Aller au contenu

Lineole

Membre
  • Contenus

    715
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Lineole

  • Rang
    Forumeur forcené

Informations Personnelles

  • Sexe
    Inconnu
  • Pays
  1. Tu serais pour une immigration qui serait régulée ? Comment à quelle mesure ? Sur quel fondement ? La couleur de peau n'est pas vraiment en question, je l'ai dit. Tu ne connais aucun impact culturel dans les migrations ? Et depuis quand une colonisation doit-elle être faite par une puissance ? Les homo erectus qui ont colonisé le moyen-orient formait une puissance colonisatrice ?La colonisation peut se faire sans "puissance organisée". Nous en sommes d'accord. Mais quel intérêt de surjouer le roman national en en faisant un roman cousu de fil noir ? Pourquoi pas jaune ? Ne s'agit-il pas surtout d'opportunisme communautariste pour faire de l'intégration à bon compte, fabriquer de l'histoire et de l'identité ? Tu penses que pour intégrer les noirs français il faut leur faire croire que l'histoire française est africaine autant qu'européenne ? Et que tout africain est européen ou en tout cas quasiment français ? Et si ce n'est pas cela, alors quoi ? Que veut réellement dire cette phrase à quel objectif a-t-elle ? Il n'y a, à la fois, "pas a rendre compte", et à user de "condamnation" ? Sans contradiction ? Se sentent français ? Y compris les mouvements indépendantistes comme celui auquel participait Christiane Taubira ? Ou le mouvement des Kanaks ? Mais dans l'absolu, si je te suis bien, un état qui serait composé uniquement de français de première ou seconde génération par exemple. Ou un état X, si cet exemple te semble mauvais. Un tel état ne serait en aucun cas changé ? La culture en resterait de même principe donc de même contenu ? Les valeurs, les mœurs, l'architecture, etc. serait (non pas identique) mais totalement équivalente, abstraite ? Et la démographie n'a en cela aucun poids ?
  2. Tu ne les citais pas sans qu'on te le demande, c'est tout... Distingue. Je viens de dire distingue... Et tu ne les distingues pas ? Aucune déformation là encore. Mais une question. A laquelle tu es gêné de répondre ce pourquoi tu brodes... Tu ne sais plus ce qu'est une QUESTION ? Salis ? En quoi ? Il n'avait pas besoin de ça puisqu'ils se mettaient tout seul une claque par leurs propos. Je dénote plus une envie de faire du racisme anti-blanc (les fils blancs sales par exemple) ! Tu ne fais qu'accuser gratuitement... Et tu n'as rien démontré mais simplement affirmé, comme d'habitude. Et surtout esquivé les QUESTIONS... Tu peux tenter de te rattraper, ce la n'aura trompé personne. Et tu le sais. Elles sont totalement liées au sujet. Tu n'y répondras pas parce que tu ne le peux pas sans te mettre en difficulté.
  3. Je ne suis pas contre le rêve, mais je tiens seulement à ce qu'il ne soit pas confondu, comme trop souvent (c'est bien le principe du religieux), avec le réel. Si le rêve peut nourrir l'imagination, pour un meilleur réel, oui. S'il fait dériver loin du réel et laisse le pire se produire dans le réel, en étant aveugle (un peu comme des gens drogués ne se rendent plus compte de ce qui se passe vraiment autour d'eux), alors NON ! Trois fois non ! Car c'est la mort de la pluralité du rêve à échéance, bien trop brève quelle qu'elle soit.. Il ne faut pas renoncer à son objectivité.
  4. Pour l'historien Fred Turner, qui retrace la filiation entre les idéaux communautaires des années 60 et la vision d'un Internet comme espace de salut pour l'individu et le collectif, le pouvoir de fascination des réseaux est plus vivant que jamais et nourrit l'idéologie de l'économie numérique autant que les marges d'Internet. Selon lui, tant que la politique sera laissée de côté, aucun ordinateur ne changera le monde. L’historien américain Fred Turner, de passage à Paris pour donner deux conférences, revient sur sa thèse iconoclaste: selon ce chercheur qui enseigne au département des sciences de la communication de l’université de Stanford, tous les éléments de l’utopie numérique, qui voit dans l’avènement de la micro-informatique et des réseaux dématérialisés le moyen pour l’individu de s’émanciper d’une société hiérarchique, bureaucratique et aliénante, remontent à la contre-culture développée par les hippies de la côte Ouest dans les années 60. http://www.slate.fr/story/95899/fred-turner-technologies
  5. Tout dépend alors de ce que tu recouvres avec le terme "mode". Je n'emploierai pas ce terme qui fait trop référence à quelque chose de léger et rapide, comme de la musique ou des vêtements. L'Islam est une religion, une idéologie, une vision du monde, qui implique un rapport au minimum complexe avec la science, avec la liberté de conscience (reproduction dès l'enfance), avec les femmes, etc. Qui plus est cette "mode" dont tu parles accompagnes aussi d'autres "modes" comme celle qui a fait de Mein Kampf un best seller en Turquie au milieu des années 2000. Ainsi que dans d'autres pays arabes et en Inde. Le mélange entre critique du libéralisme occidental et radicalités a de quoi inquiéter. D'autant que l'ultra gauche européenne glisse sur cette pente également par défaut de renouvellement du cadre d'analyse et de propositions suivis socialement. Par dépit en somme. Les communistes et des anarchistes en deviennent islamophiles (tout en étant plus acharnée encore dans leur christianophobie) au mépris de leurs propres idées. Le wahhabisme n'est pas une secte mais un courant salafiste de l'Islam sunnite, et le salafisme qui le sous-tend est en passe de devenir le courant dominant du sunnisme...
  6. Je ne le crois pas. La compétition tue la créativité de beaucoup pour la réussite de très peu. Quelqu'un qui veut vraiment, profondément, faire de son mieux n'a pas besoin de ça. Il n'y a pas d'un côté les meilleurs, de l'autre les faibles. Aucune société n'est manichéenne dans sa réalité. Qui est bridé ? Par quoi ? Je ne vois pas bien comment les bons joueurs se renforce en jouant dans des équipes faibles... ? Mais ces exemples ne sont que des exemples de compétition. La vie n'a pas à être un sport et un affrontement permanent. Qui plus irrigué par des manipulations financières...
  7. Etudions la proposition. Quel est le principe ? De les laisser mourir de faim ? Peuvent-ils cultiver sur place ? S'il faut les nourrir, il faut une structure sur place, sur une petite île, d'importation des produits alimentaires et de santé (aux frais - lourds - du contribuable français...). Lorsqu'ils seront nombreux, ne pourront-ils pas la prendre d'assaut ? Et avec quels risques ultérieurs ? Que sera-t-il fait des femmes djihadistes ? Si femmes et hommes sont ensembles, c'est une société djihadistes qui est crée... Ils peuvent avoir des enfants, et quid dans 25, 50 ans ? Je suis assez septique.
  8. J'ai bien relu, et tu sais parfaitement qu'il n'y a pas de lumière's' aux pluriels au XIIIe siècle, et que LES lumières font référence à la version française de l'aufklärung. Mais passons. Les lumières du XVIIIe donc... seraient dans l'Ijtihad ? Tu peux nous en dire un peu plus ? Oui, mais ton sous-entendu indiquais que je pouvais en être content de cette désolation puisque me consoler avec elle des échanges antérieurs, dont tu supposais ainsi qu'ils nécessitaient chez moi une consolation. Et tu vois ce que chacun se voyant ainsi insulter peut penser du procédé, non ? Certes, et je l'ai dit au début, reste donc mes mêmes questions, non traitées...
  9. Des collabos, pas si je veux. Ils sont centraux dans l'équation. Pourquoi les passais-tu sous silence avant que je t'en parle ? Et pourquoi les minimiser par un "si tu veux" ? Si, mais justement, ce n'est pas ce qu'ils font... Ils préfèrent la fuite, individualiste ou familiale ! Et c'est un élément clé du problème. Bien admettons alors que tu ne les opposes pas mais donc tu les distingues ethniquement, non ? Sinon, qu'est-ce qui est plus métissé de ton point de vue et plus métissé que quoi ? L'Histoire africaine serait-elle alors cousue de fils blancs ? Au final, a part énoncer des évidences sur les relations entre la plupart des cultures dans l'histoire humaines, qu'obtenons-nous alors ? Pourquoi te sens-tu si gêner de répondre qu'il te faille m'inventer de la mauvaise foi ? Ma question n'affirme rien justement sur la pureté, elle te demande comment tu TE positionnes vis-à-vis de cette notion... Voici MA question : Que conteste cette question ? Je ne déforme pas tes propos, je te demande de t'expliquer et de préciser ta pensée... Pourquoi t'en sens-tu si gêné ? Tu ne peux décidément pas répondre à des questions sans insulter l'autre ? A moins que ta phrase en gras soit autre chose ? Et tu pourras alors, là aussi t'en expliquer...
  10. Je ne suis pas sûr de m'en consoler, bien au contraire ! Ta supposition son sous-entendu est sans objet... L'Islam fait partie, à l'origine, des nombreuses sectes répertoriées par l'église au moyen-orient. Le Coran reprend les enseignements et dogmes du courant judéo-chrétien... Vous ne parlez pas des lumières ?
  11. Les éléments que je donne, sont ceux de la "controverse", qui n'en sont d'ailleurs pas vraiment une puisqu'il s'agit plutôt d'un status quo scientifique. Le lien "matricien" que te donne Marginale renvoi à un mouvement favorable au matriarcat sur des bases idéologiques, plutôt louable dans l'idée mais bon... avec la foi militante qui implique une préférence pour la croyance parfois ! Et puis il y a un vieux fond dont je ne saurais pas bien faire la généalogie, sauf peut-être chez Fourier, sur l'amélioration du monde avec un pouvoir féminin. Il fut fortement présent dans un certain féniminisme des années post-68, et irrigue encore des fantasmes. Je conseille pour vaccin : Penser la violence des femmes
  12. Lis le fil sur tu as vraiment envie d'avoir des informations fiables sur le matriarcat et sa réalité. Après, si ce n'est qu'une quête idéologique et mystique...
  13. Lineole

    La Victimisation .

    Restons sur le sujet, sur VOTRE sujet ! Vous souhaitez voir la Turquie exploser par des revendications territoriales, c'est bien ce que vous avez écrit ? Alors si de telles revendications remontant aux temps les plus anciens étaient faites en Europe et aux usa, elles auraient le même effet. NON ? Vous n'y voyez aucun problème ?
  14. Mais tu n'as pas vomi les luxueuses villas dont les propriétaires étaient noirs ? Et qui n'avaient cure de leurs concitoyens, préférant les exploiter eux aussi... Et puisque tu opposes noirs et blancs, dès le début de ce fil, même si en terme d'ethnie plus que de race, que crois-tu que les noirs feront de mieux que les blancs, une fois que ceux-ci aurait été éradiqué de la surface de la terre ? Franchement ? Abélard, Thomas d'Aquin, Guillaume d'Ockham... De l'hostilité aux savoirs ? L'échange avec les philosophes arabes n'a pas fonctionné qu'à sens unique, non plus au demeurant, mais le refroidissement de l'Islam envers les sciences et la connaissance n'est pas plus dû à ces échanges que les lumières ne leurs sont dues. Les impacts dans les deux sens restent assez ténus sur le long terme. En tout cas suffisamment pour laisser de fortes identités civilisationnelles, sinon on parlerait depuis l'aube de l'humanité de civilisation humaine, sans différentiation... Et puis en quoi les influences arabos-musulmanes seraient-elles "du fil noir" ? Les arabes ne sont pas des noirs, ils en faisaient même le commerce esclavagiste bien avant les traites vers le nouveau monde. Je connais le nationalisme pan-africain qui insiste, comme des blancs dans l'autre sens, pour expliquer que les noirs sont supérieurs : l'origine de l'Homme, l'Egypte, etc. Mais ce n'est rien d'autres que du racisme inversé. Je vis très bien avec mes gènes néandertaliens, oui, mais justement, quel intérêt de vouloir faire une différence ? J'ai utilisé le terme "pure" parce que justement la façon dont tu présentes les choses ressemble à une valorisation inversée de la pureté. Comme si les noirs étaient supérieurs parce que plus "purs"...
  15. Mais soyons honnête. Quel est le but ? la natalité blanche baisse, la noire ne baisse pas et les migrations massives sont souhaités par certain-e-s dont toi et Moriarty par exemple. Ce qui veut dire que ce que vous défendez c'est que la France devienne un pays d'Europe (comme d'autres éventuellement) colonisé le plus largement possible. Ce qui implique qu'il n'y aura quasiment plus de blanc d'ici deux siècles. Bon, pourquoi pas... Mais cela n'aura aucun impact culturel tout aussi massif ? Et qu'est-ce qui rend meilleure cette colonisation que les autres ? En quoi cette éradication des blancs augmenterait la diversité ? En quoi plus de richesse ? Et d'ailleurs, cela implique que les cultures africaines non diversifiée par la présence de massive de blancs, de toutes ethnies seraient pauvres ? Bon, ok, je sais : poser des questions = pas d'accord = raciste = nazi, etc. Mais et si de vraies réponses étaient tentée sur ces questions, pour convaincre ne serait-ce qu'un lecteur, qui sait ? Fort probable selon qui ? J'aimerais bien lire une filiation du protestantisme dans l'Islam... ainsi que de la réforme franciscaine, et clunisienne également. L'Islam aurait-il existé sans le christianisme ? Et dans le cas contraire quel intérêt de faire des lumières une quasi création musulmane ? Pourquoi ne rappelles-tu pas les influences chinoises ou indienne ?
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité