Métissage et nazisme

Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
3d-oeil2.gif

C'est pas grave si tu ne vois pas...

En gros, ce que tu dis, c'est que pour un métis il n'est pas sain qu'il est des problèmes pour se définir ?

On ne doit pas avoir la même définition de "sain". :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Pour une fois, je suis assez d'accord avec AGM.

Je ne trouve pas très sain de se définir par rapport à un groupe, et de ne pas être capable de s'affirmer, d'être ce qu'on est.

Je ne vois pas en quoi se définir par rapport à un groupe, n'est pas sain. Et je ne vois pas en quoi se définir, par rapport à un groupe, rend incapable de s'affirmer...

Nous faisons tous partis de groupes : travail, sport, groupes musicaux, groupes folkloriques... C'est ainsi que fonctionne le monde et, en général, ce sont plutôt ceux qui n'adhèrent à aucunes formes de groupes qui ne sont pas très sains....

Pour répondre au sujet de base, il est évident que les groupes nazis sont contre le métissage. Pour ma part, qu'un de mes enfants fréquente un partenaire d'une autre couleur ne me dérangerait pas. par contre, s'ils fréquentaient un nazi, la je serais totalement contre. Les adhérents de ce genre de groupe au QI très limité ne seront jamais les bienvenus chez moi...

Oui, nous appartenons tous à un groupe ou plutôt des groupes. Mais c'est le groupe qui nous revendique, c'est -on va dire- simple et naturel. :smile2:

Moi, de voir des gens affirmer à outrance et à tout propos "Je suis juif", "je suis homo", "je suis gothique", "je suis chépakoi "... me semble l'écho d'un profond mal-être identitaire. Plus que du militantisme : la plupart ne militent rien du tout.

Et que des gens repose tout leur construction personnelle sur des illusions.

" Je suis ça alors je dois faire ça pour être ça. " (remplacez "ça" par le groupe que vous voulez).

Tout le paradoxe est dans cette phrase. On est ou on veut devenir ? Et ce mécanisme mental concerne tout le monde. Peut-être que la vie d'un métis en société va exacerber cette quête de personnalité.

Reste que faire partie d'un groupe, si c'est bénéfique à la base, trop s'appuyer sur un groupe illusoire (la plupart des métis qui ne savent pas à qui s'identifier sont dans le fantasme) est très dangereux.

éa amène une dissonance entre soi-même, l'image qu'on véhicule et l'image qu'on veut véhiculer. Et une grande dissonance qui amène la frustration, le mal-être.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
a2line Membre 985 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
Reste que faire partie d'un groupe, si c'est bénéfique à la base, trop s'appuyer sur un groupe illusoire (la plupart des métis qui ne savent pas à qui s'identifier sont dans le fantasme) est très dangereux.

éa amène une dissonance entre soi-même, l'image qu'on véhicule et l'image qu'on veut véhiculer. Et une grande dissonance qui amène la frustration, le mal-être.

Je ne sais pas trop... Tu ne penses pas que l'on peut aussi se revendiquer métis, parce que l'on est fier de sa double culture ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AGM Membre 5 933 messages
Le loup dans la bergerie.‚ 30ans
Posté(e)
Oui, nous appartenons tous à un groupe ou plutôt des groupes. Mais c'est le groupe qui nous revendique, c'est -on va dire- simple et naturel. :smile2:

Moi, de voir des gens affirmer à outrance et à tout propos "Je suis juif", "je suis homo", "je suis gothique", "je suis chépakoi "... me semble l'écho d'un profond mal-être identitaire. Plus que du militantisme : la plupart ne militent rien du tout.

Et que des gens repose tout leur construction personnelle sur des illusions.

" Je suis ça alors je dois faire ça pour être ça. " (remplacez "ça" par le groupe que vous voulez).

Tout le paradoxe est dans cette phrase. On est ou on veut devenir ? Et ce mécanisme mental concerne tout le monde. Peut-être que la vie d'un métis en société va exacerber cette quête de personnalité.

Reste que faire partie d'un groupe, si c'est bénéfique à la base, trop s'appuyer sur un groupe illusoire (la plupart des métis qui ne savent pas à qui s'identifier sont dans le fantasme) est très dangereux.

éa amène une dissonance entre soi-même, l'image qu'on véhicule et l'image qu'on veut véhiculer. Et une grande dissonance qui amène la frustration, le mal-être.

Mal être qui est bien souvent répercuter sur les autres...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
thor2 Membre 261 messages
Forumeur activiste‚ 40ans
Posté(e)

Métissage et nazisme :blush: (c'est qwa tes sources, hitler ou Busch?) :coeur: breff, avec des questions aussi THOR2, ont est vraiment dans la MERDE. Mais bon là j'suis cloué, voir un lien entre métissage et nazisme, c'est plus que du fachisme!!! Enfin, avec un quart des Français qui vote le Pen et au vu des dernières éléctions qui ont mené ton ami Sarko au pouvoir (allez avoue) ça m'étonnes pas que ton sujet fassent des ravages, pour ne pas dire des AD EP TE :coeur: , allez blog tjrs!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
EDGART MILLEN Membre 1 654 messages
Forumeur alchimiste‚ 42ans
Posté(e)

Forcenné, politique du metissage...????

Mais qu'est ce que c'est que ces conneries...????? Jamais entendu parler d'une "telle philosophie"...

Quand je croise un homme "blanc" et une femme "noire"(ou inversement..etc..) main dans la main, je n'ai pas de raisonnements crasses...Et me contente juste de penser le temps d'une seconde que je viens de croiser deux personnes qui s'aiment... :blush:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité piwie21
Invité piwie21 Invités 0 message
Posté(e)

et grand bien te fasse de penser ça edgart mais certains noirs pensent " c'est quoi cette bounty vendu a un blanc !!" ( c'est pas de l'affabulation allez voir sur le forum Amadoo.com)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Stahlgewittern
Invité Stahlgewittern Invités 0 message
Posté(e)

"bounty"

fallait la trouver quand même...

et l'inverse c'est un pitch ? lol.

Modifié par Stahlgewittern
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
EDGART MILLEN Membre 1 654 messages
Forumeur alchimiste‚ 42ans
Posté(e)

Mouais, c'est pour cela que j'ai toujours pensé que la connerie ne connaissait pas la couleur de peau... :blush:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Epistol Invité 1 message
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Invitation badine au métissage, en 1928. Extrait : « Le marron clair n'est-il pas un heureux intermédiaire qui équivaut à l'espéranto dans les relations internationales ? »

« Sourires.

Je voudrais essayer de convaincre Mme Lucie Delarue-Mardrus qui exhale, en une chronique très parisienne, quelques éloquentes lamentations au sujet des peaux bronzées à la mode, et dont le succès la scandalise … Les bains de soleil, les huiles répandues sur la chair nue ne lui disent rien qui vaille … Les femmes ont tort, explique-t-elle, de pasticher Joséphine Baker : la négrification de l'Europe se réalise suffisamment sur d'autres terrains qui ne sont pas des plages.

Vous avez tort, Madame, de dissuader nos sœurs en Ève de tourner au noir – sans accès de neurasthénie, il est vrai – comme si la saison de blanc devait durer douze mois sur douze ! … Cet amour des couleurs sombres peut fort bien se justifier, d'autant que la morale, ici, reçoit pleine satisfaction. Il n'y a pas, que je sache, incompatiblité entre le bien et le hâle ! …

D'abord il est excellent, de nos jours, de faire assavoir aux amis et connaissances qu'on revient du bord de la mer, signe incomparable de santé et de prospérité ! … Mais lorsque la preuve est inscrite sur la peau, elle est irréfutable. Mesdames, hâlez-vous lentement ; ce travail produira, à coup sûr, son petit effet autour de vous …

Et puis les lois de l'hospitalité la plus large exigent que les Françaises accueillent les gens de couleur avec courtoisie en effaçant, autant que faire se peut, les différences trop choquantes. Le marron clair n'est-il pas un heureux intermédiaire qui équivaut à l'espéranto dans les relations internationales ? Un Locarno des races apaise donc les conflits fréquents dans les jeux de dames : blanches et noires se fondent en une peau commune agréable à la Société des Nations ! …

D'ailleurs, si nous nous efforçons de ressembler aux nègres, les nègres, à leur tour, tenteront l'impossible pour nous imiter … Et aussi les jaunes et les rouges ! … La paix mondiale tient peut-être à cette confusion des couleurs.

C'est pourquoi je dis à Mme Lucie Delarue-Mardrus :

– Laissez, laissez les femmes de chez nous se vouer au noir dès leur jeunesse … Pourvu que, par leurs intentions, elles restent blanches comme neige ! … Leur goût actuel n'exprime qu'un grand élan de fraternité, rien de plus … Silence aux rivalités épidermiques : le noir et le blanc se valent depuis que triomphe le jus de réglisse ! … »

(Le Petit Gringoire, « Sourires », dans “Ouest-Éclair” n° 9795 du 19 août 1928, page 1. — N.B.: L'article est reproduit intégralement.)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
grandfred Membre 13 916 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)

heu !!!!!!!!!!!

de quoi parles tu ?? qu'est ce qui t'as fait écrire ce topic à la con ????

le métissage n'est pas obligatoire !!!

hum ne me dis pas que la lutte contre le racisme est une propagande pour le métissage obligatoire ??? hein ???

la loi pour l'IVG ne rends pas obligatoire l' IVG ! le mariage pour toi ne rends pas obligatoire le mariage entre personne du même sexe !!

tu as compris cela ????:snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
grandfred Membre 13 916 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)

Invitation badine au métissage, en 1928. Extrait : « Le marron clair n'est-il pas un heureux intermédiaire qui équivaut à l'espéranto dans les relations internationales ? »

« Sourires.

Je voudrais essayer de convaincre Mme Lucie Delarue-Mardrus qui exhale, en une chronique très parisienne, quelques éloquentes lamentations au sujet des peaux bronzées à la mode, et dont le succès la scandalise … Les bains de soleil, les huiles répandues sur la chair nue ne lui disent rien qui vaille … Les femmes ont tort, explique-t-elle, de pasticher Joséphine Baker : la négrification de l'Europe se réalise suffisamment sur d'autres terrains qui ne sont pas des plages.

Vous avez tort, Madame, de dissuader nos sœurs en Ève de tourner au noir – sans accès de neurasthénie, il est vrai – comme si la saison de blanc devait durer douze mois sur douze ! … Cet amour des couleurs sombres peut fort bien se justifier, d'autant que la morale, ici, reçoit pleine satisfaction. Il n'y a pas, que je sache, incompatiblité entre le bien et le hâle ! …

D'abord il est excellent, de nos jours, de faire assavoir aux amis et connaissances qu'on revient du bord de la mer, signe incomparable de santé et de prospérité ! … Mais lorsque la preuve est inscrite sur la peau, elle est irréfutable. Mesdames, hâlez-vous lentement ; ce travail produira, à coup sûr, son petit effet autour de vous …

Et puis les lois de l'hospitalité la plus large exigent que les Françaises accueillent les gens de couleur avec courtoisie en effaçant, autant que faire se peut, les différences trop choquantes. Le marron clair n'est-il pas un heureux intermédiaire qui équivaut à l'espéranto dans les relations internationales ? Un Locarno des races apaise donc les conflits fréquents dans les jeux de dames : blanches et noires se fondent en une peau commune agréable à la Société des Nations ! …

D'ailleurs, si nous nous efforçons de ressembler aux nègres, les nègres, à leur tour, tenteront l'impossible pour nous imiter … Et aussi les jaunes et les rouges ! … La paix mondiale tient peut-être à cette confusion des couleurs.

C'est pourquoi je dis à Mme Lucie Delarue-Mardrus :

– Laissez, laissez les femmes de chez nous se vouer au noir dès leur jeunesse … Pourvu que, par leurs intentions, elles restent blanches comme neige ! … Leur goût actuel n'exprime qu'un grand élan de fraternité, rien de plus … Silence aux rivalités épidermiques : le noir et le blanc se valent depuis que triomphe le jus de réglisse ! … »

(Le Petit Gringoire, « Sourires », dans “Ouest-Éclair” n° 9795 du 19 août 1928, page 1. — N.B.: L'article est reproduit intégralement.)

il est temps de s'occuper de cette propagande infernale !!!!

1928 !!!

et le sujet est surtout la couleur de peau !!

je connaissais de nom le journal gringoire mais pas le petit gringoire !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vivolta Membre 666 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

le métissage n'est pas obligatoire !!!

hum ne me dis pas que la lutte contre le racisme est une propagande pour le métissage obligatoire ??? hein ???

Dans la mesure ou la morale moderne qualifie systématiquement le métissage de richesse et de beauté et le comportement alternatif de repli et de haine, quelle est la marge de manoeuvre pour le non-métissage ?

Incarner le mal n'est pas "interdit". Par la grâce de Manuel Valls.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pila Membre 8 004 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

Chez nous, dans la commune, la famille noble s'est toujours unie avec des familles nobles. Résultat : un fils prêtre, un fils officier de marine, un fils chef d'entreprise, un fou furieux enfermé à l'asile et un autre qui fait office d'idiot du village.

Marions-nous entre nous; une race de dégénérés va naitre au bout du compte.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vivolta Membre 666 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Dans un pays de 60 millions d'habitants tu n'es pas obligé de choisir ta soeur pour épouse.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fafaluna Membre 7 395 messages
Aux grands mots les grands remèdes‚
Posté(e)

Dans la mesure ou la morale moderne qualifie systématiquement le métissage de richesse et de beauté et le comportement alternatif de repli et de haine, quelle est la marge de manoeuvre pour le non-métissage ?

Incarner le mal n'est pas "interdit". Par la grâce de Manuel Valls.

Wow les délires quand même. Le racisme est qualifié de repli et de haine.

Personne n'a dit que se mettre en couple avec quelqu'un de la même origine est du racisme, sauf dans tes névroses.

La "propagande" du métissage est mythe courant dans les milieux racistes: comme on ne supporte pas les métis on va pour se donner bonne conscience imaginer un espèce de complot...:o°

Modifié par Fafaluna
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vivolta Membre 666 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Le métissage étant la beauté et la richesse, le non-métissage est quoi ?

Le racisme, et oui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
latin-boy30 Membre+ 9 575 messages
Jeteur de pavés dans les mares‚
Posté(e)

Je ne dirais pas que nous vivons dans une dictature qui favorise les hommes métisses comme étant des êtres supérieurs, loin de là.

Mais tout de même, certains médias, associations et intellectuels, laissent entendre que l'avenir c'est l'homme métisse, sous entendu, l'être providentiel qui sauvera l'humanité. Il y a une vision messianique qui entoure le métissage aujourd'hui, et à certains égards cela peut rappeler comment à une certaine époque en Europe, on voulait qu'un certain homme blanc du Nord soit un aboutissement particulier.

Vous avez ce film Le Nom des Gens où la petite conne gauchiste jouée par Sarah Forestier, dit : "Il faut que tous les gens sur Terre deviennent des bâtards comme ça tout sera bâtard et il n'y aura plus de guerres et plus de racisme."

Mais c'est complètement aberrant. C'est un raisonnement de racisme inversé quelque part, et il y a une certaine forme d'eugénisme dans le fait de vouloir être en couple avec une personne physiquement très différente de soi uniquement pour des raisons sociologiques et politiques.

Je vous dis ça car j'ai déjà entendu des activistes d'extrême-gauche avoir ce genre d'idée en tête....

Alors oui, il y a une dialectique de l'homme métisse comme une sorte de sauveur providentiel. C'est de la crétinerie de bas étage.

Je crois que le PS est en train de devenir un peu lucide et de renoncer à ces conneries promues dans les années 80.

Le métissage étant la beauté et la richesse

oOhhhh le beau discours eugéniste et raciste sleep8ge.gif ça fait plaisir de savoir que quand on est que blanc comme moi on est de la merde

Et merci de faire monter le FN, très citoyen !! sleep8ge.gif

Modifié par latin-boy30

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fafaluna Membre 7 395 messages
Aux grands mots les grands remèdes‚
Posté(e)

Le métissage étant la beauté et la richesse, le non-métissage est quoi ?

Un métis peut être beau où laid. Idem pour un non métis.

Pour la richesse c'est le fait d'avoir l'occasion de vivre deux cultures c'est ça? Cela enlève quelque chose aux autres?

Bref: du délire.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zoupette Membre 1 948 messages
Emmerdeur professionnel‚ 41ans
Posté(e)

Dans un pays de 60 millions d'habitants tu n'es pas obligé de choisir ta soeur pour épouse.

dans un pays de 66 millions d'habitants, personne ne t'oblige à choisir quelqu'un d'une autre culture...c'est pour cela que l'idée selon laquelle on forcerait à se métisser est complètement con

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant