Aller au contenu

Finkelkraut et son obsession de l’Islam: Un danger pour le vivre ensemble

Noter ce sujet


Hawks

Messages recommandés

Annonces
Maintenant
Membre, Obsédé textuel, 69ans Posté(e)
Gouderien Membre 24 386 messages
69ans‚ Obsédé textuel,
Posté(e)

J'adore Finkielkraut. S'il te déplaît, alors il me plaît encore plus.

Modifié par Gouderien
  • Like 9
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Forumeur confit, Posté(e)
Enchantant Membre 11 795 messages
Forumeur confit,
Posté(e)

Hawks,

Quand on observe le vivre ensemble au sein du monde musulman, on est encore plus convaincu, en son fort intérieur, que l'islam est un danger !

Modifié par Enchantant
  • Like 9
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 111ans Posté(e)
stvi Membre 20 709 messages
Mentor‚ 111ans‚
Posté(e)

"Depuis plus d’une quinzaine d’années, le philosophe Alain Finkielkraut combat la communauté musulmane déniant de ce fait à la République d’être une société multiculturelle"

il n'est pas plus obsédé qu'Angela Merkel ,chouchou des islamistes qui avait déclaré que le multiculturalisme était un échec en l'Allemagne ..

il ne reste plus que les gens de l'extrême gauche ,leurs médias et les musulmans pour nier que l'islam est un danger pour notre pays ..un sondage" Atlantico" donnait que pour 74 % des personnes interrogées " l’islam est une religion "intolérante" et incompatible avec les valeurs de la société française"

Il serait temps que les musulmans se rendent compte que la façon de pratiquer l'islam doit être différente en Europe ..L'Afrique musulmane n'a pas vocation à imposer sa culture sur un autre continent ..

.............

La chancelière allemande Angela Merkel a affirmé samedi que le modèle d'uneAllemagne multiculturelle, où cohabiteraient harmonieusement différentes cultures, avait "totalement échoué". Le débat sur l'immigration divise l'Allemagne depuis la publication d'un pamphlet d'un haut fonctionnaire, Thilo Sarrazin, qui sous le titre"L'Allemagne se défait", affirme que son pays "s'abrutit" sous le poids des immigrés musulmans.

Modifié par stvi
  • Like 8
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité
Invités, Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

C'est Finkelkraut ou l'islam le danger pour le vivre ensemble?

Finkelkraut n'a encore tué personne au contraire des musulmans islamistes!

Fatwas, attentats, exigences, burqa, ne font pas avancer le vivre ensemble.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Lineole Membre 715 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

"Depuis plus d’une quinzaine d’années, le philosophe Alain Finkielkraut combat la communauté musulmane déniant de ce fait à la République d’être une société multiculturelle"

il n'est pas plus obsédé qu'Angela Merkel ,chouchou des islamistes qui avait déclaré que le multiculturalisme était un échec en l'Allemagne ..

il ne reste plus que les gens de l'extrême gauche ,leurs médias et les musulmans pour nier que l'islam est un danger pour notre pays ..un sondage" Atlantico" donnait que pour 74 % des personnes interrogées " l’islam est une religion "intolérante" et incompatible avec les valeurs de la société française"

Il serait temps que les musulmans se rendent compte que la façon de pratiquer l'islam doit être différente en Europe ..L'Afrique musulmane n'a pas vocation à imposer sa culture sur un autre continent ..

.............

La chancelière allemande Angela Merkel a affirmé samedi que le modèle d'uneAllemagne multiculturelle, où cohabiteraient harmonieusement différentes cultures, avait "totalement échoué". Le débat sur l'immigration divise l'Allemagne depuis la publication d'un pamphlet d'un haut fonctionnaire, Thilo Sarrazin, qui sous le titre"L'Allemagne se défait", affirme que son pays "s'abrutit" sous le poids des immigrés musulmans.

Je suis bien d'accord !

C'est un leurre de post-ados babyloniens que d'avoir cru et pour beaucoup de "centre-urbain fêtards" que le multi-culturalisme peut fonctionner.

Cela a toujours été démenti par l'Histoire. Et l'espèce de fantasme du "jardin d'enfant" a créé des sociétés en champs de bataille à basse intensité commune et à explosion sporadique.

C'est le multi-culturalisme qui a produit la légitimité à se conduire chacun selon son point de vue dans l'espace public et donc sans plus aucune règle d'"urbanité", de politesse, de partage commun des lieux.

Chacun doit marquer en permanence son territoire contre les autres, imposer à bon droit sa présence et ses goût (musicaux), ses pratiques (crachats, déchets, clopes, bruits, etc.), son déplacement sans prise en compte de l'autre), aux autres.

Finkelkraut est un passionné d'éducation et de culture. Il exprime la cohérence de la nécessité d'un tronc commun culturel pour faire société entre des individus.

Que ce fait ne soit pas une évidence est simplement hallucinant pour moi et pour beaucoup d'autres.

J'ai le sentiment qu'il y a surtout des individus promoteurs de la jungle des comportements différents, pour leur propre avantage. Car ceux là savent pouvoir en tirer profit, tel des parasites qui ont tout intérêt au chaos pour est moins visibles.

Des femmes et hommes, possédant un physique remarquable, aucune morale ni aucune autre valeur réelle que celle de leur propre réussite personnelle, contre tous les autres. Ces derniers n'étant que des objets pour eux.

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Magus
Invités, Posté(e)
Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)

En revanche, je ne suis pas d'accord.

    Ce n'est pas le multiculturalisme qui a échoué, c'est l'Etat-Nation, démantelé et pour ce qui en reste se retrouvant sous le joug du tout économique. L'adhésion à un sentiment d'appartenance à une même idée, la nation, n'est pas naturelle : ce sentiment se construit. Cette tâche incombe de manière prégnante à l'Etat, par l'instruction, la fermeté sur l'espace de ses valeurs, la séduction par la garantie au plus grand nombre possible de citoyens d'une vie décente. Et enfin, l'Etat doit reconnaître sa société divisée, traversée par des contradictions d'intérêt et doit se fixer comme modalité, d'associer à parts égales, chaque citoyen dans l'expression de ces contradictions, l'analyse de ces contradictions et la mise en délibération de ces contradictions, en vue d'arriver à un arbitrage. Cela s'appelle la démocratie.

    Or aujourd'hui, les inégalités galopent et le pouvoir a été pour une grande part confisqué au citoyen par une caste qui se reproduit entre elle. Hier il fallait être éduqué, patriote, avoir une famille tenue, militer pour s'émanciper un peu du travail aliénant... Aujourd'hui l'argent est roi et le 'citoyen' n'est plus qu'un kleenex de l'économie qui doit limite remercier de pouvoir être exploité.

    Cette perte de valeurs, l'individualisme et le replis communautaire pour tenter d'en retrouver, forment les deux faces de la monnaie rendue au néo-libéralisme. Quand nos sociétés produisent par exemple obèses et gâchis honteux lancés à la vue d'hommes et de femmes qui meurent de faim, faut-il s'étonner de soulever de la haine ? Quand dans notre propre société française la mobilité sociale a reculé, que le pauvre se voit exclu des centres-villes pour les périphéries voire la campagne, avec les taux d'accès aux services qui vont avec, faut-il s'étonner des ressentiments qui brûlent ?

    Tout cela pour dire que ne pointer que l'aspect religieux est simpliste, sinon faux. Comme évoqué, les premières victimes de l'islamisme, sont des musulmans. Hier, la radicalité contestataire contre cet ordre des choses se manifestait parfois dans le nationalisme : Nasser, Edward Wilmot Blyden... Aujourd'hui elle s'est habillée sous les couleurs de l'islamisme radical qui vend, apporte parfois, fait miroiter surtout, des réponses, là où nous avons échoués.

    Nous sommes en 2016, nous n'avons jamais produit autant de richesses dans le monde, et pourtant une personne sur neuf y souffre de la faim. L'islamisme n'est que la fièvre des inégalités et injustices.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Hawks Membre 1 033 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Hawks,

Quand on observe le vivre ensemble au sein du monde musulman, on est encore plus convaincu, en son fort intérieur, que l'islam est un danger !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité
Invités, Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Hawks..........HORS SUJET

on sait tes obsessions antisémites

mais là, dans ce sujet qui tu as initié, on parle de Finkelkraut et de l'islam.....

mais bon, vu tes affinités, c'est sur que tu ne mettras pas de vidéo d'un musulman dénonçant l'islamisme.....

ton honnêteté intellectuelle ne va pas jusque là!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Hawks Membre 1 033 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

"Depuis plus d’une quinzaine d’années, le philosophe Alain Finkielkraut combat la communauté musulmane déniant de ce fait à la République d’être une société multiculturelle"

il n'est pas plus obsédé qu'Angela Merkel ,chouchou des islamistes qui avait déclaré que le multiculturalisme était un échec en l'Allemagne ..

il ne reste plus que les gens de l'extrême gauche ,leurs médias et les musulmans pour nier que l'islam est un danger pour notre pays ..un sondage" Atlantico" donnait que pour 74 % des personnes interrogées " l’islam est une religion "intolérante" et incompatible avec les valeurs de la société française"

Il serait temps que les musulmans se rendent compte que la façon de pratiquer l'islam doit être différente en Europe ..L'Afrique musulmane n'a pas vocation à imposer sa culture sur un autre continent ..

.............

La chancelière allemande Angela Merkel a affirmé samedi que le modèle d'uneAllemagne multiculturelle, où cohabiteraient harmonieusement différentes cultures, avait "totalement échoué". Le débat sur l'immigration divise l'Allemagne depuis la publication d'un pamphlet d'un haut fonctionnaire, Thilo Sarrazin, qui sous le titre"L'Allemagne se défait", affirme que son pays "s'abrutit" sous le poids des immigrés musulmans.

Hawks..........HORS SUJET

on sait tes obsessions antisémites

mais là, dans ce sujet qui tu as initié, on parle de Finkelkraut et de l'islam.....

mais bon, vu tes affinités, c'est sur que tu ne mettras pas de vidéo d'un musulman dénonçant l'islamisme.....

ton honnêteté intellectuelle ne va pas jusque là!

Finkelkraut est un sioniste qui contre l'islam et les musulmans alors les musulmans ont toujours vecu en paix avec les juifs pas avec le sioniste

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Forumeur confit, Posté(e)
Enchantant Membre 11 795 messages
Forumeur confit,
Posté(e)

Hawks,

Depuis 2000, le conflit israelo-palestiniens à tué 7100 Palestiniens et 1100 Israéliens.

C'est de trop, mais si l'on compare aux accidentés de la route en France depuis 2014,soit 2 ans, cela correspond au nombre de Palestiniens tués en 15 ans.

Vous me rétorquerez avec raison que dans tous les cas c'est de trop et je vous l'accorde !

Mais le conflit Syrien, qui est un des conflits multiples perdurant au sein du monde musulman a fait à lui seul, plus de 250 000 morts depuis 2012.

A partir d'un certains seuil ou nombre, il est possible que vous ne vous représentiez plus les ordres de grandeur, focalisé bêtement que vous êtes, sur le seul conflit israélo-palestinien ?sleep8ge.gif

Modifié par Enchantant
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Lineole Membre 715 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

En revanche, je ne suis pas d'accord.

    Ce n'est pas le multiculturalisme qui a échoué, c'est l'Etat-Nation, démantelé et pour ce qui en reste se retrouvant sous le joug du tout économique. L'adhésion à un sentiment d'appartenance à une même idée, la nation, n'est pas naturelle : ce sentiment se construit. Cette tâche incombe de manière prégnante à l'Etat, par l'instruction, la fermeté sur l'espace de ses valeurs, la séduction par la garantie au plus grand nombre possible de citoyens d'une vie décente. Et enfin, l'Etat doit reconnaître sa société divisée, traversée par des contradictions d'intérêt et doit se fixer comme modalité, d'associer à parts égales, chaque citoyen dans l'expression de ces contradictions, l'analyse de ces contradictions et la mise en délibération de ces contradictions, en vue d'arriver à un arbitrage. Cela s'appelle la démocratie.

    Or aujourd'hui, les inégalités galopent et le pouvoir a été pour une grande part confisqué au citoyen par une caste qui se reproduit entre elle. Hier il fallait être éduqué, patriote, avoir une famille tenue, militer pour s'émanciper un peu du travail aliénant... Aujourd'hui l'argent est roi et le 'citoyen' n'est plus qu'un kleenex de l'économie qui doit limite remercier de pouvoir être exploité.

    Cette perte de valeurs, l'individualisme et le replis communautaire pour tenter d'en retrouver, forment les deux faces de la monnaie rendue au néo-libéralisme. Quand nos sociétés produisent par exemple obèses et gâchis honteux lancés à la vue d'hommes et de femmes qui meurent de faim, faut-il s'étonner de soulever de la haine ? Quand dans notre propre société française la mobilité sociale a reculé, que le pauvre se voit exclu des centres-villes pour les périphéries voire la campagne, avec les taux d'accès aux services qui vont avec, faut-il s'étonner des ressentiments qui brûlent ?

    Tout cela pour dire que ne pointer que l'aspect religieux est simpliste, sinon faux. Comme évoqué, les premières victimes de l'islamisme, sont des musulmans. Hier, la radicalité contestataire contre cet ordre des choses se manifestait parfois dans le nationalisme : Nasser, Edward Wilmot Blyden... Aujourd'hui elle s'est habillée sous les couleurs de l'islamisme radical qui vend, apporte parfois, fait miroiter surtout, des réponses, là où nous avons échoués.

    Nous sommes en 2016, nous n'avons jamais produit autant de richesses dans le monde, et pourtant une personne sur neuf y souffre de la faim. L'islamisme n'est que la fièvre des inégalités et injustices.

Je trouve trop facile et faux de réduire mon propos, ou d'autres à la dénonciation du religieux. Le culturel est indiqué, et ce n'est pas QUE du religieux, notamment sur le rapport à l'espace public, aux relations entre hommes et femmes, que vous évacuez ainsi, créant un vide d'analyse.

L'économie libérale, et l'individualisme à laquelle elle est dialectique est une variable, importante, certes, mais il ne faut pas écarter les moyens que la caste dont vous parlez, transnationale, et donc manipulatrice de l'Etat-Nation pour ses propres intérêts, utilise aussi et manipule des structures culturelles bien existantes pour les inviter à s'opposer entres elles. et à "faire diversion".

Ce faisant, ces réalités culturelles sont bien présentes, et tout aussi partie prenante du problème in fine.

Avoir à faire face à un front, une réalité, ne veut nullement dire dire occulter les autres éléments de la réalité et donc du problème.

La question de l’œuf ou de la poule étant dépassée, il faut lutter ou affronter l'ensemble des variables.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Magus
Invités, Posté(e)
Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)

Si je peux être d'accord sur l'instrumentalisation à des fins politiques, ou disons de diversion afin de conserver l'ascendance par des peurs - ce que nous vivons avec l'état d'urgence en exacerbé et fait le fond de commerce du FN - je ne suis toujours pas convaincu par la prégnance du religieux. Mille ans d'histoire entre chrétienté et islam n'enseignent pas que les conflits, mais aussi les convergences.

Je pense depuis quelques années que le régime concordataire serait une piste. Il est aujourd'hui invoqué sous certains aspects par de plus en plus d'observateurs et acteurs sociaux. Ce qui ne résout pas le fond du problème : les inégalités et le cynisme d'Etats prédateurs sous la houlette de financiers sans scrupules.

S'il y avait des réalités culturelles à invoquer, nous devrions pleurer sur notre sort, tant la culture politique fait défaut au citoyen lambda depuis plusieurs décades.

Je suppose que nous sommes d'accord sur le plus d'Etat nécessaire... Sur le diagnostic, peut-être. Notre désaccord provient du vecteur de la situation :p

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Animal sauvage, Posté(e)
Mr_Fox Membre 15 207 messages
Animal sauvage,
Posté(e)

Le "vivre ensemble" est un leurre ça n'existe pas. C'est l'euphémisme pour "guerre qui couve".

Ce qui existe c'est la société, on vit en société. On forme une société et on a un mode de vie social ou anti-social.

Evidemment lorsqu'on a ingéré trop de propagande libérale/libertaire on pense qu'il faut comettre un maximum d'actions anti-sociales au nom de la liberté, c'est à dire en fait piétiner la dignité de l'autre au nom de la sienne propre, mais néanmoins "vivre ensemble" c'est à dire être un gros connard mais ne jamais se faire rappeler à l'ordre.

Sauf que dans la vraie vie, piétiner la gueule des gens n'est pas un mode de vie social, ça veut dire que les autres ravalent leur fierté mais n'en pensent pas moins.

Bien sur un jour ils en ont marre et ils vous pendent.

Le "vivre ensemble" désigne cette période qui précède la pendaison.

La société, ça désigne le fait de ne pas avoir besoin de théoriser "le vivre ensemble" parce que personne n'a envie de pendre personne.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Alexterieur Membre 799 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

Je suis moi aussi un admirateur de Finkelkraut, de Zemmour ... quant au "vivre ensemble", c'est une vaste fumisterie !!! Allez donc faire un tour dans certains coins du 93, où les "caucasiens" déménagent les uns après les autres, s'ils peuvent le faire ...

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Abu nuwas Membre 7 131 messages
Mentor‚
Posté(e)

bsr Hawks,

je vous retourne la question, l'impossibilité du vivre ensemble dans les pays du Maghreb, en Irak, en Syrie, a cause de Finkelkraut???

je n'apprécie pas particulièrement se personnage, et ce n'est pas une raison pour lui casser du sucre sur le dos

a+

Le "vivre ensemble" est un leurre ça n'existe pas. C'est l'euphémisme pour "guerre qui couve".

Ce qui existe c'est la société, on vit en société. On forme une société et on a un mode de vie social ou anti-social.

Evidemment lorsqu'on a ingéré trop de propagande libérale/libertaire on pense qu'il faut comettre un maximum d'actions anti-sociales au nom de la liberté, c'est à dire en fait piétiner la dignité de l'autre au nom de la sienne propre, mais néanmoins "vivre ensemble" c'est à dire être un gros connard mais ne jamais se faire rappeler à l'ordre.

Sauf que dans la vraie vie, piétiner la gueule des gens n'est pas un mode de vie social, ça veut dire que les autres ravalent leur fierté mais n'en pensent pas moins.

Bien sur un jour ils en ont marre et ils vous pendent.

Le "vivre ensemble" désigne cette période qui précède la pendaison.

La société, ça désigne le fait de ne pas avoir besoin de théoriser "le vivre ensemble" parce que personne n'a envie de pendre personne.

bsr Roger Lococo

le vivre ensemble n'est pas un leurre, mais pour y accéder, il faut mettre les rois a nu, ses apprentis sorciers qui se drapent dans une morale qu'ils ont complétement pervertie

a+

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Magus
Invités, Posté(e)
Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)

Quel rapport entre délinquance et islam ?

En outre, dans les centre-villes les petits bourgeois bourrés ou drogués grâce à leurs dealeurs de périphérie, n'ont rien de plaisant non plus : tapage, dégradations, agressivité... Curieusement, on ne commente pas leur religion à ceux-là :o°

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Barbara lebol
Invités, Posté(e)
Invité Barbara lebol
Invité Barbara lebol Invités 0 message
Posté(e)

J'adore Finkielkraut. S'il te déplaît, alors il me plaît encore plus.

Nous sommes plusieurs à penser ainsi ! :noel:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Animal sauvage, Posté(e)
Mr_Fox Membre 15 207 messages
Animal sauvage,
Posté(e)

Bsr Roger Lococo

le vivre ensemble n'est pas un leurre, mais pour y accéder, il faut mettre les rois a nu, ses apprentis sorciers qui se drapent dans une morale qu'ils ont complétement pervertie

a+

Bonsoir Abu Nuwas,

Le vivre ensemble c'est théoriser la juxtaposition de groupes différents au sein d'un même état, dans le style tous différents, tous égaux.

Ca fonctionne pour les individus mais pas pour les groupes sociaux qui comportent chacun leurs règles, et inévitablement les règles d'un groupe vont empiéter sur les règles régissant l'ensemble ou les règles des autres groupes.

Dans leur grande sagesse, les anciens ont solutionné le problème d'une manière simple : un groupe = un territoire = une loi.

Dans un état fort, le groupe dominant est bien connu, tout le monde accepte son autorité et sa loi pour vivre sur son territoire.

Ici ce n'est pas le cas, on théorise un machin incongru expliquant qu'on ne peut pas se blairer mais qu'on va quand même vivre ensemble chacun faisant ce qui lui plait.

Ce système n'a aucune chance, sa conception est déficiente, il n'existera jamais que dans la tête de Jacques Attali.

Dans le monde réel les gens vont se battre.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×