Un DVD porno dans un magazine pour enfants

tigane59 Membre 1 446 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

C'est horrible

Modifié par tigane59

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Blackmesa Membre+ 2 700 messages
Grosse banane de Dolph‚ 26ans
Posté(e)

c'était une erreur -_-, ya pas mort d'homme (ni mort de femme d'ailleurs -_-). C'est une erreur c'est comme ca, faut arreter d'être choquer pour tout, des coneries il en arrive tous les jours (je suis bien né, c'est un bon exemple ^^).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nerelucia Membre 12 784 messages
Forumeur alchimiste‚ 110ans
Posté(e)

Ya pas mort d'homme mais d'une enfance, pas mort d'un enfant mais de son enfance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Nanou
Invité Nanou Invités 0 message
Posté(e)

c'est absolument scandaleux :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
konvicted Membre+ 26 419 messages
I. C. Wiener‚ 26ans
Posté(e)
Ya pas mort d'homme mais d'une enfance, pas mort d'un enfant mais de son enfance.

Faut pas exagérer, elle a pas été violée non plus. C'est grave, mais pas dramatique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bestMuse Membre 3 056 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

je connais une gamine(la petite fille à la meilleure amie à ma mére)qui pose dedans...ben elle adû tombé dessus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité MisterJow
Invité MisterJow Invités 0 message
Posté(e)

Je le trouve rigolo moi :snif:, il m'a arrivé le même truc ça fait 1an et quelque, j'en ai acheter un magazine d'info webmestre et le CD qui était dedans ( original de la magazine en plus ) contenait une quinzaine de vidéos porno et tous les épisodes public invasion, ça m'a plu a la fin :snif: .

Modifié par MisterJow

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Galen
Invité Galen Invités 0 message
Posté(e)
Faut pas exagérer, elle a pas été violée non plus. C'est grave, mais pas dramatique.

:snif: euh, t'es sérieux là Konvicted ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gaap Membre 1 221 messages
Porn Elemental‚ 32ans
Posté(e)

C'est pas la 1er fois que cela arrive !

il me semble aussi qu'a une époque il avais sorti des fascicule pour expliquer la Bible et la 1er vidéo était un film porno !

:snif: euh, t'es sérieux là Konvicted ?

je suis d'accord avec lui !

Même sont enfance en n a pas pris un coup ! on dit que les meurs évolue non ?

suffit de bien expliquer !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
konvicted Membre+ 26 419 messages
I. C. Wiener‚ 26ans
Posté(e)
:snif: euh, t'es sérieux là Konvicted ?

Oui. Il y a des psychologues qui conseillent aux parents de regarder des images pornographiques avec leurs enfants pour les "vacciner". La pornographie n'a rien de traumatisant en soi. De toute façon, des images pornographiques, les enfants peuvent en voir à l'école, à la télé, sur le net,... même involontairement. Il y a souvent des films tous publics avec des scènes érotiques. Entre ça et la pornographie, il y a juste un drap (et un scénario qui ne tourne pas autour du sexe)...

"La chaîne « XXL » du groupe AB productions, chaîne qui ne diffuse que de la pornographie, compte à elle seule 800.000 abonnés, ce qui représente environ deux millions de téléspectateurs, parmi lesquels des enfants et des adolescents. Selon l'Institut Médiamétrie, 11% des enfants âgés de 4 à 12 ans ont été confrontés à des images pornographiques dans les foyers abonnés à Canal +." source

C'est que ça doit pas être si dérangeant que ça. :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Galen
Invité Galen Invités 0 message
Posté(e)

:snif: euh, as-tu téléchargé le rapport de Brisset et l'as-tu lu ?

Quelques extraits qui expriment, ce que je pense, beaucoup mieux que je n'aurais pu le faire (oui, c'est long, mais pour un sujet si important, c'est nécessaire) :

"...Hyperréalistes, les images pornographiques fournissent une représentation de la sexualité que les enfants ne peuvent intégrer. Il arrive, ajoute-t-il, que de telles images figurent dans les ingrédients du passage à l'acte.

Chez un jeune enfant , pré-pubère, et l'on sait qu'un certain nombre d'élèves des écoles primaires ont eu accès à de telles images, celles-ci le renvoient à la représentation de sa propre conception par ses parents, représentation qu'il avait imaginée, fantasmée, bien autrement ; les images très crues auxquelles il est confronté n'ont aucun rapport avec ce qu'il avait imaginé. Il est alors soumis à des représentations dont le potentiel émotionnel le débordent totalement. Il s'agit là, ajoute le Pr Jeammet, d'une véritable effraction, de l'intrusion d'une problématique d'adultes dans le monde des enfants qui brise l'un des ressorts de son respect pour le monde des adultes. Il peut y avoir là, soulignent les Pr Jeammet et Bernard Golse Professeur de pédo-psychiatrie à l'hôpital Necker (Paris) , un effet littéralement traumatique qui se traduit parfois, chez certains enfants, par un désinvestissement scolaire, le refuge dans l'imaginaire, l'impossibilité de passer à l'abstraction. Ce traumatisme, ajoute le Pr Huerre peut être absorbé en apparence, par le système de défense de l'enfant, demeurer en sourdine dans son appareil psychique et resurgir plus tard, à l'occasion d'un évènement, même d'apparence minime, qui entrera en résonance avec ces images enfouies. L'effet peut alors être véritablement dévastateur."

L'impact dramatique du visionnage de film porno pour l'équilibre d'un enfant est bien souligné !

Par contre, personne ne peut nier , ni empêcher d'ailleurs, le flot d'images violentes et parfois pornographiques que reçoivent les enfants.

Et l'objet du rapport visait à proposer des solutions pour limiter les dégâts.

" Fournir à l'enfant une contrainte éducative, ajoute le Docteur Jeammet, c'est pour lui un facteur de liberté, c'est lui permettre d'affirmer sa différence, réintroduire une distance, donc protéger son espace propre, celui de l'enfance et de l'adolescence. Enfin, projeter trop tôt les enfants et adolescents, fut-ce par l'image ou le message, vers des activités pour lesquelles ils ne sont pas prêts, c'est les nier dans leur identité, c'est leur refuser le plaisir de la découverte......

Si nos interlocuteurs sont très critiques à l'égard d'une forme d'éducation à la sexualité qui, précisément, les heurte dans leur représentation par des images abusivement explicites, tous souhaitent que les enfants soient formés à décrypter les messages et les images dont ils sont abreuvés. Il ne s'agit évidemment pas, souligne le Docteur Pommereau, de faire absorber à l'enfant des images inassimilables par lui mais de le conduire à comprendre les mécanismes de leur fabrication, de sorte qu'il cesse d'en être le jouet, qu'il puisse mettre une distance entre lui et ce que la société lui propose...."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pascalin Membre 15 218 messages
le corps sur Terre, l'esprit ailleurs ‚ 47ans
Posté(e)

C'est clair ,c'est très grave et c'est du n'importe quoi cette méga bourde voulu (pire) ou non

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sodium Membre 467 messages
Forumeur survitaminé‚ 28ans
Posté(e)

Je me demande comme ça ne peut pas être volontaire,

Ca ressemble à une mauvaise blague dans la boite :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
C'est pas la 1er fois que cela arrive !

il me semble aussi qu'a une époque il avais sorti des fascicule pour expliquer la Bible et la 1er vidéo était un film porno !

C'était moins problématique. La Bible contient des textes érotiques, il y a toute une partie sexualité. Il y a même une partie "sexualité violente" avec le viol du père par deux de ses filles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
konvicted Membre+ 26 419 messages
I. C. Wiener‚ 26ans
Posté(e)
:snif: euh, as-tu téléchargé le rapport de Brisset et l'as-tu lu ?

Quelques extraits qui expriment, ce que je pense, beaucoup mieux que je n'aurais pu le faire (oui, c'est long, mais pour un sujet si important, c'est nécessaire) :

Non, pas vraiment.

"...Hyperréalistes, les images pornographiques fournissent une représentation de la sexualité que les enfants ne peuvent intégrer. Il arrive, ajoute-t-il, que de telles images figurent dans les ingrédients du passage à l'acte.

Chez un jeune enfant , pré-pubère, et l'on sait qu'un certain nombre d'élèves des écoles primaires ont eu accès à de telles images, celles-ci le renvoient à la représentation de sa propre conception par ses parents, représentation qu'il avait imaginée, fantasmée, bien autrement ; les images très crues auxquelles il est confronté n'ont aucun rapport avec ce qu'il avait imaginé. Il est alors soumis à des représentations dont le potentiel émotionnel le débordent totalement. Il s'agit là, ajoute le Pr Jeammet, d'une véritable effraction, de l'intrusion d'une problématique d'adultes dans le monde des enfants qui brise l'un des ressorts de son respect pour le monde des adultes. Il peut y avoir là, soulignent les Pr Jeammet et Bernard Golse Professeur de pédo-psychiatrie à l'hôpital Necker (Paris) , un effet littéralement traumatique qui se traduit parfois, chez certains enfants, par un désinvestissement scolaire, le refuge dans l'imaginaire, l'impossibilité de passer à l'abstraction. Ce traumatisme, ajoute le Pr Huerre peut être absorbé en apparence, par le système de défense de l'enfant, demeurer en sourdine dans son appareil psychique et resurgir plus tard, à l'occasion d'un évènement, même d'apparence minime, qui entrera en résonance avec ces images enfouies. L'effet peut alors être véritablement dévastateur."

Je me permets d'ajouter la phrase précédant la première que t'as citée: "Selon le Dr Roland Coutanceau, psychiatre et psycho-criminologue, celles-ci comportent un impact spécifique de déstabilisation qui peut, sur les plus fragiles, entraîner des effets d'une très grand toxicité."

Toutes les idées en gras montrent que la pornographie peut être traumatisante seulement pour les enfants "les plus fragiles". La question qui me turlupine est: une discussion avec cet enfant fragile ne pourrait-elle pas le protéger de l'éventuel traumatisme qu'il connaitrait s'il était confronté à des images pornographiques?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Galen
Invité Galen Invités 0 message
Posté(e)

Certes, mais comment fait-on pour repérer les enfants fragiles, puisque l'on s'en aperçoit après coup de leur fragilité, souvent bien des années après ?

Il est par ailleurs étonnant que tu n'ais pas repérer la première phrase du second paragraphe :

Chez un jeune enfant , pré-pubère, et l'on sait qu'un certain nombre d'élèves des écoles primaires ont eu accès à de telles images, celles-ci le renvoient à la représentation de sa propre conception par ses parents, représentation qu'il avait imaginée, fantasmée, bien autrement ; les images très crues auxquelles il est confronté n'ont aucun rapport avec ce qu'il avait imaginé. Il est alors soumis à des représentations dont le potentiel émotionnel le débordent totalement.

Il n'y a ni "peut", ni "parfois", ni rien de ce genre.

Et ta question est évoquée dans le rapport. Il n'est pas question pour eux d'expliquer les images, les faire comprendre, mais de redéfinir ces images pour ce qu'elles sont.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ame errante Membre 11 839 messages
La main qui mord‚ 36ans
Posté(e)

Quand on vous dit que les marmots sont de plus en plus précoces.... c'est pas une légende :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nerelucia Membre 12 784 messages
Forumeur alchimiste‚ 110ans
Posté(e)

Il y a peut-être ici des amateurs de petites filles, ceux que chassent les gendarmes mondiaux sur le net.

Evitez de trop les provoquer.

Il n'y aurait donc aucun interdit, frontière entre l'enfance et l'âge adulte ?

Faisons la différence entre l'enfant qui découvre l'autre sexe à la maternelle --eh oui- et cette représentation violente du sexe.

Pourquoi violente ? Parce que l'acte d'amour y est laid.

Les DVD montrent le contraire de l'acte, lent, entre deux personnes et sans tabou si on le veut, seulement.

Ce qu'on fait faire à de pauvres filles pour le commerce est de la bestialité parce que la concurrence est là.

Passer du père Noël, poupée Barby à une représentation de pompes, corps laids et entrelacés comme des serpents, ça n'a aucune logique, c'est sauter de l'âge de pierre à aujourd'hui.

Dire qu'il n'y a plus d'enfance, c'est la nier mais que le net soit accessible d'un clic aux enfants, c'est hélas vrai.

Modifié par nerelucia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Olivier1985 Membre 8 188 messages
Milk shaker‚ 31ans
Posté(e)

Bien que drôle sur le coup je trouve cette faute impardonnable :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
konvicted Membre+ 26 419 messages
I. C. Wiener‚ 26ans
Posté(e)
Certes, mais comment fait-on pour repérer les enfants fragiles, puisque l'on s'en aperçoit après coup de leur fragilité, souvent bien des années après ?

Il est par ailleurs étonnant que tu n'ais pas repérer la première phrase du second paragraphe :

Chez un jeune enfant , pré-pubère, et l'on sait qu'un certain nombre d'élèves des écoles primaires ont eu accès à de telles images, celles-ci le renvoient à la représentation de sa propre conception par ses parents, représentation qu'il avait imaginée, fantasmée, bien autrement ; les images très crues auxquelles il est confronté n'ont aucun rapport avec ce qu'il avait imaginé. Il est alors soumis à des représentations dont le potentiel émotionnel le débordent totalement.

Il n'y a ni "peut", ni "parfois", ni rien de ce genre.

Et ta question est évoquée dans le rapport. Il n'est pas question pour eux d'expliquer les images, les faire comprendre, mais de redéfinir ces images pour ce qu'elles sont.

Je l'avais repérée, j'avais juste pas de contre-arguments et aucune envie d'admettre que j'avais tort. :snif: Mais bon, y'a un point de non-retour à ne pas franchir, je ne vais pas m'enfoncer plus. :snif:

Il ne fait aucun doute que les enfants ne devraient pas avoir à voir ce genre d'images ; mais je pense toujours que les parents devraient aborder le sujet avec eux parce qu'ils ont de grande chance de tomber dessus plus ou moins par hasard tôt ou tard.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant