Pour ou contre l'avortement

Invité Marinelou
Invité Marinelou Invités 0 message
Posté(e)
Quelles paroles!! Mieux que rien??? Rappelez vous des images de la Roumanie avec ses orphelinats sur-peuplés d'enfants que nul ne voulait...

Remarquez le marché de l'adoption représente de plus en plus de sous, on peut comprendre.

Ben ça ce raisonnement se défend je trouve :

Si je te propose soit :

- de naitre sous X puis d'être adopté

- ou de ne rien connaître du monde à part 6 semaines dans le noir

tu choisirais quoi ?

Quand à ceux qui pensent que le véritable amour maternel, c'est de tuer les enfants possibles pour offrir aux autres une vie telle qu'on l'a choisie se trompent il me semble.

Je suis pour l'avortement pour des raisons pratiques, mais philosophiquement, il est difficile d'être à l'aise dans ses baskets à moins de penser :

"le gosse je m'en fous, je veux juste pas gonfler pendant 9 mois..." (mon corps m'appartient).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Thordonar Membre 4 247 messages
Héraut de la tourmente des estocs‚ 55ans
Posté(e)

il ne s'agit pas de savoir si je suis pour ou contre, il s'agit de savoir à partir de quand l'embryon devient une individualité. La liberté et le choix de la femme ne devrais pas être un critère dans ce débat.

il s'agit aussi de savoir si nous sommes oui ou non autre chose qu'un simple amas d'atomes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ManhattanStory Membre+ 14 228 messages
Imperoratriz à temps partiel‚
Posté(e)

Il a déjà été répondu maintes fois scientifiquement à cette question : le seuil de viabilité se situe autour de 22 semaines.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Thordonar Membre 4 247 messages
Héraut de la tourmente des estocs‚ 55ans
Posté(e)

et alors ? cela n'est pas une réponse à l'individualité de l'embryon.

1) qu'est ce que la viabilité

2) quel est le raport entre viabilité et individualité ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pocahontas59
Invité pocahontas59 Invités 0 message
Posté(e)

Peu importe. L'avortement est permis au-delà des 22 semaines dans plusieurs pays.

La femme est libre de disposer de son corps, quand bien même ce corps est habité, peu importe.

Si pas content, voir à créer des unités de reproduction avec utérus artificiel et tout le tremblement, pour l'élevage des produits, vous vous débrouillerez.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ManhattanStory Membre+ 14 228 messages
Imperoratriz à temps partiel‚
Posté(e)
et alors ? cela n'est pas une réponse à l'individualité de l'embryon.

1) qu'est ce que la viabilité

2) quel est le raport entre viabilité et individualité ?

Eh ben essaye de déterminer toi même l'individualité d'un foetus de 18 semaines par exemple, c'est à dire 400 grammes non viables (j'te fais pas un dessin hein, y a des encyclopédie et des dicos pour ça) et demande lui ce qu'il pense de son individualité...:cray:. Ce sont les hommes qui posent une étiquette d'individualité à un tas de cellules comme tu dis et c'est pour cela que l'avortement a aussi toute sa légimité et sa légalité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité sfc
Invité sfc Invités 0 message
Posté(e)

soit ont les tue en état de fétus soit ont les tu après ( plannette terre surpopulation zone rouge )

et avant comment ils faisaient ? avec une aiguuille . et encore avant comment ? avec des coup de pied dans le bid .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Arsenic504
Invité Arsenic504 Invités 0 message
Posté(e)

Bonsoir,

Ayant moi même eu la peur de voire ma conjointe enceinte je me suis quand même posé la question de l'avortement.

Pour vous expliquer ma position je vais commencer par vous expliquer mon cas.

Elle aurait pus tomber enceinte en étant sous pilules, par soucis de pudeur je n'ai pas envie d'expliquer le pourquoi du comment du où et du quand j'ai tremper le biscuit.

De cette peur en est née la réfection de "si elle est enceinte on fait quoi ?". Bah oui, tout simplement, à 16 ans j'ai pas forcément la capacité de gérer un chiar. Papa à 17 ans c'est pas tellement mon kiff.

Bon en effet s'il était là, ce(tte) petit(e) je n'allais pas le foutre à la benne. Je pense même que dans le fond on serai peut être heureux avec cet enfant.

De là, je comprend bien que le droit à l'avortement doit rester un droit inaliénable. Beaucoup de gens qui n'ont pas forcément de vie sexuel donc qui ne s'inquiète pas de la contraception pour eux ne calcule souvent pas que l'avortement n'est qu'un filet de secours.

Il y a les précautions que sont les moyen de contraceptions ( avec tout les inconvénients que ça peut avoir selon les contraceptions) et si on merde y a l'avortement.

Après ici c'est un avis qui est 100% pour l'avortement

J'ai lus qu'un membre vient de balancer une étude bidons avec des chiffres à la cons :

"70% des femmes qui avortent on des moyens de contraceptions efficace et tombent enceinte pour vérifier si elle sont encore capable de procréer..."

Bien sur, si ici beaucoup d'entre nous on du entendre parler d'avortement chez une connaissance plus ou moins proches je pense que pour la plupart il s'agit d'une capote qui craque ou d'un oublie de pilules ( pour ma mère ce fut un dysfonctionnement du stérilet )

De plus le coup du rescapé de l'avortement j'aimerais lire cette étude: vos enfant, de ceux qui on entre 20 et 30 ont aujourd'hui entre 1 et 9 ans. Moi je savais pas ce qu'était l'avortement.

Je suis née d'un préservatifs brisé, ça m'étonnerais qu'as vingt ans je voue une haine inconditionnelle des capote... ( je me vois bien aller foutre le feu au siège social de durex ! )

Bref, pour conclure. L'avortement est un droit et non pas une contraception. C'est un filet de secours rien de plus rien de moins et ceci ne doit pas changer au risque de voire la pratique redevenir illégal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pocahontas59
Invité pocahontas59 Invités 0 message
Posté(e)
De plus le coup du rescapé de l'avortement j'aimerais lire cette étude: vos enfant, de ceux qui on entre 20 et 30 ont aujourd'hui entre 1 et 9 ans. Moi je savais pas ce qu'était l'avortement.

Je suis née d'un préservatifs brisé, ça m'étonnerais qu'as vingt ans je voue une haine inconditionnelle des capote... ( je me vois bien aller foutre le feu au siège social de durex ! )

Bref, pour conclure. L'avortement est un droit et non pas une contraception. C'est un filet de secours rien de plus rien de moins et ceci ne doit pas changer au risque de voire la pratique redevenir illégal.

Bravo. :cray: Comme quoi la valeur n'attend pas le nombre des années, comme on dit. Vos mères se sont battues pour ce droit, enfin ! Devoir de mémoire là aussi, merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Arsenic504
Invité Arsenic504 Invités 0 message
Posté(e)

Je ne saurais que remercier pour "La valeur n'attend pas le nombre des années"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pocahontas59
Invité pocahontas59 Invités 0 message
Posté(e)

C'est bien normal. :cray: De ma part, bien sûr. C'est un plaisir de lire des opinions aussi soucieuses du bien des femmes, et des hommes.

Modifié par pocahontas59

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Thordonar Membre 4 247 messages
Héraut de la tourmente des estocs‚ 55ans
Posté(e)
Eh ben essaye de déterminer toi même l'individualité d'un foetus de 18 semaines par exemple, c'est à dire 400 grammes non viables (j'te fais pas un dessin hein, y a des encyclopédie et des dicos pour ça) et demande lui ce qu'il pense de son individualité... :cray: .

oui, tu as raison, on devrais pouvoir tuer toute personne ne pouvant dire ce qu'il pense de son individualité. Il est certain qu'a la naissance, un être humain peut dire ce qu'il pense de son individualité :o

Il est vrai qu'a une époque, on considérait aussi que les nouveaux nés ne souffraient pas, on les opéraient à vif, puisqu'ils ne disaient pas qu'ils souffraient, c'était bien la preuve...

Ce sont les hommes qui posent une étiquette d'individualité à un tas de cellules comme tu dis et c'est pour cela que l'avortement a aussi toute sa légimité et sa légalité.

je ne suis, tu n'est qu'un tas de cellules, ni plus ni moins qu'un embryon. le problème se situe donc au delà de cette constatation. La loi n'a jamais résolu de problèmes moraux.

je ne suis pas un pro vie, je suis simplement quelqu'un qui se pose des questions sur un sujet ou personne n'a réussi à m'apporter de réponse définitive.

La femme est libre de disposer de son corps, quand bien même ce corps est habité, peu importe.

oui, de SON corps, mais pas de celui des autres. et si autre il y a, elle perd de fait son droit à faire ce qu'elle veut. or, l'ADN de l'embryon est différent du sien, ce n'est donc pas de SON corps dont il s'agit.

La majorité des arguments des acharnés de l'avortement sont des arguments de conforts, ce ne sont donc pas des arguments valables. Qu'est ce que le confort d'une personne vient faire lorsqu'on parle de la vie d'un autre être humain. La discussion est "a partir de quand devient on un être humain ?" et ce n'est pas une loi qui va répondre à ça. J'ai eu un fils prématuré, mais en fait, il n'a jamais été considéré médicalement comme prématuré, car il était entièrement formé. Cela veut dire que la vitesse d'évolution de l'embryon n'est pas identique pour tous. déjà, en soit, cela pose un problème de fixer un délai précis, le même pour tous. Certians diront "et l'égalité, dans tout ça". La nature n'en a rien à faire de votre égalité. Elle fait ce qu'elle veut.

Modifié par Thordonar

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
La femme est libre de disposer de son corps

Faux: il lui est interdit en France d'avorter au delà de 12 semaines. Et ce n'est pas le seul exemple ou hommes et femmes se voient des contraintes imposées quant a l'utilisation qu'ils veulents faire de leur corps ( cf: l'interdiction de l'euthanasie, l'interdiction de se promener nus dans les lieux publics non prévus a cet effet, interdiction de faire commerce de ses organes )

quand bien même ce corps est habité, peu importe.

Non , pas peu importe, pour preuve il lui est interdit en France d'avorter après 12 semaines de gestation.

Défendre le droit à l'avortement pourquoi pas, mais pas n'importe comment.

@Thordonar: le confort du parent influe forcément sur le confort de l'enfant, une mere que l'on force a enfanter ne saura pas donner l'amour et les soins necessaires à l'épanouissement de l'enfant humain, amours et soins dont il a immédiatement besoin et ce bien avant qu'il ne vienne à la vie extra utérine.

La nature fait plus ou moins ce qu'elle veut: la science sait désormais l'apprivoiser voir la faire plier dans certains domaines.

Ceci dit la nature d'un enfant humain lui impose pour son epanouissement la reception de soins affectueux au dela de soins medicaux et/ou mécaniques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Thordonar Membre 4 247 messages
Héraut de la tourmente des estocs‚ 55ans
Posté(e)
@Thordonar: le confort du parent influe forcément sur le confort de l'enfant, une mere que l'on force a enfanter ne saura pas donner l'amour et les soins necessaires à l'épanouissement de l'enfant humain, amours et soins dont il a immédiatement besoin et ce bien avant qu'il ne vienne à la vie extra utérine.

je suis tout à fait d'accord. c'est bien pour ça que j'ai dit que je n'avais pas une position ferme et définitive sur le sujet. mais ce raisonnement peut aussi s'appliquer à l'enfant qui vient de naître.

La nature fait plus ou moins ce qu'elle veut: la science sait désormais l'apprivoiser voir la faire plier dans certains domaines.

la nature fait ce qu'elle veut, elle nous le rappelle régulièrement. l'apprivoiser n'est qu'une illusion humaine.

Ceci dit la nature d'un enfant humain lui impose pour son epanouissement la reception de soins affectueux au dela de soins medicaux et/ou mécaniques.

oui, c'est certain. mais quand commence t'on à "être".

ma position, ici en tout cas, est aussi loin de ceux qui disent "l'avortement, jamais de la vie" que celle de ceux qui disent "dans tous les cas, l'avortement est un droit".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pocahontas59
Invité pocahontas59 Invités 0 message
Posté(e)
Faux: il lui est interdit en France d'avorter au delà de 12 semaines. Et ce n'est pas le seul exemple ou hommes et femmes se voient des contraintes imposées quant a l'utilisation qu'ils veulents faire de leur corps ( cf: l'interdiction de l'euthanasie, l'interdiction de se promener nus dans les lieux publics non prévus a cet effet, interdiction de faire commerce de ses organes )

Non , pas peu importe, pour preuve il lui est interdit en France d'avorter après 12 semaines de gestation.

Défendre le droit à l'avortement pourquoi pas, mais pas n'importe comment.

Bien sûr que si, la femme est libre de faire ce qu'elle veut de son corps. Tu confonds liberté et légalité. 2 notions totalement différentes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Arsenic504
Invité Arsenic504 Invités 0 message
Posté(e)

La liberté est définie par la légalité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pocahontas59
Invité pocahontas59 Invités 0 message
Posté(e)

Non. La loi évolue en fonction des intérêts de la société , ou de son degré de maturité. Or, la liberté est individuelle. Dans le cas de l'IVG, la loi prétend l'autoriser, en fait elle l'interdit au-delà de 12 semaines de grossesse. Une loi n'a pas à être respectée quand elle contraint la liberté et la dignité de la personne humaine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
La liberté est définie par la légalité.

Oui. En partie.

Non. La loi évolue en fonction des intérêts de la société , ou de son degré de maturité. Or, la liberté est individuelle. Dans le cas de l'IVG, la loi prétend l'autoriser, en fait elle l'interdit au-delà de 12 semaines de grossesse.

L a loi n'évolue pas forcément dans l'interet de la société, parfois c'est le cas, parfois non. Elle evolue parfois dans l'interet d'une seule petite minorité: cf les lois dernièrement prises par le gouvernement français actuel.

Ta proposition n'est pas exacte et l'absolu qu'elle contient est faux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
Une loi n'a pas à être respectée quand elle contraint la liberté et la dignité de la personne humaine.

Si l'on pouvait décerner une e-palme d'or de la bêtise, je voterai pour ce propos.

Toutes les lois contraignent a un moment donné la liberté de quelqu'un au profit de l'exercice de la liberté d'un autre. Faut dire aussi que les lois sont un peu faites pour organiser la vie en société afin que chacun ne commence pas a estimer que sa liberté vaut plus que celle de son voisin et n'impose pas sa propre définition de ce qu'est la dignité comme le font les petits tyrans.

N'empeche c'est tout a fait génial comme proposition pour excuser et dédouanner de peine un pédophile . Ces derniers considèrent d'ailleurs que refreiner leur pulsions est contraire a leur propre dignité. Selon ta proposition pocontas, ceux-ci ont bien raison de ne pas respecter la loi qui contraint leur liberté de sodomiser des enfants et leur dignité de personne humaine en ne respectant pas leur gout pour les activités sexuelles avec des chérubins.

Pfff société toute pourrie hein qui fait des lois liberticides comme nous refuser le droit d'avorter à 8 mois et 3 semaines.

echo9m.jpg

encore une fois, défendre l'avortement pourquoi pas, mais pas n'importe comment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
ma position, ici en tout cas, est aussi loin de ceux qui disent "l'avortement, jamais de la vie" que celle de ceux qui disent "dans tous les cas, l'avortement est un droit".

Je l'ai bien vu.

Quant a ta question sur quand commence-t-on a être? Je n'ai pas la prétention d'en avoir la réponse. J'imagine qu'il y a un juste millieu a definir entre les données de la science, celles que la philosophie peut nous apporter et un regard sur la pratique. Parce qu'on peut tres bien envisager qu'à 80 ans certains individus ne sont pas encore nés ou ne sont pas aboutis.

quant a la liberté de tuer ou d'empecher la vie c'est un droit dont je me passerai bien et ce peut importe les considérations du type c'est qu'un amas de cellule, amas de cellule que nous restons tout au long de notre vie et qui ne donne pas plus le droit ni pas plus la liberté de tuer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant