Aller au contenu

Arahan

Membre
  • Compteur de contenus

    17 226
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Arahan

  • Rang
    Poursuivi par la vie
  • Date de naissance 12/07/1989

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Intérêts
    Rencontres, Musique, sport (natation), science,

Visiteurs récents du profil

29 802 visualisations du profil
  1. Tout est question de dosage Un bon film à proposer ?
  2. Mon copain sur des sites de rencontres

    Bonsoir, J'ai pas lu les 5 pages de réponses mais simplement quelques premières réponses. EDIT : Finalement si, et je ne vais pas participer au lynchage sur 3 hypothèses à moitié rationnelles.. Bonne continuation Juste une petite définition : rencontrer : faire la connaissance de quelqu'un, entrer en relation avec lui. (Oh.. ça parle pas de couple, ni de sexe.. )
  3. Qui tenterait cette expérience ?

    Bonjour ! Je ne pense pas qu'il y ait de forumeur antipathique. Par contre, les gens qui ont le même avis que moi me poussent à défendre l'opposé pour rendre la discussion intéressante et avec un débat constructif. Je serai le premier à tenter une expérience de la sorte.
  4. bonjour et merci de ton passage et de ton commentaire :D

    (même si honnêtement, je ne passe jamais sur mon profil !) J'espère que tu vas bien ! bises

  5. Bonsoir, Tout d'abord, deux petites précisions : J'ai l'impression que les choses sont floues dans ta tête. Tu mélanges dérivée et différentielle d'une fonction. Ce que le physicien fait souvent, c'est limiter ses résultats à un certain ordre, en négligeant les termes d'ordre supérieurs. ( Développement de Taylor par exemple) Pour répondre maintenant à ta question, les physiciens utilisent les équations différentielles/intégrales etc.. comme un outil. Les théorèmes mathématiques donnent des résultats en fonction d'hypothèses. On sait que si les hypothèses sont vérifiées, alors le résultat est forcément vérifié. (Reste à s'assurer que les physiciens pensent à vérifier les hypothèses... mais c'est un autre débat !) La physique moderne se base sur les mathématiques et l'abstrait. Ils donnent un cadre dans lequel calculer, puis seulement, avec le résultat, on peut tirer des conclusions. Les étapes intermédiaires d'un calcul ou d'un développement n'ont plus forcément de sens physique.
  6. Comment bien gerer les mails?

    Bonjour, Il existe normalement la possibilité de transférer des mails dans différents dossiers à l'intérieur de sa boite mail. Je ne connais pas ton travail, mais tu peux certainement trouver des catégories (celles que tu veux) et un système de classement pour tes mails. Une fois tes dossiers créés, tu peux transférer les mails d'un dossier à un autre avec un simple clic droit ou peut être même en les glissant. En espérant que cela t'aidera..
  7. Le N° de ton message ^^

    Message # 12 738 En vrai, y a des gens qui trichent c'est que le 12 578
  8. Plonger ses racines = trouver naissance. L'extrait parle des premières peintures qui montrent les bas fonds de la société. Rome se voit métamorphosée en séjour de = Rome se voit métamorphosée en salon (ou endroit où se trouve) de la gueuserie. C'est un sens plus trop utilisé du mot séjour ici, d'après moi. Séjour = pièce principale de la maison (salon)
  9. La Bombe

    26
  10. Bon ! Pis si on me trouvait un avatar ?

    Je ne pensais pas, ni n'osait espérer avoir autant d'effet sur toi
  11. Plus on regarde loin, plus on remonte dans le temps...

    En théorie de la relativité restreinte, on peut tracer des graphes comme celui-ci, qu'on appelle cônes de lumière. X désigne l'espace (ici bidimensionnel pour pouvoir dessiner^^) et l'axe t désigne le temps. En regardant avec un télescope dans l'univers, on peut voir ce qui se trouve sur le cône dessiné ici. L'inclinaison du cône est donné par la vitesse de la lumière. Ce qui se trouve à l'intérieur du cône est ce que peut nous pouvons influencer (futur) ou qui peut nous influencer (passé). Ce que nous observons, est ce qui se trouve précisément sur le cône. Ce qui en sort l'"ailleurs", on ne peut le voir au moment présent, et il ne peut y avoir d'interaction entre l'ailleurs et l'observateur. Pour pouvoir voir un objet, il faut qu'il soit sur le cône, et donc que la distance de cet objet à l'observateur corresponde au temps auquel on l'observe. Cela rend impossible (si je ne me trompe) l'observation du bigbang, sachant que nous ne nous en éloignons pas à la vitesse de la lumière.
  12. La Bombe

    45
  13. Le forum et les retraités

    Non mais oh J'suis pas un ptit vieux èh !!
×