

la banque du vatican se réjouit de sa nouvelle recrue.

est bien raisonnable d'invoquer la conscience religieuse des européens pour établir des relations commerciales et transactionnelles?

 

En section religion , rien de plus legitime pour un catholique que de s'intéresser à une memoire du monde . Sur certaines questions comme les réfugiés , même JLM n'hésite pas à citer les propos du pape , ses partisans le font même en sections laïques .

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anatole1949 Membre 14 185 messages
Debout les morts...‚ 69ans
Posté(e)
Il y a 8 heures, Crabe_fantome a dit :

J'étais à Budapest ce matin, je suis à Vienne ce soir... Je serais à Prague la semaine prochaine puis à Berlin... Pour l'heure je puis affirmer sans faille que l'Eglise catholique est présente partout et depuis très longtemps. Si nous avons clovis, les hongrois ont St Étienne 1er. Les racines de l'Europe sont sans doute romaines mais le catholicisme est l'une des choses historiques que nous avons en commun dans tout les pays européens. Le pape peut donc travailler à garder l'Europe soudée...

Même si le premier tour des présidentielles nous a appris que les vrais europhobes sont 1,6% soit potentiellement 98.4 % d'europhiles. 

La Tchéquie  (Prague) est un des pays le plus athée (ou sans croyance) au monde pratiquement au même niveau que la France, ce qui n'est pas peu dire.

La Hongrie (Budapest) avec son gouvernement autoritaire catho, est à l'origine de l’introduction obligatoire de la catéchèse (enseignement de la foi et de la morale religieuse) dans le programme scolaire, cela  fait partie de cette stratégie de domination. La décision prise fut un acte éminemment politique. Le péché originel des Églises, placées devant le fait accompli, est qu’elles ont accepté sans broncher le rôle qui leur a été assigné. Il s’agit essentiellement d’un travail de lavage de cerveaux social : éduquer les enfants à l’obéissance inconditionnelle et au respect absolu de l’autorité, ainsi qu’à l’accomplissement prompt des ordres et des instructions.

Néanmoins, le nombre de ceux qui se sont déclarés catholiques est passé de 5 558 961 (2001) à 3 871 881 (2011), celui des réformés de 1 622 796 (2001) à 1 153 442 (2011) et celui des évangéliques (luthériens) de 304 705 à 214 965 (2011). Parallèlement à cela, le nombre des sans-confessions a légèrement augmenté, passant de 1 483 369 (2001) à 1 659 023 (2011) et une nouvelle catégorie est apparue, celle des athées déclarés. Ils sont 147 386, dépassant ainsi largement le nombre des fidèles que peuvent aligner la plupart des églises officiellement reconnues par le gouvernement.

Recensement de 2011.

https://hu-lala.org/hongrie-le-recensement-un-camouflet-pour-les-eglises/

En Allemagne un gros 1/3 des allemands sont sans religion ou athées et ce chiffre comme partout ailleurs en Europe progresse d'année en année, bien sûr on est  encore loin de la France ou de la Tchéquie avec près de 70% de non croyants ou athées.

Encore faut-il voir ce que veut dire "croyant" et faire la différence entre ceux qui le sont par pure coutume (la famille, etc)   mais qui ne pratiquent pas et ceux qui sont vraiment des convaincus pratiquants.

Conclusion, si l'église est "présente" comme tu le dis, c'est parce quelle fait du tam-tam pour se faire entendre, ce qui n'est pas le cas des athées ou simples non croyants qui eux n'ont rien à vendre et ne font pas de prosélytisme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Crabe_fantome Membre 28 326 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Anatole1949 a dit :

La Tchéquie  (Prague) est un des pays le plus athée (ou sans croyance) au monde pratiquement au même niveau que la France, ce qui n'est pas peu dire.

La Hongrie (Budapest) avec son gouvernement autoritaire catho, est à l'origine de l’introduction obligatoire de la catéchèse (enseignement de la foi et de la morale religieuse) dans le programme scolaire, cela  fait partie de cette stratégie de domination. La décision prise fut un acte éminemment politique. Le péché originel des Églises, placées devant le fait accompli, est qu’elles ont accepté sans broncher le rôle qui leur a été assigné. Il s’agit essentiellement d’un travail de lavage de cerveaux social : éduquer les enfants à l’obéissance inconditionnelle et au respect absolu de l’autorité, ainsi qu’à l’accomplissement prompt des ordres et des instructions.

Néanmoins, le nombre de ceux qui se sont déclarés catholiques est passé de 5 558 961 (2001) à 3 871 881 (2011), celui des réformés de 1 622 796 (2001) à 1 153 442 (2011) et celui des évangéliques (luthériens) de 304 705 à 214 965 (2011). Parallèlement à cela, le nombre des sans-confessions a légèrement augmenté, passant de 1 483 369 (2001) à 1 659 023 (2011) et une nouvelle catégorie est apparue, celle des athées déclarés. Ils sont 147 386, dépassant ainsi largement le nombre des fidèles que peuvent aligner la plupart des églises officiellement reconnues par le gouvernement.

Recensement de 2011.

https://hu-lala.org/hongrie-le-recensement-un-camouflet-pour-les-eglises/

En Allemagne un gros 1/3 des allemands sont sans religion ou athées et ce chiffre comme partout ailleurs en Europe progresse d'année en année, bien sûr on est  encore loin de la France ou de la Tchéquie avec près de 70% de non croyants ou athées.

Encore faut-il voir ce que veut dire "croyant" et faire la différence entre ceux qui le sont par pure coutume (la famille, etc)   mais qui ne pratiquent pas et ceux qui sont vraiment des convaincus pratiquants.

Conclusion, si l'église est "présente" comme tu le dis, c'est parce quelle fait du tam-tam pour se faire entendre, ce qui n'est pas le cas des athées ou simples non croyants qui eux n'ont rien à vendre et ne font pas de prosélytisme.

En fait depuis Lyon inclus, ce sont les témoins de Jéhovah qui sont les plus envahisseurs. Ils sont partout, avec les mêmes gueules et les mêmes bouquins... Je verrais sur Prague mais nul doute que l'Eglise a laissé des traces physiques de son passage. De là à devenir athée c'est beaucoup dire... Mais oui on ne se lève plus le dimanche pour aller à la messe... Ceux qui se disent catholique et qui le font sont paradoxalement europhobes... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anatole1949 Membre 14 185 messages
Debout les morts...‚ 69ans
Posté(e)
il y a 14 minutes, Crabe_fantome a dit :

En fait depuis Lyon inclus, ce sont les témoins de Jéhovah qui sont les plus envahisseurs. Ils sont partout, avec les mêmes gueules et les mêmes bouquins... Je verrais sur Prague mais nul doute que l'Eglise a laissé des traces physiques de son passage. De là à devenir athée c'est beaucoup dire... Mais oui on ne se lève plus le dimanche pour aller à la messe... Ceux qui se disent catholique et qui le font sont paradoxalement europhobes... 

Pourtant la Tchéquie est le premier pays d'Europe pour la non croyance et l'athéisme (+ de 70%) juste avant la France et ce n'est pas parce qu'il y a des églises à tous les coins de rue que la religion règne, en Belgique il y a des églises partout en peu comme en France, mais toutes vides, fermées ou vendues, cette présence  de monuments  religieux ne veut plus rien dire.

Les catho intégristes pro FN sont peut-être europhobe, mais pas les cathos on va dire "classiques".

Voir Fillon qui faisait sans cesse du pied aux catho avec ses, "je suis croyant catho", "vive la France chrétienne", "regardez-moi, je suis à la messe et je prie...", n'empêche qu'il a été viré au premier tour.

Modifié par Anatole1949

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Crabe_fantome Membre 28 326 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)
Il y a 5 heures, Anatole1949 a dit :

Pourtant la Tchéquie est le premier pays d'Europe pour la non croyance et l'athéisme (+ de 70%) juste avant la France et ce n'est pas parce qu'il y a des églises à tous les coins de rue que la religion règne, en Belgique il y a des églises partout en peu comme en France, mais toutes vides, fermées ou vendues, cette présence  de monuments  religieux ne veut plus rien dire.

Les catho intégristes pro FN sont peut-être europhobe, mais pas les cathos on va dire "classiques".

Voir Fillon qui faisait sans cesse du pied aux catho avec ses, "je suis croyant catho", "vive la France chrétienne", "regardez-moi, je suis à la messe et je prie...", n'empêche qu'il a été viré au premier tour.

3 ème quand même Fillon... Avec des casseroles, la presse et les badauds et il bat Melenchon qui est clean avec une équipe ultra motivée et omniprésente. 

 

Après le pape il parle aux catholiques, les autres s'en foutent. Il est aussi chef d'état du Vatican et possède leurs propres euros. Du coup il n'a pas de raison de vouloir diviser les catholiques espagnols, irlandais, français et italiens etc. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anatole1949 Membre 14 185 messages
Debout les morts...‚ 69ans
Posté(e)
il y a 7 minutes, Crabe_fantome a dit :

3 ème quand même Fillon... Avec des casseroles, la presse et les badauds et il bat Melenchon qui est clean avec une équipe ultra motivée et omniprésente. 

 

Après le pape il parle aux catholiques, les autres s'en foutent. Il est aussi chef d'état du Vatican et possède leurs propres euros. Du coup il n'a pas de raison de vouloir diviser les catholiques espagnols, irlandais, français et italiens etc. 

Fillon 3e oui, ce qui peut correspondre au cathos pratiquants, +/- 30 %

Mélanchon une équipe motivée mais un programme aussi dément que celui de MLP.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cochise 90 Membre 1 567 messages
Forumeur alchimiste‚ 65ans
Posté(e)
Le 29/04/2017 à 00:49, doug1991 a dit :

Pour sauver l'UE qui va dans le mur on sort le pape. mdr c'est vraiment que cette mascarade va mal.

U E tremplin vers un système global, religieux, politique, économique; nouvel ordre mondial........

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cochise 90 Membre 1 567 messages
Forumeur alchimiste‚ 65ans
Posté(e)
Le 29/04/2017 à 00:51, DroitDeRéponse a dit :

L'Eglise a encore le souvenir vif d'où la division a mené l'Europe .

Oui mais.... L'église n'a pas à faire de politique, ce n'est pas son rôle. Ses accointances dans les siècles précédents au service des rois de France n'a rien produit de bon....... Saint-Barthélémy et j'en passe......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 48 294 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)
il y a 36 minutes, Cochise 90 a dit :

Oui mais.... L'église n'a pas à faire de politique, ce n'est pas son rôle. Ses accointances dans les siècles précédents au service des rois de France n'a rien produit de bon....... Saint-Barthélémy et j'en passe......

L'Eglise fait ce qu'elle veut . De nombreuses assoces font de la politique , l'Eglise est également libre de donner son opinion sur la construction européenne , dont les pères fondateurs étaient des démocrates chrétiens . Nous sommes en République et dans une Europe démocratique , la politique est l'affaire de tous , de la société civile, dont fait partie l'Eglise .

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anatole1949 Membre 14 185 messages
Debout les morts...‚ 69ans
Posté(e)
Le 29/04/2017 à 00:51, DroitDeRéponse a dit :

L'Eglise a encore le souvenir vif d'où la division a mené l'Europe .

Wouais et l'église a mené les hommes où ?

Il y a 11 heures, DroitDeRéponse a dit :

L'Eglise fait ce qu'elle veut . De nombreuses assoces font de la politique , l'Eglise est également libre de donner son opinion sur la construction européenne , dont les pères fondateurs étaient des démocrates chrétiens . Nous sommes en République et dans une Europe démocratique , la politique est l'affaire de tous , de la société civile, dont fait partie l'Eglise .

On se souvient de l'époque où l'église faisait de la politique....

1789 - 1905

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 48 294 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)
il y a 8 minutes, Anatole1949 a dit :

Wouais et l'église a mené les hommes où ?

Là où sommes . Seuls les neuneus conçoivent l'histoire possible sans une chaîne de cause à effet, une évolution, sinon il y a deus ex machina.

il y a 8 minutes, Anatole1949 a dit :

On se souvient de l'époque où l'église faisait de la politique....

1789 - 1905

 

Elle n'a jamais cessé d'en faire. Comme chacun d'entre nous par nos choix et désirs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anatole1949 Membre 14 185 messages
Debout les morts...‚ 69ans
Posté(e)
à l’instant, DroitDeRéponse a dit :

Là où sommes . Seuls les neuneus conçoivent l'histoire possible sans une chaîne de cause à effet, une évolution, sinon il y a deus ex machina.

Elle n'a jamais cessé d'en faire. Comme chacun d'entre nous par nos choix et désirs.

Cela est  vrai, par exemple en prenant position contre le divorce, l'avortement, homosexualité, le mariage pour tous, etc...

Que le pape s'occupe des âmes perdues en Afrique, il y en a encore quelques unes là-bas pour croire à son discours, il a même intérêt à faire vite pour ne pas se faire doubler par les évangélistes.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 48 294 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)
il y a 12 minutes, Anatole1949 a dit :

Cela est  vrai, par exemple en prenant position contre le divorce, l'avortement, homosexualité, le mariage pour tous, etc...

Contre l'homosexualité ?

Certainement pas , on peut en débattre sur les nombreux topics sur ce sujet . Itou Pour le divorce civil .

Citation

Que le pape s'occupe des âmes perdues en Afrique, il y en a encore quelques unes là-bas pour croire à son discours, il a même intérêt à faire vite pour ne pas se faire doubler par les évangélistes.

Les citoyens français et européens qu'ils soient catholiques ou non s'occupent de ce qui les préoccupent. Je vous invite à vous documenter sur les bases laiques des démocraties occidentales.

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
il y a 8 minutes, Anatole1949 a dit :

Cela est  vrai, par exemple en prenant position contre le divorce, l'avortement, homosexualité, le mariage pour tous, etc...

Bien vu,

que le pape donne son avis...........qu'il le fasse.....on n'est pas obligé de l'écouter

tant qu'il n'interfère pas dans nos lois et dans la vie publique.

Ce que l'on peut reprocher à tous les religieux (quelque soit leur religion), c'est de vouloir imposer à tous des règles qu'ils pourraient simplement respecter pour eux puisque cela correspond à leur foi (avortement, divorce, mariage)....

Cela s'appelle l'intolérance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alain75 Membre 19 779 messages
Marxiste tendance Groucho‚ 57ans
Posté(e)

C'est un chef d'etat Européen. A ce titre sa voix à autant de valeur que celle d'un autre. Ni plus, ni moins.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité