La France doit-elle payer sa dette ?

Invité SAVANNA
Invité SAVANNA Invités 0 message
Posté(e)

Aaltar , je vais peut être poser une connerie mais j'le fais quand même histoire de me coucher moins con laugh.gif

Comment expliquer qu'un pays ne parvienne pas à sortir de son endettement alors qu'il parvient à rassembler les fonds nécessaires pour contribuer à remette à flot un voisin ?

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 100ans
Posté(e)

Kerviel ne pourra jamais rembourser sa dette, mais pourra-t-il donner 2€ à un mendiant pour qu'il puisse manger ? :dev:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jadsuclit Membre 308 messages
Forumeur survitaminé‚ 72ans
Posté(e)

une solution pour faire des économies: arrètons d'engraisser les associations de sport, de loisir,etc...

et pour renflouer la sécu , que tous les accidents de loisir (ski, ski naitique, spéléologie, courses, etc....soient assurés par le privé.

ouaaaaaaaaaaa alors là je vais me faire taper dessus, aye aye aye

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aaltar Membre 11 523 messages
Con de Sysiphe‚ 40ans
Posté(e)

Aaltar , je vais peut être poser une connerie mais j'le fais quand même histoire de me coucher moins con laugh.gif

Comment expliquer qu'un pays ne parvienne pas à sortir de son endettement alors qu'il parvient à rassembler les fonds nécessaires pour contribuer à remette à flot un voisin ?

Je suppose que ta question tourne autour d'un exemple du genre : la France ne parvient pas à rembourser sa dette mais elle paye pour combler la crise grecque ?

C'est une bonne question. En fait, l'argent que l'on injecte dans la crise grecque leur est concédée à crédit. Sans trop certifier mes chiffres, je crois qu'on leur prête le fric à 7% ou 8 %. Comme tu l'imagines bien, on n'a pas ce pognon puisque nous même déficitaire et endetté. Alors ? Et bien on l'emprunte, nous aussi. Seulement on l'emprunte autour de 3%.

En fait, la Grèce ne peut plus emprunter aux banques sauf dans des taux dépassant les 10-15% et autant le dire ça n'arrange pas les choses, alors on sert de relai, on emprunte pour eux du fait de notre position plus "souple" et on leur refile moins cher que ne le ferait une banque.

Au final, si la Grèce rembourse, nous rembourse, on fera du bénéfice puisqu'on emprunte à 3 et on revend à 8. La problématique que l'on peut alors soulever c'est : et si la Grèce ne rembourse pas ? Si elle fait faillite et qu'elle se trouve en défaut de paiement on perd notre mise ? La réponse est oui. Il y a de fortes chances pour que ce qu'on leur donne nous reste sur les bras au final, je vois difficilement comment la Grèce pourrait parvenir à redresser la barre.

On n'investit pas pour régler leur problème de la dette mais pour les soutenir dans la crise, c'est radicalement différent car les fonds que l'on concède permettent juste à la Grèce de rester fonctionnelle, en aucun cas les problèmes ne se règlent, on se contente de gagner du temps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité SAVANNA
Invité SAVANNA Invités 0 message
Posté(e)
Je suppose que ta question tourne autour d'un exemple du genre : la France ne parvient pas à rembourser sa dette mais elle paye pour combler la crise grecque ?
Tout à fait .

Merci wink1.gif

C'est donc au final un énorme risque pour la France ( mais pas seulement elle) .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 100ans
Posté(e)
Je suppose que ta question tourne autour d'un exemple du genre : la France ne parvient pas à rembourser sa dette mais elle paye pour combler la crise grecque ?
Tout à fait .

Merci wink1.gif

C'est donc au final un énorme risque pour la France ( mais pas seulement elle) .

En réalité, on n'a pas trop de choix. Les banques françaises sont très exposées à la dette grecque.

Soit on aide la Grèce, soit nos banques coulent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité SAVANNA
Invité SAVANNA Invités 0 message
Posté(e)

C'est quand même terriblement bancal , il y a une "chance" sur deux pour couler .

Merci pour le lien thumbsup.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chimeria Membre 2 273 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

Le problème avec ceux qui tiennent ces discours du "non faut pas payer" c'est que passé le cap de l'enfant qui cherche a faire sauter sa punition il n'y a plus personne.

Il n'y aucune perspective sur ce qui se passe une fois l'effet d'annonce donné. Aucune perspective car au final aucune vision de la part même des intéressés qui pensent qu'il suffit d'enlever une des données de l'équation pour que ça tourne mieux. C'est effrayant d'immaturité, de manque de profondeur dans la compréhension et de gravité tant les conséquences des actions évoquées sont tout simplement occultées alors qu'elles sont pires que le mal censé être évité.

Si certains veulent faire un test à une autre échelle, aller voir votre banquier pour lui dire que vous n'allez pas rembourser une dette éventuellement contractée, vous allez très vite redescendre les pieds sur terre...

N'importe quoi ,notre dette est payer depuis très longtemps ,1700 milliards aujourd'hui,et 1300 milliards d’intérêt déjà payer ,si bien que les impôt maintenant paye la dette ou plutôt les intérêts encore et toujours ,tu parles ensuite de punision ? ah bon,les états ne sont plus souverain? faut faire attention sinon les goldman sachs et consorts vont nous "punir"

Ce système est fondamentalement mauvais,il ne fonctionne plus parce que ce fut son destin ,tient voici une parole christique " fou est celui qui construit sa maison sur du sable " ...

Tu parles d'immaturité comme si tu étais mature en disant que cela est immature .. comprend si tu peux mon ami ...

La gravité serais de poursuivre dans cette voie ,s'approprier la finance serais un gage de stabilité et de sécurité .

Aaltar , je vais peut être poser une connerie mais j'le fais quand même histoire de me coucher moins con laugh.gif

Comment expliquer qu'un pays ne parvienne pas à sortir de son endettement alors qu'il parvient à rassembler les fonds nécessaires pour contribuer à remette à flot un voisin ?

Je suppose que ta question tourne autour d'un exemple du genre : la France ne parvient pas à rembourser sa dette mais elle paye pour combler la crise grecque ?

C'est une bonne question. En fait, l'argent que l'on injecte dans la crise grecque leur est concédée à crédit. Sans trop certifier mes chiffres, je crois qu'on leur prête le fric à 7% ou 8 %. Comme tu l'imagines bien, on n'a pas ce pognon puisque nous même déficitaire et endetté. Alors ? Et bien on l'emprunte, nous aussi. Seulement on l'emprunte autour de 3%.

En fait, la Grèce ne peut plus emprunter aux banques sauf dans des taux dépassant les 10-15% et autant le dire ça n'arrange pas les choses, alors on sert de relai, on emprunte pour eux du fait de notre position plus "souple" et on leur refile moins cher que ne le ferait une banque.

Au final, si la Grèce rembourse, nous rembourse, on fera du bénéfice puisqu'on emprunte à 3 et on revend à 8. La problématique que l'on peut alors soulever c'est : et si la Grèce ne rembourse pas ? Si elle fait faillite et qu'elle se trouve en défaut de paiement on perd notre mise ? La réponse est oui. Il y a de fortes chances pour que ce qu'on leur donne nous reste sur les bras au final, je vois difficilement comment la Grèce pourrait parvenir à redresser la barre.

On n'investit pas pour régler leur problème de la dette mais pour les soutenir dans la crise, c'est radicalement différent car les fonds que l'on concède permettent juste à la Grèce de rester fonctionnelle, en aucun cas les problèmes ne se règlent, on se contente de gagner du temps.

1 : les grec emprunte à plus de 15 %

2: la France ne récupéras jamais ça maille et donc

3: beaucoup de "si" dans ton argumentaire et ça monsieur,c'est naïf

4: On à annulé 60% de dette Grec déjà et ils ne s'en sorte toujours pas ,60% de dette annulé monsieur c'est ce que nous appelons "faillite"

On à injecté pour la Grèce l'équivalent de deux ans de PIB soit 400 milliards d'euros c'est énorme pour ce pays ,énorme et couteux ,ensuite ont a le Portugal et l’Espagne et là,ont estime à 500/600 milliards le Portugal et 1000 milliard au moins pour l’Espagne et le MES ou le FESF c'est un tier de la somme total c'est juste trop ..

Je dit donc qu'après les élections présidentiel en France,ont va amorcer la série et toi et moi nous en reparlerons

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aaltar Membre 11 523 messages
Con de Sysiphe‚ 40ans
Posté(e)

C'est quand même terriblement bancal , il y a une "chance" sur deux pour couler .

Merci pour le lien thumbsup.gif

On doit plus être à neuf chances sur 10 de ne jamais revoir ce qu'on donne actuellement :smile2: (et encore, je suis sympa)

La gravité serais de poursuivre dans cette voie ,s'approprier la finance serais un gage de stabilité et de sécurité .

:smile2: :smile2: encore... :bo: :smile2:

Modifié par Aaltar

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité SAVANNA
Invité SAVANNA Invités 0 message
Posté(e)

C'est quand même terriblement bancal , il y a une "chance" sur deux pour couler .

Merci pour le lien thumbsup.gif

On doit plus être à une chance sur 10 de ne jamais revoir ce qu'on donne actuellement :smile2: (et encore, je suis sympa)

Et après on me dit que je suis pessimiste laugh.gif

Finalement tout le monde se tient par les c****huh7re.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 623 messages
débatteur invétéré‚ 30ans
Posté(e)

EXACTEMENT.

tout le monde se doit de l'argent a tout le monde.

(enfin presque) mais pas dans les memes proportions.

c'est pourquoi on constate un phénomene grandissant:

les sentiments nationalistes de replis sur soi meme, du chacun sa merde.

bref on parle de SOUVERAINETé car le mot est plus joli mais l'idée reste fondamentalement opposée a la dynamique de mondialisation actuelle.

alors les populations doivent faire un choix pour assurer leur stabilité economique:

_ NATIONALISME (s'isoler de la finance mondiale)

ou

_ EQUILIBRE BUDGETAIRE (augmenter ses recettes, diminuer ses dépenses)

:o°

quelqu'un a dit ici que meme sans emprunter sur les marchés la france est deja déficitaire de 50milliards!!

il faut trouver un moyen de reduire cette dette là avant de penser a investir sur l'avenir par le crédit.

(bonne dette contre mauvaise dette)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 35ans
Posté(e)

Bonjour a tous ,

Voila la question : La France doit-elle refuser de payer sa dette ??

D’une façon ou d’une autre, l’État doit cesser d’être une pompe à fric pour les milliardaires français.

Faire défaut sur une partie de la dette peut être un élément de la solution.

Tout d'abord , certains pays l'ont fait ( Equateur , Argentine , Paraguay ) , -----> réponse simpliste : Pourquoi pas nous ?

Il me semble au contraire que l’Argentine a fait défaut sur une partie de sa dette.

Effacer la dette relève de l'indulgence des états vis 'a vis des pays sous-développés en faillite.

Cela relève aussi de la répartition des revenus, à l’intérieur d’un pays, entre les détenteurs de créances d’une part, et les travailleurs de l’autre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 623 messages
débatteur invétéré‚ 30ans
Posté(e)

Question naïve:

a qui pourrait on faire défaut et a qui devrions nous rester redevable?

qui sont les principaux créancier de l'etat francais?

dans quels pourcentages?

:hu:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
economic dream Membre 3 028 messages
Forumeur alchimiste‚ 23ans
Posté(e)

Pour 66 % les créanciers sont étrangers.

"Quels sont les créanciers de la dette publique ?

dimanche 11 septembre 2011 par Jean-Jacques Chavigné

article_pdf.gifPartager | [/url]Les créances de la dette publique sont aux mains des heureux détenteurs des titres du Trésor public.

Résidents et non-résidents

La part de la dette publique détenue par les non-résidents d’un pays est variable selon les pays. Dans l’Union européenne, en 2008, les non-résidents détenaient 98,7 % de la dette publique du Portugal ; 82,2 % de celle de l’Irlande ; 73,5 % de la dette publique allemande ; 70,8 % de la dette française, mais seulement 34,7 % de la dette publique du Royaume-Uni.

En 2005, la part de la dette publique française détenue par des non-résidents était de 54,3 %. Elle s’est élevée à 71,4 % en 2010, elle est redescendue à 65,2 % en mars 2011 [1]. Un accroissement, donc, de 10,9 points entre fin 2005 et mars 2011. Cette évolution ne correspond pourtant pas à un quelconque « appauvrissement » de la France. Elle est le résultat d’une politique d’internationalisation de la dette encouragée, en France, par l’Agence Française du Trésor.

Les résidents allemands détiennent ainsi 87,8 milliards d’euros de la dette française. 43,5 milliards d’euros sont détenus par les banques allemandes, soit 49,5 % de ces 87,8 milliards.

Les résidents français détiennent, de leur côté, 140 milliards d’euros de la dette allemande. 65,8 milliards d’euros sont détenus par les banques françaises, soit 46,9 % de ces 140 milliards. 65,9 milliards d’euros sont détenus par les assurances françaises, soit là encore, 46,9 % de ces mêmes 140 milliards d’euros [2].

La part des dettes publiques de l’Espagne, de l’Irlande, de la Grèce et du Portugal est détenue à 55 % par des résidents allemands, français, italiens, néerlandais et britanniques.

La France et l’Allemagne, enfin, se distinguent des autres pays européens par la proportion importante de leur dette publique (42 %) détenue par des non-résidents hors Europe, essentiellement des pays émergents ou pétroliers.

Le poids des banques et des compagnies d’assurances

Derrière les termes de « résidents » et de « non résidents » se trouvent le plus souvent des banques et des compagnies d’assurance. Jean Quatremer a donc tout à fait raison de le souligner [3] : « Les « marchés » qui déstabilisent l’Irlande, le Portugal ou la Grèce sont, la plupart du temps des établissements financiers installés dans les États membres de l’union monétaire ».

39 % des OAT (7 à 50 ans) sont détenus par des résidents français. Au sein de ces 39 % : 51,3 % sont détenus par des assurances ; 35,9 % par des établissements de crédits . Les « petits porteurs » de la dette publique, contrairement à ce que prétendent les libéraux, ne pèsent pas bien lourd et ne possèdent que 1 % du montant global des OAT la dette détenue par des résidents français. Quant aux détenteurs étrangers de la dette publique française, il s’agit pour l’essentiel de fonds souverains des pays émergents ou pétroliers qui n’ont pas grand-chose, eux non plus, à voir avec des « petits porteurs ».

Au total, donc les intérêts payés par l’État au titre de la dette enrichissent avant tout, en France, les actionnaires des banques et des assurances.

Jean-Jacques Chavigné"

Source: http://www.democratie-socialisme.org/spip.php?article2452

Il faut aussi savoir que les créanciers ne sont pas obligés de dévoiler leur identité grace à une loi spéciale, faite sur mesure.

http://www.bastamag.net/article2041.html?id_mot=6

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aaltar Membre 11 523 messages
Con de Sysiphe‚ 40ans
Posté(e)

C'est quand même terriblement bancal , il y a une "chance" sur deux pour couler .

Merci pour le lien thumbsup.gif

On doit plus être à une chance sur 10 de ne jamais revoir ce qu'on donne actuellement :smile2: (et encore, je suis sympa)

Et après on me dit que je suis pessimiste laugh.gif

Finalement tout le monde se tient par les c****huh7re.gif

Oui, mais y en a qu'en ont des plus grosses que d'autres, toute la nuance est là ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant