Que lisez-vous en ce moment ?

Invité Karbomine
Invité Karbomine Invités 0 message
Posté(e)

Je relis certaines pages de Quelque chose noir, recueil de poésie de Jacques Roubaud que je n'ai - et n'aurai - jamais réussi à lire d'une traite... En effet, Roubaud a écrit ces poèmes pour sa femme, retrouvée morte dans leur lit. C'est le livre le plus triste que je connaisse.

Dans l'espace minime

Je m'éloigne peu souvent de cet endroit comme si l'enfermement dans un espace minime te restituait de la réalité, puisque tu y vivais avec moi.

A sa descente, et comme à sa montée, le soleil pénètre, s'il y a du soleil, et suit son chemin reconnaissable, sur les murs, les planchers, les chaises, courbant, couchant les portes.

Je suis là beaucoup, à le suivre des yeux, à interposer ma main, sans rien faire, penser, complément d'immobilité.

Tu n'habites pas ces pièces, je ne pourrais dire cela, je ne suis pas hanté de toi, je n'ai plus, maintenant, que rarement l'hallucination nocturne de ta voix, je ne te surprends pas en ouvrant la porte, ni les yeux.

Cela qui m'occupe, entièrement, et me détourne du dehors, de m'éloigner, de quitter les chambres, les mouvements de soleil, c'est l'espace, l'espace seul, tel que tu l'avais empli d'images, de tes étoffes, de ton odeur, de ta sombre chaleur, de ton corps.

Disparaissant, tu n'as pas été mise ailleurs, tu t'es diluée dans ce minime espace, tu t'es enfouie dans ce minime espace, il t'a absorbée.

La nuit sans doute, si je m'éveille dans la nuit, avec l'angoisse de poitrine, la fenêtre énorme, à me toucher les yeux, bruyante, la nuit sans doute, je pourrais te donner forme, parler, te refaire, un dos, un ventre, une nudité humide noire, je ne m'y abandonne pas.

Je m'abandonne à l'allongement des fenêtres, de l'église, au golfe des toits à gauche de l'église, où se lancent les nuages, soir après soir.

Je laisse le soleil s'approcher, me recouvrir, s'étreindre, laissant ta chaleur un moment, pensant, sans croire, ta chair remise au monde, ravivée.

Modifié par Karbomine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Moustiqueuh Membre 51 messages
Forumeur en herbe‚ 27ans
Posté(e)

"Plus fort que la haine" de Tim Guénard.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noisettes Membre+ 9 284 messages
Un manuscrit dans une main, une boussole dans l'autre‚ 32ans
Posté(e)

La République romaine de Jeanine CELS SAINT-HILAIRE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Criterium Membre 2 338 messages
Nyctalope‚ 31ans
Posté(e)

En ce moment, je picore çà et là ; il s'agit donc de nouvelles principalement. Je me laisse bercer par les entités des conchyiologues avec L'Avant-Poste des Grands Anciens de Brian Lumley, je lis mon premier véritable livre de fantasy avec Conan de R.E. Howard, et parfois des fragments d'Hésiode viennent classifier tout cela.

Une découverte extrêmement signifiante, également : Des jeux et des hommes d'Eric Berne. Je le lis et le relis avec soin ; c'est un ouvrage théorique, pas un manuel ¿ mais il pourrait bien en être aussi profitable qu'un manuel pratique pour comprendre toujours un peu plus la psychologie de ces entités que l'on a l'habitude d'appeler êtres humains. Un concept avec lequel je suis peux familiarisé(e).

Il y a trop de livres sur mon lit.

:yahoo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mad_World
Invité Mad_World Invités 0 message
Posté(e)

"Discussion entre un insomniaque et un somnambule. épistolaire moderne."

... Je sais, vous ne connaissez pas :yahoo: (... quoique...)

C'est normal. :rtfm:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité I feel you
Invité I feel you Invités 0 message
Posté(e)

Ce truc... dont l'extrait était sur ton profil...Mad : :yahoo: avant la page blanche !

Modifié par I feel you

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mad_World
Invité Mad_World Invités 0 message
Posté(e)

Excellentissimale lecture :yahoo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité I feel you
Invité I feel you Invités 0 message
Posté(e)

Merci... :rtfm: mais je vois mieux que la simple relecture de cette pièce... j'en déduit que chacun porte en soi une disgrâce, qui ne se voit que de pro-fil ! :yahoo:

Faut faire avec et non se cacher toute une vie, surtout quand on vous attends !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Elhyareno Membre 4 313 messages
Le gremlins à lunette‚ 27ans
Posté(e)

En ce moment je suis plongé dans la saga : Le soldat chamane de Robin Hobb.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blackcat Membre 1 698 messages
Forumeur alchimiste‚ 46ans
Posté(e)

je lis "un merveilleux malheur" de Boris Cyrulnik

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Criterium Membre 2 338 messages
Nyctalope‚ 31ans
Posté(e)

Tiens, je lis la même chose que Mad_World. Recueil bien difficile à trouver ; j'ai peiné, moi-même, avant de pouvoir y poser des yeux pétillants. ¿ D'autre part, j'ai commencé à lire le Manuscrit trouvé à Saragosse de Jan Potocki. étant donné qu'il y en aurait deux versions ¿ une de 1804, une de 1810, toutes deux publiées chez GF, les autres éditeurs reprenant généralement la version de 1810 ¿ et que je ne sais pas à quel point elles varient, peut-être y lis-je une autre histoire que d'autres ; j'ai la version de 1804. D'ores et déjà, quelque chose me frappe : les aventures d'Alphonse et du possédé qu'il croise dans une petite église évoquent irrémédiablement l'histoire de Thibaud de la Jacquière (rapportée par François de Rosset dans Histoires tragiques et mémorables de notre temps, en 1614). Et bien, justement, cette histoire fait partie des histoires rapportées par Potocki ; je le savais, parce que j'avais lu les petites notes du livre de F. de Rosset ¿ mais je me dis que même sans cela, j'aurais fait le rapprochement : cela fait donc au minimum trois histoires dans le Manuscrit qui tournent autour du même thème : la rencontre d'entités surnaturelles, et le protagoniste qui après une nuit d'amour se réveille mêlé à de la charogne.

¿ Si j'étais ardemment freudiste, peut-être y verrais-je une métaphore de l'éjaculation. Cependant, je préfère prendre des précautions, littéralement. Du coup, j'ai équilibré avec mon premier livre de fantasy (sonnez trompettes!), Conan de R. Howard, un recueil de nouvelles qui a marqué son temps et qui me gêne beaucoup moins que ce que j'ai pu lire par ailleurs. Je ne sais pas pourquoi.

D'autres pulsions se mêlent à ces quelques lectures. Bientôt, un jour, je lirai Simone de Beauvoir et Nathalie Sarraute. ¿ Merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chirona Membre+ 3 432 messages
Forumeur alchimiste‚ 43ans
Posté(e)

100830105245353236.jpg

Syracuse, état de New York. L'hiver est terrible, la ville est sous la neige, battue par des vents glacés. Lena, experte en empreintes digitales, travaille à l'unité scientifique de la police. C'est une jeune femme renfermée, à l'équilibre fragile qui, en dépit de compétences exceptionnelles, préfère rester dans l'ombre et se consacrer au cas de violences faites aux enfants, conséquence peut-être d'un passé tourmenté. Orpheline trouvée dans d'étranges circonstances à l'âge de 2 ans. Lena ignore en effet tout de ses origines. Son parcours croise un jour celui d'Erin Cogan, dont le bébé vient de décéder. Les médecins ont diagnostiqué une mort subite du nourrisson, la mère ne les croit pas. On a tué son fils, elle en est sûre. Bien vite, le doute s'insinue aussi dans l'esprit de Lena, qui découvre un nombre anormal de cas similaires dans la région. Y aurait-il vraiment un sérial-killer qui s'attaque aux bébés ? Plus étrange encore, Lena sent confusément que l'énigme de ses origines est liée à Erin et aux meurtres des enfants. Parviendra-t-elle à reconstituer son histoire et à percer le sombre secret de ses origines ?(source : bibliosurf.com)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chirona Membre+ 3 432 messages
Forumeur alchimiste‚ 43ans
Posté(e)

100906115500746181.jpg

Une épopée vaste et multiple, un mythe haut en couleur plein de rêve et de réel. Histoire à la fois minutieuse et délirante d'une dynastie : la fondation , par l'ancêtre, d'un village sud-américain isolé du reste du monde ; les grandes heures marquées par la magie et l'alchimie, ; la décadence ; le déluge et la mort des animaux. Ce roman proliférant, merveilleux et doré comme une enluminure, est à sa façon un Quichotte sud-américain : même sens de la parodie, même rage d'écrire, même fête cyclique des soleils et des mots. Cent ans de solitude, compte parmi les chefs-d'¿uvre de la littérature mondiale du XXe siècle. L'auteur a obtenu le prix Nobel de littérature en 1982.(Points)
Modifié par chirona

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Criterium Membre 2 338 messages
Nyctalope‚ 31ans
Posté(e)

Histoire de continuer dans le fantastique, j'ai lu Retour à Arkham de Robert Bloch. C'est un roman qui se veut un hommage à H.P. Lovecraft, lequel ayant beaucoup inspiré Bloch, qui s'est imposé à la fois dans le genre fantastique et dans le roman policier. C'est donc comme cela qu'il faut le lire ; et alors, la lecture en est agréable ¿ certains passages sont très bien réussis et inspirent un certain effroi, en particulier dans la première partie avec l'enquête que commencent à mener A. Keith et l'un de ses amis lorsque le premier se trouve acquéreur d'un étrange tableau... représentant une goule de manière extrêmement réaliste, tout à fait comme le tableau du peintre Pickman (le livre est truffé de références lovecraftiennes ; ici au Modèle de Pickman) ; ou encore dans la seconde partie, dans lequel l'ex-femme de A. Keith hérite de ses papiers après son décès. Peu de temps après, des gens bizarres lui tournent autour : cet étrange prophète d'une nouvelle secte, le révérand Nye, un agent secret... La troisième partie est la moins bien réussie. J'ose le spoil : Cthulhu sort des abysses, enfin. N'est pas mort ce qui à jamais dort.

Je lis Effraction au réel, d'Emma Santos. ¿ Quelqu'un la connaît-il, à ce propos?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité kaerlyon
Invité kaerlyon Invités 0 message
Posté(e)

"Flight" d'Alexie Sherman et j'adorrrrrrrrrrrre :yahoo:

c'est la 2e fois que je lis cet auteur et j'aime beaucoup.

Cet fois, nous suivons Spots. Spots est un orphelin de 15 ans qui depuis l'âge de 6 ans a connu 20 familles d'accueil et 22 écoles. De son père il a hérité de son acnée et de son physique d'indien. De son irlandaise de mère, les yeux verts. Alors qu'il s'enfuit de sa nouvelle famille d'accueil, il se fait arrêter (c'est loin d'être la première fois !). En cellule, il rencontre Justice, un ado blanc mystique qui pense que la race blanche est le fléau de l'Amérique. Spots, qui n'a connu que la violence est hypnotisé par celui qu'il considère maintenant comme le seul ami qu'il n'ait jamais eu. Mais Justice est aussi plein de haine. Il fini par influencer Spots au point que celui-ci se rend dans un hall d'une banque et décharge une arme sur les clients. Un vigile finit par lui tirer une balle dans la tête. Spots sent la couleur blanche lorsqu'il reçoit la balle et la couleur noire de la mort...... jusqu'à ce qu'il se reveille, complètement déboussolé (on le serait aussi à sa place !) dans un motel en 1975 dans la peau d'un agent blanc du FBI en guerre contre les tribus indiennes. Puis d'un nouveau saut dans le passé, il se retrouve dans la peau d'un jeune indien muet (un soldat blanc a essayé de l'égorgé) juste avant la bataille de Little Bighorn....

J'en suis là :rtfm:

Le style est vif, moderne (je n'ai pas l'habitude mais ce n'est pas désagréable), mélant situations cocasses ou tristes mais sans jamais tomber dans le mélo.

Et oui, il existe un groupe qui s'appelait Blood, Sweat & Tears.

N'est ce pas un nom extraordinaire pour un groupe de rock ? Quand on y réfléchit, tout dans le monde est affaire de sang, sueur et larmes. Le nom est donc parfait. Ou plutôt, presque parfait. Le nom parfait, ce serait Blood, Sweat, Blood & come -sang, sueur, larmes et foutre- mais je me demande si les gens achèteraient les cd d'un groupe au nom aussi explicite.

Tous les mecs de Blood, Sweat & Tears avaient les cheveux longs et sales, des barbes graisseusese et des yeux injectés de sang. Ils étaient laids. Dans les années 70, toutes les rock stars étaient laides. Et c'étaient de fantastiques musiciens. Est ce que les gens laids composent leur laideur en devenant de grands guitaristes ? Ou est-ce que certaines guitares choisissent leurs moches propriétaires comme Excalibur a choisi Lancelot ? J'aurai bien aimé vivre dans les années 70. Moche comme je suis, je serais peutêtre devenu la plus grande rock star du monde.

C'est la première page :o°

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tof54 Membre 9 364 messages
fou à lier !!!‚ 32ans
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
progressivement Membre 129 messages
Forumeur inspiré‚ 25ans
Posté(e)

En fait je suis entrain de lire *Cinq semaines en ballon* un livre très connu de Jules Verne,c'est le récit d'un voyage de découverte en Afrique vécu en ballon par trois anglais le docteur Samuel Fergusson ,son ami Dick Kennedy et son domestique Joe, l'histoire est plein d'enthousiasme :yahoo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Criterium Membre 2 338 messages
Nyctalope‚ 31ans
Posté(e)

En ce moment, je feuillette. Les journées se font longues, mais étrangement les livres me glissent entre les mains ; sans doute ces heures de sommeil qui se décalent toujours un peu plus... alors je compulse quelques contes de Nodier dans une vieille anthologie publiée par Larousse en 1977, le recueil Apparition de Maupassant, je poursuis la lecture du Manuscrit trouvé à Saragosse de Potocki, et l'unique roman d'Ambrose Bierce m'adresse parfois des clins d'¿il : Le moine et la fille du bourreau.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité kaerlyon
Invité kaerlyon Invités 0 message
Posté(e)

"L'évangile de Jimmy" de Didier van Cauwelaert

J'ai un peu de mal à me faire à l'écriture, avec tendance à revenir en arrière pour bien comprendre, ce qui n'est pas spécialement agréable. Ce n'est pourtant le 1er de ses livres que je lis. Peut être la fatigue que je me traîne en ce moment :yahoo:

Un petit garçon de 6 ans est retrouvé dans un pyjama partiellement brûlé sur une route de campagne aux Etats-unis. Il ne se souvient de rien et prend comme prénom le nom d'un lapin en peluche qu'on lui a donné à l'hopital où il a été transporté. A l'âge de 17 ans, il quitte sa famille adoptive et devient piscinier. A 32 ans, il vit dans un studio, vient de se séparer de la femme de sa vie et apprend qu'il est le .... clone du Christ. Dans un sens, il est content de ne pas avoir été abandonné mais, savoir qu'il est issu d'une tache de sang d'un drap vieux de 2000 ans, a de quoi perturbé n'importe qui, surtout quand le gouvernement américain essaie de scénariser sa vie et que des miracles commencent à se répandre sur son chemin.

J'en suis au moment où on se doute que les miracles ne sont en fait que de la manipulation gouvernementale.

Le fait que l'histoire se passe dans un futur proche permet à l'auteur d'égratigner au passage la religion, la politique, la société, le pouvoir de l'argent...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tof54 Membre 9 364 messages
fou à lier !!!‚ 32ans
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant