Dois-je croire encore en Dieu ?

*Sandrine* Membre 72 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)
La question "dois je croire en Dieu" n'a pour moi aucun lien avec ce qui est arrivé à votre fille. Reposer une croyance sur cet événement est selon moi une erreur. Pour ça que dans ce sens je dirai "non". Je vous ai donné les personnes qui ont fait que votre fille s'en est sortie. J'ai écarté Dieu donc pour moi ca voulait dire concrètement "non".

Vous voulez dire "non" pour la communion ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité Heero
Invité Heero Invités 0 message
Posté(e)

Non j'ai édité mon poste. Regardez en page précédente.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 469 messages
Anarchiste épistémologique‚ 42ans
Posté(e)
Bonjour,

Ma fille est née avec une malformation cardiaque. Si cette dernière n'avait pas été opérée, ma fille ne serait plus de ce monde. C'est à dire aussi que ceux qui sont nés avec cette malformation là il y a plusieurs dizaines d'années en sont morts.

Aujourd'hui, c'est un stimulateur cardiaque qui fait battre son coeur (pile), sans lui, son coeur ne battrait pas suffisament vite pour qu'elle puisse vivre longtemps ainsi.

Je vous rassure tout de suite, grace aux progrès de la médecine, ma fille va super bien et mène le même vie que les enfants de son age.

Mais où dois-je placer Dieu dans cette histoire ?

Qui a creer la vie en premier lieu? Qui a creer l'amour, la bonte, la beaute, etc.. qui fait que tu apprecies le faite que ta fille soit en vie?

Les realisations humaines sont fantastiques mais elles sont bien rudimentaires en comparaison avec les systemes biologiques qu'elles sont sencees imites ou remplacees.

Remercier "la science" pour la vie de ta fille, c'est un peu comme remercier le type qui sur l'autoroute vient de te donner un coup de main pour changer de pneux de t'avoir fournit une voiture...

C'est pareil pour de nombreux probleme de sante. On imagine que ce sont les medicaments qui sauvent les gens alors qu'ils ne font que palier a une petite defaillance du systeme immunitaire (en comparaison avec le travail de titan que fournit nos cellules pour eviter les maladies genetiques ou virales)

Apres si tu n'as pas envie de croire en Dieu pour xyz raisons, alors ce que je vient de t'ecrire n'a pas d'importance a tes yeux. Mais du point de vue de quelqu'un qui est convaincu de l'existence de Dieu, s'extasier sur les realisations medicales en oubliant que le corps humains est la plus sophistiquees des machines, capable de se reparer le plus souvent tout seul et a notre insue, c'est negliger l'essentiel.

Pour ce qui est de la communion, l'important c'est que ce que toi et ta filles ressentaient. Pourquoi ne pas lui laisser le choix a elle quand elle sera en age de decider? Je ne suis pas certains que dieu apprecie des gestes d'attachements comme l'est une communion par seul desir de faire plaisir a sa famille. C'est une decision personnelle que ta fille doit prendre quand elle sera en age de comprendre.

Modifié par kyrilluk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
FanDeCarotte Membre 35 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Hm, il paraît que Dieu a crée l'Homme à son image. Celà signifierai, que l'Homme est créateur.

L'Homme est créateur, contrairement à tout autre être vivant... celà voudrait dire qu'il est le seul à pouvoir comprendre les lois de l'Univers (et donc comment fonctionne le vivant) et à en inventer des applications comme... la pile ? le pacemaker ?

Dieu aurait créer le monde en changement constant ("je suis à l'oeuvre comme mon père l'est" a dit à peu près Jésus). Je crois que si on regarde un minimum l'Univers, celà se retrouve (le vivant change, les orbites changent, les hommes changent...).

Celà veut dire qu'il n'aurait pas créer le monde parfait d'Aristote. Si le monde avait été fait parfait (sans anomalies), il n'aurait pas besoin de changer, il serait fixe.

Bien... Dieu ne se trouve pas dans les faits, il se trouve dans les principes... ce qui demande de dépasser ses perceptions sensorielles...

Pour la question de la communion, je crois que pour trouver Dieu, il vaut mieux étudier la géométrie comme par exemple les solides platoniciens, que le cathéchisme :smile2:

"Dieu n'est pas une invention, c'est une découverte" dirait Maurice Zundell...

Modifié par FanDeCarotte

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Shifu Membre 189 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
En fait, après lecture de vos messages (merci à tous) et après réflexion, je crois que ma question était en fait "dois je faire faire sa communion à ma fille ?".

Elle est en âge de préparer sa première communion, et j'avoue que je ne sais pas si je dois l'orienter dans cette voie ou non...

Mon doute (gros, gros doute) doit il aller jusqu'à l'empêcher de faire sa communion, ou dois je respecter les traditions familiales coute que coute ???

Sachant que si je ne lui fais pas faire sa communion, je vais vers un chemin difficile envers ma famille et ma belle famille, mais sachant aussi que quelque part, j'ai l'impression de lui mentir en la laissant croire en quelque chose que je ne crois plus.

D'un autre côté, je dois admettre que de croire en un Dieu m'a aidé dans d'autres moments de ma vie... Si je l'empêche d'y croire, je lui enlève ce réconfort qu'il peut apporter parfois...

Bref, vous avez du vous en rendre compte, je ne sais pas quoi faire :smile2: . Je ne sais pas où placer ce Dieu dans notre vie de famille.

Donc la véritable question est :

Dois-je faire semblant d' y croire ?

D' un point de vue général, la réponse est simple ; non !

Il est dans l' intérêt de l' humanité de faire preuve de bon sens.

Maintenant, ce qui est bon pour l' humanité ne l' est pas forcément pour un cas particulier comme le tiens.

Ce qui est à prendre en compte :

- le degré d' amour que tes proches te portent

- celui que tu leur porte

- leur degré de tolérance

- ton degré de tolérance.

- tes convictions ou tes doutes ne sont-ils pas à discerner du lien avec tes proches ?

- sont-ils eux capables de les discerner ?

- s' ils ne le sont pas, as-tu la force de le faire pour eux ?

- ou beaucoup mieux ; la force de leur transmettre ta force ?

- faut-il faire croire à ta fille aux Pères Noël ?

Dans le détail, ces informations, personne ne les connais mieux que toi.

En tous cas sur le site "forum.fr".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité goldored
Invité goldored Invités 0 message
Posté(e)

pourquoi ne pas la laisser décider quand elle sera en âge de le faire ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
*Sandrine* Membre 72 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

Vous avez probablement raison...

Je vais lui faire continuer le cathé, et cela nous laisse presque 2 ans pour qu'elle se fasse un peu son opinion. Enfin, opinion qui, à l'âge qu'elle a, sera forcément influencée par son entourage. Si je la mets au cathé, les copines du cathé vont faire leur communion, donc elle voudra la faire... Et inversement, si je ne la mets pas, ça ne lui manquera pas...

(Personnellement, j'ai fait ma 1ère communion vers 15 ans et n'ai jamais fait ma confirmation).

Bon, enfin, je me pose surement trop de questions. Il doit y avoir des tas de parents qui font faire leurs communions à leurs enfants parceque c'est dans la tradition sans se poser des questions sur leur croyance ou non...

Merci à tous d'avoir participé à cette discussion. Je n'en sors pas grandement changée ;) , mais c'était très intéressant ! :smile2:

Modifié par *Sandrine*

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BeWise Membre 22 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Une communion n'engage en rien, tant que ta fille ne se sera pas dit qu'elle croit vraiment en Dieu, alors elle ne sera qu'une représentation de ta foi ou de vos traditions familiales mais pas vraiment une croyante.

Après, est-ce qu'il faut croire en Dieu ? Est-ce qu'il existe ? Personne ne peut être formel sur le sujet mais j'ai la conviction que non, le père noël et Godzilla en sont les meilleurs preuves.

Mais l'important c'est de choisir soit même et pas de vivre en esprit serf toute sa vie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Brownies Membre 4 405 messages
L'ignorant des ignorés‚ 29ans
Posté(e)

La religion, c'est une question de spiritualité. Les questions que tu te poses, je pense que tout croyant se les ait posé un jour. Ce qui est sûr, c'est qu'il ne faut pas culpabiliser de penser à l'inverse de ce qu'on t'a inculqué. Si tu étais née dans une famille musulmane ou bouddhiste, tu croirais autrement. Et si tu étais née dans une famille d'athées, tu ne croirais pas du tout. Dans tout ça, penses tu que c'est la croyance qui fait l'humain et sa personnalité ? Ne te force pas à croire en un Dieu en qui tu doutes, pour faire plaisir à ta famille. Ils font leur vie, qu'ils te laissent décider de la tienne et des valeurs que tu veux transmettre à ta fille.

Pour ce qui est de la communion, c'est à ta fille de décider. c'est elle que ça concerne, c'est à elle de choisir.

Bon courage dans cette période de doute, qui visiblement te perturbe beaucoup. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Steph du 02 Membre 449 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)

Pour ma pars, j'ai du faire ma petite communion, forcé par mes parents.

Je ne me suis jamais plein de la faire, meme de très bon souvenir avec les amis, les soeur du cathé,...

Maintenant je suis libre de faire ce que je pense, mais avec ce que j'ai pu apprendre durant ce temps, ça m'a appris à comprendre les problèmes religieux, ou la foi que certain pays ont.

Après tous dépend de l'éducation que vous avez avec votre fille, comme vous le dite, ses amis l'influrons, mais la famille reste une grande parti influente sur ces décision, meme si les enfant veulent souvant montré le contraire.

J'ai la chance d'avoir une famille qui veut gardé les bases du cathé comme tradition, et qui a l'ésprit ouvert à toutes religions.

De toute façon n'importe quel Dieu est le créateur du bien, et le martir du mal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Taran Irmin Membre 3 messages
Baby Forumeur‚ 27ans
Posté(e)

Bonjour Sandrine, tout d'abord, je tiens à vous remercier d'avoir provoquer ce débat, et je souhaite une longue vie à votre fille, être atteint de cela n'est pas facile du tout, que l'on soit âgé de 6 ans ou de 65 ans.

Pour répondre à votre question, et c'est là un des grands débats actuels au niveau familial, sociolique même : l'éducation ( à l'école, religieuse, et autres) est -elle une privation de droits pour les enfants ou au contraire un gain de liberté pour eux ?

Je m'explique :

- d'un côté, la plupart des parents disent cela d'une façon : "on éducque nos enfants en leur inculquant des principes (religieux comme pour votre exemple)" oui c'est bien, ça leur donne d'un côté une morale, un certain sens de peser le pour ou le contre, de s'imposer des limites... bref avoir un bon comportement en société. La religion apporte des principes certes, mais qui se retrouvent de plsu en plus maintenant dans l'éducation et donc sans caractères religieux derrière.

-ce qui nous amène à le deuxième partie : la phrase entre guillemets peut aussi s'interprêter comme ceci : " vous élevez votre enfant en lui imposant ces choses !"

Après tout et vous le dites vous même "c'est une tradition de famille" (enfin si j'ai bien lu) donc il y a ici une connotation d'imposition ne pensez vous pas ?

Il se peut que passer un âge (on surnomme ceci la crise d'adolescence, et il y en a dans chaque famille, on ne peut pas le nier), votre fille vous repproche cela, en vous diant "mais pourquoi tu m'as fait ça maman, je voulais pas la faire ma communion !"

Voici déjà le premier problème, et le deuxième : croyance / science

-D'un côté votre fille a été sauvée grâce à la science, et vous ne pouvez nier les progrès effectués par celle-ci.

-De l'autre, il y en effet la croyance en Dieu qui vous a permis de tenir face à ce grave problème.

d'où votre "dois-je continuer à croire en Dieu ?"

Mon point de vue est le suivant : mais avant cela, je me dois de vous dire que je suis un scientifique, mais contrairement à pas mal de monde qui a régait ici, je pense qu'il vaut mieux analyser la situation avant de balancer les phrases types exprimant notre opinion, ne dontn ainsi qu'un avis non objectif. Je en crois pas en l'existence d'une force divine, qui serait supérieure à l'homme certes, mais je sais ce que vaut la religion.

Donc mon point de vue est le suivant : il ne faut pas oublier que la science a souvent été bloquée au cours des derniers siècles par la religion, on ne peut le nier ! La religion a fait tué des scientifiques pour les travaux sur le centre de notre système solaire ( en affirmant que le soleil l'était et non la Terre), le religion et les guerres saintes, il y a ecnore des batailles de religion dans ce monde, comme il y a des conflits politiques.

La science et la religion sont toutes deux parties sur de mauvaises bases ( il y a un film actuellement "Anges et Démons " qui pose encore ce débat). Cependant, il ne faut pas nier que la religion peut avoir des bienfaits. J'ai déjà vu des personne sme dire qu'elles ont survécu car elles avaient la foi. J'ai vu une amie perdre son premier fils, et elle qui disait "je m'en bats les steaks des curés et autres" s'est mit à croire, elle a eu un déclic, elle est aujourd'hui une fervente croyante, elle a maintenant six filles, alors que lors de l'accident,elle était aux bords des larmes, elle a tenté par deux fois de se suicider... La foi lui a permis de se retrouver, de continuer à voivre en lui donnant une nouvelle force.

nier ces faits revient à ne pas écouter l'avis d'autrui, ce qui ne permet pas d'avoir un avis objectif. J'ai entendu cela, mais je suis passablement contre la religion française.

Certaines croyances permettent de s'évader, de libérer son esprit, et là c'est à mon sens ce que la religion est destinée à être.

Cependant, il est vrai qu'avec la technologie actuelle, si la religion ne venait pas à critiquer certaines choses, à diffuser un message de paix face aux montées des armements, nous ne seriont plus là. La religion a et est toujours un garde fou, elle a su s'imposer là où elle pensait que l'homme allait trop loin. Certes elle n'est pas non plus innocente.

Ne plsu croire en Dieu peut être un fait, vous êtes dans un pays libre, où la religion n'a plsu qu'un pouvoir disons familial, une sorte de tradition qui impose des choses.

Vous vous trouvez dans un cas où justement vous venez à douter de son existence, alors que depusi x temps, vous êtes baigniez dans les principes et paroles bibliques, j'imagine même que vous avez des ""restrictions religieuses"" comme aller à la messe par exemple.

De mon point de vue, il y a aussi de la peur. Après tout, la peur d'un châtiment divin oblige à faire attention, à respecter une morale... En soit, la croyance en cet être sacré permet aussi de se dire qu'il peut nous être d'un réconfort face à des questiosn telle que la mort, la fin du monde...mais il est vrai qu'on ne peut nier que la science s'est développer et que c'est elle qui apporte les soins, qui sait comment notre coprs fonctionne, et est à même de le soigner.

(euh Kyrilluk, je susi désolé mais ton avis est un peu...disons trop ajusté religieux pour résumer, c'est pas Dieu qui a créé l'Homme, c'est la nature qui s'est développé, le corps humain est certes une belle invention, je doute que Dieu est pu prévoir son fonctionnement, sa résisitance face à des bactéries n'existant pas avant la création de l'Homme comme vous le dites.)

Pour moi, vous pouvez croire en Dieu, vous ne devez en aucun cas vous imposez de croire en lui, en peut y croire sans négliger la science.

Votre fille croît peut être en Dieu, pour elle dans sa situation avec une telle "maladie", c'est dur, elle peut trouver soutient et réconfort en la religion, mais elle peut le faire ailleurs aussi. Lui imposer la communion n'est pas en bon moyen, et je rejoins l'avis de dire qu'elle peut attendre et chosiir par elle même, en connaissant ce que la science fait pour elle, et ce que la religion peut lui apporter.

Bonjour Sandrine, tout d'abord, je tiens à vous remercier d'avoir provoquer ce débat, et je souhaite une longue vie à votre fille, être atteint de cela n'est pas facile du tout, que l'on soit âgé de 6 ans ou de 65 ans.

Pour répondre à votre question, et c'est là un des grands débats actuels au niveau familial, sociolique même : l'éducation ( à l'école, religieuse, et autres) est -elle une privation de droits pour les enfants ou au contraire un gain de liberté pour eux ?

Je m'explique :

- d'un côté, la plupart des parents disent cela d'une façon : "on éducque nos enfants en leur inculquant des principes (religieux comme pour votre exemple)" oui c'est bien, ça leur donne d'un côté une morale, un certain sens de peser le pour ou le contre, de s'imposer des limites... bref avoir un bon comportement en société. La religion apporte des principes certes, mais qui se retrouvent de plsu en plus maintenant dans l'éducation et donc sans caractères religieux derrière.

-ce qui nous amène à le deuxième partie : la phrase entre guillemets peut aussi s'interprêter comme ceci : " vous élevez votre enfant en lui imposant ces choses !"

Après tout et vous le dites vous même "c'est une tradition de famille" (enfin si j'ai bien lu) donc il y a ici une connotation d'imposition ne pensez vous pas ?

Il se peut que passer un âge (on surnomme ceci la crise d'adolescence, et il y en a dans chaque famille, on ne peut pas le nier), votre fille vous repproche cela, en vous diant "mais pourquoi tu m'as fait ça maman, je voulais pas la faire ma communion !"

Voici déjà le premier problème, et le deuxième : croyance / science

-D'un côté votre fille a été sauvée grâce à la science, et vous ne pouvez nier les progrès effectués par celle-ci.

-De l'autre, il y en effet la croyance en Dieu qui vous a permis de tenir face à ce grave problème.

d'où votre "dois-je continuer à croire en Dieu ?"

Mon point de vue est le suivant : mais avant cela, je me dois de vous dire que je suis un scientifique, mais contrairement à pas mal de monde qui a régait ici, je pense qu'il vaut mieux analyser la situation avant de balancer les phrases types exprimant notre opinion, ne dontn ainsi qu'un avis non objectif. Je en crois pas en l'existence d'une force divine, qui serait supérieure à l'homme certes, mais je sais ce que vaut la religion.

Donc mon point de vue est le suivant : il ne faut pas oublier que la science a souvent été bloquée au cours des derniers siècles par la religion, on ne peut le nier ! La religion a fait tué des scientifiques pour les travaux sur le centre de notre système solaire ( en affirmant que le soleil l'était et non la Terre), le religion et les guerres saintes, il y a ecnore des batailles de religion dans ce monde, comme il y a des conflits politiques.

La science et la religion sont toutes deux parties sur de mauvaises bases ( il y a un film actuellement "Anges et Démons " qui pose encore ce débat). Cependant, il ne faut pas nier que la religion peut avoir des bienfaits. J'ai déjà vu des personne sme dire qu'elles ont survécu car elles avaient la foi. J'ai vu une amie perdre son premier fils, et elle qui disait "je m'en bats les steaks des curés et autres" s'est mit à croire, elle a eu un déclic, elle est aujourd'hui une fervente croyante, elle a maintenant six filles, alors que lors de l'accident,elle était aux bords des larmes, elle a tenté par deux fois de se suicider... La foi lui a permis de se retrouver, de continuer à voivre en lui donnant une nouvelle force.

nier ces faits revient à ne pas écouter l'avis d'autrui, ce qui ne permet pas d'avoir un avis objectif. J'ai entendu cela, mais je suis passablement contre la religion française.

Certaines croyances permettent de s'évader, de libérer son esprit, et là c'est à mon sens ce que la religion est destinée à être.

Cependant, il est vrai qu'avec la technologie actuelle, si la religion ne venait pas à critiquer certaines choses, à diffuser un message de paix face aux montées des armements, nous ne seriont plus là. La religion a et est toujours un garde fou, elle a su s'imposer là où elle pensait que l'homme allait trop loin. Certes elle n'est pas non plus innocente.

Ne plsu croire en Dieu peut être un fait, vous êtes dans un pays libre, où la religion n'a plsu qu'un pouvoir disons familial, une sorte de tradition qui impose des choses.

Vous vous trouvez dans un cas où justement vous venez à douter de son existence, alors que depusi x temps, vous êtes baigniez dans les principes et paroles bibliques, j'imagine même que vous avez des ""restrictions religieuses"" comme aller à la messe par exemple.

De mon point de vue, il y a aussi de la peur. Après tout, la peur d'un châtiment divin oblige à faire attention, à respecter une morale... En soit, la croyance en cet être sacré permet aussi de se dire qu'il peut nous être d'un réconfort face à des questiosn telle que la mort, la fin du monde...mais il est vrai qu'on ne peut nier que la science s'est développer et que c'est elle qui apporte les soins, qui sait comment notre coprs fonctionne, et est à même de le soigner.

(euh Kyrilluk, je susi désolé mais ton avis est un peu...disons trop ajusté religieux pour résumer, c'est pas Dieu qui a créé l'Homme, c'est la nature qui s'est développé, le corps humain est certes une belle invention, je doute que Dieu est pu prévoir son fonctionnement, sa résisitance face à des bactéries n'existant pas avant la création de l'Homme comme vous le dites.)

Pour moi, vous pouvez croire en Dieu, vous ne devez en aucun cas vous imposez de croire en lui, en peut y croire sans négliger la science.

Votre fille croît peut être en Dieu, pour elle dans sa situation avec une telle "maladie", c'est dur, elle peut trouver soutient et réconfort en la religion, mais elle peut le faire ailleurs aussi. Lui imposer la communion n'est pas en bon moyen, et je rejoins l'avis de dire qu'elle peut attendre et chosiir par elle même, en connaissant ce que la science fait pour elle, et ce que la religion peut lui apporter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
miotolis Membre 270 messages
Forumeur activiste‚ 48ans
Posté(e)
Bonjour,

Je me pose cette question depuis un certain temps, sans savoir avec qui en débattre. Je crois que j'ai trouvé le lieu, si vous voulez bien m'y aider ;) .

Ma fille est née avec une malformation cardiaque. Si cette dernière n'avait pas été opérée, ma fille ne serait plus de ce monde. C'est à dire aussi que ceux qui sont nés avec cette malformation là il y a plusieurs dizaines d'années en sont morts.

Aujourd'hui, c'est un stimulateur cardiaque qui fait battre son coeur (pile), sans lui, son coeur ne battrait pas suffisament vite pour qu'elle puisse vivre longtemps ainsi.

Je vous rassure tout de suite, grace aux progrès de la médecine, ma fille va super bien et mène le même vie que les enfants de son age.

Mais où dois-je placer Dieu dans cette histoire ? :

- Le remercier d'avoir aider la médecine à évoluer ? Mais alors que penser de tous ceux qui sont morts avant ?

- Le remercier de m'infliger des épreuves, ça veut dire qu'il a confiance en mes facultés à les traverser ?

- ...

Bref, qu'en pensez vous ? :smile2:

Je fait parti de ces gens qui on été opéré dans les années 74 d'une malformation cardiaque

J'ai récemment eu 3 arrêt cardiaque en 6 moi en 2008 d'où la pose d'un défibrillateur portable.

Je doit repassé sur la table d'opération car la réparation apporté en 74 nuis a ma vie a moyen terme.

Je croit donc a la vie, en l'espoir, aux amis (es), a ma famille, au médecins, aux technique nouvelles, et pourquoi pas en dieux.

Tous est bon pour avoir le moral, pour ta question croire en dieux ne coute rien tant que l'on ne s'oriente pas trop avec des idées extrémistes.

Longue vie et santé de fer a ta fille et toi aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité goldored
Invité goldored Invités 0 message
Posté(e)

en même temps l'emmener au cathé c'est pas la laisser décider :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tiwi Membre 1 826 messages
Forumeur alchimiste‚ 43ans
Posté(e)

Dieu a donné la vie à l'univers.

Peut-être est-il parti semer un autre univers à l'heure qu'il est.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
*Sandrine* Membre 72 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

C'est vrai que de la mettre au cathé, ce n'est pas vraiment la laisser choisir... Mais ne pas la mettre non plus. De toutes façons, dans un premier temps, si elle doit adhérer aux principes de la religion, se sera forcément celle que nous connaissons nous ses parents... Il lui sera toujours temps, après d'en choisir une autre si elle pense qu'elle lui correspond mieux.

Personnellement, je n'ai jamais pensé "pourquoi nous ?", car on m'a toujours dit de ne pas vouloir pour les autres ce que je ne voulais pas pour moi.

Mes interrogations vont bien dans le sens de "pourquoi est ce que ces malformations existent ?". Pourquoi, s'il existe un Dieu, admet-Il que des enfants naissent pour mourrir aussitôt ?

Je vous ai écrit que de croire en Dieu m'avait aidé dans d'autres moments de ma vie, je ne voulais pas parler de la naissance de ma fille, mais d'avant.

La mettre au cathé un an de plus ne m'engage pas beaucoup ni dans un sens ni dans l'autre... Nous verrons à la fin de l'année prochaine :smile2:

Je vous renouvelle mes remerciements, tant pour les messages déjà écrit que pour ceux à venir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Shifu Membre 189 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
La religion apporte des principes certes, mais qui se retrouvent de plsu en plus maintenant dans l'éducation et donc sans caractères religieux derrière.

Des principes utilisés dans une éducation ne proviennent pas forcément de religion.

C' est le cas lorsqu' il n' y a pas de caractère religieux derrière.

Il est important de dissocier les principes religieux des principes sociales adoptés par la religion.

Il se peut que passer un âge (on surnomme ceci la crise d'adolescence, et il y en a dans chaque famille, on ne peut pas le nier), votre fille vous repproche cela, en vous diant "mais pourquoi tu m'as fait ça maman, je voulais pas la faire ma communion !"

Dans la mesure où la religion défie les lois de la logique, on pourrait appeler cela : la crise du bon sens !

Voici déjà le premier problème, et le deuxième : croyance / science

-D'un côté votre fille a été sauvée grâce à la science, et vous ne pouvez nier les progrès effectués par celle-ci.

-De l'autre, il y en effet la croyance en Dieu qui vous a permis de tenir face à ce grave problème.

d'où votre "dois-je continuer à croire en Dieu ?"

Comme elle le dit elle-même,...

D'un autre côté, je dois admettre que de croire en un Dieu m'a aidé dans d'autres moments de ma vie... Si je l'empêche d'y croire, je lui enlève ce réconfort qu'il peut apporter parfois...

...ce n' est pas la croyance en Dieu qui lui a permis de "tenir face à ce grave problème" mais la science qui a sauvé sa fille.

Et donc, la question "dois-je encore croire en Dieu?" est justifiée car si Dieu existe cela signifierait qu' il souhaite lui retirer sa fille . Ce qui lui semble injuste. Une injustice en total contradiction avec le caractère "bon et juste" du "bon Dieu".

Ce qui donc remet en cause son existence.

Donc mon point de vue est le suivant : il ne faut pas oublier que la science a souvent été bloquée au cours des derniers siècles par la religion, on ne peut le nier ! La religion a fait tué des scientifiques pour les travaux sur le centre de notre système solaire ( en affirmant que le soleil l'était et non la Terre), le religion et les guerres saintes, il y a ecnore des batailles de religion dans ce monde, comme il y a des conflits politiques.

La science et la religion sont toutes deux parties sur de mauvaises bases

La science c 'est l' étude des phénomènes naturels.

La religion c' est l' affirmation du surnaturel mais aussi du naturel qui découlerait de ce surnaturel.

Le conflit ( qui ne devrait être qu' un débat ) survient donc quand les 2 sont en contradiction dans le domaine du naturel.

Et on peut constater, comme tu le dis, la nature des armes de chacun :

- des arguments, des démonstrations et des preuves réelles.( pour l' un )

- la violence physique. ( pour l' autre )

Il n' y a, à mon avis, qu' une seule des ces 2 bases qui est mauvaise.

Cependant, il ne faut pas nier que la religion peut avoir des bienfaits. J'ai déjà vu des personne sme dire qu'elles ont survécu car elles avaient la foi. J'ai vu une amie perdre son premier fils, et elle qui disait "je m'en bats les steaks des curés et autres" s'est mit à croire, elle a eu un déclic, elle est aujourd'hui une fervente croyante, elle a maintenant six filles, alors que lors de l'accident,elle était aux bords des larmes, elle a tenté par deux fois de se suicider... La foi lui a permis de se retrouver, de continuer à voivre en lui donnant une nouvelle force.

nier ces faits revient à ne pas écouter l'avis d'autrui, ce qui ne permet pas d'avoir un avis objectif. J'ai entendu cela, mais je suis passablement contre la religion française.

Certaines croyances permettent de s'évader, de libérer son esprit, et là c'est à mon sens ce que la religion est destinée à être.

Personne ne nie le bienfait ponctuel que peut offrir la croyance en un "au-delà du réel".

Ce qui est nié c' est l' affirmation que les jolies fables fantastiques sont de réel faits historiques.

Or, cette affirmation, occulte les réels problèmes et "bloque" ainsi la résolution de ceux-ci.

La religion est l' opium du peuple ! Et la désintoxication une nécessité !

Et je suis pas sur que les délires d' un drogué soit une source d' objectivité.

J'ai entendu cela, mais je suis passablement contre la religion française.

Il n' existe pas de "religion française".

De plus, la France est un pays laïque.

Cependant, il est vrai qu'avec la technologie actuelle, si la religion ne venait pas à critiquer certaines choses, à diffuser un message de paix face aux montées des armements, nous ne seriont plus là.

Ceci est totalement faux !

La religion n' a jamais été un frein à "la montée des armements".

"Son message de paix" n' a jamais stopper un processus de guerre.

Il serait même plus juste d' affirmer le contraire.

La religion a et est toujours un garde fou, elle a su s'imposer là où elle pensait que l'homme allait trop loin.

Le seul garde fou qu' il peut exister c' est la morale.

Une morale inspirée par la raison pratique, et surtout sans aucun lien avec un quelconque mouvement dont les principes sont contraire à la raison même.

Certes elle n'est pas non plus innocente.

Oui car rappelons que :

La religion a fait tué des scientifiques pour les travaux sur le centre de notre système solaire

Nous ne pouvons, et surtout le scientifique que tu es, que compatir.

Dieu a donné la vie à l'univers.

Comment le sais-tu ?

Modifié par Shifu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dark_connard Membre 2 606 messages
chevalier jedi du coté obscur de la force ! ‚ 105ans
Posté(e)

Dieu n'existe pas tout simplement ;) même si il existe, il ne sert pas à grand chose. JE sais que quand on n'a plus d'espoirt, on s'en remet aux miracles.

Mais les hommes produisent de vrais miracles parfois, Dieu aucun. Dis toi qu'il a laissé des gens s'entretuer par milliers sans réagir, sans la moindre pitié, à ce stade, il n'est plus à une mort sur la conscience près.

Rend lui la monnaie de sa pièce, ne lui accorde plus d'intention. Dieu est mortel contrairement à ce qu'on dit. Si plus personne n'y croit, il mourra bien quelque part.

Dieu a donné la vie à l'univers.

Peut-être est-il parti semer un autre univers à l'heure qu'il est.

tiens je croyais qu'il était partout :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
miotolis Membre 270 messages
Forumeur activiste‚ 48ans
Posté(e)
Dieu n'existe pas tout simplement ;) même si il existe, il ne sert pas à grand chose. JE sais que quand on n'a plus d'espoirt, on s'en remet aux miracles.

Mais les hommes produisent de vrais miracles parfois, Dieu aucun. Dis toi qu'il a laissé des gens s'entretuer par milliers sans réagir, sans la moindre pitié, à ce stade, il n'est plus à une mort sur la conscience près.

Rend lui la monnaie de sa pièce, ne lui accorde plus d'intention. Dieu est mortel contrairement à ce qu'on dit. Si plus personne n'y croit, il mourra bien quelque part.

tiens je croyais qu'il était partout :smile2:

On pense tous que dieux ferait des miracles et corrigerais nos erreurs si sa ce passé mal c'est pas une nounou a ce que je sache, on à le libre arbitre c'est lui qui fait ce que nous sommes et se que nous faisons vivre ou subir aux autres.

Si il fallait que que dieux prouve qu'il existe en rectifiant toutes nos merdes, on risque de le surcharger et on croulerais sous les preuves.

c'est le libre arbitre que nous possédons, si il devait intervenir a chaque connerie autant être un robot avec une puce dans le derche et avec sa télécommande il ferait tous pour qu'il n'y est plus de guerre, de faim, etc.... ;)

l'homme a accomplies des miracles comme des catastrophes

La preuve qu'il existe n'est pas fondé, comme la preuve qu'il n'existe pas.

De toute façons on croit a son existence ou pas on ne fait que croire, parce que l'ont ne peut en être sur (manque de preuves).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 100ans
Posté(e)
Il est important de dissocier les principes religieux des principes sociales adoptés par la religion.

Parfaitement d'accord. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité goldored
Invité goldored Invités 0 message
Posté(e)
C'est vrai que de la mettre au cathé, ce n'est pas vraiment la laisser choisir... Mais ne pas la mettre non plus. De toutes façons, dans un premier temps, si elle doit adhérer aux principes de la religion, se sera forcément celle que nous connaissons nous ses parents... Il lui sera toujours temps, après d'en choisir une autre si elle pense qu'elle lui correspond mieux.

si tu la mets au cathé pour sûr qu'elle va y adhérer.

phénomène de groupe.

or croire en dieu ou pas, choisir une religion ou pas c'est personnel.

et ça, on le lui dira pas là-bas.

je ne sais plus quel âge elle a, entre 10 et 15 j'imagine, mais à cet âge là, y'a pas beaucoup de gosses qui sont capables de lire la bible et encore moins de la comprendre.

baptiser les enfants dès leur plus jeune âge en faisant peur aux parents, ça valait surtout quand le christianisme souhaitait se développer rapidement.

ne pas l'y mettre n'est pas synonyme d'athéisme.

elle peut très bien choisir pour elle-même plus tard.

des tas de gens le font.

perso je suis reconnaissante envers mes parents de ne pas avoir choisi pour moi.

de plus il sera très difficile pour elle de se faire excommunier.

après il y a pire dans la vie que de suivre la religion de ses parents.

maintenant comme le disait mon père "la religion, c'est pour les vieux".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant