Pour ou contre le blocage des Facs?

Le blocage des Facs   81 membres ont voté

  1. 1. Pour vous est-il justifie?

    • Oui
      28
    • Non
      53
  2. 2. Le blocage des facs:

    • C'est legal
      16
    • C'est illegal
      46
    • Je ne sais pas.
      19
  3. 3. Faut-il que la police intervienne pour liberer les facs?

    • Oui
      33
    • Non
      40
    • Sans opinion
      8

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)
un peu facile,

Imagine sarko laisse tomber la loi pécresse, un groupe d'étudiants favorable à cette loi la veut et bloque l'université, c'est un moyen démocratique mais là on tourne en rond .

Je ne vois pas pourquoi des étudiants ne pourraient pas manifster pour cette loi par les mêmes moyens que ceux qui manifestent contre.

Ensuite, c'est à l'Etat de s'arranger pour concillier les forces en présence. ça fait partie de son boulot. S'il n'y arrive pas, c'est de l'incompétence.

On imagine facilement l'enlisement que provoquerait ce turn around des blocages. Peu importe la compétence ou l'incompétence d'un gouvernement, il y aura toujours un groupe de personne qui ne sera pas satisfait et qui reprendra le mouvement de blocage. Puis pour satisfaire ce groupe de personne, il y aura de nouvelles propositions qui vont mécontenter un autre groupe qui va décider de bloquer (vu que ça marche)...etc, etc...

De ce fait, je comprends tout à fait que le gouvernement ne veuille pas plier. Car on a pu voir les années précédentes ce que ça donnait que de dire Amen aux grévistes: ça les encourage à recommencer et pour le coup, je leur donne pas tort d'essayer...tant que ça marche

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

cheuwing Membre 7 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

donc grenouille les différents partis étudiants devraient négocier pour arriver à une loi, alors il faudrait aussi la participation des professeurs et de l'administration universitaire . C'est un chantier super large en plus il faut concilier tout ca avec une manne d'argent venant de l'extérieure ( public- privé) et que l'Etat soit juste là en arbitre .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
le CPE en lui-même était anticonstitutionnel (je crois) et le blocage des facs a été et sera toujours un acte anti-démocratique...

Il n'y a rien qui permette d'affirmer qu'il est "antidémocratique" de bloquer les facs.

"antidémocratique" est un mot porteur de sens, on ne peu pas l'utiliser pour désigner tous ceux qu'on aime pas au seul prétexte qu'ils pensent différemment.

Le blocage des facs est seulement un moyen d'action, un moyen de se faire entendre.

En democratie, c'est la majorite qui dirige. A partir du moment ou une minorite decide de bloquer une majorite, par definition, nous avons affaire a un mouvement anti-democratique.

D'autre part, une democratie s'appuie sur le respect des institutions et des lois du pays. Si une lois est jugee nefaste pour la majorite, alors cette meme majorite a les moyens de la faire abroger ou modifier via des moyens legaux. Le blocage des facs est illegale. Il s'agit donc la d'un second argument qui appuie le faite que c'est antidemocratique, puisque contraire a l'interet de la majorite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pascalin Membre 15 218 messages
le corps sur Terre, l'esprit ailleurs ‚ 47ans
Posté(e)

bon je vais peut-être en étonner certains mais le blocage des facs ne sert à rien et même il ralenti le mouvement , il vaudrait mieux laisser le droit d'étudier à ceux qui le veulent

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
le CPE en lui-même était anticonstitutionnel (je crois) et le blocage des facs a été et sera toujours un acte anti-démocratique...

Il n'y a rien qui permette d'affirmer qu'il est "antidémocratique" de bloquer les facs.

"antidémocratique" est un mot porteur de sens, on ne peu pas l'utiliser pour désigner tous ceux qu'on aime pas au seul prétexte qu'ils pensent différemment.

Le blocage des facs est seulement un moyen d'action, un moyen de se faire entendre.

En democratie, c'est la majorite qui dirige.

Non, tu confonds la dictature de la majorité avec ce qu'on appelle démocratie.

A ta décharge, on peut dire que le terme "démocratie" était autrefois utilisé pou désigné cette dictature de la majorité (par Hobbes, par Kant et d'autres encore).

Kant critiquait ce type de régime, montrant ses contradictions et ses limites. Il lui préférait un autre régime qu'il appelait la république (et qui est plus ou moins notre régime actuel).

A partir du moment ou une minorite decide de bloquer une majorite, par definition, nous avons affaire a un mouvement anti-democratique.

Non, il me semble normal que chacun puisse disposer d'un moyen d'action, d'un moyen de se faire entendre.

Ton raisonnement, n'est de toutes manière pas logique. Dans ce cas, un employeur qui licencie commets il un acte anti-démocratique (puisqu'il l'impose unilatéralement, et qu'il est bien possible que la majorité soit contre) ? Quelqu'un qui plante des fleurs dans son jardin ?

La démocratie ne signifie pas qu'on a le droit de ne faire ou de ne dire que ce que veut la majorité. Cela signifie aussi que chacun dispose de possibilités d'actions, qu'il et possible, par exemple, d'exprimer et de publier un avis contraire à l'opinion majoritaire, qu'il est possible de faire grève, qu'il est possible de faire des blocages de routes/facs/usines.

D'autre part, une democratie s'appuie sur le respect des institutions et des lois du pays. Si une lois est jugee nefaste pour la majorite, alors cette meme majorite a les moyens de la faire abroger ou modifier via des moyens legaux. Le blocage des facs est illegale.
Le caractère illégal de ces blocages me semble plus que discutable. Je doute qu'un tribunal prononce jamais l'illégalité d'une tele pratique. ;)
donc grenouille les différents partis étudiants devraient négocier pour arriver à une loi, alors il faudrait aussi la participation des professeurs et de l'administration universitaire . C'est un chantier super large en plus il faut concilier tout ca avec une manne d'argent venant de l'extérieure ( public- privé) et que l'Etat soit juste là en arbitre .

Mais les lois se prennent toujours (enfin normalement) en concertation avec les personnes concernées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

oui mais pas en france, l'homme politique est souvent un idéaliste ( villepin le champion) qui croit savoir alors qu'il ne connait que des théories et agit sans demander de concertation

Pour l'éducation, s'est toujours les gouvernements qui ont imposé leur ligne de conduite sans vraiment demander l'avis des intéressés, c'est un des fondements du pays et c'est en quoi elle décide unilatéralement pour le bien du peuple ( à tort ? à raison ? )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LaClandestina Membre 19 730 messages
Agent Publicitaire‚ 29ans
Posté(e)

bon je vais me faire detester par la moitié qui arrivait encore a me supporter!!! pitié lisez jusqu'au bout!

en ce moment je fais partie du blocus de ma fac... (arras)

au début, j'étais contre le blocus (je suis pas a fond pour de toute maniere... mais bref!), donc au début j'étais contre, je faisait "demi greve" comme je disais... je continuais a aller a presque à tous les cours et je manifestais...

j'allumais ma télé : RIEN!

on vote le blocus lundi! j'ai hésité mais j'ai voté oui.

sur 712 étudiants, plus de 400 on voté oui pour le blocus... (on est une petite université.)

donc le vote s'est fait a buletin secret... dépouillage fait par des pour et des contre le blocus... on a respecter le débat "1 contre 1 pour"... bref...

je pars du principe qu'il y a une loi qui interdit le blocus... et c'est ça qui me fait penchais parfois vers le non au blocus. MAIS!

avant le blocus, on était 30 ;) a la manifestations venant de l'université...

aprés le blocus, un truc comme 300...

puis, on a pas bloquer tout le monde. Les étudiants en CAPES, les master pro, les erasmus et les exam' terminaux sont autorisé, on a laissé "en marche" un UFR... c'est bizare mais notre but c'est pas de foutre en l'air les années des étudiants... (même si pourquoi laisser passer un étudiant de CAPES et pas un étudiant de licence... bref!)

je pense que le blocus a surtout un caractere symbolique.

Autant les cheminots, en faisant greve, ils emmerdent tout le monde, du patron d'entreprise à l'étudiant de banlieu, autant les blocus universitaires... ça emmerde que les étudiants, et ça bouge pas vraiment l'économie (à long terme si bien sur)... donc oui les cheminots ont raison de faire ça pour se faire entendre, ça nous emmerde, donc ça marche!

les étudiants... j'suis un peu pesimiste sur le pouvoir du blocus...

mais on laisse le blocus derriere... car moi ça m'enerve franchement, je me les gele de 7h à 20h au soir... hier par exemple, j'ai du me cacher derriere des poubelles avec des sac rempli de corde, cadenas et bouf car le vigil de l'université m'avait capté... ça m'éclate pas, même si ça peut faire rire ^^ on a pas le super temps dans le nord de la france, alors -5degré, la pluie, le vent, et la fatigue, faut être motivé.

pareil , quelque chose qui me fait rire... les gens qui ralent parce qu'on a bloqué la fac, ce sont pas les étudiants de l'université... au contraire eux ils nous soutiennent (aucun ce matin a raler quand ils nous ont vu a la porte... ils nous on tous dit bon courage...) ceux qui ont raler, ce sont les lycéens... car on leur bouche leur racourci!!!! j'ai fallit me faire écorcher au couteau :o par un kéké qui m'a dit je cite "tu me casses les couilles, sale pute, je vais te faire une balafre de la jusque la" (tout en montrant avec ces doigt des parties du visage... je vous rassure je vais bien!! mdrrr)

et un autre qui je cite "je vais tous vous niquer un par un" le gars était seul on était 10...!!!!!

a côté de ça...les étudiants de ma fac sont a 95% contre la loi (vote de l'assemblé général de lundi), et une 60aine pour le blocus.

en tout cas, pour ou contre la loi, pour ou contre le blocus, on sera tous d'accord sur quelque chose, la france va mal... il suffit d'allumer sa télé, j'ai jamais vu autant de manifestations, ça va dans tous les sens...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Heimdall Membre 719 messages
Forumeur forcené‚ 32ans
Posté(e)
en tout cas, pour ou contre la loi, pour ou contre le blocus, on sera tous d'accord sur quelque chose, la france va mal... il suffit d'allumer sa télé, j'ai jamais vu autant de manifestations, ça va dans tous les sens...

j'me disais aussi : je vois pas la france tant au bord du gouffre.... C'est peut être parce que j'ai pas de tv.

Par contre, je me demande, s'il n'y a pas un début de désintéressement des médias, je m'explique, hier midi, pause casse croute, sandwich et France-info à la radio. Débat ;) . Un représentant des agriculteur (oublié le syndicat désolé) et un représentant du ministère de l'agriculture. Thème, le biocarburant (je crois je l'ai pris en route). Chouette, ça me concerne directement. Mais voilà : ce genre de débat, sur FI le jour de la "Grande Gréve" ??? Me serais attendu à un représentant syndical face à un non gréviste ou a un représentant du gouv. Mais non. Ca m'a assez étonné.

(d'autant que de le rappel des titres on avait seulement droit au nombre estimé de gréviste avec la guéguerre des chiffres syndicat/état, rien de transcendant)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
Non, il me semble normal que chacun puisse disposer d'un moyen d'action, d'un moyen de se faire entendre.

Ton raisonnement, n'est de toutes manière pas logique. Dans ce cas, un employeur qui licencie commets il un acte anti-démocratique (puisqu'il l'impose unilatéralement, et qu'il est bien possible que la majorité soit contre) ? Quelqu'un qui plante des fleurs dans son jardin ?

Les activites que tu decris sont legales, donc ca n'a rien avoir!

La démocratie ne signifie pas qu'on a le droit de ne faire ou de ne dire que ce que veut la majorité. Cela signifie aussi que chacun dispose de possibilités d'actions, qu'il et possible, par exemple, d'exprimer et de publier un avis contraire à l'opinion majoritaire, qu'il est possible de faire grève, qu'il est possible de faire des blocages de routes/facs/usines.

Dans ce cas la, comment tu considererais un mouvement anti-avortement blocant l'acces a des hopitaux ou a des cabinets de consultations? ;):o

Je le repete: la fin ne justifie pas les moyens.

D'autre part, une democratie s'appuie sur le respect des institutions et des lois du pays. Si une lois est jugee nefaste pour la majorite, alors cette meme majorite a les moyens de la faire abroger ou modifier via des moyens legaux. Le blocage des facs est illegale.
Le caractère illégal de ces blocages me semble plus que discutable. Je doute qu'un tribunal prononce jamais l'illégalité d'une tele pratique. :o

Et bien renseignes-toi mieux, les blocages de facs sont illegaux. D'ailleurs, si l'action de blocage etait legal, les manifestants auraient la possiblite de poursuivre les presidents d'universites lorsque ceux-ci font degager les etudiants des amphis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

Hier strasbourg, des étudiants anti-blocage ont voulu assisté à l'AG à l'université marc bloch et participé au débat, ils avaient avec eux une banderole écrivant ECB.

Ils se sont fait prendre leur banderole et fait éjecter de la salle de manière un peu violente .

Il en été de même pour une personne de l'administration car l'AG à refuser leur participation, il a porté plainte pour violence

Ok les blocage sont démocratique, mais les méthodes dans les AG sentent bien la dictature

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LaClandestina Membre 19 730 messages
Agent Publicitaire‚ 29ans
Posté(e)

peut être ailleurs mais nous, dans notre petite fac d'arras! on a essayé de respecter tout ça ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Et bien renseignes-toi mieux, les blocages de facs sont illegaux. D'ailleurs, si l'action de blocage etait legal, les manifestants auraient la possiblite de poursuivre les presidents d'universites lorsque ceux-ci font degager les etudiants des amphis.

Non, l'argument que tu utilises n'est pas correct, ce n'est pas parce que les blocages ne sont pas illégaux que le président est obligé de les laisser faire et ne peut pas demander à ce qu'ils soient levés.

Les présidents d'universités ne peuvent donc pas être poursuivis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
un peu facile,

Imagine sarko laisse tomber la loi pécresse, un groupe d'étudiants favorable à cette loi la veut et bloque l'université, c'est un moyen démocratique mais là on tourne en rond .

Sauf que des étudiants près à bloquer les facs pour obtenir la privatisation de l'université, tu n'en trouveras jamais suffisamment pour bloquer quoi que ce soit.

bon je vais me faire detester par la moitié qui arrivait encore a me supporter!!! pitié lisez jusqu'au bout!

en ce moment je fais partie du blocus de ma fac... (arras)

au début, j'étais contre le blocus (je suis pas a fond pour de toute maniere... mais bref!), donc au début j'étais contre, je faisait "demi greve" comme je disais... je continuais a aller a presque à tous les cours et je manifestais...

j'allumais ma télé : RIEN!

on vote le blocus lundi! j'ai hésité mais j'ai voté oui.

sur 712 étudiants, plus de 400 on voté oui pour le blocus... (on est une petite université.)

donc le vote s'est fait a buletin secret... dépouillage fait par des pour et des contre le blocus... on a respecter le débat "1 contre 1 pour"... bref...

je pars du principe qu'il y a une loi qui interdit le blocus... et c'est ça qui me fait penchais parfois vers le non au blocus. MAIS!

avant le blocus, on était 30 ;) a la manifestations venant de l'université...

aprés le blocus, un truc comme 300...

puis, on a pas bloquer tout le monde. Les étudiants en CAPES, les master pro, les erasmus et les exam' terminaux sont autorisé, on a laissé "en marche" un UFR... c'est bizare mais notre but c'est pas de foutre en l'air les années des étudiants... (même si pourquoi laisser passer un étudiant de CAPES et pas un étudiant de licence... bref!)

je pense que le blocus a surtout un caractere symbolique.

Autant les cheminots, en faisant greve, ils emmerdent tout le monde, du patron d'entreprise à l'étudiant de banlieu, autant les blocus universitaires... ça emmerde que les étudiants, et ça bouge pas vraiment l'économie (à long terme si bien sur)... donc oui les cheminots ont raison de faire ça pour se faire entendre, ça nous emmerde, donc ça marche!

les étudiants... j'suis un peu pesimiste sur le pouvoir du blocus...

mais on laisse le blocus derriere... car moi ça m'enerve franchement, je me les gele de 7h à 20h au soir... hier par exemple, j'ai du me cacher derriere des poubelles avec des sac rempli de corde, cadenas et bouf car le vigil de l'université m'avait capté... ça m'éclate pas, même si ça peut faire rire ^^ on a pas le super temps dans le nord de la france, alors -5degré, la pluie, le vent, et la fatigue, faut être motivé.

pareil , quelque chose qui me fait rire... les gens qui ralent parce qu'on a bloqué la fac, ce sont pas les étudiants de l'université... au contraire eux ils nous soutiennent (aucun ce matin a raler quand ils nous ont vu a la porte... ils nous on tous dit bon courage...) ceux qui ont raler, ce sont les lycéens... car on leur bouche leur racourci!!!! j'ai fallit me faire écorcher au couteau :o par un kéké qui m'a dit je cite "tu me casses les couilles, sale pute, je vais te faire une balafre de la jusque la" (tout en montrant avec ces doigt des parties du visage... je vous rassure je vais bien!! mdrrr)

et un autre qui je cite "je vais tous vous niquer un par un" le gars était seul on était 10...!!!!!

a côté de ça...les étudiants de ma fac sont a 95% contre la loi (vote de l'assemblé général de lundi), et une 60aine pour le blocus.

en tout cas, pour ou contre la loi, pour ou contre le blocus, on sera tous d'accord sur quelque chose, la france va mal... il suffit d'allumer sa télé, j'ai jamais vu autant de manifestations, ça va dans tous les sens...

Merci pour ton témoignage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

si en jouant sur les peurs, en racontant n'importe quoi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

au risque de basculer dans un regrettable Hors-sujet et suite aux précédentes pages (que j'ai TOUTES lues quand même! ^^) je voudrai poser la question suivante:

Les blocages d'universités au même titre que les autres mouvements sociaux actuels ne sont ils pas la preuve la plus flagrante d'un système de négociation et de discussion français gravement en panne?

je m'explique:

j'ai la chance de vivre dans ce pays historiquement DéMOCRATIQUE et REPUBLICAIN.

alors comment se fait il que le gouvernement élu (pour cette fois) avec une majorité incontestable n'arrive pas a faire passer ces réformes?

[femzi en mode ironie] ON

_la faute aux contestataires archaïques et conservateurs qui ne veulent accepter AUCUNE réforme?

_la faute au pouvoirs executif (et législatif!) autoritaires et dictatoriaux qui veulent passer des réformes en force?

[femzi en mode ironie] OFF

non.... selon moi il s'agit juste d'une térrible crise de discussion.

PARTENAIRES SOCIAUX/ SYNDICATS... ces mots que j'entends à maintes reprises dans les médias me semblent etre des chimères et autres licornes.

la réalite semble prouver qu'il ne représentent pas (ou plus) la base, la foule, le peuple, les petites gens quoi...

Pourquoi? moi je vous pose la question? pourquoi la machine est en panne?

rendez vous sur le nouveau sujet de discussion créé a cet effet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)
j'ai la chance de vivre dans ce pays historiquement DéMOCRATIQUE et REPUBLICAIN.

Tu ne dois pas vivre en France toi. 1500 ans de monarchie, 200 ans de république criblée de trous (Empire, restauration, Second Empire, Etat Français, etc...). Bref.

Pour le blocage des facs :

Ma fac est bloquée depuis jeudi dernier (lettres et sciences humaines d'Orléans, je me suis barré de médecine, pour ceux qui suivent). Pour autant, je ne vois pas le probleme en ce qui me concerne : j'ai les cours tapés et je peux aller bosser à la bibliothèque universitaire située à environ 50 mètres de la porte de la faculté. Après, je pense que le blocage est une solution un peu trop radicale - d'autant que chez nous c'est l'UNEF qui l'organise (avec 8 militants SUD pour toute l'uni...) et qu'il y a quelques mois l'UNEF était OK pour la loi... Ou alors y'a un sérieux probleme de relai des décisions entre le niveau national et le niveau local dans ce syndicat.

Pour autant, je suis contre la LRU mais c'est un autre débat.

Le blocage ne me parait pas illégal dans la mesure où comme je le dis plus haut il y'a d'autres moyens d'étudier temporairement.

Enfin, envoyer les flics et la gendarmskaïa contre les blocages, je trouve ça con.

Modifié par seth rotten

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
je m'explique:

j'ai la chance de vivre dans ce pays historiquement DéMOCRATIQUE et REPUBLICAIN.

alors comment se fait il que le gouvernement élu (pour cette fois) avec une majorité incontestable n'arrive pas a faire passer ces réformes?

Le gouvernement a été élu à une petite minorité. Au premier tour, un faible pourcentage des inscrits ont votés pour Sarkozy. Et il faudra attendre le second tour pour qu'il soit élu à la majorité relative (et non pas absolue à cause de l'abstention).

Si vraiment Sarkozy était soutenu par la majorité, il aurait été élu au premier tour.

Mais, soyons réalistes deux secondes : trouver un homme qui représentera la majorité des français est impossible (combien de présidents ont été élu au premier tour ?), il faut donc trouver un compromis.

On élit donc au deuxième tour un président qui, sans représenter la majorité, n'est pas trop éloigné d'une grande partie des français.

Ce président va ensuite vouloir faire passer des réformes, et il devra composer avec les différentes parties du peuple, avec les différentes forces en présence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
KrafT Membre 1 176 messages
Nec Retrogradior, Nec Devio, Sum !!!‚ 32ans
Posté(e)

Vous avez raison: on est un pays TROp démocratique.

Vivement une bonne dictature... on aura put a se creuser la tête là dessus.

(Le premier qui me dit qu'on est déjà en dictature ou qu'on si diriga aille passer quelques année en chine, myanmar, cuba, corée du nord en tant que citoyen lamda de ces pays... il verra une légère différence...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Nier la légitimité du suffrage universel et expliquer que 31 puis 53% de 85% de votants légitime une contestation de personnes représentant pas même 5%... des étudiants (et non de la Nation), est vain. En ce cas, autant dire que les mandats nationaux sont bons à fouler aux pieds dès le lendemain du suffrage. Vive la révolution perpétuelle ! ;)

Je voudrais revenir sur un point. Le Droit est une science complexe qui ne se satisfait pas de déclarations de 2 lignes, étayées par aucun argument.

On ne peut donc en vouloir aux néophytes de ne rien y connaitre (pour ma part, je ne me risquerais pas à disserter sur la physique nucléaire, on ne peut être versé en tout domaine) mais mieux vaut en ce cas rester circonspect.

Le blocages des Universités est appréhendé par la loi qui ne dispose pas "chacun fait ce qu'il lui plait, les étudiants peuvent bloquer, les présidents d'université faire évacuer, tout se vaut".

Le cadre spécifique du blocage des facs est prohibé par l'article L811-1 du code de l'éducation :

"Les usagers du service public de l'enseignement supérieur sont les bénéficiaires des services d'enseignement, de recherche et de diffusion des connaissances et, notamment, les étudiants inscrits en vue de la préparation d'un diplôme ou d'un concours, les personnes bénéficiant de la formation continue et les auditeurs.

Ils disposent de la liberté d'information et d'expression à l'égard des problèmes politiques, économiques, sociaux et culturels. Ils exercent cette liberté à titre individuel et collectif, dans des conditions qui ne portent pas atteinte aux activités d'enseignement et de recherche et qui ne troublent pas l'ordre public."

Mais ces questions sont encadrées par des principes plus généraux.

Le Conseil d'Etat avait jugé, dans sa décision Isnardon du 24 janvier 1961, que l'exercice du droit de grève (non reconnu aux étudiants de surcroit puisqu'il faut être salarié) doit se concilier avec la satisfaction des besoins essentiels du public. Dès lors, est licite une grève à condition qu'elle ne porte pas une atteinte grave à la continuité du service public ou à la satisfaction des besoins de la population (un blocage se résumant à une interdiction d'accès au service public s'analyse comme une atteinte grave à son accès).

Mais cela concerne la grève que les étudiants ne peuvent faire puisque, comme déjà dit, non salariés. Aussi, on peut se référer au code pénal dans la partie des atteintes à la paix publique.

Code pénal article 431-1 : "Le fait d'entraver, d'une manière concertée et à l'aide de menaces, l'exercice de la liberté d'expression, du travail, d'association, de réunion ou de manifestation est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende."

Alors certes, cette disposition n'a, à ma connaissance, jamais été appliquée à l'encontre d'étudiants bloqueurs pour la bonne raison que le juge pénal n'a pas un pouvoir d'autosaisine mais est dépendant de l'ouverture de l'action publique par le parquet qui est lui même dans l'obligation de se conformer aux ordres du garde des sceaux. Or aucun gouvernement, par souci politique, n'a le courage de poursuivre pénalement les bloqueurs de fac.

Mais elle a fait l'objet d'une jurisprudence abondante pour des bloqueurs d'usine.

Chambre criminelle de la Cour de Cassation, 5 février 1957 : "Le fait par des ouvriers composant un piquet de grève d'intimer à d'autres ouvriers l'ordre de cesser leur travail alors qu'au cours d'une réunion publique tenue la veille il avait été décidé que le piquet de grève devrait en usant de violences à leur égard empêcher de travailler ceux qui résisteraient à l'ordre de grève est contraire à l'article 414 du code pénal (actuel L431-1). On peut retrouver cette décision dans la revue Gazette du Palais 1957, 1, 427.

Chambre criminelle de la Cour de Cassation, 21 novembre 1951 : "Le fait par des grévistes de se placer devant un train sur la voie afin d'empêcher son départ constitue une voie de fait qui permet l'application de l'art 414 du code pénal si elle a été exercée dans le but d'inciter les conducteurs du train à se joindre à la grève." JCP 1952 II 6686.

Chambre criminelle de la Cour de Cassation, 27 novembre 1979 :"Constitue des voies de fait, au sens de l'art 414 du code pénal, le fait par des ouvriers composant un piquet de grève d'établir des barrages aux portes d'une usine ain d'empêcher des salariés non grévistes de gagner leurs postes de travail, et de soumettre à des bousculades et à des bourrades ceux qui tentaient de forcer le passage, ces actes d'agression étant de nature à les impressionner, à leur faire redouter l'exercice de violences plus graves et à les amener ainsi à agir contre leur propre volonté." Bulletin criminel n°339.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

bon d'accord l'expression "historiquement démocratique et republicaine" n'était pas du tout approriée.

mais vous avez compris ce que j'ai voulu dire non?

bref simplicius tu viens de nous montrer si j'ai bien lu qu'au regard pur et strict de la loi le blocage des facs est un acte illegal c'est ca?

tres bien.

mais la question demeure toujours: QUE FAUT IL FAIRE DE PLUS EFFICACE LORSQUE SES INTERETS PERSONNELS SONT MENACéS PAR "L'INTERET COLLECTIF et/ou LA LOI" ?

Modifié par femzi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant