Aller au contenu

La banlieue n'est pas la « priorité numéro un » pour 2012


transporteur

Messages recommandés

Membre, forumeur révolutionnaire, 49ans Posté(e)
transporteur Membre 23 297 messages
49ans‚ forumeur révolutionnaire,
Posté(e)

Les quartiers, que certains aiment à visiter caméra dans le dos, inspirent peu les partis. Examen des programmes présidentiels.

Parce que le taux d'abstention n'a jamais été aussi élevé dans les quartiers qu'aux dernières élections locales et européennes, le collectif AC Le Feu, né après les émeutes de 2005, a lancé une campagne d'inscription sur les listes électorales, doublée d'une sensibilisation à la politique. En 2007, le collectif avait réussi à mobiliser les électeurs pour la présidentielle.

Les difficultés de la banlieue (logement, chômage, éducation, pauvreté, délinquance...) sont souvent citées comme la priorité numéro un par les hommes politiques.

Pourtant, si l'on exclut quelques déplacements et propositions plutôt électoralistes, les quartiers font rarement l'objet d'une véritable attention de la part des politiques. Dans les projets pour 2012, ou grandes lignes (la plupart ne sont pas bouclés), quasiment aucun parti n'en fait une priorité. Tour d'horizon des textes.

1

Europe Ecologie - Les Verts (EELV)

Encore flou...

Les orientations du projet Europe Ecologie - Les Verts 2012, dont le programme définitif doit être présenté avant la fin de l'année, n'abordent pas la question des banlieues. Pourtant, dans l'interview qu'elle avait donnée à Rue89 Le Mensuel, au début de l'été 2010, Eva Joly estimait que la question des « quartiers » étaient « le problème numéro un en France ».

Sans faire de proposition précise, elle a seulement évoqué la fin de la discrimination territoriale lors de son discours de clôture de l'université d'été du Parti à Clermont-Ferrand en août dernier :

« Les banlieues et les zones rurales abandonnées à leur sort ne sont pas une question secondaire. C'est là que se joue l'avenir de la République. Le sentiment d'exclusion des populations qui n'ont pas accès à des services publics adaptés et à des conditions de vie décentes est une véritable bombe à retardement. Nous venons d'en voir une forme d'explosion en Angleterre.

Les Français réclament de la
dignité
face aux discriminations de toute sorte. Ils réclament de la
justice sociale
face au chômage qui frappe particulièrement les jeunes. Ils réclament de la
sécurité
face aux violences et aux incivilités.

L'écologie de responsabilité que je défends, c'est d'abord le
refus d'accepter une société à deux vitesses
: celle pour les nantis des centres-villes et des quartiers d'affaires ; celle pour les exclus des zones abandonnées à leur sort. »

2

Union pour un mouvement populaire (UMP)

Développer l'entrepreneuriat

Le projet de l'UMP doit être bouclé d'ici la fin du mois de novembre. Sur le site de débat consacré au programme du Parti, le mot « banlieue » n'apparaît pas. Les propositions concernant les quartiers sensibles tournent autour de l'emploi et de l'entreprise :

« Confier aux chambres de commerce et d'industrie et aux chambres des métiers et de l'artisanat la responsabilité de susciter et d'accompagner la
création d'entreprise
dans ces quartiers. »

Au chapitre éducation, la jeune secrétaire nationale à l'Egalité des chances, Camille Bedin, propose de recruter des enseignants dans les quartiers populaires :

« Encourager les jeunes des quartiers populaires à
devenir enseignants
permettrait d'accélérer les parcours de succès dans ces territoires et constituerait indéniablement des exemples de réussite. »

3

Parti socialiste (PS)

Priorité au logement

Dans le projet socialiste, une partie importante est consacrée spécifiquement aux banlieues. Le texte met l'accent sur le logement :

« Nous irons au bout des
engagements pris par l'ANRU
(Agence nationale de rénovation urbaine), car
rétablir la confiance impose que l'Etat tienne sa parole et nous lancerons un vrai programme de qualité urbaine. La
mixité sociale
est un impératif qui se construit dans les villes peu dotées en logements sociaux par la loi SRU, et dans les quartiers confrontés à une ghettoïsation sociale inacceptable. Nous encouragerons la
signature de chartes de diversité sociale entre les villes, l'Etat et les bailleurs sociaux
. [...]

Nous proposerons aux collectivités, aux bailleurs, aux représentants de l'Etat, aux associations et aux opérateurs de la ville un
contrat unique de développement humain et de renouvellement urbain
, ouvert à l'évaluation des habitants, qui comportera deux volets : un volet humain pour l'emploi, la réussite éducative, la santé, l'égalité entre les hommes et les femmes, la sécurité et un volet urbain pour l'habitat, les équipements publics, le cadre de vie, les transports, les réseaux numériques. »

4

Front de gauche

Supprimer le ministère de la Ville

La proposition la plus audacieuse vient du Front de gauche dont le projet est finalisé, contrairement aux autres partis. Il s'agira, si Jean-Luc Mélenchon est élu, d'en finir avec les politiques spécifiques :

« Pour construire cette ville partagée, nous mettrons
fin aux politiques ciblées
(zonages des quartiers dits sensibles, empilés les uns sur les autres, traitement stigmatisant de publics ciblés).

Le ministère à la Ville sera supprimé
et les politiques de droit commun réorientées vers l »
accès
au droit à la ville pour tous
, deviendront la priorité. Cela permettra de garantir la
mixité sociale
et de lutter contre la ghettoïsation. [...]

Ces politiques seront débattues obligatoirement dans les collectivités pour permettre l'implication des habitants, des associations et des élus qui seule garantira la qualité des projets à même de combattre la ségrégation spatiale et la ghettoïsation et d'affirmer la mixité. »

5

Front national (FN)

Sécurité et lutte contre la fraude

Le programme du FN sera rendu public le 19 novembre. Mais sur les quartiers, Marine Le Pen a prôné la tolérance zéro et la fin de l'assistanat. Le 16 juin, elle a présenté son projet pour les banlieues :

« Mon projet [présidentiel, ndlr] n'est pas uniquement orienté vers la sécurité, il faut repenser de manière globale la vie dans les banlieues. »

« Action, réaction,
sanction immédiate
! »

« Il est passé de
Kärcher
premier à Kärcher zéro ! Mais entre le premier et le zéro, il y a des morts, des spoliés, des enfants qui souffrent et des mères qui pleurent. »

« Quand on gare dans son parking une
grosse BMW
et qu'on touche le RSA, il y a un problème. »

6

Nouveau parti anticapitaliste (NPA)

Pour un printemps des quartiers

Le parti de Philippe Poutou fait des quartiers une priorité et soutient un appel à un « printemps des quartiers populaires » dont le discours tient en cinq luttes :

« Contre le
racisme
, l'islamophobie, la surexploitation, le harcèlement et l'expulsion des sans-papiers ;

contre les
inégalités
, la ségrégation urbaine – en nous revendiquant des droits égalitaires ;

contre les
violences institutionnelles
de la police, de la justice, et, de l'école au Pôle emploi, pour l'invention d'institutions démocratiques au service de toutes et tous  ;

contre les
politiques libérales
porteuses de la crise économique, en défense des droits sociaux fondamentaux  ;

contre les rapports de domination internationaux et néocoloniaux, en particulier en
Palestine
et en
Afrique
ou dans les
DOM-TOM
, en soutien aux exigences portées par les processus révolutionnaires en cours. »

6

République solidaire (RS)

Une représentation spécifique pour les banlieues

On ne sait pas bien ce que devient ce mouvement fondé et délaissé par Dominique de Villepin mais un projet a bien été élaboré en prévision de la présidentielle. Concernant les quartiers sensibles, l'ex-Premier ministre a fait ses propositions :

« La création, pour les plus grandes villes de France d'un échelon territorial du niveau du département, la
métropole
qui aura des compétences de sécurité, de politique de la ville, d'emploi, de transports et où les banlieues auront une représentation spécifique par des
conseils de quartiers élus au suffrage universel
et pouvant conclure des projets territoriaux ;

la création d'une
nouvelle police municipale et métropolitaine
qui assumera les fonctions de patrouille, de surveillance, de tranquillité publique et d'interpellation avec une présence sept jours sur sept dans tous les quartiers ;

un
soutien scolaire
sera organisé dans les banlieues et quartiers défavorisés. »

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Posté(e)
slanny Membre 5 248 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
« Contre le racisme, l'islamophobie, la surexploitation, le harcèlement et l'expulsion des sans-papiers ;

contre les inégalités, la ségrégation urbaine – en nous revendiquant des droits égalitaires ;

contre les violences institutionnelles de la police, de la justice, et, de l'école au Pôle emploi, pour l'invention d'institutions démocratiques au service de toutes et tous  ;

contre les politiques libérales porteuses de la crise économique, en défense des droits sociaux fondamentaux  ;

contre les rapports de domination internationaux et néocoloniaux, en particulier en Palestine et en Afrique ou dans les DOM-TOM, en soutien aux exigences portées par les processus révolutionnaires en cours. »

Ils sont contre plein de chose mais ils proposent quoi au final ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, Jeteur de pavés dans les mares, Posté(e)
latin-boy30 Membre+ 9 575 messages
Jeteur de pavés dans les mares,
Posté(e)

1

Europe Ecologie - Les Verts (EELV)

Encore flou...

« Les banlieues et les zones rurales abandonnées à leur sort ne sont pas une question secondaire. C'est là que se joue l'avenir de la République. Le sentiment d'exclusion des populations qui n'ont pas accès à des services publics adaptés et à des conditions de vie décentes est une véritable bombe à retardement. Nous venons d'en voir une forme d'explosion en Angleterre.

Hum.... incomplet

Ils réclament de la
sécurité
face aux violences et aux incivilités.

Ah !

2

Union pour un mouvement populaire (UMP)

Développer l'entrepreneuriat

« Confier aux chambres de commerce et d'industrie et aux chambres des métiers et de l'artisanat la responsabilité de susciter et d'accompagner la création d'entreprise dans ces quartiers. »

Très bien.

« Encourager les jeunes des quartiers populaires à
devenir enseignants
permettrait d'accélérer les parcours de succès dans ces territoires et constituerait indéniablement des exemples de réussite. »

Bien mais il faudrait préalablement réformer l'éducation.... devenir prof n'est pas de tout repos... voir le film Entre les Murs ...

3

Parti socialiste (PS)

Priorité au logement

Dans le projet socialiste, une partie importante est consacrée spécifiquement aux banlieues. Le texte met l'accent sur le logement :

« Nous irons au bout des
engagements pris par l'ANRU
(Agence nationale de rénovation urbaine), car
rétablir la confiance impose que l'Etat tienne sa parole et nous lancerons un vrai programme de qualité urbaine. La
mixité sociale
est un impératif qui se construit dans les villes peu dotées en logements sociaux par la loi SRU, et dans les quartiers confrontés à une ghettoïsation sociale inacceptable. Nous encouragerons la
signature de chartes de diversité sociale entre les villes, l'Etat et les bailleurs sociaux
. [...]

Démago

Nous proposerons aux collectivités, aux bailleurs, aux représentants de l'Etat, aux associations et aux opérateurs de la ville un
contrat unique de développement humain et de renouvellement urbain
, ouvert à l'évaluation des habitants, qui comportera deux volets : un volet humain pour l'emploi, la réussite éducative, la santé, l'égalité entre les hommes et les femmes, la sécurité et un volet urbain pour l'habitat, les équipements publics, le cadre de vie, les transports, les réseaux numériques. »

Mouais .... j'suis pas très convaincu...
mais bon y a un début de réponse

4

Front de gauche

Supprimer le ministère de la Ville

La proposition la plus audacieuse vient du Front de gauche dont le projet est finalisé, contrairement aux autres partis. Il s'agira, si Jean-Luc Mélenchon est élu, d'en finir avec les politiques spécifiques :

« Pour construire cette ville partagée, nous mettrons
fin aux politiques ciblées
(zonages des quartiers dits sensibles, empilés les uns sur les autres, traitement stigmatisant de publics ciblés).

Le ministère à la Ville sera supprimé
et les politiques de droit commun réorientées vers l »
accès
au droit à la ville pour tous
, deviendront la priorité. Cela permettra de garantir la
mixité sociale
et de lutter contre la ghettoïsation. [...]

Ces politiques seront débattues obligatoirement dans les collectivités pour permettre l'implication des habitants, des associations et des élus qui seule garantira la qualité des projets à même de combattre la ségrégation spatiale et la ghettoïsation et d'affirmer la mixité. »

Demago, ils sont dans l'angélisme et se prennent pour des apprentis sorciers

5

Front national (FN)

Sécurité et lutte contre la fraude

Le programme du FN sera rendu public le 19 novembre. Mais sur les quartiers, Marine Le Pen a prôné la tolérance zéro et la fin de l'assistanat. Le 16 juin, elle a présenté son projet pour les banlieues :

Uniquement la sécurité c'est insuffisant ...

« Quand on gare dans son parking une
grosse BMW
et qu'on touche le RSA, il y a un problème. »

Exact

6

Nouveau parti anticapitaliste (NPA)

Pour un printemps des quartiers

Le parti de Philippe Poutou fait des quartiers une priorité et soutient un appel à un « printemps des quartiers populaires » dont le discours tient en cinq luttes :

« Contre le
racisme
, l'islamophobie, la surexploitation, le harcèlement et l'expulsion des sans-papiers ;

La rengaine habituelle ... tellement usée qu'elle est obsolète

contre les
violences institutionnelles
de la police, et, de l'école au Pôle emploi

C'est de la provocation ... pour la justice à des moments quand même c'est pas faux

6

République solidaire (RS)

Une représentation spécifique pour les banlieues

On ne sait pas bien ce que devient ce mouvement fondé et délaissé par Dominique de Villepin mais un projet a bien été élaboré en prévision de la présidentielle. Concernant les quartiers sensibles, l'ex-Premier ministre a fait ses propositions :

« La création, pour les plus grandes villes de France d'un échelon territorial du niveau du département, la
métropole
qui aura des compétences de sécurité, de politique de la ville, d'emploi, de transports et où les banlieues auront une représentation spécifique par des
conseils de quartiers élus au suffrage universel
et pouvant conclure des projets territoriaux ;

Intéressant ...

la création d'une
nouvelle police municipale et métropolitaine
qui assumera les fonctions de patrouille, de surveillance, de tranquillité publique et d'interpellation avec une présence sept jours sur sept dans tous les quartiers ;

Why not ...

un
soutien scolaire
sera organisé dans les banlieues et quartiers défavorisés. »

Pas con.

Les meilleurs c'est l'UMP et République Solidaire.

« Contre le racisme, l'islamophobie, la surexploitation, le harcèlement et l'expulsion des sans-papiers ;

contre les inégalités, la ségrégation urbaine – en nous revendiquant des droits égalitaires ;

contre les violences institutionnelles de la police, de la justice, et, de l'école au Pôle emploi, pour l'invention d'institutions démocratiques au service de toutes et tous  ;

contre les politiques libérales porteuses de la crise économique, en défense des droits sociaux fondamentaux  ;

contre les rapports de domination internationaux et néocoloniaux, en particulier en Palestine et en Afrique ou dans les DOM-TOM, en soutien aux exigences portées par les processus révolutionnaires en cours. »

Ils sont contre plein de chose mais ils proposent quoi au final ?

:plus:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 31ans Posté(e)
Mirisme Membre 1 346 messages
Baby Forumeur‚ 31ans‚
Posté(e)

Il faudra quand même dire à Monsieur Poutou que le libéralisme est historiquement le mouvement qui a fondé nos démocratie, il suffit de lire la déclaration des droits de l'homme et du citoyen, c'est un texte libéral. S'il est contre les politiques libérales, il est contre la démocratie? Je ne comprends pas ce monsieur ni ce qu'il propose (vu qu'il ne propose pas).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Antalus Membre 138 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
« Contre le racisme, l'islamophobie, la surexploitation, le harcèlement et l'expulsion des sans-papiers ;

contre les inégalités, la ségrégation urbaine – en nous revendiquant des droits égalitaires ;

contre les violences institutionnelles de la police, de la justice, et, de l'école au Pôle emploi, pour l'invention d'institutions démocratiques au service de toutes et tous  ;

contre les politiques libérales porteuses de la crise économique, en défense des droits sociaux fondamentaux  ;

contre les rapports de domination internationaux et néocoloniaux, en particulier en Palestine et en Afrique ou dans les DOM-TOM, en soutien aux exigences portées par les processus révolutionnaires en cours. »

Ils sont contre plein de chose mais ils proposent quoi au final ?

C'est bien ce que je reproche au NPA ou à l'ancienne LCR, ils ont des idées légitimes, parfois absurdes, mais leur capacités à propose quelque chose d'intéressant est proche de 0

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
inadvertance Membre 534 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

La banlieue entre dans le cadres des thèmes comme : l'emploi, le logement, l'avenir des enfants, la sécurité, la santé...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 29ans Posté(e)
economic dream Membre 3 028 messages
Baby Forumeur‚ 29ans‚
Posté(e)

Moi je dirais de faire comme en Suède, où ils ont transformé des quartiers d'HLM délabrés en quartiers verts et 100% écologique.

Le niveau de vie s'y est amélioré, la criminalité est quasi disparue, les revenus ont augmenté, le chomage a diminué, pour l'Etat les habitations ont pris énormément de valeur et il y a moins de pollution.

Que du bénéfice!

C'est à la foi une politique écologique et sécuritaire puisque la criminalité a fortement diminuée.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, Jeteur de pavés dans les mares, Posté(e)
latin-boy30 Membre+ 9 575 messages
Jeteur de pavés dans les mares,
Posté(e)

Ouais pour une fois j'suis assez d'accord. En Suède, ils ont des bonnes idées, leur système d'éducation est très bon.

Le plus grave en France c'est quand même que des bandes de jeunes se mettent à tuer, ça veut bien dire que quelque chose a merdé ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Imanouèl
Invités, Posté(e)
Invité Imanouèl
Invité Imanouèl Invités 0 message
Posté(e)

La Suède épargnée par les violences, le communautarisme (surtout le communautarisme), et l'effet de ghettos ?

Arrêtons de s'astiquer l'asperge sur les pays nordiques, ils ont à peu près les mêmes problèmes sur ce plan là.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Imanouèl
Invités, Posté(e)
Invité Imanouèl
Invité Imanouèl Invités 0 message
Posté(e)

Moi je dirais de faire comme en Suède, où ils ont transformé des quartiers d'HLM délabrés en quartiers verts et 100% écologique.

Le niveau de vie s'y est amélioré, la criminalité est quasi disparue, les revenus ont augmenté, le chomage a diminué, pour l'Etat les habitations ont pris énormément de valeur et il y a moins de pollution.

Que du bénéfice!

C'est à la foi une politique écologique et sécuritaire puisque la criminalité a fortement diminuée.

Utopie. Et j'aimerais bien que ça soit prouvé.

Il y a quelques années le grand modèle souvenez-vous c'était les anglais.

Uniformes et horaires aménagés, intégration par le marché du travail, on nous arrosait de sauce anglaise à tout-va à tout les niveaux.

les anglais, c'était les rois du système éducatif.

Booooommm ! émeutes de partout, Burnley, Liverpool, Bristol, Blackpool, Luton, puis Tottenham et Londres en général dernièrement.

Taux de chômage qui grimpe, communautarismes effrayants, clashs communautaires.

Pour sûr, bientôt on se calquera sur le modèle du Groenland à force de remonter sur une planisphère..

C'est pratique, y'a trois esquimaux et deux chercheurs, alors la baisse de la délinquance et le reste.

Tout à l'heure je voyais que la Lozère était en grand danger puisque le nombre de cambriolages a augmenté de 200 % ! Les élus s'inquiètent ! Y'en avait deux, y'en a six par an maintenant ! :smile2:

Revenons à nos moutons, la France a besoin de son modèle et pas de celui des autres.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, forumeur révolutionnaire, 49ans Posté(e)
transporteur Membre 23 297 messages
49ans‚ forumeur révolutionnaire,
Posté(e)

Pas faux.:sleep:

Moi je dirais de faire comme en Suède, où ils ont transformé des quartiers d'HLM délabrés en quartiers verts et 100% écologique.

Le niveau de vie s'y est amélioré, la criminalité est quasi disparue, les revenus ont augmenté, le chomage a diminué, pour l'Etat les habitations ont pris énormément de valeur et il y a moins de pollution.

Que du bénéfice!

C'est à la foi une politique écologique et sécuritaire puisque la criminalité a fortement diminuée.

Utopie. Et j'aimerais bien que ça soit prouvé.

Il y a quelques années le grand modèle souvenez-vous c'était les anglais.

Uniformes et horaires aménagés, intégration par le marché du travail, on nous arrosait de sauce anglaise à tout-va à tout les niveaux.

les anglais, c'était les rois du système éducatif.

Booooommm ! émeutes de partout, Burnley, Liverpool, Bristol, Blackpool, Luton, puis Tottenham et Londres en général dernièrement.

Taux de chômage qui grimpe, communautarismes effrayants, clashs communautaires.

Pour sûr, bientôt on se calquera sur le modèle du Groenland à force de remonter sur une planisphère..

C'est pratique, y'a trois esquimaux et deux chercheurs, alors la baisse de la délinquance et le reste.

Tout à l'heure je voyais que la Lozère était en grand danger puisque le nombre de cambriolages a augmenté de 200 % ! Les élus s'inquiètent ! Y'en avait deux, y'en a six par an maintenant ! :smile2:

Revenons à nos moutons, la France a besoin de son modèle et pas de celui des autres.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, RAMBO, 44ans Posté(e)
ivo marin Membre 1 338 messages
44ans‚ RAMBO,
Posté(e)

Oui la banlieue n'est pas la priorité numéro 1 pour 2012, et c'est tout a fait normal au vu de ce qui se prépare.

Il y en a qui ont du mal à réaliser l'ampleur du désastre, causés par 40 années de politiques démagogiques.

Le crépuscule va bientôt faire place à la nuit.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×