le monde part en sucette: un exemple


Frankel Membre 835 messages
Forumeur accro‚ 40ans
Posté(e)

salut

voila j ai voulu faire ce topic afin de démontrer que les institutions internationales ne font pas leurs boulot .La preuve la situation a la frontière du Congo et du Rwanda

Voila cette nuit ,j étais en mode insomniaque ,je zappe de chaine en chaine et je tombe sur la fameuse émission de la 5eme" cest dans l air" presenté par calvi ,perso ce type je l aime pas trop mais c est un point de vue subjectif et je pense que vous vous en foutez, restons concentrés sur les faits

donc le theme de l emission etant la situation au congo .Un invité dresse un bilan qui m as fait froid dans le dos:

_depuis 15ans on compte dans cette region entre 4 a5 millions de morts!!!!!

j ai fait un calcul rapide 4millions/15/365=a peu pres 730morts/jours!!!!!!

_ 730 morts par jours il y a de quoi etre impressionné moi perso je trouve ça inquietant

on pourrai me repondre mais que fait l ONU?

_ L ONU dispose dans cette region son plus gros contingent de maintien de la paix

_130000 hommes je sais plus conbien d helico un budjet d 1 miliard d euro

une question me viens a l esprit:wesh les casques bleu vous avez du caca dans les yeux ou quoi?

c est quoi le truc? Une force de maintien de la paix et a coté de ça on comptes plus 700 par jours dans cette region? JE COMPRENDS PAS TOUT LA!!!!!!!!!!

et le conseil de securité a quoi il sert ? A croire que dans leur reunion au sommet les types se racontent leur week end ou j en sais rien mais en tout cas le congo le darfour .... on s en tape!!!!!

_ continuons ,alors que le presentateur demande a son invité pourquoi l ONU na pas une intervention un peu plus dure ( car dans les faits c est juste un acte de presence....)

le mec lui repond qu en fait parmis les casques bleus ,il y a les anglais qui soutiennent le regime ruwandais et des français qui ,eux, sont pour le maintien de kabila chef d etat de la republique democratique du congo(ex zaire)

La vaaaaaaaaaaaaaaache j en tombe des nus

on marche sur la tete

_il y eu aussi la liquidation de tout un village a la frontiere ruwando congolais : des centaines de morts.......alors qu il a une caserne de casques bleus a........500metres du village

pffffffffffffffffff constrenant......

croyez moi si vous le voulez mais ce monde se barre en sucette....

voila je vous invite a mon tour a postez des imformations qui vous paraissent choquant ,bizarre , inhumain, bref tout ce qui vous parait anormale alors que,soit disant, nous vivons dans un monde civilisé

Modifié par Frankel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Javiere Membre 563 messages
Forumeur forcené‚ 29ans
Posté(e)
La vaaaaaaaaaaaaaaache j en tombe des nus

on marche sur la tete

C'est pas nouveau pourtant. Malheureusement. Ca fait un bout de temps que la politique africaine de la France est dégueulasse, malgré les aides qu'on peut donner par ailleurs.

Modifié par Javiere

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
danya Membre 1 673 messages
Forumeur alchimiste‚ 108ans
Posté(e)

Desolée j ai poster au mauvais endroit .

Si un modo passe il peut effacer svp ?

Merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
danya Membre 1 673 messages
Forumeur alchimiste‚ 108ans
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
flex VIP 4 909 messages
Nettoyeur‚ 36ans
Posté(e)

Tu voulais poster où?

(Pas de DTC merci :smile2: )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

Une force d'interposition ?

Entre des belligérents qui ne cherchent qu'à en découdre ?

L'ONU se reconnait peut-être mieux dans un rôle de défense, entre un aggresseur et un aggressé.

Au delà de l'interposition ça devient de l'ingérence et tout le monde crie au scandale, au partisanisme.

Imaginons cette situation ici en France et en Europe, en 1917.

3 millions de morts en 4 ans.

Qu'aurait fait l'ONU, ou plutôt la SDN si elle avait été crée 4 ans plus tôt ? pas plus qu'en 40 ...

Le jour où les fabricants d'armes se reconvertiront dans l'outillage ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lobotomie_
Invité lobotomie_ Invités 0 message
Posté(e)
Depuis six mille ans la guerre

Plait aux peuples querelleurs.

Et Dieu perd son temps à faire

Les étoiles et les fleurs.

:smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)

C'est clair 4 millions de morts dans une guerre que moins de la moitie des gens ont entendu parler.

Et pendant ce temps on parle du PS, de la crise international et de l'augmentation du prix des sandales...

Enfin bref, 4 millions d'africains qui meurt parce qu'ils se battent, tout le monde s'en fous. :smile2:

Dans ces conditions, pourquoi les militaires de l'ONU iraient risquer leur vie?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Arrière-pensées européennes

L'Union européenne a manifesté un volontarisme peu habituel en politique étrangère, lors du sommet des 23 et 24 mars 2006 à Bruxelles, en décidant l'envoi d'une nouvelle force militaire en République démocratique du Congo (RDC). Deux mille hommes en provenance de dix-neuf Etats membres (et de la Turquie) seront chargés de veiller au bon déroulement des premières élections générales depuis l'indépendance le 30 juillet. Cette nouvelle opération porte le nom d'Eufor-RDCongo. La première mission, l'opération « Artémis », s'était déroulée sous direction française de juin à septembre 2003 dans la région agitée de l'Ituri, dans le nord-est de la RDC.

Selon M. Aldo Ajello, envoyé spécial de l'Union européenne dans la région des Grands Lacs, la force militaire a surtout pour but de « dissuader les forces négatives désireuses de boycotter le processus électoral au Congo ». C'est pourquoi, depuis début juin, une avant-garde de cinq cents militaires est déployée dans la capitale Kinshasa. Elle est censée sécuriser l'aéroport de Ndjili. De plus, mille cent militaires seront « en attente » au Gabon alors que huit cents autres en Europe se tiendront prêts à intervenir. Cette démonstration de force suscite des interrogations sur les motivations profondes des Européens.

L'Union européenne maintient qu'elle a pris l'initiative fin décembre 2005, à la demande formelle de l'Organisation des Nations unies (ONU), désireuse de soutenir les dix-sept mille cinq cents casques bleus de la Mission d'observation des Nations unies au Congo (Monuc), à laquelle le Conseil de sécurité a décidé de ne pas procurer de renforts pour des raisons financières. Pourtant, les déclarations des ambassadeurs belge et hollandais en RDC autorisent à croire que c'est plutôt l'Union qui a soufflé aux Nations unies l'idée d'une force européenne. La proposition aurait été faite par l'intermédiaire de M. Jean-Marie Guéhenno, secrétaire général adjoint français de l'ONU.

En effet, l'Union a décidé de muscler ses capacités autonomes d'intervention, surtout en Afrique. Selon la ministre de la défense française, Mme Michèle Alliot-Marie, et son homologue britannique d'alors, M. John Reid, à l'issue du conseil européen de la défense tenu à Innsbruck les 6 et 7 mars, l'Alliance atlantique « reste la pierre angulaire de la défense commune de l'Europe, mais il est indéniable que l'Union a un rôle bien particulier à jouer pour faire avancer la paix et la sécurité internationale (1) ». Dans un document publié fin 2005, la Commission de Bruxelles affirme notamment la volonté d'exercer un rôle politique en Afrique : selon elle, l'Union « ne se contente pas d'apporter son aide au développement, elle est également un partenaire politique et commercial (2) ». La stabilité politique est une condition fondamentale de la croissance économique. C'est pourquoi l'Union entend s'impliquer dans le domaine militaire et sécuritaire dans le cadre d'un « partenariat stratégique » avec l'Afrique.

Au Congo, elle gère déjà trois programmes dans le secteur de la sécurité : Eusec (réforme globale), Eupol (formation de la police) et Eufor-RDCongo. « Pendant quelques années, nous explique M. Ajello, nous avons eu ce dogme ¿politiquement correct¿ qui disait que les pays africains devaient entièrement prendre en charge leur propre destin. On a découvert que l'idée de se désengager ne marche pas. Il faut créer ces bases pour un partenariat. Cela signifie qu'on fait les choses ensemble et qu'on se donne des garanties mutuelles. »

Cependant, les débats qui ont eu lieu en Allemagne éclairent les véritables intérêts en jeu pour l'Union. En effet, c'est à Potsdam qu'est situé le quartier général de l'Eufor-RDCongo, dont Berlin assure le commandement, en la personne du lieutenant-général Karlheinz Viereck. Les résistances ont été vives à Berlin sur l'opportunité d'un tel engagement. Dans nul autre Etat membre de l'Union européenne, la participation à la force d'interposition n'a suscité une discussion aussi vive. C'est que les interventions militaires de ce genre sont, depuis 1945, soumises à l'accord exprès du Parlement. En outre, retour de l'histoire, l'Allemagne a colonisé, avant 1918, un des voisins de la RDC, le Rwanda-Urundi (les actuels Rwanda et Burundi). Selon l'opposition libérale (Parti libéral-démocrate, FDP), les militaires allemands ne sont pas préparés à ce genre de mission. Un député ex-communiste (Parti de gauche, Linkspartei) a même soutenu qu'il fallait envoyer davantage d'aide au Congo, au lieu de troupes. Finalement, le 1er juin, le Bundestag, l'Assemblée nationale allemande, a approuvé l'implication allemande à l'Eufor-RDCongo. La « grande coalition » (Parti social-démocrate [sPD] et les Unions chrétiennnes [CDU-CSU]), alliée aux Verts, a voté pour ; le FDP et le Parti de gauche, contre.

La chancelière Angela Merkel a joué sur le thème de l'immigration en disant que le « problème des réfugiés pourrait être plus grave encore qu'après la guerre en Bosnie ». Mais, argument décisif, selon le ministre de la défense Franz-Joseph Jung, la « stabilité dans cette région riche en matières premières serait profitable à l'industrie allemande ». Le 1er juin encore, jour du vote au Bundestag, M. Jung répétait que la mission serait avantageuse pour l'économie congolaise ainsi que pour les « marchés internationaux ». Ce discours est en bonne partie fondé sur les études du patronat allemand. Début 2005, la Fédération de l'industrie allemande (BDI) a mis sur pied un groupe de travail en vue d'assurer l'approvisionnement de l'industrie allemande en matières premières. Fin mars 2006, M. Karl heinz Dörner (du groupe Norsk Hydro, actif au Zimbabwe et en Afrique du Sud dans le secteur de l'aluminium) reconnaissait l'importance particulière de la RDC dans la mesure où elle détient la première réserve mondiale de cobalt. D'autres plaident même ouvertement en faveur d'actions aux frontières de la légalité (3). Fin mars, M. Johan Swinnen, ambassadeur de Belgique à Kinshasa, nous confirmait quant à lui plus évasivement qu'une force militaire au Congo « rapporterait pas mal de choses » à l'Union européenne.

Cependant, l'Union, emportée par son zèle, a « oublié » de consulter l'Union africaine et la RDC. Cette bévue a ralenti les préparatifs politiques de l'opération et a suscité des résistances, en Afrique cette fois. Fin mars, M. Swinnen déclarait : « Les médias congolais reprochent de plus en plus à la communauté internationale de s'occuper des affaires du Congo. C'est dangereux. Cette tendance reflue un peu. Mais cela reste dangereux si la communauté internationale s'obstine à imposer des choses ou si cela est perçu de la sorte. Dans ce cas, notre action n'aura aucun résultat. »

Pour venir à bout des réticences politiques, le ministre belge de la défense, M. André Flahaut, a effectué, début mars, un périple en Afrique. « Ici, on a commencé par planter le drapeau avant même d'envisager ce qu'on allait faire », admet-il. Il impute explicitement la faute de cette précipitation à la France, qui a entrepris une « action ¿cavaliéresque¿ ». « S'il n'y a pas de demande de la part du Congo, cela devient une force d'occupation », a encore ajouté le ministre. Ce n'est qu'après un entretien de M. Ajello avec le président congolais Joseph Kabila que le dossier a été débloqué. M. Ajello minimise aujourd'hui le rôle de l'Eufor-RDCongo, qui, selon lui, n'interviendra qu'« en quatrième ligne », après la police et l'armée congolaises et les casques bleus de la Monuc.

Mais le moins qu'on puisse dire, c'est que cette maladresse diplomatique européenne n'inspire aucune confiance au Congo. Le président Kabila chercherait même un soutien militaire auprès de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC). Déjà, fin février, M. Mosiuoa Lekota, ministre sud-africain de la défense, avait déclaré, à propos de l'Eufor-RDCongo : « La présence de troupes étrangères n'est pas nécessaire au Congo. Et, en cas de besoin, la SADC, dont le Congo est membre, peut en envoyer. » Manifestement, c'est la piste suivie par M. Kabila. Selon des communiqués de presse publiés au mois de mai, son vice-président Abdoulaye Yerodia est allé négocier, entre autres, avec l'Angola. Des diplomates à Kinshasa nous le confirment : M. Kabila souhaite une forte présence de troupes de la SADC « pour faire contrepoids aux troupes de la Monuc et de l'Union européenne ».

Raf Custers.

http://www.monde-diplomatique.fr/2006/07/CUSTERS/13605

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Et bein... :smile2:

Vous connaissez le coltan, ce minerai essentiel dans la fabrication de pièces électroniques utilisées par les occidentaux ?

Il y a plein de mines au Congo. Il y a aussi plein de gens qui meurent à l'extraire, qui empoisonnent leurs forêt et cours d'eau et qui meurent encore. Ils le revendent et se font légalement arnaquer, et comme ils gagnent juste assez pour mal manger, et bien ils rebossent dans ls mines et meurent.

Mais le pire, c'est que le Congo se fait piller aussi par ses voisins (dont le Rwanda) et sur d'autres ressources. Là, l'ONU s'offusque ! Etrange ! Quand ce sont les autres qui pillent, c'est plus facile à dénoncer. Et d'agir.

Exportateurs mais pas producteurs.

Les Nations Unies accusent le Burundi, le Rwanda et l'Ouganda de piller les ressources congolaises. Les experts onusiens s'étonnent que ces pays soient devenus exportateurs de minéraux qu'ils ne produisent pas : or, diamant, cobalt et coltan. Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a recommandé l'interdiction immédiate des exportations de minéraux et de bois en provenance de ces pays. Il suggère aussi que le Conseil de sécurité ordonne le gel, par tous les Etats membres de l'ONU, des avoirs des deux principaux mouvements rebelles congolais, le Rassemblement congolais pour la démocratie, RCD, et le Front de libération du Congo (FLC, soutenu par l'Ouganda) ainsi qu'un embargo sur les ventes d'armes à la rébellion. Le secrétaire général propose également l'idée d'étendre cet embargo aux pays soutenant les rebelles.

Touchez pas au coltan "Il existe des lois dans la partie du Congo contrôlée par le RCD, l'exploitation des ressources se fait selon cette législation, ceci est valable pour le RCD comme pour ses partenaires étrangers, quelle que soit leur nationalité", a déclaré Azarias Ruberwa, secrétaire générale du RCD. Le mouvement rebelle a instauré un véritable Etat dans la région placée sous sa tutelle. Il a même privatisé la Société minière des Grands Lacs (SOMIGL) qui avait le monopole d'exportation du coltan - un minerai très cher utilisé dans la fabrication de produits de haute-technologie - dans les zones qu'il contrôle.

La SOMIGL, créée le 20 novembre 2000 par le RCD, devait payer un million de dollars mensuels au mouvement rebelle pour ce monopole et s'était engagée à acheter jusqu'à 100 tonnes par mois de coltan aux exploitants locaux pour les exporter. Cependant, elle n'est parvenue à acheter et à exporter que 27 tonnes il y a deux mois et 19 tonnes seulement le mois dernier. A Goma, le coltan se vend entre 100 et 200 dollars le kilo. Le coltan, ou colombo-tantalite, est utilisé dans les alliages soumis à de très hautes températures (armement et aéronautique), ainsi que dans la fabrication des téléphones portables. Les principaux gisements se trouvent en RDC.

Trois entreprises belges et une société américaine, déjà actionnaires, seraient intéressées par le rachat total de la Société minière des Grands Lacs.

(source : Afrik.com)

Voilà pour le passage imbroglio politico-économique international. Pendant ce temps, des gens se tuent dans les mines...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
danya Membre 1 673 messages
Forumeur alchimiste‚ 108ans
Posté(e)
Tu voulais poster où?

(Pas de DTC merci ;) )

En musique :smile2:

Et j ai aterri ici.

*Desolée !

Merci a toi . :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Ornithorynque vaniteux
Invité Ornithorynque vaniteux Invités 0 message
Posté(e)

Kraft Foods a racheté Cadbury.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
aimaire Membre 911 messages
Forumeur accro‚ 37ans
Posté(e)

L'ONU n'est aucunement une coalition pour apporterla paix dans le monde.On pourrait plutot voire ca comme la nouvelle version colonial d'exploiter et de s'approprié le monde.La seule tranquilité qu elle apporte c'est effectivement au multinational qui pillent les pays pour nous permette d'acheter de la haute technologie(ordi portable ect...)avec un demie salaire mensuel, alors qu'il me semble que pour ce prix la il y a dix ans on avait juste une tv.

desolé

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ahmed shneider Membre 5 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
C'est pas nouveau pourtant. Malheureusement. Ca fait un bout de temps que la politique africaine de la France est dégueulasse, malgré les aides qu'on peut donner par ailleurs.

c vraiment choquant/ :blush:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

En politique y'a pas d'états d'âme , y'a que des interêts

Si l'ONU est au Congo c'est qu'il y a un interêt

La Mission de l'Organisation des Nations unies en République démocratique du Congo (Monuc) dans l'est du pays serait, de facto, complice des viols, tortures et assassinats commis ces trois derniers mois par les forces armées congolaises contre les populations civiles de la région. L'accusation, lancée par Human Rights Watch (HRW), est grave : « L'armée congolaise mène dans la région une opération contre les FDLR, milice hutue d'origine rwandaise, explique la chercheuse Anneke Van Woundenberg, spécialiste du conflit congolais à HRW. La Monuc apporte son soutien à cette opération, sous forme de carburant et d'expertises militaires. Elle aide donc une armée qui commet des crimes épouvantables. L'ONU ne peut ignorer ces atrocités commises principalement contre des femmes et des enfants ! C'est extrêmement choquant de la part d'une force dont le mandat premier est de protéger la population. » A ce jour, l'interminable conflit en RDC a déjà fait 5 millions de victimes.

Qui finance l'ONU ?

Les pays (les US sont le plus gros contributeur à hauteur de 22%) et les dons d'entreprises

Le financement de l'organisation des Nations unies et de ses agences spécialisées est assuré par les contributions obligatoires des pays membres et par des contributions volontaires de toutes organisations, entreprises ou encore particuliers. Il existe notamment une tradition américaine de fondations qui supportents l'activité des Nations unies. Par exemple le site du siège des Nations-Unies à New-York est un don de la fondation John D. Rockefeller Jr., Ted Turner a fait un don de 1 milliard de dollars US en 1998 à une fondation[Qui ?] qui défend la cause des Nations unies, et notamment le paiement des arriérés du gouvernement américain.

Si Turner donne un milliard c'est pas par charité ni compassion

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant