Lettre aux usagers d'un gréviste

Sans nom Membre 229 messages
Forumeur activiste‚ 38ans
Posté(e)

Encore une manifestation de bourgeois belliqueux voulant se faire passer pour de pauvres victimes innocentes. Les employés de la SNCF savent que lorsqu'ils font grêve ça bloque le pays. Ils se servent de cette position de force pour que l'état cède à leurs caprices digne de ceux d'un enfant de 4 ans. ;) Je suppose que la lettre est anonyme, histoire d'assumer jusqu'au bout :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Pheldwyn Membre 11 160 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

[Mode Ironie On]

Ben c'est pas mal au final la grève. J'ai fait un peu de covoiturage pour aller au boulot, personne sur les routes.

J'ai pris le train pour rentrer du taf, pas plus longtemps que d'habitude, et personne dans les rames ...

[/Mode Ironie On]

Bon sinon, au risque de ne pas être original, je souscrit évidemment pleinement à ton discours, conducteur.

D'ailleurs, mais c'est souvent le cas, il y a eu des réactions sur les petites phrases, le salaire, etc ... mais sur le fond ?

Rappeler que le problème des régimes spéciaux, c'est peanuts dans les affres du financement des régimes de retraites.

Rappeler que les "privilèges" des régimes spéciaux sont tout ce qu'il y a de relatif. Et qu'un régime spécial n'est pas spécifique que sur le seul paramètre de la durée de cotisation, mais qu'il est avant tout différent du régime général, positif sur certains points, et négatifs sur d'autres.

Rappeler, surtout, que les "privilèges" des grèvistes sont dérisoires face aux privilèges que notre gouvernement octroie à tour de bras aux plus aisés.

Rappeler que les solutions présentées pour le financement des retraites sont biaisées, et qu'il s'agit en effet avant tout d'imposer une idéologie qui ne se base certainement pas sur la solidarité (on l'a déjà vu, décréter une retraite à 40, 41, 42 ans, dans un système qui refuse d'employer les séniors - et les plus jeunes, c'est baisser nos pensions futures).

Rappeler que si vous vous faites virer à cause des grèves, et qu'en toute justice on ne peut pas vous en tenir responsable, votre employeur n'abuse t'il pas de la situation ? Pourquoi ne réclamons-nous pas plus de protection des employés face à ce genre de licenciements ?

Bref, rappeler que ce problème des régimes spéciaux est un faux problème, qu'il a été volontairement monté en sauce par le gouvernement (j'ai pas le souvenir d'une grève aussi hard depuis 95, il aura fallu attendre Sarko, ses mesures, son sens de la non-négociation pour en arriver là). Remarque, il faut bien donner du sens au service minimum ;) .

Très discret d'ailleurs, notre président pourtant omni-présent habituellement.

Au cas où la stratégie de comm se passe mal, Fillon pourra jouer le fusible.

Enfin.

Oui, la solidarité est une valeur qui se perd.

Oui, les médias expliquent que les grèves sont mal percues par l'opinion publique ... mais avec cette même ferveur anti-grève, les médias ont matraqué leur campagne du oui européen, avec peut-être les mêmes sondages enjoleurs.

Oui, la démocratie sent le souffre.

Bref, guère plus de solidarité, des médias aux ordres, un gouvernement qui braque ses citoyens les uns contres les autres, sur des "sujets mineurs", histoire d'assouvir tranquillement leurs intérêts, tout en envoyant valser des concepts comme l'égalité, la solidarité, la justice, les droits de l'homme, elle est belle la France du 21ème siècle.

Pas très morale, mais tellement "moderne".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
KrafT Membre 1 176 messages
Nec Retrogradior, Nec Devio, Sum !!!‚ 32ans
Posté(e)

Je vroudrais rebondir sur le fait que le monsieur auteur de la lettre nous indique qu'il a préparer sont sacrifice de la grève en économisant de l'argent pour ce conflit plutot que le dépenser dans son home-cinéma ou dans de "futiles projets de vacance"...

Fort bien, monsieur est prevoyant. Il pourrait (ou il a) faire des placements pour sa retraite... (et passons le fait qu'il passera, en moment de cette dernière de la catégorie, travailleur exploité, à la catégorie actionnaire exploitant...)

Mais si lui à longuement préparer son conflit pour ne pas se retrouver en difficulté après...

Quand est-il de ceux qu'il empécha de bosser correctement ?

Si ce monsieur est ne fait pas ce conflit contre les autres citoyens...

Pourquoi ne le previent-il pas aussi longuement à l'avance qu'il prépare ses réserve ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Achille Talon
Invité Achille Talon Invités 0 message
Posté(e)
On m'accuse de vous prendre en otage. Mais vous ai-je enfermés, vous

ai-je attachés ? Non, je vous laisse libres. Libres au milieu des

contraintes que vous acceptez tous les jours sans vous en plaindre.

J'assume pleinement de vous laisser voir vos chaînes, parce que ces

chaînes sont aussi les miennes.

Ce passage est à gerber, j'espère que ceux qui l'ont écrit s'en rende compte. C'est comme si les chirurgiens te regardaient te vider de ton sang sans intervenir un jour de grève, pour t'apprendre que tu es enchaîné à leur compétence en cas de danger. C'est comme si les pompiers te regardaient mourir carbonisé dans ton incendie parce qu'ils sont en grève, parce qu'à eux aussi tu es enchaîné.

Cet argument est immonde et illustre parfaitement la petite mentalité égoïste qui se cache derrière cette grève. Ils (les grèvistes SNCF) ont bien conscience d'avoir des avantages délirants, que 80% de la population active française leur envie, et ils ne sont pas prêts à les laisser remettre en question, quand bien même le reste de la France serait en train de crever la bouche ouverte.

J'ai subit mes premiers déboires avec les grèves SNCF il y a 18 ans quand j'étais étudiants, la manière de faire était déjà la même et je savais, par l'expérience de mes parents et autres aînés autour de moi qu'il en était déjà ainsi depuis bien des années. On ne change pas un système qui gagne, avec une conduite je-m'en-foutiste comme ça inutile d'avoir raison, il suffit d'emmerder les gens le plus longtemps possible et on obtient tout ce qu'on veut.

Je ne pondrais pas un laïus un plusieurs pages, cherchant à reporter ma haine sur une soit-disante montée des gens les uns contre les autres orchestrée par le gouvernement ou les chinois du FBI. Ce mode de grève vous l'avez choisi, il en existe bien d'autre. Ne vous étonnez pas que les gens vous considère comme de la merde après ça, on récolte ce qu'on sème, même si pour l'occasion vous mériteriez de récolter quelques baffes dans la courge.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
KrafT Membre 1 176 messages
Nec Retrogradior, Nec Devio, Sum !!!‚ 32ans
Posté(e)

En deux mots: Vive Talon !!!

Fidéle à l'avatar et au pseudo.

Bravo !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anges38 Membre 3 942 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Bonsoir, et, si au lieu de ne pas travailler, de faire gréve vous laissiez les usagers utiliser gratuitements les transports, je crois que si on touche au pognon des patrons, ils n'aiment pas!! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
La Haine Membre+ 18 949 messages
N'a pas la haine, la distribue - Avocat du diable‚ 29ans
Posté(e)
On m'accuse de vous prendre en otage. Mais vous ai-je enfermés, vous

ai-je attachés ? Non, je vous laisse libres. Libres au milieu des

contraintes que vous acceptez tous les jours sans vous en plaindre.

J'assume pleinement de vous laisser voir vos chaînes, parce que ces

chaînes sont aussi les miennes.

Ce passage est à gerber, j'espère que ceux qui l'ont écrit s'en rende compte. C'est comme si les chirurgiens te regardaient te vider de ton sang sans intervenir un jour de grève, pour t'apprendre que tu es enchaîné à leur compétence en cas de danger. C'est comme si les pompiers te regardaient mourir carbonisé dans ton incendie parce qu'ils sont en grève, parce qu'à eux aussi tu es enchaîné.

D'où leur interdiction de faire grève ;) Lorsqu'ils vont faire ce métier, ils savent à quoi ils s'engagent. Comparer une vie humaine et travailler illustre bien notre société où vivre est tout simplement synonyme de travail où l'on ne se bat que pour cela.

D'ailleurs, en quoi leur enlever leurs avantages aiderait ceux qui crèvent la bouche ouverte ? Vous pensez peut-être que le peu d'argent que l'Etat gagnerait dans l'affaire, il irait le donner aux pauvres ? :o Franchement, j'en doute. C'est de la simple jalousie, je pense qu'au contraire ce sont tout les autres travailleurs qui devraient faire grève pour avoir autant d'avantages. Mais la mode ces derniers temps est bien de tirer vers le bas son voisin comme le souhaite les gouvernements qui défilent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BRIDGE Membre 3 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
Chère cliente, cher client,

Je suis en grève aujourd'hui et je l'assume. Oui, j'assume de devoir

vous poser des problèmes dans votre train-train quotidien, j'assume de

vous obliger à modifier vos habitudes quotidiennes.

On m'accuse de vous prendre en otage. Mais vous ai-je enfermés, vous

ai-je attachés ? Non, je vous laisse libres. Libres au milieu des

contraintes que vous acceptez tous les jours sans vous en plaindre.

J'assume pleinement de vous laisser voir vos chaînes, parce que ces

chaînes sont aussi les miennes. Parce que moi aussi, je dois faire

garder mes gamins quand je commence au petit matin, moi aussi, quand je

rentre le soir, j'ouvre ma boite à factures qui naguère s'appelait boite

aux lettres, moi aussi je m'affale parfois dans le canapé pour manger

docilement la soupe de la télé, car moi aussi, je vis dans cette

société. Oui, je l'assume. Comme j'assume les contraintes de mon métier

qui me font vivre à part du groupe, qui me font travailler avant vous

pour vous emmener bosser et après vous pour vous ramener à la maison.

Pour vous emmener dans votre famille passer les fêtes, je ne les

passerai pas dans la mienne. Je vous transporte et par définition, mon

travail commence là où s'arrête le vôtre, et vice versa.

Quand j'ai pris la décision de faire ce métier, il y a 15 ans, j'ai pesé

le prix de ma mise à l'écart de la vie collective, par les horaires

farfelus. Ce prix, je l'ai accepté et j'entends me le faire payer.

Bien sûr, je ne suis pas le plus mal loti de la terre. Bien sûr, il y a

bien pire et bien plus malheureux. Mais doit-on se sentir coupable

d'avoir un toit en voyant les sans-abri ? Doit-on se sentir coupable

d'avoir un emploi en comptant les chômeurs ? Doit-on se sentir coupable

de se défendre ?

Ma défense, je l'ai préparée. Parce que les résultats des élections de

mai ne laissaient aucun doute. Le conflit aurait lieu, historiquement il

devait avoir lieu. Où et quand ? Vous avez la réponse aujourd'hui. Parce

que, je ne vous le cache pas, Il était encore sur le yacht de Bolloré

que je mettais de coté l'argent nécessaire à ce combat. S'il le faut

celui prévu pour quelques projets futiles sera utilisé et tant pis si le

home cinéma ne vient pas dans mon foyer cette année. Quoi, j'aurais pu

me payer un home cinéma et je suis dans la rue ? Et bien ça aussi je

l'assume. Et sans aucune honte depuis que j'ai lu que la marque qui

commercialise le plus grand écran plasma, un joujou à cent mille euros,

visait aussi le marché des particuliers en France. On me donne 2600

euros par mois pour conduire les trains, pas pour acheter mon silence et

ma docilité. On trouve au MEDEF des syndicalistes bien mieux lotis ayant

toujours une larme à faire couler sur leur sort.

C'est aussi pour ça que j'assume de faire grève aujourd'hui.

On m'accuse de ne pas faire preuve de solidarité parce que la réforme

est nécessaire et doit être approuvée. A force de lire les rapports du

Conseil d'Orientation des Retraites, à force de lire tout ce qui peut me

tomber sous les yeux parlant de retraite, du sénat au blog débile, j'ai

acquis la conviction que tous cela aurait pu être évité, pour moi comme

pour vous, si nos dirigeants avaient préparé ces échéances comme j'ai

préparé cette grève.

On nous a parlé de catastrophe, de faillite, de banqueroute même or

n'importe quel économiste honnête vous le dira, en 2000, l'effort

prévisible à réaliser, sans rien changer pour les retraites, pour les 40

années à venir était calculé inférieur à celui fourni pendant les 40

années passées. On a montré que le petit bout de la lorgnette, on n'a

pas dit que la richesse du pays augmenterait plus vite que cette charge,

même dans les pires scénarii. Il y avait ce problème du baby boom ? Et

alors, est-ce une raison pour tout mettre à bas alors qu'il suffisait de

remplir le fond de réserve des retraites créé en 2002, la seule

véritable réforme honnête faite sur le sujet ? Que fait un ménage quand

il sait qu'une dépense va venir ? Soit il économise, soit il emprunte,

soit il attend et se serre la ceinture le moment venu. C'est cette voie

qu'ont choisie nos dirigeants, c'est regrettable mais je suis citoyen et

je respecte les suffrages. Alors cette politique qui n'est pas la

mienne, je l'assume y compris les conséquences, y compris cette grève.

Aujourd'hui, je refuse de faire mon travail dans la société parce que

j'ai un différent à régler avec cette société. J'utilise un moyen légal,

constitutionnel, occasionnant une gêne que j'assume pleinement parce que

je suis dans une entreprise qui fait des bénéfices et qui, seule, paye

les avantages de mon régime de retraite. Une cotisation patronale

supérieure de près de 12% à celle de votre patron, soit environ 500

millions, pour compenser un âge de départ inférieur au vôtre, dans des

conditions souvent inférieures aux vôtres d'ailleurs. Le reste ? C'est

ce que nous payerions ensemble si nous étions dans le même régime.

D'ailleurs la compensation entre régimes bénéficie à 93.7% aux artisans,

commerçants, salariés et exploitants agricoles, et en 2015, mon régime

ne sera plus bénéficiaire du système mais deviendra contributeur. Ces

12% sont à moi, pas à mon entreprise qui voudrait bien les récupérer.

Comme les cotisations patronales, que les patrons appellent volontiers

<<

charges , sont à vous, payant par avance votre droit à la santé ou à

la

retraite. C'est parce que la seule personne volée dans cette réforme

c'est moi, j'assume totalement de réclamer mon dû. On me dit que ce sont

finalement les clients qui payent. L'a-t-on dit aussi fort aux clients

de Carrefour qui on payé les conditions de fin d'emploi du patron

d'alors ? Le dit-on aussi fort de toutes ces retraites chapeaux, primes

de départs et autres joyeusetés faites aux dirigeants des grandes

entreprises ? Le dit-on aussi fort des avantages d'autres salariés ? A

ce dernier titre, il est bon de calculer que 5 années de bonus sur une

carrière de 40 ans ne représentent finalement guère plus qu'un mois et

demi par ans. Je n'ai jamais eu de treizième mois, l'avantage est-il si

exorbitant ?

Alors j'assume ne pas vouloir perdre ces 12% dans cette réforme qui ne

vous apportera rien. Le gain escompté est de l'ordre de 200 millions

d'euros par ans. A ce rythme, il faudra 75 ans pour rembourser les 15

milliards de cadeaux fiscaux faits cet été ! Suis-je encore Le

privilégié de cette société ?

Mais plus encore. Cette réforme, comme les précédentes, vous coûtera

beaucoup, elle nous coûtera beaucoup à tous. Parce que c'est la

solidarité que l'on tue aujourd'hui. Cette solidarité voulue par nos

pères au lendemain de la guerre, cette solidarité insupportable pour qui

se réclame du libéralisme et du chacun pour soi. Cette solidarité dont

le sens profond ne dépasse pas, pour notre gouvernement, la notion de

l'aumône dominicale. Mais pour moi elle a un sens, parce qu'elle est

profondément humaine. C'est elle, le ciment de notre société. A quoi bon

vivre comme les loups où le couple dominant mange en premier et où le

dernier mange ce qui reste ? Tous mangent, certes, mais est-ce le modèle

que nous voulons pour notre société ? Est-ce l'exemple pour nos enfants

? Ma conviction profonde est que la société humaine ne peut être basée

que sur la solidarité, sur l'entraide mutuelle. C'est ce à quoi je crois

et c'est pour cela que j'assume ce combat.

Et je me souviens de 1995. Vous étiez derrière nous à 75% ! Autre époque

où nous portions l'espoir, où l'on a vu des personnes venir apporter une

journée de salaire dans notre caisse de grève en nous demandant de faire

la grève pour eux. La grève ce n'est pas mon métier. J'assume d'avoir

laisser tomber cet espoir faute de pouvoir le porter seul. J'assume

aujourd'hui de me battre d'abord pour moi, règle première de cette

société libérale que je veux combattre. C'est paradoxal ? Oui, mais

j'assume ce paradoxe parce que vous ne m'aimez plus aujourd'hui et que

cette désaffection est le fruit d'un combat que vous n'avez pas voulu

mener, croyant à tort que je le ferais pour vous. Nos père se sont

battus, certains sont morts, pour nos congés, nos retraites, notre santé

et pour bien d'autres choses encore. Qui se souvient aujourd'hui du prix

payé par eux pour nos avantages de salariés de pays riche ?

Certains perdront leur boulot paraît-il. Mais qui est assez stupide pour

m'accuser moi et laisser en paix cette crevure de directeur du personnel

qui utilisera cyniquement cet alibi, ce sous-homme incapable de

considérer son prochain comme son égal dans la difficulté ? Et bien,

oui, j'assume de fournir cet alibi fallacieux à cette personne qui ne

devrait rien avoir à faire dans la société des hommes.

Il n'y a pas si longtemps, nous, cheminots, avions un slogan plein

d'avenir, nous voulions partager le progrès pour tous. Souvenez-vous :

Le progrès ne vaut... Où est-il ce progrès, aujourd'hui où l'Homme de

ce siècle a enfermé sa liberté dans une télé et un portable ? Où l'on

vante les soi-disant mérites du libéralisme sans parler de ses

inconvénients comme la précarité ? Où l'on détruit l'avenir de nos

enfants en oubliant les combats de nos pères ? Où l'on brade notre

société solidaire pour peu qu'on nous fiche la paix ? Où est-il le

progrès aujourd'hui ?

J'assume

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Achille Talon
Invité Achille Talon Invités 0 message
Posté(e)
Lorsqu'ils vont faire ce métier, ils savent à quoi ils s'engagent.

Ah, le fameux "ils ont signé c'est pour en chier". Habituellement on le sort aux pompiers qui brûlent ou aux flics qui tombent sous les balles, le cliché est renouvellé de façon original à defaut de l'être de façon pertinente.

Comparer une vie humaine et travailler illustre bien notre société où vivre est tout simplement synonyme de travail où l'on ne se bat que pour cela.

Diable, serais tu en train de nous révèler qu'on peut vivre en France sans travailler ? Je suis preneur pour le truc, et je pense que tu vas faire des heureux si tu peux nous mettre la recette ici.

D'ailleurs, en quoi leur enlever leurs avantages aiderait ceux qui crèvent la bouche ouverte ? Vous pensez peut-être que le peu d'argent que l'Etat gagnerait dans l'affaire, il irait le donner aux pauvres ? ;) Franchement, j'en doute.

Personne ne parle d'enlever les avantages de qui que ce soit ici, on parle de la façon de faire la grève.

C'est de la simple jalousie, je pense qu'au contraire ce sont tout les autres travailleurs qui devraient faire grève pour avoir autant d'avantages. Mais la mode ces derniers temps est bien de tirer vers le bas son voisin comme le souhaite les gouvernements qui défilent.

Alors là respect, tu vis dans une grotte peut-être ?

S'imaginer aujourd'hui que l'intégralité de la population active française pourrait bénéficier des mêmes avantages que les employés SNCF, ça relève de la Légion d'Honneur de l'Inconséquence là, chapeau bas. C'est beau l'utopie tout de même. Quand on pense que les gens qui sortent des énormités pareilles ont probablement le droit de vote ça fait frémir.

PS edit : woaoh, le gars qui se créé un compte pour quoter intégralement un post de 250 lignes sans rien y ajouter ... Que la vie est belle parfois.

Modifié par Achille Talon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BRIDGE Membre 3 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Nous sommes tous là comme des moutons, à râler parce que notre petit confort et nos habitudes sont bousculées. Moi je vois des hommes et des femmes qui se battent pour défendre leurs intérêts et les notres aussi. Et cela me rassure, je suis totalement solidaire de votre mouvement !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aureliane Membre 707 messages
Forumeur forcené‚ 109ans
Posté(e)

De toute facon, maintenant, dès qu'un francais essaie d'oter le baton qu'on lui met là, oui là, les anti grévistes et autres collabos lui passent la vaseline...

Pourquoi demander 2600 euro par mois et 37.5 mois de retraite alors qu'on peut tous se faire mettre à 1000 euro par mois pour 50 h de boulot par semaine 65 ans par vie à 1,50 euro le livre d'essence et 200 euro le caddy de supermarché... N'est ce pas??? Franchement, ce pays ne mérite plus que ca...

Merci aux humanistes et aux mineurs-etudiants-ouvriers-profs- lyceens-philosophes-politiques et autres qui sont morts pour les droits humains et du travail en France (= morts pour rien) , ils n'ont plus qu'a se retourner dans leur tombe ...

Les casseurs de grève seront les premiers à pleurer quand ils seront exclus de leur boulot et de leur maison a cause du système qui se met en place. Bien fait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
schmimblick Membre 40 messages
Forumeur balbutiant‚ 54ans
Posté(e)

Je vais faire simple : 26% de grèvistes aujourd'hui. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Achille Talon
Invité Achille Talon Invités 0 message
Posté(e)
De toute facon, maintenant, dès qu'un francais essaie d'oter le baton qu'on lui met là, oui là, les anti grévistes et autres collabos lui passent la vaseline...

Outre le fait que cette phrase ne veut strictement rien dire, n'est ce pas un peu difficile de vivre dans un mone où l'on voit encore des collabos ?

Pourquoi demander 2600 euro par mois et 37.5 mois de retraite alors qu'on peut tous se faire mettre à 1000 euro par mois pour 50 h de boulot par semaine 65 ans par vie à 1,50 euro le livre d'essence et 200 euro le caddy de supermarché... N'est ce pas??? Franchement, ce pays ne mérite plus que ca... Merci aux humanistes et aux mineurs-etudiants-ouvriers-profs- lyceens-philosophes-politiques et autres qui sont morts pour les droits humains et du travail en France (= morts pour rien) , ils n'ont plus qu'a se retourner dans leur tombe ... Les casseurs de grève seront les premiers à pleurer quand ils seront exclus de leur boulot et de leur maison a cause du système qui se met en place. Bien fait.

Ahhhhh encore un grand moment, ce soir est un festival dites voir. C'est toujours ainsi ici ?

Dis moi ami des humanistes et autres génies de haut vol déjà secs entre quatre planches, crois tu vraiment qu'il suffise de descendre dans la rue comme ça pour obtenir 2600¿ mensuels et 37.5h/m ?

L'idée est excellente remarque, d'ailleurs un candidat à la présidentielle de cette année en a eu une semblable, mettre tous les smicards à 1500¿. Allez hop soyons fou tient.

A quoi bon chercher à savoir les conséquences qu'aurait un tel geste. L'inflation ? La flambée des prix en rapport avec une telle augmentation des salaires ? Aucune importance !!! On redescendra dans la rue et on demandera 3500¿ mensuels !!!

Ahhhhhh y'a pas à dire, quand on a le QI d'un galet peint et qu'on ne réflechit pas plus loin que le bout de ses chausettes, la vie est vraiment belle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Heimdall Membre 719 messages
Forumeur forcené‚ 32ans
Posté(e)
Merci aux humanistes et aux mineurs-etudiants-ouvriers-profs- lyceens-philosophes-politiques et autres qui sont morts pour les droits humains et du travail en France (= morts pour rien) , ils n'ont plus qu'a se retourner dans leur tombe ...

Les casseurs de grève seront les premiers à pleurer quand ils seront exclus de leur boulot et de leur maison a cause du système qui se met en place. Bien fait.

Moui, d'un autre côté ce n'est pas vous autres qui risquaient de perdre votre emploi... sauf si la SNCF devient privée et, AMHA ça sera encore plus dur que le système des retraites.

C'est vrai qu'on peu s'étonner que tant de monde, moi le premier, crache sur vos avantages parce que eux ne les ont pas. Mais c'est peut être une réaction à "vous nous faites chier, j'espère que vous allez payer".

Tous (média, gouvernement, populace) s'attaque au fond du problème de façon subjective (volontairement ou non) car la forme est très impopulaire (et est faite pour l'être).

Mais bon, c'est comme ça qu'on parle le plus de ladite grêve et peu de structure peuvent se targuer de pouvoir paralyser un pays.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aureliane Membre 707 messages
Forumeur forcené‚ 109ans
Posté(e)
De toute facon, maintenant, dès qu'un francais essaie d'oter le baton qu'on lui met là, oui là, les anti grévistes et autres collabos lui passent la vaseline...

Outre le fait que cette phrase ne veut strictement rien dire, n'est ce pas un peu difficile de vivre dans un mone où l'on voit encore des collabos ?

Si si, ma phrase est parfaitement cohérente. Ne me force pas à la formuler en termes plus... réalistes :o

Le contexte historique dont tu parles illustre deux Frances montees l'une contre l'autre. Un peu comme maintenant non.... Je peux aussi parler des nombreuses "stars" qui ont retourné leur veste pour faire la propagande de monsieur le candidat a la presidentielle (ils ont du avoir de jolis cadeaux). A qui faire confiance mon bon monsieur... ;)

Pourquoi demander 2600 euro par mois et 37.5 mois de retraite alors qu'on peut tous se faire mettre à 1000 euro par mois pour 50 h de boulot par semaine 65 ans par vie à 1,50 euro le livre d'essence et 200 euro le caddy de supermarché... N'est ce pas??? Franchement, ce pays ne mérite plus que ca... Merci aux humanistes et aux mineurs-etudiants-ouvriers-profs- lyceens-philosophes-politiques et autres qui sont morts pour les droits humains et du travail en France (= morts pour rien) , ils n'ont plus qu'a se retourner dans leur tombe ... Les casseurs de grève seront les premiers à pleurer quand ils seront exclus de leur boulot et de leur maison a cause du système qui se met en place. Bien fait.

Ahhhhh encore un grand moment, ce soir est un festival dites voir. C'est toujours ainsi ici ?

Dis moi ami des humanistes et autres génies de haut vol déjà secs entre quatre planches, crois tu vraiment qu'il suffise de descendre dans la rue comme ça pour obtenir 2600¿ mensuels et 37.5h/m ?

L'idée est excellente remarque, d'ailleurs un candidat à la présidentielle de cette année en a eu une semblable, mettre tous les smicards à 1500¿. Allez hop soyons fou tient.

A quoi bon chercher à savoir les conséquences qu'aurait un tel geste. L'inflation ? La flambée des prix en rapport avec une telle augmentation des salaires ? Aucune importance !!! On redescendra dans la rue et on demandera 3500¿ mensuels !!!

Ahhhhhh y'a pas à dire, quand on a le QI d'un galet peint et qu'on ne réflechit pas plus loin que le bout de ses chausettes, la vie est vraiment belle.

Il est évident qu'une augmentation des salaires les plus bas doit etre accompagnée d'un controle de l'etat sur la flambée des prix. Vu les moyens qu'il mettent à envoyer des controleurs de la redevance télé dans les foyers de Rmistes, des controles fiscaux aux artistes qui percent ou a rembourser les très riches rentiers sur le bouclier fiscal, ils devraient trouver les moyens de controler les points de distribution et donc cette inflation.

Il y a d'autres precautions faciles à prendre que j'ai décrites dans un autre post mais comme j'ai le QI d'un galet peint (ou d'une boule-avec-la-neige-qui-tombe-dedans) g pas envie de répéter pi je sais pas faire un copié collé :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
KrafT Membre 1 176 messages
Nec Retrogradior, Nec Devio, Sum !!!‚ 32ans
Posté(e)

Serieux arreter vos cliché à la cons...

Vous êtes encore plus ridicule que nous...

Le droite méchante qui envois ses méchants controleur des impots dans les foyer des plus pauvre pour les flinguer au sens propre s'ils payent pas et de l'autre mains filer l'argent honteusement volé au pauvre pour le donner aux horribles riches qui, tous les soirs vont casser du clodos....

Pendant que la Gauche, lutte avec l'energie du désespoire pour donner un toit à tous et le pain au plus necessiteux...

On avance encore un peu et vous aller nous dire que Sarko c'est l'envoyer de SSatan et que les gauchistes sont les Saints martyrisés...

Modifié par KrafT

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Achille Talon
Invité Achille Talon Invités 0 message
Posté(e)
Vous êtes encore plus ridicule que nous...

Qui est "nous" ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
KrafT Membre 1 176 messages
Nec Retrogradior, Nec Devio, Sum !!!‚ 32ans
Posté(e)

A pas faux ça...

Je corrige: que MOI

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chuipasbon Membre 613 messages
Forumeur forcené‚ 36ans
Posté(e)

Put*** 2600 roros :o , 2 mois et demi de salaire pour moi ... et ça ose se plaindre ?? ;) Si ces messieurs de la SNCF voulaient faire une grêve utile, pourquoi, comme l'a dit un autre forumeux, ne pas laisser les usagers voyager gratuitement ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)
Put*** 2600 roros :o , 2 mois et demi de salaire pour moi ... et ça ose se plaindre ?? ;) Si ces messieurs de la SNCF voulaient faire une grêve utile, pourquoi, comme l'a dit un autre forumeux, ne pas laisser les usagers voyager gratuitement ??

Lis le topiq et tu aura la la reponsse a tes questions.

Je ne pense en plus pas qu il gagnet tous autant (toutes proportions gardées).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant