Aller au contenu

Messages recommandés

Solinvictus Membre 356 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

C'est quelque chose que je retrouve quasiment dans tous les sujets concernant la justice.

Pourquoi énormément de participants (d'après moi), ici, sur d'autres forums, sur des réactions à des articles, etc... traitent à égalité le meurtre et le viol, notamment en ce qui concerne les peines attribuées ?

Couramment, sur les sujets sur la peine de mort ou la prison à vie, les remises de peine, on va lire des "oui pour les assassins et les violeurs", "oui, sauf pour les assassins et les violeurs", etc...

Sans vouloir minimiser la gravité d'un viol, c'est quand même bien différent - et moins grave - d'un homicide, vous ne trouvez pas ?

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Paillette Membre 14847 messages
Frétillant, gros sac à patates, et pouilleuse... ‚ 31ans
Posté(e)

Personnellement, je trouve un viol plus grave qu'un homicide involontaire.

:D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Solinvictus Membre 356 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

Oui et non...

Je préfèrerais que telle ou telle amie soit violée, qu'écrasée involontairement.

Mais je te l'accorde, tenons-nous en aux homicides volontaires !

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 32ans
Posté(e)

Viol et meurtre, quel est le plus grave ?

Cette question m'a déjà été posée. J'avais répondu qu'on ne peut pas établir de hiérarchies entre ces deux crimes. Déjà parce que viol recoupe beaucoup trop de choses. Certains viols sont le fait d'une personne, et utilisent des stupéfiants, d'autres sont le fait de plusieurs personnes, certains ont lieu dans l'enfance, d'autres à l'âge adulte, d'autres à la vieillesse. Le meurtre, que ce soit sous stupéfiants ou pas, ne change pas grand chose au final.

L'impossibilité à établir une hiérarchie vient principalement du fait que le viol est considéré comme une torture. De par ce fait, la question qui suivrait serait assez du même genre que "préférez-vous mourir ou qu'on vous brûle les yeux ?", ou encore, dans ce cas précis: "préférez-vous mourir, ou qu'on vous viole ?".

Le fait d'être marqué à vie par un viol implique que la personne aura, bien souvent, des difficultés d'ordre sexuel ou relationnel. La haine qui se retourne contre soi, la souffrance des personnes violées, est nettement supérieure à celle d'un squelette. On la voit cette souffrance.

En Europe, depuis le déclin du christianisme, est né une idéalisation de la sexualité. Elle est, en quelque sorte, l'apogée d'un couple. Notre société occidentale, fortement tournée vers le plaisir, place donc le plaisir sexuel en haut, avec même cette aberration de placer l'orgasme comme but obligatoire à atteindre, mais ce n'est pas le propos ici. Ce que je veux dire, c'est qu'avec la fin du "devoir de la femme à se faire sauter", est née, par logique, le fait que le sexe doit être consenti. Or, il y a, dans le viol, un retour en arrière.

Le fait est que, dans un contexte où le sexe est vu comme quelque chose d'important (on lit sur ce même forum qu'une personne ne peut pas ne pas être sexuel sans qu'il lui manque quelque chose, et le fait d'entrer dans la vie sexuelle est considéré comme un passage important, sorte de fin de l'enfance), le viol apparaît obligatoirement comme quelque chose d'atroce.

Enfin, un viol n'est pas un rapport sexuel d'individu à individu, mais d'individu à objet. Dans un contexte social où on nous apprend que nous sommes un individu, cette objectivation d'un individu est d'autant plus insupportable.

Je dirais donc que le viol est placé aussi haut que le meurtre dans la hiérarchie des crimes parce que

1- le sexe est à la fois intime (christianisme), et important (libération sexuelle), il y a donc violence intime, et grave.

2- une victime survit au viol, et reste marquée à vie.

3- Le viol ressemble à un retour en arrière

4- Un individu n'est pas un objet. Là où on tue un individu (très souvent), on viole un objet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Paillette Membre 14847 messages
Frétillant, gros sac à patates, et pouilleuse... ‚ 31ans
Posté(e)

C'est pas le resultat qui est jugé, mais l'acte. La volonté de nuire par rapport à un accident.

Donc oui, tenons nous à l'homicide volontaire ;)

Je pense que les gens disent ça tout simplement parce que dans l'esprit d'une personne saine, le viol est une atrocité.

Ils disent toujours qu'un violeur doit mourir (moi la première hein), mais au final, si c'était un proche à eux qui commettais un viol, ils trouveraient mile excuses...

C'est pour ça que le "peuple" n'est pas fait pour être juge, à mon sens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nephalion Modérateur 31045 messages
A ghost in the shell‚ 45ans
Posté(e)

Tout est question de point de vue.

Si je voulais provoquer un peu, je dirai que la souffrance de la victime d'un meurtre est plus courte que celle d'un viol ...

J'avoue ne pas savoir quels critères ont permis de déterminer les peines liées aux crimes ...

Est-ce la souffrance, le coût pour la société, ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Grenadine33
Invité Grenadine33 Invités 0 message
Posté(e)

Personnellement je préfère être tuée que violée. Ayant été agressé enfant que l'on payer toute sa vie une agression sexuelle même si c'est "juste" qu'une tentative.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Solinvictus Membre 356 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

Merci pour ton développement Casdenor.

Mais en fait, hormis le sexe, tout ce que tu dis sur le viol peut être attribué à la violence en général, non ?

Est-ce un "tabou sexuel" qui aggrave à ce point le jugement du viol ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 47ans
Posté(e)

Le meurtre est irréversible.

Le viol non.

A choisir en tant que victime, je prends le viol.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 32ans
Posté(e)

Le viol est irréversible pasdeparanoia. Tu ne peux pas être déviolé, désolé de te l'apprendre x').

En fait, tout ce que je dis est en rapport au sexe, solinvictus. Une agression physique marque bien moins à vie. On voit nettement moins de personne qui, après s'être fait cassé la gueule une fois, sont totalement brisées. La violence physique, de même, n'est pas un retour en arrière, puisque, justement, on n'a jamais pu être violent physiquement, (sauf pour le sexe, justement, devoir de la femme etc... [bien qu'il n'y ait pas que des viols de femmes, notons le bien]), de plus, la violence, au contraire, se fait, généralement, face à un individu. La violence sexuel est face à un objet.

Donc non, aucun des points que j'évoque ne peuvent être attribués à la violence, juste aux violences sexuelles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Paillette Membre 14847 messages
Frétillant, gros sac à patates, et pouilleuse... ‚ 31ans
Posté(e)

Ha bon, le viol est réversible ?

"Tiens ma grande, jte rends ton hymen" sleep8ge.gif

Modifié par Paillette

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5626 messages
débatteur invétéré‚ 34ans
Posté(e)

je pense qu'il voulait dire DEFINITIF et PERMANENT dans le sens, qu'apres le viol on PEUT eventuellement se reconstruire et la vie peut reprendre son cours.

alors que la mort... bah voila quoi!

:mouai:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Liutprande Membre 4829 messages
Sur le départ ‚ 44ans
Posté(e)

je trouve la question incongrue et dangereuse : parce qu'à partir du moment où l'on fait un choix, on juge de la valeur de l'acte c'est-à-dire de son degré de gravité. Donc, implicitement l'un ou l'autre serait moins grave et on met en place une échelle de valeur...sauf que la loi qualifie le viol et l'homicide de crime il me semble? Et non de délit...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Grenadine33
Invité Grenadine33 Invités 0 message
Posté(e)

Le meurtre est irréversible.

Le viol non.

A choisir en tant que victime, je prends le viol.

Mouais, ça se voit que tu y es pas passé...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Solinvictus Membre 356 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
Une agression physique marque bien moins à vie. On voit nettement moins de personne qui, après s'être fait cassé la gueule une fois, sont totalement brisées.

Je pensais, par exemple, aux enfants battus.

La violence peut laisser d'importantes séquelles. La femme ou l'enfant battus perdent leur statut d'individu pour celui de "punching-ball".

Même la violence "verbale" peut être un facteur qui poussera au suicide - mais bon, on sort un peu du sujet.

sauf que la loi qualifie le viol et l'homicide de crime il me semble? Et non de délit...

Mais je ne dis pas "le viol, c'est pas grave", loin de moi cette idée !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 47ans
Posté(e)

Le meurtre est irréversible.

Le viol non.

A choisir en tant que victime, je prends le viol.

Mouais, ça se voit que tu y es pas passé...

Oui, je ne suis pas encore mort.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité aintiemlaligent
Invité aintiemlaligent Invités 0 message
Posté(e)

C'est pour tout cela que je pense qu' il faudrait laisser le choix ( à la victime en cas de viol et aux proches en cas de meurtre) de la punition à donner .

Je ne comprend pas que l' on puisse décider du traumatisme subit à la place des concernés.

A tous les mecs qui diront que le viol est moins grave ,je leur propose de prendre une dizaine de bites dans le cu par des gros dégeulasses et on en reparle aprés.( à moins que t' aime ça bien sur )

Modifié par aintiemlaligent

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 32ans
Posté(e)

Le problème, aintiemlaligent, c'est que la victime aura tendance à chercher la vengeance et non la justice.

La différence, là, solinvictus, est que tu mets une situation qui dure, face à un événement ponctuel.

Considère une personne qui se fait taper tous les jours et une personne qui se fait violer tous les jours, et tu verras qu'au final... le viol reste plus violent.

Modifié par casdenor

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5626 messages
débatteur invétéré‚ 34ans
Posté(e)

Le problème, aintiemlaligent, c'est que la victime aura tendance à chercher la vengeance et non la justice.

n'est ce pas la meme chose?

c'est quoi la nuance?

je veux dire que pour moi, la vengeance EST justice (et vice versa)

non?

:gurp:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité aintiemlaligent
Invité aintiemlaligent Invités 0 message
Posté(e)

pareil, et je t' explique même pas ce que je lui ferais subir ; la peine de mort trop rapide et trop douce.

Si c' est une personne de ma famille qui viole ou tue pareil de toute façon je l' aurai renié.

Le seul contexte ou je ne me vengerais pas pour la mort d' un proche ,c' est en cas d' accident non fautif.

Modifié par aintiemlaligent

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×