La volonté suffit-elle ?

Anna Kronisme Membre 1 863 messages
[Sans sous-titre - Version Originale Intraduisible]‚ 40ans
Posté(e)

Trois forces.

Volonté, vouloir, intention.

Trois sources

L'ego (le "moi", le conscient), le corps (sub-conscient), le haut-esprit (supra-conscient).

Alors non, la volonté ne peut suffire à tout effort, et lorsqu'elle agit seule, cela ne se passe jamais trop bien.

Sauf si les trois petits cochons parviennent à se mettre d'accord.

"Veux ce que tu peux."

Modifié par Anna Kronisme

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Leveilleur
Invité Leveilleur Invités 0 message
Posté(e)

"Veux ce que tu peux."

Ces quelques mots résument bien les miens plus haut.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nephalion Modérateur 27 874 messages
A ghost in the shell‚ 42ans
Posté(e)

Pouvoir ce que l'on veut renvoie à des limites qui se peuvent être indépendantes de notre volonté.

Je veux pouvoir voler, pour autant je ne dispose pas d'ailes pour le faire.

Dans l'absolu, je peux toujours rêver de voler, et ce faisant y parvenir en dormant, ou alors je peux prendre l'avion, mais n'est-ce alors pas tricher, le rêve n'étant qu'un simulacre de vol, un ersatz ?

Aurai-je alors réellement volé ?

Vouloir ce que l'on peut, c'est au contraire se contraindre, se limiter dans la perception de que l'on croit pouvoir.

Combien ont pourtant bien réussi ce qu'ils pensaient impossible ?

Mais réussir l'impossible ne nécessite-il pas de facteurs extérieurs, dépassant notre seule volonté ?

Comment savoir ce que l'on peut ou pas alors ?

Se connaitre soi-même n'est pas suffisant, il faut aussi connaitre le monde, les autres, tout ce qui pourrait nous empêcher ou au contraindre nous aider à atteindre notre but.

Au final il reste donc des limites dont certaines sont franchissables et d'autres pas.

Les seuls moyens d'aller au delà ne seraient-ils pas de se faire aider (volontairement ou pas) ou de changer les règles ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anna Kronisme Membre 1 863 messages
[Sans sous-titre - Version Originale Intraduisible]‚ 40ans
Posté(e)

Les interrogations que tu poses permettent une belle ouverture et il y en a une précisément sur laquelle j'ai "p't'être bien quelqu'chose à dire" mais avant, il y a un désaccord à clarifier.

Lorsque tu écris :

"Vouloir ce que l'on peut, c'est au contraire se contraindre, se limiter dans la perception de ce que l'on croit pouvoir."

Il y a deux aspects dans "Veux ce que tu peux" puisqu'en retournant la pièce, il se lit "Ne veux pas ce que tu ne peux pas".

Alors même si l'on reste dans une perception faussée de ce que "l'on croit" pouvoir et tout logiquement ne pas pouvoir, celui qui se pense bon à rien saura se dégager d'une sacrée chape de plomb. En renonçant à tout ce qu'il ne peut pas, sa volonté se verra grandement libérée et c'est dans cette liberté, absence de contraintes justement, qu'il pourra accéder à ce que tu appelles la réalisation réussie de l'impossible.

Alors comment savoir ce que l'on peut ou pas ?

Je viens d'ébaucher plus ou moins la réponse puisqu'il s'agirait d'admettre tout simplement que l'on ne peut pas.

Ce n'est qu'à travers la tentative et l'échec que ce que l'on peut va se manifester.

Alors, finalement, est-il nécessaire de se faire aider lorsque l'on peut s'aider soi-même ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nephalion Modérateur 27 874 messages
A ghost in the shell‚ 42ans
Posté(e)

Le problème reste entier, celui qui se pense bon à rien n'engage que très rarement seul une dynamique lui permettant de s'aider lui même.

L'auto-persuasion négative est un puissant moteur qu'il est bien difficile d'arrêter.

C'est presque le mouvement perpétuel.

Il s'alimente lui même.

Pas facile de dépasser le stade du cercle vicieux pour s'engager dans un cercle vertueux sans une impulsion extérieure.

La mésestime de soi n'est pas facile à briser.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Leveilleur
Invité Leveilleur Invités 0 message
Posté(e)

La mésestime de soi n'est pas facile à briser.

Je ne suis pas sûr que la mésestime soit le levier le plus courant, sans doute les occasions de la confondre avec de "simples" habitudes nocives ne manquent pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Je ne suis pas sûr que la mésestime soit le levier le plus courant, sans doute les occasions de la confondre avec de "simples" habitudes nocives ne manquent pas.

Je ne comprends pas. Pour ce qui est de la volonté, l'estime de soi compte pour beaucoup, non ? (80% ?)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Leveilleur
Invité Leveilleur Invités 0 message
Posté(e)

Définir les vrais comportements qui témoignent en faveur d'une bonne estime de soi est une chose difficile. Par exemple : il arrive souvent que l'on ait une attitude belliqueuse, affirmative ou encore invasive pour cacher un profond malaise avec soi-même.

Je pense que le plus souvent, ce qu'on appelle un manque de volonté est associé à des complexes acquis depuis fort longtemps, ces complexes donnant lieu à des "habitudes" de comportement mental (des formes de plis dans les neurones si je puis le dire ainsi).

Le "calimérisme" (néologisme qui signifie : tendance à se voir en victime) en est un courant.

Modifié par Leveilleur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anna Kronisme Membre 1 863 messages
[Sans sous-titre - Version Originale Intraduisible]‚ 40ans
Posté(e)

Le problème reste entier, celui qui se pense bon à rien n'engage que très rarement seul une dynamique lui permettant de s'aider lui même.

L'auto-persuasion négative est un puissant moteur qu'il est bien difficile d'arrêter.

C'est presque le mouvement perpétuel.

Il s'alimente lui même.

Pas facile de dépasser le stade du cercle vicieux pour s'engager dans un cercle vertueux sans une impulsion extérieure.

La mésestime de soi n'est pas facile à briser.

Alors gageons que la simple phrase "Veux ce que tu peux" ainsi que la réflexion qu'elle alimente servent d'impulsion extérieure.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

@ Leveilleur : D'accord. Là j'ai compris.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frelser Membre 5 268 messages
Forumeur alchimiste‚ 41ans
Posté(e)

Bonjour.

J'ai si souvent entendu dire "quand on veut, on peut", "tout est une question de volonté" et autres variantes, ainsi que les exemples de self made men.

Mais selon mon expérience personnelle, on peut se heurter à des murs et ne pas arriver à ses fins. J'ai connu six ans de chômage, la lutte pour sortir des petits boulots, etc. et vu si souvent dans le regard et le discours des autres "elle n'y arrive pas parce qu'elle est trop difficile et qu'elle ne fait pas d'efforts". Aujourd'hui j'ai un boulot pour manger, mais je ne m'y sens pas bien. Je cherche à trouver le job qui me correspond, mais rien à faire. On me dit que mon profil est intéressant, mais pas au point de me proposer quelque chose. Je finis par éprouver une lassitude à me battre sans cesse et ne rien obtenir, et cette réflexion sur le "on veut/on peut", je ne la comprends plus.

Pensez-vous que la volonté est une force suffisante pour "déplacer des montagnes"?

Quand on veut on peut, et le besoin est le moteur de la volonté, qui est l'aiguillon de la réussite. Mais il existe un autre paramètre, le temps ou la persévérance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cassandre 0101 Membre 9 802 messages
Soleil d'Hiver‚ 52ans
Posté(e)

ou à cause du manque de moyens pour y parvenir aussi...la volonté n'etant pas le seul moteur pour pouvoir et faire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frelser Membre 5 268 messages
Forumeur alchimiste‚ 41ans
Posté(e)

Quand on n'a pas les moyens on les invente. Suffite de vraiment le vouloir. Ta réponse n'est pas satisfaisante. :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Leveilleur
Invité Leveilleur Invités 0 message
Posté(e)

Ce n'est pas vrai, on ne peut inventer les moyens, seulement des compensations.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frelser Membre 5 268 messages
Forumeur alchimiste‚ 41ans
Posté(e)

Ça aussi, c'est une question de volonté. Qui se satisfait de moins, peut moins. :zen:

Modifié par Frelser

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Leveilleur
Invité Leveilleur Invités 0 message
Posté(e)

C'est encore faux, celui qui se satisfait de peu est souvent celui qui peut le plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frelser Membre 5 268 messages
Forumeur alchimiste‚ 41ans
Posté(e)

Fais pas ton modeste, cette réponse ne compense pas les moyens dont tu te prive alors.. :|

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Leveilleur
Invité Leveilleur Invités 0 message
Posté(e)

Fais pas ton modeste, cette réponse ne compense pas les moyens dont tu te prive alors.. :|

Ça, c'est très drôle, difficile de faire mieux, chaque mot est déplacé. :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cassandre 0101 Membre 9 802 messages
Soleil d'Hiver‚ 52ans
Posté(e)

Quand on n'a pas les moyens on les invente. Suffite de vraiment le vouloir. Ta réponse n'est pas satisfaisante. :D

comme un ami que je connais qui est au RSA à 45 ans avec 500 euros par mois pour vivre, c'est sûr qu'il a été ravi de lire ta réponses et les autres d'avant...comment inventer les moyens sans en avoir,

braquer une banque? venir se servir chez le voisin, ?

quand on veut on peut, si c'était aussi simple que cela, tout le monde vivrait heureux!

je suis d'accord avec Leveilleur, je partage ses points de vue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
deja-utilise Membre 4 442 messages
If you don't want, you Kant... ‚
Posté(e)

En fait, c'est la même chose que le slogan de la Française des jeux:

100% des gagnants ont tentés leurs chances!

Il en irait de même avec la réussite, celui qui ne tente rien, n'a rien, mais cela ne sous-entend pas que celui qui tente aura systématiquement gain de cause, comme avec le loto, on voit bien qu'il y en a un grand nombre qui restent sur le carreau dans ceux qui ont tenté/voulu!

Dit autrement, la volonté est une condition nécessaire, mais pas toujours suffisante!

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant