Aller au contenu

Le fait de ne pas consommer de cheval, tue le cheval

Messages recommandés

Leste Membre 2 502 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

En France, on consomme peu de viande de cheval, pourtant très bonne viande, une des meilleurs viande, sans cholestérol, très bonne pour la santé. Les gens ont du mal de manger du cheval, sans doute parce qu'ils aiment cet animal, qui est devenu proche de l'homme, presque comme un animal de compagnie.

Pourtant le fait de ne pas manger de cheval, entraine en France et même en Europe une forte diminution de l'élevage de traits.

En somme, pour que l'élevage des races de traits augmentent en France, il faudrait consommer plus de cheval, ne pas consommer de cheval, tue finalement plus le cheval que d'en consommer. Si les gens consommaient d'avantage de cheval, les éleveurs feront d'avantage reproduire cet animal.

A l'heure actuelle, plusieurs races en France comme en Europe sont menacées d'extinction. En France, 9 races de chevaux de trait sont menacées d'extinction.

http://demivolteface.com/2013/10/28/ces-races-de-chevaux-rares-ou-en-declin/

http://www.viande-chevaline.fr/francais/production/index.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89levage_du_cheval_en_France

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Mak Marceau Membre 2 935 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

Ridicule!

Bonne nouvelle que les Français ne mangent pas le cheval.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 6 336 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)

Bonsoir Leste,

Bien que votre raisonnement semble absurde, par analogie c'est un peu comme d'affirmer que l'interdiction de la chasse aurait pour conséquence de faire disparaître durablement le gibier.

Et vous avez raison,les chasseurs, bien que je ne le sois pas moi même, sont les témoins comptable de la présence des espèces sauvages sur un territoire donné.

Je crois que la présence des chasseurs est plus favorable à la conservation des espèces que leur absence, synonyme de braconnages, de trafics, et d'ignorance complète de la présence des espèces animales sauvages.

C' est ce que j'appelle un paradoxe.

Modifié par Enchantant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vropes Membre 13 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Ridicule!

Bonne nouvelle que les Français ne mangent pas le cheval.

Et pour quels raisons concretement ? :)

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LAKLAS Membre 5 351 messages
Forumeur alchimiste‚ 99ans
Posté(e)

A partir du moment où on prend la décision de manger de la viande, il n'y a effectivement aucune différence entre du cheval, du cochon, du mouton, du lapin ( il y a des lapins de compagnie ) ou du chien ( certains pays d'Asie sont très friands de cet animal ) Tout n'est que question de disposition psychologique, certains font un tri totalement arbitraire entre les " bons animaux " que l'on doit caresser et ceux qu'on peux bouffer !!! :sleep:

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Leste Membre 2 502 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Ridicule!

Bonne nouvelle que les Français ne mangent pas le cheval.

Pour habiter à côté de la Suisse, quand je vais me promener dans ce pays, je vois des chevaux dans tous les champs, tous ne sont pas des chevaux de trait bien évidemment.

Pourtant, dans quasiment tous les restaurants de Suisse, on propose sur la carte un steak de cheval, paradoxe non ?

En France, je vois très peu de chevaux dans les champs, j'en vois dans ma région car il s'agit de chevaux comtois, qui sont des chevaux de trait, mais sinon j'en vois assez peu dans le reste de la France, enfin ceci dépend des régions, mais plus les années passent moins j'en vois. Et dans les boucheries, en tout cas de grande surface, on vend pas de steak de cheval.

Avoir des chevaux juste pour les monter, peu de personnes peuvent se permettre ceci, un cheval coûte cher à l'achat mais aussi à l'entretien, le cheval en tant que loisir aussi.

Modifié par Leste

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sandy8
Invité Sandy8 Invités 0 message
Posté(e)

Mais bien sur...

On ne mange que des chevaux de traits, les blessé ou "réformé" des courses ne finissent jamais en boucherie, les vieux "inutile" non plus, les ancien de club encore moin!

Comment dire... LOL?!?

EDIT : et même, un cheval de traits quand bien même je ne le mangerais pas non plus!

Modifié par Sandy8

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mr Wolfe Membre 4 954 messages
Serial shooter‚ 51ans
Posté(e)

Une piste serait peut être de réintégrer le cheval dans des fonctions utiles.

Près de là ou j'habitais, un producteur de champagne avait "remis en service" deux chevaux de trait pour certains travaux dans les vignes.

A la finale, que des avantages par rapport au mécanique... juste des habitudes à (re)prendre.

Je suis convaincu que pour bien des travaux dans des exploitations à taille humaine on pourrait faire de même... et là pas besoin de bouffer ces animaux pour justifier leur existence... :mouai:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Leste Membre 2 502 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Mais bien sur...

On ne mange que des chevaux de traits, les blessé ou "réformé" des courses ne finissent jamais en boucherie, les vieux "inutile" non plus, les ancien de club encore moin!

Ben oui...

Un éleveur explique ceci : Sur la vidéo à partir de 3:30

http://france3-regions.francetvinfo.fr/franche-comte/doubs/haut-doubs/l-equipe-de-vu-d-ici-est-maiche-le-jour-de-son-carnaval-949896.html

Autre lien sur les chevaux de traits :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cheval_de_trait

Modifié par Leste

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ping Membre 5 954 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

Si Cocteau lisait ça, il aurait pu rajouter une strophe à cette citation:

Tu dis que tu aimes les fleurs et tu leur coupes la queue, tu dis que tu aimes les chiens et tu leur mets une laisse, tu dis que tu aimes les oiseaux et tu les mets en cage, tu dis que tu m'aimes alors moi j'ai peur.

Tu dis que le cheval est ton ami et tu le bouffe, par exemple...

Modifié par ping

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 6 336 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)

Bonjour Leste,

Vous écrivez :

Pour habiter à côté de la Suisse, quand je vais me promener dans ce pays, je vois des chevaux dans tous les champs, tous ne sont pas des chevaux de trait bien évidemment.

Puis Mr Wolf écrit à la suite :

Une piste serait peut être de réintégrer le cheval dans des fonctionsutiles ?

A la lecture de vos observations, me vient de penser que les chevaux de traits ont incontestablement leur utilité dans les pays ou régions de montagnes.

L'utilisation des tracteurs, pour raison de sécurité, est absolument incompatible avec l'inclinaison de certains terrains, forestiers, agricoles.

Ce qui explique sans doute cette différence de présence des chevaux de traits dans les prairies en Suisse, comparativement à celle observés en France dont les 3/4 du territoire sont des plaines.

Modifié par Enchantant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Leste Membre 2 502 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

laugh.gif

Je ne vois pas ce qui est drôle...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Leste Membre 2 502 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Bonjour Leste,

Vous écrivez :

Pour habiter à côté de la Suisse, quand je vais me promener dans ce pays, je vois des chevaux dans tous les champs, tous ne sont pas des chevaux de trait bien évidemment.

Puis Mr Wolf écrit à la suite :

Une piste serait peut être de réintégrer le cheval dans des fonctionsutiles ?

A la lecture de vos observations, me vient de penser que les chevaux de traits ont incontestablement leur utilité dans les pays ou régions de montagnes.

L'utilisation des tracteurs, pour raison de sécurité, est absolument incompatible avec l'inclinaison de certains terrains, forestiers, agricoles.

Ce qui explique sans doute cette différence de présence des chevaux de traits dans les prairies en Suisse, comparativement à celle observés en France dont les 3/4 du territoire sont des plaines.

Pour la haute montagne je suis tout à fait d'accord avec vous, on utilise encore le cheval car l'utilisation de tracteurs n'est pas possible. Mais je ne pensais pas à ceci, par exemple il suffit d'aller dans le Jura Suisse qui est une région semi-montagneuse, c'est loin d'être les Alpes, le Jura a beaucoup de plaines, et pourtant là bas on y trouve des chevaux dans tous les champs, notamment et surtout la race Franche-Montagnes qui est aussi un cheval de trait, il est surtout utilisé pour les loisirs comme la randonnée équestre, le sport équestre. On l'utilise assez peu au travail agricole.

Je sais que dans le Jura Suisse, pour y aller souvent, une fois par an, cette race de cheval est mis en scène tout un weekend "le marché concours" qui attire de nombreux touristes et visiteurs qui assistent à des courses de cheval, à des concours beautés etc... J'entends par là que les suisses utilisent le cheval surtout pour divertir la population, chose que pourrait très bien faire la France plutôt que de laisser le cheval dans un champ. Mais c'est un loisir très onéreux, cependant je pense que si il y aurait d'avantages de chevaux dans le paysage francophone, il y aurait donc d'avantages de demandes et donc le prix de ce loisir diminuerait. Il faut à mon avis que le cheval durant sa vie est une fonction utile, pas seulement fixée sur sa viande.

Et pour la viande, comme le dit mon ami wiki, les traditions de consommation sont différentes de la France :

La boucherie est un débouché important pour la race, puisque sa sélection drastique écarte de la reproduction un grand nombre de jeunes animaux. Leur vente aux abattoirs devient une source de revenus indispensable aux éleveurs. Le Franches-Montagnes n'a toutefois jamais été, contrairement aux chevaux de trait français, alourdi pour les besoins du marché de la viande. Il bénéficie d'un très bon rapport muscles-ossature et d'une croissance rapide permettant au poulain de prendre du poids rapidement. Les qualités maternelles des juments sont appréciées et la viande des poulains de moins d'un an est réputée99. Une étude italienne ne montre pas de différence significative entre mâles et femelles en ce qui concerne la prise de poids, mais les femelles tendent à être plus lourdes à l'avant et à donner davantage de « morceaux de deuxième qualité » que les mâles. Elle recommande un abattage plus précoce des femelles110. En Suisse, les poulains sont abattus vers l'âge de neuf mois147.

Traditionnellement, les éleveurs vendent leurs chevaux directement à des bouchers et marchands locaux, en circuit court, ce qui les prémunit de la fraude à la viande de cheval révélée en janvier 2013. Sur les 5 414 tonnes de viande chevaline consommées en Suisse en 2011, seules 7 % proviennent de chevaux locaux mais plus de la moitié sont des Franches-Montagnes147.

Les cours de la viande de cheval sont nettement supérieurs en Suisse par rapport à la France99. Les éleveurs arguent qu'il s'agit d'un outil de sélection indispensable à la race, et que les conditions d'élevage sont très bonnes. La controverse autour de l'hippophagie n'est pas aussi forte en Suisse qu'en France, en témoigne une tradition ancrée du Marché-concours de Saignelégier, qui consiste à vendre de la viande de cheval Franches-Montagnes grillée directement aux visiteurs.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Franches-Montagnes_%28cheval%29

Comme tous les chevaux suisses, le cheval de la race des Franches-Montagnes n'est à l'origine pas destiné à la production de viande. Environ 60% des poulains sont en effet élevés pour les loisirs. Les 40% restants sont sélectionnés à l'âge de neuf mois pour finir dans notre assiette.

La plupart du temps, la sélection se fait sur base de caractéristiques physiques ou de traits de caractère. Certains chevaux ne correspondent en effet pas aux qualités requises pour l'élevage.

En Suisse, la consommation de viande de cheval s'élevait à 5414 tonnes en 2011. La part de la production indigène ne s'élève qu'à 411 tonnes, soit à peine plus de 7% de la consommation totale. Sur ce pourcentage, plus de la moitié provient de la race des Franches-Montagnes.

http://www.tdg.ch/suisse/cheval-franchesmontagnes-abri-scandale/story/27659492

Il est important de constater qu'en Suisse, les chevaux sont très présents dans le paysage Suisse, et que pourtant seul 7 % de la consommation totale vient de Suisse et aussi de constater que malgré le fait que les chevaux sont très présents dans le paysage les Suisses sont friands de cette viande avec plus de 5400 tonnes ingurgités par an. Comme quoi on peut aimer l'animal et le manger.

------------------------------------------------------------------------------------

Combien de viande de cheval consommée en France ?

La viande de cheval consommée en France vient en grande partie d'Europe avec 5500 animaux exportés (Pologne, Belgique, Espagne, Allemagne et Suisse). L'Argentine quant à elle exporte en France moins de 1000 chevaux.

Il existe un millier de boucherie chevaline en France

La France exporte également des chevaux pour la viande. L'Italie, l'Espagne et la Suisse sont les principaux destinataires avec près de 15 000 chevaux.

Les éleveurs de chevaux de trait représentent 26 % des 43 530 éleveurs d'équidés : 5 régions (Auvergne, Midi-Pyrénées, Bretagne, Franche-Comté,Aquitaine) ont vu naître près de 60 % des chevaux de trait français).

La France connaît un déséquilibre production/consommation de viande de cheval. Les Français, amateurs de viande rouge, préfèrent la viande de cheval de réforme à la viande de poulain, contrairement aux Italiens et Espagnols.

Plus de 27 000 tonnes de viande chevaline ont ainsi été importées, principalement du Canada. L'importation de cheptel vif, avec 7 130 têtes en 2006, en provenance essentiellement de Pologne, a tendance à disparaître. Les deux tiers de la viande consommée en France proviennent donc de chevaux de réforme et seulement un tiers de ceux-ci, dans l'hexagone, sont dirigés vers l'abattoir. Il serait souhaitable,pour l'économie française,de développer l'élevage de chevaux pour la consommation de viande.**

COMPARER : la consommation de viande de boeuf dans le monde

Quels chevaux pour la viande de cheval ?

Les 9 races de chevaux de trait (*) ont été classées par l’Unioneuropéenne comme menacées d’extinction.

La faiblesse du cheptel de certaines races ne permet pas une diversité génétique suffisante à leur maintien durable. Dès lors, le développement du débouché viande chevaline devient une nécessité pressante. En effet, l’élevage des chevaux de trait est à 98 % destiné à la consommation. Sans la filière viande

chevaline, l’absence de débouché pour les chevaux de trait ne permettrait pas la pérennité de leur élevage.

voici un extrait du dossier de presse du CIV :

LE BIEN-ÊTRE ANIMAL, UNE PRIORITÉ pour les producteurs de viande de cheval

La durée du transport est particulièrement règlementée. Elle ne doit pas excéder 8 heures d’affilée pour les chevaux adultes. Si la durée dépasse 8 heures (ce qui est exceptionnel), les camions doivent être aménagés pour abreuver et nourrir les bêtes toutes les 8 heures. Si la durée dépasse 24 heures, celles-ci doivent être déchargées dans un point agréé, où elles se reposeront pendant 24 heures, seront nourries et abreuvées, avant de reprendre le trajet.

Tout transporteur doit, par ailleurs, être agréé. Le transport d’animaux malades ou blessés et de femelles gestantes à des fins d’abattage est, pour sa part, interdit.

À l’abattoir, les chevaux sont regroupés en parcs ou logettes individuelles où ils sont abreuvés et conservés au calme et au repos. La maltraitance n’a pas et ne peut pas avoir sa place dans l’élevage des chevaux à vocation bouchère. À son arrivée à l’abattoir, chaque animal est systématiquement inspecté sous le contrôle des services vétérinaires.

Un cheval ne pourra être abattu pour la consommation humaine s’il est malade, dans un mauvais état d’hygiène ou non accompagné de ses documents sanitaires.

> Aux États-Unis, l’interdiction des abattoirs chevalins a eu les effets contraires à ceux attendus en termes de bien-être animal. En effet, on recense de nombreux actes d’abandon et d’absence de soin, alors que le cheval est un animal fragile. L’enfer du cheval est souvent pavé de bonnes intentions humaines !

http://www.planetoscope.com/elevage-viande/947-consommation-de-viande-de-cheval-en-france.html

Modifié par Leste

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ping Membre 5 954 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

Qu'est-ce qu'on est capable de trouver comme arguments pour se donner bonne conscience , c'est hallucinant. En gros, le propos est de dire qu'on les tuent pour leur bien, et qu'ils sont tellement amenés à l'abattoir avec amour, que pour un peu ils iraient tout seuls, :smile2: . C'est balèze...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Leste Membre 2 502 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Bonne conscience ? Je me demande si vous avez lu mes propos. La question n'est pas d'avoir bonne ou mauvaise conscience, la question est que plusieurs races de chevaux sont en voie d'extinction et que c'est en consommant plus qu'on les fera reproduire plus. A moins que vous êtes d'accord avec le fait que ces races de chevaux disparaissent. Moi ça m'ennuierait de voir le comtois disparaitre, car c'est un magnifique cheval !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Don Juan Matus Membre 140 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Qu'est-ce qu'on est capable de trouver comme arguments pour se donner bonne conscience , c'est hallucinant. En gros, le propos est de dire qu'on les tuent pour leur bien, et qu'ils sont tellement amenés à l'abattoir avec amour, que pour un peu ils iraient tout seuls, :smile2: . C'est balèze...

:plus:

Si tu m'aimes mange-moi, disait Juliette à Roméo.

Si tu m'aimes apprivoise-moi, disait le renard au petit prince.

Si tu m'aimes vote pour moi, disait Hitler au peuple Germain.

Si tu m'aimes laisse-moi, disait le sage à son admirateur.

Si tu m'aimes aime-toi, disait Jésus à ses disciples.

Si tu m'aimes oublie-moi, disait le singe à l'homme.

Si tu m'aimes tue-moi, disait la planète à Cromagnon.

Bonne conscience ? Je me demande si vous avez lu mes propos. La question n'est pas d'avoir bonne ou mauvaise conscience, la question est que plusieurs races de chevaux sont en voie d'extinction et que c'est en consommant plus qu'on les fera reproduire plus. A moins que vous êtes d'accord avec le fait que ces races de chevaux disparaissent. Moi ça m'ennuierait de voir le comtois disparaitre, car c'est un magnifique cheval !

Leste, qu'est-ce que tu es lourd. :)

Modifié par Don Juan Matus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Leste Membre 2 502 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

:plus:

Si tu m'aimes mange-moi, disait Juliette à Roméo.

Si tu m'aimes apprivoise-moi, disait le renard au petit prince.

Si tu m'aimes vote pour moi, disait Hitler au peuple Germain.

Si tu m'aimes laisse-moi, disait le sage à son admirateur.

Si tu m'aimes aime-toi, disait Jésus à ses disciples.

Si tu m'aimes oublie-moi, disait le singe à l'homme.

Si tu m'aimes tue-moi, disait la planète à Cromagnon.

Leste, qu'est-ce que tu es lourd. :)

Je vois que les seuls arguments qu'on arrive à donner ce sont les insultes ! :)

En gros je suis comme des millions de français un sadique car je mange du cheval ! :)

On est contre manger un steack de cheval qui sera abattu dans des conditions très corrects mais par contre ça ne nous dérange absolument pas de manger du mouton halal abattu à vif ! A chacun ses principes, heureusement que je suis de la campagne et que j'arrive à discerner tout ceci...

A partir du moment où on prend la décision de manger de la viande, il n'y a effectivement aucune différence entre du cheval, du cochon, du mouton, du lapin ( il y a des lapins de compagnie ) ou du chien ( certains pays d'Asie sont très friands de cet animal ) Tout n'est que question de disposition psychologique, certains font un tri totalement arbitraire entre les " bons animaux " que l'on doit caresser et ceux qu'on peux bouffer !!! :sleep:

:plus:

Complètement. En quoi un cheval est plus à plaindre qu'un lapin ou qu'une vache ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Don Juan Matus Membre 140 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Je vois que les seuls arguments qu'on arrive à donner ce sont les insultes ! :)

Ce n'est pas une insulte leste, tout juste une taquinerie comme peut le laisser imaginer l'émoticone

:)

En gros je suis comme des millions de français un sadique car je mange du cheval ! :)

On est contre manger un steack de cheval qui sera abattu dans des conditions très corrects mais par contre ça ne nous dérange absolument pas de manger du mouton halal abattu à vif ! A chacun ses principes, heureusement que je suis de la campagne et que j'arrive à discerner tout ceci...

Je suis végétalien, et sûrement plus de la campagne que toi, ça n'a rien à voir avec le sujet Leste. Visiblement, manger du cheval ne favorise pas le sens de l'humour. :sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ping Membre 5 954 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

Bonne conscience ? Je me demande si vous avez lu mes propos. La question n'est pas d'avoir bonne ou mauvaise conscience, la question est que plusieurs races de chevaux sont en voie d'extinction et que c'est en consommant plus qu'on les fera reproduire plus. A moins que vous êtes d'accord avec le fait que ces races de chevaux disparaissent. Moi ça m'ennuierait de voir le comtois disparaitre, car c'est un magnifique cheval !

Donc il faudrait entretenir ces races en voie d'extinction uniquement pour le plaisir des yeux des amoureux de leur beauté, et pour cela elever des chevaux dans le seul but de les tuer. Interessant comme raisonnement.

Quand à ces abattoirs vertueux decrits dans les articles plus haut, laissez moi r.., heu pleurer plutôt. La réalité c'est aussi ça: http://www.l214.com/enquetes/2015/abattoir-made-in-france/chevaux

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité