Que pensez-vous de l'inceste consentant et assumé ?

Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)
AH bon ? Où ? (c'est pas agressif)

Chez une grande partie des animaux.

j'avais des hamsters. J'en avais deux à la base.

Quand ils ont eu des petits, le premier mâle est mort, ce qui ne les pas du tout empêché de continuer à se reproduire.

Mais là on peut dire que je prend mon cas pour une généralité.

Très bien, partons voir côté insecte avec l'animal qui copule le plus. La punaise de lit. Qui s'accouple sans disctinction aucune avec n'importe quel mâle ou femmelle approchant. Même avec des insectes d'autres espèces et même avec des pierres.

Sinon, même chez les grands singes, chez les loups, chez les cochons, et chez presques tous les animaux en fait, il y a des rapports incestueux.

C'est simple, les animaux s'en foutent de savoir si leur partenaire est leur mère ou pas.

Et pour les plantes, ce n'est même pas la peine d'en parler. :smile2:

Tu n'es pas convaincue, je le conçois très bien, mais dis moi alors ce que tu n'acceptes pas dans ce que j'ai dis?

Parce que si on reste logique, je vois difficilement ce qui y est réfutable.

C'est vrai que désormais l'inceste est très mal vu, c'est désormais une ignominie avec la pédophilie qui dépasseraient même la gravité du meurtre quand on voit la réaction de certains. Mais c'est loin d'avoir toujours été le cas.

J'ai pris l'exemple de la famille de Cléopâtre car c'est sûrement l'un des plus connus, mais il existe bien d'autres cas.

Dans certaines cultures, on considérait même que c'était les soeurs ou la mère d'un adolescent qui devaient lui faire découvrir le sexe.

C'est donc la société actuelle qui restructurant les liens famillaux d'une certaine manière qui a rendu cet acte "ignoble".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

metal guru Membre+ 21 668 messages
Forumeur alchimiste +++‚ 21ans
Posté(e)

Je suis assez d'accord avec Kégéruniku 8 (sauf pour le choix de son pseudo qui est chiant à écrire), c'est l'évolution de notre société qui a placé l'inceste comme un des pires tabous. Au départ que l'on dise à un frère et une s¿ur de ne pas se reproduire à cause des risques de consanguinité, ça se comprend, mais après s'ils ont quand même envie de se faire une petit ça va ça vient c'est leur histoire. Les tabous et les couleurs ça s'explique pas, je ne suis pas particulièrement choqué par ça, même si je dois reconnaitre que je n'ai jamais eu le moindre début d'attirance pour ma soeur, ce qui tombe bien vu que de son côté, elle n'en a jamais eu non plus pour un homme quel qu'il soit :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
liam_in Membre 292 messages
Forumeur activiste‚ 25ans
Posté(e)
Qu'en pensez-vous?

Horrible et scandaleux

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)
Horrible et scandaleux

Pourquoi?

Surtout que ce sont là des adjectifs au sens très fort. Alors j'aimerai vraiment savoir ce qui est dérangeant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
marley Membre 2 130 messages
Fumiste ‚ 32ans
Posté(e)

chez les dauphins c'est la mère qui apprend tout ce qu' il y a à savoir à son fils :smile2:

mais bon chez les animaux déjà ça me choque alors chez les hommes j'en parle même pas ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
pour moi inceste et homosexualité sont QUASIMENT au même pied d'égalité.

l'excuse du contre nature risqué ne tient pas la route!

la preuve:

_sur le plan sexuel les pratiques homosexuels peuvent aussi engendrer des risques (blessures, contusions) et sont aussi purement improductives.

>>> il suffit dans les deux cas de se proteger et l'acte reste tout simplement un moment de plaisir.

_sur le plan sentimental je dirais que les homos ont juste un peu d'avance sur les incestueux au niveau du regard que les gens leur porte.

>>> il fut un temps ou ca dégoutait plus de gens de voir deux personnes du même sexe s'embrasser.

Je vais te parler d'évolution.

L'humain répond aux lois de l'évolution et à la perpétuation de l'espèce, comme tous les animaux. Et comme tous les animaux, il a évolué pour être le plus efficace possible.

L'homosexualité n'a pas de conséquences néfastes sur la perpétuation de l'espèce. Notre espèce n'étant pas en crise de natalité, l'homosexualité se pratique tranquillement.

L'inceste, lui, a des conséquences néfaste réelle : engendrer des individus génétiquement dangereux pour la pérennité de l'espèce.

L'évolution humaine (celle de notre psychisme aussi) a tout fait pour que nous n'y souscrivions pas, privilégiant la diversité génétique. Des inhibiteurs psychiques sont nés, comme tant d'autres que nous avons. C'est en ça que je parle de bug humain.

Le comportement nous paraît naturellement repoussant.

L'inceste existe aussi dans la nature, alors je ne vois pas comment on peut dire que c'est contre-nature.

Dans la nature, c'est souvent par contrainte matérielle, par trop petit nombre de géniteurs. Je ne connais pas de cas d'inceste animal naturel, c'est à dire en milieu de vie optimal.

L'histoire de tes hamsters est éloquente : milieu clos, population limitée. Et bien on fait avec ce qu'on a ! ;)

Et je trouve que l'argument de Femzi est assez bon. On critique l'inceste à cause de la consangunité et donc du déficit de la productivité. (ça fait très mercantile, mais bon. ;) ) Et c'est vrai qu'un rapport homosexuel n'apporte pas plus à ce niveau là, vu qu'il n'apporte rien à ce niveau là.

La différence est que l'homo ne risque pas de se reproduire. L'incestueux, si !

Ce comportement ne peut pas être coupé de tout notre passé évolutif, c'est dans nos gènes, dans nos structures : l'inceste = danger = réponse évolutive pour éviter ce danger.

Ensuite, l'humain moderne est assez déconnecté de tout ça dans son comportement, sans en être totalement coupé. On peut essayer de redéfinir l'inceste moral, l'inceste nouveau.

Je sais que ceux qui le pratiquent ressentent très bien le malaise de ce qu'ils font. Ils savent très bien que ça cloche. Il le font par nécessité, facilité, désespoir, perversion totale.

L'inceste n'est jamais le premier choix.

Personnellement, à l'inverse de Femzi par contre, aucun des deux ne me dérange.

On parle de faiblesse mentale à éprouver de l'attirance de personne de sa famille, comme si cela n'arrivait qu'a des personnes ayant du mal à tisser des liens avec les membres extérieurs, et je trouve ça réducteur et simpliste.

Tout le monde n'est pas égal devant la solitude affective. :smile2:

Dans ce cas précis, c'est clair que ça ne semble pas assumé, en même temps, vu que tout le monde vient dire que c'est ignoble et écoeurant, on comprend que ce soit difficile à assumer, et ce sans pour autant qu'il y a un véritable malaise entre eux.

Concernant les barrières morales existentes, elles sont crées par la société et ne sont pas inhérentes au comportement humain.

Tu verras plus haut que je te contredis.

La réponse évolutive au danger que représente l'inceste a été un tabou psychologique. Notre cerveau est émetteurs et récepteurs neuronaux. La nature, en le faisant évoluer, fait aussi évoluer nos schémas mentaux "instinctifs".

Fut un temps où l'inceste était même très bien vu chez les nobles notamment, qui préféraient ne pas salir leur sang avec des mélanges. On peut prendre la famille de Cléopâtre comme exemple, bien qu'elle soit loin d'être la seule.(La raison est stupide, mais le cas démontre néanmoins l'absence de barrière innée.)

Il existe même encore des tribus, notamment au Groenland, où l'inceste n'est toujours pas mal vu.

Là, on est dans le cas où l'organisation humaine écrase tout instinct. Qui aurait été contre le pouvoir de pharaon ? Et quid du mariage forcé ?

L'inceste est toléré en cas de nécessité. A mon avis, au Groenland, nécessité fait loi. Mais ça reste le dernier choix instinctif.

Donc, concernant le plaisir moral et physique, l'inceste est aussi productif à ce niveau que n'importe quel autre rapport jugé normal.

Je ne suis toujours pas d'accord.

Le rapport incestueux reste quand même exceptionnel. Et en aucun cas il sera perçu comme normal. ;)

Et au-delà d'un rapport déviant (sexualité non reproductive, homosexualité), l'inceste est un rapport déviant dangereux.

Il a brisé le tabou psychique et met potentiellement en danger l'espèce, dans son principe.

Et je ne crois pas qu'on puisse se débarrasser de ça dans notre psyché humaine. Ni que l'on doive, bien que l'humain s'affranchit beaucoup de sa nature. Légitimement, l'inceste n'est pas bon.

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ManhattanStory Membre+ 14 228 messages
Imperoratriz à temps partiel‚
Posté(e)

En effet, tant que cela est consenti et assumé je n'y vois aucun inconvénient chacun fait ce qu'il veut de ses fesses.

Cependant qu'un père se tappe sa fille qu'il a vu apprendre à marcher, faire du vélo pour la première fois, la mère initier son fils aux cunnis et à la masturbation commune ou le frère se tapper sa soeur en levrette devant les peluches et autres jouets de leur enfance, ouais je trouve ça malsain. Sûrement à cause du lien affectif familial dans lequel ils ont été pétris, des souvenirs en commun, mais bon pour en arriver à l'inceste leur affectivité familiale ne doit plus être prioritaire ......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
liam_in Membre 292 messages
Forumeur activiste‚ 25ans
Posté(e)
Pourquoi?

j'aimerai vraiment savoir ce qui est dérangeant.

ok! alors faut que tu te mettes dans le bon contexte. c'est question de culture avant tout, une question de religion, ma religion interdit fermement les relations sexuelle entre frere-soeur, mére-fils,pére-fille...etc

encore un adjectif fort je trouve ça dégueulasse! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
liam_in Membre 292 messages
Forumeur activiste‚ 25ans
Posté(e)
En effet, tant que cela est consenti et assumé je n'y vois aucun inconvénient chacun fait ce qu'il veut de ses fesses.

là est toute la différence ! chez nous on fait pas ce qu'on veut avec nos fesses! c'est facile a comprendre c'est une question de religion, y'a des limites a ne pas depassé, on peut pas s'envoyé en l'air avec qui on veut et ou on veut et quant on veut.et moi j'aime bien ça, je me sens différents des animaux...quoi moi je suis pas un batard !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
metal guru Membre+ 21 668 messages
Forumeur alchimiste +++‚ 21ans
Posté(e)
là est toute la différence ! chez nous on fait pas ce qu'on veut avec nos fesses! c'est facile a comprendre c'est une question de religion, y'a des limites a ne pas depassé, on peut pas s'envoyé en l'air avec qui on veut et ou on veut et quant on veut.et moi j'aime bien ça, je me sens différents des animaux...quoi moi je suis pas un batard !
Non c'est pas facile à comprendre que tu commences par parler d'un dogme qui t'explique ce que tu dois faire avec tes fesses pour finir en affirmant que tu n'es pas un bâtard ! Pour moi c'est assez confus et primaire, mais bon... :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)
L'humain répond aux lois de l'évolution et à la perpétuation de l'espèce, comme tous les animaux. Et comme tous les animaux, il a évolué pour être le plus efficace possible.

L'homosexualité n'a pas de conséquences néfastes sur la perpétuation de l'espèce. Notre espèce n'étant pas en crise de natalité, l'homosexualité se pratique tranquillement.

L'inceste, lui, a des conséquences néfaste réelle : engendrer des individus génétiquement dangereux pour la pérennité de l'espèce.

_Primo:

l'homosexualité AVAIT une conséquence néfastes sur la perpétuation de l'èspèce:

si tout le monde devenait homo, il n'y aurait plus de naisssance.

_Secondo:

bah justement je te prend au mot, notre espèce n'etant pas en crise de natalité l'inceste s'il est protègé (préservatif) ne présente aucun danger.

L'évolution humaine (celle de notre psychisme aussi) a tout fait pour que nous n'y souscrivions pas, privilégiant la diversité génétique. Des inhibiteurs psychiques sont nés, comme tant d'autres que nous avons. C'est en ça que je parle de bug humain.

Le comportement nous paraît naturellement repoussant

.

bah justement c'est a ce même titre aussi que je trouve les homosexuel "repoussant". je ne vois donc pas pourquoi PLUS l'un que l'autre.

Ensuite, l'humain moderne est assez déconnecté de tout ça dans son comportement, sans en être totalement coupé. On peut essayer de redéfinir l'inceste moral, l'inceste nouveau.

Je sais que ceux qui le pratiquent ressentent très bien le malaise de ce qu'ils font. Ils savent très bien que ça cloche. Il le font par nécessité, facilité, désespoir, perversion totale.

L'inceste n'est jamais le premier choix.

je me répète : et pourquoi ca ne serait pas valable pour les homosexuels aussi.

Moi aussi je suis pour la liberté individuel. alors appliquons là pour tous non? :smile2:

et comme dirais l'autre: "laissons les faire ce qu'ils veulent avec leurs fesses."

Modifié par femzi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)
Dans la nature, c'est souvent par contrainte matérielle, par trop petit nombre de géniteurs. Je ne connais pas de cas d'inceste animal naturel, c'est à dire en milieu de vie optimal.

L'histoire de tes hamsters est éloquente : milieu clos, population limitée. Et bien on fait avec ce qu'on a ! ;)

Et bien, chez le bonobo, qui est l'animal le plus proche de l'homme génétiquement, l'inceste existe et ce même dans des conditions de vies optimales.

Déjà le mâle dominant se tape n'importe qu'elle femmelle. Fille, mère, grand tante ou cousine germaine, il s'en fout. ;)

Et ce n'est pas le seul animal où c'est le cas. Sans parler des insectes parce que là c'est plus que flagrant, chez tous les animaux vivant en groupe, donc ayant à disposition plusieurs géniteurs, on retrouve des cas d'inceste.

Par contre, je ne sais pas s'ils connaissent les risques de la consanguinité. (j'ai jamais entendu parler de chien trisomique. ;) :smile2: )

Mais dans la nature il n'existe aucun code moral concernant la sexualité et aucune restrictions. (il n'existe aucun code moral tout cour d'ailleurs. ;) )

La différence est que l'homo ne risque pas de se reproduire. L'incestueux, si !

Ce comportement ne peut pas être coupé de tout notre passé évolutif, c'est dans nos gènes, dans nos structures : l'inceste = danger = réponse évolutive pour éviter ce danger.

Ensuite, l'humain moderne est assez déconnecté de tout ça dans son comportement, sans en être totalement coupé. On peut essayer de redéfinir l'inceste moral, l'inceste nouveau.

Je sais que ceux qui le pratiquent ressentent très bien le malaise de ce qu'ils font. Ils savent très bien que ça cloche. Il le font par nécessité, facilité, désespoir, perversion totale.

L'inceste n'est jamais le premier choix.

Un petit garçon qui porte une jupe se dira aussi qu'il y a quelque chose qui cloche chez lui.

Et jusqu'il y a peu, un homosexuel aussi pensait qu'il y a avait quelque chose qui cloche chez lui.

Ce qui ne veut pas dire que c'est le cas. Simplement que dans la société actuelle comment ne pas sentir mal face à ça quand on voit la réactions des autres? Les gens finissent par se dire qu'ils sont complètement anormaux seulement parce que l'éducation leur dit qu'ils le sont.

Quand tout le monde vous pointe du doigt et vous dit déviant, il est très difficile de ne pas se sentir comme tel par la suite.

Donc c'est vrai que l'inceste n'est que très rarement le premier choix, mais ce n'est qu'une question d'éducation.

A l'époque où l'on considérait que l'éducation sexuelle des fils devait se faire par leur mère, le malaise n'était pas là.

La réponse évolutive au danger que représente l'inceste a été un tabou psychologique. Notre cerveau est émetteurs et récepteurs neuronaux. La nature, en le faisant évoluer, fait aussi évoluer nos schémas mentaux "instinctifs".

Nos shémas mentaux instinctifs poussent au contraire à l'inceste, du moins pendant notre jeune âge. C'est le complexe d'Oedipe.

D'ailleurs ce qui choque le plus souvent ce n'est pas tant le rapport sexuel incestueux mais la relation amoureuse incestueuse.

Ainsi nombreux sont choqué de voir Woody Allen épouser sa fille adoptive, et pourtant ce n'est pas vraiment de l'inceste. Mais le lien familial est là et c'est ce qui perturbe la morale.

Là, on est dans le cas où l'organisation humaine écrase tout instinct. Qui aurait été contre le pouvoir de pharaon ? Et quid du mariage forcé ?

Contre le pharaon ou le mariage forcé, soit. Mais pour les fricotements entre cousins cousines? Et pourtant c'est vieux comme le monde et ça continue.

L'inceste est toléré en cas de nécessité. A mon avis, au Groenland, nécessité fait loi. Mais ça reste le dernier choix instinctif.

Les cultures primitives se fesant rares désormais, les exemples de cultures conservant l'inceste sont bien plus rares, néanmoins les inouites ne sont pas les seuls concernés. Et même pour eux, ils restent tout de même assez nombreux pour que l'inceste ne soit pas obligatoire, c'est donc le choix d'une culture.

Je ne suis toujours pas d'accord.

Le rapport incestueux reste quand même exceptionnel. Et en aucun cas il sera perçu comme normal. ;)

Et au-delà d'un rapport déviant (sexualité non reproductive, homosexualité), l'inceste est un rapport déviant dangereux.

Il a brisé le tabou psychique et met potentiellement en danger l'espèce, dans son principe.

Et je ne crois pas qu'on puisse se débarrasser de ça dans notre psyché humaine. Ni que l'on doive, bien que l'humain s'affranchit beaucoup de sa nature. Légitimement, l'inceste n'est pas bon.

Ce qu'on ne peut retirer à l'inceste c'est qu'il est potentiellement dangereux. Néanmoins, dans le cadre de rapports protégés, le danger n'est plus là.

Mais l'inceste n'a pas toujours été un tabou, du moins en tant que rapport sexuel. Il l'est devenu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
a2line Membre 985 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

Ils font ce qu'ils veulent... Deux enfants adoptés, donc n'ayant aucuns liens de sang, mais aillant passé leur enfance ensemble, ont le droit de s'aimer... Alors pourquoi pas ceux du même sang ? C'est leur problème et ça les regarde...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Interrogation
Invité Interrogation Invités 0 message
Posté(e)
ah non, ah non je dis non moi!

quit à etre taxé d'homophobes (même je me qualifie d'anti-homo) je vais m'exprimer sur ce sujet qui à priori ne m'interressait pas.

pour moi inceste et homosexualité sont QUASIMENT au même pied d'égalité.

l'excuse du contre nature risqué ne tient pas la route!

la preuve:

_sur le plan sexuel les pratiques homosexuels peuvent aussi engendrer des risques (blessures, contusions) et sont aussi purement improductives.

>>> il suffit dans les deux cas de se proteger et l'acte reste tout simplement un moment de plaisir.

_sur le plan sentimental je dirais que les homos ont juste un peu d'avance sur les incestueux au niveau du regard que les gens leur porte.

>>> il fut un temps ou ca dégoutait plus de gens de voir deux personnes du même sexe s'embrasser.

la où je veux en venir c'est que dans les deux il ne s'agit que de point de vue.

personnellement ces deux pratiques (homosexualité et inceste) echappent au carcans de MA morale. mais s'il faut au nom de la liberté individuel toléré l'un je ne vois pas pourquoi l'autre???

J'ai rarement lus quelque chose d'aussi creux et stupide de ma vie.

Premièrement:

Associer inceste ET homosexualité, c'est tout simplement ridicule. Tu ne vois ici qu'un moyen d'exprimer ton homophobie a travers ce topic comme excuse. Ce qui est franchement immature, assumes tes positions. Et Tu es homophobes (anti-homos ca ne veut rien dire.). C'est ton choix assume-le, mais assume aussi le fait que d'autre personnes (une grande majorite, merci seigneur..) ont un avis differends du tiens.

Deuxiement:

Rapports sexuelles homosexuel engendres des blessures??..Je crois que la, tu clairement nous demontre que tu ne connais vraiment rien au sujet, et que ton education sur le sujet de l'Homosexualite se borne aux films pornographiques ou "Rumeurs de rue", sans parler que la tu es hors sujet completement, encore une occasion pour toi pour demontrer ton homophobie en se cachant derriere ce topic..Ridiculement immature.

Troisiemement:

Ton argument "il fut un temps ou plus de gens trouvait cela degoutant que deux personne du meme sexe s'embrasse" n'est pas valable et c'est probablement la plus stupide phrase de ta pauvre reponse, il fut un temps ou la majorite des gens croyaient que la Terre etait plate...réfléchis avant de répondre surtout.

Non sans te rappeler, que les rapports homosexuels ont ete pendant de nombreux siècles la norme, que se soit en Europe, en Asie ou en Afrique. Renseigne-toi en Bibliotheque au lieu du bistrot du coin.

Sans rappeler qu'a aucun moment tu réponds au topic, tu déverses ta haine et ton "vomit" sur ce topic parce que tu n'as pas le courage d'ouvrir un sujet sur l'homosexualité. Tu sais, tu me fait penser a ce pere de famille dans le film "American Beauty" qui n'arrête pas de condamner l'homosexualité, tout simplement parce qu'il n'assume pas la sienne, de sexualité..serais-ce ton cas..Je n'en serait pas étonné.

Enfin et la je reviens au sujet du topic,et désolé mais je voulais répondre a l'homophobe avant...Il est clair qu'il n'ont pas encore briser le lien maternelle et paternelle, alors ils se réconfortent ensemble.

C'est leur choix, il faut le respecter, si il ne brisent pas les lois Françaises qui sommes-nous pour juger?

La morale est celle que l'on reçoit dépendant ou l'on nait et a quelle epoque. Ils ne font de mal a personne mais il est clair, a mon avis, qu'ils ne se font pas de bien non plus car ils ne grandissent pas.

Amicalement.

?.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
_Primo:

l'homosexualité AVAIT une conséquence néfastes sur la perpétuation de l'èspèce:

si tout le monde devenait homo, il n'y aurait plus de naisssance.

L'homosexualité a toujours été minoritaire, largement. Elle n'a jamais mis en danger aucune espèce, à ce que j'en sais. ;)

C'est pour ça que génétiquement, elle n'a pas été inhibée.

_Secondo:

bah justement je te prend au mot, notre espèce n'etant pas en crise de natalité l'inceste s'il est protègé (préservatif) ne présente aucun danger.

Va expliquer ça à tes gènes et changer des milliers d'années d'évolution. Plein de mécanismes en nous ont contribués à ce que l'espèce survive sous sa forme optimale.

Le milieu de vie actuel de l'Homme étant totalement déconnecté, nous-même étant déconnectés de la nature, les comportements prennent un autre impact.

Et d'un point de vue totalement intellectualisé, l'inceste me semble une relation biaisé, par l'ascendance familial.

Ps : J'avoue que je ne comprends pas non plus ce parallèle avec l'homosexualité. Pour moi, les deux choses répondent à des mécanismes bien différents.

Et bien, chez le bonobo, qui est l'animal le plus proche de l'homme génétiquement, l'inceste existe et ce même dans des conditions de vies optimales.

Déjà le mâle dominant se tape n'importe qu'elle femmelle. Fille, mère, grand tante ou cousine germaine, il s'en fout. ;)

Oui, c'est vrai que les bonobos sont un cas spécial. Il pratiquent la copulation par plaisir, déjà, et comme ciment social. Leur notion d'inceste n'étant surement pas la même que le nôtre.

Et ce n'est pas le seul animal où c'est le cas. Sans parler des insectes parce que là c'est plus que flagrant, chez tous les animaux vivant en groupe, donc ayant à disposition plusieurs géniteurs, on retrouve des cas d'inceste.

Par contre, je ne sais pas s'ils connaissent les risques de la consanguinité. (j'ai jamais entendu parler de chien trisomique. ;) :smile2: )

Mais dans la nature il n'existe aucun code moral concernant la sexualité et aucune restrictions. (il n'existe aucun code moral tout cour d'ailleurs. ;) )

Les insectes n'ont pas vraiment la reconnaissance de l'individu.

Et dans les cas d'inceste chez des mammifères, quels sont les contextes ?

Un petit garçon qui porte une jupe se dira aussi qu'il y a quelque chose qui cloche chez lui.

Et jusqu'il y a peu, un homosexuel aussi pensait qu'il y a avait quelque chose qui cloche chez lui.

Ce qui ne veut pas dire que c'est le cas. Simplement que dans la société actuelle comment ne pas sentir mal face à ça quand on voit la réactions des autres? Les gens finissent par se dire qu'ils sont complètement anormaux seulement parce que l'éducation leur dit qu'ils le sont.

Quand tout le monde vous pointe du doigt et vous dit déviant, il est très difficile de ne pas se sentir comme tel par la suite.

Donc c'est vrai que l'inceste n'est que très rarement le premier choix, mais ce n'est qu'une question d'éducation.

A l'époque où l'on considérait que l'éducation sexuelle des fils devait se faire par leur mère, le malaise n'était pas là.

Oui, tu as raison. C'est peut-être la société qui n'est pas prête.

Je tends à penser qu'inceste et homosexualité sont des domaines très différents. La transexualité aussi. Ils ne sont liés qu'en apparence, et parce qu'ils touchent communément à la sexualité.

Et finalement, on en sait peu sur le fonctionnement psychique de l'individu incesteux.

Nos shémas mentaux instinctifs poussent au contraire à l'inceste, du moins pendant notre jeune âge. C'est le complexe d'Oedipe.

D'ailleurs ce qui choque le plus souvent ce n'est pas tant le rapport sexuel incestueux mais la relation amoureuse incestueuse.

Ainsi nombreux sont choqué de voir Woody Allen épouser sa fille adoptive, et pourtant ce n'est pas vraiment de l'inceste. Mais le lien familial est là et c'est ce qui perturbe la morale.

Hmm. Pousser à l'inceste, je ne crois pas que ce soit la bonne définition. le complexe d'Oedipe répond à une organisation mentale des divers rapports qu'on a envers les individus. Il teste les limites, forme le tabou.

La société a aussi établi des codes.

Contre le pharaon ou le mariage forcé, soit. Mais pour les fricotements entre cousins cousines? Et pourtant c'est vieux comme le monde et ça continue.

Cousins et cousines ont une diversité génétique suffisante pour être reproductibles. Le tabou gravé dans nos têtes doit donc être moins grand.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

INTERROGATION:

une fois MON sentiment d'aggression en lisant ton message passé, je me dis qu'àpres tout tu as du ressentir la même chose en lisant MON message.

on dira donc 1-1 la balle au centre.

je vais donc maintenant te repondre.

oui je suis homophobe au sens où TU l'entend, car oui l'homosexualité est une anomalie à MA morale.

ne t'en déplaise.

au fond, sur ce sujet de l'inceste nous avons la même opinion: laissons les faire ceux qu'ils veulent.

mais sans doute pas pour la même raison.

moi je defends les libertés individuels parce que c'est la base de la démocratie et du vivre ensemble. cependant, MA logique me conduit à penser que le mieux est souvent l'ennemi du bien:

trop de liberté mène d'apres moi à des dérives morales.

et c'est là que nos idées vont surement divergées:

Il convient de nos jours dans "la pensée commune majoritaire" de dire qu'il n'y a pas de morale qui tiennent, que tout un chacun est libre de faire ce qu'il veut tant qu'il ne dérange pas son voisin.

et bien c'est à ce même titre que je reclame la liberté de pratique incestueuse tant qu'elle est consentante et assumée et ce AU MEME TITRE QUE L'HOMOSEXUALITE.

a part reprendre et critiquer mon exemple caricaturale, nul par tu n'argumentes le fait que l'homosexualité est formellement différente de l'inceste:

_une pratique qui peut etre sans risque si elle protègée

_une pratique jugée répugnante par certaines personnes.

amicalement.

femzi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

Message pour yop!

je ne comprend pas ton argumentation basée sur l'idée que la sexualité n'a que des fins reproductives.

d'apres moi, toute sexualité (homo, incestueuse, trans, et même hétéro) peut etre pratique dans l'unique but du plaisir.

et dans ce cas elles méritent TOUTES le respect au même pied d'egalité, non?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

C'est marrant, je croyais justement que les bonobos ne pratiquaient pas l'inceste :smile2: je vérifierai.

Kégéruniku, tu as une source a nous filer concernant la sexualité des bonobos, parce que serieusement, je suis convaincue d'avoir lu l'inverse.

Modifié par Elaïs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
et dans ce cas elles méritent TOUTES le respect au même pied d'egalité, non?

Tu ouvres grande la porte aux pratiques pédophiles :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Message pour yop!

je ne comprend pas ton argumentation basée sur l'idée que la sexualité n'a que des fins reproductives.

d'apres moi, toute sexualité (homo, incestueuse, trans, et même hétéro) peut etre pratique dans l'unique but du plaisir.

et dans ce cas elles méritent TOUTES le respect au même pied d'egalité, non?

Quand je parle de l'impact sur l'espèce, je ne parle pas de mon avis : j'explique pourquoi ce tabou est ancré en nous et ce qu'il implique.

Aller contre est donc déjà enfreindre la logique de la Nature. (sans aucun concept sacré derrière, je parle de logique structurelle de nous, humains). Logique qui est - d'après les dernières découvertes des sciences cognitives- inscrit dans nos gènes et donc dans notre psychisme.

Ensuite, en ce qui concerne la sexualité-plaisir (qui est a priori grandement psychologique) un autre débat naît.

Je crois que ton analyse omet peu à peu les éléments émotionnels, la construction mentale de l'individu, la morale personnelle et partagée, les éléments culturels, les rapports humains, les contextes.

La froideur de la logique amènerait à cette réflexion :

ce sont juste deux organismes vivants qui stimulent mutuellement leurs terminaisons nerveuses afin d'obtenir des sensations de plaisir.

Peut-on envisager l'inceste, et toute autre sexualité -même consentie- sous cette logique ? Non.

Les relations qui définissent les êtres humains entre eux sont ainsi, conséquences d'évolutions sociales, de mentalités. C'est l'ordre des choses, celui que les peuples ont trouvé d'instinct.

-L'inceste bouleverse l'ordre des choses, sur un plan social.

-De plus, il enfreint le tabou culturel général.

-Ensuite, on peut toujours douter de ce consentement, notamment à cause des ascendant qu'il peut il y avoir entre membres d'une même famille. Un père qui séduit sa fille, par exemple.

-... et l'ordre naturel est dérangé.

Brandir le passé ne sert à rien : la société d'aujourd'hui n'est pas la même ! Les mentalités ont changées, la glorification de l'inceste a été éprouvée et d'ailleurs n'a pas survécu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant