Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

l'Etat est il mauvais gestionnaire?


Messages recommandés

femzi Membre+ 5626 messages
débatteur invétéré‚ 34ans
Posté(e)

Bonjour tout le monde.

aujourd'hui je voudrais abordé un sujet assez simple et j'espere qu'il sera discuté de facon intelligente (avec des arguments concrets et honnêtes)

:bo:

ma question est donc de savoir si VOUS pensez personnellement que l''ETAT en tant qu'entité républicaine démocratique peut/doit gérer des affaires au delà de son premier role régalien (sécurité / justice)?

dit autrement; est ce VOUS croyez que c'est le role de l'ETAT de s'occuper d'affaires tel que l'education, la santé, les transports, et le commerce?

Pensez vous qu'il soit performant a ce genre de taches? pourquoi?

je vous ne cache pas, je suis entrain de vouloir poser un Enième débat visant à opposer la division entre le PRIVé et le PUBLIC au sein d'une nation.

il me semble qu'en france, actuellement la situation est largement a l'avantage du PRIVé. Au nom du profit, celui ci propose de bien meilleures prestations que le PUBLIC dans biens de domaine. mais hélas ca crée des GIGANTESQUES ecarts de conditions de vie entre differentes classes sociales d'une meme population, et ca divise selon les interets personnels.

caricaturellement on tend a une situation du "marche ou crève" au nom de l'argent-dieu.

Mais comment pourrais t-on rééquilibrer davantage les choses?

l'Etat entant que pouvoir supreme et arbitraire pourrait fortement taxer le privé afin de garantir un meilleur minimum à ses populations les plus nécéssiteuses, MAIS ca fausserait la libre concurrence incontournable du privé, et le mettrait a mal.

A terme, on aboutirait a une sociéte communiste, ultra protectionniste, avec un combat d'une nation contre le reste du monde!

Dans notre contexte actuel, est il encore envisageable d'avoir un Etat fort et interventioniste? quels sont les risques et les limites?

:hu:

merci pour vos avis!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité Grenadine33
Invité Grenadine33 Invités 0 message
Posté(e)

Le problème est que le citoyen lambda se désintéresse de la collectivité, il laisse tout aux mains de quelques responsables, qui font comme bon leur semble.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité brindorge
Invité brindorge Invités 0 message
Posté(e)

si les dirigeants de la France n,étaient que de mauvais gestionnaires nous n,en serions pas LA ,et d,un autre sens il faut reconnaitre qu,ils gérent bien (surtout leurs affaires personnelles et leurs business)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jackindabox Membre 928 messages
Forumeur accro‚ 38ans
Posté(e)

trés mauvais gestionnaire, n' ont pas voulu finance mon projet " Chomage a long terme":cool:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Crumb Membre 2251 messages
j'assume ... pas toujours‚ 86ans
Posté(e)

Bonjour tout le monde.

aujourd'hui je voudrais abordé un sujet assez simple et j'espere qu'il sera discuté de facon intelligente (avec des arguments concrets et honnêtes)

:bo:

ma question est donc de savoir si VOUS pensez personnellement que l''ETAT en tant qu'entité républicaine démocratique peut/doit gérer des affaires au delà de son premier role régalien (sécurité / justice)?

dit autrement; est ce VOUS croyez que c'est le role de l'ETAT de s'occuper d'affaires tel que l'education, la santé, les transports, et le commerce?

Pensez vous qu'il soit performant a ce genre de taches? pourquoi?

je vous ne cache pas, je suis entrain de vouloir poser un Enième débat visant à opposer la division entre le PRIVé et le PUBLIC au sein d'une nation.

il me semble qu'en france, actuellement la situation est largement a l'avantage du PRIVé. Au nom du profit, celui ci propose de bien meilleures prestations que le PUBLIC dans biens de domaine. mais hélas ca crée des GIGANTESQUES ecarts de conditions de vie entre differentes classes sociales d'une meme population, et ca divise selon les interets personnels.

caricaturellement on tend a une situation du "marche ou crève" au nom de l'argent-dieu.

Mais comment pourrais t-on rééquilibrer davantage les choses?

l'Etat entant que pouvoir supreme et arbitraire pourrait fortement taxer le privé afin de garantir un meilleur minimum à ses populations les plus nécéssiteuses, MAIS ca fausserait la libre concurrence incontournable du privé, et le mettrait a mal.

A terme, on aboutirait a une sociéte communiste, ultra protectionniste, avec un combat d'une nation contre le reste du monde!

Dans notre contexte actuel, est il encore envisageable d'avoir un Etat fort et interventioniste? quels sont les risques et les limites?

:hu:

merci pour vos avis!

Des exemples où cela marche mieux dans le privé que dans le public?

Les banques, la santé, l'éducation, les transports et leurs infrastructures, l'industrie, la recherche, la fourniture d'eau et d'énergie, le logement, ...?

Franchement, moi je ne vois que désertification, dégradation, manque d'investissement et augmentation du coût de fonctionnement. Mais tu es peut être trop jeune pour avoir connu quant tout marchait correctement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5626 messages
débatteur invétéré‚ 34ans
Posté(e)

je n'ai pas compris ce que tu as dit CRUMB.

pour toi non seulement actuellement le secteur privé n'est pas performant, mais tu dis qu'il fut une époque ou l'Etat gérait mieux que lui?

c'est ca?

:hu:

(si c'est le cas, peut tu me citer un exemple concret merci)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bibifricotin Membre 11402 messages
Forumeur alchimiste‚ 75ans
Posté(e)

C'est comme ça que je l'ai compris aussi et je suis daccord avec lui, en tout cas pour les domaines qu'il a cité mais pas au de la.

Je suis partisan d'un État fort et même d'une planification si on veut se réindustrialiser et s'ouvrir aux nouvelles technologies.

Cette perspective est hors de portée du privé car il ne s’intéresse qu 'au court terme, hors ces actions s'inscrivent dans le très long terme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vesto Membre 1578 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Il suffit d'aller sur le site de la cours des comptes pour s'apercevoir que l'état est un mauvais gestionnaire.

Les gens élus ne sortent pas l'argent de leur poche alors on peu y aller à cœur joie .

Au lieu de parader sur les plateaux de télévision ces gens- là feraient mieux de travailler dans leurs services et traquer le gaspillage…!

ENSEIGNEMENTS 193

En outre, alors même qu’ils s’assuraient des commandes fermes,

les producteurs ont obtenu de ne prendre aucun engagement sur les délais

de livraison, les contrats ne faisant apparaître que des calendriers

purement indicatifs et ne comportant aucune pénalité de retard.

S’agissant des prix, le recours pour deux des commandes à des

contrats antérieurement négociés et l’acceptation a priori du prix proposé

par le fournisseur pour le troisième (GSK) ont conduit à assurer aux

laboratoires des rémunérations unitaires (respectivement, 6,25 € HT,

9,34€ HT et 7 € HT pour Sanofi-Pasteur, Novartis et GSK) qui n’ont pas

donné lieu à négociation malgré les probables économies d’échelle

pouvant s’attacher à de telles quantités. La justification économique des

prix n’a d’ailleurs pas été exigée. On observe ainsi un écart resté

inexpliqué entre le prix du vaccin, hors adjuvant, rapporté à son dosage

antigène qui place le Focetria

® de Novartis à 55 % au-dessus du

Pandemrix

® de GSK et, dans ce dernier cas, un prix de l’adjuvant seul

censé atteindre 6 € sur un prix total de 7.

De même, l’arbitrage fait en faveur des objectifs de fourniture

massive et rapide des vaccins a conduit les pouvoirs publics à ne faire

valoir a priori aucune exigence concernant leur mode de

conditionnement. Les laboratoires ont ainsi très largement retenu une

livraison en conditionnement multidoses qui aurait difficilement convenu

à la vaccination en cabinet médical et qui, même dans les centres de

vaccination, s’est avéré la cause d’un important gaspillage. Pourtant, une

proportion plus importante de monodoses était sans doute accessible du

point de vue industriel comme en témoigne la capacité dont a fait preuve

Novartis à accroître la proportion de 10 % de ses livraisons initialement

prévue sous ce conditionnement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Crumb Membre 2251 messages
j'assume ... pas toujours‚ 86ans
Posté(e)

je n'ai pas compris ce que tu as dit CRUMB.

pour toi non seulement actuellement le secteur privé n'est pas performant, mais tu dis qu'il fut une époque ou l'Etat gérait mieux que lui?

c'est ca?

:hu:

(si c'est le cas, peut tu me citer un exemple concret merci)

Un exemple concret ... la distribution de l'eau ... tellement chère depuis qu'elle est privatisée que les communes la reprennent de nouveau à leur charge. Entre temps, le privé n'a ni entretenu, ni modernisé le traitement et le réseau de distribution/récupération des eaux.

Il y a trente ans l'eau avait meilleur goût et pratiquement personne n'achetait d'eau en bouteille ou de carafe filtrante. Et ne me parle pas de pollution, elle était plus élevée que maintenant.

Il est vrai qu'il faut choisir entre distribuer des dividendes et investir. Le privé a choisi de distribuer des dividendes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
latin-boy30 Membre+ 9575 messages
Jeteur de pavés dans les mares‚
Posté(e)

L'État est je crois, bon pour les pouvoirs régaliens : police, armée, justice, douanes, pouvoir politique (évidemment ... lol) et pour la sécurité sociale ou l'éducation pré-supérieure.

Sur le reste, je pense que le secteur privé a toute sa légitimité, je pense même que dans certains cas on peut avoir une meilleure confiance dans le secteur privé que dans l'État.

En France, l'État est tout-puissant. C'est une pieuvre tentaculaire et omniprésente.

Giscard considérait que au-delà de 35 % d'État dans le PIB, ce n'était plus libéral...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5710 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

ma question est donc de savoir si VOUS pensez personnellement que l''ETAT en tant qu'entité républicaine démocratique peut/doit gérer des affaires au delà de son premier role régalien (sécurité / justice)?

dit autrement; est ce VOUS croyez que c'est le role de l'ETAT de s'occuper d'affaires tel que l'education, la santé, les transports, et le commerce?

L’éducation, c’est évident. Sans sa prise en charge publique, non seulement on condamne une partie des enfants à être privé d’instruction faute de moyens des parents pour payer, mais en plus, on risque l’embrigadement d’une partie des enfants par des sectes.

L’accès au soin doit également être garanti à tous.

La gestion publique des transports est une évidence, comme tous les réseaux, qui sont par nature monopolistique.

À mon sens, l’État devrait également être responsable, en plus des transports, de la construction et du logement, sans quoi aucune politique d’aménagement du territoire est possible, ce qui est source de gaspillage considérable (migrations pendulaires).

L’industrie devrait également être de son ressort, de façon à pouvoir planifier sur le long terme les besoins énergétiques et industriels du pays, et ce faisant assurer l’indépendance économique du pays et le plein emploi.

Les opérations bancaires et la création monétaire devraient également être des monopoles publics, afin de sécuriser les dépôts, et de financer les investissements publics.

Surtout, la nationalisation des banques et des industries permettrait de redistribuer les revenus de façon beaucoup plus égalitaire en réduisant ce faisant à néant le patrimoine et les revenus des plus fortunés.

A terme, on aboutirait a une sociéte communiste, ultra protectionniste, avec un combat d'une nation contre le reste du monde!

Il faut vraiment arrêter de tout mélanger.

Le communisme, c’est le partage, ce n’est pas la haine de l’étranger.

Le communisme n’est pas le protectionnisme, qui n’est lui-même pas le nationalisme.

Le communisme, c’est partager le produit du travail en fonction des besoins de la société, c’est par exemple assurer à tous la santé, la retraite, l’éducation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
economic dream Membre 3028 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)

Aujourd'hui, l'Etat est mal géré puisque de plus en plus , l'Etat et les contributions sont utilisées pour enrichir les copains du pouvoir.

Des exemples?

172 milliards d'aides publiques aux entreprises, aides sans réelles conditions d'emploi: c'est donc quasiment 172 milliards transférés du contribuable aux actionnaires des entreprises.

Puis on paie 50 milliards pour les interets des emprunts de l'Etat alors qu'on peut faciler les éviter en laissant l'Etat emprunter sans interets à la Banque Nationale. 50 milliards directement dans la poche des banquiers.

Finalement, les nombreuses privatisations à prix bradés et qui se sont révélés néfastes pour la collectivité.

Genre l'eau, dont le prix a explosé une fois privatisé, les autoroutes dont la privatisation a été une folie et l'électricité, secteur ultra-stétégique à l'économie et pour le peuple.

A nouveau, des bénéfices ont été transférés de l'entité publique aux actionnaires paresseux, auxquels il a suffi d'acheter des actions de l'entreprise privatisée et qui n'ont pris aucun risque. Mais ils sont grassement récompensés

Notons au passage que privatiser c'est appauvrir l'Etat puisque les bénéfices des entreprises sont perdus: l'Etat perd de l'argent à long-terme.

Puis je citerai l'exemple du sauvetage des banques en 2008: on a donné des chèques en blanc alors que toute personne sensée en aurait profitée pour acheter des actions de banques et d'imposer une plus forte régulation du secteur.

Après avoir expliqué en quoi l'Etat est mal géré, je dirais comment il serait bien géré.

1) Reprise en main du secteur bancaire qui nuit à la collectivité via une forte régulation du système financier + taxe Tobin de 0.5%.

Mais surtout création d'une banque publique pretant sans interets et qui aura le monopole de la création monétaire.

Cette banque rapporterait des bénéfices faramineux à l'Etat et permettrait de baisser les impots sur le travail notamment.

Et obligation aux banques d'avoir des dépots de réserve à 100 % : si la banque possède 7 euros; elle ne peut qu'en preter 7 euros.

Alors qu'aujourd'hui, avec les memes 7 euros, elle peut en créer 100! ( = l'inflation monétaire)

2) Régulation du commerce par le protectionnisme

Le protectionnisme permettra de protéger notre économie et nos travailleurs contre la mondialisation.

C'est une arme de l'Etat pour réguler le commerce et de veiller à ce qu'on ne perde pas nos emplois industriels, piliers de l'économie.

Il est écologique ( introduction d'une taxe d'importation selon la distance) et permet de protéger les interets de la Nation: si les prix de l'immobilier flambent et que les loyers deviennent honteux, l'Etat devrait logiquement limiter les investissement étrangers ( dont les bénéfices partiront à l'étranger de plus) pour ralentir la bulle et la flambée des prix.

3) Un Etat régulant les marchés

Dans l'interet général, il est ultra-logique que l'Etat lutte contre les bulles et ne les laisse pas exploser ( puisque la collectivité paiera pour) et ait une poilitique pro-active évitant des couts énormes au peuple certes.

4) Souverainisme et nationalisme économique

Dans l'interet général, il vaut mieux que les bénéfices soient perçus par des nationaux plutot que par des étrangers ( aucune xénophobie, juste une logique économique). Voyez les Etats du Sud: beaucoup d'entreprises s'y installent certes et de bénéfices faramineux y sont réalisés, mais les bénéfices partent dans les poches des actionnaires étrangers. Or si les bénéfices restaient au pays, il y aurit beaucoup plus d'investissements locaux ( emploi + rentrées fiscales à l'Etat). Ce qui est bon pour l'interet général.

L'Etat doit donc sans exagérer biensur viser le nationalisme économique: il doit etre plus avantageux (moins taxé) pour un Français d'investir dans une entreprise française que dans une entreprise étrangère et si on manque d'investissements dans un secteur, il faut biensur faciliter les investissements étrangers.

Et l'Etat doit supporter les coopératives et l'investissement dans les PME locales ( bourse des PME).

Surtout les coopératives qui font que non seulement le bénéfice reste au pays mais encore que ce soit celui qui a travaillé pour qui est récompensé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

  • Populaires actuellement

  • Upload d'images

    • Uploadfr est un service proposé par ForumFr, simple et gratuit, vous permettant d'héberger vos images. Si vous rencontrez le moindre soucis sur le forum, pour vos images, vous pouvez l'utiliser.
  • Nous vous invitons à découvrir les centaines de milliers de sujets existants sur LE Forum - n'hésitez pas à y participer ! L'inscription, gratuite, permet également de diminuer le nombre d'affichage de publicités. Pour cela, inscrivez-vous, ou connectez-vous.

    Bienvenue sur Forum Fr !

  • FFr Mag' 2.0

×