Aller au contenu

Le fromage serait aussi addictif qu’une drogue dure


DameLicorne

Messages recommandés

Membre, Posté(e)
DameLicorne Membre 93 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Le fromage serait aussi addictif qu’une drogue dure

Publié le 26/10/2015 à 10:47, Mis à jour le 26/10/2015 à 10:48

Nutrition

Des fromages de chèvre./Photo Illustration. Francis Apesteguy / SIPA

Du roquefort sur une tranche de pain de campagne, un Rocamadour avec un peu de miel, un morceau de brie coulant… Si ces évocations vous mettent l’eau à la bouche, vous êtes peut-être victimes de la caséine, une protéine produite lors de la digestion des produits laitiers. Celle-ci provoquerait notamment une addiction au fromage comparable à celle aux drogues, au tabac ou à l’alcool, selon une récente étude scientifique américaine.

Source

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Invité 187
Invités, Posté(e)
Invité 187
Invité 187 Invités 0 message
Posté(e)

Oui le Roquefort c'est très addictif !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité elbaid
Invités, Posté(e)
Invité elbaid
Invité elbaid Invités 0 message
Posté(e)

:mouai:

oui . je me choute au calendos qui pu .

y en a qui sont accros .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Greuh, 41ans Posté(e)
The_Dalek Membre 21 012 messages
41ans‚ Greuh,
Posté(e)

et allez, encore une "étude" anti bouffe

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, pitre funambule, 49ans Posté(e)
sphynxxxix Membre 15 895 messages
49ans‚ pitre funambule,
Posté(e)

je suis accro au fromage .....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Marxiste tendance Groucho, 61ans Posté(e)
Alain75 Membre 26 599 messages
61ans‚ Marxiste tendance Groucho,
Posté(e)

après la bidoche cancérogène voila le gruyère addictif.

Plus c'est con, mieux ça passe.lazy.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité elbaid
Invités, Posté(e)
Invité elbaid
Invité elbaid Invités 0 message
Posté(e)

razzia sur la chnouf ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Dégonfleur de baudruches, 65ans Posté(e)
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
65ans‚ Dégonfleur de baudruches,
Posté(e)

D'après une étude américaine, lire trop d'études américaines rend totalement con.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Marxiste tendance Groucho, 61ans Posté(e)
Alain75 Membre 26 599 messages
61ans‚ Marxiste tendance Groucho,
Posté(e)

L'opinion des Américains sur le frometon, j'en m'en tamponne le coquillard avec une plume d'alligator femelle..laugh.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité elbaid
Invités, Posté(e)
Invité elbaid
Invité elbaid Invités 0 message
Posté(e)
:o
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, Un manuscrit dans une main, une boussole dans l'autre, 38ans Posté(e)
Noisettes Membre+ 10 101 messages
38ans‚ Un manuscrit dans une main, une boussole dans l'autre,
Posté(e)

Je ne suis pas sûre qu'on puisse se fier aux Américains pour ce qui est de l'alimentation.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Greuh, 41ans Posté(e)
The_Dalek Membre 21 012 messages
41ans‚ Greuh,
Posté(e)

Je rejoins Alain sur ce point, les amerloques ont peur du vrai fromage, pour eux déjà, un truc genre Vache qui rit, c'est dangereux

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Lucy Van Pelt
Invités, Posté(e)
Invité Lucy Van Pelt
Invité Lucy Van Pelt Invités 0 message
Posté(e)

Vous avez une vision un peu.....Folklorique des États-Unis. Des obèses qui ne bouffent que des burgers. Pourtant on peut y manger très bien et pour les fromages, il existe maintenant, depuis peu c'est vrai, de bons producteurs de fromages fins

Les régions qui produisent le plus de fromages sont le Vermont, la Californie, le Wisconsin (aka « l’état du lait ») & New-York. La production fromagère est aujourd’hui diversifiée : on retrouve du brie ou du camembert inspirés du savoir-faire français, mais plus intéressant, des fromages typiquement américains apparaissent. Bien sûr, cette fabrication reste relativement confidentielle et les prix ne sont pas à la portée de toutes les bourses.

Mais comme dans le monde du vin, les américains ont réussi une éducation gastronomique autour du fromage. Aujourd’hui plus de 1500 variétés de fromages artisanaux y sont fabriqués et largement appréciés. Quant à moi, ceux que j’ai testé m’ont agréablement surprise !

Profitez-en, le mois d’octobre est le mois du fromage aux USA. Laissez-vous tenter ! Pour en savoir plus, ça se passe sur le site de l’American Cheese Society ! Enjoy !

http://www.vousavezditfromage.fr/a-la-decouverte-des-fromages-americains/

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Greuh, 41ans Posté(e)
The_Dalek Membre 21 012 messages
41ans‚ Greuh,
Posté(e)

C'est plus un sarcasme en fait, mais soyons clairs, que ce qoit via des vidéos, des discussions, des rencontres, chaque fois que j'ai vu des américains (j'entends par la américains des USA), j'ai toujours vu des gens qui avaient les pires idées reçues sur les produits français sans même en avoir jamais goûté ou simplement vus

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, I. C. Wiener, 30ans Posté(e)
konvicted Membre+ 26 925 messages
30ans‚ I. C. Wiener,
Posté(e)

D'après une étude américaine, lire trop d'études américaines rend totalement con.

Je trouve cette étude sans intérêt, mais ce sont surtout les articles la relatant qui sont très cons. L'importance des résultats présentés dans la publication y est grandement exagérée, comme toujours, et ils tournent autour du fromage alors qu'il n'apparaît qu'en dixième position des aliments "addictifs" (voir le tableau 3).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Greuh, 41ans Posté(e)
The_Dalek Membre 21 012 messages
41ans‚ Greuh,
Posté(e)

A force on devra plus se nourrir que de tofu nature et cru

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Lucy Van Pelt
Invités, Posté(e)
Invité Lucy Van Pelt
Invité Lucy Van Pelt Invités 0 message
Posté(e)

Sinon, ce n'est pas nouveau, on parlait déjà des effets de la caséine il y a quelques années, c'est aussi présent dans le lait maternel

Fragmentation des protéines

L'équipe de Jean-Louis Maubois a déposé un brevet protégeant un procédé de séparation et de purification des deux principales protéines du lait maternel : la lactoferrine et l' α -lactalbumine. Ces protéines pourraient être utilisées par les services de pédiatrie hospitalière pour les enfants souffrant de troubles graves de la digestion.

Par rapprochement avec les études menées (par ce même laboratoire) sur le lait de vache, il peut être imaginé d'extraire du lait de femme son principal composant caséique, la caséine 6. En fragmentant cette caséine en peptides, il est possible d'isoler au sein du mélange obtenu les fragments ayant une activité biologique connue. Certains de ces peptides ont un effet semblable à celui de la morphine, d'autres stimulent les défenses immunitaires de l'organisme, ou encore diminuent l'hypertension artérielle, ou enfin facilitent l'absorption des oligo-éléments. La voie la plus probable et certainement la plus économique sera de préparer des laits infantiles enrichis en ces différents fragments, identifiés dans le lait maternel, puis isolés et purifiés à partir de la caséine B ... du lait de vache.

http://www.espace-sciences.org/archives/science/18487.html

Le monde est stone.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Zigbu, 74ans Posté(e)
Zigbu Membre 6 639 messages
74ans‚ Zigbu,
Posté(e)

Sinon, ce n'est pas nouveau, on parlait déjà des effets de la caséine il y a quelques années, c'est aussi présent dans le lait maternel

quote]

Ah, c'est pour ça !!! Je croyais être obsédé, en fait je suis juste drogué au lait maternel :p

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×