Cette gauche qui s'est toujours couchée devant les despotes

DroitDeRéponse Membre 32 942 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 45ans
Posté(e)

Fabrice Nicolino nous parle cette semaine 2 ans après les attentats de CH de cette gauche qui se couche toujours devant les despotes. Laquelle est ce ? A t'il raison ?

Il nous parle de l'histoire de cette gauche et de son histoire qui s'est toujours soumise au totalitarisme exemples :

 

Léon Blum qui pourtant informé ne condamnera pas les procès de Moscou et son quotidien socialiste Le populaire en rendra compte de façon lamentable ...

...........

Une courte mention pour le mouvement trotskiste , matrice d'Edwy Plenel  et de tant d'autres depuis . Quand la guerre éclate, ses rares militants plaquent les analyses de la Première Guerre mondiale sur la seconde , et renvoient dos à dos l'Allemagne nazie et les démocraties de l'Ouest. Ils distribuent des tracts aux soldats allemands - vus comme autant de "travailleurs sous l'uniforme" , se refusant à toute action armée contre l'envahisseur nazi . Une admirable lucidité face au phénomène totalitaire jusqu'à l'entrée des nazis en URSS - Juin 1941 - les staliniens français de Duclos à Thorez , raconteront à peu près les mêmes sornettes ....

.............

Jean Paul Sartre au service de Staline

Sartre devient ces années là un salaud. Il sait ce qu'est l'Union Soviétique par Rousset, mais se rapproche si près du parti stalinien qu'il aura ce mot dans la revue Les Temps Modernes de Juillet 1952 : "tout anticommuniste est un chien. Je n'en démords pas et je n'en démordrais plus jamais"  .... 15 Juillet 1954 après son voyage d'idiot utile : " Le citoyen soviétique possède à mon avis, une entière liberté de critique."

.......

<Cuba> D'année en année, le régime s'enfonce dans la dictature, mais nos grandes figures viennent y répéter combien est délicieuse la servitude volontaire. Françoise Sagan, Marguerite Duras, Bernard Kouchner, Robert Merle, Agnès Varda, Siné , K.S Karol, Christiane Rochefort, Gisèle Halimi défilent, accompagnés de centaines d'autres . Sur cent livres parus en France sur la question cubaine dans ces années là , deux sont critiques .... 

...........

 

Quelques autres extraits à suivre pour finir sur du très contemporain

Modifié par DroitDeRéponse
1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
PASCOU Membre 16 666 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Pas d'extraits DDR?

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
philkeun Membre 2 296 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Ah merde, moi qui comptait justement faire un post sur cette droite qui règne (économiquement) depuis toujours et qui se couche systématiquement devant le dieu pognon, le dieu guerre, le dieu pouvoir...

En fait non, pas besoin de se coucher, la droite EST le totalitarisme économique, financier, les histoires de droite/gauche sont du pipeau, l'argent gouverne tout, tenant en laisse son allié historique, le sabre et le goupillon.

Bon post DDR...

4 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
itsmeagain Membre 2 811 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

si on considere que les financiers sont des despotes, on peut dire que la gauche s est couché devant alors qu hollande avait dit : "mon ennemi c est la finance"

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 32 942 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 45ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, PASCOU a dit :

Pas d'extraits DDR?

Je vais faire ça petit à petit , c'est un peu long , nous remonterons doucement l'histoire pour arriver aux derniers leaders des nuits debout  .Je remettrai la tête de chapitre à jour pour éviter que ce soit trop brouillon .

il y a une heure, philkeun a dit :

Bon post DDR...

Merci Philkeun. Pour la droite n'hésite pas ça peut pas faire de mal non plus .

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
'moiselle jeanne Membre 2 926 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Pas d'extraits, DDR ?

On ouvre des topics sur ce qu' Untel dira plus tard sans savoir ce qu'il dira, maintenant ?

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
philkeun Membre 2 296 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 39 minutes, DroitDeRéponse a dit :

Je vais faire ça petit à petit , c'est un peu long , nous remonterons doucement l'histoire pour arriver aux derniers leaders des nuits debout  .Je remettrai la tête de chapitre à jour pour éviter que ce soit trop brouillon .

Merci Philkeun. Pour la droite n'hésite pas ça peut pas faire de mal non plus .

J'ai bien peur hélas que les uns n'aient rien à envier aux autres, sur le plan économique, et concernant les sociétés occidentales...

La seule différence plus ou moins notable pourrait être le "traitement" social, mais à la marge, le budget d'une nation étant prédestiné à 95% et plus, tout comme celui d'une région, ou celui d'une ville...

Modifié par philkeun
1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 32 942 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 45ans
Posté(e)
il y a 39 minutes, philkeun a dit :

J'ai bien peur hélas que les uns n'aient rien à envier aux autres, sur le plan économique, et concernant les sociétés occidentales...

La seule différence plus ou moins notable pourrait être le "traitement" social, mais à la marge, le budget d'une nation étant prédestiné à 95% et plus, tout comme celui d'une région, ou celui d'une ville...

Sur ce sujet ce n'est pas cet aspect qui me titille mais une certaine fascination d'une certaine gauche pour les dictatures . De Barthes à Chomsky en passant par Sartre , des personnalités brillantes ( et des moins brillantes ) défendent becs et ongles des dictatures voire des immondices totalitaires alors même qu'ils savent ou savaient ( y compris des icônes de la gauche comme Blum etc ) . Le sujet n'est pas nouveau, mais on voit ressortir des argumentaires que l'on aurait pu croire du passé, si l'occasion se présente ( et le temps ) j'essaierai de mettre en parallèle les rhétoriques sur certains topics et celles du passé. Pourquoi le totalitarisme de gauche bien qu'au moins aussi meurtrier reste encore aujourd'hui chez des minoritaires de gauche autre chose qu'un totalitarisme ? Pourquoi le dictateur de gauche est il toujours plus romantique ?

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 32 942 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 45ans
Posté(e)
il y a 51 minutes, 'moiselle jeanne a dit :

Pas d'extraits, DDR ?

On ouvre des topics sur ce qu' Untel dira plus tard sans savoir ce qu'il dira, maintenant ?

Le bal est ouvert, mais l'article est exceptionnellement long 3 pages de CH, on va y aller par étape. Je m'excuse pour la petite heure vierge j'avais oublié l'heure de l'histoire ^^.  Vous voilà bien moqueuse .

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
philkeun Membre 2 296 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 47 minutes, DroitDeRéponse a dit :

Sur ce sujet ce n'est pas cet aspect qui me titille mais une certaine fascination d'une certaine gauche pour les dictatures . De Barthes à Chomsky en passant par Sartre , des personnalités brillantes ( et des moins brillantes ) défendent becs et ongles des dictatures voire des immondices totalitaires alors même qu'ils savent ou savaient ( y compris des icônes de la gauche comme Blum etc ) . Le sujet n'est pas nouveau, mais on voit ressortir des argumentaires que l'on aurait pu croire du passé, si l'occasion se présente ( et le temps ) j'essaierai de mettre en parallèle les rhétoriques sur certains topics et celles du passé. Pourquoi le totalitarisme de gauche bien qu'au moins aussi meurtrier reste encore aujourd'hui chez des minoritaires de gauche autre chose qu'un totalitarisme ? Pourquoi le dictateur de gauche est il toujours plus romantique ?

Est-il pertinent de parler de dictateur de gauche ou de droite ? La notion a t-elle un sens ?

Un dictateur est un dictateur, c'est la force qui caractérise son pouvoir, et non une distiction minimaliste entre les mots droite et gauche...

Même l'ex URSS, qualifiée de communiste ou de socialiste, était avant tout une dictature militaire, le vocable communiste s'appliquant surtout, hors idéologie, au contenu de la doctrine économique imposée, et ne saurait qualifier une dictature, tant ces dernières sont toutes semblables...

"L'admiration" de certaines icônes de la gauche de jadis pour la dictature soviétique de l'époque procédait surtout à mon avis de l'auto aveuglement et du souhait trop grand de voir réussir un autre modèle que ceux qui prévalaient à l'époque, un peu comme les vedettes des années 70 typiquement Montand et Signoret, Marchais, Sartre, qui ne voulaient que s'auto persuader du succès du communisme, alors qu'il n'était de succès que dictatorial...

Ils en sont tous revenus quelques années plus tard...

Par ailleurs, l'échec soviétique est bien plus imputable à son isolement dans un monde libéral dominé par les USA, et à la deliquescence de son appareil d'état corrompu et à un gaspillage outrageux des ressources dans une course à l'armement ridicule.

D'un point de vue économique intérieur, hors corruption, les russes vivaient mieux à l'epoque que sous le libéralisme actuel...

 

Modifié par philkeun
4 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
philkeun Membre 2 296 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 14 minutes, philkeun a dit :

Est-il pertinent de parler de dictateur de gauche ou de droite ? La notion a t-elle un sens ?

Un dictateur est un dictateur, c'est la force qui caractérise son pouvoir, et non une distiction minimaliste entre les mots droite et gauche...

Même l'ex URSS, qualifiée de communiste ou de socialiste, était avant tout une dictature militaire, le vocable communiste s'appliquant surtout, hors idéologie, au contenu de la doctrine économique imposée, et ne saurait qualifier une dictature, tant ces dernières sont toutes semblables...

"L'admiration" de certaines icônes de la gauche de jadis pour la dictature soviétique de l'époque procédait surtout à mon avis de l'auto aveuglement et du souhait trop grand de voir réussir un autre modèle que ceux qui prévalaient à l'époque, un peu comme les vedettes des années 70 typiquement Montand et Signoret, Marchais, Sartre, qui ne voulaient que s'auto persuader du succès du communisme, alors qu'il n'était de succès que dictatorial...

Ils en sont tous revenus quelques années plus tard...

Par ailleurs, l'échec soviétique est bien plus imputable à son isolement dans un monde libéral dominé par les USA, et à la deliquescence de son appareil d'état corrompu et à un gaspillage outrageux des ressources dans une course à l'armement ridicule.

D'un point de vue économique intérieur, hors corruption, les russes vivaient mieux à l'epoque que sous le libéralisme actuel...

 

D'autres, ou les mêmes, se sont également couchés devant le despotisme de "droite" (Hitler, Mussolini), confondu en fait avec de l'hyper nationalisme, commun justement à toutes les dictatures...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 32 942 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 45ans
Posté(e)
il y a 21 minutes, philkeun a dit :

Est-il pertinent de parler de dictateur de gauche ou de droite ? La notion a t-elle un sens ?

Un dictateur est un dictateur, c'est la force qui caractérise son pouvoir, et non une distiction minimaliste entre les mots droite et gauche...

Même l'ex URSS, qualifiée de communiste ou de socialiste, était avant tout une dictature militaire, le vocable communiste s'appliquant surtout, hors idéologie, au contenu de la doctrine économique imposée, et ne saurait qualifier une dictature, tant ces dernières sont toutes semblables...

"L'admiration" de certaines icônes de la gauche de jadis pour la dictature soviétique de l'époque procédait surtout à mon avis de l'auto aveuglement et du souhait trop grand de voir réussir un autre modèle que ceux qui prévalaient à l'époque, un peu comme les vedettes des années 70 typiquement Montand et Signoret, Marchais, Sartre, qui ne voulaient que s'auto persuader du succès du communisme, alors qu'il n'était de succès que dictatorial...

Ils en sont tous revenus quelques années plus tard...

Par ailleurs, l'échec soviétique est bien plus imputable à son isolement dans un monde libéral dominé par les USA, et à la deliquescence de son appareil d'état corrompu et à un gaspillage outrageux des ressources dans une course à l'armement ridicule.

D'un point de vue économique intérieur, hors corruption, les russes vivaient mieux à l'epoque que sous le libéralisme actuel...

 

Je distingue le dictateur de gauche et de droite car seule la dictature de gauche est collectiviste . Et ce sont ces dictatures qui sont encenses par une partie de la gauche francaise . Il y a donc bien lieu de faire un distinguo . Et après l'URSS nous avons eu le droit à la Chine , Cuba etc et des gars comme Chomsky en sont encore à en minimiser les exactions , le PCF nous aura sorti le rôle globalement positif de Staline et aujourd'hui encore le porte parole du front de gauche met son veto à une place soljenitsyne à Paris . C'est tout de même assez singulier , personne n'évoquerait le rôle globalement positif d'un Hitler ou d'un Pinochet sur la place publique au risque d'être grille à vie , alors qu'un Badiou continue tranquillement son bonhomme de chemin .

Ca me laisse pantois .

 

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 32 942 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 45ans
Posté(e)
il y a 17 minutes, philkeun a dit :

D'autres, ou les mêmes, se sont également couchés devant le despotisme de "droite" (Hitler, Mussolini), confondu en fait avec de l'hyper nationalisme, commun justement à toutes les dictatures...

Bien sûr mais quel intellectuel de droite pourrait comme Badiou évoquer peinard les bienfaits de Mao et etre applaudi par une salle d'universitaires de gauche ou devant le micro d'une aude ancellin ?

J'evoquerai plus tard Castro , pourquoi  un tel engouement aujourd'hui encore . CH évoque des fusillés parmi des jeunes de 20 ans fuyant , un poète .., et on en est encore à ergoter que ce n'est pas une dictature alors même que nous parlons d'un pays qui constitutionnellement ne reconnaît que le PCC ?

 

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
frunobulax Membre 4 078 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a une heure, DroitDeRéponse a dit :

Pourquoi le totalitarisme de gauche bien qu'au moins aussi meurtrier reste encore aujourd'hui chez des minoritaires de gauche autre chose qu'un totalitarisme ? Pourquoi le dictateur de gauche est il toujours plus romantique ?

Il me semble que cela tient beaucoup au fait que la plupart des totalitarismes de gauche sont issus de mouvements populaires qui ont chassé du pouvoir un tyran (Russie, Chine, Cuba) ou des "colonisateurs impérialistes" (Vietnam, Cambodge, Laos) ?

Contrairement aux dictatures de droite qui, elles, ont la plupart du temps pris le pouvoir en chassant un gouvernement élu démocratiquement par le peuple (Espagne, Chili, Brésil, Uruguay, Argentine) ou par la suppression +ou- progressive de la démocratie (Allemagne, Italie).

Alors, oui, il y a évidemment un coté plus "romantique" chez un révolutionnaire qui se bat avec le peuple contre le pouvoir en place que chez une armée étatique organisée qui prend le pouvoir contre le peuple.

Même si au final, tous s'avèrent être des dictateurs sanguinaires, contrairement à ceux de droite, les dictateurs de gauche bénéficieront malgré tout de l'image fugace de "libérateurs" populaires qu'ils ont réellement été ... brièvement !

 

Modifié par frunobulax
6 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 32 942 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 45ans
Posté(e)
il y a 12 minutes, frunobulax a dit :

Il me semble que cela tient beaucoup au fait que la plupart des totalitarismes de gauche sont issus de mouvements populaires qui ont chassé du pouvoir un tyran (Russie, Chine, Cuba) ou des "colonisateurs impérialistes" (Vietnam, Cambodge, Laos) ?

Contrairement aux dictatures de droite qui, elles, ont la plupart du temps pris le pouvoir en chassant un gouvernement élu démocratiquement par le peuple (Espagne, Chili, Brésil, Uruguay, Argentine) ou par la suppression +ou- progressive de la démocratie (Allemagne, Italie).

Alors, oui, il y a évidemment un coté plus "romantique" chez un révolutionnaire qui se bat avec le peuple contre le pouvoir en place que chez une armée étatique organisée qui prend le pouvoir contre le peuple.

Même si au final, tous s'avèrent être des dictateurs sanguinaires, contrairement à ceux de droite, les dictateurs de gauche bénéficieront malgré tout de l'image fugace de "libérateurs" populaires qu'ils ont réellement été ... brièvement !

 

Fugace quand des décennies plus tard le porte parole du front de gauche bloque sur une place soljenitsyne ? 

Quand il faudrait avoir encore la larme à l'œil à la mort de Castro ?

Quand Badiou encense encore la révolution culturelle devant des universitaires de gauche  ?

Quant le PCF des décennies plus tard évoquera le globalement positif stalinien ?

 

Fugace ne me paraît pas approprié .

 

Par ailleurs Staline a chassé quel tyran ? 

 

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
philkeun Membre 2 296 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, DroitDeRéponse a dit :

Fugace quand des décennies plus tard le porte parole du front de gauche bloque sur une place soljenitsyne ? 

Quand il faudrait avoir encore la larme à l'œil à la mort de Castro ?

Quand Badiou encense encore la révolution culturelle devant des universitaires de gauche  ?

Quant le PCF des décennies plus tard évoquera le globalement positif stalinien ?

 

Fugace ne me paraît pas approprié .

Oui, cette post idolâtrie est curieuse, mais tu trouveras aussi des défenseurs d'Hitler et de Mussolini au fait qu'ils auraient sorti le pays de crises économiques, developpé les infrastructures routières, relancé l'industrie (militaire et automobile)

La mort de Castro n'a fait larmoyer que de rares nostalgiques, la révolution culturelle est une horreur sans nom, mais la régulation des naissances obligatoire par Mao fut un "bienfait" au plan démographique...

Le PCF faisait rire tout le monde à l'époque, tant outrageuse était sa position...

A part le refus d'une place Soljenytsine, que reste-il vraiment de tout cela ?

Les "valeurs" dictatoriales de l'autre bord, cité par Fruno, sont elles toujours de mise, le capitalisme sauvage apparaît toujours comme positif aux yeux de la planète...

il y a 23 minutes, frunobulax a dit :

Il me semble que cela tient beaucoup au fait que la plupart des totalitarismes de gauche sont issus de mouvements populaires qui ont chassé du pouvoir un tyran (Russie, Chine, Cuba) ou des "colonisateurs impérialistes" (Vietnam, Cambodge, Laos) ?

Contrairement aux dictatures de droite qui, elles, ont la plupart du temps pris le pouvoir en chassant un gouvernement élu démocratiquement par le peuple (Espagne, Chili, Brésil, Uruguay, Argentine) ou par la suppression +ou- progressive de la démocratie (Allemagne, Italie).

Alors, oui, il y a évidemment un coté plus "romantique" chez un révolutionnaire qui se bat avec le peuple contre le pouvoir en place que chez une armée étatique organisée qui prend le pouvoir contre le peuple.

Même si au final, tous s'avèrent être des dictateurs sanguinaires, contrairement à ceux de droite, les dictateurs de gauche bénéficieront malgré tout de l'image fugace de "libérateurs" populaires qu'ils ont réellement été ... brièvement !

 

 

"La musique a parfois de ces accords mineurs,

Qui font grincer les dents du grand libérateur..."

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Foraveur Membre 4 338 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)

J'adore cette chanson de ..Lavilliers si je me trompe pas....à part cela le double S c'est voulu?

Modifié par Foraveur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
philkeun Membre 2 296 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, Foraveur a dit :

J'adore cette chanson de ..Lavilliers si je me trompe pas....à part cela le double S c'est voulu?

le double S ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Foraveur Membre 4 338 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)

Dans le titre.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
philkeun Membre 2 296 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Bah je pense que c'est juste un leger "sucrage de fraises" de notre ami Dédé, 'sans "r", même si d'aucuns prétendent qu'il n'en manque pas' justement, ă moins qu'il n'ait voulu parler despotess(es) de l'air, on lui demandera demain...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant