Aller au contenu

Un psychiatre virtuel qui diagnostique des troubles dépressifs


Invité

Messages recommandés

Invité
Invités, Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Un médecin bordelais affirme avoir créé le premier humain virtuel capable de mener un entretien pour diagnostiquer des troubles dépressifs. Les premiers résultats sont encourageants.

cover-r4x3w1000-58c8044b46069-humain-vir

Applis pour nous aider à surmonter un coup de blues, agents conversationnels de type "Siri" et "Google now" pour répondre à nos questions médicales... De mieux en mieux adaptés, ces outils répondent encore mal aux questions ayant trait à la maladie psychique : "des études montrent qu'ils apportent des réponses limitées qui ne correspondent pas aux attentes des patients en souffrance", explique dans un communiqué Pierre Philip, praticien hospitalier au CHU de Bordeaux et directeur de l'unité Sanpsy (sommeil - addiction - neuropsychiatrie) au CNRS. Persuadé qu'il manque notamment à ces outils numériques des interactions empathiques, ce médecin travaille au développement d'humains virtuels bien acceptés par les patients pour diagnostiquer addiction à l'alcool, troubles du sommeil et... troubles mentaux tels que la dépression.

Lire la suite sur : https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/un-psychiatre-virtuel-qui-diagnostique-des-troubles-depressifs_111200

(:| )

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Invité philkeun
Invités, Posté(e)
Invité philkeun
Invité philkeun Invités 0 message
Posté(e)

Lol, comme dans "la grande porte", F Pohl, prix Hugo 1978 de SF...

"Robinette Broadhead, un riche citoyen américain, consulte régulièrement Sigfrid von Shrink, son ordinateur-psychanalyste, qui l'aide à surmonter les traumatismes liés à son passé de prospecteur de la « Grande Porte ». Cet astéroïde abandonné depuis un million d'années par les mystérieux « Heechees », une race extraterrestre disparue, est un astroport qui permet d'explorer toute la galaxie à bord de petits vaisseaux aux destinations préprogrammées. Si les missions d'exploration intersidérales peuvent être l'occasion rêvée de faire fortune, elles comportent également de nombreux risques et beaucoup de prospecteurs n'en reviennent jamais."

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Yokkie
Invités, Posté(e)
Invité Yokkie
Invité Yokkie Invités 0 message
Posté(e)

"L'enjeu n'est pas de remplacer le médecin mais d'assister ce dernier pour diagnostiquer plus rapidement des patients non identifiés comme dépressifs et possiblement, dans le futur, d'assurer un suivi médical de qualité au domicile du patient", ajoute le spécialiste. Même si l'entretien avec ce drôle de psychiatre, à la voix de synthèse et aux mouvements peu naturels, peut paraître "froid" de prime abord, il s'avère bien accepté par les patients, montre cette étude, soulignant "un score d'acceptabilité de 25,4/30 de la part des patients".

Cela me laisse dubitative, voire même m'effraie...

Le score élevé d'acceptabilité des patients me surprend et d'un autre côté, je me dis que ces personnes se sentent peut-être moins dans l'embarras de se livrer devant un "psychiatre virtuel ", moins dans la peur d'un jugement en tant qu'invidu plutôt que patient....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, I. C. Wiener, 30ans Posté(e)
konvicted Membre+ 26 925 messages
30ans‚ I. C. Wiener,
Posté(e)

Ce médecin est juste en avance sur son temps. Des machines qui effectuent des diagnostics, c'est le futur.

Révélation

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Modérateur, ©, 105ans Posté(e)
January Modérateur 55 922 messages
105ans‚ ©,
Posté(e)

Waow... L'écoute ? Remplacée par des algorythmes ? Non.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 152ans Posté(e)
Crabe_fantome Membre 37 644 messages
Maitre des forums‚ 152ans‚
Posté(e)

Allez, je vais prendre tout le monde à rebrousse poil: je suis fan de l'idée. Enfin pas pour la dépression parce qu'on ne joue pas avec la vie des gens mais si j'avais envie de suivre une psychanalyse, ce qui est le cas d'ailleurs, j'aimerais bien avoir cette appli pour m'aider à réfléchir sur moi même. Parce que j'ai pas spécialement envie de lâcher 60€ la séance par semaine et parce que j'ai pas spécialement envie de raconter les saloperies qui trainent dans ma tête à quelqu'un que je vais peut être croiser en ville...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Yokkie
Invités, Posté(e)
Invité Yokkie
Invité Yokkie Invités 0 message
Posté(e)
il y a 42 minutes, Crabe_fantome a dit :

Allez, je vais prendre tout le monde à rebrousse poil: je suis fan de l'idée. Enfin pas pour la dépression parce qu'on ne joue pas avec la vie des gens mais si j'avais envie de suivre une psychanalyse, ce qui est le cas d'ailleurs, j'aimerais bien avoir cette appli pour m'aider à réfléchir sur moi même. Parce que j'ai pas spécialement envie de lâcher 60€ la séance par semaine et parce que j'ai pas spécialement envie de raconter les saloperies qui trainent dans ma tête à quelqu'un que je vais peut être croiser en ville...

Ça rejoint un peu ce que je disais du patient... 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Kutta
Invités, Posté(e)
Invité Kutta
Invité Kutta Invités 0 message
Posté(e)

En même temps, un psy aurait de quoi faire rien qu'en lisant le forum. On recense en effet pas mal de névroses entre le type qui joue tout seul aux jeux dans l'asile (qui porte bien son nom), la nana qui se dit incapable d'aimer,  le type qui a des accès de violence face aux positions gauchistes, la mythomane qui s'invente 5 vies etc...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 152ans Posté(e)
Crabe_fantome Membre 37 644 messages
Maitre des forums‚ 152ans‚
Posté(e)
il y a 7 minutes, Yokkie a dit :

Ça rejoint un peu ce que je disais du patient... 

Oui sur le regard de l'autre; même s'il nous jure qu'il n'y a aucun jugement ça l'a fout mal de lui confier qu'on aime s'introduire des petites voitures de collection dans l'anus, enfin de préférence les italiennes fabriquée entre 1976 et 1986. 

il y a 4 minutes, Kutta a dit :

En même temps, un psy aurait de quoi faire rien qu'en lisant le forum. On recense en effet pas mal de névroses entre le type qui joue tout seul aux jeux dans l'asile (qui porte bien son nom), la nana qui se dit incapable d'aimer,  le type qui a des accès de violence face aux positions gauchistes, la mythomane qui s'invente 5 vies etc...

et le mec qui s'enfile des voiturettes dans le cul, vas y dis le !!!! 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 52ans Posté(e)
Foraveur Membre 6 426 messages
Baby Forumeur‚ 52ans‚
Posté(e)

Oui Yokkie..." je me dis que ces personnes se sentent peut-être moins dans l'embarras de se livrer devant un "psychiatre virtuel ", moins dans la peur d'un jugement en tant qu'invidu plutôt que patient... ".......il n'y a pas d'écoute sans jugement....

Exact Tequila Moor " The real danger, then, is not machines that are more intelligent than we are usurping our role as captains of our destinies. The real danger is basically clueless machines being ceded  authority far beyond their competence. "...As easy as beta pi.....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Modérateur, ©, 105ans Posté(e)
January Modérateur 55 922 messages
105ans‚ ©,
Posté(e)

Ma foi comme ça au moins la justice ne pourra plus poursuivre les psychiatres dont les patients sont devenus criminels. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Obsédé textuel, 70ans Posté(e)
Gouderien Membre 27 636 messages
70ans‚ Obsédé textuel,
Posté(e)

Déjà que je fais pas confiance aux vrais psys, alors des psys virtuels, j'en parle même pas!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 52ans Posté(e)
Foraveur Membre 6 426 messages
Baby Forumeur‚ 52ans‚
Posté(e)

Ok January...mais si une personne devient criminelle c'est qu'elle a pas été repérée avant....peut être que si elle avait consulté un psy virtuel une alerte aurait pu être donnée...

Je suis d'accord Gouderien, moi non plus, mais au moins avec un pseudo et derrière un VPN....ca reste relativement anonyme...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Modérateur, ©, 105ans Posté(e)
January Modérateur 55 922 messages
105ans‚ ©,
Posté(e)
il y a 12 minutes, Foraveur a dit :

Ok January...mais si une personne devient criminelle c'est qu'elle a pas été repérée avant....peut être que si elle avait consulté un psy virtuel une alerte aurait pu être donnée...

Alors il n'y a plus d'anonymat, de confort de non-jugement, de suppression d'embarras etc... On est dans le flicage là non ?...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 52ans Posté(e)
Foraveur Membre 6 426 messages
Baby Forumeur‚ 52ans‚
Posté(e)

Non je ne pense pas ...si quelqu'un va chez un psy réel et qu'il lui decrit un projet d'attentat ou un ado dit que il veut se venger de ses camarades de classe....le psy va pas garder le secret ...

Mais si quelqu'un a un problème relationnel et, est.... je ne sas pas ..."gêner" d'en parler à quelqu'un, cela sera peut être plus facile de "parler" a un conseiller virtuel....

"confort de non-jugement, de suppression d'embarras "....je ne pense pas que cela puisse exister des que l'on parle de quelque chose qui nous atteint avec une autre personne .....surtout quelqu'un qui n'ecoute que parceque on le paie ......et si on excepte les cas que j'ai pris en exemples, je pense que le virtuel peut justement suppresser le manque de confort de non-jugement et l'embarras....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 150ans Posté(e)
chanou 34 Membre 20 449 messages
Maitre des forums‚ 150ans‚
Posté(e)
Il y a 3 heures, January a dit :

Ma foi comme ça au moins la justice ne pourra plus poursuivre les psychiatres dont les patients sont devenus criminels. 

Non, ce seront les concepteurs du logiciel qui seront poursuivis...:o°

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×