Gouvernement et éducation populaire

Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)
Je démarre une asso actuellement et je trouve un peu fort de critiquer aussi promptement les initiatives de ce genre qui sont une richesse non pas monétaire mais plutôt intégrative. En effet, de nombreux bénévoles travaillent dans ces asso et donnent de leur temps à la communauté.Beaucoup de personnes trouvent ainsi leur équilibre en participant activement à la vie citoyenne. C'est un peu fort de spolier ces initiatives qui ne procèdent pas d'une démarche économique et de compétition et de vouloir faire marcher tout le monde au même pas dans le système. Il me semblait que la différence créait de la richesse...Bien sur, il y aura toujours de la rancoeur, des bouc émissaires, surtout quand les temps sont difficiles. Mais attention, il ne faut pas se tromper de cible, les associations ne sont pas toutes corrompues loin de là...Si certaines n'ont pas de scrupules, elles sont loin d'être la majorité. Dans le secteur privé, on trouve beaucoup plus d'escrocs que dans le milieu associatif, beaucoup plus de gens sans scrupules, car le système de compétition poussé à l'extrême favorise cet état de choses.

A quoi servira donc ton association ? Quel est son financement ou comment financeras-tu tes projets associatifs ? Qui tiendra la comptabilité ? Auras-tu des salariés ? Quel contrat de travail ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)
toute association permet l'du système démocratique en ayant le but de fournir un lien du moins social . Il est tres dangeureux de les remettre en cause . Si elles disparaissent ( a part les grosses qui gerent du pognon comme la FFF ou la FFt ) on dérive en dictature

Bon, ok, l'associatif, c'est plat comme le bitume...C'est réglo, honnête, il ne s'y passe rien...Circuler, y a rien à voir ! ;):o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 542 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

je ne pretend pas le contraire mais ce n'est pas une raison pour le remettre en question

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)
je ne pretend pas le contraire mais ce n'est pas une raison pour le remettre en question

Remettre en question, c'est discuter et modifier ce qui ne va pas ! Je ne suis pas un apôtre de l'immobilisme, ça n'a que trop duré !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 542 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

les association de par leur multiplicité et le nombre de personnes en faisant parti arrivent à bien ce remettre en question .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
xenops Membre 792 messages
Forumeur accro‚ 107ans
Posté(e)
A quoi servira donc ton association ? Quel est son financement ou comment financeras-tu tes projets associatifs ? Qui tiendra la comptabilité ? Auras-tu des salariés ? Quel contrat de travail ?

Ouh là, doucement, j'ai dit je démarre... Mon but n'est pas de trouver de l'argent public mais d'impliquer les collectivités dans mon projet (communication, information, coopération) ; elles ont les moyens de le faire, pas forcément la volonté...A moi de convaincre et de séduire, c'est pour cela que j'ai monté un dossier. J'attends des réponses. En ce qui concerne la comptabilité, il y a un conseil d'administration, tout est clair et dans les normes. L'activité n'a pas encore démarré(j'attends la réponse des collectivités, et plusieurs évènements tel la semaine bleue pour me faire connaître, je ne suis pas pressée, c'est une association et je ne cherche pas de rentablilité. Il faudra juste que l'asso soit viable.En ce qui concerne le recrutement, on verra bien selon le développement de l'association. Dans un premier temps, les étudiants peuvent apprécier d'être payés en chèque emploi service, par exemple. Je vous tiendrai au courant de l'évolution..L'objet de l'asso est l'amélioration des liens intergénérationnels. Je ne sais pas les aboutissements que mon asso connaitra, mais qui ne tente rien n'a rien...Et puis, c'est quelque chose qui me tient à coeur...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)
les association de par leur multiplicité et le nombre de personnes en faisant parti arrivent à bien ce remettre en question .

Inutile donc d'aborder ce sujet sur le forum ! :o;) Tout est beau dans le meilleur des mondes. Les associations ont des déficits chroniques et sont renflouées par l'état ou les collectivités. Les gens qui ont font parti n'y changent rien, souvent dupés par son président et le bureau....d'autre part la multiplicité des associations ne résoud en rien le problème du système !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)
A quoi servira donc ton association ? Quel est son financement ou comment financeras-tu tes projets associatifs ? Qui tiendra la comptabilité ? Auras-tu des salariés ? Quel contrat de travail ?

Ouh là, doucement, j'ai dit je démarre... Mon but n'est pas de trouver de l'argent public mais d'impliquer les collectivités dans mon projet (communication, information, coopération) ; elles ont les moyens de le faire, pas forcément la volonté...A moi de convaincre et de séduire, c'est pour cela que j'ai monté un dossier. J'attends des réponses. En ce qui concerne la comptabilité, il y a un conseil d'administration, tout est clair et dans les normes. L'activité n'a pas encore démarré(j'attends la réponse des collectivités, et plusieurs évènements tel la semaine bleue pour me faire connaître, je ne suis pas pressée, c'est une association et je ne cherche pas de rentablilité. Il faudra juste que l'asso soit viable.En ce qui concerne le recrutement, on verra bien selon le développement de l'association. Dans un premier temps, les étudiants peuvent apprécier d'être payés en chèque emploi service, par exemple. Je vous tiendrai au courant de l'évolution..L'objet de l'asso est l'amélioration des liens intergénérationnels. Je ne sais pas les aboutissements que mon asso connaitra, mais qui ne tente rien n'a rien...Et puis, c'est quelque chose qui me tient à coeur...

Pourquoi donc une association et pas une entreprise !? Qu'est ce qui fait que l'on préfère se lancer dans l'associatif plutôt que dans l'entreprise !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
xenops Membre 792 messages
Forumeur accro‚ 107ans
Posté(e)
Inutile donc d'aborder ce sujet sur le forum ! Tout est beau dans le meilleur des mondes. Les associations ont des déficits chroniques et sont renflouées par l'état ou les collectivités. Les gens qui ont font parti n'y changent rien, souvent dupés par son président et le bureau....d'autre part la multiplicité des associations ne résoud en rien le problème du système !

Ca, c'est de la généralisation. On veut mettre tout le monde dans des cases pour se rassurer. C'est réducteur et improductif.

Pourquoi donc une association et pas une entreprise !? Qu'est ce qui fait que l'on préfère se lancer dans l'associatif plutôt que dans l'entreprise !

Je t'ai répondu, je ne cherche pas à faire du chiffre d'affaire, je veux seulement que mon asso soit viable. Je ne vends pas des marchandises, je tisse des liens entre les générations. Il est question de relations et de rapport humain.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
toti Membre 2 920 messages
Sceptique assez convaincu‚ 36ans
Posté(e)
Pourquoi donc une association et pas une entreprise !? Qu'est ce qui fait que l'on préfère se lancer dans l'associatif plutôt que dans l'entreprise !

L'expression "but non lucratif" j'imagine... Participer au progrès de notre société sans pour autant chercher à s'enrichir personnellement sous ce prétexte.

Bien sûr qu'il y aura enrichissement personnel en fait, mais pas économique. Ce sera plutôt socio-culturel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
xenops Membre 792 messages
Forumeur accro‚ 107ans
Posté(e)

Non, il n'y aura pas enrichissement matériel, sauf que si mon asso est viable, ce que j'ai prévu, je peux être amener à terme à créer du travail. Pour l'instant, j'en suis pas là, je pose les premières pierres...et je commencerai sans doute par payer les étudiants en chèque déjeuner ( pas en chèque emploi service, mon clavier à fourché tt à l'heure...)

Ensuite, si ça fonctionne, je poserai les deuxièmes pierres...

Mais effectivement, je vise surtout l'enrichissement personnel (pas que la mienne, mais celle des membres actifs de l'asso églmt).

Bon, des initiatives comme ça y'en a partout, ça n'a rien d'exceptionnel, et ce n'est pas difficile de monter des dossiers. Le plus difficile et non pas le moins interessant, c'est de rallier les gens à la cause, que ce soit les décideurs locaux ou les publics visés par l'action. Mais comme je l'ai dit, je ne suis pas pressée et j'y mettrai le temps qu'il faudra.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
toute association permet l'du système démocratique en ayant le but de fournir un lien du moins social . Il est tres dangeureux de les remettre en cause . Si elles disparaissent ( a part les grosses qui gerent du pognon comme la FFF ou la FFt ) on dérive en dictature

Bon, ok, l'associatif, c'est plat comme le bitume...C'est réglo, honnête, il ne s'y passe rien...Circuler, y a rien à voir ! ;):o

Certaines asso sont des modèles de pertinence et d'honnêteté quand d'autres sont du pur parasitisme.

Des contrôles plus stricts, ce serait une dépense énorme, peu rentable en fait.

Ensuite, au-dalà de l'aspect matériel -qui reste essentiel- le travail de beaucoup d'asso est uniquement éducatif et ça, ça n'est pas quantifiable.

L'éducation populaire, c'est enseigner à avoir un regard sur notre passé, nos arts, notre société. Un regard qui s'obscurcit années après années.

Et souvent, par le biais associatif, on devient interlocuteur privilégiés de jeunes en rupture.

C'est la disparition de beaucoup de ces structures, de cette "voix" du peuple pour le peuple qui me fait réfléchir aux conséquences à long terme.

Perdre le lien, ne plus savoir jauger une oeuvre ou un savoir, standardisation d'un mode d'enseignement compétitif (anecdote : il y a peu, une instit' m'a demandé quelles garanties sa classe avait de gagner un concours BD si elle y participait après un atelier avec nous. Cette optique anti-pédagogique de participer pour gagner m'a fait gerber :o ! Le credo de mon asso est plus "participer pour apprendre"...), désinstruction laissant la marge de plus en plus grande au faussement des valeurs et la manipulation des masses, etc...

Ca peut aller loin tout ça...

:o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)
Laisse tomber la critique du secteur privé, on dépénalise de ce côté là.

D'abord, je ne critique pas le secteur privé, je ne fonctionne pas dans l'opposition ni dans la comparaison mais plutôt dans la complémentarité.

Qui sait ce que veux dire la dépénalisation du secteur privé ? J'ai bien une petite idée....Mais il faut bien faire la différence entre le civil et le pénal !!!

Il ne s'agit pas de la dépénalisation du secteur privé, mais plus précisement de la dépénalisation du droit des affaires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Certaines structures comme le C.N.B.D.I. (Centre National de la Bande-Dessinée et de l'Image) pourraient disparaître, compromettant ainsi la perennité du Festival BD d'Angoulême dont la prochaine édition sera peut-être une des dernières.

Ce serait vraiment dommage De plus, le festival d'Angoulême créait du travail, permettait à l'économie d ela ville de tourner un peu plus pendant le festival

Ce genre de décision n'aura pas qe des conséquences culturelles, mais ausi des conséquences économiques.

J'exagère volontairement mais l'éducation populaire, c'est l'école laïque. Nos parents ne bénéficiaient pas de ce foisonnement des manifestations culturelles et ils n'étaient pas moins instruits.

Les gens sont beaucoup plus instruits actuellement, n'exagéront pas non plus.

La culture littéraire, notamment en ce qui conserne les bandes dessinées, ne s'acquiert pas à l'école (l'école ne peut pas tout faire).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Il y une autre chose qui me hérisse le poil ; c'est le fait que des associations critiquent l'état et nos institutions alors qu'elles sont subventionnées par ce même état !

:o:o Connais tu le sens du mot liberté.....d'expression ;):o :D :D

C'est grave tout de même!!!! :D

Je n'ai jamais dit qu'il fallait empêcher de critiquer. Tu te méprends sur le sens de mes mots. Je déplore que des associations s'expriment au mépris de la vérité, de l'honnêteté et qu'elles le fassent avec les subventions de ce qu'elles critiquent ou combattent....C'est quand même incroyable...Dès que l'on soulève les aberrations du monde associatif, on entend, on constate une levée de bouclier.... Des associations sont guignolesques et je n'ai pas honte de le dire...Des associations enrichissent des sociétés privés et quelques responsables, les associations légitiment l'abus de bien social, les escroqueries financières dans l'associatif sont évidentes, des collectivités font travailler des associations et c'est un faux semblant démocratique, des associations laissent croire qu'elles ont une légitimité alors qu'il n'en ait rien, l'associatif regroupe tout et n'importe quoi et de tous les domaines....Des associations concurrencent de manière déloyale des pme-pmi...Je ne dis pas qu'il ne faut pas de l'associatif, mais je pense que ce milieu doit être mieux encadré et qu'il ne doit pas exister de la seule perception des subventions... L'état s'est déchargé de ses responsabilités et de ses prérogatives qu'il a transféré à l'associatif...à tort en mon sens !

Je ne vois aucune aberration dans le fait qu'une association subventionnée par l'état puisse critiquer l'état.

La subvention ne doit pas influer sur les positions de l'association : l'état ne doit pas « acheter » les associations.

D'autant plus que ces associations ne critiquent généralement pas l'état en lui même, seuls les anarchistes font cela), mais plutôt la politique de tel ou tel dirigeant.

En quoi y a t-il régression des droits de l'homme dans une réglementation du milieu associatif ?

Toute personne a droit à la liberté de réunion et d'association pacifiques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
J'exagère volontairement mais l'éducation populaire, c'est l'école laïque. Nos parents ne bénéficiaient pas de ce foisonnement des manifestations culturelles et ils n'étaient pas moins instruits.

Les gens sont beaucoup plus instruits actuellement, n'exagéront pas non plus.

La culture littéraire, notamment en ce qui conserne les bandes dessinées, ne s'acquiert pas à l'école (l'école ne peut pas tout faire).

Oui. L'éducation populaire concerne tous les réseaux hors scolaires et hors média de masse et permet aux gens d'avoir une autre approche de la culture.

L'éducation populaire permet de se réapproprier un message.

Ce n'est pas l'école, c'est un complément éducatif (ou supplément) assez important et seul le milieu associatif permet d'organiser des choses pertinentes et efficaces dans des domaines bien différents.

En ce qui concerne la BD -qui est au programme scolaire- je peux en parler parce que je connais. Les instituteurs et profs sont bien contents de nous avoir pour cadrer un atelier sur le sujet car beaucoup ne sont que lecteurs, quand ils s'y intéressent, et ont besoin là de gens qui savent en parler, l'expliquer et leur montrer comment s'en servir.

Il est donc important d'avoir un soutien pédagogique autre, aucun prof n'étant omniscient. Que ce soit pour des sujets qu'ils ne connaissent pas ou pour approfondir un de leur cours de manière concrète, les assos sont essentielles.

C'est valable pour tous les domaines ( arts, histoires, sciences,...) et surtout les nouveaux ( écologie, bd,... ).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
Certaines structures comme le C.N.B.D.I. (Centre National de la Bande-Dessinée et de l'Image) pourraient disparaître, compromettant ainsi la perennité du Festival BD d'Angoulême dont la prochaine édition sera peut-être une des dernières.

Ce serait vraiment dommage De plus, le festival d'Angoulême créait du travail, permettait à l'économie d ela ville de tourner un peu plus pendant le festival

Ce genre de décision n'aura pas qe des conséquences culturelles, mais ausi des conséquences économiques.

Question: qu'elle est la difference dans ces cas la entre un fonctionnaire et quelqu'un qui travail dans une association dont l'essentiel des revenus proviennent des subventions de l'etat? ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Les comptes à rendre ? La sécurité de l'emploi ? La compétence et son évaluation ?

C'est vrai que pour les assos de haut niveau, la frontière s'amincit tant les responsabilités vont loin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Certaines structures comme le C.N.B.D.I. (Centre National de la Bande-Dessinée et de l'Image) pourraient disparaître, compromettant ainsi la perennité du Festival BD d'Angoulême dont la prochaine édition sera peut-être une des dernières.

Ce serait vraiment dommage De plus, le festival d'Angoulême créait du travail, permettait à l'économie d ela ville de tourner un peu plus pendant le festival

Ce genre de décision n'aura pas qe des conséquences culturelles, mais ausi des conséquences économiques.

Question: qu'elle est la difference dans ces cas la entre un fonctionnaire et quelqu'un qui travail dans une association dont l'essentiel des revenus proviennent des subventions de l'etat? ;)

Le fonctionnaire a un certain nombre de devoirs que le membre de l'association n'a pas.

De plus, la sécurité de l'emploi n'est pas la même.

PS : Je rappelle qu'il faut faire le distinguo entre le personnel travaillant pour l'Etat et les fonctionnaires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yiauthli VIP 4 197 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

Je suis un peu perdue dans ce sujet...

En fait, je pense que la plupart des assos qui percoivent des aides ( car c'est loin d'etre le cas de toutes...) les recoivent non de l'etat mais des collectivites locales, et dans ce cas, pour avoir fait partie du buerau d'un assez importante asso pendant plusieurs annees, elles ont des comptes a rendre plus que detailles, un fonctionnaire venait d ailleurs un jour par semaine dans les locaux pour verifier les comptes.

La diflerence avec les fonctionnaires, c'est que chaque annee il faut redemander les subventions et qu'un renversement politique dans une commune peut remettre en questions l'existence de pas mal d'asso du jour au lendemain, que c'est un secteur ultra precaire, que la plupart des emplois sont des contrats aides a temps partiel, qu'on est mal paye donc quand on est pas parmis les benevoles, que les membres du bueau de l'asso sont TOUJOURS benevoles et ne percoivent aucune remunerations malgre le temps qu'ils y consacrent, que les locaux ne sont a peu pres jamais aussi reluisants qu une mairie... Cette question me semble en fait carr ementdeplace et emanant de quelqu 'unqui n'a manifestement j amais ete pleurer devant un conseiller municipal....

Pour le centre national de la BD, je pensais qu'il aidait davantage les editions ( comme le CNL ) et que sa contribution etait surtout symbolique pour ce qui est des salons et assos locales ( comme le CNL ).

Pour le salon d'Angouleme, je pensais aussi que c'etait E.Leclerc le principal sponsor...

Pour ce qui est du droit d'entree des salons... c'est vrai que ca devient assez cher... cela dit, organiser un evenement d'un peu d'importance demande des engahements financier assez enormes des que tu as des invites a l'echelle nationale, sans parler des internationaux...

Enfin, pour cette reforme...ca me semblerait tout de meme tres etonnant, mais bon, je suis assez loin de la France et je n'y ai pas encore mis les pieds depuis l'election du nouveau president...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant