Pour ou contre l'avortement

Invité zazou
Invité zazou Invités 0 message
Posté(e)
haiti ? ;)

Haïtï est un pays, non un continent, mais c'est pas grave l'explication a du t'être fournie en 6ème, mais tu était trop occupé à suivre les cours sur la contraception :p

y a qui sont mal heureux mais il ne faut pas généraliser :cray: mais vous êtes ou ce qui sont contre ramener vous :o

Tu crois sincèrement que d'avoir des opposants du même niveau d'argumentation que toi me fais peur? :p

Je te rassures, le nombre ne donne pas la raison :p

Si au moins tu avais des arguments, des raisons valables de t'opposer à l'avortement, et surtout si tu savais t'exprimer clairement, ce serait bien plus aisé d'essayer de comprendre ta position, mais là, c'est pas gagné :p

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
Je n'en aurai sans doute pas le courage non plus, mais je pense qu'il faut etre malheureusement en situation pour savoir quel choix on ferait.

Sauf pour la trisomie 21, l'expérience m'a montré quel choix j'aurai fait et je le gardais.

Oui ce n'est pas tout à fait le principe ici, mais l'abandon, abandon souvent à l origine du processus d'adoption, a été conspué au cours de cette discution et il me semble l'etre de manière générale.

Il y a comme quelque chose de honteux a mettre au monde un enfant, a lui offrir la vie, puis a l'abandonner pour adoption tandis que l'avortement est avancé comme un droit libertaire, comme La décision a prendre si on ne souhaite pas s'occuper d'un enfant.

Implicitement cela suppose que seuls la mère biologique ou le père biologique sont capables de fournir le réservoir d'amour nécéssaire à l'épanouissement d'un enfant.

Et là, je ne suis absolument pas d'accord.

Tout comme je m'étonne qu'à l'inverse on puisse imaginer l'abandon et l'adoption de façon si idyllique, comme s'ils suffisaient d'être des parents adoptifs aimants, comme si tout être humain était capable d'une indéfaillible résilience. Heureusement cela arrive, mais pas à tous et parfois à quel prix.

Je ne peux pas récupérer intégralement un de mes posts, c'est dommage, car il exprimait assez bien ce que je veux dire. Voici au moins les liens utilisés:

http://www.lien-social.com/spip.php?articl...amp;id_groupe=5

http://www.agence-adoption.fr

En effet, le traumatisme premier que représente l'abandon, puis, les éventuelles carences affectives précoces, les carences nutritionnelles, les séparations répétées, les possibles maltraitances, autrement dit, tout ce qui a précédé l'adoption est susceptible d'avoir des effets sur les modalités de développement et de relation de l'enfant. Mais, la façon dont les parents reçoivent l'histoire de leur enfant, comment elle retentit sur leur investissement, la représentation qu'ils s'en font, l'écho qu'elle rencontre avec leur propre histoire, leur désir de réparation¿ entrent largement en ligne de compte sur les effets de l'histoire des enfants.

Chaque histoire est unique et chaque symptôme est à replacer à la fois dans l'histoire de l'enfant et dans celle qu'il est en train de construire et de vivre avec sa nouvelle famille.

Les « troubles de l'attachement », notion très à la mode actuellement recouvrent en fait les troubles dus aux carences affectives précoces. Face aux difficultés relationnelles d'un enfant, ce qui est à interroger l'est autant du côté de l'enfant que du côté des parents car, dans toute relation on est au moins deux. Quelles que soient leurs qualités personnelles, tous les enfants ne sont pas adoptables et tous les parents ne sont pas susceptibles d'être des parents adoptifs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Encéphale Membre 4 473 messages
Forumeur alchimiste‚ 104ans
Posté(e)
donc la femme est coupable...intéressant...donc elle a commis un acte répréhensible...au regard de quoi?

</FONT></FONT>

Non c'est sur que la dénégation dont tu fait preuve et le mal être ressenti par les 3/4 des femmes qui ont avorter ne traduit pas de la culpabilité :cray: , au regard de quoi et bien tu n'a cas réflechir comme tu dis à d'ou viendrait cette culpabilité puisque tu sembles la partagé ....

Sinon pas une petite justification sur le fait que tu vient de totalement boulverser la science en affirmant qu'un être vivant est indépendant et survit de manière spontanné :o

Modifié par Encéphale

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zazou
Invité zazou Invités 0 message
Posté(e)
heureusement que les personnes sont pas mal généreuse tel que les don des recherche téléthon

Et quel rapport avec l'IVG? :o

Allez soyons fous, j'en reviens aux enfants trisomiques, autistes,... Alors que l'Etat ne fait rien pour leur faciliter la vie (car ça coûte un tit peu plus cher qu'un enfant "normal", quand même) tu crois pas qu'il va se ruiner à trouver des remèdes.....

Si les "âmes charitables" sont obligées de donner pour faciliter la recherche, c'est que l'Etat ne rempli pas son rôle au niveau de la protection sociale. :cray:

Tu crois vraiment qu'interdire l'IVG serait une bonne chose pour la France?

T'es vraiment sûr que de faire de cet acte une chose illégale en diminuerait le nombre? :p

Retourne donc au collège et apprend bien à dérouler un préservatif, ça t'évitera de séquestrer ta copine si par "hasard" elle tombait enceinte :p

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)
Non c'est sur que la dénégation dont tu fait preuve et le mal être ressenti par les 3/4 des femmes qui ont avorter ne traduit pas de la culpabilité :cray: , au regard de quoi et bien tu n'a cas réflechir comme tu dis à d'ou viendrait cette culpabilité puisque tu sembles la partagé ....

je me répète : elle est coupable de quoi? réponds stp! et pas la peine de me parler du sentiment des femmes, je parle de ce que toi tu appelles les femmes sont coupables d'avorter! Explique-nous cela...

HS mais j'y réponds ici : L'être vivant peut s'affranchir de son milieu : l'Homme l'a fait en dominant son milieu ; la preuve : le déterminisme battu en brèche par les géographes ! Comment expliquer par exemple que l'on se soit affranchi de son milieu en Hollande? Comment expliquer que l'homme soit capable de s'affranchir des contraintes de multiplier les espèces que la nature n'avait pas réussi à réaliser

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zazou
Invité zazou Invités 0 message
Posté(e)
c'est le continent le plus pauvre d ela planète, revoies tes cours de 5ème, de 3ème...je vais pas au-delà parce que pas persuadé que tu aies passé la seconde encore :o
haiti ? :p

Non c'est vrai tu n'as pas confondu "pays" (Haïtï) et "continent" (Afrique)....

Allez t'emballes pas, moi aussi en CE2 j'avais des soucis de différenciations :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)
ha ok ca coute cher d'après toi il faut avorter ? c donc la meilleur solution alors !

cela fait partie des dispositions : situation de détresse...enfin si tu saisis...tout compte fait tu ne devrais pas prendre un biberon?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Encéphale Membre 4 473 messages
Forumeur alchimiste‚ 104ans
Posté(e)
je me répète : elle est coupable de quoi? réponds stp! et pas la peine de me parler du sentiment des femmes, je parle de ce que toi tu appelles les femmes sont coupables d'avorter! Explique-nous cela...

Ce que j'apelle les femmes coupables d'avorter se sont les femmes qui cherche à minimiser leurs acte qui visiblement les fait culpabiliser en disant s'appuyé sur la science et qui après coup son incapable de justifié en quoi un être vivant est autonome :cray:

Modifié par Encéphale

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)
Ce que j'apelle les femmes coupables d'avorter se sont les femmes qui cherche à minimiser leurs acte qui visiblement les fait culpabiliser en disant s'appuyé sur la science et qui après coup son incapable de justifie en quoi un être vivant est autonome :cray:

quelles sont pour toi alors les preuves de cette culpabilité? comment sais-tu qu'elles minimisent leur acte? :o

je ne saisis pas la phrase soulignée? Il n'y a pas un médecin normalement?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zazou
Invité zazou Invités 0 message
Posté(e)
Ce que j'apelle les femmes coupables d'avorter se sont les femmes qui cherche à minimiser leurs acte qui visiblement les fait culpabiliser en disant s'appuyé sur la science et qui après coup son incapable de justifie en quoi un être vivant est autonome :p

Ben dans la mesure où toutes les femmes ne sont pas réduites à un utérus, elles possèdent un cerveau (pour certaines qui fonctionne même) :cray:

Elles sont aussi capables de sentiments. Ce qui fait que s'appuyer sur une définition (différence entre embryon et foetus) permet d'expliquer un choix qui reste personnel et n'a pas à être jugé. :p

Ensuite je ne crois pas que ce soit de la culpabilité, mais plutôt de la peine et du chagrin qu'elles ressentent lorsqu'elles vont avorter. :o

Ce n'est pas un saut à l'élastique, ou un baptême de l'air, un avortement.

Celles qui le font savent pourquoi et n'ont pas à se justifier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)
ok si tu vois un handicaper malheureux dans la rue tu sais ce que tu dois faire alors ? :cray:

tu saisis le mot "nuance" ou à l'école on ne t'a appris que la lettre A ? :o

qui a dit ici que nous étions pour l'eugénisme (cherche dans le dico)? On est pour le libre arbitre et surtout pour ne rien empêcher!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zazou
Invité zazou Invités 0 message
Posté(e)
ok si tu vois un handicaper malheureux dans la rue tu sais ce que tu dois faire alors ? :cray:

N'importe quoi :p :p :p :p ;)

Ou l'art de détourner les propos quand ne sait plus quoi argumenter :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)

ah oui tu ne saisis même pas ce que nous disons...bon bouton ignorer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Encéphale Membre 4 473 messages
Forumeur alchimiste‚ 104ans
Posté(e)
je ne saisis pas la phrase soulignée? Il n'y a pas un médecin normalement?

La phrase souligné sous entend que j'attend que tu justifies le fait d'avoir dit qu'un être vivant est autonome alors que ce n'est pas le cas .

elles possèdent un cerveau (pour certaines qui fonctionne même) :cray:

Source :p ?

Ce qui fait que s'appuyer sur une définition (différence entre embryon et foetus) permet d'expliquer un choix qui reste personnel et n'a pas à être jugé. :o

Je ne vois pas le rapport entre les définitions de foetus et embryons et la décision d'avorter

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)
La phrase souligné sous entend que j'attend que tu justifies le fait d'avoir dit qu'un être vivant est autonome alors que ce n'est pas le cas .

je te l'ai expliqué...tu n'as aps vu? Sur le déterminisme et l'autonomie de l'être humain qui a anthropisé son milieu? :cray:

Source :o ?

Je ne vois pas le rapport entre les définitions de foetus et embryons et la décision d'avorter

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zazou
Invité zazou Invités 0 message
Posté(e)
Source :o ?

Euh, atta je cherche ça (même si c'est pas simple à démontrer, je l'admets.) :p

Je ne vois pas le rapport entre les définitions de foetus et embryons et la décision d'avorter

Si j'ai bien compris tu dis que les femmes qui avortent tentent de déculpabiliser leur acte par une définition scientifique. (d'où le différence entre embryon et foetus, au coeur du fameux délai légal de 12 semaines)

Donc j'explique simplement qu'elles ne déculpabilisent rien, puisqu'il n'y a pas de culpabilité à ressentir lors d'un acte légal.

(j'espère être plus claire comme ça) :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Marinelou
Invité Marinelou Invités 0 message
Posté(e)
et les handicapés ont leur place dans la société

faut pas croire que handicape = fatalité :o

Oui absolument.

J'espère que tout le monde est d'accord pour dire qu'ils sont des êtres vivants... (mais c'est à se demander...)

Si j'ai bien compris tu dis que les femmes qui avortent tentent de déculpabiliser leur acte par une définition scientifique. (d'où le différence entre embryon et foetus, au coeur du fameux délai légal de 12 semaines)

Donc j'explique simplement qu'elles ne déculpabilisent rien, puisqu'il n'y a pas de culpabilité à ressentir lors d'un acte légal.

(j'espère être plus claire comme ça) :p

aucun acte n'est culpabilisant à partir du moment où il est légal ? :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zazou
Invité zazou Invités 0 message
Posté(e)
Oui absolument.

J'espère que tout le monde est d'accord pour dire qu'ils sont des êtres vivants... (mais c'est à se demander...)

Il n'est pas question d'euthanasier les handicapés, mais pour certaines femmes ayant recours à l'avortement, une malformation sérieuse de l'enfant peut être la cause de cet acte.

Et je maintiens que je trouve moins choquant d'avoir recours à l'IVG, que de mettre au monde un enfant malformé, puis le refiler aux services sociaux (où il n'aura pas les mêmes chances d'adoption qu'un enfant "sans défaut"), ou encore mener une grossesse à terme si l'on sait que la vie de l'enfant sera courte et pleines de souffrances. :cray:

aucun acte n'est culpabilisant à partir du moment où il est légal ? :p

Ce n'est pas ce que je dis. :p

Je tente de comprendre le terme de culpabilité employé par encéphale.

Non je ne crois pas que les femmes doivent se sentir coupable d'avoir recours à l'IVG, oui elles peuvent souffrir de cet acte, et c'est du chagrin, de la peine, mais pas de la culpabilité. :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

Mon post:

Oui ce n'est pas tout à fait le principe ici, mais l'abandon, abandon souvent à l origine du processus d'adoption, a été conspué au cours de cette discution et il me semble l'etre de manière générale.

Il y a comme quelque chose de honteux a mettre au monde un enfant, a lui offrir la vie, puis a l'abandonner pour adoption tandis que l'avortement est avancé comme un droit libertaire, comme La décision a prendre si on ne souhaite pas s'occuper d'un enfant.

Implicitement cela suppose que seuls la mère biologique ou le père biologique sont capables de fournir le réservoir d'amour nécéssaire à l'épanouissement d'un enfant.

Et là, je ne suis absolument pas d'accord.

Tout comme je m'étonne qu'à l'inverse on puisse imaginer l'abandon et l'adoption de façon si idyllique

Ou suis-je idyllique dans ma manière d'envisager l'adoption et l' abandon, s'il te plait?

Ces liens confirment le difficile départ dans la vie d'un enfant abandonné, chose que je ne nie nulle part. Ils confirment les difficultés qui peuvent être rencontrées lors d'une adoption, difficultés que je n'ai nié nulle part.

Ils confirment aussi la potentialité de l'adoption.

En aucun cas, ils n'expriment l'idée qu'il vaut mieux mourir qu'être adoptés, ou mourir qu'être malheureux des suites d'un abandon.

Remarque, si le droit à la vie ne s'acquiert qu'avec la potentialité à être heureux, cela risque de résoudre les questions relatives à la démographie mondiale galopante.

Modifié par Elaïs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
Dégonfleur de baudruches‚ 60ans
Posté(e)
En aucun cas, ils n'expriment l'idée qu'il vaut mieux mourir qu'être adoptés.

"Mourir" ne peut pas s'appliquer dans ce cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant