Aller au contenu

Ainsi donc, même l'amour ce n'est pas sérieux ?

Messages recommandés

Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Si aucuns hommes et aucunes femmes ne peuvent être un but, un absolu, mais seulement au mieux une étape, une pause, si l'amour humain n'est qu'une chose parfois agréable mais éphémère et limitée, alors que peut-on prendre au sérieux dans la vie ?

 

Les croyants diront que le seul absolu et le seul but c'est Dieu, mais si en dehors de Dieu il n'y a rien de sérieux, alors a quoi sert la vie, qui a t-il a en apprendre ?

 

Et si on n'est pas croyant, a quoi cette perspective non sérieuse nous réduit-elle ?

Au jeu et a la distraction.

Mais on prend plaisir a jouer et a se distraire seulement quand on sait qu'il existe des choses sérieuses, sinon ça en devient vite pathétique.

 

Une chose est certaine en tous les cas, si l'amour n'est pas a prendre au sérieux, alors rien n'est sérieux.

Être persuadé de cela, rencontrer une femme tout a fait charmante et se dire a l'avance : «  rien n'est sérieux en elle, tout ce qu'elle peut dire et faire est somme toute futile et vain », alors la magie ne peut plus opérer .

 

Certains non croyants disent que la vie ne vaut pas la peine d’être vécue sans amour, mais si il ne peut y avoir rien de sérieux dans l'amour humain, alors même l'amour ne rachète pas une vie.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité Tar Baby
Invité Tar Baby Invités 0 message
Posté(e)

Mais la vie ne sert à rien.

Bienvenue au club. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
il y a 1 minute, Tar Baby a dit :

Mais la vie ne sert à rien.

Bienvenue au club. 

Etre persuadé de cela ne peut mener qu'a 2 choses:

Le suicide ou le détachement.

Et encore, pas le détachement spirituel mais l'indifférence a tout qui conduit a la folie, je pense.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yokkie Membre 7 514 messages
Forumeur alchimiste‚ 51ans
Posté(e)
il y a 22 minutes, swam a dit :

Une chose est certaine en tous les cas, si l'amour n'est pas a prendre au sérieux, alors rien n'est sérieux.

Être persuadé de cela, rencontrer une femme tout a fait charmante et se dire a l'avance : «  rien n'est sérieux en elle, tout ce qu'elle peut dire et faire est somme toute futile et vain », alors la magie ne peut plus opérer .

:D Pourquoi rien n'est sérieux en "elle" ?

N'y aurait-il pas plutôt confusion entre "être sérieux/se" et "se prendre au sérieux" ?

On peut prendre les choses avec légèreté et être sérieux/se pour autant !

A mon sens, la légèreté amène à la profondeur justement quand l'amour émerge...

Modifié par Yokkie
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tar Baby
Invité Tar Baby Invités 0 message
Posté(e)

Tu fais erreur, je ne suis ni suicidaire, ni folle, et je t'assures qu'une fois que tu as compris que la vie ne sert à rien, ça va nettement mieux dans ta tête au niveau questions et angoisses existentielles. Tu peux enfin aborder la vie pour ce qu'elle est : un très bref passage sur cette terre. Et dans ce cas, à toi de voir comment tu veux vivre ce passage. 

Modifié par Tar Baby

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Crabe_fantome Membre 28 846 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Il n'y a pas d'absolu, on peut considérer l'amour comme quelque chose de sérieux de la même façon qu'un enfant est sérieux lorsqu'il joue. Il ne joue pas à moitié, il conduit vraiment un camion de pompiers ou tient vraiment un fusil de guerre. Libre à chacun d' être l'enfant qu'il veut être. Le sérieux de la vie c'est peut-être cette liberté de choisir son propre sujet sérieux. 

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
il y a 16 minutes, Yokkie a dit :

:D Pourquoi rien n'est sérieux en "elle" ?

N'y aurait-il pas plutôt confusion entre "être sérieux/se" et "se prendre au sérieux" ?

On peut prendre les choses avec légèreté et être sérieux/se pour autant !

A mon sens, la légèreté amène à la profondeur justement quand l'amour émerge...

Elle se prend peut etre au sérieux, probablement d'ailleurs comme tout le monde,  mais l'amour qu'elle pourrait avoir a donner n'est pas a prendre au sérieux.

Les rapports humains ne sont pas a prendre au sérieux, ils sont futiles et vains, si l'amour lui-meme n'est pas une chose sérieuse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Petit pois Membre 34 844 messages
Petit pois errant‚
Posté(e)

Sérieusement ?....mais au contraire seul l'amour apporte un peu de légèreté et de bien-être à la vie ! L'amour de toute chose/ personne quelle qu'elles soient illumine la gravité et le sérieux de la vie. Seul l'amour te donne douceur et joie....et s'il finit , ben c'est la vie ! :mouai:

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Légèreté ou densité, qu'est ce qui vaut le mieux ?

Dans "l'insoutenable légèreté de l'etre" Milan Kundera pose la question.

Pour lui les gens se conduisent avec legèreté, c'est a dire sans responsabilité, parce qu'ils pensent qu'ils n'ont qu'une vie et qu'ils ne sont pas obligés de la revivre encore et encore a l'identique ( mythe de l'éternel retour ).

Moi je pense que meme si on a qu'une vie il faut rechercher ce qui peut etre sérieux.

La saveur de la vie réside dans le sérieux, pas dans la légèreté.

Certains seront d'un avis différent.

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Petit pois Membre 34 844 messages
Petit pois errant‚
Posté(e)

Voilà ! je suis des ces certains d'un avis différent. Et je respecte le tien bien qu'il n'ait guère l'air de t'apporter joie, paix et félicité.

Pour moi et mes actions/réactions dans ma vie, responsabilité et légèreté et même densité ne sont ni antinomiques  ni antagonistes et chacun aide l'autre à exister/coexister.

Modifié par Petit pois
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yokkie Membre 7 514 messages
Forumeur alchimiste‚ 51ans
Posté(e)
à l’instant, swam a dit :

Légèreté ou densité, qu'est ce qui vaut le mieux ?

Dans "l'insoutenable légèreté de l'etre" Milan Kundera pose la question.

Pour lui les gens se conduisent avec legèreté, c'est a dire sans responsabilité, parce qu'ils pensent qu'ils n'ont qu'une vie et qu'ils ne sont pas obligés de la revivre encore et encore a l'identique ( mythe de l'éternel retour ).

Moi je pense que meme si on a qu'une vie il faut rechercher ce qui peut etre sérieux.

La saveur de la vie réside dans le sérieux, pas dans la légèreté.

Certains seront d'un avis différent.

 

 

 

Je place la "légèreté" au sens premier de "sans gravité", grâce, fantaisie... pas dans le manque de sérieux, prévoyance, responsabilité. 

L'on peut tenir un raisonnement consistant et pour autant, l'amener avec légèreté par le biais de la dérision par ex.

Cela n'empêche nullement d'être sérieux.

C'est une simple façon de vivre plus agréablement sans se faire des noeuds au cerveau tout en gardant une certaine cohérence. 

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zera Membre 5 986 messages
... ... ...‚ 32ans
Posté(e)

Et quand on prend trop l'amour au sérieux et qu'il finit par être destructeur, quelle est la chose la plus sérieuse à faire ? 

L'amour est un sentiment. On ne le choisit pas. On choisit simplement de l'écouter ou non, de le prendre au sérieux ou non.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eclipsepartielle Membre 4 310 messages
Forumeur alchimiste‚ 100ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, swam a dit :

Si aucuns hommes et aucunes femmes ne peuvent être un but, un absolu, mais seulement au mieux une étape, une pause, si l'amour humain n'est qu'une chose parfois agréable mais éphémère et limitée, alors que peut-on prendre au sérieux dans la vie ?

 

Les croyants diront que le seul absolu et le seul but c'est Dieu, mais si en dehors de Dieu il n'y a rien de sérieux, alors a quoi sert la vie, qui a t-il a en apprendre ?

 

Et si on n'est pas croyant, a quoi cette perspective non sérieuse nous réduit-elle ?

Au jeu et a la distraction.

Mais on prend plaisir a jouer et a se distraire seulement quand on sait qu'il existe des choses sérieuses, sinon ça en devient vite pathétique.

 

Une chose est certaine en tous les cas, si l'amour n'est pas a prendre au sérieux, alors rien n'est sérieux.

Être persuadé de cela, rencontrer une femme tout a fait charmante et se dire a l'avance : «  rien n'est sérieux en elle, tout ce qu'elle peut dire et faire est somme toute futile et vain », alors la magie ne peut plus opérer .

 

Certains non croyants disent que la vie ne vaut pas la peine d’être vécue sans amour, mais si il ne peut y avoir rien de sérieux dans l'amour humain, alors même l'amour ne rachète pas une vie.

 

 

nos enfants c'est du sérieux.....ce sont les seuls qu'on est certain d'aimer toujours

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Petit pois Membre 34 844 messages
Petit pois errant‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, swam a dit :

Si aucuns hommes et aucunes femmes ne peuvent être un but, un absolu, mais seulement au mieux une étape, une pause, si l'amour humain n'est qu'une chose parfois agréable mais éphémère et limitée, alors que peut-on prendre au sérieux dans la vie ?

 

Les croyants diront que le seul absolu et le seul but c'est Dieu, mais si en dehors de Dieu il n'y a rien de sérieux, alors a quoi sert la vie, qui a t-il a en apprendre ?

 

Et si on n'est pas croyant, a quoi cette perspective non sérieuse nous réduit-elle ?

Au jeu et a la distraction.

Mais on prend plaisir a jouer et a se distraire seulement quand on sait qu'il existe des choses sérieuses, sinon ça en devient vite pathétique.

 

Une chose est certaine en tous les cas, si l'amour n'est pas a prendre au sérieux, alors rien n'est sérieux.

Être persuadé de cela, rencontrer une femme tout a fait charmante et se dire a l'avance : «  rien n'est sérieux en elle, tout ce qu'elle peut dire et faire est somme toute futile et vain », alors la magie ne peut plus opérer .

 

Certains non croyants disent que la vie ne vaut pas la peine d’être vécue sans amour, mais si il ne peut y avoir rien de sérieux dans l'amour humain, alors même l'amour ne rachète pas une vie.

 

 

 

Allez, on y va, toi qui veux que les gens parlent, tu vas être servi .

 

 

Mais on prend plaisir a jouer et a se distraire seulement quand on sait qu'il existe des choses sérieuses, sinon ça en devient vite pathétique.

 

Une mère maltraitante, un père dont j'ai du prendre la vie en charge à 14 ans avec le défilé incessant de ses maîtresses, malgré ça mon BAC à 16 ans,  une maladie incurable et invalidante même si invisible, un mariage quasi forcé avec un homme qui s'est révélé être manipulateur-pervers ( certif médical à l'appui),  trois enfants quand même et un divorce dans la violence dont je paie encore le prix ( moral et harcèlement ) 17 ans plus tard, une profession d'infirmière confrontée à la souffrance et la mort au quotidien, un fils mort à 20 ans ( nan, en fait 21 ans mais il ne l'a jamais su...) après huit mois de réa et que ma fille et moi accompagnions chaque jour, un mari ( le deuxième) incapable de communier avec notre désespoir, aucune nouvelle de mon autre fils et depuis chaque matin pour se persuader qu'il faut respirer et à se souvenir comment on fait, chaque soir à redouter le matin ( sans compter la nuit)...j'en rajoute ? Nan, j'arrête ne serait-ce que par décence.

 

Alors, tu crois que je la connais la gravité de la vie ou pas ? 

Et sais tu ce qui m'a tenue ? L'amour, l'amour pour les autres et des autres pour moi. (  En réa les infirmières, limite burn out, venaient se réfugier dans la chambre de mon fils pour y piocher un peu de réconfort et de "bonne humeur" après de ma fille et moi ).... l'amour d'un écureuil qui loupe sa branche et qui me fait rire, l'amour du chant des oiseaux, l'amour du sourire d'inconnu(e)s échangés dans la rue, l'amour de la chaleur du soleil sur ma peau, l'amour d'hommes aussi ( Éros contre Thanatos ), l'amour pour ma fille, l'amour......et l'humour, et la légèreté apparente pour que la vie de chacun soit moins difficile malgré la densité des ressentis.

Et aussi ce P* de fofo par où j'e me suis autorisée à percevoir "le monde " et continuer à y participer ( à la marche de ce monde) et où certains soutiens ont été essentiels.

 

Tu sais quoi ? Je pense que c'est toi qui n'a pas compris la réelle gravité, le réel sérieux de la vie.

 

 

 

 

 

 

 

  • Like 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cressida Membre 1 699 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 12 minutes, Petit pois a dit :

 

Allez, on y va, toi qui veux que les gens parlent, tu vas être servi .

 

 

Mais on prend plaisir a jouer et a se distraire seulement quand on sait qu'il existe des choses sérieuses, sinon ça en devient vite pathétique.

 

Une mère maltraitante, un père dont j'ai du prendre la vie en charge à 14 ans avec le défilé incessant de ses maîtresses, malgré ça mon BAC à 16 ans,  une maladie incurable et invalidante même si invisible, un mariage quasi forcé avec un homme qui s'est révélé être manipulateur-pervers ( certif médical à l'appui),  trois enfants quand même et un divorce dans la violence dont je paie encore le prix ( moral et harcèlement ) 17 ans plus tard, une profession d'infirmière confrontée à la souffrance et la mort au quotidien, un fils mort à 20 ans ( nan, en fait 21 ans mais il ne l'a jamais su...) après huit mois de réa et que ma fille et moi accompagnions chaque jour, un mari ( le deuxième) incapable de communier avec notre désespoir, aucune nouvelle de mon autre fils et depuis chaque matin pour se persuader qu'il faut respirer et à se souvenir comment on fait, chaque soir à redouter le matin ( sans compter la nuit)...j'en rajoute ? Nan, j'arrête ne serait-ce que par décence.

 

Alors, tu crois que je la connais la gravité de la vie ou pas ? 

Et sais tu ce qui m'a tenue ? L'amour, l'amour pour les autres et des autres pour moi. (  En réa les infirmières, limite burn out, venaient se réfugier dans la chambre de mon fils pour y piocher un peu de réconfort et de "bonne humeur" après de ma fille et moi ).... l'amour d'un écureuil qui loupe sa branche et qui me fait rire, l'amour du chant des oiseaux, l'amour du sourire d'inconnu(e)s échangés dans la rue, l'amour de la chaleur du soleil sur ma peau, l'amour d'hommes aussi ( Éros contre Thanatos ), l'amour pour ma fille, l'amour......et l'humour, et la légèreté apparente pour que la vie de chacun soit moins difficile malgré la densité des ressentis.

Et aussi ce P* de fofo par où j'e me suis autorisée à percevoir "le monde " et continuer à y participer ( à la marche de ce monde) et où certains soutiens ont été essentiels.

 

Tu sais quoi ? Je pense que c'est toi qui n'a pas compris la réelle gravité, le réel sérieux de la vie.

 

 

 

 

 

 

 

:first:

Voilà. Tout est dit.

Et si bien dit ! Parce que, les généralités métaphysiques ça va bien cinq minutes hein ? on ne va pas bien loin avec ça .....................

Modifié par Cressida
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Petit pois Membre 34 844 messages
Petit pois errant‚
Posté(e)
il y a 3 minutes, Cressida a dit :

:first:

Voilà. Tout est dit.

Et si bien dit !

Merci, mais j'ai eu du mal, beaucoup de mal...mais au point où il en est, j'ai pensé que mon témoignage pourrait lui remettre les idées en place. Pfffffffffffff...je n'en suis même pas sûre. Tant pis. Une preuve d'amour pour l'humain comme une autre, perdue, en vain, peut-être. Sûrement, mais j'm'en fous, je tâche de remplir mon petit rôle de papillon...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cressida Membre 1 699 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 1 minute, Petit pois a dit :

Merci, mais j'ai eu du mal, beaucoup de mal...mais au point où il en est, j'ai pensé que mon témoignage pourrait lui remettre les idées en place. Pfffffffffffff...je n'en suis même pas sûre. Tant pis. Une preuve d'amour pour l'humain comme une autre, perdue, en vain, peut-être. Sûrement, mais j'm'en fous, je tâche de remplir mon petit rôle de papillon...

Chapeau bas ! Tu as du courage ! Tu as "mouillé la chemise". 

Non, pas perdue, parce que moi j'ai de l'amitié pour toi maintenant, et je t'admire (je serais incapable d'en faire autant).

Modifié par Cressida

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Petit pois Membre 34 844 messages
Petit pois errant‚
Posté(e)
à l’instant, Cressida a dit :

Chapeau bas ! Tu as du courage ! Tu as "mouillé la chemise".

Merci... mais là tu vois j'ai froid, très froid.

..bon, fin de la "séquence émotion". 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cressida Membre 1 699 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
à l’instant, Petit pois a dit :

Merci... mais là tu vois j'ai froid, très froid.

..bon, fin de la "séquence émotion". 

:bisou:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tar Baby
Invité Tar Baby Invités 0 message
Posté(e)
il y a 18 minutes, Petit pois a dit :

 

Allez, on y va, toi qui veux que les gens parlent, tu vas être servi .

 

 

Mais on prend plaisir a jouer et a se distraire seulement quand on sait qu'il existe des choses sérieuses, sinon ça en devient vite pathétique.

 

Une mère maltraitante, un père dont j'ai du prendre la vie en charge à 14 ans avec le défilé incessant de ses maîtresses, malgré ça mon BAC à 16 ans,  une maladie incurable et invalidante même si invisible, un mariage quasi forcé avec un homme qui s'est révélé être manipulateur-pervers ( certif médical à l'appui),  trois enfants quand même et un divorce dans la violence dont je paie encore le prix ( moral et harcèlement ) 17 ans plus tard, une profession d'infirmière confrontée à la souffrance et la mort au quotidien, un fils mort à 20 ans ( nan, en fait 21 ans mais il ne l'a jamais su...) après huit mois de réa et que ma fille et moi accompagnions chaque jour, un mari ( le deuxième) incapable de communier avec notre désespoir, aucune nouvelle de mon autre fils et depuis chaque matin pour se persuader qu'il faut respirer et à se souvenir comment on fait, chaque soir à redouter le matin ( sans compter la nuit)...j'en rajoute ? Nan, j'arrête ne serait-ce que par décence.

 

Alors, tu crois que je la connais la gravité de la vie ou pas ? 

Et sais tu ce qui m'a tenue ? L'amour, l'amour pour les autres et des autres pour moi. (  En réa les infirmières, limite burn out, venaient se réfugier dans la chambre de mon fils pour y piocher un peu de réconfort et de "bonne humeur" après de ma fille et moi ).... l'amour d'un écureuil qui loupe sa branche et qui me fait rire, l'amour du chant des oiseaux, l'amour du sourire d'inconnu(e)s échangés dans la rue, l'amour de la chaleur du soleil sur ma peau, l'amour d'hommes aussi ( Éros contre Thanatos ), l'amour pour ma fille, l'amour......et l'humour, et la légèreté apparente pour que la vie de chacun soit moins difficile malgré la densité des ressentis.

Et aussi ce P* de fofo par où j'e me suis autorisée à percevoir "le monde " et continuer à y participer ( à la marche de ce monde) et où certains soutiens ont été essentiels.

 

Tu sais quoi ? Je pense que c'est toi qui n'a pas compris la réelle gravité, le réel sérieux de la vie.

 

 

 

 

 

 

 

:bisou: Bien incapable de dire quoi que ce soit, tant l'émotion est grande. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité