Aller au contenu

En France, le déclin des villes de province est celui d’un marqueur de son identité


Constantinople

Messages recommandés

Membre, Posté(e)
Constantinople Membre 18 329 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

En France, le déclin des villes de province est celui d’un marqueur de son identité

Photo
00albi-01-superJumbo.jpg
Albi est le témoin du déclin d’innombrables centres-villes historiques de France. CreditDmitry Kostyukov for The New York Times

ALBI, France — La peinture est défraîchie, mais le mot est encore lisible : ALIMENTATION. On dirait un décor de théâtre pendu au-dessus de la vitrine de ce vieil établissement vacant. En face, un salon de tatouage. Personne n’y entre ni en sort. La rue est déserte.

Continuez votre chemin et vous découvrirez d’autres devantures closes, çà et là dans le centre historique de cette ville dominée par l’imposante cathédrale en briques du XIIIe siècle, l’un des joyaux de France. Les boutiques pour touristes et les grandes chaînes de l’habillement sont ouvertes, mais les épiceries, les cafés et les boucheries, tous ces établissements qui au cours des siècles animaient le cœur des villes comme celle-ci, ont disparu.

Dans un pays comme la France, qui foisonne de beauté et dont les traditions semblent immuables, il n’est pas aisé de prendre la mesure des changements, voire de la décomposition en cours. Elle saute pourtant aux yeux, à Albi comme dans des centaines d’autres communes. La France perd, une à une, ses villes de province de taille moyenne — ces pôles de vie denses et raffinés, profondément ancrés dans le milieu rural, où les juges rendaient justice, où Balzac situait ses romans, où les préfets émettaient des ordres et où les citoyens pouvaient acheter une cinquantaine de fromages différents.

(...)

Lire la suite sur :

https://www.nytimes.com/2017/03/07/world/europe/france-albi.html?_r=3

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
  • Réponses 40
  • Créé
  • Dernière réponse
Membre, Morituri te salutant, 122ans Posté(e)
Panem&Circenses Membre 7 908 messages
122ans‚ Morituri te salutant,
Posté(e)

Ah ! Les petits commerces de centre bourg !

Tout le monde les réclame et personne n'y va.

Le centre commercial est pratique, facile d'accès. Et le Drive, quel bonheur pour ceux qui n'ont pas trop de temps à consacrer aux courses.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Ite missa est..., 74ans Posté(e)
l'abbe resina Membre 7 730 messages
74ans‚ Ite missa est...,
Posté(e)

Les maires sont responsables d'avoir fait des villes mortes sous prétexte de pseudo écologie, en repoussant les voitures aux périphéries, il ne faut pas venir se plaindre que les consommateurs, cochons de payants, aient déserté les centre-ville.... Nantes ( merci le socialo camping cariste..) Mayenne, Alencon ( le pire.) Ces édiles qui prétendent laisser une trace de leur passage devraient être sévèrement condamnés, voire, pendus haut et court.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Magus
Invités, Posté(e)
Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)

MDR.

 

Moi qui croyait que c'était les grandes-surfaces puis le e-commerce les premiers responsables, alors qu'on autoriserait Bernard à conduire et stationner sa Vectra dans le centre d'Albi et tout serait résolu. Finalement c'est simple la politique économique.

 

Les craintes ce n'est pas le circuit commercial arpenté à voiture ou à pied, mais les "mall" à l'américaine. Chronique 2014 d'une ville moyenne : http://www.presseocean.fr/actualite/clisson-les-commercants-craignent-un-centre-ville-desertifie-19-11-2014-137653

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Ite missa est..., 74ans Posté(e)
l'abbe resina Membre 7 730 messages
74ans‚ Ite missa est...,
Posté(e)

Stationner sa Vectra, c'est d'un autre âge effectivement....Ça, c'est a mourir de rire.:smile2::smile2::smile2:  chacun ses petites valeurs...:yahoo:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
'moiselle jeanne Membre 4 675 messages
Forumeur Débutant‚
Posté(e)
il y a 19 minutes, Magus a dit :

MDR.

 

Moi qui croyait que c'était les grandes-surfaces puis le e-commerce les premiers responsables, alors qu'on autoriserait Bernard à conduire et stationner sa Vectra dans le centre d'Albi et tout serait résolu. Finalement c'est simple la politique économique.

 

Les craintes ce n'est pas le circuit commercial arpenté à voiture ou à pied, mais les "mall" à l'américaine. Chronique 2014 d'une ville moyenne : http://www.presseocean.fr/actualite/clisson-les-commercants-craignent-un-centre-ville-desertifie-19-11-2014-137653

Bien évidement. L'article ne dit pas autre chose d'ailleurs.

Les gens se plaignent de la mort du petit commerce, mais vont tous faire leurs courses dans les grandes surfaces, alimentation en premier. On ne trouve guère plus que des boulangeries et qq épiceries de nuit, aujourd'hui (et encore). Faut courir longtemps avant de dénicher une poissonnerie.

Par contre; l'article exagère : le centre-ville d'Albi n'est pas mort du tout ; ce n'est pas les mêmes choses qu'on y trouve... dont bien plus de petits restos ou autres restauration rapide qu'il y a 20 ans.

Moins de bistrots mais comme partout.. les gens ne les fréquentent plus des heures et soirées durant comme dans les années 60 des vieux films de Maigret. Les gens sont chez eux devant un écran..

Aucun rapport avec les rues pietonnes, au contraire, elles sont un plus pour faire venir les gens et surtout qu'ils y passent du temps et flânent.

il y a 40 minutes, l'abbe resina a dit :

Nantes ( merci le socialo camping cariste..)

Le centre-ville de Nantes est pieton depuis 40 ans, lol..

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Ite missa est..., 74ans Posté(e)
l'abbe resina Membre 7 730 messages
74ans‚ Ite missa est...,
Posté(e)
il y a 18 minutes, 'moiselle jeanne a dit :

Bien évidement. L'article ne dit pas autre chose d'ailleurs.

Les gens se plaignent de la mort du petit commerce, mais vont tous faire leurs courses dans les grandes surfaces, alimentation en premier. On ne trouve guère plus que des boulangeries et qq épiceries de nuit, aujourd'hui (et encore). Faut courir longtemps avant de dénicher une poissonnerie.

Par contre; l'article exagère : le centre-ville d'Albi n'est pas mort du tout ; ce n'est pas les mêmes choses qu'on y trouve... dont bien plus de petits restos ou autres restauration rapide qu'il y a 20 ans.

Moins de bistrots mais comme partout.. les gens ne les fréquentent plus des heures et soirées durant comme dans les années 60 des vieux films de Maigret. Les gens sont chez eux devant un écran..

Aucun rapport avec les rues pietonnes, au contraire, elles sont un plus pour faire venir les gens et surtout qu'ils y passent du temps et flânent.

Le centre-ville de Nantes est pieton depuis 40 ans, lol..

Vous y avez vécu ?  moi, oui...:ange2:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, forumeuse acharnée, Posté(e)
querida13 Membre 41 179 messages
forumeuse acharnée,
Posté(e)

Elles sont moches ces petites villes.Ruelles étroites où ne passe guère le soleil.On se sent écrasé de murailles noirâtres et mal tenues.il y manque des arbres, des espaces verts ou alors ce sont des avenues dédiées à sa majesté l'automobile ou aux usines.Quand ,carrément, un foldingue d'architecte déjanté ne vous a pas pondu un immeuble cageot (décoré avec des bardeaux de bois) ou une affreuse tour en verre, ou une barre de béton qui dépare toute l'architecture locale.

Je connais bien des jeunes qui aimeraient reprendre ces petites boutiques, mais le prix de la location est disproportionné par rapport à la laideur de l'endroit , l'investissement pour le rénover est lourd et il faut encore acheter le stock;les jeunes n'ont hérité de personne.L'argent est ce qui manque le plus, et bon nombre d'entreprises coulent!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Obsédé textuel, 70ans Posté(e)
Gouderien Membre 27 583 messages
70ans‚ Obsédé textuel,
Posté(e)

Je suis passé à Paris cette semaine. La foule. Les SDF sur les trottoirs. Les graffitis sur les murs. La saleté. Le bruit. La circulation envahissante. Et surtout, partout, la foule. Bien loin du calme et de la tranquillité de la ville de province où je vis désormais. Alors faut pas trop cracher sur la province.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, forumeuse acharnée, Posté(e)
querida13 Membre 41 179 messages
forumeuse acharnée,
Posté(e)

Les gens ont fini par s'apercevoir qu'on finissait par leur vendre des matières premières similaires déclinées sous des formes et des aspects variés.L'objet rare est devenu trop cher.Il est inutile d'aller le chercher longuement il est devenu inabordable.On se contente de la tournée des supermarchés.On achète du basic, mais du neuf.On ne perd plus de temps à tourner pour chercher une place,on n'affronte plus les bouchons.On pare au plus pressé et le supermarché a toujours un immense parking où se garer.Les femmes, qui travaillent hors de chez elles, ont envie de profiter de leur foyer pour se ressourcer et n'ont pas envie de bain de foule...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Magus
Invités, Posté(e)
Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)
Il y a 4 heures, Anatole1949 a dit :

Nierais-tu les difficultés des commerces des villes moyennes ? Le FN s'est emparé d'une question bien réelle, plutôt qu'il ne l'a inventée. Parce que cela reste l'un des seuls partis politiques avec le FdG à dénoncer les mécanismes sous-jacents dérégulateurs qui ont d'abord autorisé les GS, leur concentration, puis les centrales d'achat dont les chargés d'affaires écrasent les producteurs, et finalement les extensions pour ces mall vampiriseurs d'activités.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 55ans Posté(e)
Francelibre Membre 8 773 messages
Forumeur accro‚ 55ans‚
Posté(e)
Il y a 11 heures, querida13 a dit :

Elles sont moches ces petites villes.Ruelles étroites où ne passe guère le soleil.On se sent écrasé de murailles noirâtres et mal tenues.il y manque des arbres, des espaces verts ou alors ce sont des avenues dédiées à sa majesté l'automobile ou aux usines.Quand ,carrément, un foldingue d'architecte déjanté ne vous a pas pondu un immeuble cageot (décoré avec des bardeaux de bois) ou une affreuse tour en verre, ou une barre de béton qui dépare toute l'architecture locale.

Je connais bien des jeunes qui aimeraient reprendre ces petites boutiques, mais le prix de la location est disproportionné par rapport à la laideur de l'endroit , l'investissement pour le rénover est lourd et il faut encore acheter le stock;les jeunes n'ont hérité de personne.L'argent est ce qui manque le plus, et bon nombre d'entreprises coulent!

Elles sont moches ces petites villes ? 

Pour moi, c'est ce que tu écrits qui est moche.... Centre historique... Qu'est-ce que tu n'a pas compris ?

Ces centres villes sont peut-être moche à tes yeux, mais ces lieux ont une âme !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Constantinople Membre 18 329 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

Oui, plusieurs phénomènes expliquent cette mutation mortifère.

- Effectivement les centres commerciaux et leur grandes surfaces géantes qui me semblent très largement plus développés en France que dans nos pays voisins. Je note par ex qu'en Italie il y en a beaucoup moins et parallèlement les petites structures souvent familiales et artisanales  ont perduré.

Au passage cela pose la question écologique car on a beau louer le circuit court, le local, mais dans cette configuration économique où l’écrasement des prix se fait notamment par l'ultra concurrence grâce à des produits provenant de l'autre bout de la planète, qu'on pourrait pourtant produire ici, avec des couts de transports ridicules, c'est projet impossible. Certe retourner la situation ne pourra se faire en dix jours, mais plus on attends, plus la destruction se poursuit, plus espérer modifier cette structure devient illusoire.

- Par ailleurs, le modèle économique mondialisé est lui même vampirisant puisqu'il concentre la croissance qu'il génère dans les métropoles ouvertes à celle ci, ce qui entraine aussi une migration de la jeunesse inexorable vers ces lieux avec tous les problémes de logements liés à ce mouvement de population

- la "redistribution" par l'impot et une régionalisation croissante, voire de poles groupés autour de grandes villes, ce qui donne l'effet pervers du plus tu es en capacité de récolter de l'argent de ta population, plus tu dépense, et inversement. Donc les zones en difficultés se serrent de plus en plus la ceintures, ou s'endette de maniére alarmante, et les zones plus prospéres peuvent d'autant plus dépenser dans des projets parfois superficiels, voire douteux.

- La mutation de la France en un pays touristique. Sans vouloir cracher sur cette manne, cela transforme peu à peu également l'économie d'une cité, avec un coté "colonial" du touriste pour qui on doit adapter la ville afin qu'il en aie pour son argent. Moins donc d'innovation, de croissance liées à de la valeur ajoutée concrète, et plus un coté "figé" hors du temps.

Une des clés, qu'on le veuille ou non, pour la France sera la répartition de la croissance économique sur tout le territoire. Et ca passera par une relocalisation de l'économie, des populations, et une meilleure solidarité des métropoles avec le reste des territoires. Ou alors a un moment donné le grand écart sera beaucoup trop grand entre ces parcelles de France pour que le pays reste d'une même ensemble.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, forumeuse acharnée, Posté(e)
querida13 Membre 41 179 messages
forumeuse acharnée,
Posté(e)
Il y a 3 heures, Francelibre a dit :

Elles sont moches ces petites villes ? 

Pour moi, c'est ce que tu écrits qui est moche.... Centre historique... Qu'est-ce que tu n'a pas compris ?

Ces centres villes sont peut-être moche à tes yeux, mais ces lieux ont une âme !

Eh bien une âme désaffectée et  tristounette;un commerce ça fait partie d'un ensemble immobilier et comme toute construction il faut envisager des re décorations, des réagencements et des ravalements de façade.

Lorsque la grande distribution se remet sans cesse en question, on voit perdurer ,dans des centres villes, des commerces à la papa, aux décors des années soixante dix...Enfin, personne ne voit plus dans son appartement des tapisseries à gros ramages orange...Je ne vois pas pourquoi on retrouve encore dans certaines rues des commerces à la devanture de l'an quarante.

Cela me saute particulièrement au yeux quand je vais dans certains coins des Alpes ou quand j'ai traversé le fin fond de l'Auvergne parce que justement j'habite moi-même dans une petite ville dynamique et très commerçante (Aix en Provence) où les boutiques foisonnent et se défendent bien, avec un centre historique piétonnier bien entretenu et absolument ravissant avec monuments, arbres centenaires,fontaines, curiosités, un lieu qui a vraiment comme tu le dis si bien, une âme très particulière...Et que je vois la différence entre ce qui est offert ici et ce qui est à la vente là bas. 

Je suppose que ce remaniement structurel de certains magasins désaffectés ne se fera pas sans investissement  ni concertation entre commerçants pour unifier esthétiquement un peu le tout afin de restituer aux lieux un caractère chaleureux  convivial et attractif.

Je pense également  qu'il serait opportun de s'interroger sur le fond et la forme de ce qui est proposé à la vente et sur le prix que l'on en demande.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 55ans Posté(e)
Francelibre Membre 8 773 messages
Forumeur accro‚ 55ans‚
Posté(e)
il y a 27 minutes, querida13 a dit :

Eh bien une âme désaffectée et  tristounet;un commerce ça fait partie d'un ensemble immobilier et comme toute construction il faut envisager des redécorations, des réagencements et des ravalements de façade.

.....

Une âme triste à l'image de la société Française agressée à coups d'attentats terroristes, car elle refuse de se laisser islamisée....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, forumeuse acharnée, Posté(e)
querida13 Membre 41 179 messages
forumeuse acharnée,
Posté(e)

Eh bien détrompe-toi ,Marseille qui est habitée par une large frange de population d'origine étrangère,  a un commerce bien plus dynamique que  bien des petites villes de France et je fais le parallèle parce que Marseille est constitué de nombreux petits villages.

Je pense que nous sommes en début du XXI eme siècle et qu'il n'a pas été lancé de grande nouveautés en matière de décoration, de design des objets,de mouvement culturel ou de mode , ce manque de créativité global ralentit le renouvellement des objets  du quotidien.

Il faut aussi tenir compte du fait que,démographiquement parlant nous sommes sur le déclin de la génération du baby boom d'après guerre et qu'une grande partie des commerçants est partie à la retraite ou y parvient en grand nombre, ce qui doit augmenter le nombre de petits commerces vacants et vides  sur le marché.

Cette génération a enfants et petits enfants vivants et compte sur la location de ses magasins pour assurer le complément retraite sur leurs vieux jours.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Debout les morts..., 73ans Posté(e)
Anatole1949 Membre 31 393 messages
73ans‚ Debout les morts...,
Posté(e)
Il y a 12 heures, Magus a dit :

Nierais-tu les difficultés des commerces des villes moyennes ? Le FN s'est emparé d'une question bien réelle, plutôt qu'il ne l'a inventée. Parce que cela reste l'un des seuls partis politiques avec le FdG à dénoncer les mécanismes sous-jacents dérégulateurs qui ont d'abord autorisé les GS, leur concentration, puis les centrales d'achat dont les chargés d'affaires écrasent les producteurs, et finalement les extensions pour ces mall vampiriseurs d'activités.

Vous ne voyez que ce qui ne va pas !

Comme si le FN avec son repli sur soi allait subitement développer le petit commerce dans des lieux où ceux-ci sont en difficulté ?

On est au 21e siècle avec ses qualités et ses défaut, comme les siècles précédents et futurs, le monde change et le FN avec ses idées pétainistes et l'extrême gauche avec ses idées qui remontent à 1935 ou même à la révolution d'octobre, sont totalement à côté de la plaque..

La France ne changera pas le monde et si elle veut faire cavalier seul avec des idées de protectionnistes à la con, elle sera laminée par les autres économies qui se feront un plaisir de prendre sa place dans le monde.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, forumeuse acharnée, Posté(e)
querida13 Membre 41 179 messages
forumeuse acharnée,
Posté(e)

Comment veux tu que nous allions nous servir dans ces boutiques un brin chérotes si les salaires stagnent et que tout augmente?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 55ans Posté(e)
Francelibre Membre 8 773 messages
Forumeur accro‚ 55ans‚
Posté(e)
il y a 39 minutes, querida13 a dit :

Eh bien détrompe-toi ,Marseille qui est habitée par une large frange de population d'origine étrangère,  a un commerce bien plus dynamique que  bien des petites villes de France et je fais le parallèle parce que Marseille est constitué de nombreux petits villages.

Je pense que nous sommes en début du XXI eme siècle et qu'il n'a pas été lancé de grande nouveautés en matière de décoration, de design des objets,de mouvement culturel ou de mode , ce manque de créativité global ralentit le renouvellement des objets  du quotidien.

Il faut aussi tenir compte du fait que,démographiquement parlant nous sommes sur le déclin de la génération du baby boom d'après guerre et qu'une grande partie des commerçants est partie à la retraite ou y parvient en grand nombre, ce qui doit augmenter le nombre de petits commerces vacants et vides  sur le marché.

Cette génération a enfants et petits enfants vivants et compte sur la location de ses magasins pour assurer le complément retraite sur leurs vieux jours.

 

Marseille, je connais très bien pour y avoir habiter pendant des années...

Et le commerce qui fonctionne le mieux à Marseille, c'est le commerce du shit... Je le sais, je suis un ancien consommateur.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×