Aller au contenu

Messages recommandés

Quasi-Modo Membre 14610 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)

Il n'y a pas de races, seulement des interprétations raciales des faits. C'est pourquoi la seule arme de l'antiracisme est la suivante : le procès d'intention. Non seulement l'antiracisme n'a aucun intérêt à ce que cesse le racisme, mais il veut s'appuyer sur des références historiques fabriquées de toute pièces. Il a besoin pour exister de faire croire que la France n'a pas dépassé le colonialisme, que l'apartheid est toujours en vigueur ou pour le moins qu'il nous guette dans l'ombre, toujours prêt à resurgir.

Pour résumer cette pensée : les noirs et les arabes (assimilés symboliquement à des musulmans par le terme "islamophobie") sont les victimes d'une forme de post-colonialisme raciste et esclavagiste menée par les occidentaux, devenu alors seul responsable de leurs échecs d'intégration, ainsi que des difficultés économiques de leurs pays d'origine. Et toutes les contorsions ou déformations sont ici autorisées : faut-il rappeler que les immigrés arrivés dans les années 1970 n'ont pas été choisis pour leur couleur de peau, mais pour le plus bas coût de leur main d'oeuvre? N'assistons-nous pas plutôt pour cette génération, pour ce qui est de la discrimination, plutôt à un problème de pauvreté qu'à un problème de race? Les français n'ont forcé personne à franchir leurs frontières! Comment ce simple problème d'argent a-t-il été interprété comme du racisme ou du colonialisme?

A la vérité, il n'y a aucun rapport entre esclavage, colonialisme et le racisme tel que nous l'entendons actuellement, si ce n'est l'occident considéré comme un bouc-émissaire responsable de tous les maux de la planète. La civilisation arabo-musulmane a par exemple amplement utilisé ces deux moyens pour imposer l'islam aux peuples alentours. Ce sont même les européens qui mirent fin à l'esclavage à partir du xixe siècle, d'abord pour la métropole, mais ensuite dans le cadre des colonies, tandis que les pays musulmans restaient encore récalcitrants. Comment peut-on donc se revendiquer musulman au nom d'une unité arabo-noire complètement fantasmée, assimiler islamophobie et racisme, et en même temps dénoncer un certain colonialisme/apartheid occidental persistant, alors que l'islam lui-même s'est imposé par le sabre, et qu'il a lui-même fait l'apologie de l'esclavage et de la colonisation, que les noirs ont souvent été les esclaves des arabo-musulmans?

C'est tout simplement historiquement faux. Si il n'y avait qu'une seule question ce serait celle-ci : à quels signes pourriez-vous percevoir la fin du racisme occidental et décréter donc la fin de l'antiracisme? Comment avoir besoin à ce points de se sentir victime pour s'inventer des bourreaux et cultiver le ressentiment? Jusqu'où seraient prêts à aller ceux que ne dérangent pas ces petits arrangements avec l'Histoire?

Modifié par Quasi-Modo
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Wipe Membre 4815 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il n'y a pas de races, seulement des interprétations raciales des faits. C'est pourquoi la seule arme de l'antiracisme est la suivante : le

procès d'intention

Ben non. L'arme principale de l'antiracisme, c'est rappeler qu'il n'y a pas de races. Ca permet de comprendre que les racistes sont des gros glands qui confondent race et couleur de peau.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
latin-boy30 Membre+ 9575 messages
Jeteur de pavés dans les mares‚
Posté(e)

ÉNORME CONTRADICTION ! (dans l'antiracisme)

En effet les antiracistes font régulièrement apologie du métissage, de la diversité et ils vont même jusqu'à employer le terme "multiracial".

Donc, ils font comme si les races existaient.

Cherchez l'erreur ... :o°

Modifié par latin-boy30
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 14610 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)
Il n'y a pas de races, seulement des interprétations raciales des faits. C'est pourquoi la seule arme de l'antiracisme est la suivante : le

procès d'intention

Ben non. L'arme principale de l'antiracisme, c'est rappeler qu'il n'y a pas de races. Ca permet de comprendre que les racistes sont des gros glands qui confondent race et couleur de peau.

Et on fait comment concrètement pour lutter contre le racisme alors?... :o°

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Wipe Membre 4815 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Et on fait comment concrètement pour lutter contre le racisme alors?... :o°

Ben c'est facile. Chaque fois qu'un gros gland de raciste pense qu'à partir de la simple couleur de peau d'un individu, il peut déduire tout un tas de chose, on lui botte son gros cul de gros con de raciste (bon, ou on lui colle une amende - mais ça défoule moins); jusqu'à ce qu'il comprenne que c'est complètement con de juger quelqu'un simplement à sa couleur de peau; et quand plus personne ne sera discriminé à cause de sa couleur de peau, on saura qu'on aura remporté le combat contre ces gros abrutis de racistes. Simple, non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zarathoustra2 Membre 8656 messages
Surhomme Nietzschéen‚ 45ans
Posté(e)
Non seulement l'antiracisme n'a aucun intérêt à ce que cesse le racisme

Nous retombons dans une problématique bien connue : le bien ne pourrait exister sans le mal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 14610 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)

Et on fait comment concrètement pour lutter contre le racisme alors?... :o°

Ben c'est facile. Chaque fois qu'un gros gland de raciste pense qu'à partir de la simple couleur de peau d'un individu, il peut déduire tout un tas de chose, on lui botte son gros cul de gros con de raciste (bon, ou on lui colle une amende - mais ça défoule moins); jusqu'à ce qu'il comprenne que c'est complètement con de juger quelqu'un simplement à sa couleur de peau; et quand plus personne ne sera discriminé à cause de sa couleur de peau, on saura qu'on aura remporté le combat contre ces gros abrutis de racistes. Simple, non ?

Et qui va décider où commence le racisme et où commence le lynchage (je demanderai même surtout comment savoir)? J'imagine à tes propos que tu ne défendrai donc pas la discrimination positive par exemple. Soit, mais le racisme antiblanc (dont personne ne parle et pour cause!) consiste précisément le plus souvent à accuser le blanc de racisme et le lyncher... étrange coïncidence n'est-il pas? Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi seuls les blancs sont des racistes (officiellement)?

Modifié par Quasi-Modo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Wipe Membre 4815 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Et qui va décider où commence le racisme et où commence le lynchage

Ben la encore, c'est facile : si tu subis une discrimination, de quelque sorte que ce soit, sous des pretextes raciaux (prétextes qui, comme ont l'a vu, sont complètement cons puisque les races n'existent pas, donc), c'est du racisme. Et le mec qui te fait subir subir cette discrimination est un gros abruti de raciste, et sa couleur de peau n'y change rien.

Au passage, je te signale que pour le coté "qui décide", y a eu des lois, hein. Elle fixe un cadre assez précis à la lutte contre les gros cons de racistes, cf. L'affaire Zemmour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lebourse Membre 76 messages
Forumeur en herbe‚ 45ans
Posté(e)

Il n'y a pas de races, seulement des interprétations raciales des faits. C'est pourquoi la seule arme de l'antiracisme est la suivante : le procès d'intention. Non seulement l'antiracisme n'a aucun intérêt à ce que cesse le racisme, mais il veut s'appuyer sur des références historiques fabriquées de toute pièces. Il a besoin pour exister de faire croire que la France n'a pas dépassé le colonialisme, que l'apartheid est toujours en vigueur ou pour le moins qu'il nous guette dans l'ombre, toujours prêt à resurgir.

Pour résumer cette pensée : les noirs et les arabes (assimilés symboliquement à des musulmans par le terme "islamophobie") sont les victimes d'une forme de post-colonialisme raciste et esclavagiste menée par les occidentaux, devenu alors seul responsable de leurs échecs d'intégration, ainsi que des difficultés économiques de leurs pays d'origine. Et toutes les contorsions ou déformations sont ici autorisées : faut-il rappeler que les immigrés arrivés dans les années 1970 n'ont pas été choisis pour leur couleur de peau, mais pour le plus bas coût de leur main d'oeuvre? N'assistons-nous pas plutôt pour cette génération, pour ce qui est de la discrimination, plutôt à un problème de pauvreté qu'à un problème de race? Les français n'ont forcé personne à franchir leurs frontières! Comment ce simple problème d'argent a-t-il été interprété comme du racisme ou du colonialisme?

A la vérité, il n'y a aucun rapport entre esclavage, colonialisme et le racisme tel que nous l'entendons actuellement, si ce n'est l'occident considéré comme un bouc-émissaire responsable de tous les maux de la planète. La civilisation arabo-musulmane a par exemple amplement utilisé ces deux moyens pour imposer l'islam aux peuples alentours. Ce sont même les européens qui mirent fin à l'esclavage à partir du xixe siècle, d'abord pour la métropole, mais ensuite dans le cadre des colonies, tandis que les pays musulmans restaient encore récalcitrants. Comment peut-on donc se revendiquer musulman au nom d'une unité arabo-noire complètement fantasmée, assimiler islamophobie et racisme, et en même temps dénoncer un certain colonialisme/apartheid occidental persistant, alors que l'islam lui-même s'est imposé par le sabre, et qu'il a lui-même fait l'apologie de l'esclavage et de la colonisation, que les noirs ont souvent été les esclaves des arabo-musulmans?

C'est tout simplement historiquement faux. Si il n'y avait qu'une seule question ce serait celle-ci : à quels signes pourriez-vous percevoir la fin du racisme occidental et décréter donc la fin de l'antiracisme? Comment avoir besoin à ce points de se sentir victime pour s'inventer des bourreaux et cultiver le ressentiment? Jusqu'où seraient prêts à aller ceux que ne dérangent pas ces petits arrangements avec l'Histoire?

Tout ça, c'est très gentil, c'est vrai l'anti-raciste ,ce personnage animé de mauvaises intentions, ne vivant que dans le fantasme qui ne renvoie qu'à une histoire coloniale qui n'a elle-même jamais existé, apôtre de la contrition nationale comme arme d'asservissement au profit des arabo-musulmans (les arabes et les nègres si j'ai bien compris?). L'anti-raciste est vraiment quelqu'un d’odieux, il calomnie le nazi qui ne lui a encore rien fait, le membre du KKK qui essaie son dernier costume de clown, il nous fait mal à notre identité... Identité nationale, bien évidemment.

Je me souviens pourtant d'une petite anecdote, rien de bien grave, y a pas de mort. Elle est arrivé à un copain alors qu'il était en recherche d'un stage dans le notariat. Ils étaient deux à être pris pour un mois, à l'essai, avec un autre pote. Ce dernier, au bout d'une semaine, trouve un autre stage à deux pas de chez lui. C'est tout bon se dit mon pote. Et puis... On a fini par lui dire que l'on préférait prendre quelqu'un... d'ici. Sauf qu'il n'y avait personne d'autre mais que lui avait le malheur d'être noir. Il était pourtant lui-même fils de notaire, venant de la Guadeloupe qui est pourtant française depuis bien plus longtemps que Nice ou la Savoie. Aurait-on dit cela à un savoyard? Probablement pas.

Dans la même promotion, 8 de mes camarades n'ont pas trouvé de stage : 7 noirs et 1 arabes. Alors, je veux bien pêcher par excès d'antiracisme, être un halluciné, ce que tu voudras, mais qu'on m'explique rationnellement comment la foudre peut tomber huit fois au même endroit.

Modifié par Lebourse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pere_vert Membre 3856 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Peut-être que la fin du racisme commencera quand on ne se posera plus la question de l'utilité de l'anti-racisme? sleep8ge.gif

Après, bien sûr qu'on peut critiquer les méthodes de certaines associations, mais leurs objectifs sont de toute façon inscrits dans le marbre de la constitution de la République.

http://www.sos-racis...urs-nos-combats

Modifié par pere_vert

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Delenda Carthago est Membre 4165 messages
Seigneur, garde-moi de mes amis. Mes ennemis, je m'en charge‚ 28ans
Posté(e)

Et on fait comment concrètement pour lutter contre le racisme alors?... :o°

Ben c'est facile. Chaque fois qu'un gros gland de raciste pense qu'à partir de la simple couleur de peau d'un individu, il peut déduire tout un tas de chose, on lui botte son gros cul de gros con de raciste (bon, ou on lui colle une amende - mais ça défoule moins); jusqu'à ce qu'il comprenne que c'est complètement con de juger quelqu'un simplement à sa couleur de peau; et quand plus personne ne sera discriminé à cause de sa couleur de peau, on saura qu'on aura remporté le combat contre ces gros abrutis de racistes. Simple, non ?

Je trouve cela très drôle. Et ironique.

Wipe semble être un anti-raciste convaincu. A ce titre, je crois qu'il se bat pour plus de tolérance, moins de haine, ect...

Et pourtant... Et pourtant!

"Gros gland de raciste"

"Gros cul de con de raciste"

"Gros abrutis de racistes"

Il est sûr qu'avec un tel discours vous allez avoir du succès auprès des racistes. Ils risquent surtout de se bloquer complétement, qu'ils aient tort ou non.

Au dela de la lutte contre le racisme, il y a aujourd'hui un problème avec la définition même de racisme.

Il suffit de voir ce contre quoi les associations comme SOS Racisme hurlent. Au dela du racisme réel, ils hurlent aussi pour des trucs qui n'ont aucun rapport. Hurler au racisme quand un ministre déclare "que quand il y en a un, ça va; mais que c'est quand il y en a plusieurs qu'il y a un problème" n'a aucun sens! Où ce ministre a-t-il déclaré que ceux dont ils parlent sont des inférieurs?

Si je déclare que certains noirs sont des cons (ce qui est vrai), je vais me faire taxer de racisme. Si je déclare que je n'aime pas trop le mélange de culture, je vais me faire taxer de racisme. Je déclare que je trouve que la colonisation a eu des aspects positifs, et je vais être taxé de racisme, colonialisme, impérialisme, voir de fascisme. (Notez, je m'en fous: je sais que c'est faux. Je parle français, moi). Etc, etc, etc...

Eric Zemmour a été attaqué en justice pour injure raciste après avoir dit que la majorité des prisonniers en France étaient noirs ou arabes. Où est le racisme, là-dedans? Où Zemmour considère-t-il les sus-nommés comme des races inférieures, alors que ces deux mots n'ont même pas été prononcés?

La lutte anti-raciste sert aujourd'hui à promouvoir une immigration incontrôlée (quiconque s'élève contre l'immigration devient un raciste), un mélange de cultures, et tout le toutim qui va avec.

Ce qui n'est plus du racisme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 14610 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)

Et qui va décider où commence le racisme et où commence le lynchage

Ben la encore, c'est facile : si tu subis une discrimination, de quelque sorte que ce soit, sous des pretextes raciaux (prétextes qui, comme ont l'a vu, sont complètement cons puisque les races n'existent pas, donc), c'est du racisme. Et le mec qui te fait subir subir cette discrimination est un gros abruti de raciste, et sa couleur de peau n'y change rien.

Au passage, je te signale que pour le coté "qui décide", y a eu des lois, hein. Elle fixe un cadre assez précis à la lutte contre les gros cons de racistes, cf. L'affaire Zemmour.

Les faits sont rarement aussi simples que tu sembles l'imaginer mais je crois que tu le fais un peu exprès. Le racisme bien sûr je suis contre, tout le monde est contre aujourd'hui et heureusement. Mais c'est justement la raison pour laquelle les associations telles que le MRAP et cie. ne devraient pas avoir la légitimité qu'on leur prête. La discrimination est déjà pleinement rejetée dans la DDHC, aujourd'hui l'accusation d'islamophobie est une escroquerie intellectuelle jamais vue auparavant!

Je pense qu'il y a plusieurs degrés dans l'antiracisme, mais les mesures politiques qui peuvent être prises doivent nécessairement faire état de la couleur de peau des gens, que cela plaise ou non aux antiracistes, et à leur place j'en serai plutôt offensé, et me poserai des questions sur la légitimité de mon combat. Que ce soit la discrimination positive, l'antiracisme à sens unique ou l'islamophobie c'est la même chose. Il s'agit de scruter les propos de l'autre, de prétendre le débusquer, là où ce n'est finalement bien souvent qu'un orgueil mal placé qui entraîne à préférer voire en l'autre un raciste plutôt que remettre en question notre propre idéologie.

Et je parie au passage que cette discussion ne fera qu'en apporter la preuve.

Il y a tout de même un énorme problème conceptuel : Lorsqu'un blanc insulte les blancs, ce n'est pas du racisme, puisqu'on ne peut soupçonner décemment un individu de cracher dans sa propre soupe ou de scier la branche sur laquelle il est assis. Pareil lorsqu'un arabe insulte les arabes ou un noir insulte les noirs. Pourquoi faudrait-il donc l'interdire aux autres si nous sommes avant tout des humains et que nous avons les même droits? Comment prétendre qu'on fait alors abstraction de la couleur de peau dans le cadre de l'antiracisme?

Concernant la lynchage que tu évoquais et les lois, il serait préférable d'intervenir en amont et donc refuser l'antiracisme idéologique tu ne crois pas? Car en effet, il faut bien distinguer l'antiracisme ordinaire, qui devrait être l'apanage de tous, c'est à dire l'antiracisme de la DDHC, de l'antiracisme idéologique que je décris dans mon premier message. La discrimination positive par exemple n'est pas tolérée par la DDHC, mais est défendue par certains antiracistes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lebourse Membre 76 messages
Forumeur en herbe‚ 45ans
Posté(e)

Je trouve cela très drôle. Et ironique.

Wipe semble être un anti-raciste convaincu. A ce titre, je crois qu'il se bat pour plus de tolérance, moins de haine, ect...

Et pourtant... Et pourtant!

"Gros gland de raciste"

"Gros cul de con de raciste"

"Gros abrutis de racistes"

Il est sûr qu'avec un tel discours vous allez avoir du succès auprès des racistes. Ils risquent surtout de se bloquer complétement, qu'ils aient tort ou non.

Au dela de la lutte contre le racisme, il y a aujourd'hui un problème avec la définition même de racisme.

Il suffit de voir ce contre quoi les associations comme SOS Racisme hurlent. Au dela du racisme réel, ils hurlent aussi pour des trucs qui n'ont aucun rapport. Hurler au racisme quand un ministre déclare "que quand il y en a un, ça va; mais que c'est quand il y en a plusieurs qu'il y a un problème" n'a aucun sens! Où ce ministre a-t-il déclaré que ceux dont ils parlent sont des inférieurs?

Si je déclare que certains noirs sont des cons (ce qui est vrai), je vais me faire taxer de racisme. Si je déclare que je n'aime pas trop le mélange de culture, je vais me faire taxer de racisme. Je déclare que je trouve que la colonisation a eu des aspects positifs, et je vais être taxé de racisme, colonialisme, impérialisme, voir de fascisme. (Notez, je m'en fous: je sais que c'est faux. Je parle français, moi). Etc, etc, etc...

Eric Zemmour a été attaqué en justice pour injure raciste après avoir dit que la majorité des prisonniers en France étaient noirs ou arabes. Où est le racisme, là-dedans? Où Zemmour considère-t-il les sus-nommés comme des races inférieures, alors que ces deux mots n'ont même pas été prononcés?

La lutte anti-raciste sert aujourd'hui à promouvoir une immigration incontrôlée (quiconque s'élève contre l'immigration devient un raciste), un mélange de cultures, et tout le toutim qui va avec.

Ce qui n'est plus du racisme.

C'est aussi oublier que le raciste ne peut pas être raciste librement et sans entraves dans notre beau pays. Cela trouble la visibilité que l'on peut en avoir car, à la différence du noir qui est toujours visible sauf dans le noir, le racisme n'est pas marqué sur le visage de celui qui le pratique. Alors le raciste use de subterfuges parce que sa nature est un frein social (sauf dans les réunions des jeunes identitaires et dans quelques réunions de l'UMP, il est rare qu'il soit bien perçu d'annoncer dans une conversation que l'on est raciste) mais également un problème juridique puisqu'il peut se retrouver au tribunal sous divers chefs d'inculpation ce qui n'est jamais agréable même pour les très racistes. D'ailleurs, comme le dit Eric Zemmour, une majorité de prisonniers sont noirs ou arabes, il faut donc bien qu'ils soient condamnés et qu'ils passent donc par la case tribunal. De ce fait, pour le raciste lambda, vouloir aller au tribunal revient à fréquenter l'objet de sa phobie et tout le monde n'aime pas se faire peur.

Par conséquent, il use de la litote, il ne parlera pas de couleurs, allons, allons, mon bon Monsieur, non... Il parle de "culture". Il n'évoquera pas le bon souvenir du temps où l'homme blanc était à sa juste place et l'indigène à la sienne, autrement dit tout en bas à travailler gratos pour le premier, non... Il parlera des bénéfices de la colonisation. Il peut y en avoir mais il n'est pas certain que ce soit ceux auxquels il pense. Quand il est ministre, ce ne sont pas les arabes qu'il ne supporte pas en nombre (autrement dit plus que 1, donc on peut imaginer que 2 c'est déjà trop), ce sont les auvergnats.

Alors, où s'arrête la liberté d'expression et où commence la lutte contre le racisme? C'est en effet une question difficile car le raciste en joue aussi beaucoup.

Et puis, vient la question migratoire. On ne peut rien dire contre l'immigration, dit-on, alors qu'il n'a pratiquement été question que de cela depuis 20 ans. On nous l'a fait sur tous les tons, catastrophiste avec la version incontrôlée, électorale avec la France tu l'aimes ou tu la quittes, pragmatique avec la version choisie. Qui dans ce pays n'a pas entendu parler de l'immigration? Le triple A, personne ne connaissait ça il y a de cela 3 mois, mais l'immigration... On peut dire qu'on en a bouffé.

C'est dingue quand même ce qu'il peut se passer dans un pays qui est sous le joug des associations anti-racistes...

Modifié par Lebourse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Wipe Membre 4815 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Je trouve cela très drôle. Et ironique.

Wipe semble être un anti-raciste convaincu. A ce titre, je crois qu'il se bat pour plus de tolérance, moins de haine, ect...

Et pourtant... Et pourtant!

"Gros gland de raciste"

"Gros cul de con de raciste"

"Gros abrutis de racistes"

Il est sûr qu'avec un tel discours vous allez avoir du succès auprès des racistes. Ils risquent surtout de se bloquer complétement, qu'ils aient tort ou non.

Mais je suis tolérant. Seulement, un gros con, ben ça reste un gros con. Faut bien comprendre que le raciste, quand tu lui demandes de quelle race est son chien, il te réponds "Blanc !". Et il va t'expliquer pendant des heures que les chiens blancs sont plus gentils que les noirs ou les marrons. T'auras beau tourner ça dans tous les sens, les racistes, c'est vraiment pas intelligent.

Mais en fait, le plus drôle et le plus rigolo, c'est que je peux sans crainte traiter les racistes de gros cons, de bas du front, de QI d'huitres, et que j'en rajoute exprès. Pourquoi ? Parce que finalement, je n'insulte personne : sur ce genre de forums, personne n'est raciste, c'est bien connu. Parce qu'il faut savoir un truc sur le raciste : en plus d'être un gros con, c'est aussi un gros lache et un hypocrite.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Delenda Carthago est Membre 4165 messages
Seigneur, garde-moi de mes amis. Mes ennemis, je m'en charge‚ 28ans
Posté(e)

Il n'empêche qu'avec ce discours, vous les confortez dans leur positions.

Quand je vois le haine propagée par les anti-racistes, je préfère ne pas m'engager plutôt que de rejoindre des cons de votre genre qui semblent incapables de comprendre en quoi leur discours est complétement foireux: ils disent lutter contre la haine alors même qu'ils en propagent une autre. Certaines haines seraient-elles plus respectables que d'autres?

En passant, Jules Ferry était raciste. Va-tu dire de lui qu'il était con?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pere_vert Membre 3856 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Hitler était intelligent aussi sleep8ge.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 14610 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)
Mais je suis tolérant. Seulement, un gros con, ben ça reste un gros con. Faut bien comprendre que le raciste, quand tu lui demandes de quelle race est son chien, il te réponds "Blanc !". Et il va t'expliquer pendant des heures que les chiens blancs sont plus gentils que les noirs ou les marrons. T'auras beau tourner ça dans tous les sens, les racistes, c'est vraiment pas intelligent.

Mais en fait, le plus drôle et le plus rigolo, c'est que je peux sans crainte traiter les racistes de gros cons, de bas du front, de QI d'huitres, et que j'en rajoute exprès. Pourquoi ? Parce que finalement, je n'insulte personne : sur ce genre de forums, personne n'est raciste, c'est bien connu. Parce qu'il faut savoir un truc sur le raciste : en plus d'être un gros con, c'est aussi un gros lache et un hypocrite.

Tu illustres donc à merveille le problème dont nous parlions et que tu ne souhaitais pas reconnaître. Tu insultes juste "au cas où" parce que bien évidemment, tu es bien incapable de savoir si l'un de nos intervenants est raciste ou non.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lebourse Membre 76 messages
Forumeur en herbe‚ 45ans
Posté(e)

Il n'empêche qu'avec ce discours, vous les confortez dans leur positions.

Quand je vois le haine propagée par les anti-racistes, je préfère ne pas m'engager plutôt que de rejoindre des cons de votre genre qui semblent incapables de comprendre en quoi leur discours est complétement foireux: ils disent lutter contre la haine alors même qu'ils en propagent une autre. Certaines haines seraient-elles plus respectables que d'autres?

Vous confondez deux choses qui méritent d'être distinguées : l'antiracisme et l'instrumentalisation de celui-ci en politique. Il arrive que les deux choses se croisent mais elles ne sont pourtant pas identiques.

En passant, Jules Ferry était raciste. Va-tu dire de lui qu'il était con?

Non, Ferry était simplement un homme de son siècle. Dire qu'il était raciste comme vous le faites est simplement un travestissement de l'histoire. Aurait-il été raciste après 1945? Nous ne le saurons jamais, parce qu'il a été élevé dans d'autres cadres culturels que les nôtres et il est donc hâtif de le ranger dans les électeurs potentiels de Marine Le Pen.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Delenda Carthago est Membre 4165 messages
Seigneur, garde-moi de mes amis. Mes ennemis, je m'en charge‚ 28ans
Posté(e)

Je trouve cela très drôle. Et ironique.

Wipe semble être un anti-raciste convaincu. A ce titre, je crois qu'il se bat pour plus de tolérance, moins de haine, ect...

Et pourtant... Et pourtant!

"Gros gland de raciste"

"Gros cul de con de raciste"

"Gros abrutis de racistes"

Il est sûr qu'avec un tel discours vous allez avoir du succès auprès des racistes. Ils risquent surtout de se bloquer complétement, qu'ils aient tort ou non.

Au dela de la lutte contre le racisme, il y a aujourd'hui un problème avec la définition même de racisme.

Il suffit de voir ce contre quoi les associations comme SOS Racisme hurlent. Au dela du racisme réel, ils hurlent aussi pour des trucs qui n'ont aucun rapport. Hurler au racisme quand un ministre déclare "que quand il y en a un, ça va; mais que c'est quand il y en a plusieurs qu'il y a un problème" n'a aucun sens! Où ce ministre a-t-il déclaré que ceux dont ils parlent sont des inférieurs?

Si je déclare que certains noirs sont des cons (ce qui est vrai), je vais me faire taxer de racisme. Si je déclare que je n'aime pas trop le mélange de culture, je vais me faire taxer de racisme. Je déclare que je trouve que la colonisation a eu des aspects positifs, et je vais être taxé de racisme, colonialisme, impérialisme, voir de fascisme. (Notez, je m'en fous: je sais que c'est faux. Je parle français, moi). Etc, etc, etc...

Eric Zemmour a été attaqué en justice pour injure raciste après avoir dit que la majorité des prisonniers en France étaient noirs ou arabes. Où est le racisme, là-dedans? Où Zemmour considère-t-il les sus-nommés comme des races inférieures, alors que ces deux mots n'ont même pas été prononcés?

La lutte anti-raciste sert aujourd'hui à promouvoir une immigration incontrôlée (quiconque s'élève contre l'immigration devient un raciste), un mélange de cultures, et tout le toutim qui va avec.

Ce qui n'est plus du racisme.

C'est aussi oublier que le raciste ne peut pas être raciste librement et sans entraves dans notre beau pays. Cela trouble la visibilité que l'on peut en avoir car, à la différence du noir qui est toujours visible sauf dans le noir, le racisme n'est pas marqué sur le visage de celui qui le pratique. Alors le raciste use de subterfuges parce que sa nature est un frein social (sauf dans les réunions des jeunes identitaires et dans quelques réunions de l'UMP, il est rare qu'il soit bien perçu d'annoncer dans une conversation que l'on est raciste) mais également un problème juridique puisqu'il peut se retrouver au tribunal sous divers chefs d'inculpation ce qui n'est jamais agréable même pour les très racistes. D'ailleurs, comme le dit Eric Zemmour, une majorité de prisonniers sont noirs ou arabes, il faut donc bien qu'ils soient condamnés et qu'ils passent donc par la case tribunal. De ce fait, pour le raciste lambda, vouloir aller au tribunal revient à fréquenter l'objet de sa phobie et tout le monde n'aime pas se faire peur.

Par conséquent, il use de la litote, il ne parlera pas de couleurs, allons, allons, mon bon Monsieur, non... Il parle de "culture". Il n'évoquera pas le bon souvenir du temps où l'homme blanc était à sa juste place et l'indigène à la sienne, autrement dit tout en bas à travailler gratos pour le premier, non... Il parlera des bénéfices de la colonisation. Il peut y en avoir mais il n'est pas certain que ce soit ceux auxquels il pense. Quand il est ministre, ce ne sont pas les arabes qu'il ne supporte pas en nombre (autrement dit plus que 1, donc on peut imaginer que 2 c'est déjà trop), ce sont les auvergnats.

Alors, où s'arrête la liberté d'expression et où commence la lutte contre le racisme? C'est en effet une question difficile car le raciste en joue aussi beaucoup.

Et puis, vient la question migratoire. On ne peut rien dire contre l'immigration, dit-on, alors qu'il n'a pratiquement été question que de cela depuis 20 ans. On nous l'a fait sur tous les tons, catastrophiste avec la version incontrôlée, électorale avec la France tu l'aimes ou tu la quittes, pragmatique avec la version choisie. Qui dans ce pays n'a pas entendu parler de l'immigration? Le triple A, personne ne connaissait ça il y a de cela 3 mois, mais l'immigration... On peut dire qu'on en a bouffé.

C'est dingue quand même ce qu'il peut se passer dans un pays qui est sous le joug des associations anti-racistes...

Quel affirmation catégorique:

Alors le raciste use de subterfuges parce que sa nature est un frein social (sauf dans les réunions des jeunes identitaires et dans quelques réunions de l'UMP

Donc si je vous suis bien, on ne trouve des racistes que chez les identitaires et à l'UMP? Quelle blague...

Votre deuxième paragraphe est ignoble. On tombe dans l'intérpétation, là. Pour un simple soupçon de racisme, hop, au tribunal!

Mais qui va interpéter les phrases? Qui va décider que tel phrase comporte un litote ou une métaphore? Les anti-racistes?

On tombe dans le terrorisme intellectuel! Vous voilà devenus police de la pensée! Si jamais un crétin décide qu'il y a un soupçon de racisme dans n'importe quelle phrase, allez hop! Au cachot!

Auriez-vous la prétention de savoir ce qu'il se passe dans la tête de tout un chacun? Êtes-vous télépathe?

Vous ne réussirez jamais à vaincre le racisme de cette façon. D'abord parce que vous tapez partout, même sur ce qui n'est pas du racisme. Ensuite parce qu'en agissant de cette manière, vous transformez vos "ennemis" en martyrs, et que vous les confortez dans leurs choix et leur idéologie.

Enfin, je n'ai jamais dis que les associations anti-racistes avaient mis un joug au cou de la France. Mais que pour un oui ou un non, elles criaient au racisme.

Oh, certes, on entend parler de l'immigration depuis des années. Mais chaque fois, et je dis bien chaque fois que quelqu'un s'est déclaré contre l'immigration, comme Marine le Pen, ou à cherché à la réglementer, comme Nicoles Sarkosy, ces associations ont criées au racisme!

Et on lancé un procès, dans le cas du leader frontiste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Wipe Membre 4815 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Les faits sont rarement aussi simples que tu sembles l'imaginer mais je crois que tu le fais un peu exprès.

Quoi ? Qu'est ce qu'il y a de compliqué ? Explique nous.

Le racisme bien sûr je suis contre, tout le monde est contre aujourd'hui et heureusement.

J'en parle justement dans mon post précédent, dis donc... le racisme, tout le monde est contre, c'est pour ça qu'on peut sans crainte de vexer personne parler de "gros cons de racistes".

Ou pas.

Mais c'est justement la raison pour laquelle les associations telles que le MRAP et cie. ne devraient pas avoir la légitimité qu'on leur prête.

Donc, tu es contre le racisme, mais contre les associations qui luttent contre le racisme. T'es contre tout, ou il y a des trucs que t'aime bien ?

La discrimination est déjà pleinement rejetée dans la DDHC, aujourd'hui l'accusation d'islamophobie est une escroquerie intellectuelle jamais vue auparavant!

Comment ça, "escroquerie intellectuelle" ? Tu pense que personne ne se voit jamais refuser un logement, ou un boulot, juste parce qu'il est musulman ? Tu appelles ça comment, si ce n'est pas de l'islamophobie ?

Je pense qu'il y a plusieurs degrés dans l'antiracisme, mais les mesures politiques qui peuvent être prises doivent nécessairement faire état de la couleur de peau des gens, que cela plaise ou non aux antiracistes,

Comment ça, "nécessairement" ?? Un texte de loi ne doit absolument pas parler de la couleur de peau des gens, parce c'est contraire au principe d'égalité entre les citoyens (sauf peut être si on parle d'indice de protection des crèmes solaires).

et à leur place j'en serai plutôt offensé, et me poserai des questions sur la légitimité de mon combat. Que ce soit la discrimination positive, l'antiracisme à sens unique ou l'islamophobie c'est la même chose. Il s'agit de scruter les propos de l'autre, de prétendre le débusquer, là où ce n'est finalement bien souvent qu'un orgueil mal placé qui entraîne à préférer voire en l'autre un raciste plutôt que remettre en question notre propre idéologie.

Tu as une vision de la lutte contre le racisme qui est totalement fantaisiste. La lutte contre le racisme ne consiste pas à défendre des communautés, elle consiste à défendre des principes.

Il y a tout de même un énorme problème conceptuel : Lorsqu'un blanc insulte les blancs, ce n'est pas du racisme, puisqu'on ne peut soupçonner décemment un individu de cracher dans sa propre soupe ou de scier la branche sur laquelle il est assis.

Ben si. Au regard de la loi, on ne se préoccupe nullement de la "race" de celui qui commet un délit raciste, puisque les races n'existent pas (c'est marrant, tu l'as dit au début, mais t'as l'air d'avoir du mal à t'en rappeler). Ca n'aurait tout simplement pas de sens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×