L'homosexualité et l'adoption

Pour ou contre autoriser l'adoption pour les homosexuels ?   139 membres ont voté

  1. 1. Pour ou contre autoriser l'adoption pour les homosexuels ?

    • Pour
      74
    • Contre
      54
    • Sans avis
      11

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

Elhyareno Membre 4 313 messages
Le gremlins à lunette‚ 28ans
Posté(e)

Ah coté de ça, la sexualité des parents me semble bien futile.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Toto75019
Invité Toto75019 Invités 0 message
Posté(e)

si si Pocahontas

les petits devenaient dingues, violents, recroquevillés, s'arrachant les cheveux

et les capacités intellectuelles de l'enfant sont en plus diminuées par le manque de stimulation des synapses

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pocahontas59
Invité pocahontas59 Invités 0 message
Posté(e)
si si Pocahontas

les petits devenaient dingues, violents, recroquevillés, s'arrachant les cheveux

et les capacités intellectuelles de l'enfant sont en plus diminuées par le manque de stimulation des synapses

Oui, mais c'est le mot fou ou dingue qui me gêne. " De quel côté du mur sont les fous ? ", si tu vois ce que je veux dire. Compliquée, la folie.

Oui, ça donne des enfants avec des problèmes de développement mental irréversibles. Pour cause d'absence de maternage, en fait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Toto75019
Invité Toto75019 Invités 0 message
Posté(e)

oui tu as raison, on devrait parler de problèmes psychiques ou psychologiques pour être plus rigoureux

sinon, il semblerait qu'avec le temps, ce genre d'enfants puissent retrouver un certain équilibre.

il faut féliciter le travail Françoise Dolto grâce à qui de très nombreuses familles ont su trouver des réponses à leurs problèmes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
qkv Membre 239 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)
Beaucoup de personnes sont choquées lorsque l'on est contre cette idée d'adoption de la part d'un couple homosexuel en pensant que c'est uniquement parce que l'on est contre les personnes homosexuels.

Personnellement, je n'ai rien contre le mariage mais alors je suis complètement contre l'adoption.

On ne peut pas se mettre à la place de l'enfant mais je suis sûre qu'il serait extrèmement mal dans sa peau et se sentirait très génê et visé lorsque des insultes envers les homosexuels seraient prononcées. De plus si ne fille est élevée par deux hommes, elle serait sûrement éloignée deux et aurai besoin d'une présence féminine et de même pour un garçon élevé par deux femmes.

En même temps, je sais que cela doit être difficile pour ces couples qui ne peuvent pas avoir d'enfant... mais l'homosexualité est aujourd'hui encore malheuresement mal vue par beaucoup trop de gens, en particulier dans les écoles et collèges, ce qui serait difficile pour les enfants adoptés.

pour les biens-pensants,on propose les enfants handicapés aux couples homosexuels,parce que les couples hétéros n'en veulent pas;alors vos citations à 2 balles sur le bien-étre d'un gosse!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Hamourabi Membre 1 819 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)
ce sont juste quelques sondages mille fois contestables.

Mais de quels sondages tu parles ? ? ? :cray: :p

Encore des arguties inutiles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Hamourabi Membre 1 819 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)
Homoparenté de Jean-Pierre Winter, L'homoparentalité, thème de société porteur, convoité par les politiques qui cherchent à se concilier des voix, suscite des réserves chez la majorité des psychanalystes. Les médias se font écho des positions qui y sont favorables au nom de la « modernité »...

Et ça nous avance à quoi de savoir que les psychanalystes sont en majorité contre l'homoparentalité ?

Pourquoi devrait-on les croire ?

Pourquoi ne pas plutôt croire les astrologues ou les parapsychologues ? :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Napo Membre 2 346 messages
Forumeur patriote‚
Posté(e)
Mais de quels sondages tu parles ? ? ? :cray: :p

Encore des arguties inutiles.

Si tu aurais suivi le débat tu saurais de quoi je parle et qu'il n'y a guère là d'argutie, il n'y a d'inutile que tes questions décalées.

Et ça nous avance à quoi de savoir que les psychanalystes sont en majorité contre l'homoparentalité ?

Pourquoi devrait-on les croire ?

Pourquoi ne pas plutôt croire les astrologues ou les parapsychologues ? whistling1.gif

Ce message était adressé à ceux que ça intéresse, c'est à dire pas à toi. Je ne suis pas là pour te convaincre de la psychanalyse en général, je me fiche pas mal de ce que tu en penses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Arrête de dire la science, ce n'est pas la science, ce sont juste quelques sondages mille fois contestables.

Mais de quels sondages tu parles ? ? ? :cray: :p

Il veut faire croire qu'il n'y a que des sondages et aucune étude scientifique sur la question.

Il ment, j'ai déjà donné en lien plusieurs études scientifiques sérieuses concernant l'homoparentalité.

Pour rappel :

Non, tu n'as pas "la psychanalyse", tu as l'avis d'une psychanalyste qui n'a pas fait de recherches sur le sujet.

Il existe des études plus sérieuses. Par exemple cette thèse. Bien évidemment, cette thèse n'est pas suffisante pour conclure, il faut aussi étudier de nombreux autres cas.

Un synthèse des études sur la question a été faite par des chercheurs prestigieux, dont nne Cadoret, chercheuse au CNRS qui est critiquée par ta psychanaliste.

Cette synthèse s'appelle "Homoparentalités, état des lieux"

1540.jpg

Qui croire ?

  • L'avis d'une psychanalyste qui ne repose sur aucune étude du sujet ?
  • L'avis de chercheurs reconnus (notamment de chercheurs du CNRS) qui ont étudié le sujet et publié une synthèse des résultats des différentes études ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Napo Membre 2 346 messages
Forumeur patriote‚
Posté(e)
Il veut faire croire qu'il n'y a que des sondages et aucune étude scientifique sur la question.

Ce que tu appels des études scientifiques ne sont qu'une compilation de sondages contestables.

Il n'y a pas de différence entre des enfants élevés par des couples homosexuels ou des couples hétérosexuels ? Que disent les études sur l'homoparentalité ?

L'American Psychological Association a publié des travaux montrant que les enfants élevés par des parents homosexuels ne présentaient pas plus de problèmes psychologiques que les autres enfants.

Ces enquêtes sont orientées

Zoom sur ces études

Ces études n'ont rien de scientifique, ni même de sérieux.

¿ Les échantillons sont restreints : de 11 à 38 questionnaires par enquête.

¿ Presque toutes les études portent sur des enfants pré pubères.

¿ Seul les parents sont interrogés.

¿ Dans l'étude française, ces parents sont tous des militants gays.

¿ La comparaison des comportements n'est faite qu'avec des enfants ayant soit des mères homosexuelles, soit des mères hétérosexuelles séparées ou divorcées.

¿ Les études comparent les enfants de pères homosexuels avec ceux de pères hétérosexuels divorcés. Une de ces études cite le chiffre de 24 pères gays et « non gays », choisis pour ces derniers dans des clubs de rencontre.

Pour aller plus loin

On ne peut pas déduire les mêmes conclusions selon que l'on étudie :

- les enfants nés d'une précédente union hétérosexuelle,

- ou adoptés par le couple homosexuel avant l'âge de 4 ans,

- ou encore adoptés après 4 ans,

car la construction de l'identité sexuelle se fait précisément à cet âge charnière.

De même :

un enfant ne peut pas s'identifier pareillement

- selon qu'il est sans père autre que génétique et qu'il ne connaît pas,

- ou selon qu'il est né d'un couple hétérosexuel et qu'il est gardé à temps partiel par son père génétique.

De plus, les enfants sur lesquels portent ces études n'ont pas, pour la quasi totalité, encore atteint l'âge adulte. Il est donc encore trop tôt pour en tirer des conclusions définitives.

Un rapport sur le développement de l'enfant au sein des couples de même sexe intitulé « Ce n'est pas pareil » a été réalisé en mai 2005. Il constate notamment que : les problèmes psychologiques sont plus fréquents et, en particulier : faible estime de soi, stress, insécurité quant à leur future vie de couple et quant à avoir de enfants.

Que disent les psychologues et les experts de ce fait de société ?

En janvier 2006 une mission d'information parlementaire sur la famille et les droits de l'enfant a rendu un rapport en défaveur de l'homoparentalité.

Invoquant le « principe de précaution », il refusait de « remettre en cause les principes fondamentaux du droit de la filiation fondés sur le triptyque un père, une mère, un enfant. »

« L'homoparentalité garantit la tendresse, ce qui est important. Mais la structuration psychique de la personnalité demande autre chose. Le complexe d'¿dipe, par exemple, repose sur une triangulation entre l'enfant, son père et sa mère.

Bien sûr dans la construction psychologique de l'enfant, l'entourage compte également. Mais est-ce assez structurant ?

http://www.protection-enfance.fr/arguments...omoparentalite/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)

sauf que ce genre d'argument n'est pas recevable puisque les familles monoparentales de donnent pas naissance à des névrosés! La triangulation enfant - mère -père...j'adore les a priori sur la cellule familiale! Et la triangulation enfant -père alcoolique et mère dépressive battue, ils en disent quoi?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Napo Membre 2 346 messages
Forumeur patriote‚
Posté(e)
sauf que ce genre d'argument n'est pas recevable puisque les familles monoparentales de donnent pas naissance à des névrosés! La triangulation enfant - mère -père...j'adore les a priori sur la cellule familiale!

Les familles monoparentales sont la base de nombreuses difficultés que tu daignes ignorer, et je n'ai aucune envie de perdre mon temps à te faire assimiler quelque évidence tel le jaune du soleil, aussi tu risquerais de te bruler les yeux en ôtant tes ¿illères.

Et la triangulation enfant -père alcoolique et mère dépressive battue, ils en disent quoi?

La triangulaire démagogique, elle est celle qui rend toute discussion inutile et stérile.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)

ma triangulation n'est pas démagogique, elle est réelle mais tu ne veux pas le reconnaître, c'est tout!

Ensuite il est des familles monoparentales qui fonctionnent parfaitement et c'est justement quand il y a retour du père absent que le déséquilibre se fait : pour connaître de près ces situations, je puis t'affirmer qu'il est des enfants bien plus heureux avec leur mère seul ou père seul qu'avec des poivrots! Mais comme tu es d'une rare mauvaise foi et que cela ne va pas dans TON sens...c'est uniquement cela puisque des pages et des pages de ce topic t'expliquent que ta vision n'est pas LA vérité et que la relativité des couples est une plus grande certitude que tes arguments qui ne tiennent pas l'expérience des faits!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Napo Membre 2 346 messages
Forumeur patriote‚
Posté(e)
ma triangulation n'est pas démagogique, elle est réelle mais tu ne veux pas le reconnaître, c'est tout!

Je n'ai jamais dit que ça n'existait pas. Seulement tu utilises des exceptions pour nier des généralités, et cette méthode est proprement démagogique.

tes arguments qui ne tiennent pas l'expérience des faits!

Je n'ai pas l'intention de raconter ma vie ici ni celle de mon entourage, mais je crois savoir de quoi je parle.

Modifié par Napo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)

Bin des généralités meurent quand des exceptions existent! C'est le destin funeste des généralités : c'est terrible mais tu devrais le comprendre?

Quant à savoir de quoi tu parles, une fois de plus tu es comme moi tu fais de l'empirisme qui prouve que rien n'est jamais entier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)
Je n'ai jamais dit que ça n'existait pas. Seulement tu utilises des exceptions pour nier des généralités, et cette méthode est proprement démagogique.

hum.... a priori j'abondais dans ton sens en suivant ton argument qui est:

GENERALITé = NORMALITé

mais en prenant quelque contres exemples culturels et historique je m'apercois que c'est tres discutables:

_durant un génocide, en GENERAL on massacre des populations; mais ce n'est PAS NORMAL.

_concernant l'excision, en GENERAL on ampute un bout de clitoris; mais ce n'est PAS NORMAL.

conclusion: meme les exceptions peuvent etre parfois normales.

non?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité laeticiasonia
Invité laeticiasonia Invités 0 message
Posté(e)
Ce que tu appels des études scientifiques ne sont qu'une compilation de sondages contestables.

Il n'y a pas de différence entre des enfants élevés par des couples homosexuels ou des couples hétérosexuels ? Que disent les études sur l'homoparentalité ?

http://www.protection-enfance.fr/arguments...omoparentalite/

Merci Napo, pour le lien que tu as mis, je l'ai lu et je le trouve très intéressant :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Ce que tu appels des études scientifiques ne sont qu'une compilation de sondages contestables.
Pas du tout. J'ai cité une thèse de psychologie sur la question. Une thèse, ce n'est pas la même chose qu'un simple sondage.

La compilation d'études sur l'homoparentalité n'est pas non plus une compilation de sondages.

Au final, tu réduit les études scientifiques à des "sondages contestables". Ne vient pas nous dire qu'après tu ne conteste pas les avancées de la science dans ce domaine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Teva Membre 428 messages
Forumeur survitaminé‚ 31ans
Posté(e)

Je réagis juste à un petit post ou l'on m'a dit que j'étais homophobe parce que je considère l'homosexualité comme contre nature*, je confirme.

Mais dans ce même post je parle aussi du respect de l'être humain tout simplement, c'est pour cela que je ne suis pas homophobe. Je m'en prendrais jamais à un homo.

Tout simplement comprendre (ou essayé) n'est pas cautionner ou justifier, l'empathie autorise cette distinction et l'intelligence permet la compréhension.

Voici mon point de vu, quel est le votre ?

* On est pas antisémite parce qu'on critique Israël, ou Islamophobe parce qu'on critique l'Arabie Saoudite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Napo Membre 2 346 messages
Forumeur patriote‚
Posté(e)
Bin des généralités meurent quand des exceptions existent!

Plus logiquement les exceptions confirment les généralités par leur existence en tant qu'exceptions.

hum.... a priori j'abondais dans ton sens en suivant ton argument qui est:

GENERALITé = NORMALITé

mais en prenant quelque contres exemples culturels et historique je m'apercois que c'est tres discutables:

_durant un génocide, en GENERAL on massacre des populations; mais ce n'est PAS NORMAL.

_concernant l'excision, en GENERAL on ampute un bout de clitoris; mais ce n'est PAS NORMAL.

conclusion: meme les exceptions peuvent etre parfois normales.

non?

Le génocide et l'excision sont des inventions motivées par des folies politico-religieuses, ce n'est pas comparable avec l'acte de se reproduire qui est on ne peut plus naturel. Tu utilises le mot normal de manière morale, mais ce n'est pas mon intention dans le cas présent. Il s'agit simplement de dire que en tant normal, la base d'un père et d'une mère est plus efficace pour l'éducation d'un enfant qu'un parent seul ; ensuite il y a les exceptions qui sont le père alcoolique ou la mère toxico, évidemment, mais ça peut aussi toucher des familles monoparentales ou homoparentales, dans ce cas l'enfant serait même mieux à la ddas, donc utiliser cet argument pour légitimer la monoparentalité ou l'homoparentalité est démagogique.

Pas du tout. J'ai cité une thèse de psychologie sur la question.

En terme de psychologie et de psychanalyse, je crois avoir largement démontré vers qui la balance penchait.

Une thèse, ce n'est pas la même chose qu'un simple sondage.

En effet, s'ajoute au sondage une conclusion sur celui-ci.

Au final, tu réduit les études scientifiques à des "sondages contestables". Ne vient pas nous dire qu'après tu ne conteste pas les avancées de la science dans ce domaine.

Mieux que ça, je ne considère aucunement que tes sondages soient une avancée de la science, il est d'ailleurs bien présomptueux de les qualifier ainsi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant