Pour ou contre l'avortement

zenalpha Membre 8 100 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 49ans
Posté(e)

Tu viens de continuer dans le "je comprends pas alors je dis de la merde".

Désolé si tu raisonnes uniquement dans un univers où la misère est la loi.

Non.

Mes principes s'appliquent en toutes circonstances et ne s'arrêtent pas devant la misère à l'inverse.

Tu as l'habitude de garder la tête dans le sable, je comprends que les tiens soient à géométrie variable et que tu ne supportes pas la misère.

Etre pour la prostitution en mettant en avant le droit à disposer de son corps nécessite en effet de ne pas affronter les situations de misère.

Continue de les fuir.

En effet.

En revanche, quand une femme tombe enceinte de façon non désirée dix fois, on peut considérer qu'il y a un manque de responsabilité au sein de son/ses relation(s)

Tu saisi la différence ?

Il y a un moment où ça va devenir difficile d'aller chercher tous les partenaires pour leur imputer la responsabilité....

Il y a un moment où lorsque le point commun de 10 avortements est une même femme, il faut arrêter de chercher toutes les échappatoires pour excuser tout et n'importe quoi.

Un enfant se fait à deux, c'est vrai que l'homme est responsable.

L'avortement est une décision personnelle.... d'où la nécessité que tu comprennes bien la différence entre être mutuellement responsables de la contraception et la décision qui concerne l'avortement qui est unilatérale...

Que de fourbis dans ton crâne...

Tout à fait. L'avortement n'est jamais indigne.

Ce qui l'est, c'est l'attitude qui consiste à tout excuser, tou justifier, y compris les dérives et les abus.

Celà mène par exemple à trouver normal la "vraie" prostitution et à trouver anormale la prostitution par nécessité.

Trop de confusion dans l'esprit.

Hahaha, et tu parles de qui alors ? Nan parce que c'est toujours fascinant ces personnes qui viennent parler des "récidivistes".

Je rappelle que 27% des avortements sont des récidives en France et que plus de 2% des avortements sont des 4ème récidives et davantage.

Qu'il existe des femmes qui ont plus de 10 avortements à leur actif.

Donc pour mémoire un avortement n'est pas le fait de procéder au retrait d'un embryon mort mais bien le fait d'interrompre volontairement une grossesse.

Ah si. La grossesse non désirée est réglée par l'avortement.

Non, elle est réglée par la contraception.

Et c'est uniquement en cas d'accident qu'elle devient une solution de dernier recours.

Tu continues de tout centrer sur la femme et non sur le couple, tu continues dans tes propos machistes.

La décision d'avorter est unilatérale même s'il serait logique que l'homme soit consulté dans certaines circonstances.

C'est le droit et le texte de loi qui est machiste.

Toi, tu es juste totalement perdu.

Donc le problème chez toi est l'argent ? Belle morale.

Non, je veux bien parler d'argent, je n'ai aucun problème pour en discuter.

A partir du moment où tu justifies la véritable prostitution et que tu condamnes la prostitution par nécessité, il me semble qu'on peut discuter de morale en effet..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

casdenor Membre 11 203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 29ans
Posté(e)

Mes principes s'appliquent en toutes circonstances et ne s'arrêtent pas devant la misère à l'inverse.

Tu as l'habitude de garder la tête dans le sable, je comprends que les tiens soient à géométrie variable et que tu ne supportes pas la misère.

Etre pour la prostitution en mettant en avant le droit à disposer de son corps nécessite en effet de ne pas affronter les situations de misère.

Continue de les fuir.

Mes principes s'appliquent également en toute circonstances. Le problème c'est que tu confonds prostitution et esclavage.

Il y a un moment où ça va devenir difficile d'aller chercher tous les partenaires pour leur imputer la responsabilité....

Il y a un moment où lorsque le point commun de 10 avortements est une même femme, il faut arrêter de chercher toutes les échappatoires pour excuser tout et n'importe quoi.

Un enfant se fait à deux, c'est vrai que l'homme est responsable.

L'avortement est une décision personnelle.... d'où la nécessité que tu comprennes bien la différence entre être mutuellement responsables de la contraception et la décision qui concerne l'avortement qui est unilatérale...

Que de fourbis dans ton crâne...

Je confirme, que de fourbis dans ton crâne: tu continues de considérer que c'est l'avortement le problème.

Je rappelle que 27% des avortements sont des récidives en France et que plus de 2% des avortements sont des 4ème récidives et davantage.

Qu'il existe des femmes qui ont plus de 10 avortements à leur actif.

Donc pour mémoire un avortement n'est pas le fait de procéder au retrait d'un embryon mort mais bien le fait d'interrompre volontairement une grossesse.

Je passe sur le fait que tu utilises le terme avortement de manière erroné, c'est l'utilisation courante.

et tu continues de considérer que c'est l'avortement le problème.

Non, elle est réglée par la contraception.

Et c'est uniquement en cas d'accident qu'elle devient une solution de dernier recours.

Faux, la grossesse non-désirée est prévenue par la contraception, non réglée. La contraception c'est avant.

La décision d'avorter est unilatérale même s'il serait logique que l'homme soit consulté dans certaines circonstances.

C'est le droit et le texte de loi qui est machiste.

Toi, tu es juste totalement perdu.

tu continues de considérer que c'est l'avortement le problème.

Non, je veux bien parler d'argent, je n'ai aucun problème pour en discuter.

A partir du moment où tu justifies la véritable prostitution et que tu condamnes la prostitution par nécessité, il me semble qu'on peut discuter de morale en effet..

Apparemment ton sens de la moral provient donc d'un problème d'argent. Si quelque chose coûte trop cher, il faut le combattre. Ça c'est de la morale.

Au passage, encore une fois :

constamment, à chacun de tes messages, tu continues de considérer que l'avortement est un problème, logique purement machiste. C'est bien ça, le véritable problème avec tes propos.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zenalpha Membre 8 100 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 49ans
Posté(e)

Mes principes s'appliquent également en toute circonstances. Le problème c'est que tu confonds prostitution et esclavage.

Et tu penses vraiment qu'une femme qui se prostitue par décision personnelle pour subvenir à ses besoins est libre de l'utilisation de son corps ?

Quand tu dis que tu es pour la vraie prostitution.

Tu me parles de quoi.

C'est quoi, pour toi la vraie prostitution que tu trouves normale et que tu justifies ?

Je confirme, que de fourbis dans ton crâne: tu continues de considérer que c'est l'avortement le problème.

Ce n'est pas le problème, c'est la solution de dernier recours.

Et ce n'est pas LA solution.

Tu crois vraiment que si ce débat ne posait pas de problèmes il y aurait eu un débat en France en 1975 sur le fait de légaliser l'avortement ?

C'est une solution de dernier recours, pas une visite chez le dentiste...

constamment, à chacun de tes messages, tu continues de considérer que l'avortement est un problème, logique purement machiste. C'est bien ça, le véritable problème avec tes propos.

Non ce qui est le problème c'est de déresponsabiliser la pratique de l'IVG.

Et c'est bien le problème de tes propos.

C'est une pratique irresponsable.

Et tu confonds machisme et phallocratie donc la volonté des hommes de dominer les femmes mais passons...

Non, je suis totalement en phase avec l'égalité des droits des hommes et des femmes, je suis en phase avec l'unilatéralité de la décision des femmes concernant leur IVG et je souhaite la responsabilité pour tous.

Concernant une femme qui procède à un IVG, cela ne sort pas de ce cadre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11 203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 29ans
Posté(e)

Et tu penses vraiment qu'une femme qui se prostitue par décision personnelle pour subvenir à ses besoins est libre de l'utilisation de son corps ?

Quand tu dis que tu es pour la vraie prostitution.

Tu me parles de quoi.

C'est quoi, pour toi la vraie prostitution que tu trouves normale et que tu justifies ?

Dans notre monde actuel ? Aucune.

Dans un monde idéal ? Une personne qui déciderait de vendre son corps pour le sexe.

(précision que j'englobe également les films pornographiques, et tout ce qui est travail du sexe d'ailleurs)

Ce n'est pas le problème, c'est la solution de dernier recours.

Et ce n'est pas LA solution.

Tu crois vraiment que si ce débat ne posait pas de problèmes il y aurait eu un débat en France en 1975 sur le fait de légaliser l'avortement ?

C'est une solution de dernier recours, pas une visite chez le dentiste...

Bien sur que le débat pose problème, vu qu'il signifie redonner aux femmes le droit à disposer de leurs corps qu'on leur a ôté il y a plusieurs milliers d'années.

Non ce qui est le problème c'est de déresponsabiliser la pratique de l'IVG.

Et c'est bien le problème de tes propos.

C'est une pratique irresponsable.

Tu continues donc bien de mettre l'IVG au centre.

Pourquoi est-ce que tu continues à faire de l'IVG le problème, alors que le problème est la contraception, laquelle est masculine ET féminine ?

Parce qu'à moins que ce soit parce que pour toi, le problème est la femme, y a un soucis quelque part.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zenalpha Membre 8 100 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 49ans
Posté(e)

Dans notre monde actuel ? Aucune.

Dans un monde idéal ? Une personne qui déciderait de vendre son corps pour le sexe.

(précision que j'englobe également les films pornographiques, et tout ce qui est travail du sexe d'ailleurs)

Je rappelle que la question était c'est quoi la vraie prostitution que tu trouves normale et que tu justifies.

Ok, je comprends ton point de vue.

Mais tu comprendras que cette justification de la prostitution dans ton monde idéal repose sur le droit naturel à disposer de son corps librement.

Et tu vois bien que l'application de ce principe dans le monde actuel n'est pas applicable.

Et bien c'est ça le point.

Tu ne peux justifier la pratique de l'avortement comme la conséquence du droit naturel à disposer de son corps librement parce que, que ce soit dans le cas de la prostitution comme de l'avortement, nous ne sommes pas dans un monde idéal.

Dans ton monde idéal le foetus est un kleenex, toutes les femmes sont totalement responsables, la psychiatrie n'existe pas, les pressions sociales n'existent pas bref c'est le monde de Candy.

Si l'avortement repose sur un seul point, c'est sur le droit positif et la loi qui est la conséquence de la démocratie et du droit des peuples à disposer d'eux mêmes.

Exit ce droit naturel.

Bien sur que le débat pose problème, vu qu'il signifie redonner aux femmes le droit à disposer de leurs corps qu'on leur a ôté il y a plusieurs milliers d'années.

Qui a ôté le corps des femmes il y a plusieurs milliers d'années ?

Tu parles de leurs droits ?

Tu continues donc bien de mettre l'IVG au centre.

Lève le nez et regarde le thème du débat.

Pourquoi est-ce que tu continues à faire de l'IVG le problème, alors que le problème est la contraception, laquelle est masculine ET féminine ?

Parce qu'à moins que ce soit parce que pour toi, le problème est la femme, y a un soucis quelque part.

J'ai dit que l'IVG était une solution de dernier recours et que le débat sur l'IVG posait différents problèmes d'éthique.

Le problème n'est pas la femme, le problème c'est la nécessité d'être tous responsables.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11 203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 29ans
Posté(e)

Dans ton monde idéal le foetus est un kleenex, toutes les femmes sont totalement responsables, la psychiatrie n'existe pas, les pressions sociales n'existent pas bref c'est le monde de Candy.

Si l'avortement repose sur un seul point, c'est sur le droit positif et la loi qui est la conséquence de la démocratie et du droit des peuples à disposer d'eux mêmes..

Dans mon monde idéal, l'IVG est la solution réglant le problème d'une grossesse non désirée.

Ce qui est également le cas dans ce monde-ci. Aucune différence;

Qui a ôté le corps des femmes il y a plusieurs milliers d'années ?

Tu parles de leurs droits ?

Je parle de leurs droits.

Et pour répondre à la question: les hommes.

Lève le nez et regarde le thème du débat.

En effet, le débat se porte sur l'IVG, donc sur le problème que représente le fait, pour certaines personnes, de considérer l'IVG comme le problème et non la solution: typiquement ce que tu fais.

*

J'ai dit que l'IVG était une solution de dernier recours et que le débat sur l'IVG posait différents problèmes d'éthique.

Le problème n'est pas la femme, le problème c'est la nécessité d'être tous responsables.

Le débat sur l'IVG ne pose pas de problème éthique, le problème se situe lorsqu'un homme considère qu'il peut dire d'une femme qu'elle est indigne, irresponsable ou commet un acte abominable parce qu'elle solutionne un problème: la grossesse non désirée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zenalpha Membre 8 100 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 49ans
Posté(e)

Dans mon monde idéal, l'IVG est la solution réglant le problème d'une grossesse non désirée.

Ce qui est également le cas dans ce monde-ci. Aucune différence;

S'il n'y a aucune différence, je me demande toujours en vertu de quelle valeur tu es favorable à la vraie prostitution alors que tu admets dans le même temps qu'il s'agit d'un esclavage pour la femme dans ce monde réel.

Visiblement, tu as une conception de la femme objet en matière de sexe.

je comprends que tu sois favorable aux avortements dans n'importe quelles conditions, faudrait pas t'enquiquiner avec les conséquences de tes actes...

En effet, le débat se porte sur l'IVG, donc sur le problème que représente le fait, pour certaines personnes, de considérer l'IVG comme le problème et non la solution: typiquement ce que tu fais.

*

Je sais que tu as de gros problèmes à ne pas déformer mes propos mais je tiens à de la précision...

L'avortement n'est pas LA solution mais c'est une solution de dernier recours.

L'avortement n'est pas un problème, ce qui est un problème, ce sont les considérations éthiques qu'il soulève et les conditions de mise en oeuvre dans un cadre protégé pour la femme.

Ce qui est un problème encore plus grave, c'est de considérer qu'il s'agit d'un acte aussi banal qu'une ablation dentaire dans la mesure où cela conduit à déresponsabiliser les pratiques de prévention.

Typiquement, ce que tu fais, c'est de déformer le propos.

Le débat sur l'IVG ne pose pas de problème éthique, le problème se situe lorsqu'un homme considère qu'il peut dire d'une femme qu'elle est indigne, irresponsable ou commet un acte abominable parce qu'elle solutionne un problème: la grossesse non désirée.

Personnellement, je suis pour l'IVG.

Mais je pense qu'il serait temps d'arrêter de déformer SYSTEMATIQUEMENT toutes mes positions.

Bien entendu qu'il n'est pas indigne ou abominable de recourrir à l'IVG.

J'ai foi en la répétition mais tu es un temple de mauvaise foi...

Ce qui est abominable et indigne, c'est d'être totalement déresponsabilisé vis à vis de cet acte et d'accumuler les négligences ou d'utiliser l'IVG comme un dispositif de contraception à part entière.

En en effet, le discours qui prétend que l'IVG est la solution conduit à celà.

En ce sens, tu es totalement irresponsable.

Modifié par zenalpha

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11 203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 29ans
Posté(e)

S'il n'y a aucune différence, je me demande toujours en vertu de quelle valeur tu es favorable à la vraie prostitution alors que tu admets dans le même temps qu'il s'agit d'un esclavage pour la femme dans ce monde réel.

Visiblement, tu as une conception de la femme objet en matière de sexe.

je comprends que tu sois favorable aux avortements dans n'importe quelles conditions, faudrait pas t'enquiquiner avec les conséquences de tes actes...

Parce que la prostitution peut être le fait d'accorder à autrui le droit à disposer de ton corps, alors que l'IVG pas.

Ah, en fait, si, il y a un cas: quand un homme exige d'une femme qu'elle avorte. Ce point-là pose problème, et pas de soucis pour en discuter.

L'avortement n'est pas LA solution mais c'est une solution de dernier recours.

L'avortement n'est pas un problème, ce qui est un problème, ce sont les considérations éthiques qu'il soulève et les conditions de mise en oeuvre dans un cadre protégé pour la femme.

Ce qui est un problème encore plus grave, c'est de considérer qu'il s'agit d'un acte aussi banal qu'une ablation dentaire dans la mesure où cela conduit à déresponsabiliser les pratiques de prévention.

Typiquement, ce que tu fais, c'est de déformer le propos.

Dire qu'une chose n'est pas un problème, mais que ce sont les considérations éthique qu'il soulève qui en sont, c'est dire que la chose est un problème, faut arrêter de tourner autour du pot.

"Le problème n'est pas que tu ais le droit à disposer de ton corps, le problème c'est qu'en le faisant, ça soulève des considérations éthiques" Oui. mais non.

Ce qui est abominable et indigne, c'est d'être totalement déresponsabilisé vis à vis de cet acte et d'accumuler les négligences ou d'utiliser l'IVG comme un dispositif de contraception à part entière.

En en effet, le discours qui prétend que l'IVG est la solution conduit à celà.

En ce sens, tu es totalement irresponsable.

Désolé, ce qui est irresponsable, c'est de considérer l'IVG comme le problème, et non la grossesse non désirée.

Ce qui est irresponsable c'est d'avoir des propos culpabilisants à l'égard des femmes demandant simplement à avoir le droit à disposer de leurs corps.

Ce qui est irresponsable, c'est de considérer abominable des faits que tu ne connais pas, qui concernent une partie ultra négligeable de la population (2% à 4 avortements, on se demande combien sont aux "10" dont tu parlais comme d'un épouvantail. 2 sur 100.000 ?) que tu ne connais pas.

Si une personne va à l'hosto 10 fois d'affilée pour un problème de TCA, on peut parler fail de société au niveau de la prise en charge. On ne peut pas, en revanche, considérer comme abominable, irresponsable ou indigne le fait qu'elle aille à l'hosto.

L'hosto n'est pourtant pas non plus la solution, mais une des solutions. Comme l'IVG. L'IVG n'est pas le problème. Juste une solution.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
babeth23 Membre 879 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)

ça va les gars ?

un p'tit café ?

:smile2:

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zenalpha Membre 8 100 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 49ans
Posté(e)

Je veux bien Babeth.

:smile2:

C'est ce que j'appelle un constat de désaccord profond dont on ne sortira pas par la discussion.

Casdenor me trouve macho et irrespectueux envers les femmes.

Il ne supporte pas qu'on dise de certaines femmes qu'elles ont un comportement abominable quand bien même elles seraient abominables et sort sa lance de chevalier.

C'est vendredi tout est permis dirait le Arthur de la table ronde !

Le bar est ouvert, oubliez la pillule, l'avortement est un acte banal et sans importance.

c'est la solution... open bar !!!

Bon il justifie quand même le droit d'aller voir les filles du trottoir, faurait pas exagérer quand même dans la protection des femmes pour nos petits plaisirs personnels...

Et de mon côté, je le trouve irresponsable et manquant de cohérence.

Le genre de discours banalisant qui ne responsabilise personne.

Bien, ça m'a permis de constater que prôner la responsabilité et le respect envers la vie qu'on arrête pouvait être un discours pouvant être perçu à l'extrême comme de la culpabilité.

Mais j'ai fait mon temps...

Roulez jeunesse, allons y gaiement, drogue autorisée, prostitution autorisée, scarification autorisée, baise autorisée (heureusement !) et surtout .... IVG à volonté autorisé.

Disneyland et open bar dans la world company de la conso.

Sensations fortes garanties.

Pour les moins téméraires, sortez couverts et assumez vos erreurs.

il en faut pour avancer.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11 203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 29ans
Posté(e)

ça va les gars ?

un p'tit café ?

:smile2:

Un chocolat chaud pour moi. Je ne suis pas très café.

Il ne supporte pas qu'on dise de certaines femmes qu'elles ont un comportement abominable quand bien même elles seraient abominables et sort sa lance de chevalier.

C'est vendredi tout est permis dirait le Arthur de la table ronde !

Quand une femme a un comportement abominable, aucun soucis pour dire qu'elle l'est. Mais avorter n'est pas abominable ni ne peut l'être.

Bon il justifie quand même le droit d'aller voir les filles du trottoir, faurait pas exagérer quand même dans la protection des femmes pour nos petits plaisirs personnels...

Tiens c'est marrant, tu as encore loupé ce que j'ai écris. Dommage. Oh, et, by the way, si tu veux des liens vers le féminisme non abolitionniste histoire d'aller bien leur expliquer qu'elles sont contre la protection des femmes, je pense que Salomee va a-do-rer.

Bien, ça m'a permis de constater que prôner la responsabilité et le respect envers la vie qu'on arrête pouvait être un discours pouvant être perçu à l'extrême comme de la culpabilité.

C'est dommage que tu ne comprennes toujours pas que le problème n'est pas la vie humaine qui est arrêtée mais bien la grossesse qui n'est pas désirée. Apparemment, chez certains le problème est et restera toujours la femme et son corps.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zenalpha Membre 8 100 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 49ans
Posté(e)

Quand une femme a un comportement abominable, aucun soucis pour dire qu'elle l'est. Mais avorter n'est pas abominable ni ne peut l'être.

C'est avorter 10 fois qui l'est.... et ce n'est pas avorter....

Tiens c'est marrant, tu as encore loupé ce que j'ai écris. Dommage. Oh, et, by the way, si tu veux des liens vers le féminisme non abolitionniste histoire d'aller bien leur expliquer qu'elles sont contre la protection des femmes, je pense que Salomee va a-do-rer.

J'ai rien loupé qui ne change ton avis sur la "vraie prostitution"

Ce sont d'ailleurs tes mots, comme s'il y en existait une fausse...

Dépose un brevet à l'INPI je ne connaissais pas la distinction.

Enfin bon....

C'est dommage que tu ne comprennes toujours pas que le problème n'est pas la vie humaine qui est arrêtée mais bien la grossesse qui n'est pas désirée. Apparemment, chez certains le problème est et restera toujours la femme et son corps.

Je t'assure que c'est un problème d'arrêter une vie humaine.

Je te ferais remarquer qu'arrêter une vie humaine s'appelle un meurtre et que c'est un problème.

Ce qui l'est moins, c'est d'arrêter la vie d'un embryon...

Et une grossesse non désirée n'est un problème que si on souhaite avorter...

Sinon ça n'en est pas un c'est même une grande joie.

Chez certain, le problème c'est.... la résolution des problèmes en parvenant à mettre les choses dans le bon ordre.

L'avortement n'est pas une finalité....

Quel mic mac dans les têtes...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11 203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 29ans
Posté(e)

C'est avorter 10 fois qui l'est.... et ce n'est pas avorter....

Bah non, justement. Ni une fois. Ni dix fois. Ni cent fois.

Être enceinte d'une façon non désirée dix fois est un gros fail et une raison de s'inquiéter.

Mais l'abominable n'a sa place nulle part.

J'ai rien loupé qui ne change ton avis sur la "vraie prostitution"

Ce sont d'ailleurs tes mots, comme s'il y en existait une fausse...

Dépose un brevet à l'INPI je ne connaissais pas la distinction.

Pas de ma faute si tu ne sais pas faire la différence entre prostitution et esclavage.

Et je t'invite vraiment à aller expliquer aux féministes anti-abolition qu'elles sont contre les droits des femmes. Tu vas voir comme tu vas te faire recevoir. (indice: je suis soft)

Et une grossesse non désirée n'est un problème que si on souhaite avorter...

Sinon ça n'en est pas un c'est même une grande joie.

Non. Une grossesse non désirée est un problème en soi.

Ensuite on peut décider d'avorter ou pas.

Mais c'est la grossesse non désirée le problème.

En continuant encore et encore à considérer que l'avortement est le problème, tu poursuis dans tes attaques envers le droit des femmes à disposer de leurs corps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zenalpha Membre 8 100 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 49ans
Posté(e)

Bah non, justement. Ni une fois. Ni dix fois. Ni cent fois.

Être enceinte d'une façon non désirée dix fois est un gros fail et une raison de s'inquiéter.

Mais l'abominable n'a sa place nulle part.

Quand ta fille aura avorté cent fois, tu verras une raison de t'inquiéter ?

C'est le père qui me semble abominable...

Tu devras être plus présent avec tes proches.

Pas de ma faute si tu ne sais pas faire la différence entre prostitution et esclavage.

Et je t'invite vraiment à aller expliquer aux féministes anti-abolition qu'elles sont contre les droits des femmes. Tu vas voir comme tu vas te faire recevoir. (indice: je suis soft)

Tu as écrit noir sur blanc que tu étais pour la "vraie" prostitution en vertu de la liberté de disposer de son corps....

La prostitution n'a rien a voir avec la liberté.

Il y a de l'exploitation, des macs, des femmes battues...

Mais non, Monsieur est pour la VRAIE prostitution.

Celle des femmes chics en haut talon qui se prostituent pour le plaisir.

Faudrait pas mélanger torchons et serviettes...

Monsieur est pour la drogue en vertu de la liberté de disposer de son joint ou de sa came.

Tant pis pour les réseaux mafieux, les meurtres, la distribution sous le manteau, les camés, les overdoses, les familles détruites.

Il y a un moment casdenor où c'est intéressant d'atterir sur Terre...

Par ailleurs je comprends les anti abolitionniste puisque je suis anti abolitionniste.

Il n'est nul question de remettre en cause l'IVG il serait temps de le comprendre...

Non. Une grossesse non désirée est un problème en soi.

Ensuite on peut décider d'avorter ou pas.

Mais c'est la grossesse non désirée le problème.

Tous les enfants nés par accident seront contents de constater qu'ils sont le fruit d'un problème.

Une grossesse non désirée n'est un problème que si on considère que ça en est un...

Si tu me parles de contraception, bien sûr qu'il faut être responsable.

En continuant encore et encore à considérer que l'avortement est le problème, tu poursuis dans tes attaques envers le droit des femmes à disposer de leurs corps.

ce qui justifie à tes yeux la "vraie" prostitution.

Je sais comment tu envisages l'utilisation "librement consentie" d'un corps de femme tarifée.

C'est en effet très respectueux du droit des femmes à être des objets sexuels.

Modifié par zenalpha
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11 203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 29ans
Posté(e)

Quand ta fille aura avorté cent fois, tu verras une raison de t'inquiéter ?

C'est le père qui me semble abominable...

Tu devras être plus présent avec tes proches.

Je m’inquiéterais bien avant.

Mais pas du fait qu'elle avorte. Du fait qu'elle tombe enceinte.

Tu as écrit noir sur blanc que tu étais pour la "vraie" prostitution en vertu de la liberté de disposer de son corps....

La prostitution n'a rien a voir avec la liberté.

Il y a de l'exploitation, des macs, des femmes battues...

Mais non, Monsieur est pour la VRAIE prostitution.

Celle des femmes chics en haut talon qui se prostituent pour le plaisir.

Faudrait pas mélanger torchons et serviettes...

Merci d'arrêter de confondre prostitution et esclavage. Pas ma faute si tu les confonds.

Tous les enfants nés par accident seront contents de constater qu'ils sont le fruit d'un problème.

Une grossesse non désirée n'est un problème que si on considère que ça en est un...

Si tu me parles de contraception, bien sûr qu'il faut être responsable.

Bah oui, et ? Un problème qu'on a résolu en les mettant au monde. Rien de bien dramatique.

Je sais comment tu envisages l'utilisation "librement consentie" d'un corps de femme tarifée.

C'est en effet très respectueux du droit des femmes à être des objets sexuels.

Encore une fois, je t'invite, puisque tu as des propos abolitionnistes et que tu sembles mépriser joyeusement les anti-abolitionniste -tout en disant en être un ce qui est quand même grandiose- à aller répéter ça aux assoc' féministes anti-abolition. Juste histoire que je me marre.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Savonarol Membre 9 586 messages
Esprit de contradiction‚ 40ans
Posté(e)

Le problème de cet échange (intéressant) c'est qu'il y a deux écoles de pensée à la base de chacune d'entre elles.

Zenalpha voit l'humanité du point de vue de son unicité alors que casdenor l'a déjà scindé en deux, les femmes d'un coté les hommes de l'autre.

Casdenor compartimente l'humanité tandis que Zenalpha la voit comme une globalité.

Pour Zenalpha, la femme a des comptes à rendre à son humanité en tant qu' être humain, pour casdenor elle n'a de compte à rendre qu'à elle-même et en tant que femme.

Pour casdenor, la femme est propriétaire de son corps tandis que pour Zenalpha la Vie ne devrait pas avoir de propriétaire, et donc d'instance supérieur à décider de la légitimité de son existence.

Alors cette conversation pourrait durer des siècles qu'il n y aura pas de consensus, puisqu'à la base, ce sont deux visions du monde qui s'affrontent et qu'on argumente pas sa vision du monde, on la "sait".

Ca rejoint le sujet de Théia sur le finalisme et le mécanisme. Et donc in fine sur la croyance en Dieu ou non.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zenalpha Membre 8 100 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 49ans
Posté(e)

Je m’inquiéterais bien avant.

Mais pas du fait qu'elle avorte. Du fait qu'elle tombe enceinte.¨

Alors là, elle est bonne celle ci...

Je t'assure que je serai fou de joie quand je verrai que ma fille enceinte et pour son bonheur et du fait de devenir grand père...

Ne pas être inquiet que sa fille avorte mais l'être quand sa fille tombe enceinte.

Les bras m'en tombent...

Merci d'arrêter de confondre prostitution et esclavage. Pas ma faute si tu les confonds.

Ce qui est extraordinaire n'est pas d'associer prostitution et esclavage que je distingue parfaitement.

C'est d'associer prostitution et liberté.

ça, j'avoue que les bras m'en tombent encore aussi...

Bah oui, et ? Un problème qu'on a résolu en les mettant au monde. Rien de bien dramatique.

Ouf !!! Et bien ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un truc censé.

Encore une fois, je t'invite, puisque tu as des propos abolitionnistes et que tu sembles mépriser joyeusement les anti-abolitionniste -tout en disant en être un ce qui est quand même grandiose- à aller répéter ça aux assoc' féministes anti-abolition. Juste histoire que je me marre.

Je n'ai aucun propos antiabolitionniste...

Tu peux alerter les associations que tu souhaites si cela te fait rire, je n'y vois pas d'inconvénient.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11 203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 29ans
Posté(e)

Alors là, elle est bonne celle ci...

Je t'assure que je serai fou de joie quand je verrai que ma fille enceinte et pour son bonheur et du fait de devenir grand père...

Ne pas être inquiet que sa fille avorte mais l'être quand sa fille tombe enceinte.

Les bras m'en tombent...

Que tu sois fou de joie montre une fois de plus que tu ne te préoccupes pas de ta fille, et que tu considères comme acquis qu'elle souhaite avoir un enfant.

Ce qui est extraordinaire n'est pas d'associer prostitution et esclavage que je distingue parfaitement.

C'est d'associer prostitution et liberté.

ça, j'avoue que les bras m'en tombent encore aussi...

C'est curieux, alors pourquoi as-tu associé prostitution et esclavage dans ton pénultième message et dans ton antépénultième ?

Je n'ai aucun propos antiabolitionniste...

Tu peux alerter les associations que tu souhaites si cela te fait rire, je n'y vois pas d'inconvénient.

Je sais comment tu envisages l'utilisation "librement consentie" d'un corps de femme tarifée.

C'est en effet très respectueux du droit des femmes à être des objets sexuels.

=> HAHAHA, du déni maintenant.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zenalpha Membre 8 100 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 49ans
Posté(e)

Que tu sois fou de joie montre une fois de plus que tu ne te préoccupes pas de ta fille, et que tu considères comme acquis qu'elle souhaite avoir un enfant.

Elle fera ce qu'elle voudra.

C'est curieux, alors pourquoi as-tu associé prostitution et esclavage dans ton pénultième message et dans ton antépénultième ?

Associer deux choses n'est pas confondre les choses.

Si j'associe le beurre à ma tartine, je fais encore la différence.

=> HAHAHA, du déni maintenant.

Disons que si tu trouves un seul de mes propos qui sollicite une révision de la loi de 1975 en faveur de l'IVG, je veux bien me faire curé.

En attendant, c'est plutôt d'un gros mensonge de ta part dont il s'agit sur le déni...

on appelle ça une diversion afin de ne plus parler du sujet.

Tu ferais mieux de trouver les éléments que j'aurai écrit qui te permettent de dire que je suis contre l'IVG...

Modifié par zenalpha

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11 203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 29ans
Posté(e)

Elle fera ce qu'elle voudra.

C'est un peu étrange et paradoxal de dire ça quand avant tu as parlé d'indigne, d'abominable et d'irresponsable. Ta notion de "faire ce qu'on veut" a l'air très proche de "faire ce que je veux"

Associer deux choses n'est pas confondre les choses.

Si j'associe le beurre à ma tartine, je fais encore la différence.

Bien sur, et donc quand une personne dit qu'elle aime le beurre, et que tu lui réponds qu'il n'a pas à aimer la tartine, tu ne fais qu'associer les deux choses en faisant la différence.

Wait.

en fait, non. Tu confonds bien les deux.

Disons que si tu trouves un seul de mes propos qui sollicite une révision de la loi de 1975 en faveur de l'IVG, je veux bien me faire curé.

En attendant, c'est plutôt d'un gros mensonge dont il s'agit...

Tu ferais mieux de trouver les éléments que j'aurai écrit qui te permettent de dire que je suis contre l'IVG...

Tu sembles pour l'IVG, mais également pour culpabiliser celles qui se trouvent dans des positions de merdes, sous prétexte que tu es bourré de préjugés, et que tu ne prends même pas le temps de réfléchir à ces personnes que tu fustiges de mots ignobles tel que "irresponsables" "indignes", sans même te poser la moindre question.

Si tu peux donner les statistiques des femmes qui effectuent "trop" d'IVG (je te laisse le soin de déterminer ce trop, hein) et qui considèrent dans le même temps l'IVG comme un moyen de contraception, je serai ravi de discuter de ce cas.

Mais le soucis, c'est que tu fais la confusion, encore une fois, entre les deux, et malgré le fait que 2% à peine des avortements se trouvent être le quatrième, ce qui implique que 98% des personnes ayant avorté avortent moins de 4 fois, tu continues à fantasmer sur des imaginaires femmes n'en ayant rien à foutre, sans un seul instant penser que tu maltraites des femmes en t'occupant non pas du problème mais de la solution choisie.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant