Aller au contenu

Messages recommandés

Titsta Membre 6714 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Quelqu'un de curieux ( ;) ) m'a demandé comment on pouvait développer son empathie.

C'est une question assez étonnante car la plupart du temps les empathes (je déteste ce mot :D il est moche :D ) cherchent plutôt à fermer cette capacité, ou à la contrôler, plutôt que de la développer.

Pourtant, il est en général reconnu que tout le monde est empathe à différents stades. Qu'il s'agit d'une capacité humaine, et non d'un don d'une "élite" ( même si dans les milieux ésotériques, c'est assez courant de rencontrer des gens avec un égo surdimentionné qui aimeraient bien se retrouver dans une "élite" :D )

Voilà donc ce que j'ai écrit.

C'est pas évident de trouver des techniques pour améliorer son empathie.

Le net regorge de techniques pour au contraire la bloquer, ou la diminuer...

Je t'ai trouvé ce site qui est très bien fait.

http://legrimoiredefamille.wifeo.com/lempathiedefinitiondevelloppementaide.php

( Il décrit bien ce que c'est. Je te conseille de le lire avant de lire la suite :) )

Sinon, je pense que je vais devoir te décrire des techniques que j'utilise. J'arrive pas à trouver sur le net de site qui les décrivent réellement.

La première (et la plus grande) difficulté, c'est d'apprendre à bien différentier ses propres émotions de celles qu'on reçoit des autres.

Et ce le plus finement possible.

Les émotions reçus et celles que nous ressentons se mélangent toujours un peu. (c'est logique aussi, je t'expliquerai pourquoi après).

Il faut donc en premier lieu être capable d'accepter et de reconnaitre ce que nous ressentons, que ça soit sombre ou non, que ça soit "pervers" ou malsain, ou non.

On peut s'aider en adoptant des postures, ou des sensations de méditation.

Respirer calmement et profondément par le nez, pour oxygéner le cerveau. ( et aussi permettre une bonne perception phéromonale.)

Pour ceux qui les maîtrisent, une des meilleure méthodes est aussi d'utiliser des techniques rapides pour se placer dans des états psychiques précis et connus ( auto-conditionnement, méthodes par association physique-psychique, invocation-incarnation d'entité bien connue. Je peux développer si tu veux. C'est aussi pratiques pour d'autres raison ces trucs. ^^ )

Ensuite, il faut ouvrir un canal vers l'autre. Projeter mentalement son esprit vers l'autre, ou mieux se concentrer pour sentir un flux passer entre l'autre et nous, relié en nous au niveau du chacra du cœur, (un point au centre de la poitrine. entre les deux seins)

On doit y sentir un point de pression, ou une chaleur particulière.

Il faut ensuite, en maintenant ce flux décomposer ce qui se trouve en ce point, filtrer les sentiments subtils qui s'y trouvent en éliminant les siens propres. C'est assez délicat, surtout que l'autre peut ressentir des choses proches (ou pas). J'ai tendance à visualiser ce filtrage par une sorte d'épluchage d'une très fine pelure, éliminant ce que je ressens moi de ce que ressent l'autre. ça demande une très bonne capacité à sentir ce que tu ressens toi.

L'important, c'est d'arriver à faire tout ça en même temps, sentir le flux extérieur qui nous relie à l'autre, le point chaud au centre et l'épluchage/filtrage de ce qui s'y trouve.

Pour aller plus loin :

Si tu te débrouille bien, (car ça demande déjà d'équilibrer pas mal de choses effectuées en même temps) il est assez efficace d'ajouter une sensations particulière au niveau des mains.

Ceci peut être fait en préparation. Se concentrer sur nos deux mains jusqu'à ce qu'on sente une forme de pression et de petit picotement en elles. Puis "étendre" ou "aspirer" ce flux provenant des mains jusqu'au cœur, en en projetant une partie vers l'autre, dans le flux qu'on tisse entre lui et nous.

Ceci est un peu plus difficile à faire, mais aussi beaucoup plus efficace, s'il y a contact physique avec l'autre. Auquel cas, se concentrer sur ces sensations dans nos mains, et tenter une connexion en projetant ce flux à travers l'autre, jusqu'à son propre chacra du cœur.

J'ai souvent une image d'un manga dont je ne me souvient plus le nom, où la nana qui effectue sa magie a les mains recouverte d'un nuage étincelant, les ramènent vers son cœur et projette le tout vers l'extérieur. (ce sont des visualisation extraites des techniques bouddhistes ou tantriques)

Ces dernière techniques sont très proche des passes des magnétiseurs.

( Les passes des magnétiseurs consistent à générer ces sensations dans nos mains et vers notre cœur, et à survoler à quelques millimètre la peaux de l'autre, sans le toucher. et d'envoyer cette chaleur et ce flux à travers l'autre, ou sur la partie "souffrante" s'il s'agit de le soigner )

Voilà :)

Il existe très certainement d'autres techniques, d'autres trucs.

La magie est un monde qui dépend très fortement de nous même, il n'y a jamais de généralité, et les techniques qui marchent sont surtout celles qui marchent avec nous.

( Et c'est logique, la magie contrairement à la "technique" est extrêmement dépendante de nos ressentis et de nos particularités, toute standardisation a tendance à tuer la magie justement. )

Integrer notre intuition dans nos comportements et raisonnement :

Après tout ça, une très grosse difficulté que j'ai pu avoir c'était d'accepter que les émotions que je filtrais ainsi étaient bien celles des autres.

Étant un esprit très rationnel, j'ai eu pendant longtemps de grosse difficulté à inclure ces perceptions dans mes actes, vis à vis des autres, ou au seins de mes décisions rationnelles.

Je me retrouvais extrêmement souvent dans la situation où je percevais très finement les sensations des autres, mais où j'étais incapable d'en tenir compte dans mes comportements, me concentrant à tout prix sur une analyse rationnelle qui devait me "prouver" ces sentiments.

( J'attendais entre autre que celui, ou plutôt celle en face de moi me dise expressément ce qu'elle ressentais... or une nana ne va jamais dire expressément, "là je te désire", "là j'aimerai bien que tu m'embrasse", lorsqu'on est dans une simple discussion. )

J'ai eu de très nombreuses fois des preuves assez claire et explicite que ce que je percevais était très exactement et précisément les sensations des autres.

J'ai appris aussi à me créer une sorte de "boite noir" dans mes raisonnement rationnel, qui "pond" en remarque ces perceptions. Ou mon intuition.

Remarque que je peux inclure avec une différente pondération dans mes raisonnements rationnels, de façon à les intégrer et à en contrôler la mesure.

L'intégration de l'intuition (ou de résultat magique non rationnel) dans nos raisonnement n'est pas toujours évidente.

ça demande une certaine forme de confiance en sois, d'esprit de test et d'expérimentation (pour y changer quelque chose si l'intuition se révèle fausse), et de lâcher prise sur nos raisonnements.

Modifié par Titsta
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Mercure.09 Membre 372 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

Ca a l'air tres interressant j'y jeterai un œil plus tard (là peux pas trop ^^) :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 8107 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)

L’empathie n’est pas une prédisposition constante.

Plutôt que vouloir s’embarrasser l’esprit d’un tas de recommandations sur le verbe paraître, dont personne n’a strictement rien à faire.

Être naturel en toutes circonstances, me semble la meilleure consigne que l’on puisse s’appliquer à soi-même…

Modifié par Enchantant
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6714 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Qui parle de paraître ?

Il s'agit avant tout d'un sens.

Un sens qu'on peut exercer, entraîner, pour mieux l'utiliser. :)

Ce pourrait être l'odorat, la vue...

Être capable de voir les autres, de mieux les percevoir n'est pas une question de paraître. :)

En général, l'empathie est justement une recherche d'interaction beaucoup plus profonde, beaucoup plus sincère avec l'autre. Elle ouvre la voie à un échange véritable avec lui, beaucoup moins superficiel. :)

D'ailleurs, la plupart du temps cette capacité est perçu comme une malédiction par ceux qui en sont doté.

Ne pas vivre dans le mensonge ou l'ignorance rend la vie très difficile à vivre, peut porter des blessures profonde en réduisant à néant toute tentative "diplomate" d'atténuer une mauvaise appréciation, ou un jugement désagréable.

Modifié par Titsta
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité s
Invité s Invités 0 message
Posté(e)

Bonsoir, avoir de l'empathie, c'est déjà avoir une certaine sensibilité à l'égard des autres, après oui, c'est quelque chose que l'on peut apprendre à développer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
The_Dalek Membre 20367 messages
Greuh‚ 38ans
Posté(e)

l'idéal c'est de méditer dans un verger

pour devenir un empathe de fruits

*se barre en courant*

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maïla Membre 425 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

Pourquoi vouloir améliorer ou "augmenter" une empathie quelconque ? Elle est. Ou n'est pas.

Parfois même pas besoin d'être plus empathissant que ça, ni plus compatissant. Pour la simple et bonne raison que certaines personnes ne "demandent rien", ne souhaitent rien, ou ne sont pas encore à l'heure d'accepter une aide quelconque. Et une empathie forcée ne sert à rien. Etre dans la juste mesure pour rester soi-même en équilibre. Le trop est l'ennemi du bien.

Ou alors il est seulement question d'aimer les autres. Tout simplement. Dans ce cas, j'apprendrai à éviter de juger les autres, voire de haïr autrui. Et là...l'absence de haine, ou de rejet...est déjà de l'empathie.

Du moins je crois. :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LaurentEssonne Membre 1334 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

Quelqu'un de curieux ( ;) ) m'a demandé comment on pouvait développer son empathie.

C'est une question assez étonnante car la plupart du temps les empathes (je déteste ce mot :D il est moche :D ) cherchent plutôt à fermer cette capacité, ou à la contrôler, plutôt que de la développer.

Pourtant, il est en général reconnu que tout le monde est empathe à différents stades. Qu'il s'agit d'une capacité humaine, et non d'un don d'une "élite" ( même si dans les milieux ésotériques, c'est assez courant de rencontrer des gens avec un égo surdimentionné qui aimeraient bien se retrouver dans une "élite" :D )

Voilà donc ce que j'ai écrit.

C'est pas évident de trouver des techniques pour améliorer son empathie.

Le net regorge de techniques pour au contraire la bloquer, ou la diminuer...

Je t'ai trouvé ce site qui est très bien fait.

http://legrimoiredefamille.wifeo.com/lempathiedefinitiondevelloppementaide.php

( Il décrit bien ce que c'est. Je te conseille de le lire avant de lire la suite :) )

Sinon, je pense que je vais devoir te décrire des techniques que j'utilise. J'arrive pas à trouver sur le net de site qui les décrivent réellement.

La première (et la plus grande) difficulté, c'est d'apprendre à bien différentier ses propres émotions de celles qu'on reçoit des autres.

Et ce le plus finement possible.

Les émotions reçus et celles que nous ressentons se mélangent toujours un peu. (c'est logique aussi, je t'expliquerai pourquoi après).

Il faut donc en premier lieu être capable d'accepter et de reconnaitre ce que nous ressentons, que ça soit sombre ou non, que ça soit "pervers" ou malsain, ou non.

On peut s'aider en adoptant des postures, ou des sensations de méditation.

Respirer calmement et profondément par le nez, pour oxygéner le cerveau. ( et aussi permettre une bonne perception phéromonale.)

Pour ceux qui les maîtrisent, une des meilleure méthodes est aussi d'utiliser des techniques rapides pour se placer dans des états psychiques précis et connus ( auto-conditionnement, méthodes par association physique-psychique, invocation-incarnation d'entité bien connue. Je peux développer si tu veux. C'est aussi pratiques pour d'autres raison ces trucs. ^^ )

Ensuite, il faut ouvrir un canal vers l'autre. Projeter mentalement son esprit vers l'autre, ou mieux se concentrer pour sentir un flux passer entre l'autre et nous, relié en nous au niveau du chacra du cœur, (un point au centre de la poitrine. entre les deux seins)

On doit y sentir un point de pression, ou une chaleur particulière.

Il faut ensuite, en maintenant ce flux décomposer ce qui se trouve en ce point, filtrer les sentiments subtils qui s'y trouvent en éliminant les siens propres. C'est assez délicat, surtout que l'autre peut ressentir des choses proches (ou pas). J'ai tendance à visualiser ce filtrage par une sorte d'épluchage d'une très fine pelure, éliminant ce que je ressens moi de ce que ressent l'autre. ça demande une très bonne capacité à sentir ce que tu ressens toi.

L'important, c'est d'arriver à faire tout ça en même temps, sentir le flux extérieur qui nous relie à l'autre, le point chaud au centre et l'épluchage/filtrage de ce qui s'y trouve.

Pour aller plus loin :

Si tu te débrouille bien, (car ça demande déjà d'équilibrer pas mal de choses effectuées en même temps) il est assez efficace d'ajouter une sensations particulière au niveau des mains.

Ceci peut être fait en préparation. Se concentrer sur nos deux mains jusqu'à ce qu'on sente une forme de pression et de petit picotement en elles. Puis "étendre" ou "aspirer" ce flux provenant des mains jusqu'au cœur, en en projetant une partie vers l'autre, dans le flux qu'on tisse entre lui et nous.

Ceci est un peu plus difficile à faire, mais aussi beaucoup plus efficace, s'il y a contact physique avec l'autre. Auquel cas, se concentrer sur ces sensations dans nos mains, et tenter une connexion en projetant ce flux à travers l'autre, jusqu'à son propre chacra du cœur.

J'ai souvent une image d'un manga dont je ne me souvient plus le nom, où la nana qui effectue sa magie a les mains recouverte d'un nuage étincelant, les ramènent vers son cœur et projette le tout vers l'extérieur. (ce sont des visualisation extraites des techniques bouddhistes ou tantriques)

Ces dernière techniques sont très proche des passes des magnétiseurs.

( Les passes des magnétiseurs consistent à générer ces sensations dans nos mains et vers notre cœur, et à survoler à quelques millimètre la peaux de l'autre, sans le toucher. et d'envoyer cette chaleur et ce flux à travers l'autre, ou sur la partie "souffrante" s'il s'agit de le soigner )

Voilà :)

Il existe très certainement d'autres techniques, d'autres trucs.

La magie est un monde qui dépend très fortement de nous même, il n'y a jamais de généralité, et les techniques qui marchent sont surtout celles qui marchent avec nous.

( Et c'est logique, la magie contrairement à la "technique" est extrêmement dépendante de nos ressentis et de nos particularités, toute standardisation a tendance à tuer la magie justement. )

Integrer notre intuition dans nos comportements et raisonnement :

Après tout ça, une très grosse difficulté que j'ai pu avoir c'était d'accepter que les émotions que je filtrais ainsi étaient bien celles des autres.

Étant un esprit très rationnel, j'ai eu pendant longtemps de grosse difficulté à inclure ces perceptions dans mes actes, vis à vis des autres, ou au seins de mes décisions rationnelles.

Je me retrouvais extrêmement souvent dans la situation où je percevais très finement les sensations des autres, mais où j'étais incapable d'en tenir compte dans mes comportements, me concentrant à tout prix sur une analyse rationnelle qui devait me "prouver" ces sentiments.

( J'attendais entre autre que celui, ou plutôt celle en face de moi me dise expressément ce qu'elle ressentais... or une nana ne va jamais dire expressément, "là je te désire", "là j'aimerai bien que tu m'embrasse", lorsqu'on est dans une simple discussion. )

J'ai eu de très nombreuses fois des preuves assez claire et explicite que ce que je percevais était très exactement et précisément les sensations des autres.

J'ai appris aussi à me créer une sorte de "boite noir" dans mes raisonnement rationnel, qui "pond" en remarque ces perceptions. Ou mon intuition.

Remarque que je peux inclure avec une différente pondération dans mes raisonnements rationnels, de façon à les intégrer et à en contrôler la mesure.

L'intégration de l'intuition (ou de résultat magique non rationnel) dans nos raisonnement n'est pas toujours évidente.

ça demande une certaine forme de confiance en sois, d'esprit de test et d'expérimentation (pour y changer quelque chose si l'intuition se révèle fausse), et de lâcher prise sur nos raisonnements.

Si tu n'aimes pas le mot empathe, essayes empathique, c'est mieux.

l'idéal c'est de méditer dans un verger

pour devenir un empathe de fruits

*se barre en courant*

Non reste, c'est tordant à lire,

je me régale moi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6714 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Pourquoi vouloir améliorer ou "augmenter" une empathie quelconque ? Elle est. Ou n'est pas.

Et crois tu qu'aucun de nos comportements, aucune de nos actions puisse en aucune manière changer la façon dont elle se manifeste, ou la pertinence de son message ?

Tu sais, on peut améliorer et développer son odorat, son toucher... simplement déjà en y faisant attention, et en apprenant petit à petit à l'utiliser.

Pourquoi l'empathie serait différente ?

On peut aussi apprendre à mieux comprendre ce qu'elle nous transmet, de percevoir plus finement les choses.

Après, chacun peut avoir des raisons différentes, de vouloir l'améliorer ou l'augmenter. Sur lesquelles ont pourrait discuter, c'est sûr.

Parfois même pas besoin d'être plus empathissant que ça, ni plus compatissant. Pour la simple et bonne raison que certaines personnes ne "demandent rien", ne souhaitent rien, ou ne sont pas encore à l'heure d'accepter une aide quelconque. Et une empathie forcée ne sert à rien. Etre dans la juste mesure pour rester soi-même en équilibre. Le trop est l'ennemi du bien.

Vi, le pas assez aussi ^^

Je suis d'accord que certaines personnes ne demandent rien. C'est une très bonne remarque.

Mais améliorer son empathie, ça peut aussi permettre de mieux le capter ;)

"aider les autres" c'est une des raisons (dont je parlais plus haut), ça n'est pas forcément la seule.

On peut aussi vouloir mieux comprendre les autres, ou mieux interagir avec eux. C'est deux autres raisons possibles. (et certainement pas les seules)

Tout dépend de l'utilisation qu'on en fait.

Mais "être sois même" n'aide pas forcément à mieux interagir avec les autres.

Encore moins à mieux les comprendre.

Parfois, "prendre sur sois" permet de mieux interagir et ouvre la porte à la compréhension.

Ceci dis, tu pointes sur quelque chose de très important. :)

Pour aider cette personne à améliorer son empathie, j'ai décidé de lui offrir à la fois les moyens d'améliorer son empathie, et les moyens de mieux se connaître et de se ressourcer elle même.

D'une part, parce que pour filtrer ce que ressentent les autres de ce qu'on ressent nous, c'est pas mal de se connaître un peu mieux.

D'autre part parce qu'effectivement, l'empathie étant une porte ouverte sur les autres, elle n'aide pas forcément à nous centrer sur nous, et à nous construire nous.

Il me semble qu'une aide pour améliorer notre empathie devrait être accompagné d'une aide pour nous aider à nous stabiliser, nous recentrer sur nous, et nous construire nous même.

Ou alors il est seulement question d'aimer les autres. Tout simplement. Dans ce cas, j'apprendrai à éviter de juger les autres, voire de haïr autrui. Et là...l'absence de haine, ou de rejet...est déjà de l'empathie.

Du moins je crois. :D

Mmmm pas tout à fait.

Il y a une différence subtile entre l'empathie et la "compassion", ou la contagions émotionnelle.

Un empathe perçoit les sentiments et sensations des autres, après, libre à lui de "compatir" ou non.

Même si je suis d'accord qu'au naturel, la non-maîtrise de cette empathie peut conduire à la compassion systématique sans qu'on s'en rende compte, ou à la simple contagion émotionnelle. (face à quelqu'un d'énervé, on sera énervé... sans savoir pourquoi)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6714 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Si tu n'aimes pas le mot empathe, essayes empathique, c'est mieux.

C'est une idée. Je vais penser à l'utiliser pour diminuer la fréquence de ce mot dans mon langage ^^

Mais "empathe", même si c'est un peu moche, a le mérite de désigner spécifiquement une personne.

Praticien "magique", ou "intuitif" de l'empathie. (ce qui permet aussi de faire la différence par exemple avec un psy qui peut rechercher à avoir une empathie "scientifique" construite plus rationnellement, avec des outils statistiques ou des analyses objectives des comportements de l'autre. )

Alors qu'empathique parle à mon avis plus d'un comportement précis que d'un état, ou d'une compétences, qu'on reste libre (ou non) d'utiliser.

Un empathe peut décider de fermer son empathie et de ne plus avoir de comportement empathique par exemple.

Mais il reste empathe parce qu'il en a la possibilité.

Je précise que "fermer son empathie" consiste à ne plus avoir d'informations (ou moins) sur les sentiments de l'autre. ça ne consiste pas tout à fait à ne plus être "contaminé" par ces sentiments. Même si ça peut servir cette fin.

Il m'arrive aussi, parfois, par respect pour l'intimité de l'autre, de ne pas vouloir (trop) capter ce qu'il ressent. :/

( vi, quand on est empathe, le respect de l'intimité de l'autre, c'est un problème étique parfois... ^^ )

Ou d'arrêter d'être envahi d'infos que je connais déjà. Car certains ont des sensations très "chiantes" et envahissantes.

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LaurentEssonne Membre 1334 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

C'est une idée. Je vais penser à l'utiliser pour diminuer la fréquence de ce mot dans mon langage ^^

Mais "empathe", même si c'est un peu moche, a le mérite de désigner spécifiquement une personne.

Praticien "magique", ou "intuitif" de l'empathie. (ce qui permet aussi de faire la différence par exemple avec un psy qui peut rechercher à avoir une empathie "scientifique" construite plus rationnellement, avec des outils statistiques ou des analyses objectives des comportements de l'autre. )

Alors qu'empathique parle à mon avis plus d'un comportement précis que d'un état, ou d'une compétences, qu'on reste libre (ou non) d'utiliser.

Un empathe peut décider de fermer son empathie et de ne plus avoir de comportement empathique par exemple.

Mais il reste empathe parce qu'il en a la possibilité.

Je précise que "fermer son empathie" consiste à ne plus avoir d'informations (ou moins) sur les sentiments de l'autre. ça ne consiste pas tout à fait à ne plus être "contaminé" par ces sentiments. Même si ça peut servir cette fin.

Il m'arrive aussi, parfois, par respect pour l'intimité de l'autre, de ne pas vouloir (trop) capter ce qu'il ressent. :/

( vi, quand on est empathe, le respect de l'intimité de l'autre, c'est un problème étique parfois... ^^ )

Ou d'arrêter d'être envahi d'infos que je connais déjà. Car certains ont des sensations très "chiantes" et envahissantes.

Ah ok, c'est comme télépathe en fait, un mot pour designer quelque chose qui n'existe pas.

D'accord.....

Sympathe, ça marche aussi?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6714 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Ah ok, c'est comme télépathe en fait, un mot pour designer quelque chose qui n'existe pas.

D'accord.....

C'est ça, un peu comme les pianistes aussi ^^

Sympathe, ça marche aussi?

J'aime ! ^^

Je retiens :D

empathe est plus répandu dans la littérature.

Mais je pense que ça vient de l'anglais où ça fait tout de même moins connoté "empoté" ^^ :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LaurentEssonne Membre 1334 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

C'est ça, un peu comme les pianistes aussi ^^

Euh un pianiste, qui joue du piano, ça existe, un télépathe non

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6714 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

ça dépend ^^

Tu vis dans un monde où les télépathes ça n'existent pas, d'autres dans un monde où les pianistes ça n'existent pas ^^

Qui a tors, qui a raison ?

Question de croyance sans doute.

ça dépend peut être de ce qu'on appelle pianiste, (ou télépathe), non ?

Y a pleins de gens qui jouent du piano couramment, il y a pleins de gens qui savent ce que l'autre pense couramment... et d'autres qui savent ce que les autres ressentent (si, si,ça existe ^^ )

est-ce que ça en fait des pianistes, télépathes ou empathe… questions de point de vue…

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ptitepao Membre 12807 messages
ptitevalseuse‚ 48ans
Posté(e)

Chercher un rapport entre empathie et ésotérisme, c'est mettre du surnaturel où il n'y a que mécanisme commun et naturel. Le but ? Se penser différent, voire supérieur, peut-être, là aussi, rien de plus... naturel...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6714 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

C'est encore une question de définition, mais je n'associerai pas forcément ésotérisme et surnaturel ;)

J'y vois plus une façon, complémentaire à la science, de chercher à utiliser des choses naturelles sans leur chercher d'explication (contrairement à la science.)

Mais je suis complètement d'accord avec toi sur le fond, qu'il s'agit d'une chose très naturelle :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LaurentEssonne Membre 1334 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

ça dépend ^^

Tu vis dans un monde où les télépathes ça n'existent pas, d'autres dans un monde où les pianistes ça n'existent pas ^^

Qui a tors, qui a raison ?

Question de croyance sans doute.

ça dépend peut être de ce qu'on appelle pianiste, (ou télépathe), non ?

Y a pleins de gens qui jouent du piano couramment, il y a pleins de gens qui savent ce que l'autre pense couramment... et d'autres qui savent ce que les autres ressentent (si, si,ça existe ^^ )

est-ce que ça en fait des pianistes, télépathes ou empathe… questions de point de vue…

Pardon d'insister mais un pianiste c'est quelqu'un qui joue du piano, bon ou mauvais, ça reste un pianiste, je peux t'en présenter des centaines, ça existe.

Un télépathe, c'est quelqu'un qui lit dans les pensées des autres, ça n'existe pas, peux tu m'en présenter un seul?

Quant aux empathes, au sens où tu l'entends, ce sont des gens stressés au possible qui croient que leur douleur vient des autres mais ce n'est que de l'auto suggestion, rien n'expire de notre cerveau autrement que par l'apparence qu'on renvois. La pensée, comme la douleur sont de nature égoïste, personne ne peux les capter sans un EEG, personne.

La croyance n'explique rien, elle manipule les ignorants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6714 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Si pour toi simplement faire du piano, c'est être pianiste... alors oui, les téléphates aussi existent.

ça m'arrive assez souvent et toi aussi ça t'arrive.

Après si tu parles d'un mec qui ne fait aucune erreur... je ne crois pas que les pianistes existent ^^

Si tu me sort la connerie qu'il faudrait pour être télépathe lire les pensée d'autruis mais sans recevoir aucune information d'eux, je te dirai que les pianistes qui jouent du piano sans piano... bah ça n'existe pas non plus ^^

rien n'expire de notre cerveau autrement que par l'apparence qu'on renvois.

faux.

Scientifiquement je veux dire hein.

Nous échangeons avec l'extérieurs un paquet d'autres informations que notre apparence.

Regarde, rien que là, nous échangeons... et il n'y a pas d'apparence ;)

Puis d'autre part, l'apparence c'est déjà quelque chose.

La pensée, comme la douleur sont de nature égoïste, personne ne peux les capter sans un EEG, personne.

Mmm je te répondrai : La croyance n'explique rien, elle manipule les ignorants.

^^

Que la douleur ou la pensée soit égoïste, c'est ta croyance.

Qu'on puisse les capter par les EEG aussi d'ailleurs ^^ Moi j'en doute, vu qu'aucun cerveau n'est fait pareil.

Au demeurant les rares expériences scientifiques qui ont existé en la matière ont montré qu'il est fondamentalement impossible de survivre à la naissance sans recevoir des interactions affectives avec les autres.

Même avec tous les soins, besoins physiologique, etc fournis.

Je pense donc que la pensée même, ainsi que nos sentiments sont des entités à plusieurs cerveau.

Question de point de vu, et de croyances là aussi.

La science est de toute manière absolument impuissante dans ce domaine, puisqu'elle l'a d'elle même exclu de son sujet d'analyse.

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LaurentEssonne Membre 1334 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

Ce que tu décris c'est la perspicacité, pas la télépathie.

Deviner les pensées ne veux pas dire que ce que pensent vraiment une personne.

On se doute, par rapport à des mots, des gestes, des circonstances, on a ce don ou on le travaille

UN télépathe capte la pensée de quelqu'un comme s'il était à l'intérieur de ce quelqu'un, comme s'il était connecté avec un fil invisible.

Ça je suis au regret de te dire que ça n'existe pas.

Pourquoi je le sais? Parce qu'un EEG est en mesure de capter, oui, capter, avec des électrodes qui sont des capteurs piezo-électroniques, les ondes alpha et bêta notamment, les ondes électriques émises par les neurones, donc la pensée.

Ces capteurs sont en contact avec le cuir chevelu et au delà de ce contact, les ondes alpha et bêta ne sortent pas du crane, il est donc impossible de les capter autrement, ce qui rends la télépathie impossible.

Ce n'est pas une croyance, c'est de la médecine neurologique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ORNS Membre 37 messages
Forumeur balbutiant‚ 26ans
Posté(e)

empathie le sens de se faire conprendre par les autres étres par télépathie par mouvement par exprésion verbale par sentiments ou par comportement la chose la plus importante dans l'empathie est la confiance donc il faut que les 2 étres se connaisent un minimom ou comunique et démontre leur respect de láutr

PS: j'ai légérement dérailé sur certaines maniere d'utilisation mais c'est globalement la même chose et désolé j'ai pas prie le temp de lire tout vos écrits..

Ce que tu décris c'est la perspicacité, pas la télépathie.

Deviner les pensées ne veux pas dire que ce que pensent vraiment une personne.

On se doute, par rapport à des mots, des gestes, des circonstances, on a ce don ou on le travaille

UN télépathe capte la pensée de quelqu'un comme s'il était à l'intérieur de ce quelqu'un, comme s'il était connecté avec un fil invisible.

Ça je suis au regret de te dire que ça n'existe pas.

Pourquoi je le sais? Parce qu'un EEG est en mesure de capter, oui, capter, avec des électrodes qui sont des capteurs piezo-électroniques, les ondes alpha et bêta notamment, les ondes électriques émises par les neurones, donc la pensée.

Ces capteurs sont en contact avec le cuir chevelu et au delà de ce contact, les ondes alpha et bêta ne sortent pas du crane, il est donc impossible de les capter autrement, ce qui rends la télépathie impossible.

Ce n'est pas une croyance, c'est de la médecine neurologique.

Pense plutot a l'électro-magnetique pour la télépathie est si vous croyé que c'est imposssible informe vous sur l'électrmagnétique photographié d'un étre humain ou autre étre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité