L'homosexualité et l'adoption

Pour ou contre autoriser l'adoption pour les homosexuels ?   139 membres ont voté

  1. 1. Pour ou contre autoriser l'adoption pour les homosexuels ?

    • Pour
      74
    • Contre
      54
    • Sans avis
      11

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

Invité Mandrill
Invité Mandrill Invités 0 message
Posté(e)
Il y avait un type dans mon collège qui avait pour parents son père et un autre homme, à partir du moment où cela s'est su il a tellement été la risée de tous qu'il a fait une tentative de suicide, et a fini par prendre des cours à domicile. C'est marrant hein.

C'est l'homophobie plus que l'homosexualité qui semble avoir mis la vie de ce garçon en danger. Ton exemple suggère que c'est l'homophobie qu'il faut combattre, pas forcément la parentalité homosexuelle. Il serait d'ailleurs très malvenu de combattre une réaction à une chose en supprimant cette chose (pour continuer le jeu des analogies initié par Grenouille verte et d'autres, on pourrait parler des filles s'habillant de manière sexy et les viols, il serait très malvenu de combattre le viol en interdisant aux filles de s'habiller comme elles le veulent - voire de leur imposer la burqa, c'est d'ailleurs un argument de certains intégristes religieux en Moyen-Orient qui utilisent le même raisonnement que toi en donnant des exemples de jeunes filles occidentalisées violées). Ton exemple prouve que l'homophobie et le rejet de l'homoparentalité peut être une plaie sociale dangereuse qui met la vie de gens en danger.

L'analogie est un moyen comme un autre d'illustrer un principe. Ce principe nécessite de s'écraser face aux réactions des coupables, les considérer comme normales, et culpabiliser les victimes. Tu utilises ce principe pour justifier le rejet de l'homoparentalité, je te montre que ce même principe sert à justifier d'autres choses que tu ne vas pas forcément cautionner. Serait-ce un principe subjectif qui ne marche que lorsque cela t'arrange ? Et dont l'invocation et l'illustration doivent être interdites et rejetées par toi sans aucune forme de procès par le mot "grotesque", sans autre forme de justification ?

Conclusion : en plus d'utiliser un principe douteux pour justifier tes opinions, qui t'amène d'ailleurs à te fourvoyer sur les véritables coupables des faits que tu dénonces, tu sembles avoir une manière bien tyrannique de débattre.

Modifié par Mandrill

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Napo Membre 2 346 messages
Forumeur patriote‚
Posté(e)
Doit-on interdire à des noirs d'adopter un blanc sous prétexte que le petit blanc serait à la risée de ses camarades ?

Il est fatiguant de se répéter, surtout sur la même page. Je n'ai pas dit que c'était la raison pour interdire l'homoparentalité ; le poids que pèse sur les épaules d'un enfant l'homosexualité de ses parents, ce n'est qu'un facteur parmi d'autres mais il n'est pas négligeable.

C'est aux agresseurs qu'on doit le reprocher, et non pas aux victimes.

Le reproche va aux parents, non à la victime.

J'ajouterai que je voudrais une source à tes propos, une enquête, une étude, un truc chiffré, vérifié et vérifiable, c'est jouable? :cray:

http://www.rtl.fr/emission/z-comme-zemmour...oche-7634340584

Naturellement, je te souhaite de prendre du plaisir à lire les 94 pages du rapport du Ministère de la Justice sur la prévention de la délinquance des jeunes.

« Dans les quartiers où explosent la délinquance juvénile, plus d'un foyer sur deux est une famille monoparentale. »

« Depuis des années les pédopsychiatres dénoncent la disparition du père, seul capable de dire non à l'enfant roi. »

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mandrill
Invité Mandrill Invités 0 message
Posté(e)
Le reproche va aux parents, non à la victime.

Je ne suis absolument pas d'accord sur ce point, le reproche va aux responsables, non à la justification utilisée pour brimer la victime.

Modifié par Mandrill

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Les propos de Zemmour comme source... comment te dire ?... :cray:

« Dans les quartiers où explosent la délinquance juvénile, plus d'un foyer sur deux est une famille monoparentale. »

Ta citation est fausse. Le passage dit ceci (p. 21):

Dans certains quartiers où explose la délinquance juvénile, plus d’un foyer

sur deux est une famille monoparentale.

On ne fait pas des statistiques avec certains quartiers, non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Napo Membre 2 346 messages
Forumeur patriote‚
Posté(e)
tu sembles avoir une manière bien tyrannique de débattre.

Flatteur.

C'est l'homophobie plus que l'homosexualité qui semble avoir mis la vie de ce garçon en danger. Ton exemple suggère que c'est l'homophobie qu'il faut combattre, pas forcément la parentalité homosexuelle. Il serait d'ailleurs très malvenu de combattre une réaction à une chose en supprimant cette chose

Tu parles comme si j'avais dit non à l'homoparentalité car l'homophobie sera répercuté sur les enfants. Hors ce n'est pas le cas, ce n'est qu'un détails que j'ai évoqué, il y a des raisons bien plus grandes que j'ai argumenté précédemment sur le refus de l'homoparentalité.

Ton exemple prouve que l'homophobie et le rejet de l'homoparentalité peut être une plaie sociale dangereuse qui met la vie de gens en danger.

Je déplore le lien facile que tu fais là entre refus de l'homoparentalité et homophobie. Ces méthodes de diabolisation se rapprochent de l'obscurantisme.

Les propos de Zemmour comme source... comment te dire ?... :cray:

Cela s'appelle un journaliste ma chère rédactrice. Aussi je remarque que tu ignores totalement le rapport ministériel que j'ai donné, et qui est justement la source du journaliste.

On ne fait pas des statistiques avec certains quartiers, non ?

La délinquance juvénile n'explose pas à Neuilly-sur-Seine, elle explose dans certains quartiers ; on fait des statistiques avec ce qu'on mesure.

Modifié par Napo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité belalex
Invité belalex Invités 0 message
Posté(e)

salut

Pour ma part j'ai voté pour, car je ne vois pas pourquoi on devrait interdire à des personnes, d'être parents à cause de leur penchant sexuel.

il y a dans notre société tant de parents qui ne méritent pas d'être parents .. qui délaissent leurs enfants, les maltraitent, les négligent et ne les éduquent pas .. seul ce que la société leur verse

par enfant né, les intéresses ..

en bref je pense que des femmes ou hommes homosexuel(les) sont aussi aptes qu'un couple normal à apporter une éducation, de l'amour et de l'attention à un enfant,

ils sont aussi équilibrés voire peut être plus qu'un enfant vivant dans un foyer dit normal ..

c'est le regard et le jugement des autres qui malheureusement crée un malaise .. nous vivons

soit disant dans un monde moderne, évolué, seulement il y a encore des sujets tabous.

voili voilou ..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
Aussi je remarque que tu ignores totalement le rapport ministériel que j'ai donné, et qui est justement la source du journaliste.

Tellement ignoré que j'ai montré que tu l'utilisais de la manière qui t'arrange. :cray:

Un journaliste n'est pas une source, un journaliste utilise des sources. Ses propos lui sont... propres. Quand j'écris un article j'utilise des sources mais mon article n'est pas lui-même une source fiable pour autant, c'est un résumé d'un certain nombre d'informations avec les altérations possibles qui en découlent. Zemmour, en plus, a des avis... très orientés.

La délinquance juvénile n'explose pas à Neuilly-sur-Seine, elle explose dans certains quartiers ; on fait des statistiques avec ce qu'on mesure.

On ne fait pas des statistiques avec un échantillon, mais un nombre valable. Une étude qui porterait sur les mamies de mon quartier comme représentantes du troisième âge ferait rire tout le monde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Evasive Membre 19 606 messages
Dingotte à plein temps !‚ 87ans
Posté(e)

A voté POUR et je suis ravie que la majorité l'ait fait !

Si cela peut apporter bonheur dans un couple quel qu'il soit qui ne peut en avoir naturellement ou si c'est enlever un enfant dans la famine quelque part, dont la maman ne peut malheureusement plus subvenir aux besoins de celui-ci, je pense que, ce que cet enfant vivra ( moqueries ou etc....) sera une queue de cerise face à son destin médiocre qu'il aurait pu avoir, donc, j'adhère totalement et j'en arrive encore à me demander dans quelle société on vit, si les parents sont heureux, l'enfant n'en sera que plus !

ps : Y en a combien de sujets ouverts comme ça ?

Modifié par Evasive

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)

les arguments développés ici ne sont pas recevable : si on part du postulat que tout parent peut élever des enfants (pourquoi en serait-il autrement puisque dans le cas contraire il faudrait alors légaliser l'eugénisme) alors des parents homosexuels le peuvent! Les railleries des gosses existeront toujours sur tout et n'importe quoi! Autant interdire les parents métisses ou autres non blancs!...donc vive l'adoption possible pour les parents homos!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Il est fatiguant de se répéter, surtout sur la même page. Je n'ai pas dit que c'était la raison pour interdire l'homoparentalité ; le poids que pèse sur les épaules d'un enfant l'homosexualité de ses parents, ce n'est qu'un facteur parmi d'autres mais il n'est pas négligeable.

Ce poids est souvent fantasmé, exagéré.

J'ajouterai que je voudrais une source à tes propos, une enquête, une étude, un truc chiffré, vérifié et vérifiable, c'est jouable? :cray:
http://www.rtl.fr/emission/z-comme-zemmour...oche-7634340584

Zemmour n'est pas une source fiable, il a tendance à inventer des statistiques quand ça l'arrange.

Il a ainsi inventer certaines statistiques ethniques sur la délinquance (ça avait fait polémique à l'époque, il y a quelques sujets qui en parlent sur le forum).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Encéphale Membre 4 473 messages
Forumeur alchimiste‚ 104ans
Posté(e)
Je te compterais pas trop là-dessus si j'étais toi. J'ai posté un rapport publié sur le site du Sénat, Napo a glissé là-dessus comme si c'était invisible.
contrairement à une intuition répandue, les études les plus fouillées concluent que les troubles du comportement juvénile risquent moins d'apparaître dans une famille monoparentale « équilibrée » qu'au sein d'une famille devenue un lieu de conflit.

Il n'y a pas besoin d'études fouillées pour conclure cela, il est évident qu'un seul parent peut être meilleurs que deux parents .

Modifié par Encéphale

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Il y avait un type dans mon collège qui avait pour parents son père et un autre homme, à partir du moment où cela s'est su il a tellement été la risée de tous qu'il a fait une tentative de suicide, et a fini par prendre des cours à domicile. C'est marrant hein.

Comme souligné déjà, cet argument note que le monde des enfants ou ados est cruel et qu'il faut une meilleure éducation ou sensibilisation à certains sujets, ainsi qu'une surveillance du personnel encadrant pour éviter quelque tête de turc, pour n'importe quel sujet que ce soit.

N'importe quel critère (parents immigrés, handicapés, exubérants, petits, etc...) peut servir à créer une tête de turc, et on n'empêchera jamais vraiment ce phénomène.

Cela n'empêche pas de prendre en compte les risques, ni de lutter contre.

Utiliser le principe de précaution pour justifier le refus aux homos d'avoir des enfants ? Autant abolir tout de suite les enfants ! :cray:

Comment tu peux affirmer que c'est faux, puisque je l'ai vécu, je ne me permettrais pas d'affirmer que ta fille, il lui manque le référent masculin, d'ailleurs il me semble que le problème ne se pose pas sur ta fille, puisque si j'ai bien lu tes posts, tu as me semble t'il dit qu'elle avait des référents masculins (oncle ect ou peut être même son père). Ce qui n'est pas le cas pour tous.

Le manque de référents masculins, féminins ou même simplement d'adultes responsables et équilibré, il en existe dans toutes les configurations familiales. Le droit fondamental des homos à avoir des enfants est de plus soumis à évaluation (principe d'adoption) et un couple homosexuel avec une vie sociale riche peut tout à fait répondre aux critères (proclamés) de construction psychologique de l'enfant.

Je ne vois pas quel critère pourrais aller contre, si ce n'est un critère idéologique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sylvano Membre 4 949 messages
Partisan de la non-violence‚ 105ans
Posté(e)

Oui comme dit yop, ce n'est ni plus ni moins qu'un un prétexte à la méchanceté gratuite.

Qui se soucie de qui a des parents homo dans le fond ?

Qui se soucie réellement des autres dans le fond ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité laeticiasonia
Invité laeticiasonia Invités 0 message
Posté(e)
Comme souligné déjà, cet argument note que le monde des enfants ou ados est cruel et qu'il faut une meilleure éducation ou sensibilisation à certains sujets, ainsi qu'une surveillance du personnel encadrant pour éviter quelque tête de turc, pour n'importe quel sujet que ce soit.

N'importe quel critère (parents immigrés, handicapés, exubérants, petits, etc...) peut servir à créer une tête de turc, et on n'empêchera jamais vraiment ce phénomène.

Cela n'empêche pas de prendre en compte les risques, ni de lutter contre.

Utiliser le principe de précaution pour justifier le refus aux homos d'avoir des enfants ? Autant abolir tout de suite les enfants ! :cray:

Le manque de référents masculins, féminins ou même simplement d'adultes responsables et équilibré, il en existe dans toutes les configurations familiales. Le droit fondamental des homos à avoir des enfants est de plus soumis à évaluation (principe d'adoption) et un couple homosexuel avec une vie sociale riche peut tout à fait répondre aux critères (proclamés) de construction psychologique de l'enfant.

Je ne vois pas quel critère pourrais aller contre, si ce n'est un critère idéologique.

Non pas forcément critère idéologique, d'après mon expérience, si je retournais en arrière, si l'on m'avait proposé une adoption, je choisirais avant tout père et mère, ou garder la situation dans laquelle j'ai vécu, qui était à mes yeux plus confortable pour moi que de vivre chez des homosexuels.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kusana Membre 1 126 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)
Non pas forcément critère idéologique, d'après mon expérience, si je retournais en arrière, si l'on m'avait proposé une adoption, je choisirais avant tout père et mère, ou garder la situation dans laquelle j'ai vécu, qui était à mes yeux plus confortable pour moi que de vivre chez des homosexuels.

Pourquoi? (outre les faux arguments du regard des autres et le manque d'un référent masculin ou féminin)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sylvano Membre 4 949 messages
Partisan de la non-violence‚ 105ans
Posté(e)

Oh avoir 2 lesbiennes pour parents, ça peut être sympa ma foi :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Napo Membre 2 346 messages
Forumeur patriote‚
Posté(e)

La maternité et la paternité signifient quelque chose, n'en déplaise. Un homme et une femme sont différents, ils sont complémentaire, ils apportent chacun de leur différence de genre à l'enfant qu'ils ont conçu. C'est dans l'ordre des choses.

L'adoption n'est pas un droit mais une faveur qu'on donne selon des critères pragmatiques n'ayant rien à voir avec l'égalité, puisque n'importe qui ne peut pas adopter, même parmi les hétéros. Aussi la liste d'attente des couples hétérosexuels à l'adoption est assez longue pour qu'on ne s'amuse pas à expérimenter l'adoption par les homosexuels. On ne confit pas un enfant à quelqu'un pour lui faire plaisir, ni pour faire plaisir à la déraisonnable émotivité des bien-pensants.

Personne n'est encore capable d'expliquer concrètement ce qu'est l'homosexualité, s'il s'agit d'un trouble de l'identité du genre comme l'explique la psychanalyse, ou autre chose. é partir de là, être pour l'homoparentalité c'est être pour la mise en cobaye d'orphelins. C'est du sentimentalisme irresponsable.

Il n'y a pas besoin d'études fouillées pour conclure cela, il est évident qu'un seul parent peut être meilleurs que deux parents .

Il y a même des grandes s¿urs qui gèrent mieux leurs fratries que les parents eux même, ce n'est pas la question. Le fait est qu'il est plus difficile d'élever ses enfants seul que de les élever à deux. C'est une règle générale, et faire quelques jugements de valeurs individuels ne résulte qu'à donner des exceptions.

Je ne vois pas quel critère pourrais aller contre, si ce n'est un critère idéologique.

Parce que tu crois que vos arguments ne sont pas idéologiques ? cela transpire l'idéologie dominante, c'est l'écho parfait du discours politiquement correct médiatique.

Un journaliste n'est pas une source, un journaliste utilise des sources. Ses propos lui sont... propres. Quand j'écris un article j'utilise des sources mais mon article n'est pas lui-même une source fiable pour autant, c'est un résumé d'un certain nombre d'informations avec les altérations possibles qui en découlent. Zemmour, en plus, a des avis... très orientés.

Tout les journalistes politiques sont orientés, c'est le principe. Mais j'ai donné la source en l'occurrence, les 94 pages du rapport ministériel, donc ton pinaillage est quelque peu ridicule.

Oui comme dit yop, ce n'est ni plus ni moins qu'un un prétexte à la méchanceté gratuite.

Après l'homophobie, la méchanceté gratuite. :cray:

C'est quand ils s'écartent de la pensée dominante qu'on baptise les méchants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
La maternité et la paternité signifient quelque chose, n'en déplaise. Un homme et une femme sont différents, ils sont complémentaire, ils apportent chacun de leur différence de genre à l'enfant qu'ils ont conçu. C'est dans l'ordre des choses.

Ce point de vue mériterait d'être justifié.

Je ne lit là que des dogmes énoncés sans preuve. Il me semble que les études sur les enfants élevés par des homosexuels sont arrivées à la conclusion contraire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)
La maternité et la paternité signifient quelque chose, n'en déplaise. Un homme et une femme sont différents, ils sont complémentaire, ils apportent chacun de leur différence de genre à l'enfant qu'ils ont conçu. C'est dans l'ordre des choses.

L'adoption n'est pas un droit mais une faveur qu'on donne selon des critères pragmatiques n'ayant rien à voir avec l'égalité, puisque n'importe qui ne peut pas adopter, même parmi les hétéros. Aussi la liste d'attente des couples hétérosexuels à l'adoption est assez longue pour qu'on ne s'amuse pas à expérimenter l'adoption par les homosexuels. On ne confit pas un enfant à quelqu'un pour lui faire plaisir, ni pour faire plaisir à la déraisonnable émotivité des bien-pensants.

Personne n'est encore capable d'expliquer concrètement ce qu'est l'homosexualité, s'il s'agit d'un trouble de l'identité du genre comme l'explique la psychanalyse, ou autre chose. é partir de là, être pour l'homoparentalité c'est être pour la mise en cobaye d'orphelins. C'est du sentimentalisme irresponsable.

alors cela signifierait qu'une maternité ne peut s'envisager que par le complément de la paternité!!!! DOnc une femme qui vit seule est une mauvaise mère???? Quant à l'adoption c'est un droit puisque la loi l'y autorise!!!!!

Il y a même des grandes s¿urs qui gèrent mieux leurs fratries que les parents eux même, ce n'est pas la question. Le fait est qu'il est plus difficile d'élever ses enfants seul que de les élever à deux. C'est une règle générale, et faire quelques jugements de valeurs individuels ne résulte qu'à donner des exceptions.

c'est ta règle générale étayée apr aucune statistique : quand je vois certaine smères bien élever leur gosse seule alors qu'elles étaient battus par leur mari, je pense qu'elles s'en sortent mieux!

Parce que tu crois que vos arguments ne sont pas idéologiques ? cela transpire l'idéologie dominante, c'est l'écho parfait du discours politiquement correct médiatique.

si l'idéologie est celle de la rupture des conservatismes et d'une certaine vision sclérosée de la part de certain alors oui je suis pour une idéologie du bonheur des enfants!

Tout les journalistes politiques sont orientés, c'est le principe. Mais j'ai donné la source en l'occurrence, les 94 pages du rapport ministériel, donc ton pinaillage est quelque peu ridicule.

Après l'homophobie, la méchanceté gratuite. :cray:

C'est quand ils s'écartent de la pensée dominante qu'on baptise les méchants.

il est aussi possible que ton avis soit respectable, certes, mais aussi totalement dans l'erreur et tu es dans l'erreur : tu es dans la posture de celui qui dit que la terre est plate alors qu'on lui prouve par A+B que la terre est ronde, mais si tu souhaites rester dans ton erreur et être le tenant de la sclérose!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
Non pas forcément critère idéologique, d'après mon expérience, si je retournais en arrière, si l'on m'avait proposé une adoption, je choisirais avant tout père et mère, ou garder la situation dans laquelle j'ai vécu, qui était à mes yeux plus confortable pour moi que de vivre chez des homosexuels.

Tu vas penser que je te persécute, je m'excuse d'insister, mais tu exposes un choix d'adulte et en fonction d'un vécu. Si on interroge un enfant sur un choix d'adoption à faire, il n'aura pas ces éléments-là en main pour se décider et peut-être fera-t-il plutôt le choix d'une famille homosexuelle que d'un foyer où il n'est pas sûr de rester ? Une autre personne dans une situation similaire n'aura pas le même vécu parce que confrontée à des personnes différentes.

Mais je pense que toute adoption n'est pas vécue de façon idyllique de toute manière. Avoir des parents blancs quand on est un petit bout de chou asiatique, ou roux avec des parents bruns et à la peau mate, autant de situations où grandir de façon équilibrée n'est pas garantie (je ne connais aucune adoption où il n'y a pas eu une période très douloureuse pour parents et enfant parce qu'effectivement il manque à ce dernier ses racines biologiques). Chaque parent adoptif fait de son mieux, et c'est là toute la différence avec d'autres qui rendent malheureux leurs enfants malgré une cellule familiale en apparence normale, dans les deux cas le résultat n'est pas optimal à 100%, alors puisque l'adoption existe (et avec des critères très sélectifs) tout de même, pourquoi ne pas l'étendre aux homosexuels qui ont les meilleures intentions du monde ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant