notre monde est-il trop rationnel?


Invité michaelaro
Invité michaelaro Invités 0 message
Posté(e)

j'aimerai que l'on débatte la dessus : depuis un demi siècle, la science a mis au jour des découvertes inouies...ne serait-ce que l'adn et la genetique...de ce fait, il y a une volonté de déterminer l'avenir : telle personne avec tel caryotype aura elle maladie donc... mais que faire dusentiment, de l'instinct? Est-ce que la science ne détruit pas le libre arbitre qui permet de faire des choix selon ses sentiments?

Est-ce que la science doit avoir une imite autre que l'éthique (cell-ci étant toujours établie par le législateur et de ce fait dirigiste dans l'intérêt de l'Etat et non de l'individu...)? Si oui laquelle?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

tatnac Membre 144 messages
Forumeur inspiré‚ 27ans
Posté(e)

tout à fait d'accord de ton opinion sur les sciences!

Max Weber pronait déjà sa au XIX ème siècle quand il parlait de "désenchantement du monde"!et il avait raison, les individus pensent rationnellement, via les sciences!!! :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

Choisir selon ses sentiments, est-ce vraiment du libre arbitre?

Pour moi, ce qui est du libre arbitre, c'est le choix d'écouter la raison ou ses passions.

La connaissance de la science est donc nécéssaire pour avoir le choix. Sinon ce n'est pas un choix, on obéirait à notre instinct par défaut, donc absence totale de libre arbitre.

Sur la question des limites de la science, à part l'éthique, je vois pas. Quant à ce que tu dis sur le fait que l'éthique soit dirigée pour servir l'état, je t'avoue que je ne comprend pas, et que j'ai tout de même le sentiment que l'éthique sert plus les intérets de l'humanité que celui des états, en nous protégeant des apprentis sorciers.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité michaelaro
Invité michaelaro Invités 0 message
Posté(e)

je crois que les passions sont nécessaires...car rien de grand ne s'est fait sans passion (oui ok ya plagiat je le reconnais). La science peut parfois bloquer les passions...quand la science dit ce n'est pas possible, alors on ne le fait pas...mais rappelons que tout science est révisionniste et donc ce qui peutêtre impossible un jour peut le devenir un autre jour... dans ce cas le sentiment est frustré, cette passion qui nous anime est frustrée, non???

quant à l'éthique, elle ne sert pas toujours l'humanité, pas toujours...regarde sur les manipulations génétiques...nous prenons notre pays comme exemple mais dans d'autres pays, l'éthique n'existe que parce que l'Etat y voit un intérêt économique (toute ressemblance avec un pays en guerre dans un coin du moyen orient serait abusif et involontaire :o )...

j'ai peur que nous soyons devenus trop rationnels et plus assez liés à nos sentiments...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vinzanity Membre 792 messages
Forumeur accro‚ 30ans
Posté(e)

Pour moi ce que l'être humain voit comme irrationnel est en fait ce qu'il n'a pas encore compri. Comme le citait tatnac, Weber parlait de désenchantement du monde à chaque fois que la science permettait de décrypter des phénomènes que nous n'appréhendions pas et que nous mettions sur le compte de forces surnaturelles.

Le libre arbitre dont nous parlons est conditionné par ces "zones d'ombre", ces phénomènes que nous n'appréhendons pas (ce qui ne signifie pas qu'ils ne peuvent pas avoir de descriptions scientifiques) et qui nous limitent dans nos possibilités d'actions.

Je dirais que la connaissance du monde nous permet d'être libre d'agir en conséquence.

Je crois que la science et la rationalisation transcendent nos possibilités dans la mesure où plus l'homme est au courant des phénomènes qui l'entourent, plus ses choix seront précis et fait en connaissance de cause. Car c'est bien des causes qu'il s'agit.

Où était la liberté à l'époque où l'on croyait que le temps fluctuait au bon vouloir de Dieu? L'agriculteur était incapable de prévoir ses cultures. Maintenant l'homme connait les raisons des phénomènes météorologiques, il est capable des les appréhender, de les prévoir donc d'agir en conséquence et aussi il connait les effets de ses actions en connaissance de cause.

Rationaliser le monde c'est donc se donner le pouvoir de le comprendre et ainsi d'agir. C'est donc se donner le choix, la liberté.

Je ne sais pas si rationnaliser détruit le sentimentalisme.

Nos sentiments fluctuent, changent, dépendent de nos connaissances et de nous même, sont multiples, nous les construisons et ils nous construisent... mais je ne crois pas que rationaliser signifie les inhiber. De toute manière ne sont-ils pas intrinsèques à l'être humain?

Concernant l'éthique, même remarque que Elaïs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité michaelaro
Invité michaelaro Invités 0 message
Posté(e)

alors si prévoir c'est être libre, on crée une contingence...celle de la science. Et de ce fait on ne peut plus choisir si la science ne dit pas la marche à suivre. On est perdu, dans le vague...dans le non choix,l'attentisme, la paralysie al plus totale, on est emprisonné...si nos vies ne dépendent que de la science, alors l'existentialisme avait raison...à quoi sert-il de vivre? Snon à travers la science...j'ai peur d'une science omniprésent, omnisciente et omnipotente... bref d'une science qui serait divinisée...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vinzanity Membre 792 messages
Forumeur accro‚ 30ans
Posté(e)

oh! une science divinisée ce serait un comble. :o

Et bien je crois qu'il est plus facile à l'homme de prévoir quand il connait. Pour connaitre il n'est pas nécessaire de faire de la science, il y a aussi l'expérience (le feu brule donc la prochaine fois j'évite de mettre ma main dedans par exemple...).

C'est pour moi à la base des esprits créatifs. Ca n'a rien d'horrible et puis ca démystifie ce monde, ca le rend compréhensible donc rassurant.

Mais connaitre ne nous enlève pas nos caractéristiques humaines et trop humaines que sont les passions, les sentiments et les croyances.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

Pas mieux que Vinzanity ( non faut absolument que tu restes en fait :o ).

Nous n'avons pas dis que la science était une marche a suivre mais sa connaissance nous donne un choix réel qui est celui de l'écouter ou non.

Et ce choix permet par essence, le libre arbitre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité michaelaro
Invité michaelaro Invités 0 message
Posté(e)

j'aime ces debats!!!!! :o:o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)
Choisir selon ses sentiments, est-ce vraiment du libre arbitre?

Pour moi, ce qui est du libre arbitre, c'est le choix d'écouter la raison ou ses passions.

La connaissance de la science est donc nécéssaire pour avoir le choix. Sinon ce n'est pas un choix, on obéirait à notre instinct par défaut, donc absence totale de libre arbitre.

Sur la question des limites de la science, à part l'éthique, je vois pas. Quant à ce que tu dis sur le fait que l'éthique soit dirigée pour servir l'état, je t'avoue que je ne comprend pas, et que j'ai tout de même le sentiment que l'éthique sert plus les intérets de l'humanité que celui des états, en nous protégeant des apprentis sorciers.

Bien ! :o

Il ne faut pas tout céder à la science ! Il faut rester critique à l'égard des innovations et des techniques ; s'appliquer le principe de précaution ! Un peuple bien instruit, éduqué, qui a la connaissance des sciences fera des choix plus "éclairés" et "avisés".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pervertpussycat
Invité pervertpussycat Invités 0 message
Posté(e)
Bien ! :D

Il ne faut pas tout céder à la science ! Il faut rester critique à l'égard des innovations et des techniques ; s'appliquer le principe de précaution ! Un peuple bien instruit, éduqué, qui a la connaissance des sciences fera des choix plus "éclairés" et "avisés".

Tu as tout compris: en fait il faut n'ériger ni les sentiments, ni la science sur un piédestal, ni les écouter sans sens critique: d'ailleurs (braave fille qui n'as pas encore oubliée ses cours de philo:) toute science est interprétation.

alors même si en tant qu' "incultes" pour les domaines spécialisés que la bio, la techno etc, on ne peut par nous même vérifier la véracité des dires, on peut pour ce qui est des sciences telles que la socio, utiliser notre propre sens critique par rapports aux différentes thèses, telles que la psychanalyse etc..

le problème c'est que nos sentiments et notre expérience influeront toujours sur notre jugement, et par ex les pessimistes tenderont à trouver des arguments logiques en faveurs de telle thèse qui convient à leur vision de la vie; dès lors, comment fait on pour être objectif? :o dailleurs l'objectivité n'est qu'un idéal puisqu'en tant qu'humains, nous sommes forçément subjectifs???

c'est un peu comme une lunette de longue vue, pour utiliser le verre le plus gros de la lunette, on regarde par le trou le + petit, de sorte qu'ils sont dépendants l'un de l'autre; après est ce une bonne chose??? on dit que c'est la clé de la survie de la subjectivité, que les sentiments personnels interfèrent avec la raison, que c'est la preuve de l'unicité.

Ou est ce que sans sentiments et sans passé, sur tous un pied d'égalité, nous aboutirions au même résultat?? on ne le sauras tout de façon jamais, et peut être est ce mieux comme ça;

mais alors on cohabite, chacun avec sa tit vértié, qu'il a bâtit comme on prépare sa recette de mayo??? liberté de penser :o , mais aussi bordel total, et on ne peut s'abstenir de devoir départager toutes ces véritéz, ne serait ce que pour la vie sociale, en commun. dans ce cas c'est la majorité qui l'emporte; et qu'est ce que prouve la majorité?? Rien. :o

____________

J'édite parce que je me rends compte que ma signature est en contradiction avec mes dires ;) , elle suppose qu'il y a une vérité et que les gens la nient. elle illsutre aussi que comme tout un chacun et malgrès ce que l'on dit sur la tolérance de l'avis de l'autre, on penses toujours avoir raison.

Modifié par pervertpussycat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Davoust Membre 1 585 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

J'ai pu observer dans divers débats et émissions télévisées des scientifiques qui traitaient leurs contemporains d'irrationnels dont les inquiétudes menaçaient les progrès et les bienfaits de la science. Il est vrai qu'on entend régulièrement des personnes s'inquiéter de ce qu'en « transgressant les lois de la nature », on ne prenne des risques inconsidérés. Ces transgressions concernent par exemple le fait de nourrir des vaches avec une alimentation carnée ou de transférer des gènes d'une espèce dans une autre. Cette façon de présenter la question est évidemment irrationnelle.

Mais au fond, l'est-il ?

On l'a vu, la biologie est empirique. Elle ne peut affirmer que ce qu'elle a vu se produire de nombreuses fois, assez pour faire des statistiques. Son manque de fondement théorique ne lui permet donc pas de prédire l'évolution de situations nouvelles. Les transgressions qui inquiètent les citoyens sont exactement de cet ordre. Il s'agit de créer des situations qu'on n'a pas encore expérimenté. Au fond, s'en inquiéter, ce n'est peut-être pas aussi irrationnel que cela en a l'air.

Dans ce cadre, au contraire, prétendre qu'on peut être affirmatif sur les conséquences est-ce de l'ordre de la science ?.

De ce point de vue, j'ai lu des biologistes moléculaires qui n'avaient jamais réalisé une étude en dehors de leur laboratoire et n'avaient aucune idée de ce qu'est la recherche en écologie affirmer qu'il n'y avait rien à redouter concernant l'environnement du fait de l'introduction d'OGM dans les champs. Je trouve le discours de ces biologistes totalement irrationnel. Ils parlent de ce qu'ils ne connaissent pas et affirment des évidences qui n'en sont pas. A irrationnel, irrationnel et demi, ne jouons pas trop avec cette critique, au risque, quand notre incapacité à prédire sera patente, qu'on ait fourni des arguments aux partisans du vrai irrationnel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)

L'homme a une volonté de domination. Il veut dompter la nature, la comprendre. Pour autant a t-il le droit d'en travestir le fonctionnement, de la détourner de sa mission originelle, d'agir sur les comportements pour les assujetir à sa volonté !? C'est cette méthode scientifique qui rend l'homme détestable, abominable. On est loin du sentimentalisme, de l'affectif et de la raison. La science étant d'une exigence rationnelle, elle tombe dans l'irrationnel par des attitudes, des méthodes délirantes, déraisonnables, extravagantes, inconséquentes. J'ai parfois le sentiment que les scientifiques sont écervelés...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)

J'édite parce que je me rends compte que ma signature est en contradiction avec mes dires :D , elle suppose qu'il y a une vérité et que les gens la nient. elle illsutre aussi que comme tout un chacun et malgrès ce que l'on dit sur la tolérance de l'avis de l'autre, on penses toujours avoir raison.

J'ai beaucoup aimer ton post pussycat! :o

Cependant, il peut y avoir une verite, sans toutefois que beaucoup, ou meme quiconque la connaisse. A condition biensur d'etre d'accord sur le faite que de connaitre la verite, ne change pas automatiquement celle-ci (comme en physique quantique.. :o )

Ceci dit, ce n'est pas parce que nous evoluons dans une societe plus technologique, que nous sommes devenus plus rationnel. La preuve c'est qu'au lieu d'etudier la relativite general (j'ai un exam bientot), je perd mon temps sur le forum! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pervertpussycat
Invité pervertpussycat Invités 0 message
Posté(e)
Ceci dit, ce n'est pas parce que nous evoluons dans une societe plus technologique, que nous sommes devenus plus rationnel. La preuve c'est qu'au lieu d'etudier la relativite general (j'ai un exam bientot), je perd mon temps sur le forum! :o

oui, et d'ailleurs qu'est ce que c'est bon d'être irrationnel quand parfois, nous sentons que nous devrions faire autre chose...à long terme c'est de la connerie, mais exceptionnellement, ça fait du bien, c'est comme se libérer de la logique .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Jb boin
Invité Jb boin Invités 0 message
Posté(e)

N'oublions pas qu'il faut mettre en jeu le fait que notre culture Francaise se bases sur le cartésiannisme, elle est donc bien plus rationelle que la majoritée des autres cultures.

Tout depend donc de ce que tu entend pas l'expression "Notre monde", si c'est la planete Terre ou juste notre société, laquelle est bien plus rationelle que l'Humanité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant