Aller au contenu

Est-il raisonnable d'etre raisonnable ?


Invité

Messages recommandés

Invité
Invités, Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

A quoi peut parvenir la raison la plus pénétrante sinon a une claire vision de ce qui est possible et de ce qui ne l'est pas ?

Et donc a se résigner a son impuissance.

Pourtant on sait aujourd'hui que l'impossible n'existe pas et que c'est seulement une affaire de probabilités.

Kant avait fait en son temps la critique de la raison pure, celle qui veut se passer de, ou outrepasser l'expérience.

Einstein etait un homme éminemment raisonnable qui refusait a priori le fait que Dieu puisse jouer aux dés, l'expérience a montré qu'il avait tort.

Le fait que le monde ne soit pas raisonnable dans son essence, ou accessible a la raison pure, est-il un bien, est-il un mal  pour vous ?

Faut-il tuer le concept du raisonnable pour que la liberté, le possible puisse advenir ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Forumeur confit, Posté(e)
Enchantant Membre 13 054 messages
Forumeur confit,
Posté(e)

Si la raison raisonnable ou les intellos intellectuels seules avait le pouvoir de surmonter et de régler tous les problèmes, nous le saurions ?

L'usage de la force est au bout du bout de la raison raisonnable, sans elle, pas de liberté!.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Don Juan Matus Membre 140 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Einstein etait un homme éminemment raisonnable qui refusait a priori le fait que Dieu puisse jouer aux dés, l'expérience a montré qu'il avait tort.

Voulez-vous dire que nous savons par expérience que Dieu jouerait bien au dés ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité
Invités, Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Voulez-vous dire que nous savons par expérience que Dieu jouerait bien au dés ?

S'il y en a un, oui.

Mais on peut s'en passer.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Don Juan Matus Membre 140 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

S'il y en a un, oui.

Mais on peut s'en passer.

Par quelle expérience dites-moi ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité
Invités, Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Si la raison raisonnable ou les intellos intellectuels seules avait le pouvoir de surmonter et de régler tous les problèmes, nous le saurions ?

L'usage de la force est au bout du bout de la raison raisonnable, sans elle, pas de liberté!.

Ce n'est pas vraiment l'orientation que je voulais donner au sujet, l'orientation politique, mais n'étant pas psycho rigide je laisse quartier libre. :zen:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Dompteur de mots Membre 1 788 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

La raison est une sorte d'ascèse intérieure qui décuple la puissance de réalisation de l'homme. Lorsque Kant fait la critique de la raison, il ne fait pas autre chose que de baliser cet instrument, de fixer les paramètres à l'intérieur desquels la raison permet effectivement un décuplement de la puissance de réalisation de l'homme. Autrement dit, il œuvre à mettre au point l'instrument.

Le mot-clé ici est "instrument": la raison est en effet un instrument. Et comme pour tout instrument, il faut quelqu'un pour le manier, quelqu'un qui a un projet, pour qui cet instrument est effectivement utile.

Il faut porter en soi le chaos pour accoucher d'une étoile disait Nietzsche. "Le chaos": ou un projet, une folie, une obsession, une idée fixe. Ce que Nietzsche ne disait pas par contre, c'est qu'il faut ensuite des connaissances en obstétrique pour accoucher d'une étoile. C'est-à-dire qu'il faut des instruments, comme la raison. Mais Nietzsche insistait sur le chaos parce que dans le monde moderne, les hommes ont tendance à devenir obnubilés par leurs instruments, et à oublier qu'ils portent aussi en eux un monde de folie.

Mais casse l'instrument et l'homme n'est plus qu'un infirme impotent qui gémit dans le monde.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Don Juan Matus Membre 140 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Ce n'est pas vraiment l'orientation que je voulais donner au sujet, l'orientation politique, mais n'étant pas psycho rigide je laisse quartier libre. :zen:

Ce n'était pas pour faire une déviation, mais lorsque je ne comprends pas quelque chose, ça se bloque dans ma tête, du coup, il ne restait que cette partie de votre questionnement devant moi, impossible d'avancer.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité
Invités, Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Par quelle expérience dites-moi ?

En ce qui concerne la science, les débats entre Bohr et Einstein ne traitent que de ça, il y a aussi le chaos déterministe qui énonce l'impossibilité de faire des prédictions a long terme a partir d'un systeme entierement déterminé.

Ceci dit nous sommes en section philosophie.

La raison est une sorte d'ascèse intérieure qui décuple la puissance de réalisation de l'homme. Lorsque Kant fait la critique de la raison, il ne fait pas autre chose que de baliser cet instrument, de fixer les paramètres à l'intérieur desquels la raison permet effectivement un décuplement de la puissance de réalisation de l'homme. Autrement dit, il œuvre à mettre au point l'instrument.

Le mot-clé ici est "instrument": la raison est en effet un instrument. Et comme pour tout instrument, il faut quelqu'un pour le manier, quelqu'un qui a un projet, pour qui cet instrument est effectivement utile.

Il faut porter en soi le chaos pour accoucher d'une étoile disait Nietzsche. "Le chaos": ou un projet, une folie, une obsession, une idée fixe. Ce que Nietzsche ne disait pas par contre, c'est qu'il faut ensuite des connaissances en obstétrique pour accoucher d'une étoile. C'est-à-dire qu'il faut des instruments, comme la raison. Mais Nietzsche insistait sur le chaos parce que dans le monde moderne, les hommes ont tendance à devenir obnubilés par leurs instruments, et à oublier qu'ils portent aussi en eux un monde de folie.

Mais casse l'instrument et l'homme n'est plus qu'un infirme impotent qui gémit dans le monde.

La raison est un instrument, personne n'en doute, mais quand cet instrument est suffisamment puissant, la tendance a en faire un mode d'existence, et meme l'essence de l'existence, est trés forte.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 54ans Posté(e)
ping Membre 6 305 messages
Baby Forumeur‚ 54ans‚
Posté(e)

Une raison hypertrophiée est sûrement le meilleur moyen d'ignorer de soi l'etendue de l'être.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Obsédé textuel, 70ans Posté(e)
Gouderien Membre 26 820 messages
70ans‚ Obsédé textuel,
Posté(e)

Être raisonnable, c'est ne pas ignorer que le chaos gouverne en grande partie le monde. Dieu, s'il existe, joue non seulement aux dés, mais aussi à un tas d'autres jeux plus compliqués (et plus tordus).

Mais ce n'est pas parce que l'univers est chaotique, qu'on doit l'être soi-même! Il importe donc d'être raisonnable... au sein d'un monde chaotique. :p

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Passiflore Membre 12 048 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
Être raisonnable, c'est ne pas ignorer que le chaos gouverne en grande partie le monde (...) ce n'est pas parce que l'univers est chaotique qu'on doit l'être soi-même ! Il importe donc d'être raisonnable... au sein d'un monde chaotique.

Raison vaut mieux que déraison pour les choses les plus importantes mais parfois ne pas être raisonnable - selon des limites fixées par soi-même - pour des choses somme toute assez dérisoires, sachant que ça ne portera pas à conséquences fâcheuses ni pour soi ni pour autrui, par des moments ponctuels de "rébellion", ça fait partie de sa joie de vivre et de sa façon de pimenter l'existence.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 54ans Posté(e)
ping Membre 6 305 messages
Baby Forumeur‚ 54ans‚
Posté(e)

S'il avait été raisonnable Christophe Colomb serait resté dans ses pénates au lieu de tenter l'impossible.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Barbara lebol
Invités, Posté(e)
Invité Barbara lebol
Invité Barbara lebol Invités 0 message
Posté(e)

Bjr Ping ! ;)

Les moines bouddhistes s'efforcent de se détacher de la raison afin de connaitre l'illumination et de s'exercer à la pleine conscience. Pour résoudre les koan zen, ils doivent proscrire le raisonnement logique.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 54ans Posté(e)
ping Membre 6 305 messages
Baby Forumeur‚ 54ans‚
Posté(e)

Oui, tout à fait. Le satori, (ce mot n'a pas d'equivalent en occident), est une sorte d'éclosion à la conscience de quelque chose que la meilleure raison raisonnante ne pourrait pas attraper dans ses filets. Le but d'une meditation par exemple, est précisemment d'arrêter de raisonner, de penser, afin que du silence éclose de la conscience.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Orbes claire
Invités, Posté(e)
Invité Orbes claire
Invité Orbes claire Invités 0 message
Posté(e)

Bonsoir Swam,

dans ses passions il vaut laisser une place à la raison, histoire de garder le cap et continuer à jouir de sa passion !

Personnellement, je serais plutôt de l'avis de Einstein : Dieu ne joue pas aux dès.... et plutôt que Dieu, je dirais que les univers ne jouent pas aux dès .... tout à une cause logique que l'on finit par découvrir tôt, tard ou très tard ! ... il y a périodiquement des retours sur image où on voit ce qui a engdré quoi ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Passiflore Membre 12 048 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
Le fait que le monde ne soit pas raisonnable dans son essence, ou accessible a la raison pure, est-il un bien, est-il un mal ?

Faut-il tuer le concept du raisonnable pour que la liberté, le possible puisse advenir ?

Annihiler le raisonnable, la raison, le bon sens, c'est la porte ouverte à toutes les déraisons, à toutes les folies et ça mènera l'humanité à sa perte...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
nolibar Membre 1 121 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

Faut-il tuer le concept du raisonnable pour que la liberté, le possible puisse advenir ?

Pour pouvoir le tuer ce fameux concept du raisonnable, il faudrait d’abord qu’il existe, non ?

Personnellement, je n’en vois aucune trace dans l’organisation de notre Société, ou alors elles sont si insignifiantes que cela ne vaut même pas la peine de les citer.

Au lieu d’un monde où régneraient la paix et l’harmonie, je ne vois qu’un monde instable, comme s’il était construit sur un terrain volcanique, secouait en permanence par des éruptions monstrueuses (confits, guerres, etc.) qui font plutôt penser à un enfer qu’à un paradis.

Et tout cela à cause de la stupidité humaine.

Il va bien falloir que je me résigne à reconnaitre que l’Homme n’est qu’un animal parmi les autres espèces et rien de plus, si ce n’est qu’il est aussi le plus dangereux des prédateurs pour le devenir des autres espèces tant animales que végétales.

Où l’Homme passe, les espèces trépassent.

« Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue. »

Albert Einstein.

Simple avis d’un esprit peu cultivé.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Chercheur de ciel, 37ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 16 788 messages
37ans‚ Chercheur de ciel,
Posté(e)

Dans le fond ce qui rend notre époque si inhabituelle et si extravagante n'est pas, comme on pourrait le penser à la première vue, la démesure et la passion qui se déchaîne un peu partout. C'est au contraire l'hyper-rationalité et l'hyper-rationalisation qui est à l'origine de tous nos problèmes. C'est à cause de l'hyper-rationalisation que l'on présuppose aux agents économiques que la gratuité devient impossible, que l'altruisme sera considéré comme une forme d'égoïsme, que les biens communs ne sont pas possibles (tragédie des biens communs), que les libertés individuelles sont perçues comme un dogme indépassable duquel devrait découler le meilleur des mondes. Enfin voilà, toute la pensée économique est hyper rationnelle mais cela ne signifie pas qu'elle soit raisonnable.

Trop de calculateurs, et si peu d'artistes!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Chercheur de ciel, 37ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 16 788 messages
37ans‚ Chercheur de ciel,
Posté(e)

Autre exemples : à force de rechercher constamment la façon la plus rationnelle/efficace et pratique d'effectuer une même tâche nous oublions le coût et les risques liés a cette même recherche. De la même façon qu'un enfant face à un divorce voit son intérêt corrompu par le rouleau compresseur de la justice, dont l'objet officiel et contradictoire sera d'agir pour le bien de l'enfant. En voulant prendre une décision de justice délibérée sur l'intérêt de l'enfant, on provoque l'inverse : le conflit entre les deux parents, le choix impossible pour un enfant qui se sent pris en otage alors qu'il a besoin de sécurité affective, etc.. Ou encore les problèmes écologiques proviennent principalement de ce qu'on ne se demande pas le coût global de la recherche perpétuelle du meilleur moyen technique dans tous les domaines.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×