Et si les banques centrales sortaient leur "hélicoptère" pour combattre la crise ?


Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

Et si les banques centrales sortaient leur "hélicoptère" pour combattre la crise ?

C'est la nouvelle arme à la mode : de plus en plus d'économistes évoquent la possibilité d'une monétisation à outrance de la dette publique pour résoudre la crise. Une option audacieuse, mais inapplicable en zone euro...

C'est l'idée qui monte parmi les économistes. Pour mettre fin à la crise, les banques centrales pourraient utiliser « l'hélicoptère. » Après le « bazooka » dégainé par la Banque centrale européenne en septembre sous la forme de l'OMT et par la Fed avec ses "quantitative easings", voici donc une autre arme qui fait son chemin dans les têtes de la planète économique.

Un hélicoptère pour sortir de la crise

De quoi s'agit-il ? Le terme « d'hélicoptère » a été inventé par le prix Nobel Milton Friedman dans un ouvrage de 1969, La Quantité Optimale d'Argent. Le père de l'école monétariste y développait une métaphore : pour développer la demande, les autorités monétaires créent de l'argent ex nihilo et le jettent d'un hélicoptère dans les rues. Les gens ramassent cet argent et le dépensent, permettant ainsi de combler « l'output gap », l'écart entre la production et la demande. En réalité, cette idée est plus ancienne. Elle a été théorisée en 1936 par des économistes américains pour lutter contre la dépression. C'est ce que l'on a appelé le « plan de Chicago. »

Le « plan de Chicago » dans le détail

Ce plan est en réalité plus complexe que celui de la simple planche à billets. Il s'agit en réalité de priver le système bancaire de sa capacité à créer de la monnaie et de transmettre cette capacité aux seules autorités monétaires. Pour cela, on oblige les banques à garantir à 100 % les dépôts par des liquidités et à financer les émissions de crédit par leurs bénéfices ou des prêts au gouvernement. Les banques ne peuvent alors plus créer de la monnaie par du crédit. Les avantages sont immédiats : les bulles immobilières ou financières sont évitées, le système bancaire est stable et le risque de « course aux guichets » inexistants. Dans le cas présent, on voit que ce système serait nettement plus efficace que la supervision bancaire européenne pour maîtriser le risque bancaire.

Lire la suite (La Tribune).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
economic dream Membre 3 028 messages
Forumeur alchimiste‚ 24ans
Posté(e)

Très bon article !

Je pense qu'effectivement cela peut être une bonne solution, certainement une meilleure que la politique actuelle de la FED qui consiste à encourager l'emprunt bon marché sur le court-terme pour en théorie éponger des dettes plus anciennes , alors que cet emprunt bon marché encourage justement à encore plus d'endettement privé wacko.gif

J'ai lu en vitesse l'article mais il me semble que l'article n'insiste pas assez sur une chose :

la solution des 100 % voudrait dire que 85 % de la dette totale pourrait être supprimée !

En effet, la Banque Centrale imprime x milliards de dollars en échange d'obligations détenues par la banque qui est donc débarrassée de ses actifs pourris, mais elle doit liquider, annuler ces obligations si elle ne veut pas que la masse monétaire augmente de x milliards.

L'opération consiste en fait à transformer la monnaie sous une autre forme ( d'abord de la dette, après l'hélicoptère sous forme de monnaie liquide ) et donc pas à augmenter la masse monétaire.

Et comme 85 % de la monnaie a été crée ( par les banques privées ! ) sous forme de dette, ce sont ces 85 % là qui sont concernés par l'hélicoptère.

En outre , il est intéressant de savoir que la restitution du monopole de création monétaire à la Banque Centrale pourrait rapporter 350 milliards d'euros par an ( et ce sans aucune inflation supplémentaire) au niveau des Etats de la zone euro, soit environ 65 milliards par an au niveau de la France soit le déficit budgétaire de l'Etat français en 2013.

Au niveau structurel , il faudrait aussi faire des réformes :

- séparer les banques d'affaires et les banques de dépôts

- limiter la taille des banques pour éviter le "too big too fail"

- réduire la financiarisation de l'économie

- tout simplement interdire à une banque de contrôler plus de x milliards d'euros ( ça nous éviterait de voir des banques comme JP Morgan avoir un bilan de 3000 milliards de dollars)

- dans la comptabilité, arrêter de permettre aux banques de cacher l'essentiel de leurs activités dans le hors-bilan ( shadow banking)

Modifié par economic dream

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
uno Membre 1 926 messages
Forumeur alchimiste‚ 35ans
Posté(e)

Et il n'y a pas risque d'hyperinflation façon Allemagne début des années 1920? Parce que si c'est le cas autant dire que les épargnant vont perdre du jour au lendemain leur épargne!

Bon je viens de lire l'entier de l'article, ils prétendent que les risques évidents comme l'hyperinflation et la faillite des banques centrales pourraient être évitées mais je n'y crois pas vraiment! Car imprimer de la monnaie a obligatoirement une contrepartie, avec le système actuelle la contrepartie c'est des dettes de plus en plus grosses avec le système proposée ici ce sera de l'hyperinflation! Et que cela soit l'un ou l'autre on l'a de toute manière dans le cul! Il faut se faire une raison on se mangera tôt ou tard un défaut de paiement généralisé des États nations avec à la clef une importante dépression!

Modifié par uno

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Riposte
Invité Riposte Invités 0 message
Posté(e)

Et il n'y a pas risque d'hyperinflation façon Allemagne début des années 1920? Parce que si c'est le cas autant dire que les épargnant vont perdre du jour au lendemain leur épargne!

Théoriquement non, car on transfert la création monétaire du privé vers les banques centrales. Actuellement, ce sont les banques privées qui font de la création monétaire via l'endettement (qui alimente l'inflation, même si c'est à un faible taux annuel). Plus simplement, on transfert cette création d'un acteur à un autre.

Mais dans la pratique, cela augmente nécessairement l'inflation, en fonction de la quantité de liquidités injectées. Donc le défit est de savoir combien peut-on injecter sans créer une dévaluation monétaire trop brusque et une inflation trop forte.

Modifié par Riposte

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
economic dream Membre 3 028 messages
Forumeur alchimiste‚ 24ans
Posté(e)

Il y aussi le facteur de la vitesse de circulation qu'il faut prendre en compte, avec cette réforme la monnaie sera plus liquide , circulera donc plus facilement ce qui causera un peu d'inflation selon la formule de FIsher.

Cependant , comme la Banque Centrale agirait surtout au niveau des dettes des grandes banques en difficulté, il n'y aura pas d'impact très important en termes d'inflation.

Ce serait très différent si la Banque Centrale décidait de supprimer via l'hélicoptère 10 % de la dette de chaque ménage ...

Après il est certain qu'il faudra bien mettre en faillite quelques banques et liquider les produits toxiques car un endettement mondial équivalent à 1000 % du PIB mondial ce n'est pas tenable.

Mais l'hélicoptère pourrait être utilisé pour assurer certaines obligations et des contrats d'assurance touchant à ces banques mise en faillite afin d’atténuer les effets sur l'économie réelle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
The_Dalek Membre 18 089 messages
IPH‚ 36ans
Posté(e)

Moi personnellement, en tant que citoyen lambda, je vois et je lis plein de choses depuis déjà pas mal de temps, tout un chacun semble être en possession du saint Graal économique qui délivrera le monde de la crise, chacun y va de son commentaire, de son cours magistral pontifiant sur le qui du quand du pourquoi du comment.

je retiens surtout une chose, la désagréable sensation d'une douleur rectale

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Scrongneugneu Membre 1 855 messages
Forumeur alchimiste‚ 69ans
Posté(e)

C'est sûr...en l'absence de vaseline...

Le quidam "normal" ne connait rien en économie. Ce qui importe, c'est le bien-être et le bien-vivre. Etant de cette catégorie, je pense avoir compris que les Ricains vivent à crédit sur le dos du monde, et le roi "dollar" gère notre quotidien. De plus, seuls les Ricains peuvent faire tourner la planche à billet sans soucis, dès lors que les Européens ont mis en place un système garantissant que les euros papiers en circulation correspondent à une économie réelle. Le "Moi Président" dans sa quette de relance économique ne cesse de vouloir persuader les Teutons ( Merckel ) de faire tourner la planche à billet via la BCE ( Banque Centrale Européenne ) pour injecter du liquide en Europe.

Problèmes ? Ah que ouai ! Les Etats doivent garantir cette injection, et qui en a réellement les moyens ? Pas les pays du sud de l'Europe ! Autre problèmes, si les Ricains et l'Europe font tourner les planches à billets et que la relance économique n'est pas au rendez-vous, même les spécialistes les plus optimistes prévoient une "déflagration" mondiale. Inflation, révoltes, même guerre...

Alors ? Hélicoptère ou pas hélicoptère ? Là, et la question ( tiens, il me semble avoir entendu çà quelques part...mais en Anglais...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Donny Membre 621 messages
Forumeur forcené‚ 31ans
Posté(e)
Le « plan de Chicago » dans le détail

Ce plan est en réalité plus complexe que celui de la simple planche à billets. Il s'agit en réalité de priver le système bancaire de sa capacité à créer de la monnaie et de transmettre cette capacité aux seules autorités monétaires. Pour cela, on oblige les banques à garantir à 100 % les dépôts par des liquidités et à financer les émissions de crédit par leurs bénéfices ou des prêts au gouvernement. Les banques ne peuvent alors plus créer de la monnaie par du crédit. Les avantages sont immédiats : les bulles immobilières ou financières sont évitées, le système bancaire est stable et le risque de « course aux guichets » inexistants. Dans le cas présent, on voit que ce système serait nettement plus efficace que la supervision bancaire européenne pour maîtriser le risque bancaire.

biggrin.gif Va faire appliquer un truc que les gens mettent en moyenne 2 ou 3 ans à comprendre, dans les cas très rares où ces personnes ont une conscience politique. Ils ont de l'espoir à la Tribune.

Modifié par Donny
1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirisme Membre 1 346 messages
Forumeur alchimiste‚ 26ans
Posté(e)

Des mecs qui prétendent pouvoir stopper l'existence des bulles me paraissent bien présomptueux. Ou alors ils comptent tuer tout le monde (ou tuer toute initiative) sinon c'est impossible d'éviter une bulle (même en économie planifiée et je dirais même surtout en économie planifiée).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant