Pour ou contre le blocage des Facs?

Le blocage des Facs   81 membres ont voté

  1. 1. Pour vous est-il justifie?

    • Oui
      28
    • Non
      53
  2. 2. Le blocage des facs:

    • C'est legal
      16
    • C'est illegal
      46
    • Je ne sais pas.
      19
  3. 3. Faut-il que la police intervienne pour liberer les facs?

    • Oui
      33
    • Non
      40
    • Sans opinion
      8

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
La plupart des bobos en mal de revolution, sont des etudiants mediocres qui savent que leur issue de secours, c'est d'etre a fond dans la politique. Julliard va pouvoir faire une bonne carriere au sein du parti socialiste apres ca... thumbdown.gif

Les étudiants des facs sont des bourgeois ? et Sarkozy défend la classe ouvrière dans cette histoire, sans doute ?

Faux, jusqu'à preuve du contraire, les études sont faites pour s'instruire...

Mais bon, ce mot est de plus en plus inconnu thumbdown.gif

Tu as raison: oui c'est pour l'instruction. Mais cette instruction a une autre finalite que de se masturber le bulbe rachidien: celle de pouvoir etre utile a la societe (qui a genereusement payee pour ces memes etudes), et donc doit avoir comme finalite de trouver un travail.

étre utile à la société ne se réduit pas à maximiser ses chances personnelles de trouver un emploi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

cheuwing Membre 7 550 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

Prouve moi en quoi ,par la futur loi, le privé voudra une augmentation des inscriptions ?

Ensuite on peut etre contre mais en quoi ca justifie le fait de bloquer les universités ?

Modifié par cheuwing

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Starke Membre 81 messages
Forumeur en herbe‚ 36ans
Posté(e)
Citation (Starke @ mercredi 14 novembre 2007 à 11:47) *

Pourquoi les partisans des blocage élude soigneusement dans chacune de leurs réponses la question du respect des droits et des libertés, l'éviction de valeurs fondamentales de notre Nation au profit de leur revendication?

Peut-être que contrairement à d'autres, ils sont plus attachés aux valeurs républicaines qu'aux "valeurs fondamentales de notre Nation".

Peut-être préfèrent-ils la liberté et l'égalité, aux "libertés".

On va tourner en rond là.

Les valeurs républicaines sont aussi les valeurs de la Nation française puisque la Nation française est attachée à la République et à ses valeurs. Ainsi il n'y a pas valablement de différences entre la liberté et les libertés, si ce n'est que la première englobe toutes les autres sans les surpasser.

Les valeurs républicaines incluent la liberté, fondement de notre système politique, et l'égalité...en droit.

Dès lors ta tentative d'embrouillement du discours, par le recours à des arguments politiciens (emmêler les gens, en jouant sur les mots par exemple, pour essayer de leur démontrer que l'on a raison est un des "jeux" de la politique) est un échec, et j'attends toujours que l'on réponde à ma question.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Imara Membre 1 526 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

si le privé finance les universités, les filières seront en conséquence des débouchés de la région non?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

je me permets de reposter mon message que j'avais poster ailleurs. (merci de votre compréhension)

bonsoir,

voici ma vision des choses sur ce sujet:

(je commence par la CONCLUSION)

On ne "résiste" pas contre le capital/libéralisme mondial ambiant

(je m'explique simplement:)

_CONSTAT: les universités manquent de sous.

_CAUSE: l'argent ca coute cher.... financer, toujours financer, encore financer!

_SOLUTION: ouvrir le financement des universités aux entreprises.

_CONSEQUENCES POSITIVES : ya pleins de sous, ya pleins de jolis materiels, de beaux batiments, de joyeux professeurs, et de merveilleux diplomes qui donnent directement du boulot à la clé.

_CONSEQUENCES NEGATIVES : universités à deux vitesses (les richous et les galériens) et fermetures de filières dites "non-rentables" (lettres,histoire,art,spectacles...)

_SYNTHESE (tres personnelle je précise):

l'inégalité sociale EST une fatalité et l'université républicaine EST une utopie. :o

donc je répète ma conclusion:

On ne "résiste" pas contre le capital/libéralisme mondial ambiant

>>> camarades, retournons bosser et laissons passer cette loi pécresse qui est déjà le début de la fin! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Imara Membre 1 526 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

vous savez qu'il n'existe pas que des entreprises scientifiques au moins? ;)

ce sont des entreprises qui gèrent les théâtres par exemple...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
vous savez qu'il n'existe pas que des entreprises scientifiques au moins? ;)

ce sont des entreprises qui gèrent les théâtres par exemple...

A ma connaissances, les entreprises dirigeants des théâtres sont très loin de rouler sur l'or.

Par conséquent, elle ne participeront peu ou pas au financement ds universités.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 550 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

Filière non rentable fermées vrai et faux : elle peuvent etre aussi scientifique . Une université spécialisée dans l'agronomie n'aura pas besoin de pôles sur la recherche dans la physique nucléaire . Les universités vont se spécialisées comme ca à commencé à Grenoble ou à Toulouse.

Ensuite aucune preuve que se sera la fin des filières littéraires, exemple US que j'ai déjà cité 2 fois .

Les littéraires et sociaux servent de plus en plus dans les entreprises du fait par leur aisance écrite et donc orale et une vision différente que les industriels ou commerciaux purs .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

d'accord avec toi cheuwing.

mais tu reconnais que "certaines" fillières pourraient disparaitre?

si oui comment faire comprendre aux etudiants que désormais leurs études obéissent aux dures lois de la sélection économique?

(pauvre C. Darwin il en pleurerait surement de rire dans sa tombe)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Imara Membre 1 526 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

mon prof de TD de physique subatomique déplorait qu'il n'y avait plus d'étudiants en master de physique (surtout physique de particules puisque c'est son domaine ^^)

un copain que ça pourrait intéresser lui demande le nombre de postes disponibles en thèse... il n'y en avait qu'une l'année dernière sur toute la France...

qu'il ne cherche plus, faire un master recherche pour ne rien trouver après c'est inutile... eh oui, même en sciences des filières ne sont pas ouvertes... y a pas de boulôt derrière, donc ça sert à rien pour le moment...

et puis, qui dit que l'Etat se désengageait complètement du financement des universités? j'ai jamais lu ça moi...

si le financement des entreprises doit améliorer le quotidien des facs, why not?

et si ça permettait aux LEA d'avoir de vrais labo de langue? et si ça permettait aux étudiants en arts et spectacles d'avoir de nouveaux matériels?

quant à cette université à 2 vitesses, c'est déjà le cas: les gdes écoles et les facs... et là encore, à la fac, il y a 50% d'échecs... m'enfin, ça serait plutôt du au pseudo diplome du bac...

parce que tu crois pas que dans le travail on devra être se soumettre aux dures lois économiques, comme tu dis?

à quoi ça sert d'avoir des filières avec de grands nombres de places si derrière il n'y a pas de boulôt?

pourquoi ne pas s'adapter au monde du travail, puisque c'est la finalité des études?

c'était prévisible cette loi, rien qu'avec la loi sur le fait que tous les étudiants puissent faire des stages... ils cherchent à nous adapter au monde du travail là, pour faire des chômeurs en moins...

Modifié par Imara

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 550 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

Certaines filières et même universités pourraient disparaitre

Après à ta question, il faut créer une meilleure offre de mobilité dans le cadre des études et au niveau de l'Europe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Imara Membre 1 526 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)
Certaines filières et même universités pourraient disparaitre

si ces filières sont utiles, elles seront réouvertes en temps voulu. des universités disparaître??? et les labos, tu les mettras où? les enseignants chercheurs, tu en feras quoi? tu penses vraiment que l'état sera plus gagnant à laisser certaines facs ouvertes, ou distribuer des bourses à tout va (en fonction de la distance domicile/fac) et de doubler le nombre de logements universitaires? tu crois que les entreprises (type stud' City) laisseront des facs fermer dans les villes où elles sont implantées?

moi je crois pas....

Après à ta question, il faut créer une meilleure offre de mobilité dans le cadre des études et au niveau de l'Europe

oui et comment fais-tu pour trouver les fonds nécessaires? (n'oublie pas la dette dans l'histoire :o)

des stages en entreprises sont possiles dès la 4ème je crois. c'est cohérent cette action, ils nous mettent en contact avec le monde du travail le plus tôt possible. il est normal que les entreprises et les études supérieures soient en étroites relations.

quant à la recherche, vu le peu de fonds qui lui sont attribué, ça ne fera pas de mal ;)

Modifié par Imara

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
mon prof de TD de physique subatomique déplorait qu'il n'y avait plus d'étudiants en master de physique (surtout physique de particules puisque c'est son domaine ^^)

un copain que ça pourrait intéresser lui demande le nombre de postes disponibles en thèse... il n'y en avait qu'une l'année dernière sur toute la France...

qu'il ne cherche plus, faire un master recherche pour ne rien trouver après c'est inutile... eh oui, même en sciences des filières ne sont pas ouvertes... y a pas de boulôt derrière, donc ça sert à rien pour le moment...

En France peut etre. Au RU, les diplomes des sciences physiques (licence, master, doctorats) se retrouvent plus souvent dans des metiers non-scientifique. En faite seulement 18 pourcents des licenciers travail dans le domaine de la physique. La tres grande majorite sont engager dans l'informatique ou la finance.

Evidement ca fais jazzer outre-manche: il y a une grave penurie de prof de physique et de chimie (au point que les profs de bio tiennent les cours de physique!). Donc tu vois Imara, si tu ne sais pas quoi faire a la fin de tes etudes, tu seras la bien venue ici (d'autant que tu es une fille, donc tapie rouge oblige :o ).

Mais bon, malgre les incentives du gouvernements, les jeunes diplomes de sciences preferent se diriger vers les carrieres de finances et d'informatique, realisme oblige. En effet, en debut de carriere, un jeune licencier en Physique peut esperer gagner 30000-40000 euros par ans si il travail dans la physique(lab de recherche, doctorat, prof..), tandis que si il travail dans l'informatique il tournera autour de 50000 euros et dans la finance 150000 euros. Donc y-a pas photos.. ;) L'etat peut faire autant de pub qu'il veut pour les metiers scientifiques, mais tant qu'il y aura un tel gap entre ces carrieres, il faudra qu'il embauche des ptits chinois et des ptits indiens pour s'occupper de la recherche fondamentale et donner les cours de physiques...

quant à cette université à 2 vitesses, c'est déjà le cas: les gdes écoles et les facs... et là encore, à la fac, il y a 50% d'échecs... m'enfin, ça serait plutôt du au pseudo diplome du bac...

Moi ca me fais bien delirer d'entendre tous ces bo-bos qui ont peur d'avoir des facs du genre Havard, Stanford ou Yale. Puree, ce sont les facs qui produisent le plus de prix Nobels! :o:o Lorsqu'un pays developpe sa technologie, il cree dans le meme temps des emplois. Pensez a tous les emplois creer par la recherche faite dans le domaine informatique ou des communications.

Concernant les grandes ecoles comme HEC, Ecole Normale, Polytechnics, etc... ca represente combien d'etudiants en tout? Polytechnics, je crois que c'est moins de 400 etudiants par promotions... Havards, c'est juste un peu moins de 20000 etudiants par promos. Donc, franchement, c'est en France qu'il existe le plus d'inegalite. Pas aux States.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)

C'est un sujet polémique sur lequel je me sens particulièrement concerné, rapport à certaines de mes anciennes fonctions (retraite, retraite...).

Je suis quand même un peu surpris par l'avalanche de clichés négatifs ou dévalorisants que subissent les "bloqueurs", mais en même temps, pas tant que ça. Nos médias sont tellement unanimement instrumentalisés contre eux, au service du pouvoir et du gouvernement actuel, que fatalement, ces arguments fielleux et ignorants finissent par se retourner contre eux.

Ici, on voit bien que nous sommes en 2007, et que les techniques de manipulation et de conditionnement de l'opinion publique sont déjà nettement plus au point.

---

Alors, en résumé:

OUI, le blocage des facs est hélas un moyen nécessaire pour qu'il y ait un début de négociation, pour se faire entendre, ou sinon il n'y aura RIEN, surtout de la part d'un gouvernement qui entend tout faire passer en force si possible.

OUI, cette mesure est parfaitement légale à mon sens. Les présidents d'université qui défendent le contraire sont presque tous des laquais de l'UMP ayant directement nommé ou entretenu dans leur fonction par le gouvernement précédent. Toute contestation des directives venues d'en haut, c'est à dire ces fameuses réformes, vous fera subir diverses pressions plus ou moins tolérables, et au final vous poussera plus ou moins à la démission, ce qui fut mon cas.

OUI, les présidents de fac qui demandent aux CRS d'intervenir sur leur campus sont dans presque tous les cas des esprits étroits, réactionnaires et bornés, qui refusent tout dialogue.

Dieu sait si j'ai pu me mettre en colère contre certains de mes étudiants lorsqu'ils ont voté des décisions de façon peu claire, voire parfois pas top-top "démocratique" (C'est normal, après tout ils apprennent). Mais jamais, jamais je ne les ai menacé de faire intervenir les flics.

NON, ceux qui luttent actuellement ne sont pas tous "des petits-cons d'extrème gauche". Le noyau d'étudiants qui avaient bloqué ma fac, il y a quelques temps de cela, étaient non seulement les meilleurs (en terme de résultats), mais étaient loin d'être tous affiliés à l'extrème gauche, ou manipulés par la LCR.

Je vous signale, à titre purement informel, que la plupart des centristes emettent également de nombreuses réserves quant à certaines de ces réformes, notamment parce qu'elles ont pour but de démanteler certains pans de l'enseignement universitaire, et de permettre à l'état de trouver un prétexte bien pratique afin de se désengager.

C'est d'ailleurs là où la manipulation de nos médias (surtout télévisuels: merci TF1, France2 et France3) est particulièrement grossière, et rime plutôt avec désinformation. Ils font TOUT pour éviter de parler du problème de l'avenir des universités, ils font TOUT pour éviter de parler concrètement des points qui soulèvent doutes et protestations.

Parce que le pouvoir en place sait pertinemment que si on en parlait, on s'apercevrait que cette base "contestataire" serait naturellement beaucoup plus consensuelle, et que le mouvement pourrait s'étendre facilement à des personnes se considérant jusque là comme comme "modérées", voire "anti-blocage".

Donc il faut tout faire pour que ces mouvements soient ostracisés, pour que les meneurs soient tous ridiculisés, et passent tous pour des glandus-révolutionnaires-"fascistes"...

Pourtant, une personne comme M. Bayrou était relativement d'accord avec nombre des inquiétudes techniques du programme Péqueresse... Est-ce lui aussi un révolutionnaire anarchiste d'extrême-gauche???

Ai-je aussi la réputation sur ce forum d'être un extrémiste allié des trostskystes?

Franchement!

---

Non, il faut se reporter à l'analyse des textes de lois qui sont censés bientôt s'appliquer, et de voir ce qui se dessine depuis maintement plusieurs années.

Le démantelement des filières dites des "sciences humaines", oui, c'est pour bientôt. L'ancien dir-cab du ministre plaisantait assez facilement dessus, ne cachait le mépris qu'il avait pour ceux qui n'étaient plus considérés comme "rentables". Le rôle du ministre, lui, était d'enrober ce programme idéologique sous un discours mielleux et creux, d'assoupir et d'endormir les gens. Bel exemple de langue de bois, de réforme qui ne veut pas dire son nom! Tout comme l'était la LMD, qui a été totalement détournée de son objectif initial (convergence européenne) au profit d'intérêts partisans, tous connotés à droite.

Plus c'est clair, et moins ça doit l'être dans l'esprit des français.

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ympuls !
Invité ympuls ! Invités 0 message
Posté(e)

stein, d'habitude, tu m'emmerde, mais là, je suis d'accord avec toi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Le blocage d'un service public est "légal" selon vous ? Conception du droit amusante ! :o

Ah et bien sûr être pour la liberté de pouvoir effectuer et assister à des cours est "être un laquais de l'UMP" mais jouer au garde rouge qui s'arroge le droit de prendre possession des lieux pour les interdire aux autres n'a rien de fascisant ! Mais bien sûr ! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
KrafT Membre 1 176 messages
Nec Retrogradior, Nec Devio, Sum !!!‚ 32ans
Posté(e)

Les filières qui seront démantellées ne le seront-elles pas parce qu'il n'y a pas ou très peu de débouché ?

A quoi cela servirait-elle de laissé les étudiants dans des filières qui ne font que grossir les rangs des chomeurs ?

Exemple: plusieurs amis qui ont fait des fac de psyco sont maintenant caissiers dans des supermarchés... ou chomeurs... avec des bac + 3 (voir plus) c'est cher payé la psychologie...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
smi34 Membre 35 messages
Forumeur balbutiant‚ 46ans
Posté(e)

les étudiants comme les salariés ont le droit de faire connaître leurs revendications.

Le droit de grève est légal puisque c'est un droit

La police ne doit intervenir qu'en cas de conflits du genre Violences physiques.

Etudiant ne veut pas dire "Etudie et Tais-Toi !!!". Majeur, on est un citoyen !!!

Modifié par smi34

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
KrafT Membre 1 176 messages
Nec Retrogradior, Nec Devio, Sum !!!‚ 32ans
Posté(e)

Est ce légal de bloquer une fac alors que l'AG a voter le contraire ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

On ne peut faire grève que si on occupe un emploi et donc que la cessation de son travail a un impact économique.

Sécher des cours n'est pas faire grève. C'est juste ridicule. Quant aux "excellents éléments grévistes", c'est bizarre, les syndicalistes étudiants sont souvent d'éternels étudiants. Regardez donc Julliard de l'UNEF ! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant